Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Entrez dans la cour de l'imaginaire
    Rroyzz Editions
    Nb de signes : 300 000 - 700 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 29/02/2020
  • Pourtant
    Revue Pourtant
    Nb de signes : 1 500 - 46 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2020
  • Animaux fabuleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 01/06/2020
  • Terre du futur
    Cabinet d'édition Plumes Ascendantes
    Nb de signes : < 59 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/05/2020
  • La midinette et l'homme sandwich
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 5 000 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 17/02/2020
  • Plaisir, tabou, vertu
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : contemporain - absurde - blanche - érotique - noir
    Délai de soumission : 14/02/2020
  • Les héros en uniforme
    Evidence Editions
    Nb de signes : > 200 000 sec
    Genre : romance
    Délai de soumission : 06/06/2020
  • Romance de Noël
    Evidence Editions
    Nb de signes : 200 000 - 400 000 sec
    Genre : romance contemporaine - romance
    Délai de soumission : 18/03/2020
  • Chats et espoir
    Editions de la Caravelle
    Nb de signes : 15 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Passion
    Revue neuf trois
    Nb de signes : < 18 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/02/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Découvrez le manga indépendant francophone !
 par   - 538 lectures  - Aucun commentaire

Entrez dans un tout nouveau monde, celui des auteurs de BDs et de mangas indépendants sur internet !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Shinobi no Jikan ( Le Temps des Shinobi ) Auteur: [S]hinigami Vue: 25556
[Publiée le: 2010-12-31]    [Mise à Jour: 2012-11-21]
13+  Signaler Général/Romance/Action-Aventure Commentaires : 23
Description:
Un monde, des villages, des shinobis, des hommes. Naruto revient après 5ans de désertion. Il revient avec des nouvelles tantôt heureuses tantôt obscures. L'akatsuki continue d'exister dans l'ombre, une nouvelle organisation fait son apparition. Un mélange de haine , de désespoir , d' amour . C' est un naruto complètement changé qui va faire vibrer les coeurs de nos amis . Des couples à prévoir , des rebondissements , du suspens , de nouveaux personnages et un mélange de pleins d' autres choses qui donnera une fic explosive.

Entre haine et amour, lequel des deux prendra le contrôle du destin du monde shinobi
Crédits:
Tous les personnages appartiennent à Masashi Kishimoto et une parties des personnages seront de mon cru. La personnalité des personnages originaux ne sera pas forcément respecté ( ce n'est qu'une supposition )
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

Kyubi, Kurenai et les dangers de Kardis no shin'en

[5468 mots]
Publié le: 2012-11-21Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Salut tout le monde. Désoler pour le retard ( 6 mois environ >< ). Mais bon, je vous propose un nouveau chapitre écrit depuis trois mois dont j'ai modifié le contenu recemment. Bonne lecture on se retrouve à la fin

Kurenai émergea petit à petit de son sommeil. Elle resta allongée sur le sol pendant une bonne dizaine de secondes avant qu'elle ne se rende compte, qu'il y avait une de la lumière dans une grotte supposé sans lumière. Se levant petit à petit, Kurenai tenta de se souvenir des derniers événements.


Petit à petit, les souvenirs de la jeune jonin finirent par lui revenir. La mission, la discussion entre les deux criminels, le carnage, la descente dans le gouffre, Naruto et son plan. En pensant à Naruto, cette dernière le chercha du regard. Elle remarqua d'abord le petit feu qui brûlait dans ce qui lui semblait être un petit camp. Kurenai observa les alentours et pu voir que la visibilité ne portait pas très loin. D'après son jugement il devait y avoir dix mètre maximum avant que ses yeux ne rencontrent la noirceur de l'environnement. Oubliant les alentours, elle continua à chercher son élève, qui ne tarda pas à lui paraître sous les yeux.


Elle le remarqua non loin du feu. Il était assis, les bras sur ses cuisses et les mains entres celles-ci. La jeune femme se dirigea vers ce dernier. Marchant doucement, elle finit par arriver devant ce dernier. Tandis qu'un ou deux mètres les séparaient, Kurenai s'arrêta net. Une chose l'interpella. Son élève n'était pas comme d'habitude. Cela se voyait physiquement et psychologiquement. Le connaissant et s'il avait été dans son était normal, il ne serait pas resté là, assis, et aurait sûrement veillez sur elle. Seulement les récents événements avaient montré qu'il n'accordait sa confiance qu'à peu de gens. Elle se doutait bien qu'à chaque fois il pesait le pour et le contre d'une telle décision. De plus avec l'enfance qu'il avait vécue, la méfiance était sûrement devenue une seconde nature pour lui. Kurenai ne se souvenait pas en tout cas, même dans son plus vieux souvenir du jeune homme, que cette méfiance fût aussi exagérée. Les cinq années de désertion devait avoir eu un impact important, plus qu'à Konoha conclut la jeune femme.


Le regard de Kurenai devint plus perçant. En effet, il y avait de quoi. L'aura que dégageait son élève ainsi que son physique quelque peu transformé l'étonnèrent pendant une dizaine de secondes. Elle se reprit rapidement, détaillant avec insistance son élève. Ses cheveux étaient rouges sang, ils avaient perdus leur couleur dorés en intégralités. De même que la carrure du jeune homme. Elle était nettement plus imposante, moins fragile que ce l'on pensait du jeune homme au premier abord. Il fallait dire que Naruto, ne mettait pas spécialement en valeur ses formes, préférant une tenue ample sans l'être trop. Un fin sourire apparu à cette pensée sur le visage de la manipulatrice de genjutsu. Le plus inquiétant, pour la jonin, était l'aura que dégageait son élève. Cette aura, elle la reconnue entre mille. Après tout elle correspondait au démon qui hantait les habitants du village de Konoha. Un chakra sinistre, démoniaque couplé à une aura bestial et carnassière. Voilà ce que ressentais en ce moment même Kurenai, le chakra du plus puissant des yumas, Kyubi no Yoko. Malgré ses réticences, cette dernière finit par combler l'espace qui la sépara de son élève.


-Naruto? demanda la jeune femme


Elle porta sans s'en rendre compte sa main à son étui. Étant ninja elle préconisait la prudence face à cet homme dont l'identité était ceux à quoi elle pensait. Seulement, sans crier gare, une puissante lumière vive apparut de nulle part. Tel un déluge, elle engloba les deux ninjas rendant la visibilité nulle. Kurenai eu un hoquet de surprise puis ferma les yeux face à l'intensité de cette lumière. Cependant elle quitta pendant une seconde le jeune qui était en face d'elle. Cela lui porta préjudice. Elle rouvrit les yeux mais rien. Ce dernier n'était plus là. Elle ne l'avait quitté qu'une fraction de seconde et voilà qu'il se volatilisé. De plus il faisait extrêmement chaud tout d'un coup. En effet la lumière vive qui était apparu de nulle part avait trouvait toute sa signification devant ce qu'elle voyait. Un mur de flamme, non les flammes qu'elles observaient elle l'entourait, la coupant du monde extérieur. Kurenai se concentra de nouveau sur la localisation de son élève. Elle se demanda comment ce dernier avait pu lui échapper malgré ses sens en alerte. Normalement tout ninja qui se déplaçait avait une signature particulière de chakra. Et si comme elle le pensait, le renard avait usé d'un déplacement instantané alors elle aurait dû sentir un pic de chakra qu'elle qui soit, mais là rien.


-Vous cherchez quelqu'un


Une voix rauque émergea du campement, suave au creux des oreilles de Kurenai puis chaude à la base de son cou. Oui un souffle chaud, voire brûlant lui caressait la nuque....Un frisson lui parcourra l'échine. Elle effectua un demi-tour sur elle-même, kunai en main prête à apporter la mort une nouvelle fois, mais déjà, elle se retrouvait coincer.


Le jeune homme qui auparavant été assis sur un tronc d'arbre se trouvait là devant, la dominant de son imposante carrure tout en saisissant son bras. Elle croisa le regard de ce dernier. Deux yeux aussi flamboyant que sa chevelure, deux orbes rouge-sang qui semblait la fouillé de fond en comble. Des yeux rouge carmin qui avait vu un tas d'atrocité. Elle se senti défaillir au point qu'elle voulait tomber. Rien n'y fit. L'homme la tenait fermement, une main sur sa taille, l'autre tenant le bras de la jeune femme dans laquelle figurai l'arme standard des shinobis.


-Tu devrais déposer cela shinobi, une arme ne devrait être utilisé qu'en cas de force majeur ou si l'on juge être capable de supporter tout le poids et les conséquences qui en découleront....

Kurenai resta bouche bée face aux paroles du jeune homme

-Surtout dans la main d'une femme

Le jeune homme tenta de récupérer l'arme, mais Kurenai resserra sa prise avec un air de défi dans les yeux

-Je suis une kunoichi, voyager au côté de la mort est mon quotidien, de plus qui es-tu pour parler de moral alors que sur ton passage tu ne laisses que désolation et mort Kyubi no Yoko.

Les yeux de Kurenai s’étaient allumés d’une vive étincelle, la colère bouillonnant au creux de ses yeux rouges.

-Hn, il est vrai que j’ai éliminé, massacrer de nombreuses personnes, de clans, de peuples, mais j’en sais surement beaucoup plus que toi sur la mort….oui suffisamment plus que toi jeune femme.

Le ton las et sec surpris quelque peu la jeune femme, mais sa colère l’empêchait de réfléchir calmement comme à son habitude.

-Vu que tu sembles tout connaitre démon, la lanterne pourra m’éclairer sur ce qu’est la mort

Le ton ironique et sans sympathie de Kurenai fit froncer les sourcils du renard

-Tais-toi humaine !!!

La voix était rauque, sourde et inquiétante.

-Tu devrais apprendre à rester à ta place pauvre sotte. La mort n’est pas un sujet qu’on aborde aussi facilement. Toi simple mortel n’a aucun intérêt à savoir ce qu’elle représente en ce bas monde. Tu ne pourrais même pas comprendre ce qu’elle représente tant ta vie est insignifiante. Il te faudrait plusieurs siècles avant que tu n’en approche ne serait-ce que son essence femme.

Kyubi subtilisa le kunai de la jeune femme avant de le mettre dans l’étui de la jeune femme

-Tu n’as pas répondu à ma question, démon, mon père est mort, ma mère est morte, à cause de qui… de toi, de ta folie et de ta haine.


Les souvenirs que Kurenai avaient tentés de contenir au plus profond d’elle-même refaisait petit à petit surface. C’était la première fois qu’elle ressentait de la colère avec autant de force. Son regard n’était que plus meurtrier au fur à mesure que le temps passait surtout depuis l’indifférence avec laquelle le renard affirmait avoir massacré des populations entières. Si Kurenai avait pu tuer le renard d’un seul regard il serait mort une bonne vingtaine de fois.


-Je vois maintenant ce que tu me reproche, mais quel que soit l’excuse que je trouverai tu ne m’en voudras que plus puisque tu trouveras cela injustifié et sans aucun fondement. De plus qu’est ce qui t’assurerait que ce que je raconte soit véridique, après tout je suis le démon renard à neuf queues, celui qui tue sans sentiments, sans raison, n’est-ce pas ?

Le Yuma regarda la jeune femme qui détourna le regard.

-C’est bien ce que je pensais. De toute façon les fait sont là, nombreux sont ceux qui sont morts sous mes queues, que soit à Taki no Kuni, Konoha no Kuni ou Iwa no Kuni personne n’as fait exception à ce sentiment qu’est la vengeance. Nombreux sont ceux qui ont réclamé ma mort par le biais de mes jinchuriki, mais aucun n’a réussi, tu sais pourquoi ?

Kurenai ne fit aucun geste, juste un léger mouvement de la tête montrant son ignorance à la question du renard

-Parce qu’ils étaient eux même tué par leur chef. Ils voulaient me garder en vie afin que je serve leur dessin, leur rêve de conquête. Mais ce n’est pas la seule raison.

Kyubi fit une pause avant de reprendre en fixant plus intensément la jeune

-La deuxième raison vient du fait que j’étais le plus fort. Que mon hôte soit un bébé, un gamin ou un adulte, j’étais le plus fort, pourquoi ? Parce que la mort je l’ai vu un nombre innombrable de fois, l’instinct de survie qui abritent n’importe quel espèce sur cette terre est le sentiment, le besoin le plus pure de chaque espèce. Les animaux, vous les hommes et moi n’y échappons pas et car mon instinct de survie était le plus fort, aucun n’est parvenu à me tuer.



Aucun des deux shinobis ne quitta le regard de l’autre, Kurenai pour montrer qu’elle ne se laisserait pas faire même si sa hargne s’estompait petit à petit et Kyubi car il n’avait jamais baissé le regard devant qui que ce soit même ceux qui l’ont scellé


-Une dernière chose, libre à toi de vouloir te venger, vue que tu côtoie la mort depuis ta naissance, tu n’auras aucun mal à mettre ta vie en jeu, mais…

Le yuma fit une légère pause avalant goulument sa salive tandis qu’un sourire carnassier se dessinait sur ses lèvres

-Tu seras morte avant que de pouvoir ne serait-ce que me touché. N’écourte pas le peu de vie qu’il te reste jeune humaine et surtout ne fait pas sentir mon hôte plus coupable qu’il ne l’ai déjà.


Le silence qui s’installa après ce petit interlude paru une éternité pour la jeune illusionniste. Que pouvait-elle dire face à de tels arguments ? Rien. Rien du tout. Kurenai se sentit soudainement prise de vertige. Sa tête lui semblait tanguait tant le discours du renard l’avait épuisé mentalement. Elle s’écroula à terre, le souffle court. Elle transpirait à grosses gouttes. Naruto la regarda reprendre ses esprits avant de se tourner vers la forêt qui s’étendait devant lui.


Rien ne semblait indiquait la présence d’une quelconque espèce vivante dans la forêt. De plus le manque de lumière n’arrangeait pas les choses. En dehors du petit feu qui trônait au centre de leur camp de fortune rien n’indiquait la moindre once de lumière.


« Cela ne me dérange pas de traversé cette forêt obscure, mais… » Pensa le yuma avant de se tourner vers la kunoichi « elle sera incapable de s’orienter dans cette forêt »


Il secoua légèrement la tête de droite à gauche montrant sa lassitude.


-Lève-toi, nous partons tout de suite. Je vais nous sortir d’ici. Le chemin es asse long pour sortir d’ici. De plus tes camarades ne pensent plus à nous maintenant puisqu’ils doivent croire qu’on n’a pas survécu à la chute.

N’ayant aucune réponse de la kunoichi, ce dernier se tourna vers cette dernière, elle était là, assise et impassible.


« Pathétique » pensa le démon


-Bon ninja de la feuille, on ne va pas y aller par 4 chemins, on ne se supporte pas, tu me déteste et je vous déteste tous autant que vous êtes, mais je compte bien sortir d’ici avec ou sans toi, même si celui-ci te veux en vie

L’experte en genjutsu de Konoha réagit quand le renard pointa son doigt vers le corps de Naruto

-Naruto prononça-t-elle

-Bien allons-y maintenant


Le neuf queues comprit que cette dernière le suivrait. Il sourit intérieurement quant à la faiblesse de l’être humain avant qu’une image ne lui revienne en tête. Un grognement s’échappa de sa bouche qui ne passa pas inaperçu à l’illusionniste


-Suis moi, la forêt n’est pas sans danger et surtout ne me perd pas de vue

Cette dernière acquiesça d’un hochement de tête.

-Une dernière chose Kurenai, tu penses surement comme tous les êtres humains de cette planète, que nous, démons, ne sommes que des résidus de chakra animé par la haine, les ténèbres, la vengeance, la colère, mais vous avez tous oublié que nous avions des noms, des aventures, une vie mais aussi des « amis ».


Le dernier mot sortit de la bouche du yuma dans un chuchotement, un murmure comme s’il voulait que ce dernier mot ne soit connu de personne, comme si ce dernier mot le rappelait dans un passé qu’il voulait oublier.


Kurenai quant à elle, resta interdite. Les yumas avaient une vie avant, mais il est vrai que peu de personnes savaient vraiment ce qu’ils étaient. Réfléchissant plus intensément, elle se rendit compte qu’elle ne savait rien de plus que ce qui ce racontait peut être depuis un ou deux ou trois siècle. Depuis des générations, les jinchurikis ont été créés dans le but de contenir tout se mal. Littéralement jinchuriki signifiait « pouvoir du sacrifice humain ». Sauf que c’est ce qui se répétait depuis des générations, à l’académie, dans les rues. De plus ce sujet était tabou dans les nations en possédant un. Elle ne savait que ce que lui avait enseignait les anciens ou l’attaque de Kyubi il y a 17 ans. Mais les démons à queues vivaient depuis des millénaires et n’étaient peut-être pas si mauvais que ça.


« Mais à quoi je pense là » se répéta-t-elle dans sa tête tout en la secouant pour évacuer ses pensées purement absurde selon elle, mais une soudaine curiosité l’envahie


Cela faisait plus d’une demi-heure qu’il marchait. La forêt était toujours aussi sombre, voir plus qu’au départ. Elle semblait se terrait dans cette obscurité pour mieux les surprendre. Kurenai avait plusieurs fois eu l’impression que quelqu’un ou quelque chose les surveillait sans toutefois les approchaient. Elle avait tenté plusieurs fois de localiser cette personne mais rien n’y fit. A chaque fois qu’elle pensait avoir localisé la source, celle-ci s’estompait. Elle ne se sentait pas capable d’allait fouiller ni de s’éloignait du renard de peur de se perdre. Et Kurenai se doutait que ce dernier n’aurait aucun scrupule à la laisser dans cette forêt puisqu’elle avait eu l’ordre de ne pas le perdre de vue. De toute façon le neuf queues n’avait pas esquissé un seul mouvement donc aucune inquiétude à avoir jugea-t-elle.


Le renard s’arrêta soudainement. Remarquant ce fait cette dernière se mit en alerte. Elle vu la main du renard lui demandant de venir à son contact. Kurenai le rejoignit, puis attendit les prochaines instructions du démon à queue.


- Prépare-toi, il arrive

Le renard porta sa main à son étui à kunai pour en sortir deux kunais qu’il ajouta dans chaque main

-Qu’est-ce qui arrive ? Que se passe-t-il ? demanda Kurenai en concentrant son chakra

-Je vous le dirais quand nous nous serons sortis de ce piège dit le renard

Ce dernier scrutait les environs de ces orbes sanglants.

-Que vou….

Kurenai n’eut pas le temps de finir sa phrase que le renard la poussa face contre terre.


Enfin, l’ennemi qui était passé inaperçu aux yeux de la kunoichi venait de se montrait. Rien ne montrait que cette…créature, oui créature était le mot pour décrire ce qui se tenait devant les yeux la jeune femme. Le renard repoussa l’espèce d’animal plus qu’étrange même s’il avait une légère ressemblance avec la race des chiens ou des loups malgré sa taille hors norme.


En effet la bête devant eux devait faire environ 3 mètres de long ou plutôt de haut vu que ce dernier se tenait sur ce qui semblait être ses pattes arrière. Mais ce n’est pas sa taille qui le rendait aussi impressionnant. Cette bête en plus de posséder deux tailles de plus qu’eux, avais des bras mi-homme mi-bête. De large bras lui servaient de membre supérieur dont les muscles ressortaient de façon très voyante. Ses mains composaient de 5 doigts, ressemblaient plus à des griffes qu’à des mains. La couleur bleuté de sa peau provenait des poils que ce dernier possédait. La gueule légèrement entrouverte faisait ressortir ses dents d’un blanc éclatant. Mais il ne fallait se laissait prendre par la blancheur de la dentition de la créature, puisqu’il était évident qu’elle était une redoutable arme de mort. Des crocs voilà à quoi ressemblait la dentition de la bête. Nul doute que si quelque chose se trouvait entre cette mâchoire, elle finirait broyer. Et enfin les yeux d’un jaune solaire n’arrangeaient en rien la silhouette de la bête. Une bête de mort, de sang, voilà ce qui se trouvait en face des deux shinobis.


Kurenai se releva, puis fit face à l’étrange créature, se rapprocha du démon puis se mit en position de combat.


-N’espère pas combattre au genjutsu femme, tu te doutes que cette créature est un prédateur, un bête de mort, le genjutsu sera inefficace contre lui…

Kyubi fit une pause avant de reprendre

- …de plus je doute qu’il y a une bête aussi forte que celle-ci dans les parages


Kurenai avait vite compris la situation avant même que le renard ne lui fasse savoir l’inutilité de sa plus grande force.


-Ne t’en fait pas Kyubi no Yoko, je ne suis pas à la charge d’une équipe pour rien, si je suis là c’est que j’en ai les capacités, il me reste encore mon taijutsu et mon ninjutsu…

Un fin sourire se dessina sur les lèvres de la brune

-…Et enfin je suis sensé avoir le plus grand démon de tous les temps à mes côtés

Kyubi poussa un grognement avant qu’un sourire carnassier ne s’étale sur son visage

-Tu as du cran femme. C’est l’une des seules qualités que j’apprécie chez vous malgré l’idiotie dont vous faites preuve en cas de désespoir, particulièrement vous ninja de Konoha

Un silence suivit cette phrase tandis que la bête en face d’eux n’esquissait aucun mouvement

-Allons-y, mon sang bouillonne dans mes veines cria le renard avant de se jeter sur son adversaire


Les deux shinobis s’élancèrent vers l’étrange créature. Cette dernière poussa un hurlement à en faire frissonner plus d’un. Se séparant les deux ninjas prirent en tenaille l’étrange créature. Kurenai porta sa main à son étui à kunai avant de lancer trois kunais vers sa cible. Celui-ci ne fit aucun mouvement jusqu’au contact entre les lames et la peau du monstre. Ceux-ci ricochèrent dans un bruit aigu.


« Elle est faite de quoi sa peau » pensa la jeune femme


L’étrange bête d’un bon s’élança vers la jeune femme à une vitesse insoupçonnable. Se retrouvant devant la brune, la bête arma son bras, mais n’eut pas le temps de porter son coup qu’il se faisait repoussait par un coup de pied survenu de sa gauche. Ce dernier recula d’une bonne dizaine de mètres avant de se ruer vers ses deux adversaires. Le renard contra le coup de griffe qui lui fut portait grâce à son kunai. Seulement il ne s’attendait pas à une telle puissance. Ce dernier s’enfonça dans le sol créant un trou d’un mètre de diamètre. Kurenai en profita pour passer derrière la bête et lui assena un coup de poing chargé de chakra le repoussant suffisamment loin pour vérifier si son élève se portait bien.


Kyubi se releva tout en essuyant le sang qui perlait du coin de sa bouche de son seul bras valide. Son regard en disait long sur ce qui allait se produire dans les minutes suivantes.


-Il va me le payer cracha le jinchuriki

-Les armes blanches ne servent à rien contre lui, sa peau est dur comme de l’acier

Kurenai épousseta sa tenue de poussière avant de diriger son regard rougeoyant vers la créature qui ne bougeait plus depuis leur dernier assaut.

-Hn, il suffit de rendre nos armes encore plus tranchantes, et justement j’ai l’affinité parfaite pour cela

Joignant le geste à la parole, le renard sortit un kunai qui dans la foulée se mit à luire d’une étrange couleur blanchâtre

-Le futon, mais vos armes ne sont pas faites pour conduire le chakra, elles seront inefficace après leur première utilisation jugea Kurenai pas très convaincu par leur utilité

-Cela sera suffisant pour le distraire et lui porter un coup décisif, c’est là que vous agirez avec votre plus puissant jutsu

Kurenai hocha la tête tandis que Kyubi se lançait sur son opposant


Le yuma, s’élança d’une traite sur la bête qui dans un hurlement s’élança lui dans un bond. La bête sauta en l’air afin de s’écraser sur l’hôte du démon à neuf queue, mais ayant anticipé ce geste, ce dernier se décala en faisant un léger saut sur le côté. Le rouge s’appuya sa main pour pouvoir se mettre en face de la créature mais il fut surpris par la vitesse de réaction de ce dernier qui était déjà sur lui. Armant son bras, il l’abattit sur le démon qui grâce à son agilité évita de justesse le coup meurtrier sans pour autant éviter la totalité des dégâts. Trois longues estafilades lui barraient le torse. Une légère grimace orna le visage du démon avant que de nouveau ce dernier s’élance sur l’anormalité qui se trouvait devant lui.


Arrivé devant la créature, le neuf queues s’abaissa soudainement passant sous la garde de son adversaire si l’on pouvait appeler laisser ses bras le long du corps une garde. Il s’abaissa avant de lancer un kunai où était accroché un parchemin explosif. Il explosa au contact un bras de la créature qui ne sembla pas plus affecter par la déflagration. L’animal tenta d’attraper le jeune homme dans un geste éclair. Le renard réussi à esquiver la main de son adversaire en sautant avant de s’appuyer sur celle-ci. Il se retrouva au la hauteur des yeux de l’animal qui vit arrivé sur lui trois kunais explosifs qui l’aveuglèrent instantanément. Dans un geste brusque ce dernier essaya d’écraser le rouge dans ses puissantes mains. Seul le vide vint se cueillir entre ses griffes. Pendant ce temps le renard s’était déplacé dos à son opposant. S’aidant d’un arbre, il s’éleva dans les airs pour se retrouver au-dessus de la créature. Descendant à grande vitesse, il arma son kunai chargé en chakra futon.


Un cri déchirant sonna dans toute la forêt. En effet Naruto contrôlé par son colocataire avait réussi à blesser son adversaire dans le dos. Une longue estafilade d’où s’échappait un liquide rouge carmin était visible sur la créature bleutée. Le renard s’écarta de l’animal qui dans sa douleur avait fait un tour sur lui-même laissant dans le sol un éclat de sa puissance avec quatre fissures d’une taille non négligeable.


Kurenai croisa le regard de son élève et compris que c’était à elle de finir cette affrontement. Ayant malaxé son chakra depuis le début du combat, elle dit dans un calme olympien la technique qu’elle s’apprêta à utiliser


-Suiton, Suiryuudan no jutsu, technique du dragon aqueux


Un dragon d’eau d’une dizaine de mètres s’éleva dans les airs, avant de s’élancer vers l’animal dans un bruit fracassant. Le choc n’en fut que terrible. La créature s’envola d’un coup, sans pouvoir esquiver la technique trop concentré à tenter de trouver la personne qui lui avait fait cette blessure. Le contact de l’eau froide avec la blessure dont le liquide rouge carmin qui s’écoulait sans fin ne fit qu’un supplice de plus pour l’animal. L’eau froide provenant de la forêt mordait la peau de la bête qui le hurlait par des cris démentiels. Il fallut une trentaine de seconde avant que le jutsu ne prenne fin.


Ce dernier avait laissé un passage non négligeable sur le sol. Déracinant les arbres sur son chemin, le dragon d’eau avait emporté le bipède au loin. Seul deux orbes jaunes luisantes dans l’obscurité montrée que la créature était encore vivante avant que celle-ci ne s’éteigne dans le plus pur des silences.


Kurenai se releva rejointe par le rouge. Un sourire de satisfaction ornait le visage de la kunoichi. Elle le perdit lentement en voyant le visage fermé de son élève.


-Dépêchons-nous de sortir d’ici

Kurenai voulut répliquer mais le regard du yuma en disait long sur la suite des évènements

-La bête n’était qu’un avant-gout de ce qui nous attend dans cette forêt, elle nous en réserve une autre d’un autre calibre

Kyubi finit sur ses mots dans un murmure, avant de se diriger dans une direction


Après une dizaine de minutes de marche où la forêt avait repris son silence habituel, Kurenai se risqua à une question. Sa curiosité avait été piquée à vif. Jamais elle n’avait entendu parler d’une forêt souterraine et d’une telle ampleur. Et le peu d’information qu’elle avait recueilli designer le renard comme le plus apte à répondre. De plus elle se doutait que le renard de feu ne parlait pas de la forêt en elle-même, mais plutôt d’une personne susceptible de vouloir les empêcher d’atteindre la sortie.


-Il semble que tu connaisses cette forêt Kyubi no Yoko

Le renard ne se retourna pas comme n’ayant pas entendu la question

-Que sais-tu sur celle-ci demanda la brune

-Il fut un temps où cette forêt n’était pas sous terre, mais bien en surface, commença le yuma dans un murmure presque inaudible, c’était un lieu où les shinobis venaient parfaire leur entrainement. Elle n’avait rien à ton village en termes de superficie. Sa beauté et ses mystères n’étaient que plus envoutant pour ceux qui venaient s’entrainer. C’est ici que sont apparues les premiers éleveurs/dresseurs de bêtes dont les descendants sont les Inuzuka, les Aburame à l’heure actuelle

-Ils élevaient des bêtes ici ?

Kurenai était surpris ayant toujours pensé que les clans de Konoha avait toujours été à proximité du village, malgré leur différent dans le passé

-Ne crois pas tout savoir jeune humaine, il était peut-être vrai que lors de la construction du village de la feuille vos clans étaient proche l’un de l’autre, ce qui a permis la création de votre village plus facilement mais leur origine était ici, dans cette forêt. Leur puissance n’était plus à prouver. Ils étaient vraiment des shinobis que ce soit par leur capacité propre ou leur relation avec les animaux. Aujourd’hui, j’en ai presque pitié de voir comment ils se sont affaiblis comme tous les autres. De toute évidence cette forêt est tombé dans l’oubli dès qu’elle a sombre.


Le renard avait conté l’histoire attendu par la jeune femme. Il avait conté l’histoire de cette forêt au silence presque effrayant comme un ancien qui raconté une histoire à des enfants. Le flot d’information qu’elle avait reçu de la part du Kyubi avait attisé encore plus la curiosité de la brune. Son cœur avait frémi sous les mots du rouge tant cela avait été raconté avec une justesse rarement égaler. Kurenai s’empressa d’essuyer la sueur qui perlait sur son front tout en poussant un léger soupir. Une nouvelle question lui brûlait les lèvres, son appétit de savoir avait était émoustillé par le récit du yuma.


-Com….

Kurenai n’eut pas le temps de finir sa phrase.


En effet un facteur inconnu était survenu sur le chemin. Elle remarqua aussi que la partie de forêt dans laquelle ils se trouver était complètement dégagé sur un périmètre de 45 mètres. La forêt abondante qui jusque-là n’était qu’un obstacle à leur avancé n’était plus qu’un mauvais souvenir. De plus il semblait émanait de ce lieu une légère source de lumière puisqu’elle y voyait un peu plus qu’il y a une dizaine de secondes. Seul au centre de cette plaine dégagée une silhouette se tenait debout, immobile, comme si elle les attendait. Un frisson parcouru l’échine de la kunoichi. Un pressentiment lui indiquait que cette personne était la surprise que leur réservais l’étrange forêt.


Kurenai voulut poser des questions, sortir des mots, une phrase, un cri, mais rien, les mots restaient nouer dans sa gorge comme si une main lui entourait le cou afin que ses mots ne sortent jamais. Elle chercha des yeux le regard de son élève, espérant un point d’appui lui permettant de retrouver ses moyens malgré son statut de chef d’équipe même si les rôles avaient été inversés depuis leur arrivé dans ce lieu ainsi que de la présence du démon renard. Il ne se retourna pas pour autant, la laissant réfléchir avant qu’elle ne se décide à se ressaisir quand une voix sonna dans tous les recoins de la forêt au silence d’or


-Bienvenue, dans la forêt de l’obscurité, Kardis shi’en

La voix, bien que résonnante dans tous les sens, était fluette, limpide avec un timbre aigu qui indiquai de quel sexe était leur opposant

-Kardis

Ce fut les seuls mots prononcés par le rouge comme si un passé lointain lui revenait en mémoire



Commentaire de l'auteur Laissez des commentaires ^^. J'espère que ce chapitre vous aura plu puis en attendant le titre du chapitre 15 : Un combat, un renard et une reine
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales