Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Insurrections
    ImaJn'ère
    Nb de signes : 22 500 - 27 500 sec
    Genre : policier - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Fantasy humoristique
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : humour - fantasy
    Délai de soumission : 20/12/2019
  • Livres Oubliés
    Aeternam AS Éditions
    Nb de signes : 200 000 - 800 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique
    Délai de soumission : 31/12/2019
  • Premier catalogue
    Edition Fictum
    Nb de signes :
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 09/09/2019
  • L'effondrement
    Réticule
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Nouvelles imaginaires
    L'Arlésienne
    Nb de signes : 6 000 - 45 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - policier - thriller - anticipation - humour - imaginaire - parodie
    Délai de soumission : 31/07/2019
  • Nouvelles ères
    Livr'S Éditions
    Nb de signes : 60 000 - 210 000 sec
    Genre : science-fiction - dystopie
    Délai de soumission : 01/12/2019
  • Entrez dans la cour de l'imaginaire
    Rroyzz Editions
    Nb de signes : 300 000 - 700 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 28/02/2020
  • Un verre de Vin Jaune
    Editions Aréopage
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Banquet
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 1 000 - 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 18/09/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Short Change Hero: Sunlight Auteur: Dante117 Vue: 5859
[Publiée le: 2012-01-31]    [Mise à Jour: 2012-10-25]
13+  Signaler Drame/Action-Aventure/Surnaturel/Amitié Commentaires : 6
Description:
« …des charlatans, des criminelles voilà ce qu'ils sont !
– Mais ils ont sauvé ces enfants dans le bus...
– Je parie que c'est eux qui ont provoqué l'accident !
– Mais ça n'a pas de sens, ce sont des héros pour les gens, des symboles pour la jeunesse...
– On connait leurs identités ?
– Les gens leurs donnent plusieurs noms, les défenseurs de la ville, les 12 vengeurs certains les nomment même les 12 ninjas mais on ne sait pas qui ils sont. Ils dissimulent leur visages...
– Tiens voilà ! Pourquoi se cacheraient-ils s'ils n'avaient rien à se reprocher ?!
– Il veulent sûrement protéger leurs proches, il ne tiennent pas à être connu...
– Ils ne veulent pas êtres populaires ! Je me charge de les rendre impopulaires.... »

Ils avaient tous un regard différent, il leur a fait partager sa vision des choses. Il menait tous un chemin différent, il s'est chargé de leur faire prendre la même voie. Il étaient capables de détruire le monde, il les a menés à le protéger.
Mais ceci n'est pas l'accomplissement, leur groupe menaçait de voler en éclat à tous moment, tous ce que Naruto espérait c'est que ce jour là, il serait capable de les ramener sur le droit chemin où du moins les empêcher de tous détruire.
Pas toujours facile d'être un Super-héros, beaucoup de contraintes sans grands avantages mais pour ce qu'ils accomplissaient, il savait que ça valait le coup.


Cette histoire prend son inspiration de tout part pour créer un univers vaste et cohérent, que vous aurez la chance de découvrir au fil de ce récit.

U.A
Chapitre 11 posté !!!
Crédits:
Tous les personnage appartiennent à Masashi Kishimoto quelques références appartiennent au cinéma et aux Bd et a square enix (FF) sinon le reste est à moi (normalement)
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Rencontre dans une chambre

[2673 mots]
Publié le: 2012-08-09Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur New chap, j'avoue je me suis pas foulé sur le nom.
Bonne lecture et laissez des coms

Rencontre dans un chambre




L’hôpital était en pleine effervescence depuis ce matin. Toutes les chambres étaient occupées, la salle d'attente était rempli de personne plus au moins blessé, allant de la simple coupure à une jambe cassé voir d'une commotion cérébrale. Bien que les victimes les plus gravement touché étaient prise en charge en priorité beaucoup étaient allongés sur des lit de fortune situer dans les couloir du bâtiment prenant leur mal en patience. Les infirmière débordé essayaient d'assister, de réconforté du mieux qu'elle le pouvait, la plus part n'avait jamais connu de situation similaire certain finissait même par tomber dans les pommes à cause de surmenage au grand dam des médecins. Ceux-ci ayant déjà forte à faire avec leur patient il n'avait pas besoin de cela. Malgré ces difficultés la situation ce calma en début d'après-midi. Beaucoup, en effet, avait pu être soigné ou du moins envoyer dans un autre établissement plus apte à les soigner.

Il regardait le paysage qui s'étendait derrière la fenêtre depuis un certain temps déjà, il ne savait pu très bien depuis combien temps. Il avait perdu la notion de beaucoup de chose. Il était confus et perdu. Un plateau repas à peine entamé traînait sur sa table de chevet. Il n'avait pas faim ni soif. Au début une infirmière venait régulièrement lui rendre visite pour voir comment il allait, discuter un peu avec lui. Bien qu'il ne l'ai montré, sa présence le réconfortait un peu. Elle avait fini par partir, le laissant seul. Comme tous les autres il l'avait laissé seul.

On lui avait conseillé de dormir, mais ça non plus il n'en voulait pas, Ou plutôt, il n'y arrivait pas. A chaque fois qu'il fermait les yeux, il revoyait les visages sans expressions, les corps meurtris, celui de sa mère avec tous ce sang.

C'est surtout cette substance liquide et rouge qui revenait et qui le hantait à chaque fois, partout où il voyait du rouge il voyait du sang. C'est pour cela qu'il ne décollait pas son visage de la fenêtre. Là tout était gris, bleu voir vert mais il n'y avait aucune trace de rouge.


Il crut ne plus pouvoir jamais vivre normalement.


Soudain, il eu une envie et cela le rassura un peu. Il entrepris de sortir de son lit. Il enleva la couverture sur ses jambes, il souleva légèrement ses jambes et il pivota pour les mettre hors de la couchette. Il amena doucement ses pieds au contact du sol, il frissonna, le parterre était froid et en s'aidant de ses bras endoloris il quitta son lit. Cela lui pris quelque minute durant lesquelles il fournit un effort immense. D'après le médecin, il n'avait aucune blessure, ni d'os cassé à sa grande surprise car les secouristes qui l'avaient rapatrié avait fait part au docteur d'une blessure grave ayant transpercé son abdomen et qui avait sectionné une vertèbre le condamnant à la paralysie, cependant après avoir nettoyé tous le sang qui recouvrait la soi-disant plaie il n'avait rien trouvé, aucune trace, même pas d'une légère coupure. Il avait mis cette erreur sur le compte de cette grande pagaille cependant il préféra garder le jeune homme en observation, on ne sait jamais.

Tous ses muscles le faisait souffrir.

Il voulu faire quelque pas mais il trébucha et tomba par terre. Il essaya de se relever mais c'était trop dur, il n'avait pu la force de lutter. Il espéra que quelqu'un l'aide, vienne et lui dise qu'il ne sera plus seul.

C'est alors que cela lui frappa l'esprit, tellement fort qu'il en fit tomber quelques larmes. Il était tout seul, vraiment tout seul. Jusque là, il n'avait pas vraiment réalisé ce que cela impliquer. Quand il rentrera chez lui, il n'y aura plus seulement son clan, mais aussi ses parents, sa famille. Il avait peur, terriblement peur. Désormais, il était seul, sans parents, sans clans, sans amis. Ses larmes doublèrent.

Tous venait de ce briser, ses rêves, ses ambitions, son avenir. Son clan était tombé, sa famille était tomber... il était tomber.


« Pourquoi tombons nous Sasuke ?... Pour mieux apprendre à nous relever. Ne l'oubli jamais mon fils, la chute n'est pas grave si on a la volonté de se relever. »


Cette phrase que lui avait dit sa mère, il y a longtemps résonnait dans sa tête comme si elle était entrain de lui dire. Il pensait l'avoir oublier.

Dans un effort, il s'appuya sur ses deux mains oubliant la douleur. Il poussa sur ses jambes de toutes ses forces. Il serra les dents pour mieux la supporter.

Il était désormais à genoux, la moitié du travail accompli. Avec toute la volonté qu'il pouvait avoir il força sur ces deux membres inférieur, contractant ses muscles le plus possible.

Il s'appuya sur le mur pour se stabiliser et entrepris sa longue marche vers la porte des toilettes...




Beaucoup de chose se chamboulait dans la tête de Sakura. Allongée dans son lit d’hôpital, elle réfléchissait. Que fallait-elle qu'elle face au sujet de Naruto, de ce qu'elle savait et surtout la proposition de Mizuki. Elle ne savait pas vraiment, elle voulait laisser cela de côté mais sa curiosité était grande.

Son ancien professeur aujourd'hui disparu travaillait pour quelqu'un, il ne lui avait pas dit qui mais ce quelqu'un s'intéressait à plusieurs individus présent dans son lycée. On lui avait alors demandé de le surveiller, et d’enquêter sur eux. Cela ne concernait pas seulement son ami blond mais aussi d'autres personnes comme Hinata par exemple et même un certain Sasuke Uchiwa, un élève de son lycée qu'elle avait déjà croisé, plutôt pas mal bien qu'elle ne lui ai jamais parler, elle n'aimait pas trop les mec trop populaire. On lui avait aussi donné des indications pour récupérer les dossier de toute les personnes qu'elle devait espionner, car oui cela s'apparentait vraiment à de l'espionnage. Naturellement, elle avait pensé dans un premier temps faire mine d'accepter puis elle aurait contacter la police pour les dénoncer. Cependant, ce n'était en aucun cas un ordre, ni même du chantage mais plutôt un échange. Elle devait récolter le maximum d'information et échange on lui donnerai des informations sur ses origines et ses véritables parents. Une proposition plutôt alléchante compte tenu du fait qu'elle chercher à tout pris la moindre information.

Un véritable dilemme se posait. Devait-elle accepter ou refuser.

Non ! Elle ne trahirai jamais ses amis, elle n'était pas comme cela de plus rien ne confirmait qu'ils avaient véritablement ces informations et pourquoi demande t-il cela à elle, elle n'était pas forcement proche de tous ceux qu'on lui demandait d'espionner, mais cela faisait des années qu'elle cherchait ces informations.


Elle souffla et essaya de faire le vide dans sa tête.


En plus de cela elle devait gérer le fait que Naruto soit un justicier doté de super pouvoir. Cela ne l'avait pas choqué outre mesure – en même temps le fait d'avoir failli trépasser avait réduit cela à un simple étonnement – elle avait toujours su qu'il était différent. À l'époque où ils vivaient tous les deux dans une ferme – cela avait duré trois ans – il s’amusait déjà à grimper partout et a casser du bois avec ses mains, n'ayant pas compris qu'il fallait utiliser une hache. De plus, la plus part des animaux avait peur de lui sauf les chiens.

Elle sourit en ce remémorant les souvenirs de leur enfance, ils étaient tellement proche à l'époque comme un frère et une sœur, ce qui expliquait qu'il s'appelaient par des surnom. Elle se rappela qu'il avait insister pendant des jours et qu'elle avait fini par accepter de chercher avec lui des surnoms. Ils avaient cherché pendant une nuit et alors qu'elle tombait de sommeil il avait hurlé haut :

« J'ai trouvé !!!

Hein ? Quoi ?

Toi tu sera Midori et moi ce sera Buru ! C'est super, non ?

Pourquoi Midori et Buru ?

C'est simple t'as les yeux verts et moi ils sont bleus.

C'est vraiment débile ».


(Nda : Midori signifie vert. Buru signifie bleue. C'est vrai que j'aurai du utiliser Ao qui signifie bleu et que tous ceux qui maîtrise un peu le japonnais connaissent mais j'ai préféré buru.)


À l'époque, elle avait vraiment trouver ça débile mais il lui avait dit un jour que les surnom son réservé au meilleurs amis. Cela l'avait toucher et comme ça lui faisait plaisir elle finit par accepter. Elle ne pouvait pas le trahir, pas lui mais si elle apporter des informations sur tous les autres peut-être qu'ils accepteraient de lui révéler ne serait ce qu'un peu.


Elle mis toutes ses interrogations et tous ces souvenirs de côté et ferma les yeux à la recherche du sommeil.


Le bruit d'une porte qui s'ouvrait doucement la tira de sa torpeur. Elle ouvrit difficilement les yeux. Elle avait l'impression d'avoir dormi quelques minute seulement. Cette impression ce révéla exact quand elle tourna légèrement la tête pour voir que l'horloge murale indiquait qu'elle avait fermer les yeux que depuis dix minute.

Elle sentit une courant d'air froid lui caresser violemment son visage endormis. Elle maudit l'infirmière qui essayait de la réveiller de cette façon. Elle se redressa pour s’asseoir dans son lit et il vit la personne qui avait ouvert la fenêtre.

Ce dont elle pouvait être sur c'est que ce n'était pas une des infirmière qui s'occupait d'elle.

Non en effet car c'était un homme qui se tenait là, un jeune homme qui devait avoir le même age qu'elle. Les cheveux noirs et le teint pâle, il était appuyé sur le cadre de la fenêtre en train de regarder dehors.

Les vêtements qu'il portait, c'est à dire un simple t-shirt blanc et un bas de survêtement de la même couleur, lui permit de déduire qu'il s'agissait d'un patient de l’hôpital tout comme elle. Elle se surpris à le fixer intensément, sa tête lui disait quelque chose.

L' adolescent continuait de fixer la même chose, ignorant que la fille endormis à qui appartenait la chambre s'était réveillé.

Le raclement de gorge qui retentit le surpris, si bien qu'il faillit lâcher sa prise menaçant de passer par dessus bord.

« T'a pas l'impression d'être dans une chambre occupé ? »

Le ton employé lui fit comprendre que la demoiselle était passablement contrarié, alors il entrepris d'utiliser sa parade ultime pour ce genre de situation. Cependant lorsqu'il se tourna dans sa direction, il ne fut plus en mesure de dire quoi que ce soit.

Il seulement remarqué qu'elle avait une étrange chevelure lorsqu'il était entrée dans sa chambre, mais maintenant il pouvait mieux la décrire.

Ses yeux verts contrastait magnifiquement bien avec sa chevelure rose, son front bien qu'il soit large était marqué par l'absence de toute imperfection, son petit nez et sa fine bouche se mariait parfaitement bien avec le reste de son visage et il trouva son air contrarié attachant. Attachant, attachant, attachant. Il la trouvait attachante...


Il déglutit difficilement, il avait du mal à réaliser ce qu'il se passait. Alors comme si cela n'était jamais arrivé, il se repositionna en face de la fenêtre et repris son inspection du meilleur moyen de s'échapper d'ici.


Le fait qu'il l'ignore de cette façon, lui resta en travers la gorge. Pour qui se prenait-il avec ses grands airs et que diable faisait-il dans sa chambre et pourquoi il regardait par cette fenêtre ? La sienne n'en avait-elle pas ? Peut-être qu'il était venu d'en l'intention de lui faire des choses et qu'il cherchait le meilleur le moyen de s'échapper rapidement ?


« Qu'est-ce que tu regarde par la fenêtre ? » demanda t-elle inquiète.


Perdu dans ses pensées, il fallut qu'elle répète sa question pour qu'il puisse finalement l'entendre. Il avait du mal à mettre de l'ordre dans sa tête et les questions de la jeune femme ne l'aidait pas réellement. Il se décida à lui répondre en espérant qu'elle se taise.

« Je cherche un moyen de partir d'ici rapidement et sans me faire voir » dit-il le plus neutre possible pour ne pas laisser son malaise transparaître.


Elle en était sure, ce type allait lui faire des choses horrible. Il ne se cachait pas pour lui dire, sa voix dépourvu de toute émotion l'effrayait. Elle s'extirpa de son lit, son cou lui faisait encore mal.

« Écoute, je ne suis pas une fillette sans défense, je sais me battre et je n'hésiterez pas si tu ose me toucher je te ferrai mordre la poussière » dit-elle en essayant de paraître la plus confiante possible.


Mais qu'elle était son problème à elle, il voulait sortir d'ici pas la touché, quoi que l'idée... Il secoua la tête pour chasser les images qui naissaient dans son esprit. Cette fille lui tapait sur le système, pourquoi ce m'était elle en colère ? En même temps, il avait pénétré dans sa chambre sans sa permission elle était en droit de demander...

Maintenant sa conscience ce mettait à la défendre. Il ne savait pas si son esprit était de son côté, ou du siens.

Peut-être s'il se présentez. Il n'avait pas le temps pour ça.

Une poignet de main et dire son nom ne prenait pas l’éternité. Il n'en avait pas envie.

Se montrer sociable aide à se faire apprécier des autres. Il abdiqua.

Il tendit sa main et se présenta...


Elle fit un mouvement de recule près à riposter à la moindre occasion.

« Sasuke, entendit-elle

Que...quoi ?

Uchiwa Sasuke »

Elle se rendit compte que le jeune homme lui tendait la main comme pour l'inviter à la lui serrer. Surprise était un euphémisme, elle était perdu. Pourquoi son agresseur potentiel se présentait ? Peut-être qu'il essayait de lui faire baisser sa garde ?


Voyant qu'elle ne répondait pas, il baissa sa main. Voila ce que ça coûte de se montrer "sociable". Il s'expliqua encore sur un conseil de son esprit :

« Écoute, tous ce que je veux c'est sortir de cette hôpital, on me retient de mon plein grès et ta chambre est le meilleur moyen de sortir d'ici » Il se trouvait étrangement plus bavard que d'habitude.

Voyant que son interlocutrice restait imperturbable, il regarda une dernière fois par la fenêtre, la seule de tout le second étage qui donnait sur le toit du garage des ambulance. Il y avait moyen de s'échappait par là. Il entreprit d'enjamber la fenêtre quand il entendit la patiente au cheveux rose :

« Sakura... moi c'est Sakura Haruno »

Il se retourna et hocha la tête puis il quitta la chambre.


Après que l'intrus ait quitté sa chambre elle se réinstalla dans son lit. Elle s'était rappelé de lui après qu'il ait dit son nom. Uchiwa Sasuke, une des personnes sur lesquelles elle devait enquêter. Elle aurait du lui demander où il habitait, ou tout autre information qui serai susceptible de lui servir. Elle devrait demander à l’accueil.

Elle essaya de trouver le sommeille mais c'était sans compter le seconde personne qui pénétra dans sa chambre et qui se présenta inspecteurs.

Elle devait être maudit pour que tous le monde viennent la déranger.






  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales