Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Imaginaire
    Seven Edition
    Nb de signes : 80 000 - 500 000 sec
    Genre : horreur - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Confinement
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 30 000 sec
    Genre : fiction réaliste - témoignage - contemporain - récit de vie - réaliste - humour
    Délai de soumission : 08/05/2020
  • L'Indé Panda 9
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/04/2020
  • L'Ampoule n°7
    Éditions de l’Abat-Jour
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : atypique - étrange - noir
    Délai de soumission : 10/05/2020
  • Mauvais goût
    Bigornette
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2020
  • Prix Zadig de la Nouvelle policière
    Éditions Exæquo
    Nb de signes : 65 000 - 130 000 sec
    Genre : policier
    Délai de soumission : 12/07/2020
  • Littératures de l'imaginaire
    Tirage de têtes
    Nb de signes : 2 000 - 20 000 sec
    Genre : imaginaire - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/05/2020
  • La sauvegarde des orang-outans
    L'ivre d'histoires
    Nb de signes : 15 000 - 45 000 sec
    Genre : steampunk - science-fiction - fantasy
    Délai de soumission : 01/06/2020
  • Dimension "Marmite et microonde"
    Rivière blanche
    Nb de signes : 1 000 - 50 000 sec
    Genre : steampunk - horreur - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 30/09/2020
  • Depuis plusieurs jours, la plage était déserte.
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : < 4 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/03/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Découvrez le manga indépendant francophone !
 par   - 1336 lectures  - Aucun commentaire

Entrez dans un tout nouveau monde, celui des auteurs de BDs et de mangas indépendants sur internet !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Pearls of light Auteur: ninou Vue: 5088
[Publiée le: 2007-11-25]    [Mise à Jour: 2008-03-08]
13+  Signaler Romance/Surnaturel/School-Fic Commentaires : 58
Description:
Cinq jeunes garçons de seize ans jouent à un jeu, trouvé dans un vieux grenier. Ce "Jeu du Temps" leur promet que s'ils font un voeux commun, il se réalisera.
Seulement, quand cinq jeunes filles sont ramenées à la vie, qu'elles viennent de différentes époques, il est dur pour nos jeunes héros de tout contrôler.
Surtout que les filles gardent en elles le souvenir d'une vie triste, éphémère...
Crédits:
Les persos sont à Masashi Kishimoto, les faits historiques appartiennent au monde entier mais l'idée et à moi!^^
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Un langage soutenu

[5570 mots]
Publié le: 2007-12-23Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre 5: Un langage soutenu

 

Pour la première fois depuis un moment, le silence était de mise chez les Inuzuka. En effet, Kiba d'habitude si enjoué était assis devant la télé, attendant qu'il soit l'heure pour lui de se rendre au lycée. Assise à la table de la même salle Hana Inuzuka, sa soeur, était en train de mâcher aigrement un morceau de pain.

Aucun des deux ne parlaient, pas de disputes... Fait étrange, et certainement dû à l'arrivée d'une certaine blonde.

 

-Alors... tu peux me le dire à moi... Maman n’est pas là...

-Qu'est-ce que tu veux Hana?, soupira le brun en se détournant du tout nouveau clip de Muse.

-Tu la connais cette fille?

 

Pas besoin de demander de qui il s'agissait, il savait parfaitement de qui sa soeur voulait parler.

 

-Bien sûr que non... Je ne l'avais jamais vu...
-Le policier nous a dit que pourtant, tu semblais être le seul à la comprendre!, persista Hana.

-Je ne suis pas le seul. Shikamaru et les autres la comprennent aussi.
-C'est peut-être une correspondante qui aurait atterrie ici?, suggéra le brune.

-Pas mal dans le genre ridicule...
-La ferme Kiba! Moi au moins j'attends pas que les réponses à mes questions tombent du ciel! J'y vais...

Il retourna à la télévision et entendit le son d'un sac qu'on se met sur l'épaule, un soupir, puis la porte d'entrée claqua, le laissant à présent seul chez lui.

Le jeune Inuzuka fronça ses sourcils alors que les Orange Range venaient présenter leur nouveau tube.

 

De quel droit sa soeur venait-elle sous-entendre qu'il ne faisait rien pour savoir. Elle ne voyait pas que ça faisait deux jours qu'il cherchait à savoir. Encore cette nuit il n'avait dormit que d'un seul œil !

 

En soupirant, le brun se leva du canapé et se frotta le sommet du crâne, s'ébouriffant encore plus les cheveux. D'un pas lent, pire que celui digne d'un Shikamaru dans ses jours de motivation, l'Inuzuka se dirigea vers la porte que venait de franchir sa soeur avant de prendre son sac, posé au sol.

En refermant la porte, il regarda sa montre et croisa les doigts mentalement en songeant qu'à cet instant Sasuke devait être en train d'aménager chez Naruto.

Il avait prévu d'aller voir son inconnue à l'hôpital. Pour ça, il espérait que Shikamaru puisse toujours y aller et veuille bien l'y accompagner. Ca leur permettrait peut-être d'interroger les deux blondes du groupe d'inconnues.

 

-Tiens, bonjour mon petit Kiba!

 

Le brun haussa un sourcil et se tourna vers le palier qu'il venait de dépasser. Une vieille dame qui était voyante lui faisait un grand sourire auquel il s'efforça de répondre.

 

-Bonjour Chiyo-sama!

-Passe une bonne journée!^^

-Merci, vous aussi!

 

Et ne voulant pas trop s'attarder auprès de cette grand-mère assez collante bien qu'adorable, Kiba continua à descendre les marches le menant à l'entrée du bâtiment.

 

Les yeux du brun se fixèrent sur le sol. Il faisait encore un peu sombre dans les rues. Le jeune garçon bâilla, fulminant contre sa nuit passée, et leva un peu la tête. Il ne vit que deux vieilles voitures passer, un couple de lycéens qu'il ne connaissait absolument pas mais qui devait être de son lycée vu l'uniforme et un vieil homme armé d'une canne.

 

Il eut une pensée, encore une!, pour la fille qu'il avait laissé la veille, dans ce lit d'hôpital qu'elle avait eu l'air de ne pas reconnaître. Pourtant, les hôpitaux étaient les mêmes partout non?

De toute façon, cette pensée n'avait aucun sens. Il manquait vraiment de sommeil...

 

+++ +++

 

Dans le grand manoir, chacun de ses pas résonnait sur les murs. Neji grimaçait à chacun d'entre eux, mais il faisait cet exercice tous les matins et comme tous les matins, il savait qui il retrouverait dans le grand salon.

 

-Hiashi-sama, bonjour...

 

Son oncle leva à peine la tête vers lui. Vêtu d'un costard sombre, les cheveux bien coiffés, le visage neutre, les yeux lilas rivés sur sa tasse de café serré, Hiashi méditait en apparence. Neji n'avait jamais cherché à comprendre pourquoi son oncle ne lui répondait pas. Par contre, il aurait payé cher pour savoir à quoi pensait le maître de maison tous les matins.

 

Le jeune garçon passa derrière la chaise de son oncle, en direction d'une de leur cuisine.

 

En faisant le moins de bruit possible, le sombre Hyûga se prépara une tasse de café et, après quelques minutes d'attente, retourna dans le grand salon avec son petit-déjeuner ne comportant que cette tasse.

 

Il s'assit doucement au bout de la table et murmura une formule de politesse inaudible avant de boire une longue gorgée de liquide amer.

 

Si un jour on lui avait dit qu'il trouverait une fille dans sa chambre, qu'elle essaierait de l'étrangler et qu'il ne saurait plus quoi faire, le jeune Hyûga aurait sûrement pris sur sa "glaçon-attitude" pour rire, ou bien il aurait eu un regard consterné.

 

Pourtant, pourtant il y avait bien cette fille brune qui séjournait actuellement chez Uzumaki. Et puis elle avait vraiment essayé de l'étrangler, épisode mémorable... Sans compter qu'il était totalement déboussolé.

 

-Bonne journée Hiashi-sama..., murmura-t-il en se levant.

 

Son oncle ne prit pas la peine de le regarder. Il lui fit simplement un petit signe de main quand Neji passa à côté de lui.

 

L'héritier Hyûga sortit du grand salon, remonta dans sa chambre discrètement pour se saisir de son sac et sortit finalement de la demeure familiale.

 

En passant le grand portail, il eut une pensée pour l'inconnue de Sasuke. Pensée qui s'évapora bien vite lorsque le jeune garçon se vit ouvrir la portière de la belle voiture aux vitres teintées.

 

Le chauffeur qui le conduirait au lycée fit l'effort de lui sourire, auquel ne répondit pas Neji. Après tout, un chauffeur, ça conduit, ça ne sourit pas pour avoir des faveurs... Du moins était-ce la raison que donnait le garçon face à l'attitude de son chauffeur attitré.

 

Il s'attacha prestement, alors que son conducteur s'asseyait à l'avant. Les mains posées bien à plat sur ses genoux, le regard perdu sur le repose-tête devant lui, Neji Hyûga fit la statue pendant les cinq minutes du trajet.

 

Quand son chauffeur lui rouvrit la porte, Neji eut un instant d'indécision. Il soupira doucement, se détacha, et sortit promptement du véhicule. Il prit son sac gracieusement et regarda de haut les lycéens qui admiraient, enviaient ou jalousaient sa prestance.

 

-Passez une bonne journée!^^

 

Neji se tourna vers son chauffeur mais ce dernier avait déjà prit place dans la voiture. Il ne comprendrait jamais cet homme.

 

Une fois la voiture partie, le jeune garçon commença à marcher, en direction de l'entrée du lycée. Des filles se mirent exprès devant lui, minaudant, gloussant et pouffant à volonté. Sasuke et lui arrivaient à supporter ce comportement, mais Neji n'était pas d'humeur aujourd'hui, aussi leur jeta-t-il un regard noir qui les fit taire.

Il les contourna habilement, entendit quelques soupirs déçus, et espéra subitement que ses amis seraient à l'intérieur du bâtiment.

Aussi étrange que ça puisse paraître, il n'avait pas du tout envie d'être seul... pas avec ses questions.


+++ +++

 

-Alors tu n'oublies pas de fermer la porte hein?, s'inquiéta encore une fois Naruto.

-Hn...

-... Allez, j'y vais! A plus!

-...

 

Le blond ferma la porte, laissant Sasuke seul dans une maison silencieuse. L'Uchiha, écoutant et obéissant aux ordres du blond, ferma la porte d'entrée avant de se diriger vers la cuisine.

 

Assis à une petite table, devant un grand bol de céréales que lui avait préparé vite fait Naruto, le brun regardait ses mains. Il continuait à essayer de comprendre, mais en vain.

 

Il soupira de lassitude et se pencha sur son bol.

 

-...Uzumaki... è.é

 

Il attrapa sa cuillère, la trempa dans le lait, et la ressortit. De longues pattes collantes et à l'aspect dégoûtant lui firent face.

 

-Lui et ses ramens... même au déjeuner..., soupira-t-il.

 

Néanmoins, un léger sourire en coin s'empara de ses lèvres et il reposa son couvert.

 

Le jeune Uchiha se leva, mit au frigo le mélange qu'avait concocté Naruto (nul doute que ledit Naruto mangerait ce bol plus tard) et regarda au passage s'il n'y avait pas quelque chose de mangeable dans cette maison.

 

Avec un nouveau soupir, il constata que les dates de péremption des aliments étaient, pour la plupart, passées. Ses sourcils se froncèrent. A voir d'aspect seulement, on aurait dit que Naruto vivait seul dans cette maison...

 

L'Uchiha abandonna l'idée de pouvoir manger quelque chose de comestible et sortit donc de la cuisine après une légère hésitation quand à ce qu'il allait bien pouvoir faire.

Il regarda le couloir qui le mènerait à la chambre où Naruto avait "entreposé" les corps des trois filles.

 

Après tout, pourquoi pas?

 

D'un pas lent mais déterminé, le brun se dirigea donc vers la chambre qui contenait l'objet de ses tourments. Il ouvrit la porte, et resta figé en voyant les trois corps.

 

L'inconnue de Neji s'était recroquevillée comme elle pouvait. En effet, il leur avait été impossible de l'approcher afin de lui enlever son bâillon et délier la petite corde lui maintenant pieds et mains ligotés. Elle paraissait tout de même bien moins effrayante en dormant.

La jeune fille aux cheveux roses qui avait atterrie dans la cuisine de Naruto dormait sur le dos, les bras posés sur son ventre, mains croisées. Elle avait l'attitude que l'on faisait adopter aux morts au moment de les mettre dans le cercueil.

 

Et enfin, la fille qui avait décidée de venir s'inviter chez lui était assise sur son futon, en tailleur, le regard tourné vers la petite fenêtre de la chambre. Les cheveux fusant de partout, le teint blanchâtre, elle avait vraiment l'apparence d'un spectre.

 

Sasuke hésita un instant. Elle n'avait pas l'air d'avoir remarqué sa présence, toute pensive qu'elle était. Il pouvait peut-être faire demi-tour en espérant passer inaperçu. Ou bien il prenait son courage à deux mains et allait lui parler. Après tout, elle pourrait bien l'éclairer sur sa soudaine interruption dans sa vie.

 

Il fit un pas en avant, la jeune fille se tourna brusquement vers lui.

 

-Euh... bonjour..., marmonna-t-il devant les yeux écarquillés de la brune.

 

L'inconnue fit apparaître une ride de préoccupation sur son front et baissa d'un coup la tête.

 

+++ +++

 

Il venait tout juste de se séparer de Sasuke mais déjà, il avait un peu peur. Est-ce que son ami allait s'en sortir si jamais les filles se réveillaient? C'était vrai quoi, trois contre un, même des filles, Sasuke ne pourrait pas faire grand-chose...

 

Naruto essaya de se dire que Sasuke était de loin le garçon le plus confiant du groupe, avec Shikamaru, et que les filles n'auraient peut-être pas assez peur pour vouloir le tuer.

 

-Uzumaki!

 

Le blond se tourna vivement, et fit un grand sourire à Kiba qui courrait à sa rencontre.

Le descendant Inuzuka s'arrêta à côté de lui, essoufflé, et se pencha en avant, mains sur les genoux pour reprendre un peu sa respiration.

 

-Bonjour!, claironna le blondinet.

-Salut...

-T'as pas l'air dans ton assiette!

-... Dis-moi franchement Naruto, une meuf qui débarque chez toi en dix minutes, tu penses que tu peux t'en remettre comme ça?

 

Il claqua des doigts et le blond grimaça. Kiba se redressa avant de soupirer.

 

-Pour répondre à ta question, je viens de me taper un cent mètres donc, pour un être humain normalement constitué, il est normal de ne pas avoir l'air dans son assiette...

-...^-^

-Allez, on va être à la bourre...

 

Ils commencèrent à marcher, côtes à côtes, en silence.

La semaine précédente, ils auraient certainement parlé comme des pipelettes tout le long du trajet. Ils se seraient lancés quelques défis, comme aller soulever la jupe plissée de cette collégienne là-bas, ils auraient rit, insouciants.

Seulement il leur semblait que tout était différent à présent.

 

-T'as fais le truc pour monsieur Hatake?, demanda finalement Kiba en s'étirant les bras derrière la nuque.

-Gnéh? Quel truc?

-Baka! T'as rien fait!

-Mais de quoi? O.O

-Tu vas te faire pulvériser! U-U

-Mais fallait faire quoi?!

-Quand je pense qu'il avait déjà menacé de t'envoyer chez le dirlo...

-Inuzuka!!!

-Quoi?

-Y avait quoi à faire???!!

 

Kiba se tourna un peu vers son ami, et eut un large sourire.

 

-... rien!, annonça-t-il après quelques minutes de torture mentale.

-TEME! Ça ne va pas de me faire flipper comme ça?

-...

Mais malgré ce qu'il pouvait dire, Naruto remerciait secrètement son ami de l'avoir fait paniquer.

 

C'était bien la première conversation qu'il pourrait qualifier de "normale" depuis l'arrivée des cinq filles...

 

+++ +++

 

-Shikamaru! Dépêches-toi un peu!!

-...

-Tu vas encore être en retard!

 

Le jeune Nara leva les yeux au ciel mais referma sa chambre avant de commencer à s'avancer vers les escaliers. Sitôt qu'il fut derrière la rambarde il se pencha en s'accoudant sur le bois brut et avisa sa mère, un étage plus bas.

 

-J'arrive..., soupira-t-il.
-Eh bien! Ne compte pas sur moi pour te faire un mot d'excuse!

 

Il marmonna quelque chose ressemblant à un "tu dis toujours ça" et descendit lentement.

Une fois en bas, sa mère se précipita sur lui et commença à arranger la cravate de l'uniforme, puis le col, la veste et Shikamaru baissa un peu les yeux. Avant, ce n'était pas lui que sa mère apprêtait ainsi...

 

-Voilà, tu peux y aller!^-^

-Mh... arigato m'man...

-A ce soir!

-...

-A ce soir!!

 

Il se retourna, alors qu'il atteignait la porte, et s'obligea à faire un sourire à l'égard de la femme brune qui triturait ses doigts entre eux.

 

-A ce soir M'man...

-Tu as bien prit ton bentô?

-Je l'ai pris, assura-t-il.

-Tu rentres à quelle heure?

-Je ne sais pas, je pensais aller voir Naruto...

-Naruto? Certainement pas la nuit!

-...
-Tu m'entends?

-Oui...

-Bon... a ce soir.

-A ce soir...

 

Shikamaru lui tourna le dos et avisa ses chaussures. Il se pencha, les mit consciencieusement, sachant que sa mère était toujours là, et renifla un peu avant de poser sa main sur la porte.

 

-Tu...

-Maman!, coupa-t-il en se tournant. Je vais vraiment être en retard.

-Ah... oui, pardon... ^-^

-Pas grave, à ce soir....

 

Et cette fois-ci, il sortit avant qu'elle ne lui réponde.

Il bâilla en se traînant jusqu'à la station de métro la plus proche. Dans le transport qu'il le mènerait à deux rues du lycée, il se remit à réfléchir et regarda autour de lui.

Est-ce que la vieille femme qui ronchonnait seule savait ce qu'il se passait en ce moment? Est-ce que les deux collégiennes qui ne faisaient pas dans la discrétion en le regardant attentivement étaient au courant que l'univers du jeune Nara commençait à basculer?

Sûrement que non... et ça l'énervait de ne pas pouvoir demander un peu d'aide... Il osait juste espérer que ces "problèmes" seraient réglés rapidement.

 

°O°O°O°

 

La porte s'ouvrit dans un léger grincement. La lumière de la chambre s'alluma d'un coup et les paupières entrouvertes de la jeune fille se fermèrent sous ce choc de ce changement de lueur.

 

-Il faut se lever mademoiselle!

 

La jeune fille allongée fronça ses sourcils et se recroquevilla un peu plus dans le lit blanc. Elle ouvrit légèrement les yeux, et faillit mourir de peur en voyant une sorte de petit bouton lumineux, qui clignotait.

 

-Tss... Comment se faire comprendre ? ... Mademoiselle!

 

L'infirmier posa un plateau de petit déjeuner sur une table pivotante et s'approcha du lit. Il leva un peu la main, l'avança, et effleura légèrement le tissu blanc du drap. La forme eut un sursaut et se mit en boule dessous.

 

-Inutile d'insister inspecteur, elle ne nous comprend même pas et elle a trop peur pour répondre à vos questions!

 

Un homme entra dans la salle et jeta un regard menaçant au jeune interne.

 

-J'avais remarqué, fit une voix rauque.

-Euh... Et donc... euh...

-Où est l'autre?

-L'autre?

-Une autre fille est arrivée et ne comprend pas non plus le japonais, j'aimerai la voir.

-Oh, l'autre jeune fille est en soins pour le moment.

-En soins?
-Oui, elle a de sérieuses carences alimentaires et elle semble avoir des problèmes d'anorexie.

 

Quelques instants plus tard, les deux hommes étaient sortis de la pièce.

Lentement, avec peur, une petite main blanche, toute fine, vint baisser un bout du drap, faisant apparaître une mèche de cheveux blonds, platine, et deux yeux d'un magnifique bleu pâle.

 

La jeune fille tourna un peu la tête sur le côté, et eut de nouveau peur en voyant le voyant lumineux. Néanmoins, cette fois, elle resta à fixer cette espèce de lumière rouge et finit même par la trouver rassurante.

 

+++ +++

 

-Bon... euh... tu as faim?

 

La brunette eut un gros frisson alors que Sasuke grimaçait.

Ca faisait dix minutes qu'ils étaient face à face et ça avait été un miracle que la jeune fille ait bien voulut sortir de la chambre. D'ailleurs, elle ne l'avait fait qu'uniquement lorsque le jeune Uchiha avait quitté la pièce.

 

A présent dans une des chambres vides, de peur qu'Iruka n'arrive plus tôt que prévu, Sasuke regardait fixement la brune, en tailleur, qui baissait la tête depuis le début.

 

-...

 

On avait souvent dit de lui qu'il n'était pas bavard mais cette fille battait tous les records. Elle n'avait même pas répondu à son "bonjour"!

 

-Ca commence bien, siffla-t-il.

-Je vous suis fort navré de ne pas répondre, mais là n'est pas mon devoir...

-. . . . . O.O

 

Jamais l'Uchiha n'avait été aussi stupéfait.

 

Le murmure de la brunette se répercuta sur les cloisons sales et vinrent frapper Sasuke comme en écho et au ralenti. Il resta figé, bouche entrouverte, yeux ronds fixés sur la nuque de la jeune fille qui venait de se pencher en avant.

 

Il se racla finalement la gorge et la brune reprit sa posture première, redressée mais tête baissée.

 

-Euh... tu pourrais, me dire qui tu es?, demanda-t-il d'une voix légèrement tremblante qu'il ne se connaissait pas.

Ce fut au tour de la brune de paraître stupéfaite. Elle leva la tête sur le coup, et ouvrit de grands yeux avant de rabaisser aussitôt ses yeux quand elle croisa les iris noirs de son vis-à-vis.

 

-Je ne pensais pas qu'un Uchiha se moquerait ainsi des ancêtres d'une famille noble qu'est la mienne...

-O.O??? Pardon?, demanda-t-il, hébété.

-Malgré le devoir qui m'incombe, je ne pourrais souffrir que vous vous moquâtes de mes ancêtres...

 

Là, c'était trop. Le jeune homme ne put rien prononcer de plus.

 

+++ +++

 

Un petit oiseau voleta et finit par se poser, délicatement, sur le rebord de la fenêtre. Si il était arrivé silencieusement, il était d'avis de faire soudain le plus de bruit possible. D'un coup, il se mit à battre des ailes sur place, tout en gazouillant joyeusement, ce qui finit par faire remuer la forme allongée sur le deuxième futon.

 

Lentement, les yeux noisette commencèrent à s'ouvrir, pour finir par fixer cet oiseau. L'espace d'un instant, la jeune fille brune voulut sourire, mais se rendit compte aussitôt qu'elle ne pouvait pas le faire.

 

Elle ne pouvait pas ouvrir la bouche. Un sentiment d'oppression la prit soudain au coeur et elle gémit en se redressant. Ses mains lui faisaient mal, ses chevilles aussi, et quand elle voulut voir qu'est-ce qui était à l'origine de cette douleur, elle put voir de la ficelle liant ses poings et pieds derrière elle.

 

-Mph!

 

Commençant à paniquer, la brunette se tourna dans tous les sens et finit par se retrouver tourner de l'autre côté que la fenêtre, pour apercevoir des cheveux roses.

 

Elle poussa un hurlement qui passa comme un immense gémissement et prit appui sur ses pieds pour reculer, les yeux exorbités.

 

-Qu'est-ce donc...?

 

La voix endormie provenait de cette forme aux cheveux roses.

 

L'inconnue de Neji tenta de se reculer encore un peu, et se retrouva sur le tatami de la pièce.

Le bruit qu'elle faisait en gémissant interpella la jeune fille aux cheveux roses qui se tourna en sursaut, et faillit hurler en voyant cette fille à la masse de cheveux hirsutes, les yeux grands ouverts, les habits comme déchirés et les liens qui retenaient ses membres.

 

-Qui êtes-vous?? O.O

 

La brune arrêta de bouger et ferma les yeux, se tordant dans tous les sens dans l'espoir de pouvoir s'ôter ces liens douloureux.

 

Peu à peu, la rose se remémora la journée de la veille, notamment qu'elle avait prit la défense de cette fille, et lentement, elle se détendit.

 

Elles restèrent ainsi quelques minutes. La brune gigotant de toutes ses forces, la rose stupéfaite. Et doucement, l'inconnue de Naruto fit un mouvement en avant pour finalement se placer juste devant la brune.

 

-Je... je vais vous ôter... cela..., murmura-t-elle d'une voix tremblante en levant la main.

 

+++ +++

 

L'endroit ressemblait presque à un cercueil. Gigantesque, blanc, diffusant des "bips" à tout va qui n'avaient pas finit de lui faire peur. Elle en avait vu des choses mais ça, ça elle ne savait absolument pas de quoi il s'agissait.

Le fait d'être allongée ne lui plaisait pas non plus, pas plus que d'être dans cette blouse blanche qui s'étalait sur son corps maigre. La blonde laissa ses yeux se fermer quand un flash de lumière particulièrement aveuglant lui fut envoyé.

 

-Il faudrait qu'elle se tourne!

-Explique lui avec des gestes.

-Mh...

 

L'espèce de planche glaciale sur laquelle ils l'avaient allongée ressortit mécaniquement de la grosse caisse et la blonde haussa un sourcil d'inquiétude en voyant un homme en blouse blanche qui tentait un sourire.

 

-Euh... alors... Toi!

 

Il la pointa du doigt, la jeune fille se tendit instinctivement.

 

-Toi, tourner! Te Tourner! Toi comprendre?

 

Le pauvre infirmier avait conscience d'être complètement ridicule. D'ailleurs, son collègue se moquait de lui en réglant quelques détails sur la prochaine radio qu'ils feraient.

La jeune inconnue de Shikamaru regarda, hébétée, l'homme qui se tenait devant elle.

 

Le malheureux soupira et finit par hausser les épaules. Il s'approcha alors qu'elle sentait son coeur se mettre à battre plus fort encore et se pencha sur la planche. Lentement, avec un maximum de douceur parce qu'il percevait la peur de la blonde, il apposa ses mains sur chaque épaules osseuses et les fit pivoter.

A partir de ce moment, la blonde comprit enfin ce qu'on lui demandait. Elle se dégagea en fronçant ses sourcils et l'infirmier se recula en soupirant.

 

-C'est la dernière! Après on doit faire l'IRM d'un vieux!, lança l'autre infirmier.

-Au moins lui, il nous comprendra... Enfin bref! C'est bon elle est tourné, tu peux y aller!

 

La planche se remit à bouger, alors que la blonde commençait légèrement à trembler.

 

+++ +++

 

Délicatement, les mains fines mais étrangement pleines de terre se posèrent sur la joue devenue pâle et les doigts de la rose commencèrent à soulever un pan du gros scotch.

 

-Cela risque de vous faire souffrir, murmura la rose d'une voix tremblante.

 

L'autre ne répondit pas, trop terrorisée qu'elle était.

 

La rose inspira profondément, saisit fortement le bout de scotch... et tira.

 

-AOUCH! >-<

 

La brunette porta immédiatement sa main à sa bouche et une petite larme de douleur perça à ses yeux. La rose resta avec le bâillon à la main, un peu confuse.

 

Pendant quelques secondes, la brune se frotta les lèvres pendant que la rose la regardait. Puis finalement, les deux recommencèrent à se fixer.

 

Les sourcils de l'inconnue de Neji se froncèrent petit à petit alors que ceux de la rose s’haussaient.

 

-C-comment... vous nommez vous?

 

La brune frémit et se recula un peu. La rose ne se laissa pas déstabiliser. Elle se racla la gorge et tendit finalement une main tremblante. Peut-être était-ce parce qu'elle avait le sentiment d'être en sécurité avec la brune, mais elle n'avait plus vraiment peur. Il suffisait juste que l'autre comprenne que ses intentions étaient pacifiques.

 

-Moi c'est Sakura... Haruno Sakura... Et vous?

 

L'autre regarda avec méfiance la main devant elle. A la grande surprise de la dénommée Sakura, la brune se pencha soudain en avant, agrippa la main alors que la rose laissait échapper un petit cri de surprise, et se mit à la tourner et retourner dans sa paume droite.

 

-Tu n'es pas des nôtres!, cracha brusquement la brune en lâchant la main. D'où viens-tu? Tu es une des filles blanches?

-...je...

-Tu n'as pas la couleur de Totem... mais tu n'as pas la couleur des plumes noires, qui es-tu?

 

Sakura clignota un instant et fini par déglutir difficilement.

 

-Je vous l'ai dit, je me prénomme Sakura... mais je ne vois pas... que.. Qu’entendez-vous par plumes noires?

 

La brune fronça encore plus ses sourcils. Elle se recula de nouveau et sembla réfléchir un instant. Elle renifla et leva la tête vers le plafond. Ses yeux s'arrondirent de surprise quand ils se posèrent sur une sorte de boule en verre, petite.

 

-Où est Mitsuko? Et Totem? Tu es avec l'homme blanc aux longs cheveux noirs?

 

Les questions étaient arrivées si vite que la rose ne pu absolument pas lui répondre, surtout qu'elle ne comprenait pas tout.

 

°O°O°O°

 

La récréation. En temps normal Naruto et Kiba seraient partit embêter le groupe de filles de seconde. En temps normal Shikamaru serait resté avec quelques gars de son association qu'il appréciait. En temps normal Sasuke et Neji auraient passé leur temps à ignorer les regards langoureux des filles. Mais ils n'étaient pas "en temps normal".

 

Naruto et Kiba ne montraient pas le moindre signe d'amusement. Certes, Neji ignorait toujours les regards dardés sur lui mais il était seul. Quand à Shikamaru, il avait délaissé son association pour se prendre la tête aux côtés de ses amis.

Les quatre garçons étaient assis sur un banc, chacun silencieux.

 

-Dites, comment on va faire pour les prochains jours..., demanda finalement le seul blond de l'équipe.

-Bonne question, maugréa Kiba.

-Encore toi ça va, Shika aussi, les vôtres elles sont à l'hôpital! Mais je ne pourrai pas cacher la présence des trois autres éternellement...

 

Un soupir provenant du Nara lui vint en réponse et Neji fit claquer sa langue.

 

-Ma soeur a même cru que cette fille provenait d'une correspondance! Ca commence à psychoter chez moi!, ricana Kiba.

 

Il se tût et le regard des quatre se posa sur les gens autour.

Tiens, le surveillant venait de coller un gamin pour lui avoir envoyé un ballon de hand dans la tête... passionnant...

 

Puis d'un coup, Shikamaru eut le sursaut du siècle et se leva d'un bond pour leur faire face.

 

-Mais oui! C'est ça! Kiba, ta soeur est un génie!

-... Ah bon? O.ô, fit l'Inuzuka.

-Baka! Hana n'est pas si bête!, rit Naruto.

-Ca reste à prouver... U-U

 

Shikamaru fusilla les deux du regard et aussitôt, l'attention se reporta sur lui.

 

-N'y pense même pas Nara. Jamais mon oncle ne voudra d'une fille à la maison, intervint Neji en dardant son regard sur son ami.

-Je suis persuadé que si tu lui dit qu'il s'agit d'un échange entre lycées, ça marchera!, répliqua Shikamaru. Tu n’as qu'à dire que nous devons tous héberger une correspondante chez nous!

-Ah ouais? Et tu m'expliques comment j'annonce à mon oncle que je ne connais pas son nom, son âge, d'où elle vient et tout ça? Tu...

 

"I've become so numb, I can't feel you there, Become so tir..." (1)

 

-Allo?

 

Le regard des trois se posa sur Naruto, qui commença à écarquiller peu à peu les yeux.

 

-Je vois... ok... à tout de suite...

 

Le blond raccrocha, apparemment encore stupéfait, et se tourna lentement vers ses amis. Il se leva, passa sa main sur sa chemise et eut un sourire à l'égard de Neji.

 

-Tu vas peut-être pouvoir tout connaître dans dix minutes, annonça-t-il. Sasuke a un peu de mal à tout gérer!

 

+++ To Be Continued +++

 

(1) Numb de Linkin Park

 

Blabla de l’auteur :

 

Bonjour !^-^

J’ai du mal à croire qu’on est déjà au cinquième chapitre et que ça tourne en rond… j’ose espérer que mon prochain chapitre captivera un peu plus !

J’ai pu constater que l’idée de lire des (minuscules) lemons et de voir des scènes un peu plus gores ne vous fait pas peur, donc je vais essayer de bien faire progresser l’histoire sur ce point là !

Le fait de voir que mon style, que mes fautes et tout ce qui fait ma fic ne vous embête pas trop me rassure pour la suite, donc merci à tous ceux qui ont répondu au petit questionnaire !

Voilà, en espérant que ce chapitre n’ait déçu personne…

 

Réponses aux commentaires :

 

Novilis :Merci pour ton commentaire et tant mieux si je te fais apprécier le dimanche !^-^Au départ, j’avais prévu de poster le samedi mais j’avoue que je préfère le dimanche… jour de détente ou presque… Merci !

 

Titia05 : La première personne à avoir répondu à mon questionnaire !^-^Merci pour tout. Tu marques que tu es impatiente de lire ce chapitre, j’espère qu’il t’a plu ! Pour les lemons, je pense pas que ça va être des gros trucs… plutôt des sous-entendus ou quelque chose de vraiment discret… ^-^

 

Meo : Ah ! Encore merci pour tes longs commentaires ! Soulagement de voir que la plupart aime les chapitres longs ! ^-^ Je suis vraiment contente que mon style te plaise ! Le coup de la pièce était assez sadique, je sais… surtout que du coup, j’ai laissé Tenten avec ses liens ! Pour ce qui concerne la scène de l’hôpital, j’avoue avoir rit toute seule en m’imaginant les deux garçons tremblants… auteur sadique, c’est sûr ! ^-^ Ca fait plaisir de voir que la plupart du chapitre précédent ne t’a pas été trop inintéressant et j’espère que celui-ci est à la hauteur de tes attentes !

J’adore tes « blabla de lectrice » !^-^ Encore merci

 

Shana :Je constate que je ne suis pas la seule perverse du coin !^-^Merci d’avoir prit le temps de répondre à mes questions et de laisser un commentaire ! La suite est là, à toi de voir si elle te plaît ! Merci.

 

Mimoo : Je ne te remercierai jamais assez pour m’avoir aidé dans cette recherche ! C’était tout bête, mais important pour moi ! Thank you. Je suis contente d’avoir ta bénédiction concernant les lemons et les scènes… je vais essayer de faire des trucs potables !^-^

Et de rien pour le commentaire, c’est moi qui aie été émue en lisant !

 

Nazca : Merci pour ton commentaire ! Je vois que je ne suis pas la seule à avoir un faible niveau en histoire, ça me rassure !^-^ Je vais tenter de te faire lire des scènes à la hauteur de ton sadisme !^-^Encore merci !

 

Mlle_Yoyo : D’abord merci beaucoup ! Je ne pensais pas que la scène de la pièce allait tant plaire ! Vive le suspens ! ^-^ Ensuite, eh bien je suis désolée de ne pas faire apparaître Hinata plus souvent ! Mais dans les prochains chapitres tu la verras beaucoup plus ! Contente que l’originalité soit toujours présente, moi je ne m’en aperçois pas donc… et aussi de savoir que je n’ai donc pas besoin de beshrell pour la suite !^-^Arigato !

 

Kippert-san :Merci merci merci ! Tu trouves Neji méchant ? *relit le chapitre* Ah oui… Peut-être un peu !^-^C’était pas voulut, enfin si mais… bon…

Encore merci et je vais essayer de faire avancer l’histoire (donc la romance) dès les prochains chapitres.

 

Namy-chan :Une nouvelle fan ? *cœurs dans les yeux* Merci beaucoup ! J’ai vraiment été heureuse de voir que tu avais aimée et que j’avais réussit à t’attacher à l’écran (façon de parler évidement…) donc merci, du fond du cœur !

 

C’est bon pour les commentaires !^-^ 9 ! Suis contente… même si c’est en baisse… donc je vais faire ma petite gamine capricieuse et vous demander beaucoup de commentaires en guise de cadeaux de noël !^-^

 

Comme je posterai la suite dimanche prochain, je vous souhaite à tous de BONNES FÊTES (ne mangez pas trop !^-^).

 

Ninou

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales