Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Pierres d'Encre 11
    Association Le Temps des Rêves
    Nb de signes :
    Genre : poésie
    Délai de soumission : 17/04/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Page blanche lors de la demande de mot de passe
 par   - 200 lectures  - Aucun commentaire

Le bug de la page blanche lors de la demande d'un nouveau mot de passe est résolu.

Désolé pour ce problème très gênant...

 

Encore une conséquence du changement d'adresse IP...
 par   - 339 lectures  - Aucun commentaire

Eh bien, ce changement d'adresse IP sauvage a eu plus de conséquences que je ne le pensais.
Les mails n'étaient plus envoyés... du tout !
Je ne m'en suis pas rendu compte car ma boîte étant locale il n'y avait pas de problème.

Je remercie celles et ceux qui m'ont signalé ce problème.

 

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1124 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Sauvez-moi
[Histoire Terminée]
Auteur: crackle Vue: 472
[Publiée le: 2007-12-04]    [Mise à Jour: 2007-12-04]
G  Signaler One-Shot/Song-Fic Commentaires : 5
Description:
one-shot écrit après avoir découvert au fin fond de mon ordinateur une vieille chanson de Johnny Hallyday.

Naruto a finalement retrouvé la trace de son ami Sasuke mais...
Crédits:
ni les personnages ni la chanson ne m'appartiennent je ne fais que les utiliser.
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

Sauvez-moi

[3691 mots]
Publié le: 2007-12-04Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Sauvez-moi !

( La chanson est une vieille chanson de Johnny Hallyday : ‘Sauvez-moi’)

 

À force de ténacité Naruto avait fini par retrouver la trace de Sasuke.

Pendant des jours il l’avait suivie, inlassablement, sans se reposer un instant.

Et maintenant il le savait, il touchait au but.

 

Et soudain ce fut la fin du monde.

La forêt autour de lui s’embrasa comme si l’enfer était sur terre.

De violentes explosions secouaient le sol et les arbres tombaient comme des allumettes.

Une bataille faisait rage et Naruto frémit devant l’énorme quantité de chakra qu’il ressentait.

Au fond de lui le renard s’ébroua et Naruto compris que l‘Akatsuki était là en nombre.

Évitant tant bien que mal les arbres qui tombaient tout autour de lui il se dirigea vers le lieu du combat.

Il fut hélas bloqué par un énorme enchevêtrement de troncs enflammés qui le contraignit à faire un détour.

Tendu de tout son être vers le combat qui se déroulait hors de sa vue il parvint à identifier le chakra de Sasuke.

Cette découverte lui donna un coup de fouet et il accéléra l’allure.

Alors qu’il débouchait enfin sur le champ de bataille il fut soufflé par une formidable explosion qui le balaya comme un fétu de paille et l’envoya contre un arbre.

 

Une douleur lancinante à la tête força Naruto à ouvrir les yeux.

Le soleil étant toujours haut dans le ciel il en déduisit qu’il n’avait été inconscient qu’une petite demi-heure.

Ses souvenirs lui revinrent soudain et il sauta sur ses pieds.

Il s’appuya un instant contre l’arbre qui l’avait assommé pour lutter contre le vertige.

Alors qu’il rassemblait ses forces il se rendit brutalement compte qu’un silence de mort planait autour de lui.

Levant les yeux il eut le souffle coupé devant le spectacle qui s’offrait à lui.

Un cratère s’étendait à la place de ce qui avait été jadis une verte clairière et de nombreux corps gisaient ça et là, témoignant de la violence de la bataille.

Lentement, Naruto avança.

Il s’arrêta près chaque corps, cherchant un signe de vie, en vain.

Trois des morts n’appartenaient visiblement pas à l’Akatsuki, les autres portaient tous le manteau sombre aux nuages sanglants de l’organisation maudite.

Il arriva enfin au milieu du cratère et y trouva ce qu’il redoutait le plus.

Itachi et Sasuke, les deux frères Uchiwa, gisaient à quelques pas l’un de l’autre.

Sasuke, son rival de toujours, son ami, son frère, était étendu là le corps brûlé, presque méconnaissable.

Espérant jusqu’au bout il chercha son pouls.

Celui-ci était si faible qu’il crut un instant avoir prit ses rêves pour une réalité.

Il ferma les yeux pour mieux se concentrer… et retint un cri de joie quand il se rendit compte que le cœur de Sasuke battait encore.

Il capta soudain un mouvement à la périphérie de son champ de vision et se redressa brusquement.

En quelques pas il fut près d’Itachi et se rendit compte qu’il était encore vivant.

Pourquoi ne l’acheva-t-il pas ?

Pourquoi fabriqua-t-il un double brancard ?

Pourquoi ramena-t-il Itachi à Konoha en même temps que Sasuke ?

Naruto ne chercha pas à comprendre ce qui le poussa à agir ainsi tout comme Sakura ne chercha pas à comprendre ce qui la poussa à soigner Itachi.

Pour sa part Kakashi était persuadé qu’il ne leur était même pas venu à l’esprit de faire autrement.

Parce que tout simplement leur cœur était pur.

 

Pendant son procès Itachi n’avait pas ouvert la bouche, son regard était resté vide, comme si le monde autour de lui n’existait pas.

Mais Sakura avait remarqué qu’un éclair de douleur apparaissait dans ses yeux à chaque fois que le nom de Sasuke était prononcé.

Alors que le Grand Tribunal de Konoha avait condamné Itachi à mort pour le massacre de sa famille, pour sa fuite, pour son appartenance à l’Akatsuki, et enfin pour sa tentative de meurtre sur Sasuke, Sakura ne pouvait arrêter de penser à cet éclair douloureux qu‘elle était la seule à avoir remarqué.

Alors que son ancien coéquipier était toujours dans le coma, oscillant entre la vie et la mort, et sans trop comprendre ce qui la poussait à agir, elle se mit à rendre visite à Itachi chaque soir en quittant l’hôpital où elle passait ses journées au chevet de Sasuke.

Jamais il ne faisait mine de se rendre compte de sa présence, il restait assis par terre, le dos contre les barreaux de sa cellule.

Sakura l’imitait de son côté, elle s’asseyait dos à lui et parlait de Sasuke, de son état, de l’évolution de ses blessures.

Elle lui parlait parfois de l’attachement de Naruto pour le jeune Uchiwa, de son entêtement à le chercher encore et toujours même après trois ans.

Elle lui raconta toutes ces années où Sasuke avait grandit sans son frère ni sa famille, quel garçon il était devenu et même combien il avait changé au contact de Naruto.

Elle parla aussi de ce don qu’avait le jeune Uzumaki, de changer le cœur des gens et d’apporter l’espoir.

Et quand elle n’eut plus rien à dire, elle resta juste silencieuse.

 

Et puis ce fut la veille de l’exécution.

Sasuke n’était toujours pas réveillé et Naruto le veillait.

Sakura se sentit de trop et se rendit à la prison.

Elle s’assit dos à la grille, comme elle en avait maintenant l’habitude.

Elle ne parla pas et toute la journée passa sans qu’elle n’ouvre la bouche.

La nuit arriva mais Sakura ne bougea pas.

Quelques heures avant l’aube le gardien la salua d’un signe de tête en passant près d’elle.

Elle lui répondit machinalement et remarqua le petit plateau qu’il tenait entre ses mains.

Il y avait dessus un repas tout simple, un peu de riz et du poisson et aussi une cigarette et un verre d’alcool.

En silence Itachi commença à manger puis alluma sa cigarette.

 

Alors que l’odeur âcre du tabac s’élevait dans l’air frai du petit matin une voix se fit entendre.

Basse, grave, légèrement rauque et hésitante.

Sakura sursauta en comprenant que c’était celle d’Itachi.

 

C’est ma dernière cigarette mon dernier verre de rhum

- Une cigarette et un verre d’alcool, un cadeau de l’Hokage je suppose.

Il n’y a même pas assez d’alcool pour m’apporter l’oubli, murmura-t-il tristement.

En silence il finit sa cigarette et bu son verre.

Le gardien passa et récupéra le plateau.

- On viendra te chercher dans deux minutes, prie pour le salut de ton âme. Dit-il d’une voix neutre.

 

J’ai droit à deux minutes pour la prière des hommes

- Une prière ? Un soupçon d’étonnement perça dans la voix du condamné.

Il semblait soudain prendre conscience de sa situation.

Comme si la bulle dans laquelle il était enfermé venait brusquement d‘éclater.

On m’en a jamais apprise et j’ai peur comme un enfant

- J’ai appris à me battre chez les Uchiwa, mais les prières… non, ça jamais je n’ai sût. Et pourquoi prier quand tout est joué ?

Itachi ne bougeait pas et semblait se parler à lui-même pourtant Sakura sentait qu’il tremblait, et que le froid n’y était pour rien.

Oh Dieu ! Que cette aube est grise pour mourir maintenant

Dehors, le ciel était gris, comme si la nuit luttait pour rester encore un peu.

- J’aurais aimé mourir sous un ciel bleu, avec le soleil pour seul témoin. Murmura encore Itachi.

Puis il se prit la tête entre ses mains et laissa échapper un gémissement étouffé.

Sakura ne se retourna pas mais elle savait qu’il venait de se mordre le poing pour éviter de hurler.

 

La justice des hommes s’est trompée

- S’ils savaient, murmura-t-il, s’ils connaissaient la vérité… mais même si je leur disais, ils ne me croiraient pas…

Silencieuse, Sakura se demandait de quoi pouvait bien parler Itachi.

Il n’y a personne pour m’entendre crier

Une nouvelle fois le cri d’Itachi fut étouffé et Sakura détecta la faible odeur du sang qui lui indiqua qu’il venait une nouvelle fois de mordre son poing.

Quel était donc le démon qui le torturait ainsi à quelques minutes de sa mort ?

Sauvez-moi, sauvez-moi

Figée, le dos toujours collé aux barreaux Sakura sursauta quand Itachi se jeta à genoux par terre et frappa le sol de son poing meurtri.

Faites quelque chose, faites quelque chose

- Aide-moi, je t’en supplie, fait quelque chose. Aide-moi, sauve-moi…

Comme une litanie Itachi répétait ces quelques mots.

Ne pouvant se retenir, et contre toutes les règles de sécurité Sakura se retourna et tendit une main vers lui.

- Itachi ?

Sauvez-moi, je ne suis pas prêt

- Sauve-moi, fais quelque chose, sauve-moi, sauve-moi…

Il ne semblait pas être conscient de la présence de Sakura.

Il se balançait d’avant en arrière en frappant le sol du poing.

Répétant encore et encore les mêmes mots.

Non je ne suis pas prêt

Non je ne suis pas prêt

Prêt à mourir

- Je ne suis pas prêt à mourir, sauve-moi, Sasuke, SASUKE !!

 

Le cri de désespoir d’Itachi secoua Sakura comme l’aurait fait un électrochoc.

Sasuke était la clé pour comprendre ce qui se passait.

Une petite voix dans sa tête lui répétait en boucle l’une des premières leçons qu’elle avait apprise à l’Académie : Ne jamais tirer de conclusions hâtives, la vérité est souvent plus complexe que ce que l’on croît.

Se pourrait-il que la vérité soit différente ?

- J’ai encore un peu de temps avant son exécution, je dois comprendre. Décida la kunoichi.

À travers les barreaux elle posa une main sur le dos d’Itachi et le quitta.

Elle fonçait vers l’hôpital quand elle croisa les ninjas qui allaient escorter le condamné vers la mort et elle accéléra sa course.

 

Je ne pourrais le suivre, ils devront me porter

Itachi ne se leva pas quand le garde ouvrit la porte de sa prison.

Pâle, comme déjà mort, il resta immobile.

Il n’opposa aucune résistance aux bras qui le soulevèrent mais ses jambes refusèrent de supporter le poids de son corps.

Deux ninjas le prirent sous les aisselles et l’emportèrent.

Je n’ai plus de courage plus de dignité

L’héritier des puissants Uchiwa n’était plus que l’ombre de lui-même.

Porté par deux ninjas comme un impotent, mené au couteau comme un bœuf va à l’abattoir.

Il était difficile de penser qu’il avait pu un jour être impressionnant et digne.

Qui reconnaîtrait l’un des plus grands ninjas du village dans ce condamné au regard perdu ?

Je suis prêt à tout faire, à leur lécher les pieds

Et je vendrais ma mère pour pouvoir me sauver

Seul un dernier sursaut d’amour-propre l’empêchait de supplier et de pleurer.

Seul ce dernier réflexe de celui qu’il avait été l’empêchait de résister ou d’implorer.

 

La justice des hommes s’est trompée

Il avait été jugé, il ne s’était pas défendu, il avait espéré que son frère se réveillerait.

Mais tout était terminé et il était condamné.

Il n’y a personne pour m’entendre crier

Dans un instant tout le village assisterait à son exécution.

Personne ne le pleurerait.

Personne ne saurait jamais la vérité.

Même cette jeune fille aux cheveux rose qui était venu si souvent le voir et lui parler de son frère.

Elle l’avait quitté avant que les gardes ne viennent le chercher.

Elle était sûrement au chevet de Sasuke.

Elle non plus ne saurait jamais la vérité.

Sauvez-moi, sauvez-moi

Il voulait crier, il voulait hurler

Faites quelque chose (x 4)

Existait-il quelqu’un qui pouvait encore l’aider ?

Non, c’était trop tard tout était terminé.

Sauvez-moi, sauvez-moi

Il voulait crier, il voulait hurler.

Mais il ne fit rien et se laissa entraîner sans résister.

 

Des autres cellules les hommes m’appellent

Ils me disent adieu en tapant sur leurs gamelles

Il y eut un concert de gamelles frappant contre les barreaux des cellules des autres prisonniers.

C’était leur façon d’accompagner l’un des leurs vers son destin.

Ils ne savaient pas qui il était, qui il avait été.

Ils ne savaient qu’une chose : il allait rencontrer la mort.

 

Sauvez-moi

Il voulait crier, il voulait hurler.

Mais sa bouche resta scellée.

 

Je ne veux pas mourir pas maintenant

Les pensées se bousculaient dans sa tête.

Il ne voulait pas mourir mais il n’avait même pas la force de résister.

Je ne suis pas prêt je n’ai pas encore tout dit

Je suis innocent, je suis innocent je le jure

Il voulait leur dire, leur expliquer ce qui s’était passé.

Il voulait leur montrer qu’il n’était pas celui qu’ils croyaient.

Mais sa bouche restait close.

Même s’il parlait, qui le croirait ?

Et toi le curé, dis-leur que Lui là-haut il veut pas

Dis-leur qu’il les regarde

Il aperçut un prêtre dans l’assistance, il intercepta un regard de pitié, un bref éclair de compassion.

Dieu seul savait qu’il mourrait pour rien.

Pourquoi n’agissait-il pas ?

Lui, qu’on appelait le Tout-puissant !

 

J’ai peur

Ça y était, il était arrivé au milieu de la place.

À l’endroit où il rendrait son dernier soupir, devant Konoha tout entier.

La peur le prit brusquement, faisant trembler et frissonner son corps.

Je ne suis pas un héros

Seuls les héros ne tremblent pas devant la mort.

Les fous aussi.

Je ne suis rien du tout

Lui n’était rien du tout.

Ni un héros, ni un fou.

Il était un homme qui allait mourir pitoyablement sans espoir de secours.

Laissez-moi ma vie

La vie était injuste mais il ne voulait pas la perdre comme ça.

Il voulait crier, il voulait hurler.

Mais sa bouche resta close.

 

Monsieur le président pitié pour ma grâce

Un murmure parcourut la foule lorsque l’Hokage apparut avec le président du Grand Tribunal de Konoha.

Un instant Itachi imagina se précipiter à leurs pieds pour les supplier.

Mais il était bien tenu par ses gardiens.

Et de toute façon cela n’aurait servit à rien.

Il fut forcé de s’agenouiller et ses mains furent liées dans son dos.

Je ferai ce que vous voudrez

Il aurait donné n’importe quoi pour échapper à la mort mais il savait que son seul espoir était étendu, plus mort que vif, dans un des lits blancs de l’hôpital de Konoha.

Plus rien ne pouvait le sauver maintenant.

Le bourreau prit une poignée de ses cheveux et lui fit pencher la tête en arrière pour dégager sa gorge.

mais sauvez-moi

Sans vraiment l’admettre, il avait espéré jusqu’au dernier moment que Sasuke se réveille enfin et le sauve.

Mais le couteau du bourreau se rapprochait de son cou.

Sauvez-moi

Le soleil sortit de derrière les nuages et fit briller l’acier.

Quelques reflets bleus dansèrent sur la lame du couteau qui allait lui trancher les carotides.

Itachi ferma les yeux et quelques larmes perlèrent à ses paupières.

 

Un silence de mort s’abattit sur la place de l’exécution quand le couteau tomba à terre.

Personne ne bougeait comme si chacun était pétrifié.

La jeune fille qui avait interrompu l’exécution sauta du toit où elle était et vint se placer entre Itachi et le bourreau.

- SAKURA !

Le cri de l’Hokage secoua la foule de sa torpeur.

Il y eut des murmures et tout le monde reconnut la jeune kunoichi aux cheveux rose.

 

Lentement Itachi ouvrit les yeux.

Il n’était pas mort.

Que s’était-il  passé ?

Sakura se tourna vers lui et répondit à son regard interrogatif par un sourire rassurant.

Puis elle se retourna vers l’Hokage, la princesse Tsunade, sa senseï et prit la parole d’une voix forte.

- IL EST INNOCENT !

Les murmures de la foule s’amplifièrent tandis qu’une seconde voix reprenait après Sakura.

- IL EST INNOCENT !

Tsunade tourna la tête vers la foule pour découvrir celui qui venait de répéter les paroles de Sakura.

La foule s’écarta devant Naruto qui alla rejoindre sa coéquipière.

Sur son dos il portait un jeune homme que tous reconnurent.

Sasuke était réveillé !

Itachi ouvrit de grands yeux incrédules en découvrant Sasuke sur le dos de Naruto.

Le jeune Uchiwa sourit faiblement et lui fit un signe de tête.

- Yo ! Nii-san ! Je viens te sauver.

Itachi cligna plusieurs fois des yeux et lança un regard vers Sakura.

Elle lui sourit et posa une main sur son épaule.

- Il nous a tout raconté. Répondit-elle à son interrogation muette.

- Il vous a tout raconté… quoi ? Intervint Tsunade d’une voix où perçait la colère.

Avec aplomb Sakura fit face à sa senseï et planta son regard dans le sien.

- Itachi n’a tué sa famille que parce qu’il était sous l’influence d’un puissant genjutsu. Tout ce qu’il a fait après était aussi en grande partie contrôlé par ce genjutsu.

- Comment cela est-il possible ? Et comment sais-tu tout ça ?

- C’est moi qui lui ai dit. Intervint Sasuke. Quand Orochimaru a essayé de transférer son âme dans mon corps je l’ai vaincu et j’ai absorbé son esprit. J’ai vu ses souvenirs. J’ai vu ce qu’il a fait à mon frère.

- Que viens faire Orochimaru dans cette affaire ? L’interrompit Tsunade.

Sakura posa la main sur l’épaule de Sasuke et prit la parole à sa place.

- Orochimaru faisait parti de l’Akatsuki et il voulait le corps d’Itachi aussi l’a-t-il soumis à un puissant genjutsu qui l’a poussé à tuer son clan puis à rejoindre Akatsuki. Je ne sais pas de quelle technique il s’agit mais il semble qu’il ait en partie transformé son caractère même s’il n’a pas réussit à occulter complètement son amour pour son petit frère. C’est à cause de cette faille qu’Itachi n’a pas tué Sasuke comme il aurait dû. De plus une partie de son ancienne personnalité a réussit à contourner le genjutsu pour demander à son frère de devenir plus fort pour pouvoir le tuer un jour.

Naruto continua.

- Mais quand Itachi rejoignit l’Akatsuki Orochimaru se précipita et voulut transférer son âme en lui mais il échoua car Itachi était plus fort qu’il ne l’avait prévu. Il quitta donc l’Akatsuki et se rabattit sur Sasuke quand il découvrit qu’il avait survécu au massacre de son clan.

À nouveau Sakura reprit la parole, devant une Tsunade hébétée

- Il y a quelques temps Sasuke a vaincu Orochimaru. Il a donc fragilisé le genjutsu qui bridait l‘esprit de son frère. Son amour pour Sasuke a terminé le travail et a définitivement brisé le genjutsu.

Sasuke prit à son tour la parole.

- Après avoir apprit la vérité je me suis lancé à la recherche de mon frère, cette fois pas pour le tuer mais pour le ramener. Mais mes compagnons et moi sommes tombés dans un piège tendu pour Naruto par l’Akatsuki. Nous nous sommes battus violemment et mes trois compagnons sont morts. J’ai faillit y rester aussi mais j’ai été protégé par Itachi qui a lancé une attaque sur ses anciens compagnons. Nous étions aux portes de la mort quand Naruto nous a sauvés.

 

Tsunade n’en revenait pas.

Elle ne pouvait pas croire à cette histoire abracadabrante.

Pourtant les yeux de Sakura, Naruto et Sasuke étaient francs et clairs.

Elle se retourna vers Itachi qui était  toujours à genoux, les mains liées dans le dos.

Il paraissait aussi surprit qu’elle et ne semblait pas réaliser ce qui se passait.

Ses yeux étaient fixés sur Sakura comme s’il avait peur qu‘elle disparaisse et que tout ceci ne soit qu‘une hallucination.

- Itachi, demanda l’Hokage, disent-ils la vérité ?

Le jeune homme hocha lentement la tête sans quitter Sakura du regard.

Doucement mais fermement l’Hokage prit la tête d’Itachi entre ses mains et le força à tourner son regard vers elle.

Elle plongea ses yeux dans les siens et sonda son esprit.

Grâce à ses grands talents de médic-nin elle repéra les traces que les manipulations d’Orochimaru avaient laissées et eut la confirmation que les trois amis disaient la vérité.

Non pas qu’elle ait vraiment douté d’eux mais elle préférait avoir des preuves concrètes.

 

Elle se redressa et promena son regard sur la foule qui n’avait pas perdu une miette de ce qu’il s’était passé et commençait à murmurer.

- L’exécution est annulée ! Dit-elle d’une voix forte. Itachi Uchiwa est lavé de toutes les accusations qui avaient été retenues contre lui. Il est dès à présent réintégré au village de Konoha ainsi que son frère Sasuke qui est revenu parmi nous. Il a été confirmé que le véritable traître et assassin Orochimaru a été vaincu et tué en combat par Sasuke Uchiwa. Il a été confirmé que l’organisation de renégats connue sous le nom d’Akatsuki a été complètement anéantie par les efforts et les talents de Sasuke et Itachi Uchiwa. J’annonce que ce dossier est définitivement clôt !

Sur ces mots Tsunade fit demi-tour et quitta la place de l’exécution.

En passant à côté de Sakura elle lui fit un léger signe de la tête et un sourire, elle était fière de son élève.

 

Un murmure parcourut la foule avant de se transformer rapidement en un cri de joie.

Une page sombre de l’histoire venait de se tourner pour laisser place à une page d’espoirs et de paix.

 

Tandis que les habitants de Konoha se réjouissaient Naruto ramenait Sasuke à l’hôpital sans se rendre compte que son ami s’était endormi de fatigue sur son dos.

 

Kakashi ramassa le couteau oublié par le bourreau et le mit dans la main de Sakura qui leva les yeux vers lui.

- Je suis fier de la kunoichi que tu es devenue Sakura, lui murmura-t-il avant de disparaître au milieu de la foule.

La jeune fille baissa les yeux sur le couteau et fit le pas qui la séparait d’Itachi toujours à terre.

Elle s’agenouilla et, se penchant vers lui, elle passa une main dans son dos pour trancher ses liens.

Lentement il releva la tête qu’il avait gardée baissée après l’examen que l’Hokage lui avait fait subir.

Son regard noir plongea dans le vert de celui de Sakura.

Sauvez-moi

La jeune fille lui sourit doucement.

Il comprit qu’il était sauvé.

Elle avait entendu son cri silencieux, elle avait répondu à ses prières désespérées et lui avait rendu la vie.

Il ne put retenir ses larmes devant ce sourire qu’elle lui offrait et il sut au plus profond de son cœur que sa vie appartenait pour toujours à cette jeune fille aux cheveux rose et au doux nom de fleur.

 

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales