Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1703 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

PDJM
[Histoire Terminée]
Auteurs :
[Groupe: SerminAzerty]
Sermina & azerty
Vue: 17141
[Publiée le: 2013-03-21]    [Mise à Jour: 2014-01-24]
13+  Signaler Général/Action-Aventure/Suspense Commentaires : 24
Description:
Debout près du corps inconscient de Naruto, Sasuke se demandait comment ils avaient pu en arriver là. Personne n'aurait pu prédire que les choses iraient aussi loin. Surtout pas les auteurs… Slash
Crédits:
Non, on ne se fait pas d'argent sur le dos de Masashi Kishimoto, les personnages de Naruto lui appartiennent ainsi.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 54

[1804 mots]
Publié le: 2013-11-01Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)



Auteur : Sermina (chapitres impairs) Azerty (chapitres pairs)

Beta lectrice : Sermina et Azerty

Genre : Drame

Disclaimer : Non, on ne se fait pas d'argent sur le dos de Masashi Kishimoto, les personnages de Naruto lui appartiennent ainsi.



Chapitre 54



Une fraction de seconde. Juste un instant, imperceptible et court. Pendant cet instant, le Naishokage ne put empêcher un sentiment de défaite d’alourdir ses épaules alors que son regard parcourait le triste tableau qui s‘étendait sous ses yeux. Son plus grand rêve avait été de protéger ce village, comme dix générations de dirigeants avant lui. Mais il avait échoué. En ce début d’après-midi pourtant radieux, Nokiana sentait la cendre et le métal aiguisé. Bref : le village empestait la guerre. De la fenêtre de son bureau, il voyait avec une netteté désarmante les lourdes volutes de fumée noire qui assombrissaient encore les contours de la ville. Les cris, les exclamations lointaines et les bruits des armes qui s’entrechoquent montaient jusqu’à lui. Les combats avaient commencé.


***


Baignée de sueur, le corps arqué sans une position défensive, Sakura se permit de quitter un adversaire des yeux le temps d’un soupir et de détailler la scène autour d’elle. Les choses s’annonçaient bien. Certes, les ennemis étaient plus coriaces que ce qu’elle avait imaginé et ce gros tas de muscles à faucille (Kakuzu, d’après les explications d’Itachi) faisait définitivement parti de la catégorie des chieurs increvables. La force herculéenne de la jeune femme suffisait pourtant temporairement à le maintenir en retrait et, d’après ce qu’elle avait aperçu, le reste de plan marchait à merveille.

A une centaine de mètres sur la gauche, une quinzaine de civils étroitement protégés par tout un bataillon de gardes s’afféraient au maintien de leur piège. Qui aurait cru que des botanistes soient si vitaux en temps de guerre ? Nokiana ne faisait décidément rien comme les autres. L’idée de profondes douves dissimulées devant les murailles de végétation était pourtant loin d’être bête ! Certes, sa mise en œuvre demandait un certain temps de préparation et exigeait qu’on sache au centimètre près où était l’ennemi. Inutile, donc, en cas d’infiltration comme celles qu‘elle et son équipe aveint effectuées à répétition les jours précédents, mais redoutable pour une invasion dans les règles.

Le principe était simple : le sol couvert d’herbes folles d’apparence on ne peut plus normale s’ouvrait sous les pieds des envahisseurs dès que les botanistes en donnaient l’ordre. Puis une épaisse couche de végétation absorbeuse de chakra se formait au-dessus des douves, scellant le piège.

Cette technique n’était pas d’une très grande précision, et malheureusement pour eux tous les membres de l‘Akatsuki n’en avaient pas été victimes. Mais les principales cibles étaient belles et bien prises au piège. Hidan et les corps de Pain étaient désormais hors d’état de nuire, et ce aussi longtemps que les botanistes arriveraient à maintenir leur prison improvisée. C’était le principal. Itachi les avait prévenu que les corps dardés de piercing étaient déjà morts, et contrôlés à distance par un certain Nagato. Quant à l’autre, il était à juste titre nommé l’immortel. Se confronter directement à ceux-là relevait donc plus du suicide inutile que du combat. Autant les immobiliser aussi longtemps que possible et se concentrer sur Sasori (qui faisait actuellement la connaissance d’Ichiro et de deux de ses généraux) et sur Kakuzu (qui goûtait depuis quelques minutes aux poings dévastateurs gantés de rose et qui, il fallait bien l’avouer, encaissait plutôt bien.)

Restait à s’occuper du fameux Nagato, ce qui mettrait hors-jeux tous les Pains, l’imiteraient d’autant les risques d’évasion et leur donnerait clairement l’avantage sur le combat. Kakashi s’était proposé pour cette tâche : sa horde de chiens traqueurs était un atout essentiel pour le débusquer. Itachi leur avait parlé de l’état de faiblesse flagrant du jeune homme. De plus, son habituel garde du corps, Konan, croupissait dans les geôles de la ville depuis plusieurs heures déjà. Le ninja copieur s’était donc proposé de se charger seul de son cas. Or, Madara et Zetsu étaient aux abonnés absents depuis le début du combat. Peut-être étaient-ils restés protéger Nagato, auquel cas la mission de l’Hatake tournerait vite au pur suicide. Ni une ni deux, Karin s’était précipitée à la suite de Kakashi sans une seule hésitation, répondant par des répliques cassantes à ses protestations. Elle l’accompagnait, point final.

Soucieuse, Sakura mordilla légèrement sa lèvre inférieure, priant intérieurement pour que son ancien professeur aille bien. Elle n’eut pas le temps de s’inquiéter plus pour les autres : une faux acérée tenta de la cueillir aux genoux et elle esquiva de justesse. Ce Kakuzu, décidément, savait se battre.


***


Nagato avait élu domicile dans une grotte proche du village, relié à une des parois par d‘étranges tubes noirs, et comme l’avait craint la petite équipe, il n’était pas seul. Le pire scénario leur était pourtant épargné ; aucune silhouette masquée à l’horizon. Juste un homme étrange, totalement noir et comme brûlé sur toute la partie gauche du corps. Une moitié de Zetsu, visiblement. Instantanément, Kakashi et sa coéquipière improvisée se mirent en garde.

- Tiens, nous avons de la visite ! S’écria joyeusement le schizophrène. Vous venez vous faire tuer ?

Près de lui, son camarade se contenta de relever faiblement sa tête, ses cheveux ternes tombant partiellement sur son visage las et amaigri.

- Tobi avait dit que nous aurions de la visite ! Il a dit qu’Itachi vous aurait prévenu - d’ailleurs j’aimerai bien le tuer celui-là aussi. C‘est pour ça qu’il m’a dit de rester.

- Qu’avez-vous fait de Konan ? Le coupa l’autre membre de l’Akatsuki, très peu intéressé par son monologue.

Rapidement; Kakashi laissa ses yeux dériver de l’un à l’autre de ses ennemis, évaluant à toute vitesse la situation. Le premier était un psychopathe chronique et sadique qu’il faudrait maîtriser de toute urgence. Mais le second venait de leur offrir une porte ouverte sur la discussion…Or le nom de Nagato ne lui était pas étranger. Si ils arrivent à se débarrasser de l’autre, peut-être pourraient-ils…

D’un mouvement vif, la jeune femme et lui évitèrent la première attaque de la chose. Tous deux échangèrent un regard et, étrangement, Kakashi eut l’intuition que la jeune femme avait déjà compris le plan qui lui trottait dans l’esprit. Elle hocha imperceptiblement la tête, la mine sérieuse, les muscles tendus. L’instant d’après, elle s’élançait vers le monstre, ne s’étonnant pas de voir apparaître à ses côtés toute une meute de chiens pour la seconder. Elle s’occuperait de lui. Le ninja copieur n’avait plus qu’à s’accommoder de l’autre.


***


- Tu es Nagato, n’est-ce pas ?

Le jeune homme fixa son regard cerclé dans l’œil unique de son interlocuteur sans prendre la peine de répondre.

- Jiraya m’a parlé de toi.

Cette fois, le visage cadavérique marqua une légère réaction, et pour la première fois il prêta attention au bandeau frontal de son adversaire. Konoha. Le village de son ancien sensei et protecteur.

- Et que vous a-t-il dit ? Rétorqua-t-il, quoi que moyennement intéressé par la réponse : le vieux idéaliste faisait partit de son passer, et si cet imbécile pensait pouvoir se servir de ce simple nom pour le faire fléchir, il se trompait. Nagato n’avait plus aucune loyauté pour cet homme. Il aurait même été prêt à le tuer s’il s’était mis en travers de son chemin.

- Que tu changerais le monde. Que tu trouverais une nouvelle voie pour les ninjas, et que tu nous amènerais la paix.

Il eut une petite interruption, dardant sur le jeune homme un regard perplexe.

- Visiblement tu t’es perdu en cour de route.

- Jiraya avait raison : j’amènerais la paix, et la souffrance quittera à jamais ce monde.

- En déclenchant des guerres ?

Mais le cri de Zetsu les interrompit lorsqu’il lança :

- Qu’est-ce que tu fais mollusque, tu te bouges ? C’est pas le moment de prendre le thé !

Puis il repoussa une énième attaque de canidé, évitant de justesse les crocs acérés qui avaient manqué de déchiqueter sa gorge.

- Ça sent mauvais, chuchota-t-il pour lui-même, et comme son soit disant coéquipier ne semblait pas vouloir faire autre chose que la causette avec l’ennemi, il siffla : que fait-on… nous n’aimons pas les chiens, ceux-là n’ont pas l’air bon à manger… doit-on prévenir Tobi-sama ? Oui, prévenons-le. Lui sera quoi faire !

Et, subitement, il se mit à se fondre dans le sol, disparaissant en une fraction de seconde. Près de là, Kakashi et Nagato parlaient toujours.

- Les hommes sont trop focalisés sur leurs sentiments et leur haine, leurs envies de vengeance. Ils ne parviendront jamais à la paix d’eux-mêmes, il va falloir les y forcer. C’est pour cela que j’ai rejoint l’Akatsuki, parce que la paix nécessite… quelques petits sacrifices.

L’instant d’après, le bruit d’une gifle transposait le silence de la grotte. Le visage amaigri fut propulsé vers la droite, puis se tourna sur son agresseur. La jeune fille respirait fort, et ses joues avaient la même tinte rouge que ses cheveux. Elle transpirait la rage par tous les pores de sa peau.

- « Quelques petits sacrifices ? » hoquetait-elle. Tes sacrifiasses, ils s’appellent Nina, Tsuki, Kaori et Fuwa. Ce sont les gardes qui étaient déjà tombés avant même que Kakashi et moi soyons partis. Et je ne pense pas que leur famille les trouve « petits ». Alors dit moi salopard, ils n’avaient pas le droit à la paix, eux ?

Un étrange sourire étira les lèvres de Nagato.

- Voilà, c’est-ce que je disais. Haine et vengeance. C’est le propre de l’Humain, et les Hommes n’arriveront jamais à s’en défaire. La paix telle que vous la concevez est une utopie malsaine qui ne tient jamais dans le temps. C‘est pourquoi je dois apporter la paix à ce monde contre son gré. La fin justifie les moyens. Et la prochaine étape pour ça… sera de vous tuer.


***



Madara avait contourné la zone de combat à l’entrée de la ville, laissant à ses pions le loisir de s’occuper de ces futilités. Lui avait un démon renard récalcitrant à récupérer. Toute cette comédie avait assez durée : confier la mission d’affaiblir Kyuubi à ce village d’incapables s’était révélé être une erreur. Mais une erreur sans conséquence. Il allait récupérer cette boule de poils par lui-même et tout serait réglé. On n’était jamais mieux servi que par soi-même après tout. Comble de chance : le bijuu semblait soudain très pressé de se jeter entre ses griffes, venant de lui-même à sa rencontre.

Tobi tiqua lorsqu’il aperçut le jeune homme roux pour la première fois, mais ni les yeux rouge sang, ni le lourd chakra qui l’enveloppait ne lui permirent de douter de l’identité de son adversaire. C’était juste une nouvelle bizarrerie de ce village insensé. Tant mieux : le démon serait d’autant plus facile à extraire.

Il se mit calmement en position d’attaque, et le sourire bestial s’agrandit en face de lui.

Bien.

Les festivités pouvaient commencer.



  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales