Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 133 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Sérieusement ?...Et merde ! Auteur: Suukii-Stella Vue: 10565
[Publiée le: 2009-01-04]    [Mise à Jour: 2009-05-02]
13+  Signaler Romance/Humour/School-Fic Commentaires : 41
Description:
« Oh merde ! »

« Mais merde à la fin ! »

« Tu fais chier, merde ! »

« Merde, merde, MERDE ! »

Quoi, on dit trop merde ? C’est pas vrai on a seize ans, des parents soit trop protecteurs, soit à moitié cinglés, soit ils savent carrément plus si ton nom penche plus vers le Ra ou le Ma. On est encore à l’école, avec des profs plus emmerdant les uns que les autres, des bandes d’allumés/d’allumeuses qui ne savent pas tenir leurs pulsions, sans oublier notre incapacité à écouter un cours plus de deux minutes. Finissons par nos amis ! Carrément, absolument, totalement et finalement aussi instables que nous ! Même si on les aime, bien entendu ! On essaye juste d’évoluer, sans perdre la boule, sans bouffer ses livres à la con, sans cogner le premièr abruti qui vient parce qu’alors là nos amis seraient déjà à moitié défigurés et en tentant tant bien que mal de ne pas aimer le/la premier/ère pourriture qui vient ! Donc je crois qu’un…plusieurs petits merde de temps en temps ne font pas de mal !

__________________________

Chapitre sept : Dirty littel secret...Vodka come here, right now ! ( Sale petit secret...Vodka viens, de suite !)

Chapitre huit (NEW) : We shall never leave you alone. (Nous ne te laisserons jamais seule.)


Extrait :

Quand le brun ouvrit promptement la porte de la rose, elle était de dos, la silhouette légèrement tremblante. Son ombre se découpait dans l’ambiance lunaire du soir, sa peau blanche cassée luisait dans la pâleur des rayons, lui donnant un rien d’irréel. D’un geste lent et contrôlé, elle se retourna pour poser son regard brouillé de larmes sur eux. Jusqu’à la dernière seconde elle fera comme si de rien était.


J’espère que cette fic vous plaira !

C’est un UA.

Les couples finaux seront habituels désolé je ne m’en passe pas !

Bisous, Stella !
Crédits:
Personnages à Masashi Kishimoto.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Smile it's free to be...So smile !

[2416 mots]
Publié le: 2009-01-26
Mis à Jour: 2009-01-27
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Sérieusement ?…Et merde !

 

 

 

 

«  I just wanna be free in this way
Just wanna be free in my world
Vivere per libertà
Vivere nella libertà
… » *

C’est la chanson que fredonnait la rose, alors que l’eau chaude rougissait sa peau pâle. Après leur bataille de farine, ils étaient tous les trois partit se laver, Naruto pour la deuxième fois…En y repensant, elle adorait ces moments avec Naruto et…Sasuke, certes c’était un être froid et méprisable ! Mais, il l’a faisait rire et comme elle est était friande de ce sentiment, elle pouvait l‘apprécier de temps en temps. Elle entendit toquer à sa porte, alors elle sortit la tête de la douche :

- Qu’est-ce que vous avez encore fait ? Demanda-t-elle en criant légèrement pour couvrir le bruit de la douche.

- Tss…Naruto a trempé les deux seules serviettes de notre salle de bain !

Sakura soupira, c’est pas possible d’être aussi chiant. Elle se rinça une dernière fois et sortit s’enrouler dans une serviette verte anis, et ouvrit la porte en tendant au garçon une autre serviette, elle chocolat. Il l’a prit et elle attrapa sa brosse rose pâle et sortit de la salle d’eau se dirigeant vers sa chambre. Elle se remit à fredonner, en mettant la même musique sur son ordinateur bleu turquoise.

« Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves
Là-bas où il fait chaud, le ciel n'a pas son pareil…

Elle tourna sur elle-même, se regardant dans le miroir.

Tu sais qu'au bout d'cette terre
Oui les gens sèment
Des milliers d'graines de joie comme pousse ici la haine

Elle tapa rythmiquement du pied, puis entraîna allègrement son corps dans une danse enfantine.

On m'avait dit p'tit gars
Là-bas on t'enlève tes chaines
On t'donne une vie

Elle sourit niaisement à son reflet mouvementé dans le miroir, sa voix faisant écho à la voix masculine.

Sans t'jeter dans l'arène
Comme ici tout petit après neuf mois à peine
On te plonge dans une vie où tu perds vite haleine… »

Quelqu’un tapa de nouveau à la porte, la coupant dans son élan dansant, ce qui l’énerva fortement. La rose se précipita férocement vers la porte et l’ouvrit à la volée. Elle soupira d’agacement en voyant la frimousse blonde lui sourire bêtement. Elle tapa du pied, mais cette fois-ci d’impatience en le voyant planter là, comme si taper au porte était tout naturel ! Elle s’approcha et lui fit une pichenette sur le front pour le réveiller de son inactivité pesante. Il gémit de « douleur » et lui cria :

-Hey, mais pourquoi t’a fait ça ?!

-Hey, pourquoi t’as frappé à ma porte ? Demanda-t-elle ironiquement en agitant les mains.

-Ben, pour savoir si tu venais voir le film avec nous !

Soupire de grande, mais alors très grande lassitude.

- C’est moi qui vous l’ai proposé tout à l’heure, abruti !

-Ben viens alors ! Dit-il en la traînant derrière lui.

Elle soupira en réajustant son tricot vert pomme à peine mit. Elle sourit en voyant le pantalon blanc de Naruto, elle avait le même. C’était un pantalon de mec mais il était simple, large et elle l’adorait. Elle se souvient que quand ils l’avaient acheté c’était cet été avec Sasuke. Ils s’étaient pris un délire et avaient acheté le même tee shirt d’une couleur différent, elle en vert pomme, Naruto en orange et Sasuke en bleu marine. Et lorsqu’ils pénétrèrent dans le salon, Sasuke était affalé dans le fauteuil télécommande en main. Il était habillé avec son tee shirt bleu marine et le fameux pantalon blanc. Sakura partit s’affaler à ses cotés alors que Naruto se mettait de l’autre cotés du brun. La rose prit des pop corn fraîchement préparés sur la table basse et demanda :

- Alors, tu trouves de quoi nous divertir ?

- Hm…attends j’en suis qu’à la quarante deuxième chaines de tes cent cinquante chaines, souffla-t-il.

Elle se pencha pour prendre la télécommande, mais il la dévia de son passage :

- Mais passe moi la ! Tu sais pas t’y faire ! Gronda-t-elle.

- Parce qu’il y a une façon de faire ! T’arrête ton délire la !

Se jette sur son bras, détenant l’objet de ses convoitises, mais il la jette à Naruto. Naruto continua à zapper alors que le taciturne empêchait la rose de prendre l’objet au blond. Elle se mit à bouder en serrant contre sa poitrine ses bras, et à marmonner :

- Non mais…c’est chez moi merde…je vais pas me laisser marcher sur les pieds…puis quoi encore….

Naruto absorbé par l’écran poussait des cris de désapprobations face aux programmes, alors que Sasuke observait narquoisement la rose fulminait à ses cotés, quelle gamine quand même. Sakura sursauta lorsque Naruto s’écria jovialement « Trouvé !! »

- Q-Quoi ?! Balbutia la rose.

- Un good film ! Dit-il en levant son pouce de contentement.

- Hn…Pas mal effectivement, approuva le taciturne.

Sakura dévia son regard sur l’écran plat, et un rictus de dégoût…d’horreur apparut sur son visage. Elle se cacha derrière le premier cousin et leur hurla de changer de chaines, Sasuke tenta de l’étouffer sous le coussin, mais peine perdue elle était tenace et lui jeta avec violence en plein figure…ouch violente la rose ! Elle s’avance d’un pas menaçant vers le blond qui la regardait avec des yeux innocents et lui tendit de suite l’objet avec un sourire angélique :

- Tu veux ? Demanda-t-il l’air de dire «  mais fallait me le dire »

- Un peu que je la veux !! Cria-t-elle en s’emparant violemment de l’objet. Vite changer, changer…Oh gosh* ! J’ai cru perdre mes yeux, l’espace d’un instant !

- Il lui arrachait juste les yeux, pas de quoi tourner…de l’œil ! Dit-il en haussant les épaules, ça pourrait arriver tous les jours, non ?

La rose lâcha un rire sadique, et le regarda dans ses prunelles onyx, et finalement acquiesça d’un bref mouvement de tête en s’approchant d’un pas se voulant menaçant :

- Oui…finalement ça pourrait arriver tous les jours, n’importe où et à n’importe qui, n’est-ce pas ?

Frissonnements incontrôlés du blondin, haussement sourcilier de la part de Sasuke et…la porte d’entrée s’ouvrit dans un grincement qui se voulait discret. Sakura grogna, Naruto se pencha pour voir les arrivants dans un soulagement grandissant et Sasuke se pencha légèrement aussi. Deux adultes rentrèrent dans le salon un peu étonnés, mais la femme au cheveux roses pâles sourit.

- Oh mes p’tits hommes préférés ! S’exclama-t-elle l’air enjoué.

Naruto se précipita d’un bond dans les bras de la mère de Sakura, et Sasuke sourit poliment au père.

- T’as fille c’est une psychopathe ! S’exclama-t-il terré dans ses bras, vous avez déjà pensés à la camisole ?

La femme en rose rit doucement et regarda sa fille fusiller le brun du regard, elle soupira et se dirigea vers Sasuke qui était de dos et l’entoura tendrement de ses deux bras de maman et lui déposa un baisé sur la joue, il esquissa un sourire en détournant ses yeux sur le cotés pour voir son visage.

- J’arrive pas à croire que t’es la mère de cette gamine instable, aux pulsions meurtrières, dit-il en toisant Sakura de son fidèle regard narquois.

- Que veux-tu, souffla la maman, elle a hérité de son père !

Le dis « père » toujours bouche close, haussa son sourcil droit de mécontentement. Sa femme tourna la tête et détacha ses bras du jeune homme.

- Je rigole, si elle te ressemblais, elle s’entendrais à merveille avec Sasuke !

Il leva les yeux au ciel, et soupira de lassitude, mais Naruto lui tapa l’épaule en signe de compassion.

- je supporte la fille toute l’année.

- je vois, souffla pour la première fois le père, allez demain on se lève tôt !

-Oui chef…gémit sa rose en grinçant.

-Et dire que c’est censé montrer l’exemple, se désespéra l’homme aux yeux menthe à l’eau.

Sakura partit embrasser son père aux allures froide et sa mère à la mine boudeuse.

-Résiste maman, il faut le dresser ! L’encouragea-t-elle en levant le point.

-Bien, dit-elle en retrouvant son sourire, la prochaine fois prévient moi qu’ils viennent dormir à la maison que je rentre plutôt pour parler avec mes hommes, déclara-t-elle en souriant à ses hommes.

-Bonne nuit Fuyu, Raito ! Salua joyeusement Naruto.

Sasuke leur fit un simple geste de la tête. La rose sortit de la pièce suivit de son mari et la jeune rose s’affala de nouveau sur le canapé en regardant d’un air fatiguée le haut plafond blanc. Elle étouffa un bâillement dans sa main, elle souffla et sourit posément comme si le monde qui l’entourait n’était qu’un vague endroit sombre où seul les grands sourires se voyaient. Elle se leva en s’étirant encore une fois comme si les gestes qu’elle faisait, restaient indéniablement invisibles ou d’importances minimes et sortit tranquillement dans le jardin. La beauté de l’endroit était stupéfiante, la lune était presque pleine éclairant donc pleinement le sol, lui donnant une couleur surnaturel. Le gazon prenait une teinte verdoyante, se dégradant par endroit dans le vert foncé puis dans le clair, si des fois ce n’était pas un mélange des deux. Il était étrangement luisant, on l’aurait presque crût humide. Sakura partit d’un pas lent s’asseoir sur l’un des transats de couleur beige et huma à pleine bouffée l’air frais. Cet endroit lui rappelait son enfance à chaque fois, pourtant elle y vivait encore, chaque jour…si proche mais il lui semblait à la fois ci lointain. Elle se revoyait là, somnolente, allongée sur le torse de son père et sa mère juste à cotés chantonnant calmement quelques paroles. La rose tapa rythmiquement ses doigts contre la plastique froid et commença à chanter nostalgiquement :

«  Back when I was a child
Before life removed all the innocence
My father would lift me high and dance
With my mother and me and then
Spin me around til I fell asleep
Then up the stairs he would carry me
And I knew for sure I was loved.. »

Sa mère la chantait souvent, elle s’imaginait toujours pouvoir un jour le revoir son papa chérie. Au début les paroles l’avait fait pleurer, et finalement c’était elle qu’il l’avait chantée lors du mariage, il y a quatre ans, c’était un hommage à l’homme qu’elle n’avait finalement pas connu. Un bruissement d’herbe la fit se retourner et elle détourna la tête ensuite en voyant le brun s’asseoir sur le transat à cotés. Elle regardait toujours avec une vive attention le firmament bleu du soir, illuminé par les orbes du ciel. C’était silencieux mais agréable, sombre et spacieux comme un néant brillant. La nuit passa doucement…

 

 

- Non ! Je ne monte plus avec toi en moto Naruto ! S’écria une voix féminine.

La rose pourtant avide d’émotion forte avait subitement changé d’avis en se prenant de plein fouet le tronc d’un arbre. C’était…douloureux ! Elle monta derrière Sasuke avec désinvolture.

- Bon Sasuke, on fait la course !

-Tu vas encore te faire rétamer, soupira le concerné d’un air moqueur.

-Quoi je te rappelle que je t’ai battu la dernière fois ! S’écria le blond d’un air agacé.

-J’étais en rollers abruti ! Et encore j’ai faillit te battre !

Le blond fumait sur son scooter rouge, il fit vrombir son moteur et s’élança suivit de Sasuke et de Sakura perdant de suite sa désinvolture précédente. Ils arrivèrent tant bien que MAL au lycée en soulevant avec le vent la jupe de la pauvre Hinata qui n’avait pas eu le réflexe de la tenir.

-Merde de merde…de merde ! Jura-t-elle rouge de honte se cachant derrière son sac.

 

« Je m’appelle Hinata Hyuuga, j’ai seize ans et demi et j’avoue que les uniformes ça n’a jamais été mon truc…mais alors là en rentrant je le brûle et lui lance une malédiction Incas ! »

 

_________________________________

 

*Gosh : ça alors, mais c’est une autre façon de dire : Oh my god = Oh my gosh.

 

 

Et voila fantastique j’ai publié !

Dites moi toujours ce que vous en pensez, j’ai fait référence à deux de mes chansons préférées : Liberta de Pep’s et

Dance with my father de Luther van dross.

Voila que dire…rien ! J’attend vos réactions, surtout de Pommalette pour savoir si mes dialogues sont plus lisibles !

Je vous aimes !

Stella.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales