Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nature et biodiversité du futur et d'ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 16/02/2020
  • Femmes fortes
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/09/2019
  • Le fleuve
    Revue CONGO ECRIT
    Nb de signes : 250 - 2 000 sec
    Genre : poésie - conte
    Délai de soumission : 21/09/2019
  • La ville de Somnore
    Otherlands
    Nb de signes : < 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 10/01/2020
  • Le grand jeu
    Observatoire de l'Espace du CNES
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : réaliste - théâtre - poésie - libre - pastiche - imaginaire - art visuel - contemporain
    Délai de soumission : 14/10/2019
  • Nutty Seas : débauche marine
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : romance - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 23/11/2019
  • Revue Encre[s] N°4
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 12/09/2019
  • Insurrections
    ImaJn'ère
    Nb de signes : 22 500 - 27 500 sec
    Genre : policier - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Fantasy humoristique
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : humour - fantasy
    Délai de soumission : 20/12/2019
  • Livres Oubliés
    Aeternam AS Éditions
    Nb de signes : 200 000 - 800 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique
    Délai de soumission : 31/12/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Pour l'amour d'une sauvage
[Histoire Terminée]
Auteurs :
[Groupe: VANIMIK_ENY]
Vanimik & Eny
Vue: 36096
[Publiée le: 2008-02-14]    [Mise à Jour: 2008-06-02]
13+  Signaler Général Commentaires : 81
Description:
Au moyen-âge, Sasuke est prince et s'apprête à se marrier avec Shizune. Mais un jour, il entend un cri déchirant en provenance de la forêt...¸


EXTRAIT

Le bébé respira à grande bouffée, les joues rougies par le manque d'air momentané.

- Si tu veux punir quelqu'un,puni-moi, mais laisse ma fille tranquille! S'écria-t-elle alors que le tonnerre nouvellement arrivé grondait.

-Je punirais qui je voudrais ! Et de plus, tu devrais être heureuse que je tue Kaho, tu ne l'as jamais aimé !
- C'EST VRAi, JE NE L'AIMAIT PAS MAIS MAINTENANT ELLE EST TOUT CE QUE J'AI! NE LA TOUCHE PAS!



Pas de new chapter, mais j'avais oublié de mettre l'extrait... Certains pensent qu'il n'y avait pas de chapitre...
Crédits:
Tout le monde est à Masashi.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Pour l'amour d'une sauvage.

[3173 mots]
Publié le: 2008-02-17
Mis à Jour: 2008-02-18
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux mois passèrent ainsi. C'était l'été et la chaleur était étouffante, Shizune et son fils étaient partis au village et Sasuke s'ennuyait.

Il sortit et alla voir Sakura. Ils se voyaient tout les jour et c'était sans déplaire à Sasuke.

Aussitôt qu'elle vit la porte s'ouvrir, elle se précipita vers Sasuke et le serra dans ses bras, heureuse.

- Prince!

Il souleva son visage et l'embrassa avec passion.

Elle répondit maladroitement au baiser.

-Comment allez-vous aujourd'hui ? demanda-t-il entre deux baisers.

Elle sourit. Les baisers, elle adorait ça. Sasuke lui en donnait souvent ces temps-ci et lui avait même montré comment faire. Elle ne comprenait cependant pas pourquoi il fallait le faire mais cela semblait faire plaisir à Sasuke donc elle le faisait.

- Je vais bien. Vous manquez moi.. Vous... M'avez.. M'avez... Moi.. Manqué...Tenta-t-elle de dire, le rouge aux joues. Vous m'avez manqué! Réussit-elle à dire.

Il déposa son front contre le sien et mit une main derrière la nuque à Sakura.

-Toi aussi, tu m’as manqué.

Et dieu seul savait à quelle point.

Elle sourit. Il recommença à l'embrasser.

- Pourquoi on fait ça, déjà?

Il remit correctement une mèche rose derrière l’oreille à la jeune femme. Quelle naïveté, s’en était même touchant.

-C’est une autre façon de se dire bonjour.

- Ah, d'accord.

Elle le lâcha et s'assis sur le lit, sourire beat aux lèvres, vulgairement habillée d'une tunique beige.

-Que fais-tu de tes journées? Demanda-t-il en se étant à ses côtés.

- Je vous attend, répondit la femme aux jeune homme qu'elle considérait presque comme un père.

-Tu devrais faire quelque chose mais il est vrai que tu as déjà remit à la vie cette cabane désolée.

- Cela est pas.. Pas grave. Si vous venez alors tout parfait parfait!

-Si seulement tu aurais pu être Shizune, dit-il en déposa sa tête sur l'épaule à la jeune femme.

- Pouquoi?

Tu serais devenu ma femme.

-Parce qu'elle ne décore pas le château comme toi tu as sût décoré cette petite cabane, fini-t-il par dire.

Elle sourit, fière d'elle.

- Vous... Êtes fier?? Demanda-t-elle, un air innocent sur le visage.

-Bien sur que oui. J'aurais du faire peindre cette endroit avant que vous ne lui redonniez vie, vous auriez vu à quel point vous l’avez embelli.

Elle mit sa tête contre son épaule, le coeur gonflé de bonheur.

-Je pourrais rester ainsi toute la journée durant, déclara Sasuke, soupirant d’aise.

Sakura releva la tête, les oreilles tendus au maximum.

- Elle revient.

-Déjà ?

- Bruit de cheval...

-Alors j'y vais.

Il se leva et l'embrassa à nouveau puis sortit de la cabane.

-Je reviendrais vous voir ce soir.

Puis il ferma la porte et couru derrière le château et souleva un morceau de bois et alla retrouver sa femme et son fils.

-Ah, chéri, tout s'est bien passé?

Sasuke déposa le bois dans un coin et revint, sourire au lèvres.

-Oui, très bien et vous ? Le petit n'a pas trop fait de bêtises, cette fois?

- Il a été très sage. Maintenant, si mon cher mari le permet, je vais aller faire un tour en forêt, histoire de cueillir des mûrs. Je serais libre par la suite.

-Bien. Fait attention quand même, ma chérie, tu sais à qu'elle point c'est dangereux, je n'ai toujours pas réussi à chasser le loup.

Elle sourit et l'embrassa.

- Je ferai attention. Au revoir!

Lui faisant un signe de la main, elle ouvrit la lourde porte puis partit.

Elle marcha un moment pour arriver dans l'immense forêt. Alors qu'elle se penchait pour cueillir le fruit, elle aperçut des traces de pas dans la terre et convenu que c'était celle de son aimé. Sourire curieux au lèvres, elle décida de les suivre.

Elle releva la tête. Une...Une cabane? En plein milieux de la forêt? Haussant les épaules, elle s'approcha de la porte. Les pas s'arrêtaient là. Elle ouvrit la porte presque neuve. Un cri retentit et les deux jeunes femmes présentes écarquillèrent les yeux. Shizune tourna les talons en courant.

- SASUKE UCHIWA! Cria-t-elle dans tout le château.

-Shizune !!!

Il dévala les escaliers et couru la prendre dans ses bras.

-Que ce passe-t-il? Tu as vu le loup ? Dis-le moi!

- Qu'est-ce qu'elle vient faire ici? S'écria la brune en se dégageant. Bordel, mais que vient-elle faire ici?

Il l'interrogea du regard. Elle n'avait pas du tout l'air d'être de bonne humeur d'un coup.

-Qui Shizune?

- La sauvage!

Mon dieu, elle l'avait découvert ! Il cacha parfaitement son étonnement.

-La sauvage? Mais quelle sauvage?

- La folle, la prisonnière, la cerise, ce que tu veux!

-Shizune, tu as reçu quelque chose sur la tête?

Elle grogna et lui prit la main.

- Viens, je vais te montrer.

-Non ! Shze et moi nous nous apprêtions à faire une sortie. Nous allons voir les fleurs qu'il réclame tant.

Elle allait répliquer lorsque des hennissement de chevaux se firent entendre. Elle se précipita à la fenêtre.

- Sasuke... Ils sont là! Ils nous ont trouvés!

-Je vais chercher Shze.

Sasuke attrapa la main de sa femme et monta l’escalier le plus rapidement possible pour rejoindre leur fils qui sourit à la vue de son père.

-Papa je suis prêt pour voir les fleurs.

Quelques gardes se dirigeaient vers le château et d'autres vers la forêt, ayant apparemment vu de la vie humaine dans ce coin. La garde toqua à la porte.

- Majesté! Nous savons que vous êtes là!

-Papa, c'est qui ? Demanda, tremblant, Shze, accroché à la robe de sa mère.

Il eu un silence puis il sentit qu'on donnait de gros coup au château.

- Nous sommes désolés, majesté, entendit-il. Mais la reine nous a expliqué de ne pas se plier à vos ordres, cette fois.

Ils défoncèrent la porte tandis que, dans la forêt, un cri se fit entendre.

Sakura !!!

Il se retourna vers la fenêtre. Il entendit les gardes arriver vers leur chambre.

- Majest, s'il vous plait, suivez-nous. Votre mère s'inquiète.

-Papa ! J’veux pas partir !

Shizune frotta les cheveux de son fils. Un autre cri se fit entendre. Le garde pénétra dans la chambre.

- Prince.

Sasuke attrapa son fils et le souleva.

-Que m'importe que ma mère se fasse du souci, je reste en ces lieux!

- Nous avons l'autorisation d'utiliser la force. Ne nous forcez pas à vous faire du mal. De plus, la prisonnière a été vue avec vous. Ne nous forcez pas à lui faire mal non plus.

-Au diable, ma mère ! Jura Sasuke.

Le gardien siffla et un cri fouetta l'air.

Il soupira.

-Je reviens avec ma famille au palais seulement si vous ne faite pas de mal à mon fil, ma femme et cette personne don j’entend les cris jusqu’à mes oreilles !

- Si vous ne nous poussez pas à le faire, jamais nous n'oserons!

-Bien, alors nous vous suivons.

Ils sortirent et ils découvrirent Sakura, agenouillée, tête par terre. Ses mains étaient attachés dans le dos et un pied était posé sur sa tête sans pour autant lui faire mal.

Ses yeux reflétaient l'incompréhension totale.

-Relâchez-la !

La garde ne fit rien. Le garde aux cheveux gris dit à son collègue d'ôter son pied. Il le fit, la fit se relever mais ne la libéra pas de ses liens.

- Prince... Tenta-t-elle.

-Libérez-la immédiatement sinon vous aurez à employer la force avec regret sur moi!

La garde la détacha et elle se précipita vers lui, sous le regard jaloux de Shizune.

- Prince! S'exclama-t-elle.

Il la serra dans ses bras avec le plus de réconfort possible.

-C'est tout, on ne te fera plus de mal.

Shizune lui prit le bras.

- Sasuke! Mais que fais-tu?!?

-Maman ! C'est la dame qui était en bas, là ou sa sent pas bon. C’est elle qui est jolie.

Sasuke se pencha à l'oreille de Sakura.

-Pars, va à la cabane. Il y a de l'argent que je t’ai laissé dans le tiroir de la table de chevet, lui murmura-t-il avant de la relâcher.

Elle le regarda sans comprendre. Non, elle ne voulait pas partir loin de lui.

- Sa Majesté ne désire pas encore sa libération, tenta le garde gris.

-Elle n'a commit aucun crime sauf celui d'avoir essayé de me sauver. Alors c'est moi qui la libère.

- Vous n'en avez pas le droit, prince. Elle a frappé la reine, il lui reste encore 5 mois à entamer, car elle n'a pas été enfermée ces deux derniers mois. Vous règlerez ceci avec votre mère.

Sur ce, il embarqua sur le cheval et rattacha la jeune fille. Il tint l'autre bout de ficelle, l'obligeant ainsi à marcher.

- Nous irons lentement.

-Mettez-la devant, avec le cocher immédiatement! Ordre de ma mère ou non, c’est moi, en tant que futur roi, qui vous donne l’ordre de la faire asseoir ! Cria Sasuke au garde.

Celui-ci échangea un regard incertain à ses compatriotes. Ils ne savaient plus quoi faire. Ils décidèrent finalement de la faire s'asseoir mais il ne la détacha pas.

- Je refuse de la détacher. J'ai déjà assez désobéi à la reine, sauf votre respect, Sire.

La brune observait la scène, stupéfaite. Depuis quand Sasuke s'occupait-il d'une vulgaire paysanne?

- Sasuke, qu'est-ce qui te pend? Tu fais peur à ton fil!

Il tourna son regard vers son fils et, oui, elle avait raison! :e petit garçon versait des larmes de crocodile tout en serrant la robe de sa mère dans ses mains.

Sa mère lui caressait les cheveux tout en regarda froidement son mari. Il lui cachait quelques chose. Ils se mirent en route. Le trajet durant une heure.

Pour la première fois depuis leur mariage, une atmosphère lourd, sans bruit, s'installa sur eux, même Shze ne dit rien pendant tout le trajet.

Une fois qu'il furent arrivés, Shizune, Shze, Sasuke et Sakura se retrouvèrent devant la reine. L'homme, sa femme et le petit prince s'inclinèrent et l'on força Sakura à faire de même.

- Sasuke Fugaku Uchiwa! Dit-elle, menaçante. Comment as-tu osé quitter le palais sans me prévenir? J'étais morte d'inquiétude! Tu as même entraîné ta femme, ton fils et la prisonnière avec toi!

-J'ai osé car je ne vous supportais plus ! Au lieu de m'étouffer avec vous, j'ai entraîné ma famille loin d'ici. Et en ce qui consterne la prisonnière, j'ai voulu la libéré de la prison d'où elle ne méritait pas d'y être.

- Laisse-moi te dire qu'elle à de la chance! Le dernier qui m'a frappé, je l'ai fait exécuté le lendemain de l'acte! Qu'on la ramène dans le cachot. Elle aura droit à une heure de torture de plus. Félicitez mon fils, jeune femme, avoua-t-elle sous le regard effrayé de Sakura. Et je ne veux pas t'entendre, Sasuke!

Il s'approcha fou de rage et frappa sa mère.

Celle-ci se mit la main sur la joue, hébétée. Shizune regarda Sasuke avec des yeux ronds et son fils commença à brailler. Sakura ouvrit grand la bouche.

- COMMENT AS-TU OSÉ! GARDE, ENFERMEZ-LE DANS SA CHAMBRE! MAINTENANT!

-Enfermer leur futur roi? C'est moi qui les enfermerait si ils osent me toucher ou toucher à un seul des cheveux de mon fils, de ma femme ou de la prisonnière.

- Oui! Enfermez leur futur roi! TU ES LE PRINCE! JE SUIS LA REINE DE CE PAYS! JE FAIS CE QUI ME PLAÎT ET CE N'EST POINT MON FILS QUI ME DICTERA MA CONDUITE! ALORS MAINTENANT CHOISIS! TU TE PLIES À ME ORDRES OÙ DOIS-JE RAJOUTÉ UNE HEURE DE PLUS?

-Je ne me plierais pas à votre volonté et cette femme ici présente n'aura pas une seule heure de torture ! Faite attention, mère, ou vous n'aurez plus prince ni petit fils à monter sur le trône. Menaça Sasuke.

- Je n'ai guère peur de tes menaces! Ton frère, même partit dans le palais de Kumo avec sa femme, peut très bien faire l'affaire!

-Alors vous n'avez plus besoin de moi ni de ma femme ni de mon fils ! Je vais demandé à ce que l'on ne range pas nos affaires et nous partons immédiatement en un lieu ou vous ne pourrez plus jamais nous revoir.

Shze regarda son père puis sa grand-mère et éclata en sanglot. Et Sasuke sourit de la situation.

-Et vous ne reverrez plus jamais votre petit fils dans les champs de fleurs que vous embellissez chaque jour pour lui.

- Je garde la prisonière, fit Mikoto en serrant les dent. Tu reviendras!

-Je ne reviendrais pas. Alors je vous donne le choix, libérez-là immédiatement et lavez-là de tout les crimse que vous lui faite porter, soit je quitte cette demeure à jamais.

Elle sembla réfléchir.

- Adieu.

Sasuke attrapa son fils qui pleurait toujours et commença à marcher.

-GRAND-MERE !!!!!!!!! Cria Shze.

Elle se pinça les lèvres.

- A... Amenez-la au cachot. Torturez-la toute la journée, dit-elle.

Elle avait besoin de se défouler sur quelqu'un. Sakura regarda avec des yeux suppliants Sasuke.

- Prince, murmura-t-elle.

Sasuke ferma les yeux et serra son fils un peu plus fort contre lui. Il se tourna et sortit de la salle, son fils toujours en pleurs qui hurlait pour se retrouver dans les bras

de sa grand-mère pour qu’elle le rassure et qu’elle lui dise que tout se passera bien et que, demain, ils iraient voir les fleurs ensemble.

- Prince! Dit Sakura plus fort. Je veux pas fouet, non! S'exclama-t-elle en se faisant amenée dans une autre pièce. Noooon!

Il voulu lâcher son fils et la sauver des gardes qui l'entraînait au loin mais si il l'aurait fait, un sourire de victoire se serai fzait voir sur les lèvres à sa mère. Une fois dans la calèche, il y déposa son fils et vit sa femme arriver.

- Sasuke! Bon sang! Mais qu'est-ce que t’as fait?

-Shizune...

Il s'approcha d'elle et déposa un baiser sur son front.

-Là où je vais, ce n'est pas un endroit pour toi. Je te libère de ta promesse, tu peux sois rester ici ou retourner à Suna.

- Je veux rester avec toi!

-Tu ne sais pas ce qu'il t'attend, là-bas, moi si. La où je vais, une princesse comme toi n'y a pas sa place.

- Mais, dit-elle en commençant à pleurer. Notre fils...

-Je ne sais pas se qu'il va advenir de nous deux mais il est hors de question que je le laisse ici.

- Il viens de perdre sa grand mère! Tu veux qu'il perde sa mère aussi?

-Veux-tu vraiment venir, être traitée pire qu'une paysanne, veux-tu vivre cela? Si oui, alors viens avec nous.

Elle sanglota. Non, bien sûr qu'elle ne voulait pas. Elle lui prit son fils des bras et le serra fort tout en l'embrassant.

- Mon fils.. Mon garçon... Pleura-t-elle.

Le petit garçon, qui c'était endormi, fatigué de ses pleurs, se trouva à demi conscient quand sa mère le prit.

-Maman…murmura-t-il.

- Tu vas me manquer.. Ne m'oublie pas.

Sasuke reprit le petit prince des bras de sa mère et il le mit dans la calèche et revint s'incliner respectueusement.

-Adieu, Shizune.

Elle essuya ses larmes.

- A.. Adieu, mon amour..

Il se retourna, monta dans la calèche, pris son fils dans les bras puis demanda au cocher de partir.

Elle les regarda partir. Elle laissa partir celui qu'elle avait aimé.

- Shze.... Sasuke... Je ne vous oublies pas.

Elle partit une semaine plus tard dans son pays natal.

 

 

 

 

 

 

 

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales