Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Conflits
    Dissonances
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Comme un cochon
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : policier - noir
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • Imaginarium
    Editions L'Imaginarium
    Nb de signes : 240 000 - 500 000 sec
    Genre : imaginaire - steampunk - dystopie - science-fiction - fantastique - fantasy - uchronie
    Délai de soumission : 04/12/2020
  • Chaud comme la braise
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Collection Atlantéïs
    Éditions Exæquo
    Nb de signes :
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Arachno et autres phobies
    animal DEBOUT
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • La France des villes moyennes
    La Fabrique de la Cité
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Emmenez-nous au bout de la Terre !
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : 5 000 - 100 000 sec
    Genre : récit de vie
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • K-Pop - K-Dramas
    K! World
    Nb de signes : 300 000 - 300 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/10/2020
  • Musique enchantée
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 05/01/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 14 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 21 novembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr

Victor Sierra : financement participatif pour leur 5ème album
 par   - 204 lectures  - Aucun commentaire

Victor Sierra est un groupe français de musique steampunk.

Jje les suis depuis plusieurs années et nous sommes devenu amis.
Ils lancent un financement participatif pour leur cinquième album sur indiegogo :
Victor Sierra's 5th album

Ils chantent dans plusieurs langues : français, anglais, un peu d'espagnol et de yiddish dans certains titres.

Vous pouvez écouter des morceaux et voir des vidéos sur leur sites https://victorsierra.net/ ainsi que sur youtube, itunes, spotify...

 

Problème d'alimentation
 par   - 131 lectures  - Aucun commentaire

Bonjour à toutes et à tous.

Désolé pour les interruptions réccurentes. Il y a un gros problème avec l'alimentation des serveurs. L'onduleur à laché.
Je les ai momentanément branché directement, mais ça eut dire qu'en cas de coupure de courant il faudra attendre que celui-ci revienne.

 


Lire la suite...
La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1733 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Sasuke ne parle pas
[Histoire Terminée]
Auteur: tookuni Vue: 14289
[Publiée le: 2007-09-17]    [Mise à Jour: 2010-09-16]
13+  Signaler Général/Romance/Humour Commentaires : 34
Description:
Pour apprendre à contrer certaines techniques de Sasuke, Naruto accepte de s’entraîner avec Anko, la folle de l’examen chuunin.
Mais lorsqu’enfin il ramène Sasuke en lui prouvant qu’à Konoha aussi on peut devenir fort, celui-ci ne prononce plus un seul mot.
Son silence l’enfoncera-t-il encore plus dans les ténèbres ? Ou bien le forcera-t-il à trouver d’autres moyens d’expression, et, peut-être, revenir en arrière pour s’attacher de nouveau ?

MAJ : Fiction éditée
Crédits:
Masashi Kishimoto a créé les personnages et l'univers, ma folie a fait le reste.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Si tu es vraiment prêt à tout, même accepter notre aide...

[4077 mots]
Publié le: 2007-12-27
Mis à Jour: 2010-09-16
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Titre : Sasuke ne parle pas

 

Auteur : Tookuni

 

Résumé : Pour apprendre à contrer certaines techniques de Sasuke, Naruto accepte de s’entraîner avec Anko, la folle de l’examen chuunin, mais lorsqu’enfin il ramène Sasuke en lui prouvant qu’à Konoha aussi on peut devenir fort, celui-ci ne prononce plus un seul mot. Son silence l’enfoncera-t-il encore plus dans les ténèbres ? Ou bien le forcera-t-il à trouver d’autres moyens d’expression, et, peut-être, de revenir en arrière pour s’attacher de nouveau ?

 

Genre : Romance, le moins d’OOC possible

 

Rating : T pour bagarres et allusions

 

Note  : “She don’t say a word, but she won’t say a word until you … Kiss le girl !” Oui, c’est effectivement cette chanson que j’ai écoutée pour écrire cette fiction. :p

 

 

 

Sasuke ne parle pas

 

 

Chapitre 2 : Si tu es vraiment prêt à tout, même accepter notre aide

 

 

Quand Naruto revint d’Oto avec à ses côtés une Anko extrêmement fière et une Sakura épuisée mais rayonnante, il portait sur son dos une masse sanglante que l’on put finalement identifier comme étant son ancien coéquipier.

Il était incroyable de voir à quel point ces deux là avaient progressé, avait songé Anko. Sakura avait découvert ses deux affinités comme étant le Suiton et le Doton, et grâce à son incroyable maniabilité du chakra, était parvenue à maîtriser une sorte de faible Mokuton le temps qu’elle apprenne à Naruto tout ce qu’elle pouvait. Il en avait résulté un combat de titans entre le blond, la jeune fille et leur ancien coéquipier, pendant qu’elle même, avec Kakashi, Yamato et Sai, s’occupait de retenir Orochimaru et Kabuto.

En réalité, ils avaient eu de la chance que le serpent soit à bout. Ils avaient eu aussi de la chance de connaitre approximativement les jutsus de Kabuto et ils avaient tout misé sur la victoire de l’équipe sept. Kakashi était reparti en mission directement et Sai s’était éclipsé assez vite pour aller personne ne savait où.

Depuis qu’elle entraînait Naruto, soit à peu près un an, ils n’avaient pas cessé leurs contacts et avaient fini par décider d’emménager ensemble. Le fait étai que c’était Anko qui avait squatté le petit appartement de Naruto pour pouvoir le réveiller à l’heure et le torturer en permanence. En revanche, bien vite, leur relation était plus devenue une véritable liaison de couple. Malgré leurs dehors violents et excités, ils arrivaient à avoir de longs moments de tendresse. Du moins c’était ce qu’elle donnait à Naruto qui avait du mal à s’y faire et répondait de plus en plus souvent. Sakura avait découvert le pot aux roses le lendemain de la première fois où ils avaient fait l’amour. Voir une magnifique femme –et c’était bien une femme, nue dans le lit de son coéquipier l’avait un peu perturbée, peut-être attristée et inquiétée, mais quand elle avait connu Anko, elle s’était rassurée. La brune avait aussi un passé assez lourd à porter et elle aimait sincèrement son ami. Naruto en semblait éperdument amoureux.

Anko soupira. Elle se trouvait justement dans ce lit devenu double qui prenait toute la chambre et Naruto ronflait à côté d’elle. Ca ne la gênait pas. En tant que ninja, elle était habituée à s’endormir dans toutes les circonstances imaginables et ce bruit familier avait même fini par la rassurer. Le jeune Uchiha était à l’hôpital. Ce qui l’inquiétait était sans aucun doute le fait que Sakura passe son temps à ses côtés. Personne d’autre qu’elle et Tsunade n’avait pu le voir. De toute façon, il n’avait pas encore ouvert l’œil depuis que Naruto l’avait porté à Konoha.

 

*

*  *

 

Lorsqu’il se réveilla, il avait un incroyable mal de tête. Il ne savait pas où il était, mais la douleur de son crâne faisait que quoi qu’il arrive, il ne pourrait pas y penser tout de suite. Il leva la main sur son front et y sentit un bandage. Son geste le transperça : ses côtes devaient être cassées et il était sûr qu’un de ses genoux venait tout juste d’être remboité. C’était sans compter les nombreux endroits où sa peau le tiraillait et le grattait, signifiant clairement des égratignures plus ou moins profondes sur tout son corps.

La dernière fois qu’il avait été dans cet état était lorsqu’il s’était battu contre un enfant de son âge aussi fort qu’un jounin. Il se souvenait de la douleur des aiguilles et de la transe qui l’avait envahi à ce moment là. C’était la même impression, mais il y avait autre chose qui clochait, notamment le lointain tic tac d’une horloge qui devait pourtant être dans la pièce, sa vision complètement brouillée, et tout ce qui allait avec l’anesthésie qui lui avait été faite. Il se sentait comme enflé de toutes parts, il aurait pu s’entailler la main qu’il n’aurait rien senti. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’il ne l’avait pas encore fait, son corps lui semblait trop distant.

Il se releva lentement, tentant de retrouver quelques repères et un peu de sens du toucher. Une main se posa sur son bras et une chevelure rose lui apparut vaguement, un sourire, avant qu’il ne sente une autre main se poser sur son front et un électrochoc le traverser.

 

« Bonjour Sasuke-kun, entendit-il cette fois très clairement. Je ne devrais pas te redonner ta liberté de mouvement maintenant, mais je crois que tu n’as aucune raison de partir d’ici à présent. »

 

Sasuke tiqua plusieurs fois au cours de la phrase, notamment quand la jeune fille, car c’en était une à présent, à n’en pas douter, lui avait rappelé avec simplicité qu’il était tombé dans les pommes. Sasuke ne chercha pas à voir la médic-nin qui s’occupait de lui et qu’il avait parfaitement reconnue, impressionné, comme étant Sakura. Assis sur son lit, cette fois-ci bien réveillé, il se tenait comme l’autre fois, les bras ballants, le visage baissé et ses mèches tombant légèrement sur sa figure distante et perdue. Sa bouche légèrement ouverte laissait doucement passer son souffle, ses yeux de cillaient pas, il était dans un état d’abandon total. Il avait raison de l’être. Evidemment, il ne regrettait rien, mais les faits étaient là, et il était vexé. Non seulement il était devenu fort en trahissant son village, mais avait quand même été battu par celui-ci, mais en plus c’était cet imbécile blond qui avait eu raison du début à la fin. Même Sakura semblait tellement plus forte. Pourquoi Konoha faisait-elle de tels miracles à transformer les gens ? Sasuke n’avait pas encore osé penser qu’il était aussi pour quelque chose dans ce changement, parce que ça lui ferait un lien, un quelconque lien, même distant, assez fort, avec cette fille. Sasuke ne voulait plus de liens, pourtant, il ne pouvait à cet instant s’empêcher de penser, encore une fois, que c’était bien Naruto qui avait eu raison. Cela l’énervait. Sasuke serra un poing, les dents, trembla légèrement et fronça ses sourcils, puis redevint de marbre en sentant Sakura bouger à côté de lui.

 

« Il est possible que tu aies des séquelles des divers jutsus que tu as subis pendant quelques jours, résuma-t-elle d’un air professionnel. Ca peut aller d’un membre amorphe à une extinction de voix, en passant par une somnolence constante, et ce pour une courte durée indéterminée. Maintenant, sachant cela, continua la jeune femme en se rapprochant du lit et se mettant face à lui d’un air grave, en tant qu’amie, je ferais en sorte que Sasuke Uchiha n’ait pas l’air faible plus qu’on ne le croit maintenant. »

 

Sasuke ne répondit pas, conservant son silence glacé de toujours, faisant frissonner Sakura de son absence d’expression.

 

« Tu sais, Naruto s’est remis très vite, mais il était dans un état d’épuisement bien plus grand que toi. »

 

Ce n’était pas que Sasuke ne pouvait pas répondre. Il savait qu’il pouvait au moins grogner même si sa voix lui faisait un peu défaut, mais il ne voulait simplement pas dire quoi que ce soit. De toute façon, il n’avait rien, plus rien à dire. C’était fini, tout était fini, tout avait été inutile et il était revenu au point de départ. Il avait eu tord, et il ne le supporterait jamais dans les circonstances.

Bientôt, il fut autorisé à sortir de l’hôpital. Trois jours avaient passé sans qu’il ne bouge, ne parle, ne dorme. Il se sentait épuisé, mais il ne voulait pas faire autre chose que de penser à une solution, à lui, à son frère, à ses raisons, et de se rappeler du point auquel il était vexé et mal à l’aise, même si cela ne se voyait pas. Seule Sakura semblait être habilitée à pouvoir entrer dans sa chambre, puisqu’il n’avait senti qu’elle à ses côtés de temps en temps depuis qu’il s’était éveillé. Sakura ne s’était pas inquiétée de son silence, Sakura lui avait à peine parlé de son état, semblant considérer que rien d’autre ne l’intéressait, si ce n’était Naruto qui n’arrêtait pas de se battre avec elle pour pouvoir le voir. Sasuke n’avait rien pensé, il était trop plongé dans son délire de déception.

Ce fut encore la jeune fille qui le guida jusqu’au dehors où elle lui dit finalement :

 

« Tu va devoir être assigné à résidence un certain temps. Je sais que tu ne va pas apprécier que je sois non seulement ton médecin mais aussi ta colocataire, mais Naruto serait pire ! gloussa-t-elle doucement. Alors je t’emmène à mon appartement. »

 

Sasuke n’avait rien dit. Le soleil extérieur, l’air frais de cette fin d’après midi lui avaient redonné un regard présent, sombre. Ses cernes étaient visibles mais pas tristes, elles lui donnaient juste l’air encore plus inaccessible. Il découvrit ainsi le bel appartement de Sakura, ses deux pièces dont l’une lui était certainement destinée vu les matelas et couvertures mis en vrac dans un coin du salon, sa cuisine, la chambre de la jeune femme, le tout aussi propre que si ça n’avait pas été touché depuis des mois, moins la poussière. Malheureusement, personne ne lui laissa le temps de s’installer que des coups violents furent frappés à la porte et que Sakura ouvrait à deux fous furieux.

 

« Aaaah ! Sakura-chan ! Sasuke ! Enfin sortit de l’hôpital ! hurla Naruto, un immense sourire aux lèvres, tandis que le brun se détournait dédaigneusement.

– Salut les jeunes ! » dit Anko en arrivant derrière tout aussi calmement.

 

La jeune femme étudia l’ambiance. Sakura lui avait expliqué que Sasuke n’avait pas fait un seul geste vers l’extérieur depuis qu’il s’était réveillé, même pas la repousser, et Anko savait parfaitement ce qu’il avait. Elle fronça les sourcils un instant, prit un air sérieux et demanda :

 

« Sakura-san, il y a de quoi manger dans ton frigo ?

– Heu… hésita Sakura.

– Non ! cria Naruto depuis la cuisine.

– Parfait, je vais accompagner Naruto faire des courses, à moins que tu ne tiennes absolument à ne manger que des ramens, même en dehors des missions ! » ricana-t-elle en faisant un clin d’œil au blond qui lui tira la langue.

 

Pour la peine, Naruto fila directement dehors en déposant un baiser-éclair sur les lèvres d’Anko. Puis, Sakura, doucement, calmement, sourit à la brune et la vit sortir, fermant sa porte. Sasuke était resté debout. Il avait légèrement écarquillé les yeux au geste de Naruto mais était redevenu impassible. Il était dos à elle, calme, bouillonnant pourtant à l’intérieur, alors il attendit la parole qui ne venait pas.

 

« Ca a l’air d’aller, commença-t-elle tout en s’asseyant sur son canapé, étrangement tranquille. Heu, cette nuit, Anko et Naruto restent ici pour me seconder. La présence d’un jounin est nécessaire et même si on a le niveau, ça ne suffisait pas, alors Anko-chan s’est proposée, et Naruto a forcément voulu la suivre… Plus tard, on t’assignera un groupe d’Anbu. »

 

Sasuke émit un silence.

 

« Sinon, pour t’éviter d’avoir à montrer un étonnement quelconque, je peux te faire un petit briefing de la situation à Konoha », ajouta Sakura, qui savait qu’elle pouvait parler tant que Sasuke ne l’arrêtait pas.

 

Sasuke émit un autre silence, plus sonore car plus insistant.

 

« Je sais, tu t’en fiches, continua-t-elle amèrement en baissant les yeux. Mais je pense que ça servira à te convaincre et à te sortir de cet état léthargique. »

 

Sasuke ouvrit la bouche, mais il s’aperçut qu’il ne voulait rien dire, qu’elle avait peut-être raison, alors il la referma lentement tandis que Sakura poursuivait :

 

« Bon, pour les relations, Neji tente désespérément d’attirer l’attention de Tenten-chan, mais il n’a jamais de chance, elle ne le voit pas, gloussa la jeune fille, Kakashi reste accroc à son Icha Icha, Lee ne jure toujours que par la jeunesse du printemps, les autres oscillent doucement vers leurs affinités ou ennemis jurés, surtout depuis que Naruto et Anko sont ensembles, ils ont du déclencher le système ! » rit-elle encore, comme gênée.

 

Sasuke s’en foutait comme de sa première chaussette, a plus forte raison seul le lien étrange et assez effrayant entre Anko et Naruto l’avait un peu intrigué. Malgré ses airs détachés, il était assez curieux.

 

« Les techniques ont toutes évolué. A titre d’exemple, des membres de l’Akatsuki ont été battus par notre promotion. Hidan n’a pas fait le poids contre le génie de Shikamaru, Neji a tué Deidara, Temari et Tenten ont massacré Tobi, Kakuzu, après un combat contre Ino, Choji et Kakashi-sensei, a été écrasé par une technique de rang S que Naruto a développée. »

 

A cet instant, Sasuke ne put s’empêcher de serrer les poings. Une technique de rang S ? Comment ce blondinet stupide pouvait-il la maîtriser ? Pourquoi ne s’en était-il pas servi contre lui ? Cela l’aurait au moins valorisé et lui aurait donné une justification à son échec.

 

« Moi, continua Sakura, je pense avoir un peu changé et ne plus être complètement un boulet. Je maîtrise une sorte de Mokuton ninjutsu, basé sur du Doton et le Suiton, et j’ai reçu le titre de médic-nin suite à une formation de Tsunade-sama. »

 

Les dents de Sasuke crissèrent légèrement les unes contre les autres. Cela voulait dire qu’à Konoha, vraiment, les gens se surpassaient de génération en génération, que les jeunes devenaient plus forts, sans les plus vieux ? Cependant, c’était Sakura, alors il n’avait pas vraiment à la prendre en compte. Lui, ce qui l’intéressait un peu, c’était Naruto.

 

« Naruto, pour finir, continua Sakura comme si elle avait lu dans ses pensées, est certainement le plus puissant de sa génération, parce qu’il est le meilleur être humain du monde, mais aussi parce que, grâce à toi dans un sens, il est devenu terriblement fort. Il a même battu le chef de l’Akatsuki. Tu sais, il ne jurait que par toi à chaque instant, et si aujourd’hui il t’égale… »

 

Sasuke avait fait un mouvement de tête pour nier. Naruto le dépassait, il en avait eu la preuve.

 

« Sasuke-kun, reprit la jeune femme, il t’égale. C’est à deux contre toi qu’on peut te battre, et Naruto connaissait toutes tes techniques et ta façon de te battre grâce à Anko-chan. Nous avons de notre côté des jutsus qui devrait t’intéresser, si tu es vraiment prêt à tout pour battre ton frère, même accepter notre aide. »

 

Sasuke ne bougea pas. Ses sourcils s’étaient froncés d’avantage et son poing commençait à saigner. Le liquide rouge coulait également de ses bras et de son cou, ses muscles percés contractés ne supportant pas la pression qu’il leur faisait subir. Sakura, sachant parfaitement à présent que ce n’était décidément pas son amour qui retiendrait Sasuke, poursuivit :

 

« Kakashi a réussi à maîtriser le Rasengan, donc toi aussi, peut-être, tu le pourras. Mais surtout, il a…

– H…h, tenta Sasuke, plus perdu que jamais mais une expression d’incommensurable colère derrière ses mèches brunes.

– Le Mangekyou Sharingan. »

 

Ce fut sur ces mots que Sakura vit les épaules de Sasuke tressauter très légèrement, une unique fois, en un sanglot étouffé. Elle se leva, se plaça derrière lui, elle n’avait pas besoin de voir son visage pour savoir, elle avait compris :

 

« Sasuke-kun… Je sais que tu ne regrettes rien, que tu nous en veux, et si tu pleures…

– H…Hh…respira Sasuke difficilement.

– C’est de rage… » acheva Sakura, lançant comme un poignard en plein cœur du jeune homme qui prit un regard de tueur qu’elle devina parfaitement.

 

Etre percé à jour de cette façon… La jeune fille resta statique mais tout à coup, elle tendit l’oreille. Elle avait entendu comme le brun les bruits de pas et la voix criarde de Naruto dans l’escalier. S’avançant lentement vers l’autre, elle le regarda de toute sa hauteur –une bonne demi tête de moins que lui en réalité, et d’un air soucieux dit doucement en lui prenant la manche :

 

« Sasuke-kun je…

– Hn… grogna Sasuke en se dégageant puis en la regardant, son visage de nouveau impassible.

– Oh… »

 

Lorsque la porte s’ouvrit sur un Naruto surexcité et une Anko blasée, le duo se tenait face à face. Même la tension que dégageait l’Uchiha il y avait quelques instants avait disparu et Anko souffla en s’asseyant :

 

« Naruto n’a pris que des ramens, je n’ai pas pu l’empêcher ! On n’a même pas de quoi petit déjeuner ! »

 

Le blond sourit, regarda Sasuke, hurla un « Youpi ! » tonitruant et fonça dans la cuisine. Sasuke se planta dans le canapé tandis qu’Anko rejoignait son blond. Le brun ne ressentait que maintenant le contrecoup de ses veillées. Quatre jours sans dormir, dans son état de faiblesse physique, ne l’avaient vraiment pas arrangé et il sentait une abominable migraine lui vriller la tête. Il plissa légèrement ses yeux qui semblaient menacer de se fermer à chaque instant. Pourquoi seulement maintenant le sentait-il ? Pourquoi avait-il aussi le sentiment, enfin, que son corps ne bougeait vraiment pas bien et qu’il avait des blessures encore assez fraîches ? Simplement par cet électrochoc qu’avait été sa conversation, non, le monologue de Sakura ? Parce qu’elle lui avait dit tout ce qu’il voulait savoir ? Lui avait garanti qu’il avait de bonnes raisons de rester ? Sakura avait du passer des heures à réfléchir sur lui pour savoir tout cela. Pour lui, seulement pour lui, parce qu’elle en avait mal aussi, et parce qu’elle l’aimait. L’être humain était décidément si simple et si compliqué à la fois. Il se sentait comme réveillé d’une longue léthargie et en était épuisé. Il ne saurait peut-être jamais pourquoi c’était cette fille qui prétendait l’aimer qui l’avait sauvé de son gouffre, pourquoi elle et pas Naruto, alors que c’était lui qui y semblait tant prédestiné ? Mais Naruto n’avait-il pas simplement parlé plus calmement dans sa bouche ? N’avait-elle pas juste dit clairement ce que Naruto pensait mais n’expliquait que de façon détournée parce qu’il ne faisait que crier ? N’avait-elle pas juste traduit et étoffé pour lui les dires de Naruto ? Sasuke manqua bouger sa main jusqu’à son front pour le saisir. Il n’en pouvait plus.

Le dîner se passa en bataille de ramen entre Naruto et Anko, fatiguant Sasuke qui ne disait rien, sauvé de ses sombres pensées, mais pas pour autant de sa frustration. Sakura avait bien vu, contrairement aux deux autres, que Sasuke n’allait pas bien. Elle savait que c’était normal, alors elle voulu vite étaler les matelas pour que tout le monde se couche. Les deux piles humaines se précipitèrent sur deux matelas pour les mettre côtes à côtes et, plus loin, Sakura installa calmement celui qui était d’office désigné comme destiné à Sasuke. Lorsque la nuit tomba et qu’enfin le remue ménage de l’appartement eut cessé, Sasuke était couché sur le côté, un bras sous sa tête, s’endormant enfin. Sakura était enfermée dans sa chambre, Naruto et Anko semblaient s’embrasser un peu, mais Sasuke n’avait toujours pas prononcé un mot.

Le brun entendit soudain un bruit de succion, mais ne bougea pas. Il était trop épuisé et était presque sûr que c’était le couple d’à côté qui faisait son cirque. Malheureusement, un gémissement suivit, puis un deuxième, et enfin des chuchotements qu’il identifia facilement :

 

« Chut…

– C’n’est pas grave, après quatre jours sans sommeil il doit dormir comme une masse !

– Hmm… »

 

Une énorme goutte d’eau sembla faire son apparition derrière le crâne de Sasuke qui n’avait toujours pas fait un mouvement. Ses yeux lui faisaient un mal de chien, son crâne aussi, et il n’était pas à l’aise : un bandage se défaisait de son poignet depuis qu’il y avait touché sans en informer Sakura. Par conséquent, il décida de bouger et de se lever pour filer dans la salle de bain, le temps que les deux autres se calment. Naruto était heureux et fier, il était certain que rien ne pourrait entacher son bonheur et, par conséquent, il avait eu une envie irrépressible de faire l’amour à sa petite amie. Anko l’avait très bien pris, mais il y avait eu Sasuke. Ils avaient oublié Sasuke ! Finalement, ils s’étaient rassurés mutuellement en considérant qu’il dormait et avaient continué à se chercher jusqu’à ce que le froissement des draps d’à côté se fasse entendre. Sasuke s’était levé, et il était parti.

 

« Mais qu’est-ce qu’il fou ? demanda Naruto.

– Laisses, il refait le bandage qu’il a dégommé tout à l’heure, on a le temps maintenant !

– Bon, si on a le temps… »

 

Et Naruto, sans plus penser au blessé enfermé dans sa salle de bain, replongea sous la couette.

 

Lorsque Sasuke ressortit, son bandage à la main carrément enlevé parce que c’était de toute façon trop compliqué à faire vu son état de fatigue avancé, il eut la mauvaise surprise d’entendre que les bruits n’avaient pas cessé et avaient même amplifié. Naruto et Anko semblaient l’avoir complètement oublié et s’en donnaient à cœur joie. Sasuke n’eut même pas besoin de voir les positions des formes pour savoir ce qu’il se passait. Il ne pouvait décemment pas retourner dans le salon maintenant, mais il voulait quand même dormir, ce qu’il ne pourrait de toute façon pas faire là. Alors il se résigna, et frappa doucement à la porte de Sakura en l’ouvrant de suite.

 

La jeune fille était étendue sur son lit et se relevait légèrement.

 

« Hein ? Sasuke-kun ? Qu’est-ce qu’il y a ? demanda-t-elle, la voix ensommeillée, en reconnaissant la stature du jeune homme à sa porte.

– Grmph… grogna Sasuke.

– Tu pourrais peut-être être plus explicite, là », sourit Sakura.

 

Sasuke ne se fit pas prier et ouvrit grand la porte d’un air exaspéré. Et ce ne furent pas des gémissements, mais bien quelques cris de plaisir étouffés qui parvinrent aux oreilles de la rose avant que Sasuke ne referme la porte vivement. Sakura regarda Sasuke, la porte, puis encore Sasuke, et enfin, elle éclata d’un rire cristallin. Sasuke fronça les sourcils, mais Sakura ne lui laissa pas le temps de s’énerver : elle se déplaça un peu vers le fond de la pièce, laissant un espace conséquent dans son grand lit et gloussa :

 

« Je te fais une place !

– Hn. »

 

Sakura sourit en se recouchant, sentant le matelas se déformer sous le poids de l’Uchiha et la couette se soulever pour remonter jusqu’à hauteur de son nez. Au chaud, à l’aise, même si un peu anxieuse d’avoir son Sasuke à côté d’elle présentement, Sakura se sentit presque soulagée d’être encore malgré tout tellement amoureuse de lui et, replongeant dans le sommeil du juste, murmura :

 

« Bonne nuit Sasuke-kun… »

 

Sasuke bougea de frustration. Il ne voulait décidément pas parler. Même pour répondre à Sakura. De toute façon, il ne lui avait jamais vraiment répondu, surtout à une phrase comme celle là. Mais en remerciement, peut-être, parce que c’était quand même la moindre des choses, et même si elle ne comprenait pas, Sasuke força sa gorge et entrouvrit les lèvres :

 

« Hn… »

 

 

 

A suivre

 

 

 

 

Edit : Il n’y a que Sasuke pour émettre un silence =D Je ne sais pas si j’ai corrigé l’essentiel. J’ai supprimé quelques soucis de ponctuation et de dialogues, développé un peu certaines choses, mais je me rends compte que j’avais vraiment travaillé cette fiction et que, dans la situation où ils sont, je ne pourrais pas faire mieux si je ne veux pas tout réécrire. Ce n’est pas mon objectif, elle me plait comme ça, et vous a plu comme ça. J

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales