Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • New Game +
    Réticule
    Nb de signes : 4 800 - 24 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Relation humain / animal
    Bleu héron
    Nb de signes : 150 000 - 160 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Beurk !
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 50 - 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/02/2021
  • Mobilités alternatives
    Encres
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/01/2021
  • Grand Prix Littéraire du Golf
    Fairways Magazine
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 01/03/2021
  • Paradis artificiels
    [erminbooks]
    Nb de signes : 30 000 - 90 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • La Commune de Paris
    La Clef d'argent
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/05/2021
  • Avis de tempête(s)
    Éditions des embruns
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • De Mythologia
    Etherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Horizon perpétuel 21
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 10 000 - 80 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/03/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Changement d'adresse IP non prévue
 par   - 28 lectures  - Aucun commentaire

Fanfic Fr a été inaccessible suite à un changement d'adresse IP non prévu.
Le changement a été fait sans me prévenir, ce qui fait que les serveurs DNS n'étaient pas à jour et continuaient à rediriger vers l'ancienne adresse.

 

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 870 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Six Teens
[Histoire Terminée]
Auteur: Lorely Vue: 10712
[Publiée le: 2016-12-31]    [Mise à Jour: 2017-06-25]
13+  Signaler Romance/Amitié/Tranche de vie/Univers alternatif/Psychologique Commentaires : 78
Description:
Hinata Hyûga est morte alors qu'elle n'avait que vingt ans. On l'a assassiné, c'est certain mais la police manque de preuves. Pour cela elle interroge les suspects; les meilleurs amis d'Hinata.
Pour comprendre ce qui s'est passé cette nuit-là, ils retracent leur histoire à travers leurs témoignages. Seulement les versions divergent, parfois sur seulement un détail, et l'enquête n'avance pas aussi vite que prévu.

Six Teens c'est l'entremêlement de six histoires racontées à cinq voix. Impossible de faire autrement car, comment pourraient-ils faire parler une morte?

Crédits:
Personnages appartenant à Masashi Kishimoto
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

« De deux on est passé à quatre, et puis on s'est retrouvé à six.»

[3932 mots]
Publié le: 2017-01-07Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)


CHAPITRE UN

« DE DEUX ON EST PASSÉ A QUATRE, ET PUIS ON S'EST RETROUVÉ A SIX»







DOSSIER NUMERO 010123

Séance du 06/09/2016 10:12-11:34

Capitaine Orochimaru YAMAGUCHI, Lieutenant Jiraya GAMMA, de la brigade du Commissaire Hiruzen SARUTOBI.

Docteur Tsunade SENJU.


Remarques : Sujet silencieux. Difficulté à s'exprimer. Refus catégorique d'accepter la mort d'Hinata HYUGA. Traumatisme psychologique.

Suspect potentiel.

A confirmer.



Retranscription de la première séance.


[Sujet silencieux]


Je ne comprends pas.

Je ne comprends vraiment pas ce que vous êtes en train de me dire.


[nouveau silence. Rire discret et nerveux. Il est voûté sur lui-même, la tête baissée.]


Je ne comprends pas quand vous me dites qu'Hinata, mon Hinata, Hinata ma petite-amie, est morte. Mais surtout je ne comprends pas toute cette investigation. Le fait qu'elle ait pu être assassinée par l'un d'entre nous... D'accord, elle est jeune, belle, et riche, et la ville entière en veux à l'argent de sa famille, mais l'assassiner, là, dans ces conditions... C'est pitoyable. Intéressez-vous à autre chose. Intéressez vous aux tueurs en série, aux criminels de haut niveau, à la faim dans le monde, à la Terre qui implose ou à ces gars qui pourraient nourrir trois fois le globe de par la fortune mais qui s'offrent des couilles en or. Mais n'enquêtez pas sur cette stupide affaire, au nom de la mémoire d'Hinata. Oui, pour elle, s'il vous plaît, je vous en supplie, laissez-nous tranquille.


[silence]


Pourquoi vous me demandez ça ? Pourquoi vous m'infligez ça ? Soupçonner mes meilleurs amis...

Alors je vais répondre à vos questions, et vous nous laisserez tranquille, d'accord ?

Alors non, Hinata n'avait pas un comportement suspect. Et personne d'autres n'en avait. Tout était normal. On passait juste un soirée tranquille entre amis. On rigolait bien. On n'avait même pas bu. Juste Suigetsu qui s'était pris quelques canettes de bières, mais sinon on n'a rien fait d'illicite ou de dangereux. Personne ne trempe dans la drogue, abuse des soirées ou n'est le chef d'une bande d'assassins.

Temari c'est quelqu'un de solide, de loyal et d'honnête. Elle donnerait sa vie pour ceux qu'elle aime. Elle défend la justice, la vraie, et se bat contre les injustices. C'est elle qui est partie taper du pied dans le bureau du directeur quand il a décidé d'annuler la fête de Noël du lycée, alors qu'on avait récolté les fonds nous-même. Ouais, elle est contre les punitions collectives, les innocents en cage et les coupables dehors. Elle protégeait Hinata, peut-être un petit peu trop. D'accord, des fois elle est dans l'excès, parle fort et cogne fort. Mais son cœur est pur alors rayez-la de vos suspects.

Sasuke, c'est un type cool. C'est mon meilleur ami, alors je sais de quoi je vous parle. Aux premiers abords il va vous paraître renfrogné, un peu mystérieux et solitaire, mais ce type est collant. On a tendance à croire que je suis celui qui le suit mais c'est l'inverse. Je l'entraîne et il me suit, non sans cracher une insulte. Il est attentionné envers ceux auxquels il tient, mais il s'en fout royalement des inconnus. Mais vous devriez le voir, avec son frère. C'est une autre personne. Et même avec Hinata. Ils étaient toujours à se câliner, à s'embrasser les cheveux, à ne jamais se quitter. Avant que je ne sorte avec Hinata, ça m'avait même mis mal à l'aise cette proximité. Mais Sasuke m'a juré qu'Hinata, c'était juste une petite sœur.

Suigetsu dit qu'il est le meilleur ami de Sasuke aussi. Ne l'écoutez pas, je vous promets que c'est moi. Il est tête brûlée, il est incapable de prononcer une phrase sans dire un seul gros mot ou de nous adresser une vacherie mais ses taquineries cachent de l'amour. Qui aime bien châtie bien, non ? Il n'était pas vraiment proche d'Hinata, quand j'y repense. Il m'a souvent dit qu'il la trouvé un peu trop niaise et chouineuse, un peu trop coincée, alors que lui traque les règles afin de les briser. Il est attiré par ce qu'on lui interdit. Mais il est cool, vraiment. Il n'aurait pas fait de mal à une mouche. Enfin, pas à Hinata, ça c'est sûr.

Sakura c'est une perle. Elle manque cruellement de confiance en elle, et elle parle beaucoup et surtout pour ne rien dire, mais c'est une jeune fille frêle et intelligente. Elle m'a toujours laissé recopier ses DM et, même si c'est une mauviette, elle m'aidait à tricher pendant les interros. Elle a toujours encouragé Hinata, elles se sont souvent complétées, l'une et l'autre. Et puis Sakura elle préfère pleurer plutôt que de chercher à se venger, alors la suspecter c'est vraiment ridicule.

Quant à moi, ma relation avec elle...


[Silence. Plus long que les précédents.]


Je vais plutôt répondre à votre deuxième question, et je vais tout vous raconter. Mais à la fin de mon récit, vous serez convaincu qu'aucun de nous n'a pu faire du mal à notre meilleure amie.

Vous m'avez demandé si on avait vécu une dispute, si il y avait eu une cassure dans notre groupe, pour savoir si l'un d'entre nous aurait eu une motivation de meurtre.

Il y a bien eu un moment où tout a dégringolé, mais avant de vous le dire, je vais raconter comment on était ensemble, tous les six. Comment on était solidaires, et vous comprenez qu'on le sera toujours. Soudés, pour toujours. Que c'est pas cette brèche qui nous séparera.

Parce qu'on en a vécu, des cassures. Mais on est des aimants, on n'arrive pas à rester fâchés longtemps. Vous voyez, on n'était pas trois, comme jamais deux sans trois. Ou quatre, comme les quatre éléments. Ou cinq, comme les cinq doigts de la main. Non, nous on était le chiffre imparfait de six. Imparfaits mais inséparables.

On était six, comme les six faces d'un dé. Et je ne vous dit pas ça parce que le nombre correspond, on était vraiment comme un dé. On était dépendants les uns des autres. C'était impossible de nous séparer. Mais si ça devait arriver...

Vous le voyez bien, non ? Au lieu de rire autour d'un café avec eux, je suis là, avec vous. Et je n'ai même plus l'impression d'être Naruto Uzumaki, mais plutôt un témoignage parmi tant d'autres.




Je connais Sasuke depuis le jardin d'enfant. On a toujours été dans la même classe. Tout le monde disait : « Naruto et Sasuke ». On ne pouvait jamais nous voir l'un sans l'autre. Dès que l'un était malade, on allait demander des nouvelles à l'autre. Quand on devenait ami avec l'un, on devenait ami avec l'autre. On s'inquiétait quand on n'était pas assis à côté à l'école. On a toujours fonctionné à deux comme si nous n'étions qu'un.

Mais on a été séparé, en classe de quatrième. Chacun dans une classe. C'est là que Sasuke s'est fait une autre bande de potes. De deux je me suis retrouvé tout seul et lui est devenu quatre. Alors on s'est éloigné l'un de l'autre, et moi je me suis incrusté dans un bande de filles. Sakura, Hinata et Temari étaient copines depuis la sixième. Alors je suis devenu quatre, moi aussi, pour rétablir l'équité.

Mais en troisième Sasuke et Suigetsu, parce qu'il faisait parti de sa nouvelle bande, on rejoint notre classe. Je crois que Sasuke n'a plus jamais adressé la parole aux deux autres. Premièrement parce que Juugo avait des gros problèmes de santé et n'allait plus en cours, et Karin, ma cousine avec qui je ne m'entendais pas du tout à l'époque, s'était trouvé des amies. Elle n'avait plus besoin de Sasuke.

Alors voilà, de deux on est passé à quatre, et puis on s'est retrouvé à six. Et à partir de notre année de troisième, on ne s'est jamais quitté. J'ai accepté Suigetsu, avec un peu de difficulté au début, je l'avoue et Sasuke a accepté mes amies parce qu'il était tombé sous le charme de Temari tandis que Sakura était amoureuse de Sasuke. Pendant ce temps Hinata et moi nous nous tournions autour en pensant que l'autre n'éprouverait jamais les même sentiments.

Alors voilà, c'est comme ça qu'on a évolué. Avec quelques variantes, parce que les adolescents sont réputés pour être instables, pour commettre le plus d'erreurs possibles afin d'apprendre. On a essayé de grandir dans cette drôle d'atmosphère sans jamais se lâcher. Avec Sasuke qui tentait sa chance chaque jour auprès de Temari, qui, elle, s'en fichait pas mal, et avec Sakura qui battait des paupières sous le nez de Sasuke, avec Suigetsu et moi qui nous vouions une fausse guerre pour savoir qui serait le plus digne de conserver le poste de meilleur ami de Sasuke Uchiwa, et avec Hinata qui se triturait nerveusement les doigts dans son coin alors que je la dévorais du regard.

Ça a toujours été ainsi. C'était notre quotidien. Mais vous vous en doutez, tous les trois, que lorsqu'on vient basculer notre quotidien, lorsqu'un tout petit rien renverse une vie banale, alors on peut se fracturer.

Avant de vous parler de cet événement – enfin, l'un des événements, parce que ouais, il y en a eu plusieurs maintenant que j'y repense – on va parler du bon vieux temps.


Il faisait froid et on guettait la neige. On attendait le manteau blanc qui se plisse sur les trottoirs tout comme on attendait la fin du cours. On était en Terminale S, et c'était il y a moins d'un an. On venait d'obtenir l'accord définitif pour la fête de Noël auprès du proviseur et on s'impatientait d'être en vacances. On avait décidé de jouer au Père Noël secret et, alors que je n'arrivais pas à finir mon D.S. De physique chimie, je réfléchissais au cadeau que j'étais contraint d'offrir à Sakura. Je la connais bien, Sakura, je sais ce qui peut lui plaire. Mais justement, il y avait trop de choix, je ne savais pas si je devais lui prendre la dernière palette de maquillage, la Naked, ou lui faire un cadeau personnalisé.

Temari, assise à côté de moi, grattait sur sa feuille jusqu'à s'essouffler. Elle avait les sourcils froncés, qui se touchaient sur son front et son nez remuait au grès de ses réflexions. Ma copie presque vierge avait pâle allure à côté de la sienne. Mais je n'en avais vraiment rien à faire des examens. Temari aussi, elle était juste en quête de perfection. Elle a toujours eu ce besoin d'être la meilleure. Être la première de la classe, avoir les meilleures notes, les copains les plus intelligents, avoir le contrôle sur chaque situation, alors il fallait bien s'acharner pour réussir. Non, exceller, plutôt.

Quand la sonnerie grésilla dans les micro, et qu'on enfila nos sacs sur nos épaules dans un brouhaha d’élèves discutant du sujet, ce fut comme une délivrance.

Si je n'ai pas au moins dix-neuf, je me tire une balle, a-t-elle alors râlé en enfilant un bonnet anis sur sa chevelure paille.

Relax, tout le monde l'a foiré, j'en suis sûr. Du coup tu pourras être la première même en ayant huit.

Elle fit une mine boudeuse, peu convaincue tout en sortant dans le couloir. Là, la bandoulière de son sac se renversa sur son bras afin qu'elle puisse partir à la recherche de son paquet de Marlboro. Parce qu'elle galérait, avec son écharpe ocre qui dévalait le long de sa poitrine, avec sa frange éparse qui lui entravait la vue et le chaos dans son sac, je lui tapotais sur l'épaule.

Te bile pas, je vais t'en rouler une.

Non, non, après je vais te devoir quelque chose.

N'importe quoi, c'est cadeau.

Drôle de cadeau qu'un présent nocif. Tu veux m'empoisonner ? Railla-t-elle.

Accepte et c'est tout. Je suis sûr que t'as oublié ton paquet d'façon.

Elle poussa un juron qui fut interrompu lorsque Suigetsu, sortant de la salle de classe, la bouscula légèrement sans la voir.

Quelle plaie ! J'aurais vraiment dû réviser !

T'excuses pas, surtout.

Oups, désolé Tem', je t'avais pas vu.

On a que quinze minutes de récré, donc si vous voulez votre pause clope va falloir y aller maintenant, nous prévint Sakura en nous rejoignant.

On se dirigeait alors vers la sortie pour se poser devant les grilles du lycée. Les roulettes des briquets craquèrent, la fumée s'évapora dans l'hiver et le tabac s'engouffra dans nos poumons. On est des gentils gars, je vous le promets. On ne voulait pas se mettre à fumer, comme tout le monde. Mais Sasuke y a goûté, et je l'ai suivi, et Suigetsu l'a suivi, et Sakura l'a suivi. Et Hinata et Temari nous réprimandaient. Mais les événements on fait qu'on s'est mis à tous se détruire l'intérieur. C'est pas cool. On s'était dit que, le bac en poche, on arrêterait. Je n'ai pas touché à une cigarette depuis une semaine.

Mais soit.

J'étais contre les grilles, à rire avec eux, avec mes lèvres gercées et mes mitaines usées. Sasuke complimentait Temari qui hochait la tête sans conviction tandis que Suigetsu discutait des réponses avec Sakura.

Hinata vint se poser à côté de moi. Ses lèvres, tendrement roses et brillantes, tiraient sur cette cigarette avec douceur. On aurait dit que ce qu'elle faisait lui était bénéfique, que s’intoxiquait revenait à s'apaiser le cœur.

Elle aimait bien l'hiver, Hinata, parce qu'elle pouvait s'amuser à superposer ses vêtements. Là, avec son manteau trop long qui se coupaient sous les genoux, et son épaisse écharpe qui lui enserrait le menton on ne devinait pas son col roulé sous son gilet de bibliothécaire.

Un problème, Naruto ?

Elle écrasa la fin de sa cigarette sous la semelle de sa botte. Je crois qu'elle était marron, avec deux pompoms blancs qui se balançaient au fur et à mesure de ses pas. Elle les aimaient beaucoup, ces bottes-là.

Tu as raté l'examen ?

Je n'ai même pas cherché à le faire.

Elle me pinça, et je fis semblant d'avoir mal.

Elle ouvrit la bouche, comme pour dire quelque chose, mais la voix de Temari couvrait n'importe quelle discussion.

Je n'ai pas de type d'hommes, Sasuke. Ni de femmes. Je suis indépendante et je préfère rester seule. Le schéma type des cœurs dans les textos, puis le mariage, puis les gosses, puis l'adultère, puis le mascara sur les joues faute d'avoir pleurer, et puis se retrouver non pas seule mais solitaire, non merci.

Tu es trop rabat-joie, Tem. Et si je te disais que tu es aussi belle qu'une rose ?

Remballe tes compliments pourris et prends garde à mes épines.

Je te parle pas d'un truc sérieux, mais une petite aventure... Qui sait, je pourrais te faire découvrir un grand frisson ?

La chair de poule, c'est le seul frisson que j'aurais.

Sakura pouffa à côté, bien heureuse que Sasuke se fasse ainsi remballer, mais sûrement triste qu'il insiste dans sa drague.

Et ce jour-là finit comme les autres jours. On s'était fait la bise, on s'était dit à demain. J'étais reparti avec Hinata parce qu'on voulait se payer des cappuccinos au Nothing Hill. Elle avait rit de sa voix cristalline à mes blagues lourdes. Et puis on s'était dit au revoir en rougissant, et en bégayant, et avec des papillons qui chatouillent le ventre.

Ce jour-là, c'était un jour presque comme les autres.

Parce que deux d'entre nous n'ont pas respecté notre quotidien, ils n'ont pas suivi notre cheminement de vie. Ils ont créée un nouveau chemin, un qu'on ne pouvait pas suivre.


On avait pour habitude de tous se lever plus tôt afin de passer une demi-heure ensemble au Nothing Hill Coffee, celui en bas de la rue, à quelques mètres du lycée. Les parents de Suigetsu en sont les gérants et on aimait s'y retrouver avant l'ouverture, profitant du calme matinal.

Ce jour-là, je ne sais plus lequel précisément, mais je suis sûr que c'était un jeudi, parce qu'on avait deux heures de spé maths, et on commençait toujours le jeudi matin par deux heures de spé maths, je suis arrivé en même temps qu'Hinata. On avait bafouillé et on était entré. C'était Mangetsu, le frère aîné de Suigetsu qui nous a ouvert. Il nous a alors prévenu que Suigetsu était déjà parti au lycée mais que ce n'était pas grave, qu'on pouvait rester quand même. Il nous a même préparé un grand chocolat chaud pour Hinata et moi. En général on payait, bien sûr, mais ce matin-là il nous fit plaisir en nous les offrant. Là dessus, ils étaient vraiment trop sympa les Hôzuki.

On s'était alors assis sur les canapés, dans le fond. Toutes les chaises étaient encore retournées sur les tables.

Le coude d'Hinata a frôlé le mien.

Je me demande pourquoi Sui' est déjà parti...

Hinata avait hoché la tête. Elle avait les yeux perdus dans un horizon lointain. J'ai secoué ma main devant elle afin de la ramener sur Terre. Elle eut un rire nerveux.

Excuse-moi, je réfléchissais...

Pas de soucis. Tu pensais à quoi ?

Elle avait les pommettes roses et le bout du nez rougit par le froid mordant. C'était hyper mignon avec sa peau pâle comme la neige. Je l'assimilais toujours à Blanche-Neige et j'espérais en cachette être son prince charmant.

Dire qu'au collège j'avais un petit crush sur Sakura... Parce que je croyais qu'elle était forte, mais pas indomptable comme Temari, forte mentalement, et que c'était ce qui faisait sa beauté. J'étais dans le tort. En apprenant à les connaître j'ai réalisé que Sakura n'était en fait qu'une pleurnicharde et que, derrière sa frange et sa timidité, Hinata cachait une grande force.

Pardon, je m'égare un peu.

Enfin non, j'ai pas de raison de m'excuser pour ça.

Bref, on était assis l'un contre l'autre, dans un silence bruyant, et Hinata se confia à moi.

J'ai peur, Naruto.

J'ai passé un bras autour de ses épaules et sa tête est venue se nicher contre ma nuque. Son nez glacé frissonna contre la chaleur de mon cou.

De quoi as-tu peur ?

De ces idiots. J'ai peur qu'ils fichent notre amitié en l'air.

De quoi tu parles ?

De Sakura qui aime Sasuke qui cherche à séduire Temari qui n'en a rien à faire. Et si un jour nous n'étions plus six mais quatre plus deux ? J'ai peur que cela réduise notre amitié en miettes.

Quatre plus deux ça fait toujours six, je tentais de la rassurer.

Tu ne comprends pas.

J'ai caressé ses mèches assombries avec le bout de mon nez et elle s'est écartée.

J'ai peur que l'amour vienne perturber notre fusion. J'ai peur que Sasuke brise le cœur de Sakura et que nous nous retrouvions à nous vouer une guerre, à former des clans. J'ai peur que Temari trouve quelqu'un et que Sasuke soit déçu d'avoir échouer. J'ai peur qu'on tombe amoureux, et qu'on se fasse du mal.

L'amour ne blesse pas.

Tu n'as jamais été amoureux ?

Je l'ai regardé longuement. La fumée de son chocolat chaud s'évaporait autour de son visage rond et de ses joues pourpres. J'ai eu envie de l'embrasser, mais son discours m'avait vraiment refroidi.

Tu sais ce que c'est, l'amour. D'abord on s'enlace, on s'embrasse, on s'embrase, et puis on s'en lasse, on se chasse et on se fracasse. L'amour enclenche de la jalousie, poursuivit-elle. Des crises, des soupçons, de la tristesse.

De la joie, des souvenirs incroyables, de l'euphorie, des sourires et de l'adrénaline. Depuis quand tu es aussi pessimiste ?

Elle haussa les épaules avant de finir sa boisson. Même si je m'opposais à sa pensée, je la comprenais. En imaginant que, par magie, Sasuke tombe amoureux de Sakura – parce qu'il n'était clairement pas amoureux de Temari, il était juste un animal sauvage désirant une proie impossible – et qu'ils forment un couple, et que tout se passe bien jusqu'à ce que ça casse. Parce que ça casserait forcément. Parce que c'est Sasuke le drôle de solitaire et Sakura la pleurnicharde, Sasuke le pseudo-dragueur et Sakura la pseudo-forte d'esprit, Sasuke l'indépendant et Sakura la dépendante, parce qu'ils sont le Yin et le Yang, ils finiraient forcément par se briser l'un et l'autre. Alors en imaginant que ça fonctionne entre eux jusqu'à séparation, qu'en adviendra-t-il de nous quatre ? Finiront nous par nous séparer ?

Et si moi et Hinata on se mettait ensemble ? En sortant avec quelqu'un, on n'était pas juste deux, on n'impliquait également les quatre autres.

C'est pour cela que je n'ai pas embrassé Hinata.

Ça aurait été comme embrasser Suigetsu, Sasuke, Sakura et Temari.


On est arrivés au lycée un peu en avance, parce que les autres ne sont jamais venus et qu'on se les imaginait devant le bahut, à nous attendre. Et on avait bien eu raison. Mais la situation était différente que ce qu'on ne pouvait l'imaginer.

Temari croisait les bras, boudeuse sous son bonnet anis. Elle avait sa tête des mauvais jours, sa tête de mère autoritaire déçue tandis que Sasuke se grillait une cigarette sans accorder un regard aux autres.

Les autres ? Suigetsu et Sakura. Qui se tenaient la main. Comme un couple.



***


Bonjour à tous !

Alors je suis sûre à 99% que les dossiers dans les enquêtes ne ressemblent pas du tout à ça, mais si je me fiais à la réalité, je ne pourrais pas romancer et on s'ferait un peu chier. J'espère donc que cela ne vous dérange pas ^^'

Sinon vous en pensez quoi ? L'histoire vous plaît déjà un peu ? Là, ça y est, on est partis, donc on s'accrooooooche !

J'espère que vous allez bien, que votre rentrée s'est bien passée ! N'hésitez pas à commenter, la ptite Lorely ne mords pas !

Bisouilles !

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales