Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • My boss and I (Mon patron et moi)
    Evidence Editions
    Nb de signes : > 200 000 sec
    Genre : érotique - romance
    Délai de soumission : 30/09/2020
  • La journée avait bien commencé
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : 2 000 - 4 700 sec
    Genre : policier
    Délai de soumission : 15/07/2020
  • Romance paranormale
    Evidence Editions
    Nb de signes : > 200 000 sec
    Genre : romance - fantastique
    Délai de soumission : 24/12/2020
  • Repas de famille
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 5 000 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/07/2020
  • Des Astres humains
    Éditions Le Grimoire
    Nb de signes : 20 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 01/09/2020
  • Entrez dans la cour de l'imaginaire 2021
    Rroyzz Editions
    Nb de signes : 300 000 - 600 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Une fumée épaisse recouvrait le village
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : < 3 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/06/2020
  • Ado et jeunes adultes
    Marathon Editions
    Nb de signes : > 350 000 sec
    Genre : enquête - suspense - young adult - réaliste - thriller - policier - noir
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Célibataire sans enfant
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2020
  • Halloween
    Les Éditions Octoquill
    Nb de signes : 200 000 - 400 000 sec
    Genre : épouvante - bit-lit - fantastique
    Délai de soumission : 30/06/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 541 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Six ans après. Auteur: Fanatikfanfic Vue: 5370
[Publiée le: 2007-05-06]    [Mise à Jour: 2007-09-06]
13+  Signaler Romance/Action-Aventure/Mystère Commentaires : 80
Description:
Alors voilà le topo, tout se déroule au 21ème siècle.
De curieux assassinats on lieux dans Konoha-city, Orochimaru, chef de police avisé se retrouve en situation de crise et met ses plus fins agents sur le coup.
Vous retrouverez des personnages tous plus suspect les un que les autres. Mais qui est le véritable coupable?
-Sasuke, Naruto, et Neji, les trois mystérieux mais sexys inspecteurs.
-Sakura, la fille de tout les soupçons.
-Hinata la nouvelle arrivante, mais qui semble avoir également sa part de secret.
-Orochimaru le sympatique chef de police.
-Lee l'enfant de coeur.
-Kabuto le prêtre.
-Tenten, l'avocate au caractère bien trempé.
Et d'autres qui arriveront très prochainement.
Des meurtres, une enquète qui n'avance pas,et des faux témoingnages!
Et enfin une pointe d'amour dans ce monde sanguinaire.

Chapitre 10 enfin en ligne! Mille excuses pour le retard!!

Un grand merci à :
Chépa, Haruno_Sakura, Bubullgom, Amethyste, Océanie, Myu_chan, Saphira974, Vivi666, Okami_chan, Nosuka_chan, Kimimo_chan et tous les autres pour leur infinie patience!
Crédits:
les personnages sont évidement de Masashi Kishimoto, mais j'ai besoin de divers profils pour faire évoluer l'histoire, alors Il risque d'y avoir de nouvelles têtes, celles-ci m'appartenant.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Et plus le temps passe...

[3402 mots]
Publié le: 2007-06-24Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Remerciements dans le prochain chapitre qui ne saurait tarder....



Chapitre 09:

Et plus le temps passe...



Deux paires d'yeux blancs s'ouvrirent dans la pénombre. Hinata, bien au chaud emmitoufflée sous une couverture inconnue, ou presque, se remémorait toute sa nuit. Plus elle y pensait, et plus son sourir s'élargissait. Un instant, elle s'arrêtat dans ses pensées, pour contempler son ange blond qui dormait tranquilement à ses côtés; un sourir béat sur le visage.

Le jour n'était pas encore levé. Elle s'étira, se leva sans bruit, ramassa ses affaires de-ci de-là dans la chambre, et partit dans la salle de bain.

Après une douche fraiche, les cheveux encore ruisselant, elle entreprit de s'habiller. Les même hbits que la soirée précédente, jusqu'aux boucles d'oreilles. Puis, s'installant devant le miroir au dessu de l'évier, elle entrprit de se maquiller. Un petit coup de mascara suffirait. Elle sortit donc sa trousse à maquillage, et l'ouvrit, sans trouver le fichu tube. Comme au bout de cinq minutes de recherches acharnées, elle n'avait toujours pas mit la main dessu, elle vida entièrement le contenu de sa pochette sur le bord asser épais de l'évier. Un de ses tube de rouge à lèvre roula jusqu'au bord, avant de tomber de la surface carrelé; mais la brune eu le reflex de le rattraper à temps. Son regrd se posa alors sur le petit tube noir, où elle réussit à lire « rouge passion ».

La vue de se titre la plongea dans de profondes réflexions, et, au bout de quelques instant elle se rendit compte qu'elle fixait son reflet sans bouger depuis pas mal de temps son maquillage à la main.Tiens, oui c'est vrais son maquillage...mais avait-elle vraiment envie de se maquiller finalement?

Elle fixa encore ce petit tube ébène entre ses doigts, puis ses yeux revinrent instinctivement vers le miroir. Puis ses sourcil se fronçèrent. Elle regarda, tentôt son rouge à lèvres, tantôt le miroir, tantôt son rouge à lèvres, tantôt le miroir, rouge à lèvres, miroir....


Quelques minutes plus tard, la porte de l'appartement se refermait sans bruit, laissant la chambre dans la pénombre, etNaruto finir sa nuit; seul.



C'était un beau dimanche de mars à vrais dire. La ville s'éveillait lentement dans un calme et une sérenitée rare. Une ville radieuse qui continuait sa petite vie, sa progression économique et sociale au court du temps malgrès les intempéris. Certes Konoha était une ville de trouble depuis quelques années, mais seul le vent savait que cette époque était à présent presque révolue, qu'elle touchait bientôt à son terme...Car le vent tournait...Enfin...


-Il va pleuvoir...


Une jeune-femme, adossée contre une fenêtre fixait de ses yeux verts le ciel qui s'assombrissait brutalement. Elle passa une main dans ses cheveux roses pour se dégager la vue. L'homme derière elle posa les yeux sur les cernes de la rose, avant de soupirer.


-Sakura...Tu ne trouves rien de mieu pour ton jour de congé que de venir squatter chez moi?


La fleur sourit.


-Non, pas vraiment, et puis j'ai une plus belle vue de ta fenêtre. Répondit-elle moqueuse. En plus tu sais très bien Kakashi que je t'adore trop pour ne pas te voir pendant plus d'une semaine. Continua-t-elle en posant une main sur son coeur.


-Ta solicitude me touche Sakura, mais il va falloir que tu partes.

-Quoi? Mais! « Grand-frère » indigne! Tu as vu le ciel?! Fit elle en mettant la main devantr la bouche prenant une pose faussement horrrifiée.

-Oui, je te chasse sous la pluie. J'ai un invité.

-Un ou une invitée? Répondit Sakura en observant avec grand intérêt la tranche d'un des livres « louches » de la bibliothèque de l'épouvantail. Kakashi soupira encore une fois, puis sourit.

-Une invitée.

-Oui je me disais aussi...déclara la rose en continuant sa contmplation de la bibliothèque. En tout cas j'éspère que tu compte lui passer la bague au doigt sous peu, parce qu'à trente-quatre ans, il serait peut-être temps pour toi de penser un peu « avenir ». Déjà que moi, à vingt-deux ans je me fais harceler harceler par Ino et Hinata pour mon futur...

-Penser Avenir? Ben voyons, t'en à de bonnes Sakura! Mais tu sais, ça n'est pas si facile! Tu ne sais jamais si tu vas te planter ou pas! S'esclama l'homme aux cheveux d'argents.

-Tu n'as qu'à t'acheter un horoscope. Répondit la rose irritée.

-Hey! Ne t'énerves pas ma petite...


La fleur s'approcha de lui un air menaçant sur le visage. Elle détestait particulièrement les petits surnom sinonymes d'infériorité. Elle s'approcha de Kakshi d'un pas rapide,et...se contenta de lui tirer la joue en riant. Elle ne pouvait décidement rien faire contre son pseudo grand-frère adoré. Il était cette personne qui lui rappelait qu'elle avait eu un jour une famille pour l'aimer, et son protecteur. Lui la regarda en haussant le sourcil, et passa un bras autour de ses épaules.


-Sérieusement Sakura, je ne voudrais pas de chasser à coup de pied, mais...


L'éventail n'eu pas le temps de finir sa phrase que la sonette criarde de l'appartement retentie. La rose se détacha de l'étreinte rassurante de son frérot, avant de se diriger vers la porte d'entrée, suivit de Kakashi. Lorsqu'elle ouvrit la dite porte, elle se retrouva face à une jeune-femme d'environ trente-deux ans, le cheveux brun relevé en une sorte de queue haute. Son regard exprimait déjà le fort caractère de sa propriétaire, se qui plu fortement à la rose.


-Vous au moins vous saurez rendre Kakashi plus ponctuel! Conclu Sakura la mine émerveillée. Je suis Sakura Haruno, celle qui squatte chez votre copain rien que pour l'embéter, et vous, vous-ètes??

- Appelez-moi juste Anko. Repondit la brune avec un demi-sourir, peu étonnée de rencontrer une femme chez son petit-ami.


Le silence s'installa quelque secondes, alors que les deux jeunes-femmes s'observaient mutuellement. Anko était plutôt grande, mince, aux formes plutôt avantageuses sans être arrogantes. Peu féminine dans ses tenue, elle avait cependant décidé d'arborer pour l'occasion une robe noire, qui ne lui déscendait pas au dessous des genoux. Mais ce qui fit sourir la rose, ce fut cet étrange contraste qu'accentuait la présence d'un colier de perles entourant avec une certaine élégance sa gorge blanche; avec la paire de gants en cuire, et le casque de moto à ses mains.


-Sakura... ce décida à dire Kakashi, toujours debout derière la rose.

Celle-ci prenant conscience que sa présence devanait gênante, attrapa sa veste sur le porte manteau d'un mouvement bref, et lança un dernier « Aurevoir » aux deux autres, avant de quitter l'appartement.


A peine était-elle sortit, que son téléphone vibra. Elle le prit en souriant, constatant que c'était Ino qui l'appelait.


-Allo Sakura!

-Ino.

-Oui, écoutes, j'ai posté une annonce hier dans le journal pour trouver un coloc, et personne n'a appelé...Commença la blonde.

-Tiens! Tu t'es enfindécidée!!

-Bah oui, comme tu refuses toujours de venir habiter avec moi, je cherche d'autre moyen de trouver quelqu'un! Enfin bref, personne n'a appelé, donc je voudrais que tu cherches un peu de ton coté s'il te plaît. Je sais que tu connais pas mal de monde ici.

-Mouais, mais la plupart des gens que je connaisse ont déjà un toit ur leur tête.

-Bon...tant-pis... Fit la blonde déçu.

-C'est bon, c'est bon...je chercherais un peu...C'est bien parce que c'est toi! Aller ciao! Finit la rose attendrie par la Yamanaka.

-Oui, à bientôt! Merci Saki!


Après avoir éteint son portable, la rose continua sa route. Le ciel s'assombrissait de plus en plus à chaque seconde, et, quand une première goutte d'eau vint tacher le bitum de Konoha, Sakura s'arrêta. Elle tourna la tête et découvrit qu'elle était devant la bibliothèque municipale. Un instant elle resta indescise, puis, finalement, comme la pluie se faisait tout d'un coup torrentielle, elle y entra lentement.



Plus loin, dans les rues, les habitants prenait la même solution que la rose pour échapper à la pluie. Sasuke entra d'une superette pour se mettre à l'abris, faisant sonner la cloche accrochée à la porte d'entrée qui annonçait l'arriver d'un client dans la boutique. Mais seul ceux qui ont peu d'esprit peuvent penser que cet Uchiha etait rentré là par pure coîcidence, juste pour se cacher de la pluie. Non, Sasuke n'était pas venue dans l'épicerie Akimichi, la sondant de son regard sombre, pour ne riens faire.

-Ah! Sasuke! Si je m'y attendais! Que veux tu! S'exclama un homme fort de taille qui venait de sortir de derière d'un rayon.

-Et bien je suis venu te demander une petite chose Choji, je ne serais pas long...


Le jeune Akimichi haussa un sourcil. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas vu le brun aussi concterné. En fait, une fois seulement il l'avait vu comme cela, le jour ou un de leur ami avait disparu de la circulation six ans auparavant. Le visage de Choji s'assombrit à cette pensée, il n'avait lui même pas tout à fait cicatrisé de cet événement, cet fugue, qui lui avait arraché son meilleur ami.

Il fit un geste au brun chassant ses souvenirs de sa tête et fit signe au brun de le suivre dans une petite pièce adjacente.


Sakura cessa de regarder les vieux bouquins un instant, pour se diriger vers l'intendance, où une jeune-femme brune, penchée sur un ouvrage d'un bon millier de pages tuait le temps.

-Shizune?

La brune releva ses deux iris brun de son pavé, et retira ses lunettes du bout de son nez.

-Sakura! Ca faisait longtemp ma chérie! S'exclama la jeune-femme le visage iluminé d'un immense sourir.

-Oui, très longtemps. Répondit Sakura, non sans rire. Je peux parler à Tsunade?

-Oui, ça ne devrait pas trop poser de problèmes, elle est derière. Fit la brune en lui montrant une porte en bois d'un signe de tête. Je ne t'accompagne pas,il faut que je reste ici. Ajouta-t-elle.

-Comme tu veux...


La rose s'éloigna du bureau sous le regard bienveillant de Shizune. Passé la porte grinçante en bois, elle arriva dans une petite pièce meublée de livres en tout genre. Au bout, devant le feu crépitant d'une cheminée, seule lumière de l'endroit, était installé un large fauteuil en cuire noir.

Assise dessu, une jeune-femme blonde fixait les flammes devant elle, tout en fumant la pipe. Elle était d'une incroyable beautée, et, malgré ses 59 ans, elle en parraissait trente de moin.


-Tsunade!! S'écria la rose en s'avançant vers la blonde.

-Sakura? Toi ici?! Répondit la quinquagénaire en se levant.


Arrivée l'une en face de l'autre, elle se sérèrent dans les bras, véritablement heureuse de se revoir.


-Et bien! Que je suis contente! Je suis à la retraite, et comme tes visites se font rares, je commencais à m'ennuyer sérieusement. Dit la blonde à l'adresse de Skura en riant.

-Tu voudrais t'amuser un peu? Commença la rose avec un sourir en coin. Alors ça tombe bien, j'ai besoin de ton aide.

-Parles, je t'ecoute. Repondit la blonde à qui Sakura avait su suciter un certain intérêt.

-Je voudrais que tu m'aides à percer à jour un certain dossier, un dossier qui appartient à la police de Konoha.

-Tu es toujours en quète de ton passé Sakura? Bien...je t'aiderais. Mais tu cherches des noms en particulier?

Le visage de la rose devint sombre alors qu'une fumée rouge obscurssissait son regard.

-Si tu peux...oui. Ajouta-t-elle en serrant les poings.

Tsunade regarda la rose avec un oeil distant...La petite Sakura avait un temps été infirmière dans l'hopital qu'elle tenait quelques années auparavant. Elle avait rencontré cette fille alors qu'elle n'avait que seize ans, maigrit, pâle, et pourtant terriblement forte. Depuis cette époque elle s'était calmée, mais parfois, il lui avait semblé en la regardant, qu'elle sombrait par accoup dans une folie noire; et c'était un phénomen particulièrement effrayant...


Naruto s'assit à son bureau, la mine songeuse. Il n'avait césser de pensser à sa brune depuis la matiné. Cette fois, il en était sûr: il était acro.

Une jeune-femme traversa alors la pièce, jettant un regard méprisant au blond et quitta le commissariat. Karin...elle était d'une humeur massacrante depuis que l'Uchiha passait la plus-part de son temps hors du commissariat. Ell avait beau tenter de le séduir depuis plusieur années, rien n'y faisait, ce qui faisait souvent bien rire Naruto.

Quelsues minutes passèrent en silence, laissant le blond toujours dans ses pensées.

Soudain, la porte en fer du commissariat, laissant Sasuke entrer, complêtement trempé, et la mine songeuse.


-Tiens! Tu as raté Karin! fit Naruto la mine nouvellement enjouée.


Le brun s'assit en silence aux côter du blond, sans rien dire.


-Un problème? Demanda la blond étonné du manque de réaction de son meilleur ami.

-Je suis passé voir Choji tout à l'heure, à son épicerie...

-Et alors?

-Et bien...commença le brun.


Flash back.

Sasuke faisait face à Sakura dans un des salons du manoir Orochimaru.

-Et vous... où étiez-vous hier soir à vingt-deux heures?

-...J'était aux nocturnes de la superette Akimichi, j'achetait du produit vaisselle.

-Donc vous étiez dehors à l'heure où à eu lieu le meurtre?

-Oui, j'ai vu les voitures de polices en rentrant de la superette en question. Je ne me suis pas arrêtée, et à vingt-deux heures trente, j'étais ici.


Fin du flash back.


-Et alors? Demanda le blond sans comprendre.

Le brun baissa les yeux un instant, avant de se tourner vers son ami.

-Je me suis rensegné auprès de Choji.

-Et...? Demanda le blond qui ne voyait toujours pas où l'Uchiha voulait en venir.

-Et il n'y a pas de nocturnes dans la superette en question.


Naruto fixa le sol un instant, et le silence prit d'assaut la pièce.



Sakura avait passer toute sa soirée avec Tsunade, et finalement elle avait trouver ce qu'elle cherchait. Deux heures plus tard, elle était au manoir. Seule. Elle entra dans la demeurre...Le bruit seul de ses pas claquant le marbre, faisait vivre ce vieux manoir sombre. Elle se dirigea vers sa chambre. Une fois à l'intérieur, elle constata qu'elle avait laissé la fenêtre ouverte. Elle s'approcha, et la referma avec une petite clef en argent, mais elle remarqua quelque-chose d'inhabituel; et elle eu du mal à rentrer la clef dans la serrure, comme si quelque chose bloquait l'insertion...Elle ne fit pas attention à ce détail...




Au beau milieu d'une ruelle sombre de Konoha, un certain Doku Ishetaî venait d'être assassiné, mais la police ne découvrirait son corp que deux heures plus tard.

C'était un beau dimanche de mars à vrais dire. La ville s'endormait lentement dans un calme et une sérenitée rare. Une ville radieuse qui continuait sa petite vie, sa progression économique et sociale au court du temps malgrès les intempéris. Certes Konoha était une ville de trouble depuis quelques années, mais seul le vent savait que cette époque était à présent presque révolue, qu'elle touchait bientôt à son terme...Car le vent tournait...Enfin...

Dans une maison au centre de Konoha une jeune-fille aux macarons divaguait en lisant un horoscope, alongée sur son lit.

Rue Ginco, un jeune-homme blond regardait pour la énième fois un message écrit au rouge-à lèvres sur son miroir.

« Rendez-vous demain neuf heures rue Yondaîme. »

Dans la grande église de Konoha, un des enfant de coeur, à genoux devant un crucifix prenait une déscision qui allait changer sa vie.

Au Godaime-club, un homme penché sur une photo de famille,penssait à son passé, à sa vie, à celle de son jeune-frère.

Ailleur, une Hyuga se posait des question de futur...

Au manoir Otto, une jeune-femme se tenait assise sur son lit,las, les genoux ramenés contre sa poitrine. Le regard droit, et vague, elle semblait perdue dans ses pensées. Seule ses lèvres bougèrent au bout de quelques secondes.


« Je sais que vous ètes là Sasuke... »


-------------------------------------


Alors? Qui est le coupable? (svp donnez votre avis.)

Est-ce que je poste le chapitre 10 tout à l'heure??


Bref, désolée encore une fois si je ne fais pas de remerciement. J'ai déjà écris le chapitre dix, alors j'ajouterai les « merci » dans celui-là. Deplus je n'ai ni relu, et je pense avoir fais quelque-chose d'un peu tiré par les cheveux... mais bon...


Bises à tous, et bon courage à ceux qui passe leur bac ou leur brevet, etc...


.Fanatikfanfic.


  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales