Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1703 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

PDJM
[Histoire Terminée]
Auteurs :
[Groupe: SerminAzerty]
Sermina & azerty
Vue: 17149
[Publiée le: 2013-03-21]    [Mise à Jour: 2014-01-24]
13+  Signaler Général/Action-Aventure/Suspense Commentaires : 24
Description:
Debout près du corps inconscient de Naruto, Sasuke se demandait comment ils avaient pu en arriver là. Personne n'aurait pu prédire que les choses iraient aussi loin. Surtout pas les auteurs… Slash
Crédits:
Non, on ne se fait pas d'argent sur le dos de Masashi Kishimoto, les personnages de Naruto lui appartiennent ainsi.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 33

[2321 mots]
Publié le: 2013-07-08Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Titre de la fiction : « PDJM »

Auteur : Sermina (chapitres impairs) Azerty (chapitres pairs)

Beta lectrice : Sermina et Azerty

Genre : Drame

Disclaimer : Non, on ne se fait pas d'argent sur le dos de Masashi Kishimoto, les personnages de Naruto lui appartiennent ainsi.

Cela faisait dix minutes qu’elle s’était cachée au sein d’une petite demeure tout en dissimulant sa présence. Certes, elle avait réussi à faire le plus dur en pénétrant dans le village mais elle n’était pas à l’abri d’un garde connaissant parfaitement tous les visages des habitants qui aurait su, en la voyant qu’elle n’était pas d’ici. En attendant, depuis son arrêt personne n’était venu l’interpeller.

Doucement, elle poussa un lourd soupir. Apparemment, elle ne s’était pas faîte repérer. Elle se dirigea avec prudence vers une fenêtre entrouverte, observant les alentours. Les flammes s’élevaient toujours vers le ciel noir mais elle put aisément remarquer que l’intensité du feu avait faibli. D’un pas souple, elle enjamba le rebord de l’ouverture s’aventurant vers la tour la plus haute du village.

Au départ, elle avait juste suivi son ancien professeur qui semblait en savoir beaucoup plus qu’il n’y paraissait, avant de se retrouver devant ce village inconnu qui d’après ses sens, puait le chakra à plein nez. Et enfin, elle avait juste profité du feu que Sasuke avait sans nul doute allumé pour pénétrer à l’intérieur. Oui, tout cela avait été fait au fur et à mesure des différentes opportunités qui s’étaient offertes à elle et dont elle avait profité. Cependant alors qu’elle s’était cachée à l’intérieur d’une demeure trouvée au hasard, un plan avait doucement pris forme dans son esprit. Elle savait ce qu’elle voulait. Bon, d’accord, vu le feu aux alentours elle ne trouverait peut-être pas ce qu’elle cherchait dans la tour centrale du village mais sans savoir pourquoi son instinct lui hurlait de s’y rendre.

Ce fut pourquoi, d’un pas décidé, elle continua avec prudence mais rapidité son chemin.


Cela faisait déjà plusieurs minutes que les deux ninjas s’affrontaient. Les coups s’enchaînaient sans s’arrêter, sans qu’aucun des deux combattants ne prenne le dessus. Cependant, à aucun moment la jeune fille n’utilisa de ninjutsu, évitant par contre avec brio les techniques de ce genre que l’homme lui envoyait.

Durant le bref combat qu’il menait, Kakashi ne cessait de réfléchir. Comment un ancien membre d’Hebi avait pu atterrir dans ce village ? D’après les dires de Sasuke à son retour, il les avait laissés avec Kisame pendant qu’il allait rejoindre son frère pour le combat qu’il attendait depuis toujours. Puis une fois son frère mort, il s’était effondré à terre, l’âme et le cœur vide de toute émotion avant d’apercevoir Naruto. Enfin la dernière partie, c’est ce que le ninja en avait déduit par le léger mouvement d’iris de l’Uchiwa vers le blond au moment de son récit. Toujours est-il que depuis ce jour-là, Sasuke n’avait plus revu un seul des membres de son ancienne équipe.

Etrangement, ce ne fut qu’une fois que le corps inerte de son frère avait été dans ses bras, que le brun avait semblé enfin comprendre ce qui se passait. Et à partir de ce moment-là, Sasuke avait été totalement coopératif, en répondant avec précision à chaque question que lui avait posé l’Hokage une fois en salle d’interrogatoire. Parmi toutes les questions posées, il y en avait eu une sur chaque membre de son équipe, dont la jeune femme : Karin, que Kakashi était actuellement en train de combattre. Malheureusement, même Sasuke ne savait pas grand-chose à son sujet. Il avait expliqué qu’il l’avait fait intégrer son équipe pour sa capacité de détection de chakra bien supérieure à la moyenne. De même, il leur avait expliqué qu’elle semblait éviter à tout prix le combat se contentant d’un rôle d’éclaireur ou de soigneur dans les cas extrêmes. De ce fait, lorsqu’il l’avait vue quelques minutes plus tôt débarquer devant lui, il s’était plus inquiété de savoir si la demoiselle était accompagnée ou pas. Cependant à peine avait-il pu être soulagé de ne voir arriver personne que le chakra au préalablement bien dissimulé de la jeune femme ne vienne le surprendre.

Il stoppa une énième attaque envoyant Karin un peu plus loin qui se réceptionna sur ses pieds sans le moindre problème. Etrangement, il avait l’impression de se faire mener par le bout du nez. Elle semblait le tester afin de voir de quoi il était capable avant de sortir l’artillerie lourde. N’utilisant pratiquement pas de chakra et en vue de sa jeunesse, Kakashi savait que si le combat commençait à trop s’étendre dans la durée, c’est lui qui serait en position de faiblesse : il était fort, mais son endurance était sans aucun doute son énorme point faible. Ce fut pourquoi lors de l’assaut suivant de la demoiselle, il profita de la proximité de son adversaire pour lui murmurer doucement à l’oreille un :

-          Vous êtes vraiment très belle !

Et ce fut avec ravissement qu’il vit les pupilles de Karin s’agrandir avant que la jeune femme ne laisse durant une seconde une ouverture que le ninja de Konoha s’empressa de combler.


Il était assis et autour de lui, rien ne semblait bouger. Jusque-là tout semblait aller. Pourtant, ce fut avec une légère crainte qu’il ouvrit ses paupières. Ses deux iris azurs parcoururent avec calme la pièce dans laquelle il se trouvait avant de pousser un léger soupir de soulagement.

Même s’il avait été catégorique face à It… la deuxième « petite peste », Naruto avait un moment eu peur de ne plus pouvoir revenir dans ses rêves. Cependant, maintenant qu’il se tenait assis à son bureau dans la plus haute tour de Konoha, avec le visage des différents Hokage  du village, peints face à lui dont le sien et une pile de dossiers devant lui, il sentit son cœur s’accélérer.

La seconde d’après, il quitta en courant son bureau, passant devant le regard désespéré de sa secrétaire qui ne se faisait toujours pas de l’imprévisibilité de son supérieur, avant de se retrouver dans la rue. Cela faisait trop de temps qu’il ne l’avait pas vu. Il le voulait là, maintenant, de suite. Sans plus attendre, il fonça vers la demeure qu’il partageait avec lui. Il lui fallut alors cinq petites minutes, oui cinq petites minutes qui furent les plus longues de sa vie, pour enfin se retrouver devant la porte de sa maison. Sans attendre, il se précipita à l’intérieur avant de courir droit dans les bras de son amant dont les yeux s’agrandirent à la vue du boulet de canon blond qui lui fonçait dessus. Naruto put sentir son cœur exploser lorsqu’il toucha à nouveau cette peau dont il était devenu dépendant, lorsqu’il sentit l’odeur de son homme pénétrer son esprit enlevant les derniers doutes qui pouvaient encore subsister sur le choix quelques minutes plus tôt d’être .

-          Maintenant plus rien, ni personne ne pourra nous séparer, murmura-t-il avec émotion.

Les sourcils de l’Uchiwa se froncèrent face à la phrase incompréhensible de son amant. Cela faisait à peine une heure qu’ils ne s’étaient pas vus pourtant, non ? Cependant, il n’eut pas le temps de s’attarder plus sur la question, qu’il sentit une main se glisser sous son chandail et une bouche avide de baisers se poser sur la sienne.

Naruto ne voulait plus penser ni à Kyuubi, ni à la deuxième petite peste. Il le voulait lui, maintenant. Il en avait besoin. Besoin de le sentir près de lui, de le toucher, de sentir tout l’amour qu’il lui portait. Oui, il était là, il était aimé de lui. Oui, rien ni personne ne pourrait désormais plus lui enlever sa seule raison d’exister.


Ichiro se tenait avec effroi devant la salle vide qui aurait dû contenir son précieux ami. Une fois la surprise passée, le chef des armées sentit sa peur s’agrandir avant de se changer en colère en reconnaissant la présence d’un autre chakra dans la pièce. D’un pas rapide, il sortit de la salle sachant pertinemment où retrouver l’intrus. Il le savait, il aurait dû s’en occuper avant mais voilà : il avait eu plus important à faire. Et maintenant cet « enfoiré » s’en prenait à Akiko ! Rageur, il courut d’un couloir à l’autre descendant avec rapidité les escaliers pour se rendre dans les sous-sols du bâtiment. Sa colère s’amplifiait de seconde en seconde alors qu’une envie meurtrière vint tirailler son esprit. Bon, il risquait de perdre son allier quand ce dernier apprendrait ce qu’il comptait faire à son frère si jamais ce dernier touchait à un seul cheveu d’Akiko mais en cet instant il s’en fichait. Il courrait. Pourtant, arrivé au rez-de-chaussée ses pas se stoppèrent, alors que son regard s’ancrait dans deux iris verts.


A quelques dizaines de mètres du village, une ombre regardait avec un agacement certain, les nuages de fumées obscurcissant le village. D’après les dires d’un des membres du groupe venu faire un rapport de la situation, tout ne se passait pas comme prévu. Apparemment, les barrières de végétation du village étaient en train de bruler alors que son coéquipier n’avait trouvé aucune trace de Sasuke dans les environs. Par contre, les frontières de Nokiana étaient entourées par ces villageois et ces gardes d’élites.

D’un geste un peu trop brusque, il fit demi-tour, pénétrant au sein de la grotte où ils avaient élu domicile depuis la veille afin d’attendre patiemment que midi arrive. L’agacement dans son regard ne dépérissait pas au contraire, au fond de son esprit, il espérait que le feu soit éteint avant l’heure où il devait récupérer Kyuubi.


Les deux personnes se dévisagèrent avec minutie. Ce fut la jeune fille qui laissa la première filtrer ce qu’elle ressentait alors qu’un sourire satisfait vint se dessiner sur son visage. Sakura l’avait aperçu quelques jours plus tôt. Elle avait ce don de ne jamais oublier un visage et celui-là, pour l’avoir vu dans son village natal, elle ne pouvait pas le manquer. En cet instant elle le savait : c’était l’une des deux personnes qu’elle cherchait. Il n’y avait pas à dire, aujourd’hui était vraiment son jour de chance. Elle n’avait pas pensé le trouver si vite.

L’homme face à elle, fronça les sourcils face au sourire de cette inconnue.  Il connaissait tous les villageois et les ninjas de ce village, ce fut pourquoi ne voyant pas la demoiselle bouger, il prit le temps de la détailler : elle était jeune, sans doute quelques années de moins que lui, un regard déterminé, sans faille, des gestes calculés, une tenue simple mais pratique en combat et un chakra presqu’imperceptible qui l’entourant le renseignant sur sa profession. Elle devait être un des deux intrus que Karin avait vu roder autour du village. Mais apparemment, elle n’avait pas réussi à empêcher cette fille à pénétrer Nokiana. Dans un soupir intérieur, il se déplaça légèrement pour se mettre en position de combat. Il allait devoir s’en occuper lui-même mais il ne fera pas dans la dentelle, cette fille était bien le cadet de ses soucis, il devait la tuer très vite. Cependant  contre toute attente, le sourire de la personne face à lui s’agrandit.

-          Je ne suis pas là pour me battre mais pour parler affaires.

La voix était calme mais sans hésitation. Les yeux de l’homme se plissèrent légèrement. Il n’avait pas le temps de discuter. Ses doigts commencèrent à former quelques gestes interrompus de suite par le contenue de la phrase suivant de la demoiselle.

-          Je suis du village de Konoha. C’est l’Hokage qui m’envoie voir si tout se passe bien.

Les yeux du jeune homme s’agrandirent légèrement alors que le sourire de Sakura s’élargit un peu plus. La veille, elle avait trouvé le parchemin signé entre sa supérieure et des inconnus, leur permettant de récupérer Naruto pour « sauver le monde ninja ». La suite avait été facile à deviner. La date de la signature était la même que le jour où elle avait remarqué deux hommes qui faisaient tout pour être les plus discrets possible. Le rapprochement entre les deux évènements avait été un jeu d’enfant pour elle. Elle ne savait pas exactement tout ce qui se tramait mais une chose est sure, elle le découvrirait.

-          Tout se serait très bien passé, si votre supérieure n’avait pas envoyé un ninja de Konoha sans nous le dire, rétorqua Ichiro sans pour autant changer de position.

Elle comprit sans problème de quoi il parlait : Sasuke. Son sourire perdit un instant de sa superbe lorsqu’elle crut déchiffrer entre les lignes de cette simple phrase, l’idée de la capture de son coéquipier.

Voyant ce léger changement sur le visage de jeune fille, le chef des armées de Nokiana s’empressa de creuser un peu plus.

-          Nous avions un accord, il serait très facile de trouver ici une raison de rompre le contrat par lequel votre village et le notre sont liés.

Sakura serra les dents sans pour autant ajouter un mot. Pourtant, elle savait très bien qu’elle ne pouvait pas se taire bien longtemps. Si jamais un combat devait avoir lieu, elle se doutait bien qu’elle ne ferait pas le poids face à l’homme qui la dévisageait.

-          Hokage-sama n’a jamais envoyé quelqu’un pour vous surveiller, de ce fait je ne vois pas de quoi vous parlez. Cependant, le contrat disait que vous deviez lui donner des nouvelles… qu’elle n’a jamais reçues. C’est pourquoi, je me trouve en ces lieux aujourd’hui, mentit-elle.

Ichiro grimaça intérieurement. Avec tous les problèmes qui lui été tombé dessus, il en avait oublié les missives qu’il devait envoyait matin et soir à l’Hokage. Pourtant, il ne changea pas de tactique. Au point où il en était, Tsunade, Konoha et la fille qui se trouvait en face de lui étaient le cadet de ses soucis. Sans perdre une seconde, il s’élança sous les yeux surpris de Sakura et sans que cette dernière n’ait pu faire un geste, elle se retrouva à terre, évanouie. Les explications avec l’Hokage n’auraient même pas lieu si jamais le plan venait à foirer. Ce fut pourquoi, après avoir assommé la jeune ninja, il s’élança à nouveau dans les sous-sols du village. Il devait retrouver Akiko et détruire l’Akatsuki, Konoha ne faisait pas parti de ses priorités immédiates.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales