Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Premier catalogue
    Edition Fictum
    Nb de signes :
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 09/09/2019
  • Nouvelles imaginaires
    L'Arlésienne
    Nb de signes : 6 000 - 45 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - policier - thriller - anticipation - humour - imaginaire - parodie
    Délai de soumission : 31/07/2019
  • Nouvelles ères
    Livr'S Éditions
    Nb de signes : 60 000 - 210 000 sec
    Genre : science-fiction - dystopie
    Délai de soumission : 01/12/2019
  • Entrez dans la cour de l'imaginaire
    Rroyzz Editions
    Nb de signes : 300 000 - 700 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 28/02/2020
  • Un verre de Vin Jaune
    Editions Aréopage
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Banquet
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 1 000 - 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 18/09/2019
  • Sous l'océan
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 3 500 - 7 500 sec
    Genre : anticipation - conte
    Délai de soumission : 09/07/2019
  • Imaginaire
    La Conférie de l'Imaginaire
    Nb de signes : > 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - romance - bit-lit - steampunk - paranormal - space opera
    Délai de soumission : 17/06/2020
  • A nos amours
    Association Coulisses production
    Nb de signes : < 3 500 sec
    Genre : épistolaire
    Délai de soumission : 05/08/2019
  • Sarthe ou Mayenne
    Editions de la Reinette
    Nb de signes : > 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 05/06/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

On ne nait pas stupide, on le devient. Donc on est toujours récupérable. Auteur: Ely-naru Vue: 3755
[Publiée le: 2011-08-22]    [Mise à Jour: 2012-12-26]
13+  Signaler Général/School-Fic/Amitié Commentaires : 35
Description:
« Courte vêtue et vulgaire » Voilà l’image que Karin renvoie à une veille dame dans le bus.

« Sans intérêt, une groupie parmi tant d’autres » Voilà l’image que Karin renvoie aux frères Uchiwa.

« Une rivale pas trop inquiétante » Voilà l’image que Karin renvoie à Sakura, petite amie de Sasuke.

« Karin ? Elle pète plus haut que ses fesses ! » Voilà l’image que Karin renvoie à une fille du lycée.

« Ca va, elle est bonne » Voilà l’image que Karin renvoie à un garçon du lycée.

« Elève moyenne, peut mieux faire. » Voilà l’image que Karin renvoie à son professeur principal de l’année dernière.

« Elle ne m’a rien fait… » Voilà l’image que Karin renvoie à Hinata, nouvelle venue persécutée par "la" bande du lycée.

« Récupérable » Voilà l’image que Karin renvoie à Tenten.
Crédits:
Tous les personnages appartiennent à Mr. Masashi Kishimoto.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre IV. Qui mérite le respect...

[1991 mots]
Publié le: 2011-10-26Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Hello tout le monde !
Pas plus long chapitre que les autres, j'espère qu'il vous plaira,
je suis désolée d'avoir été longue à publier, mais avec la rentrée qui a eu lieu (je sais ça, ça fait deux mois quand même) sans compter que (je l'ai dit dans les commentaires) je suis dans mon année de bac, alors voilà ! enjoy !
Lundi matin. Le soleil était enfin revenu, au grand damne de Karin. La vue de la rue légèrement ensoleillé était d’autant plus désagréable que le sol restait mouillé. Karin prit les deux bus habituels et faillit même s’endormir dans le deuxième. Aujourd’hui, elle avait décidé d’ignorer Tenten.

Lorsqu’elle entra en classe, la première personne qu’elle chercha du regard fut Tenten. Non pas qu’elle voulait lui parler, elle voulait juste savoir où elle était pour s’asseoir le plus loin possible d’elle. Elle ne la vit pas. En revanche, une vision d’horreur l’a frappa. Hidan.

Il avait rapproché une chaise près du bureau de Hinata, et semblait entretenir un monologue. Hinata avait l’air mal à l’aise. Hidan avait le visage tout près de Hinata, et se voulait sans doute charmeur, au vus du regard appuyé et constant qu’il lui lançait. Hinata avait les joues légèrement colorés, et regardait Hidan d’un air mi gêné, mi suspicieux.

Hinata avait l’air méfiant. Très bon point pour elle. A l’avenir, plus Hinata serait méfiante, mieux se serait. Karin était plutôt surprise. Elle pensait que lorsque Hidan serait venue se présenter à elle, elle aurait plus été rouge tomate que suspicieuse. Karin l’avait mal jugée. Et c’était temps mieux.

Une voie familière et malicieuse souffla derrière elle :

-« Bouh. »

Karin se tendit en entendant la voix de Tenten. Celle-ci continua :

-« Reste cool. Personne ne fait attention à nous. (La jeune fille pouffa.) Regarde plutôt tes copines. »

Karin tourna la tête vers Sakura, Kin et Tayuya, et ne put s’empêcher d’avoir un air blasé devant tant de stupidité. Les trois jeunes filles, deux rangs derrière Hinata et Hidan, était très discrètement cachées derrière un magasine people qu’elles tenaient à l’envers et les épiaient le plus grossièrement du monde… Tenten poursuivit :

-« J’ai parlé à Hinata.
-C’était aussi simple ? »

Karin avait n’avait pas oublié comment s’était terminé la conversation des demoiselles deux jours plus tôt, mais venait de se raviser pour faire « comme si de rien n’était ». Elle se vengerait plus tard, si elle avait temps.

-« Bien sur. Je lui ai juste répété tout ce que tu m’as dit samedi…
-Quoi ?! Mais t’es malade ou qu… ?
-Hé, relax, l’a coupa Tenten, je n’ai pas cité de nom. D’ailleurs elle ne m’a rien demandé.
-Ah bon, se détendit Karin. »

La sonnerie retentit. Sans plus de cérémonie les deux jeunes filles allèrent se placer plutôt loin l’une de l’autre, après s’être échangé un regard entendu. Hidan sortit de la classe, non sans avoir fait un clin d’œil aguicheur à Hinata, qui rougit un peu plus. Le cours se poursuivit normalement.

Quand vint l’heure du déjeuné, les deux bandes influentes du lycée étaient de nouveau réunis. Hidan semblait particulièrement en ébullition :

-« Tu te rends pas compte, racontait-il à Deidara, cette fille, c’est mon meilleur coup ! Elle rougit pour un rien ! »

Et encore une fois, Karin crut qu’Itachi lui avait lancé un regard appuyé. Hidan poursuivait son monologue de taré, jusqu’à ce le dialogue prenne une tournure intéressante :

-« Oh fait, mec, (Hidan s’adressait à Itachi) ça te dérange pas, tout ça ? Y a eu un moment où tout le monde croyait que tu sortais avec elle, c’est bon ? »

Un brusque silence tomba. Karin se demandait bien comment allait évoluer la conversation. Naruto et Sasuke regardait Itachi d’un air intéressé, tandis que celui-ci prenait un air détaché :

-« Je ne suis pas sortit avec elle. »

Simple et sans justification. Le ton utilisé ne laissait pas présager qu’il en dirait plus. En une phrase, Itachi s’était sortit d’affaire… Mais bon. C’était sans compter sur le haut niveau de Q.I et de culot de Sakura :

-« C’est vrai, on n’en a jamais reparlé, mais qu’est-ce qui t’as prit ce jour-là ?
-De quoi est-ce que vous parlez ? »

Aïe, même Sasuke prenait la parole. Comment avait-il put passer à côté de ce qu’avait fait son frère ? Tout le lycée avait été au courant et tout le monde jacassait à ce sujet. Karin savait bien que les playboys ne s’occupaient jamais des rumeurs, mais quand même.

Sakura, ravie de pouvoir monopoliser une seconde l’esprit du jeune Uchiwa, se fit une joie de raconter dans les moindres détails comment Itachi était venu un beau matin main dans la main avec Hinata. Il paraissait évident que ni Sasuke, ni Naruto n’avait eu vent de cette histoire, et Karin ne savait pas ou se mettre, bien qu’à cet instant, personne ne faisait attention à elle.

-« T’es sérieux, là, Itachi ? Elle a quoi, cette fille ? »

Les deux jeunes hommes regardaient en direction de la table de Hinata avec un intérêt soudain. Apparemment, le fait que l’ainé des Uchiwa se soit un temps soit peu intéressé à Hinata l’a rendait plus passionnante que prévue. Karin ressentit une étrange sensation.

Hinata. Une fille très jolie, très simple et très discrète. Cette fille arrivait à monopoliser toute une conversation, ainsi que l’attention de plusieurs playboys. Bien que se fut majoritairement grâce à Karin, celle-ci ne put empêcher une drôle de sensation lui faire froncer les sourcils tout en regardant Hinata.

Hinata s’était faite remarquée des filles de sa bande par sa grande beauté naturelle. La jalousie était immense. Karin avait aidé Hinata. Et maintenant, les personnes dont elle cherchait l’attention s’intéressaient à cette fille.

« Tu n’as rien à voir avec le cliché de la fille conne et superficielle ! Tu es… Différente ! »

Karin secoua négligemment la tête. Pourquoi les paroles de Tenten lui revenaient en mémoires ? Hum. Elle devait vite trouver un moyen pour détourner la conversation sans s’égarer elle-même dans ses pensées.

-« Oh fait… Euh… Konan, tes cheveux, tu les teins chez toi ou chez le coiffeur ? »

Bravo. Brillant comme détournement de sujet, pensa ironiquement la jeune fille. La moitié des visages de la table s’étaient tournés vers Karin, surpris qu’une fille adresse la parole à Konan, pas réputée franchement sociale. Karin ne savait pas si son petit stratagème allait durer longtemps, et si elle avait bien réussit son coup. Elle ne savait pas non plus si le regard que lui lançait Konan était hostile ou non.

-« Non, je te demande ça parce qu’ils sont toujours impec, personnellement, je vais chez le coiffeur, mais ils sont toujours abimés… »

A présent, Konan paraissait clairement surprise, et l’attention de la totalité de la table était tournée vers Konan, qui ne parlait que rarement.

-« Je n’ai pas de couleur.
-Vraiment ? Ils sont bleus naturellement ? Demanda Karin, qui avait réellement envi de savoir, bien que ce ne fût pas le but initial recherché.
-En fait, j’ai les cheveux vraiment très noirs, alors ça donne l’impression qu’il y a des reflets bleus.
-Ah ouai ? En tout cas c’est très joli !
-Euh… Merci. »

Sasori passa un bras autour des épaules de Konan. Il était complètement hilare :

-« Ha, ha, ha ! Konan en train de parler de truc de fille ! C’est trop drôle !
-Fermes-la, répondit celle-ci. »

Et Sakura se mit alors à déblatérer un roman sur l’entretient de ses cheveux roses et « oh, mon Dieu, je dois faire un masque tout les deux jours, le pire c’est quand mes ongles viennent d’être manucurés ! ».

… Bref, Karin était contente de son petit manège.

***

A la fin de la journée, il pleuvait de nouveau et Karin en était ravie. Malheureusement, elle avait oublié son parapluie. Son ravissement en était donc légèrement diminué. Le bus qu’elle prenait était pratiquement vide, comme d’habitude. Elle s’assit côté vitre, mi ses écouteurs dans ses oreilles et ferma les yeux. Détente… Pas devoirs ce soir, pas d’interro demain, la tranquillité, la belle vie, quoi.

Elle fronça un peu les sourcils lorsqu’elle sentit quelqu’un s’asseoir à côté d’elle. Merde, le bus était vide, alors pourquoi … ? Elle restât stupéfaite lorsqu’elle ouvrit les yeux et vit Tenten lui faire face avec un grand sourire.

-« Ba quoi ? On habite dans le même immeuble, c’est normal que je prenne le même bus que toi.
-Je te voie jamais dans les bus que je prends, répliqua Karin, suspicieuse.
-D’habitude, ma mère m’amène et vient me chercher. Mais ce soir, elle a un empêchement… Et puis, on va pouvoir discuter du plan, pour Hinata.
-Pardon ? »

Karin avait surement mal entendus.

-« ‘Plan’ ? Tu plaisantes ou quoi ? Je croyais qu’on n’était pas dans un film ! »

Karin était légèrement agressive. C’était sa vengeance un peu tardive du week-end précédent. Tenten ne se laissa pas impressionner le moins du monde et poursuivit tranquillement :

-« Certes, mais on ne peut pas faire cesser Hinata de rougir, et d’après ce que tu m’as dit sur ce Hidan, il ne lâchera pas l’affaire d’aussitôt. Alors il nous faut bel et bien un ‘plan’, conclut-elle en insistant volontairement sur le dernier mot.
-Génial, dit sarcastiquement Karin. Et que proposes-tu ?
-Oh, pour ça, soupira Tenten, on a jusqu’à Noël, alors on a le temps… »

Karin ne pu s’empêcher de penser qu’elle avait certains points communs avec Tenten. Même si cela lui fit un peu mal. Les deux jeunes filles pensaient exactement de la même manière. Tenten poursuivit la conversation comme si elles se connaissaient depuis toujours :

-« Et sinon ? Qu’est-ce qu’il s’est passé aujourd’hui ? Hidan ou les filles de ta bande ont trouvé quelque chose d’encore plus intelligent pour emmerder Hinata ?
-Impossible, elles ont épuisés leur stock de neurones.
-Ca ne m’étonne qu’à moitié… »

Et un silence coupa la discussion. Tenten, (c’était toujours elle qui débutait les sujets de conversation) lui demanda, timidement :

-« Et… Sinon, as-tu réfléchit à ma… proposition… ?
-Je te préviens, l’a menaça Karin, si tu refais encore mention de ton idée à la con…
-Ok, ok ! Comprit, parlons d’autre chose.
-Oui. »

Karin n’était pas gênée par le nouveau silence qui s’installa, mais se força tout de même à trouver un autre sujet de conversation :

-« Sinon, euh… Pourquoi as-tu déménagé par ici ?
-Y a pas beaucoup de pharmacie dans le coin, je suppose que ma mère voulait faire fortune… »


***


Le trajet de bus s’était plutôt bien passé. Elles n’avaient pas beaucoup parlé puisqu’au bout de trois arrêts de bus, Tenten avait légué sa place à une vieille dame, sous le regard exaspéré et irrité de Karin. En sortant du bus, elles n’avaient pas beaucoup échangés non plus. Tenten l’avait informé qu’elle prendrait également le bus le lendemain matin, ce à quoi Karin avait gentiment répondu :

-« Tant qu’on ne me voit pas sortir du bus avec toi… »

Voilà comment Karin s’était retrouvé nez à nez avec Tenten, tôt le lendemain matin.

-« Faudrait pas que ça devienne une habitude, marmonna-t-elle. »

Le temps était plutôt nuageux. Il commençait à faire froid. Les deux jeunes filles ne parlèrent pas de Hinata, ni de Hidan. Elles parlèrent, au cours du trajet, de tout et de rien. Karin avait mentionné le fait qu’elle aimerait bien trouver un petit boulot d’étudiant, histoire de se faire un peu d’argent de poche, de pouvoir se payer autant de fringues qu’elle le souhaite, et pour commencer le permis de conduire.

Tenten lui avait répondu qu’elle avait trouvé ici même du boulot le weekend dans un fast-food, et qu’elle passait le code de la route dans un mois. Cette information avait laissé Karin plus ou moins sur les fesses.

-« Tu travailles dans un fast-food ? Il est loin ?
-Pas plus loin que le lycée.
-Et t’es bien payée ?
-Bah, le smic horaire, pas plus, mais ça me fait un bon petit salaire, étant donné que j’ai un contrat de quinze heures… Et puis, avec la prime spéciale, mon permis de conduire me revient trois fois moins cher.
-Quoi ?! »

Karin se l’avoua difficilement, mais elle était jalouse de Tenten. Tenten était plus « libre » qu’elle. Avec un travail et le permis de conduire quasi dans la poche, Tenten méritait le respect.
Commentaire de l'auteur Voilà ! Donc d'après ce que j'ai compris, sur ce site il n'y a pas que des Français, je ne sais pas comment cela fonctionne dans les autres pays, mais en France, le permis de conduire est HORRIBLEMENT cher ! environ 1200 € et cela se passe en deux étape : Code+conduite.
Voilou, j'espère vraiment que vous avez apprèciez, j'espère entrer dans le vrai vif du sujet au prochain chapitre, héhé !
Surtout, laissez vos impressions, vos critiques, etc... bonne nuit !
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales