Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019
  • Les meutes
    animal DEBOUT
    Nb de signes : 6 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Demain
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 7 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/10/2019
  • Romans
    Plumes de Marmotte
    Nb de signes : > 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - thriller - romance - bit-lit - chick-lit - young adult - mystère - suspense
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Persona non grata, (l’indésirable)
    Revue Étherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 29/12/2019
  • Malpertuis XI
    Éditions Malpertuis
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 01/01/2020
  • No limit
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/11/2019
  • Témoin de l'Apocalypse ?
    Coeur de plumes
    Nb de signes : 4 500 - 8 000 sec
    Genre : science-fiction - libre
    Délai de soumission : 25/10/2019
  • Nature et biodiversité du futur et d'ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 16/02/2020
  • Femmes fortes
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/10/2019

Studio Infinite

  • ATELIER D’ÉCRITURE : écrire la folie de son personnage au Comics Corner (2 PLACES) [ Le 27/10/2019]
    Participez à un atelier d'écriture créative au Comics Corner dimanche 20 octobre 2019 pour créer votre personnage avec notre studio infinite !
  •  [ Le Atelier d’écriture : écrire de l’imaginaire à la librairie Le Nuage Vert (COMPLET)]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Préjugés Auteur: Satine42 Vue: 13117
[Publiée le: 2008-12-07]    [Mise à Jour: 2009-02-26]
13+  Signaler Romance/Humour/Action-Aventure Commentaires : 112
Description:
Konoha, une ville si calme et si paisible où le quotidien est brisé par une guerre. Mais pas une guerre comme toutes les guerres. Nous pourrions qualifier cela de guerre civile – mais pas tout à fait. En fait, une guerre qui oppose deux cités, deux gangs. Le Nord et le Sud.
Les cités, les gens, tous autant qu'ils sont, en ont des préjugés, des idées déjà toute faites. Quiconque ose entrer dans une cité n'en ressortira pas vivant.
Et si un jour, un écrivain froid, distant et mystérieux, mais doué s'était dit : On parie ?
S'il avait décidé d'aller dans l'une de ces deux cités. Pourquoi faire ? Pour écrire un livre ? Par simple curiosité ? Pour s'immiscer dans cette guerre ? Pour tenter de l'arrêter ? Ou bien pour l'aggraver, peut-être ?
Le mystère n'est pas quelque chose à prendre à la légère.
Il avait lui aussi, la tête pleine de préjugés, mais franchir la ligne lui ouvrira les yeux. Malgré l'accueil qu'on lui a réservé, toute fois.

Couple principal : Sasuke x Sakura

Couples secondaires (déjà ensemble au début de l'histoire) : Tenten x Neji, Sai x Karin, Temari x Shikamaru.

Couples secondaires (à venir) : Hinata x Naruto, Kiba x Ino.

OOC, UA
(classée 13+ car risque de scènes violentes)

Satine.
Crédits:
Tout appartient au manga Naruto, rien n'est à moi. (sauf peut-être quelques personnages sans grande importance).
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

La belle et la bête ? La belle et le beau !

[3276 mots]
Publié le: 2009-01-02Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Mot de l'auteur :


BONNE ANNEE !!!! Tout plein de bonheur à tous !!

Alors, pour bien commencer 2009, un peu d'amour !! Bonne lecture !



Préjugés

Chapitre 8 : La belle et la bête ? La belle et le beau !






Une semaine plus tard.


Sakura, vêtue d'une robe noire et moulante, avança, le regard las, vers Karin et Ino. Ses cheveux roses étaient rangés en un chignon relâchant quelques mèches sur les côtés – elle était très belle. Elle se posa sur la canapé et étouffa un bâillement, Hinata somnolait déjà au côté de la belle rose, dans une robe beige et légère, magnifique. Temari et Tenten, suivies des garçons, ce qui comprenait Naruto, Sasuke, Shikamaru, Neji, Sai et Kiba, entrèrent dans l'appartement de Hinata et Sakura. La brune aux macarons, des cernes sous les yeux délicatement masquées par du maquillage, se laissa aller à son tour dans le canapé.

« - Franchement, maugréa Sakura, on est vraiment obligées de venir ?

- Mais oui, votre présence est primordiale, s'exclama Karin.

- Elle pourrait pas être primordiale un autre jour, supplia Tenten.

- Non, non, non et non, nia Ino. »

Hinata émit un petit gémissement plaintif tandis que Sakura papillonna des cils, fatiguée. Les trois filles sortaient d'une semaine de cours, une semaine exténuante car il avait s'agit de la reprise. Elles étaient toutes trois exténuées par l'effort surhumain que leur avait demandé cette reprise de cours et elles acceptèrent à contre-cœur de se rendre au bal pour Karin et Ino lorsque celles-ci leur avaient demandé. Ces deux dernières étaient de vraies fêtardes dans l'âme cependant, une soirée n'était réussie qu'en la présence de tous leurs amis.

« - Mais … il y aura bien d'autres bals, pourquoi celui-là ?

- Parce que c'est le premier, expliqua Ino, et le premier est le meilleur !

- Vous ne serez pas obligées de venir aux autres, surenchérit Karin.

- Ben encore heureux, répliqua Sakura d'un ton à moitié endormi.

- Vous êtes vraiment sûrs, demanda Tenten à l'encontre de tout le monde, de vouloir traîner trois sangsues super épuisées comme nous ?

- Ne t'en fais pas ma puce, répondit Neji en la prenant dans ses bras pour la lever, je serais avec toi. Tu pourras dormir, si tu veux, ça ne me dérange pas. »

Tenten le remercia par un sourire et déclara qu'elle était finalement partante, tant qu'on ne l'obligeait pas à danser d'autres danses que des slows. Ino gloussa, trop heureuse pour la contredire. Hinata se leva et dut se soutenir à Karin avant de s'étirer, la fatigue endolorissait ses membres mais, en un faible sourire à Naruto, elle décréta qu'elle aussi, elle était partante.

« - Pas moi, persista Sakura en se mettant en position fœtale sur son canapé.

- Saku, ma Saku, supplia Ino, je t'en prie ! Si tu n'es pas là, ce ne sera pas drôle.

- Parce qu'en plus, se vexa la rose, tu comptes te moquer de ma poire ?

- Mais non, ce n'est pas ce que je voulais dire ! Sakura, arrête de t'énerver dès que tu es fatiguée, ça ne servira à rien ! Je te traînerai là-bas par la peau des fesses s'il le faut !

- M'en fous, marmonna-t-elle, c'est ta robe. »

Ino grimaça et renonça à son idée par peur de déchirer sa robe à laquelle elle tenait beaucoup.

« - Toute façon, tu as pas besoin de moi, je vois pas pourquoi je dois venir. »

Ino, un plus calme, se baissa vers son oreille et lui murmura, si bas de façon qu'elle seule ne puisse entendre :

« - Parce que tu es la seule qui me procure assez de courage pour révéler mes sentiments à Kiba.

- Quoi ? S'étrangla Sakura. Tu … Tu vas …

- Tais-toi, imbécile !! »

La rose partit dans un grand éclat de rire, mais nerveux. Alors voilà la vraie raison, elle devait venir car elle fournissait du courage à cette grande blonde aux allures fières ! Elle finit par se lever et annonça qu'elle était d'accord mais à une seule condition : qu'ils ne rentrent pas trop tard. Ils approuvèrent tous et Sakura suivit le mouvement.

Dans la métro, Kiba s'avança vers Sakura, hésitant, il l'interrogea :

« - Qu'est-ce qu'elle t'a dit Ino ?

- Oh … Rien, mentit la rose, rien d'important.

- Ça devait bien être important vu que tu as accepté de venir.

- As-tu des hypothèses, demanda Sakura, curieuse et avide de rire.

- Elle va draguer des garçons avec toi, hein, c'est ça ? »

Son ton avait des accents affolés et jaloux. Sakura rit aux éclats, de son rire mélodieux, et tapota sur l'épaule du brun. Elle lui susurra de ne pas s'en faire, qu'il n'était absolument pas question de cela. Il partit à sa place, rasséréné.


Quelques minutes plus tard, ils arrivèrent devant un immense bâtiment où les lumières illuminaient le ciel noir.

« - Pas besoin de demander une carte, on peut pas louper l'endroit, constata Sakura. »

Fuyant les couples par moment, elle rejoignit Ino qui se torturait les doigts.

« - Arrête, la rassura Sakura en posant une main sur les siennes, tout va bien se passer.

- Non ! Je ne sais même pas ce qu'il éprouve pour moi.

- Crois-tu réellement que tu aies pris un coup de foudre, comme ça ! Hop ! Enfin, No-no ! Tu n'aurais pas de sentiments si vous n'étiez pas si proches !

- M'ouais, répliqua Ino, ne protestant pas le surnom qu'elle détestait pourtant.

- Allez No-no ! Tu es de la cité ou tu ne l'es pas ! Courage ! »

Sakura lui fit une tape sur les fesses qui fit décoller Ino quelques mètres plus loin, la rose se mordit la lèvre inférieure pour retenir un rire. Elle avançait désormais seule et eut comme un sentiment de remord lorsqu'elle pénétra dans l'immense salle de bal : il n'y avait aucune chaise. Juste un petit balcon, un buffet et une immense piste de danse. Mais aucune chaise, dans tout l'espace qu'il y avait, aucune chaise, pas l'ombre d'une ! Non, aucune ! Elle soupira d'agacement, Sasuke la rejoignit, un peu … bizarre. Elle fut seule à décrypter le sentiment sur son visage : l'ennui.

« - Ne t'en fais pas, murmura-t-elle, ça va vite passer.

- Hn.

- Pfft … T'aurais pas une chaise par hasard ? »

Sa demande fut si absurde qu'il lâcha un petit filet de rire, délicat et presque silencieux.

« - Ça va vite passer, répéta-t-il de la phrase qu'elle avait tenue précédemment.

- J'espère.

- Je sens que tu vas t'amuser, dit-il. Tous ses garçons qui gloussent quand tu passes, tu vas te faire inviter à danser. Profites-en, ton âme sœur est peut-être là dedans.

- C'est cela, oui, répondit-elle mollement. Le premier qui m'invite, il va regretter d'être né homme. »

Le brun grimaça faussement à la menace qu'elle venait de faire, elle le remarqua et ne dit rien cependant qu'il s'éloignait. Elle se posa sur un mur mais n'eut guère de répit quand Ino vint la voir, inquiète.

« - Sakura !! Sakura !! Sakura !!

- Oui.

- Il y a des tonnes de filles qui le mangent des yeux ! Qu'est-ce que je fais ?! Elles sont toutes plus belles que moi !

- Allons, coupa Sakura, étonnée, depuis quand tu complexes ? »

Ino ne répondit pas, baissa la tête. Sakura la fit valser vers une immense baie vitrée, leurs deux reflets apparaissant.

« - Regarde-toi, Ino. Tu es belle. Ta petite robe rouge te va à ravir. Ta coiffure est impeccable. Ton maquillage est parfait. Et tu restes cependant toi, No-no ! Ces filles ne sont rien ! Ni pour toi, ni pour Kiba, j'en suis sûre ! Allez, ressaisis-toi !

- Tu as raison, je suis de la cité du Sud, je suis de la cité du Sud, répéta-t-elle en partant vers le buffet pour se servir une coupe de champagne qu'elle vida immédiatement. »

Sakura sourit légèrement, Ino était amoureuse. Elle était amoureuse de Kiba depuis que ce dernier était arrivé à la cité. Aux premiers abords, elle lui avait parler comme elle parlait à tout le monde, puis, au fur et à mesure, ils se taquinaient, se cherchaient, finissaient souvent l'un dessus l'autre à force de se bagarrer gentiment. Sakura savait très bien que Kiba était également amoureux, d'Ino s'entend, il devenait jaloux et protecteur dès qu'un autre homme approchait dangereusement de son secteur de drague, donc d'Ino. La rose rigola à ses pensées et Hinata, qui s'était approchée d'elle sans qu'elle ne le remarque, demanda :

« - Pourquoi tu ries ?

- Oh … Pour rien.

- Saku, je … hésita Hinata, je voulais te parler.

- Vas-y, j'écoute.

- Et bien, j'ai appris ce que tu avais dit à Sasuke. Que … que tu lui laissais Itachi.

- Oui.

- Tu renonces à tuer Itachi et tu le laisses à Sasuke ?

- Oui.

- Mais, pourquoi, s'écria Hinata qui ne comprenait pas.

- Si je tue Itachi, je tue Sasuke.

- Hein ?

- Pas physiquement, Hinata. Mais … c'est son déclic. Il a besoin de ça pour commencer enfin à revivre.

- Mais, ce … déclic, comme tu dis, tu en as besoin toi aussi, Sakura.

- Peut-être, je ne sais pas. Quand Sasuke recommencera à vivre, j'irais mieux, je pense. C'est ça, mon déclic, maintenant. Renoncer à l'un pour laisser vivre l'autre.

- Ta vie n'est pas liée à la sienne. Tu dois venger ton père.

- Ce n'est pas Itachi qui a tué mon père. Contrairement à Sasuke.

- Mais, Sakura. Ton père voulait que …

- Mon père voulait que je tue Itachi, et il le veut encore, depuis le Ciel. Mais, il ne voudrait pas que je tue Sasuke, aussi. Si je laisse Itachi à Sasuke, Itachi mourra et Sasuke revivra et … c'est ce que je veux, maintenant.

- Comme tu voudras. Mais, si Sasuke n'y arrive pas.

- Il y arrivera, Hina, il y arrivera. Je vais lui faire un entraînement poussé aux armes à feu, pour commencer. Itachi est un expert en la matière.

- Tu sais qu'il ne le tuera pas tout de suite, tu vas devoir être patiente.

- Je sais oui.

- Le jour où il ira le tuer, tu seras avec lui ?

- Nous verrons, Hinata.

- Bien. »

Sakura s'éloigna d'Hinata, aux airs de poupée de porcelaine si fragile. Hinata la regarda partir et soupira, Sasuke la rejoignit :

« - Tu as tout entendu, n'est-ce pas ?

- Hn, acquiesça Sasuke.

- Tu n'imagines même pas le sacrifice que tout cela représente pour elle. Alors, un conseil, ne te loupes pas. Car si tu meurs et qu'Itachi survit, tu auras tout gâché !

- Hn.

- Elle va te faire suivre un entraînement des plus forts. Ce ne sera pas facile et encore moins pour elle car, la connaissant, elle va assister à tous tes entraînements du soir. Elle va être exténuée, la pauvre. Quant à toi, ne te cherche aucun autre loisir, tout ton temps va être pris. Elle ne prend pas ça à la rigolade, je te préviens.

- ...

- Tu lui dois une fière chandelle, tu as intérêt à lui rendre l'appareil, menaça-t-elle en pointant un doigt devant ses yeux.

- Hn, répondit-il simplement en lui saisissant le doigt et le rabaissant. »

Elle s'excusa et dit que la fatigue aggravait son humeur, il comprit. Sakura regardait la scène de loin mais Ino vint l'interrompre.

« - Qu'est-ce qui se passe, encore ?

- C'est bientôt l'heure des slows !! Et s'il ne vient pas m'inviter ! Et s'il invite une autre fille ? Et s'il embrasse une bombasse ? Et s'il dansait super bien et que toutes les filles voudraient danser avec lui ? Et s'il acceptait ? Et s'il

- Et si tu arrêtais d'être parano' ? Tu me fatigues, à la fin. Enfin, No-no, regarde-le. [ Kiba dévorait des yeux Ino et cette dernière se retourna brusquement ] Non, en fait, ne le regarde pas, il va devenir timide après. Ce ne sera pas la première fois qu'il t'invitera à danser.

- Oui, mais là tout est différent ! Je vais tout lui avouer ! Oh, Saku. »

Les slows commencèrent et Kiba se raidit sur place. Il regardait en direction de Sakura et Ino. Ino était si belle dans sa petite robe rouge. Il remarqua que Sakura lui lançait un regard, elle lui fit tout de suite comprendre qu'il ne fallait pas qu'il hésite, qu'il devait inviter Ino à danser. Il prit son courage d'homme à deux mains et avança quelque peu gauchement vers Ino qu'il invita ; elle accepta timidement. Il l'emmena sur la piste de danse tandis que Sakura secouait la tête.

Ino et Kiba dansaient, seuls dans leur monde, suivant le rythme de la chanson Je t'emmène où je t'aime, de Calogero. Kiba dépassait Ino de quelques centimètres, elle en profita pour enfouir sa tête dans son torse.

« - Kiba, je … commença-t-elle en levant la tête pour le regarder dans les yeux, je dois t'avouer quelque chose.

- Ah … je t'écoute.

- Je crois bien que je suis tom... je crois que je t'... En fait, voilà. Depuis qu'on se connaît, on s'apprécie, mais moi je crois que … non, en fait, je suis sûre que je ress... Je suis am... Oh, je suis pathétique, gémit-elle. »

Elle baissa la tête mais il saisit son menton et l'obligea à lever les yeux vers lui, ce qu'elle fit. Il lui murmura :

« - Moi aussi. »

Et l'embrassa. Premièrement, juste comme ça, lèvres sur lèvres mais lorsqu'il comprit qu'elle en voulait plus car elle s'agrippait à lui, il approfondit le baiser. Leurs langues se rencontrèrent et en un éclatement d'amour, ils se lâchèrent pour respirer. Ils remarquèrent que le slow venait de finir et sortirent de la piste de danse. Ils furent directement rejoints par tous leurs amis, Sakura les saisit par les épaules et s'exprima, joyeuse :

« - Je vous adore, tous les deux. »

Ino rit légèrement et la remercia pour tout ce qu'elle avait fait, Sakura s'écarta en disant qu'elle n'avait strictement rien fait, qu'ils avaient écouter leur cœur et qu'elle en était heureuse. Tous les amis trinquèrent à leur bonheur et la fête reprit de plus belle, le nouveau couple ne pouvant plus s'arrêter de danser. Sakura s'isola sur le balcon, dans la fraîcheur de la nuit qui lui fit du bien. Elle se posa au sol, le dos appuyé contre la balustrade. Ses yeux se fermaient malgré elle et le sommeil lui pesait de plus en plus. Hinata et Tenten, qui s'était séparée une minute de son Don Juan, ne tardèrent pas à la rejoindre. Neji et Temari arrivèrent et cette dernière s'exclama :

« - Bon, je crois qu'on va partir. Les amoureux sont crevés aussi. Allez, le supplice est bientôt fini, levez-vous et on part. »

Tenten se leva avec l'aide de Neji qui la prit dans ses bras, Naruto vint aider Hinata et Sakura mais il ne pouvait soutenir les deux. Comme tous les autres hommes étaient pris, Sasuke se sentit obligé de venir aider et il prit Sakura par la taille, elle le remercia d'un regard à moitié endormi.

Malgré tous ses efforts, Sakura s'endormit dans le métro. Cependant, Hinata, aussi maternelle qu'elle fusse, se déclara assez valide pour emporter Sakura jusque chez elles lorsqu'ils pénétrèrent dans la cité. Naruto l'interrogea personnellement sur la raison de ce renversement de situation, elle lui expliqua qu'elle n'avait pas assez confiance en Sasuke pour le laisser pénétrer dans sa maison, seul avec elles, même si s'était déjà fait – bien qu'elle l'ignorasse. Sasuke ne broncha, préférant taire que Sakura l'avait soigné dans le même appartement où il lui était interdit d'aller parce qu'il était un étranger.


Mais était-il tant un étranger que cela, finalement ?




Mot de l'auteur :


J'espère que ça vous aura plu ! Je vous souhaite une nouvelle fois une très bonne année !!

Dans le prochain chapitre : La mère de Sakura apparaît.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales