Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1703 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

PDJM
[Histoire Terminée]
Auteurs :
[Groupe: SerminAzerty]
Sermina & azerty
Vue: 17139
[Publiée le: 2013-03-21]    [Mise à Jour: 2014-01-24]
13+  Signaler Général/Action-Aventure/Suspense Commentaires : 24
Description:
Debout près du corps inconscient de Naruto, Sasuke se demandait comment ils avaient pu en arriver là. Personne n'aurait pu prédire que les choses iraient aussi loin. Surtout pas les auteurs… Slash
Crédits:
Non, on ne se fait pas d'argent sur le dos de Masashi Kishimoto, les personnages de Naruto lui appartiennent ainsi.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 21

[2399 mots]
Publié le: 2013-05-27Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Titre de la fiction : « PDJM »

Auteur : Sermina (chapitres impairs) Azerty (chapitres pairs)

Beta lectrice : Sermina et Azerty

Genre : Drame

Disclaimer : Non, on ne se fait pas d'argent sur le dos de Masashi Kishimoto, les personnages de Naruto lui appartiennent ainsi.

Chapitre 21 :

 

Il n’avait fallu que quelques dixièmes de secondes pour que le jeune homme blond sente à nouveau la douceur du vent chaud s’engouffrer par la fenêtre, le chant des oiseaux s’élever à travers les vitres, le rêve reprendre son cheminement. Cependant ses paupières qu’il avait fermées quelques secondes plus tôt dans l’espoir de renvoyer l’intrus hors d’ici, s’ouvrirent avec prudence et inquiétude. Un soupir soulagé s’échappa alors de ses lèvres : tout était revenu comme avant, la pièce avait retrouvé sa chaleur et ses couleurs si vives, si vraies. Tout ? Non, quelque chose au fond de lui avait changé. Une étrange impression qui semblait alourdir son cœur, qui n’apparaissait jusqu’à présent que lorsque la « sale petite peste » venait lui rendre visite… pourtant elle n’était pas là. Mais il ne s’attarda pas plus sur cela et alors qu’il remuait la tête vivement pour faire disparaître ses derniers doutes, il sortit de chez lui et prit avec détermination le chemin le menant à son bureau.

Sasuke, le vrai Sasuke était revenu. Il avait passé la barrière qui définissait son rêve et la réalité et cela, ne devait plus arriver. Il était hors de question que la réalité qu’il s’était créé ne lui échappe. Il avait sous-estimé son rival de toujours, il devait rendre le passage d’un monde à l’autre infranchissable pour le bien de tous, pour le bien de Sasuke… et surtout pour son propre bien.

 

********************

 

                Cela faisait à peine trois minutes que le jeune homme aux cheveux d’ébène qui se trouvait à ses côtés se tenait immobile, le regard presque vide où dansait cependant de temps en temps une lueur particulière.

Il avait souvent entendu parler du sharigan : pupille héréditaire en voie de disparition depuis le massacre du clan Uchiwa un peu plus de dix ans plus tôt. D’après ses sources, et depuis la mort du génie responsable de la mort de toute sa famille, il ne restait plus que trois personnes à le posséder : un membre de l’Akatsuki répondant au nom de Tobi qu’Akiko soupçonnait d’être un ancêtre de la famille Uchiwa, Danzo chef de la section Racine et membre du conseil de Konoha et enfin le seul survivant du massacre Sasuke Uchiwa qui se trouvait juste devant lui. Mais cela comme tout ce qu’il avait pu lire sur cette étrange pupille n’était que théorique et loin d’être aussi impressionnante que de la voir en action juste devant lui. Cela avait duré moins d’une seconde et pourtant ça avait suffi. Actuellement, le regard couleur sang avait donné place à deux iris aussi noirs que la nuit, laissant la couleur aveline de côté. Cependant même si l’étrange jeune homme à ses côtés attisait sa curiosité, son regard dévia sans qu’il ne s’en rende compte vers une seule et même personne qui l’hypnotisait et l’attirait bien plus qu’il ne l’imaginait. La peau légèrement halée qu’il voulait toucher, ces yeux orange et rouges qui dérivaient par moment sur le violine actuellement cachés par deux paupières, ces lèvres dont la douceur le faisait vibrer de tout son être mais surtout cet aura, cette puissance devant laquelle il ne pouvait que plier. Ce ne fut que grâce à ses talents de ninja très expérimenté qu’il parvint à garder son immobilité parfaite tellement son corps tremblait d’être si loin de cet être.

Cependant son regard se para d’une lueur de jalousie alors qu’il réalisa que l’étranger à ses côtés arrivait à être si proche de son « Dieu » alors qu’il se trouvait à la même distance que lui. Ses iris se tournèrent doucement vers l’Uchiwa alors qu’un étrange sourire naissait sur ses lèvres. Kyuubi- sama avait dit qu’il avait besoin de cet insignifiant gamin pour réussir à s’en sortir vivant : très bien, mais une fois que sa présence deviendrait inutile alors il le tuerait, oui il le tuerait et prendrait ses magnifiques pupilles qu’il se grefferait pour être encore plus proche de son obsession.  Son sourire maléfique finit par disparaître alors que son regard retourna contempler le jeune homme qui semblait en pleine méditation et pour qui il aurait tout accepté.

 

****************

 

                Au milieu de ce qui ressemblait à une grotte, Sasuke se trouvait toujours debout le regard perdu sous le ricanement étrangement moqueur du démon renard qu’il entendait à peine. Pour la première fois de sa vie, l’Uchiwa semblait ne pas vraiment comprendre ce qu’il se passait. Le souvenir encore chaud de ce qui s’était arrivé une fois dans l’esprit de son coéquipier semblait tout sauf cohérent. Il avait commencé par apparaître dans un grand appartement qu’il ne connaissait pas mais où il avait senti avec force le chakra de Naruto. Il avait alors filé vers la personne qu’il recherchait traversant quelques pièces, où d’un regard par la fenêtre il avait reconnu le paysage de son village natal pour enfin le voir. Avant toute chose, et même s’il ne l’aurait jamais avoué à personne, un sentiment de soulagement avait traversé son corps et son esprit lorsqu’il avait aperçu en pleine santé entouré d’une aura aussi bienveillante que chaleureuse. La seconde d’après comme dans un rêve aussi tabou que désiré, celui qui hantait son esprit depuis déjà quelques années, s’était précipité sur lui, le serrant avec force. Durant une seconde, il oublia tout : Konoha, le massacre de son clan, sa présence en ce lieu,… pour se concentrer uniquement sur cette chaleur qui réchauffait la totalité de son corps restait trop souvent froid. Cependant il s’était repris juste à temps, avant de commettre l’irréparable, ne répondant pas à cette étreinte. La suite l’avait alors encore plus choqué. D’un bond, son idiot de coéquipier s’était éloigné de lui pour plonger un regard haineux sur lui. Il tiqua autant sur le surnom que lui donna le jeune homme face à lui que sur le ton aussi froid qu’agressif avec lequel il lui parlait. D’instinct il s’était mis en position de combat, après tout il ne savait pas où il se trouvait autant prendre ses précautions. Pourtant lui n’avait pas bougé scrutant avec attention le moindre changement d’humeur de son abruti de blond. Ce fut d’ailleurs une réunion de sentiments contradictoires et variés qu’il découvrit dans les prunelles azurs face à lui : la surprise, la peur et la crainte, la honte et surtout le dénie. La seconde d’après sans vraiment comprendre comment, il s’était retrouvé face au démon renard : à son point de départ.

-         Quand tu auras fini de te remémorer vos retrouvailles pour le moins rapide, se moqua avec ironie le démon, tu pourras enfin te concentrer sur le plus urgent.

Le regard redevenu noir et indéchiffrable de l’Uchiwa se posa sur l’énorme boule de poil face à lui. Se reconcentrant sur le but de la visite en ces lieux, il comprit très vite de quoi voulait parler le démon. La priorité était de les faire sortir de là avant que l’un des chefs du village ne revienne avec dans l’idée d’aspirer le reste de chakra de Kyuubi tuant les deux habitants du corps de l’Uzumaki par la même occasion. Cependant il n’était pas assez idiot pour croire qu’une fois sorti d’affaire le démon laisserait à nouveau le total contrôle à son hôte. Karin lui avait fait un rapide topo sur le problème que rencontrait le village et qui allait finir par toucher la totalité du monde. Toutefois, si le seul chakra du démon avait pu régler ce problème sans qu’il n’y ait d’incident, les habitants du village se seraient contentés de venir demander de l’aide à Konoha de façon tout à fait officielle sans passer par l’enlèvement… surtout avec un moyen aussi persuasif pour faire plier Kyuubi, qu’était le bijou trônant sur le torse de son coéquipier. Donc la première chose à faire était de sortir d’ici.

-         Désolé de te couper dans tes réflexions mais même si le temps passe moins rapidement ici, l’heure tourne, commença sérieusement à s’énerver le démon renard.

Un regard rouge et noir se posa alors sur lui le faisant vibrer d’excitation. Oh ce qu’il pouvait rêver d’empaler ce gringalet insolent et asocial  sur ses crocs pointus…

-         Très bien, qu’est-ce que tu proposes ? raisonna avec calme une voix neutre

Un sourire diabolique vint mettre à jour la magnifique dentition de Kyuubi. Parfait maintenant, on allait pouvoir avancer. Ce n’était plus qu’une question de temps avant qu’il ne recouvre sa liberté…

 

****************************

 

A peine avait-elle franchi le seuil de son bureau, que l’Hokage s’était arrêtée sur le pas de la porte laissant son assistante se cogner à elle. Son regard émeraude fit alors avec attention le tour de la pièce. Rien n’avait changé, pas un objet n’avait était déplacé ne serai-ce que d’un millimètre pourtant elle avait de suite senti quelque chose de différent en entrant dans la pièce.

-         Tsunade-Sama, il y a un problème ?

La voix légèrement inquiète de Shizune raisonna dans le bureau de l’Hokage sans que cette dernière ne s’en préoccupe. La femme aux cheveux blonds ferma un instant les yeux, se concentrant sur la légère marque de chakra presqu’imperceptible qui flottait au sein de son bureau. Lorsqu’enfin elle rouvrit ses paupières, elle avait parfaitement reconnu la personne qui était venue fouiner son antre, pourtant c’est un sourire satisfait et rayonnant qui illumina son visage qui se tourna vers sa secrétaire :

-         Non, aucun, au contraire, expliqua-t-elle sur un ton mystérieux en pénétrant totalement dans son bureau alors que ses prunelles glissèrent vers un tiroir précis de son secrétaire. Au contraire, tout va aller pour mieux.

Shizune ne se formalisa pas plus de n’avoir qu’une réponse confuse, elle en avait l’habitude, c’est pourquoi elle se contenta de déposer la pile de dossiers qu’elle tenait entre ses mains sur le bureau avant de quitter la pièce.

« Oui, maintenant que je suis sure qu’ils forment une équipe liée, tout ira pour le mieux. » pensa-t-elle avec fierté.

L’équipe 7 était beaucoup plus unie que la plupart des personnes pouvaient le penser et rien que par ce fait, elle savait que seul eux pouvaient réussir à gérer cela. Elle avait confiance en eux. Une confiance aveugle : l’équipe 7 allait terminer avec succès cette mission de rang S donnée de façon détournée, elle en était certaine. Elle avait tout prémédité depuis le début, dès l’instant où ces deux intrus étaient venus demander la permission d’enlever Naruto pour faire sortir Kyuubi, elle avait su qu’il y avait autre chose derrière tout ça. C’est pourquoi elle s’était arrangée pour que l’équipe 7 arrive à se réunir pour contrer cette menace. Son sourire s’élargit un peu plus lorsqu’elle se remémora quelques jours plus tôt la scène sur laquelle elle était tombée par hasard : Sasuke offrant une relique d’invocation Uchiwa à sa jeune élève. Oui, ils étaient bien plus unis que n’importe quelle autre équipe de Konoha. C’est pourquoi, elle décida de laisser ce problème de côté avant de perdre son sourire et de soupirer avec lassitude lorsque ses prunelles se posèrent sur l’amas de dossiers sur son bureau. Le regard plein de colère de Shizune auquel elle aurait droit si elle ne faisait pas baisser la pile de paperasse face à elle,  vint se dessiner devant ses yeux, alors sans plus attendre, vaincue, elle récupéra le premier rapport sur le haut du tas. Son travail d’Hokage n’avait absolument rien de reposant. 

 

Non loin de là, une jeune fille lisait avec concentration un rouleau qui n’annonçait absolument rien de bon…

 

*******************************************

 

Cela faisait bien cinq heures que leur Hokage était fourré dans la salle des archives en grommelant des paroles aussi incompréhensibles que colériques, envoyant par moment les documents de l’autre côté de la salle avec violence. Derrière les portes de la pièce, les ANBU n’osaient pas bouger de peur que le courroux de leur supérieur ne se rabatte sur eux. Pourtant un jeune ninja rentrant tout juste de mission ne semblait pas perturber plus que ça et pénétra avec calme dans la petite pièce. Il resta un instant immobile, les yeux rivés sur l’énergumène devant lui avant de finir par demander.

-         Tu cherches quoi ?

Les trois mots eurent l’effet recherché puisque la tempête qui avait fait de la pièce des archives une vraie chambre de garçon de dix-huit ans célibataire, venait de stopper tous ses gestes. Cependant contrairement à ce qu’il s’attendait, le jeune ANBU ne reçut pas un énorme boulet blond dans ses bras.

Naruto, les yeux rivés sur le parchemin qu’il tenait entre ses mains avait senti son cœur s’arrêter et sa respiration se stopper à l’entente de cette voix. En cet instant précis, plus rien ne comptait. Son flot de pensées s’était d’un coup focalisé sur la présence du nouveau venu. Un étrange frisson vint remonter sa colonne vertébrale alors que sa gorge s’était asséchée depuis déjà bien longtemps…. Pour la première fois, alors qu’il se trouvait dans son rêve, dans son illusion,… dans son monde… Naruto Uzumaki, réceptacle du sublimissime démon Kyuubi et accessoirement Hokage de Konoha avait peur...

Avec appréhension, il pivota lentement laissant son corps trembler légèrement alors que ses pupilles azurs se perdirent dans celles d’ébène de son équipier.  Ce dernier toujours en tenu d’ANBU mais tenant son masque négligemment entre ses doigts, arqua un sourcil face à la réaction de son amant.

-         Sasuke ?

La question avait été murmuré avec une crainte nettement visible ce qui accentua l’incompréhension du nouveau venu.

-         Evidemment qui d’autre ! énonça l’Uchiwa avec calme.

 Pourtant, malgré le ton totalement détaché de Sasuke, le jeune Hokage resta un instant immobile, laissant son regard balayer la pièce : les couleurs étaient là, la chaleur aussi et aucune interférence ne semblait abimer les contours de la pièce.

Ne supportant pas d’être ainsi délaissé par sa moitié, ce fut l’ANBU qui fonça sur son supérieur le faisant frapper le mur avec violence avant de poser ses lèvres sur les siennes. Naruto n’en demanda pas plus et se laissa entraîner dans un baiser passionné. Oui, seul le Sasuke de son rêve pouvait l’embrasser de cette manière et lorsque le jeune ANBU détacha leurs lèvres, ce fut un grognement de frustration qui s’échappa de sa bouche.

-         Je vais te faire regretter d’avoir douté, susurra la voix grave de son amant au creux de l’oreille de l’Hokage.

Oui, il n’y avait plus de doutes possible, c’est pourquoi il se laissa entraîner dans la danse enchanteresse que lui promettait son amour sans même entendre la porte de la pièce se refermer par deux ANBU dont les masques cachaient avec efficacité leurs joues rougies.

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales