Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1703 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

PDJM
[Histoire Terminée]
Auteurs :
[Groupe: SerminAzerty]
Sermina & azerty
Vue: 17159
[Publiée le: 2013-03-21]    [Mise à Jour: 2014-01-24]
13+  Signaler Général/Action-Aventure/Suspense Commentaires : 24
Description:
Debout près du corps inconscient de Naruto, Sasuke se demandait comment ils avaient pu en arriver là. Personne n'aurait pu prédire que les choses iraient aussi loin. Surtout pas les auteurs… Slash
Crédits:
Non, on ne se fait pas d'argent sur le dos de Masashi Kishimoto, les personnages de Naruto lui appartiennent ainsi.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 52

[1466 mots]
Publié le: 2013-10-24Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)


Auteur : Sermina (chapitres impairs) Azerty (chapitres pairs)

Beta lectrice : Sermina et Azerty

Genre : Drame

Disclaimer : Non, on ne se fait pas d'argent sur le dos de Masashi Kishimoto, les personnages de Naruto lui appartiennent ainsi.


Chapitre 52


C’est un conseil de guerre plutôt inhabituel qui se tînt dans le bureau du Naishokage. Entre Itashi et le chef des armées qui se fusillaient du regard, Kakashi qui se demandait toujours ce qu’il faisait là et comment la situation avait pu se retourner à ce point, et les deux jeunes femmes qui n’avaient, de par leur statut inférieur, effectivement rien à faire là, le politicien ne savait plus vraiment où donner de la tête. Mais le dirigeant de Nokiana était de ceux qui savent s’adapter, et tirer le meilleur de toutes les aides disponibles. Et quelque chose lui disait qu’il avait réellement besoin de toutes les personnes présentes ici. Karin, la première, confirma son intuition. Avec un professionnalisme désarmant, elle exposa en termes clairs et concis le double jeu qu’elle avait joué au sein de l’Akatsuki et toutes les informations qu’elle avait pu en tirer. Elle n‘avait pas eu accès à grand-chose, malheureusement, mais ces informations dataient de quelques jours à peine et concernaient toutes les plans d‘attaques contre le village. Aussitôt après, Itashi enchaîna avec des nouvelles certes moins fraîches mais non moins utiles sur chacun des membres de l’organisation.

- Deidara, Konan et Kisame croupissent à l’heure actuelle dans une de vos cellules, grâces aux pièges d’Ichiro (et, depuis que le traitre s’était retourné contre lui et avait tenté de toucher à son frère, ce nom lui arrachait ostensiblement la gorge). C’est uniquement grâce à l’effet de surprise que j’ai pu neutraliser ces trois-là. Maintenant que leur chef est au fait de mon retour, on ne peut plus espérer en vaincre aussi facilement.

Toutes les personnes attablées acquiescèrent, conscientes de la gravité de la situation.

- Reste donc Zetsu, que votre invocation - Pakkun, c’est cela ? - a eu le plaisir de rencontrer, Sasori le marionnettiste, Hidan l’immortel, Kakuzu et Pain. Et, surtout, il va nous falloir affronter Tobi, leur chef. De son vrai nom… Madara Uchiwa.

La révélation lança un froid sibérien sur l’assemblée. Pourquoi les membres de ce clan avaient-ils la fâcheuse manie de resurgir à l’improviste quand tout le monde les croyait morts ? Mais ils n’avaient pas le temps de s’en formaliser réellement, il fallait assimiler l‘inimaginable, s‘en accommoder et partir au combat, même contre les fantômes du passé, et même contre un des plus dangereux détenteurs du sharingan.

Durant les dix minutes qui suivirent, Itashi s’appliqua à décrire un par un chacun de leurs adversaires, leurs attaques, leurs faiblesses, leurs affinités, les tactiques qu’ils affectionnaient… Tout fut passé en revue, méticuleusement, pour donner à ses alliés le maximum de chances.

Ne restait plus, désormais, qu’à convenir d’un plan d’attaque.


***


Kyuubi tournait sans discontinuer sur lui-même, incapable de se lasser de l’image que lui renvoyaient les miroirs. L’image de SON corps. A lui seul, dont il était l'unique maître et qui ne représenterai que lui. Et quel corps ! Tout en ambiguïté, androgyne, dont on ne pouvait déclarer qu’il était masculin qu’en aillant sous les yeux la preuve la plus irréfutable qui soit. Une silhouette fine, des hanches délicates, et un visage à faire pâlir d’envie les anges. Le tout servit sur un engrenage de muscles souples et puissants, arme de combat quasi parfaite. Un corps sculpté pour la puissance, et dessiné pour combler l’œil et fasciner jusqu’au désespoir quiconque aurait la folie de se laisser tenter. A l’instant où il l’avait vu, il avait su que ce devait être - que c’était - son corps.

Près de lui, Sasuke était loin de partager son euphorie. Certes, que le démon ai quitté le corps de son coéquipier était la première bonne nouvelle depuis trois très longs jours. Mais pourquoi son idiot ne se réveillait-il pas ? L’être tant désiré calé au creux de ses bras comme un délicat trésor, il profita de cette inconscience inébranlable pour tracer, du bout de ses doigts tremblants, la courbe de sa mâchoire dorée, la tranche fine de son nez, la pulpe bombée de ses lèvres… Si seulement il pouvait ouvrir les yeux !

- Bon ! déclara fortement le démon renard, peu soucieux de briser ses rêveries contemplatives. Ce n’est pas tout, mais il faudrait aller tester cette petite merveille. Ça tombe bien : y’a tout un troupeau d’imbéciles à nuages rouges qui ne demandent qu’à être réduits en pâté !

Et, sans un regard pour l’Uchiwa, ni même pour l’artisan qui lui avait façonné une nouvelle existence, il s’éclipsa dans un tourbillon de cheveux d’un roux étincelant, fermement décidé à foncer dans le tas.


***


Madara tapota d’un doigt rêveur le transmetteur miniature calé au creux de son oreille. Deidara, Kisame et Konan ne répondaient plus… Il avait été persuadé que les envoyer ne comportait aucun risque, au vue de l’incompétence des gardes de la ville. Mais s’était son compter sur le ressuscité de service qui était venu compliquer sensiblement les choses. Itashi Uchiwa. Avait-il neuf vies, comme les chats ? Combien de fois devrai-t-il comploter sa mort avant d’en être définitivement débarrassé ? Soupirant, il délaissa la petite radio, abandonnant les trois incapables à leur sort. Il n’avait pas besoin d’eux. Pain seul aurait rasé ce pitoyable village sur son ordre, surtout maintenant que les puissantes murailles se résumaient à quelques tas de cendres épars.

Histoire de ne courir aucun risque, il décida cependant de leur envoyer l’artillerie lourde. Et, d’un seul geste de la main, il précipita la troupe de renégats au grand complet sur la ville.


***


Kakashi se tenait à genoux dans un coin de la salle, la paume entaillée, plusieurs immenses rouleaux d’invocations étalés devant lui. En quelques minutes, c’est toute la meute des molosses de combats qui fut à ses côtés, les babines retroussées. Le ninja copieur se releva sitôt sa tâche accomplie, mais le regretta bien vite. Soit il se faisait vieux, soit il avait sous-estimé la quantité considérables de chakra nécessaire à cette opération, car en se redressant il eut droit à un sérieux vertige.

Aussitôt, une volée de mèches rouges apparue dans son champ de vision, et une main passa dans son dos, à mi-chemin entre le soutien et la caresse.

- Tout va bien Hatake-san ?

Et comme il lui répondait que oui, comme l’exigeait la courtoisie d’usage, il vit un avant-bras apparaître à deux millimètres de son nez.

- Mordez-moi, déclara la jeune femme au tac au tac.

- Je… vous demande pardon ?

- Mordez-moi ! répéta Karin en haussant les épaules, visiblement sûre d’elle.

Indécis, Kakashi jeta un regard perplexe au poignet devant lui. Plusieurs marques de dentitions s’y alignaient, nettes et profondes. Soit son ex-adversaire avait d’étranges pratiques masochistes, soit il y avait une quelconque technique ninja derrière tout ça. Pourquoi pas après tout ? Il avait déjà vu des choses bien plus étranges que ça dans le monde de folie pure qui était le leur ! … Des Uchiwa morts-vivants qui poussaient comme des champignons par exemple. Aussi se résolut-il à tester cette bizarrerie-là, enfonçant l’ivoire de ses dents juste assez pour marquer la peau en la blessant le moins possible.

Instantanément, il sentit une vague de shakra le submerger. Les douleurs musculaires dues à la fatigues se volatilisèrent, les quelques égratignures dues à leur combat se résorbèrent et ses réserves d’énergies furent soudainement remplies à bloc. Il posa un regard mi surpris, mi admiratif à la demoiselle. Combative, loyale, intelligente, elle se révélait de plus posséder des dons étonnants : il comprenait de mieux en mieux pourquoi Sasuke l’avait choisie en formant l’équipe Hebi.

- Merci, déclara-t-il sobrement en écartant sa bouche du bras martyrisé.

Et, alors que la jeune femme replaçait sa manche et s’apprêtait à tourner les talons, il rajouta :

- S’il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour vous rendre la pareille…

Karin lui jeta un regard mutin avant de susurrer un provoquant « Oh, je suis sûr que vous trouverez quelque chose ! » tout en ambiguïté. Kakashi la regarda s’éloigner, à la fois conscient que la splendide jeune fille lui faisait ouvertement du gringe, et peinant le concevoir. Outre le fait que la jeunette avez le même âge que ses élèves et venait d’un tout autre camp, ce qui le sidérait le plus c’était de voir à quel point … lui-même y était réceptif, incapable, déjà, de retenir le sourire de connivence qui étirait traîtreusement ses lèvres. Karin… Oui, décidément, cette jeune fille lui plaisait.


C’est à cet instant précis qu’un garde quelconque déboula dans la salle, l’air grave, attirant à lui le regard de tous les protagonistes. Là, calé droit comme un « i » dans l’embrasure de la porte, il déclara d’une voix glacée :

- Ils arrivent.


  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales