Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1703 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

PDJM
[Histoire Terminée]
Auteurs :
[Groupe: SerminAzerty]
Sermina & azerty
Vue: 17136
[Publiée le: 2013-03-21]    [Mise à Jour: 2014-01-24]
13+  Signaler Général/Action-Aventure/Suspense Commentaires : 24
Description:
Debout près du corps inconscient de Naruto, Sasuke se demandait comment ils avaient pu en arriver là. Personne n'aurait pu prédire que les choses iraient aussi loin. Surtout pas les auteurs… Slash
Crédits:
Non, on ne se fait pas d'argent sur le dos de Masashi Kishimoto, les personnages de Naruto lui appartiennent ainsi.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 59

[3017 mots]
Publié le: 2013-11-18Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Titre de la fiction : « PDJM »

Auteur : Sermina (chapitres impairs) Azerty (chapitres pairs)

Beta lectrice : Sermina et Azerty

Genre : Drame

Disclaimer : Non, on ne se fait pas d'argent sur le dos de Masashi Kishimoto, les personnages de Naruto lui appartiennent ainsi.

PDJM 59

Cela faisait bien une dizaine de minutes qu’Itachi se trouvait accoudé au mur du couloir où l’avait délaissé le chef du village. Il ne s’était jamais senti aussi faible… à part peut-être lors du combat contre son frère. Au rappel de son fraternel, un léger sourire vint étirer les traits fins du visage du jeune homme. Il ne lui restait plus beaucoup de temps mais cela ne le préoccupait guère. Il avait réussi à minima à éviter un maximum de problèmes. Le Naishokage au courant, Naruto n’était plus en danger immédiat. Cependant, il lui restait encore quelque chose à faire. C’est pourquoi, ayant récupéré un semblant de force qu’il savait éphémère, il ferma ses paupières, essayant de localiser où se trouvait la personne qu’il cherchait. Ayant repéré le chakra qu’il voulait, il prit la direction indiquée.

Chaque pas lui semblait de plus en plus difficile, pourtant il ne flancha pas. Il n’avait vécu sa vie que pour les autres mais c’était ainsi. Il y avait les héros et ceux qui agissaient dans l’ombre pour les aider à gagner ce statut. Il le savait. Depuis le début, il faisait partie de la seconde catégorie. Naruto, lui par contre était de la première, tout comme son père : le quatrième. C’était ainsi. Il ne regrettait rien. Il avait continuellement effectué ses missions en tout état de cause. Et là, avant de disparaître totalement, il lui restait encore une chose à faire. Naruto était destiné à être un héros mais seul, un héros ne termine jamais très bien. Le blond avait besoin de quelqu’un auprès de lui, de cet être qui agissant toujours dans l’ombre, serait être sa roue de secours, son bras droit.

Il arriva enfin à destination. Il ressentit aisément deux chakras qu’il identifia comme étant celui de son frère et de l’Uzumaki, ainsi qu’une aura humaine. Dans un silence presque solennel, il finit par pénétrer dans le laboratoire. Son regard fut de suite attiré par les deux corps à terre. A première vue, Naruto ne semblait pas être sorti de son sommeil malgré la désertion du démon de son esprit. Quant à Sasuke, au vu de sa position, Itachi comprit très vite où il se trouvait. Tant mieux, c’était sans doute mieux ainsi. Un léger bruit de chaise se fit entendre un peu plus loin dans la pièce. Caché par de nombreux meubles et éléments scientifiques, l’ainé Uchiwa ne pouvait apercevoir le troisième homme. Toutefois, il ne s’en formalisa pas, il avait plus important à faire. Il se rapprocha alors des deux corps à terre avant de s’agenouiller à son tour devant Naruto faisant face à son petit frère. Tremblant légèrement, sa main vint ouvrir les paupières du blond avant d’ancrer ses pupilles rouges et noires dans leurs homologues azurs.

**********

Zetsu avait stoppé sa lecture du parchemin qu’il parcourait. Un chakra familier mais étrangement inconnu parvint jusqu’à lui avec aisance. L’intrus ne semblait pas vouloir cacher sa présence. Il resta un instant en alerte sentant l’aura se rapprocher des deux ninjas de Konoha qu’il avait laissé au bout de la pièce. Lorsqu’il comprit que le nouveau venu ne viendrait pas jusqu’à lui, il retourna à sa lecture en haussant les épaules. Tant que le corps de l’ancien porteur de Kyuubi était à quelques mètres de lui, il n’avait pas de souci à se faire. C’est vers lui que devait revenir le chef du village pour le transfert lorsqu’il l’aurait récupéré Kyuubi. Il lui suffisait d’une seule seconde pour prendre l’apparence de l’Uzumaki, cela serait largement suffisant pour que le transfert du renard soit perpétré en lui. Oui, il devait juste ne pas trop s’éloigner du corps du blond. C’était l’appât. La suite serait alors un jeu d’enfant. Mais pour le moment, il devait connaître les moindres gestes et manipulations pour réussir le transfert.

**********

Un sourire démoniaque se dessinait sous des pupilles ne reflétant que la folie. Cela faisait tellement longtemps qu’il n’avait pas ressenti cela. Voir cet être à ses pieds, le visage déformé par la souffrance, la peau suintant le sang de toute part, des vêtements en haillons colorés d’un rouge sombre et ce regard apeuré de sa proie qui se demande comment elle avait pu penser ne serai-ce qu’une seconde avoir le dessus. Dans une « enveloppe corporelle » qui lui était propre, ayant récupéré la totalité de sa force et de son chakra, Kyuubi était invincible. Depuis le commencement, il avait été le seul être au monde que personne n’avait pu abattre. Au fil des années puis des siècles, le perfectionnement et un meilleur apprivoisement du chakra avait permis aux ninjas d’espérer toucher ne serai-ce qu’un peu à la force d’un démon mais ce n’était pas le cas. Certes, des progrès avaient été faits, après tout, il était bien placé pour le savoir. Le quatrième avait réussi à le contenir… en échange de sa vie mais il ne l’avait pas tué. Non, un démon quelques soit son nombre de queues ne pouvait pas se faire tuer… c’est alors que les humains avaient utilisé la ruse… c’est ainsi que Yuki avait péri… Au rappel de ce souvenir, une rage sans nom s’empara à nouveau du renard, tapant avec force d’un coup de main, le vermisseau à ses pieds qui s’enfonça un peu plus dans le carrelage immaculé du couloir devenu rouge.

-         Kyuubi-sama !

L’interpelé retourna lentement son visage vers celui qui venait de parler. Ses yeux se rétrécirent légèrement sans que son sourire ne s’efface. Des nouveaux insectes près à se faire écraser, voilà qui égayait encore un peu plus sa journée. Cependant, le sama à la suite de son nom le ramena quelques heures plus tôt… Il allait peut-être s’amuser un peu avant de les déchiqueter.

-         Naishokage, que me vaut cet honneur ?

Bon ok, il y avait une ironie non dissimulée à cette phrase mais après tout, même avec ses gardes, il pouvait les mettre en pièce en moins de deux minutes.

-         Nos scientifiques ont fait beaucoup de progrès ces derniers siècles, bien plus que ceux de la plus part des villages cachés, cependant ce n’est pas toujours suffisant.

Le sourire du démon s’abaissa légèrement. Cette phrase n’annonçait rien de bon.

-         Je suis navré mais ce corps ne tiendra pas éternellement. Il a une durée de vie limitée et à la vitesse où vous l’usez, il ne tiendra pas très longtemps…

Deux possibilités. Soit, le Naishokage mentait pour l’appâter, soit un problème auquel il n’avait pas pensé était en train de voir le jour. Aurait-il surestimé à ce point les humains ?

**********

Sakura s’était mise en retrait laissant ses deux gardes du corps se placer devant elle. En parallèle, elle avait vu ce qui venait de se passer. Apparemment, Kakashi et Karin avait réussi à « battre » Pein, du moins à le faire changer de camp au vue de ce qui se déroulait autour d’elle. Cependant, elle savait qu’elle devait finir ce qu’elle avait commencé. C’était peut-être une question de fierté mais sans savoir pourquoi, elle se sentait obligée de terminer ce combat, seule… sans que Naruto ou Sasuke n’ait à intervenir. Ce fut pourquoi, lorsqu’Ichiro jeta un regard sur elle, Sakura lui fit signe qu’elle se débrouillait. Ce bref échange semblait satisfaire pleinement le chef des armées du village qui lui tourna le dos la seconde d’après, prenant le chemin du centre du village. Elle reposa alors ses pupilles sur son adversaire. Les informations que lui avaient données Itachi étaient claires. C’était simple en fait, même trop simple. Elle était rapide, plus rapide que lui, elle le savait. Elle savait qu’elle devait utilisée la ruse pour pouvoir l’avoir. Un léger sourire s’initia sur son visage avant que son visage ne redevienne neutre. Le cratère que venait d’ouvrir Kakuzu s’étendait sur une longueur de cinq mètres. Il semblait totalement tourné vers les deux gardes de Nokiana. Comme prévu, ces derniers s’étaient positionnés respectivement, légèrement sur la droite et sur la gauche de Kakuzu. Les attaques se multipliaient entre les trois ninjas mais Sakura ne s’intéressa pas à elles. Son regard resta fixé sur son adversaire qu’elle scrutait avec attention… et dans un mouvement, elle fonça tête baissée dans le combat, un shurikan en main, suivant la trachée creusée quelques minutes plus tôt. Comme prévu, le regard du membre de l’Akatsuki se détourna un instant de ces deux adversaires pour se poser sur elle. Elle empêcha un léger sourire d’apparaître sur son visage. Il fallait qu’elle fasse vite. Chaque geste, elle les avait visualisés. Elle devait juste ruser. Tel un magicien, elle devait focaliser l’attention de son attaquant sur un point précis, lui laissant ainsi le temps d’effectuer son tour de magie. Tout allait se jouer maintenant.

**********

Le Naishokage observa un instant le corps tremblant au pied du démon. Même si mettre le renard de son côté semblait compliqué, il devait bien avouer que Kyuubi venait de lui retirer le plus gros de ses problèmes. Le ninja le plus puissant de l’Akatsuki semblait en bien mauvaise posture et clairement très affaiblit.

-         Nous pouvons vous transférer au sein d’un autre corps mais cela ne servirai à rien puisqu’il faudrait en changer à nouveau rapidement. Mes scientifiques font de leur mieux mais à ce jour, nous n’avons pas le pouvoir de vous procurer un corps vivable pour vous seul.

Le regard de feu détaillait avec précision l’individu qui lui faisait face. L’insecte paraissait sincère mais il ne pouvait pas lui faire confiance. Depuis la mort de Yuki, il n’avait plus jamais accordé le moindre crédit aux paroles de ses microbes. Pourtant, malgré la volonté profonde de croire à cette idée, un visage apparu devant ses yeux. Il devait bien l’avouer, l’Uzumaki avait réussi à percer une faille dans sa carapace. A force de vivre en lui, de le voir évoluer, grandir, mûrir,… aimer. Il avait appris à apprécier le gamin. Cependant, ce n’était pas ce bambin au cœur d’or qu’il avait devant ses iris écarlates… loin de là.

-         Nous allons continuer à effectuer des recherches, elles seront d’ailleurs prioritaires, continua le chef de Nokiana devant le mutisme de son puissant interlocuteur. Mais pour cela, nous avons besoin de la totalité du chakra circulant au sein du village.

Nous y voilà. C’était donc ça.

-         Pour pouvoir un jour vous rendre ce que vous allez nous offrir, il faudrait que vous retourniez dans le corps qui vous hébergeait jusqu’à présent.

Il était vraiment rusé. Vraiment très rusé. « Que vous allez nous offrir ». Là, c’était on ne peut plus clair. Il lui demandait de retirer le sceau… et cet abruti semblait persuadé qu’il allait dire oui… cela en devenait que plus amusant. Son regard se détourna pour se poser sur l’insecte à ses pieds. Madara avait eu son compte et l’avait divertie à merveille mais à présent, il avait de nouvelle perspective pour s’amuser…

**********

Sakura évita le pied droit de son adversaire qui s’était détaché du corps pour foncer sur elle et le dépassa avant de jeter son arme blanche sur le fil noir qui reliait le pied à la jambe de son attaquant. Un léger sourire apparu sur le visage de Kazuku à la mine étonnée de la rosée lorsque le shurikan ne fit que rebondir sur la mince ficelle. Pourtant, elle n’arrêta pas sa course, se précipitant toujours droit devant elle. Le membre de l’Akatsuki, dont les deux bras étaient occupés avec les gardes du village, détacha alors sa jambe qui, à son tour, partie à la rencontre de la jeune fille. Cette dernière évita avec agilité ce deuxième obstacle et cette fois récupéra dans sa course le lien entre les deux membres avant d’essayer de le couper à l’aide d’un kunai… sans y parvenir, sous le regard toujours aussi amusé de son adversaire. Ses pas qui s’étaient légèrement ralentis pour effectuer la manœuvre s’accélérèrent à nouveau. Elle arriva enfin près de son adversaire.

Kazuku savait qu’il était moins performant en combat rapproché, pourtant il ne se formalisa pas au fait que la jeune fille ait pu arriver jusqu’à lui. Il l’avait pris le temps de l’évaluer. Certes, elle était forte. Il était clair que l’on devinait avec aisance la touche de la Sannin Tsunade dans ses attaques, cependant, cela n’était pas suffisant pour le battre. Elle avait beau avoir un niveau élevé, une endurance plutôt bonne, elle ne faisait pas le poids contre lui.

Lorsqu’il l’avait vu foncer vers lui quelques secondes plus tôt, il s’était demandé quel plan la jeune fille avait pu avoir en tête. Il avait tenté de la stopper dans sa course, tout en sachant qu’il n’y arriverait pas s’il n’était pas concentré exclusivement sur elle… or les deux gardes de Nokiana qui étaient venus l’aider l’empêchaient de se focaliser sur la jeune femme. Cependant, cela ne le dérangea pas plus que ça. Pour l’attaquer de front et se rapprocher de lui, elle devait avoir un plan à l’esprit et il était plutôt curieux de savoir lequel c’était.

Une fois à moins d’un mètre de son adversaire, Sakura empli son poing de chakra et attaqua le ventre de son assaillant… ventre qui se fendit en deux au moment de l’impact, la faisant taper dans le vide. Sans s’avouer vaincu, elle commença une série de coups sur le corps de Kazuku sans jamais parvenir à atteindre sa cible, qui se scindait en deux pour se rattacher aussitôt l’attaque terminée. Elle accéléra alors la cadence, obligeant son adversaire à faire valser les deux gardes de Nokiana pour pouvoir contrer les assauts toujours plus puissants et plus rapides qu’elle effectuait. Gardant toujours un œil sur ces deux autres assaillants qui allaient revenir d’un moment à l’autre, Kakuzu se contenta de parer au mieux les coups de poings de la rosée. Cette dernière, pour plus d’aisance, attaqua sous plusieurs angles, augmentant à nouveau sa vitesse de frappe… une poignée de secondes plus tard, un sourire se peignit sur les traits de son visage alors qu’elle s’écartait du corps d’un bond, laissant ainsi la place au deux gardes du village pour maîtriser définitivement Kakuzu. Le membre de l’Akatsuki, d’abord surpris, comprit vite l’expression de victoire de la jeune fille. A vouloir éviter toutes les attaques qui avait été calculées et placées avec soin, il se retrouvait complètement piégé dans un amalgame de nœuds plutôt bien emmêlés.

-         C’était une très bonne idée ! se contenta de dire Kazuku avant qu’un sourire n’apparaisse sur son visage. C’est dommage, vous avez presque failli me stopper… continua-t-il alors que les fils se coupèrent d’un coup pour venir se rattacher aussitôt au bon endroit et complètement dénué de nœuds.

Pourtant, malgré la preuve formelle que son plan avait échoué, Sakura ne perdit pas son sourire.

-         Vous avez raison, approuva-t-elle. A l’exception près que mon plan ne s’arrêtait pas là… conclut-elle alors qu’elle exhiba un parchemin fermé entre ses doigts devant le regard effrayé de son assaillant.

Itachi avait été très clair, la seule et unique faiblesse de Kazuku était sa cupidité. Lorsque de l’argent était en jeu, il n’avait plus aucune morale. Ayant été promu trésorier de l’organisation et bien trop avide pour confier les finances à quelqu’un d’autre, il gardait toujours sur lui la totalité des gains de l’Akatsuki. D’après l’aîné Uchiwa, seul le parchemin fermé du sceau de la bague qu’il portait à son doigt renfermait la totalité du trésor de la lune rouge. Parchemin dont il ne se séparait bien sûr jamais !

Les pupilles de Kazuku s’élargirent sous la surprise alors qu’une de ses mains fonça à l’endroit où aurait dû se trouver le parchemin. Impossible, c’était impossible ! Pourtant, seul le tissu de ses vêtements vint effleurer ses doigts. Son regard ne se détachait pas de sa raison de vivre alors que le montant de l’argent se trouvant enfermé raisonnait avec force dans son esprit. Le dilemme aurait dû être grand, pourtant il n’eut aucune once d’hésitation : il avait choisi.

Le sourire de Sakura ne faiblissait pas. Elle avait gagné ! Il était maintenant totalement à sa merci.

**********

Lorsqu’Itachi arriva au sein de l’esprit de Naruto, il nota l’immense cage vide en face de lui, le corps couché du blond à sa droite et son frère agenouillé à un mètre de l’Uzumaki, les yeux grands ouverts reflétant un désarroi le plus total. L’aîné Uchiwa se rapprocha alors de son fraternel avant de poser une main sur son épaule. Ce simple geste eut pour effet de sortir complètement Sasuke de son état figé. D’un bond, le plus jeune se retourna pour se placer en position de combat. Lorsqu’il reconnut la personne face à lui, sa détermination flancha à nouveau.

-         Bonjour.

Le ton employé par l’aîné était un peu trop doux au goût de Sasuke. Son esprit encore obnubilé par l’image qu’il avait cru apercevoir entre son coéquipier et son double quelques secondes plus tôt, ne se questionna même pas sur l’anachronisme du moment.

La seconde d’après, les virgules noires tournants au fond de ses pupilles, Itachi envoya son frère dans une illusion où seul lui et Naruto se trouvaient. Il réceptionna le corps de Sasuke entre ses bras qu’il coucha près de celui du blond. Un sourire attendri déforma un instant son visage. Il se sentait partir à chaque seconde mais il tient bon encore quelques instants. Son regard fixait avec force et affection le tableau qui se dessinait devant lui. Il avait fait tout ce qu’il avait pu, maintenant c’était à eux de faire leur choix. Après tout, chacun est maître de son destin et personne ne peut décider pour soi. Peu à peu, son corps disparut de l’esprit de Naruto.

Lorsque Zetsu, intrigué par l’émanation élevé de chakra ressentie, parvint jusqu’à eux, il eut à peine le temps d’apercevoir un corps ressemblant à Itachi Uchiwa avant que celui-ci ne se réduise en cendres. Les sourcils du faux scientifique se froncèrent légèrement. Il venait de lire dans un parchemin que les corps sculptés pour recevoir une âme « perdue » redevenaient poussière une fois le temps imparti terminé… cependant, il finit par hausser les épaules. Maintenant que l’intrus avait « disparu », il pouvait continuer ses lectures tranquillement. Le pourquoi du comment n’avait pas vraiment d’importance.

 

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales