Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019
  • Les meutes
    animal DEBOUT
    Nb de signes : 6 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Demain
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 7 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/10/2019

Studio Infinite

  • ATELIER D’ÉCRITURE : écrire le côté obscur au Comics Corner (10 PLACES) [ Le 01/12/2019]
    Participez à un atelier d'écriture créative au Comics Corner dimanche 1er décembre 2019 pour créer votre personnage avec notre studio infinite !
  •  [ Le Atelier d’écriture : écrire de l’imaginaire à la librairie Le Nuage Vert (COMPLET)]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

On ne choisit pas sa famille !
[Histoire Terminée]
Auteur: Liliblue Vue: 19989
[Publiée le: 2007-09-01]    [Mise à Jour: 2007-10-21]
G  Signaler Général/School-Fic Commentaires : 73
Description:
Etrange règle dans cette famille, la cadette pourra avoir un petit ami uniquement si son ainée une associale de première en a un aussi !
Alors voilà, je rajoute un petit peu de résumé parce qu'il parait qu'il ne donne pas envie à la base.
Vous avez une hinata coincée, une temari cinglé, un naruto amoureux, un sasuke prêt à tout pour arriver à son but "coucher avec la petite brunette" et un shikamaru au milieu de tout ca qui doit sauver la situation.
Bon courage pour comprendre mon résumé mais venez jeter un coup d'oeil ce sera plus simple!

le couple principal sera un shika/tema et pour mes couples secondaires : naru/hina, ten/gaa et même si j'ai le temps un lee/karin
Crédits:
Les personnages ne m'appartiennent pas. La fic est basée sur un film 10 bonnes raisons de te larguer.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

L'amour est une belle chose !

[2048 mots]
Publié le: 2007-09-24Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre 11 : L’amour est une belle chose !

 

La guerre était déclarée, Temari en était à compter ses dernières munitions. Il ne fallait plus qu’elle loupe sinon la victoire reviendrait à Shikamaru.

 

Une … Deux … Trois … et ceci jusqu’à Dix.

 

Il lui en restait dix ! Il faudrait le toucher au moins trois ou quatre fois avec ça si elle voulait avoir l’honneur sauf.

 

Elle rampa jusqu’à un décor en carton papier, sa proie lui n’avait pas opté pour la discrétion, il se promenait entre les décors et les tas de foin posés ça et là. Il la cherchait visiblement. Elle attendit qu’il passe devant elle, elle respira un grand coup et voilà, c’était parti, elle bondit tel un félin sur sa proie, l’arme ultime en main.

 

Shikamaru se retourna et stoppa son mouvement d’une main, la lycéenne fulmina, impossible de balancer le ballon rempli de peinture s’il lui retenait le poignet.

 

- Shikamaru, tu fais de l’anti jeu en agissant ainsi.

- Sans aucun doute, mais moi je ne suis pas couvert de peinture comme une blonde que je connais, lâcha Shikamaru d’un ton d’où le sarcasme prédominé.

De son autre main, le brun attrapa un petit ballon rempli d’une jolie peinture jaune.

- On fait une trêve ? demanda Temari en baissant son bras sachant qu’elle était à la merci du jeune homme.

- Hum, d’accord, répondit-il avec un sourire enjôleur.

 

Il attrapa la jeune fille par la taille et elle mit son bras sur son épaule, c’est bras dessus dessous qu’ils marchèrent, un grand sourire s’affichant sur le visage du brun.

Au moment où la jeune fille avait complètement baissé sa garde, il écrasa le petit ballon sur sa tête et ria à s’en décrocher les mâchoires à la vue de la jeune femme furieuse.

 

- C’est la guerre que tu veux Nara ? demanda-t-elle souriante.

- Tu l’as dit toi-même, c’est la chose qu’on fait le mieux.

 

Commença une course poursuite à travers tout le terrain, la blonde lançant à tout va des ballons de peinture.

Elle avait une certaine endurance et arrivait à l’atteindre avec une détermination. Elle lui lança son dernier ballon en lui tirant la langue laissant une belle trace de peinture sur la combinaison blanche prêté par le commerce.

A présent démuni, elle savait qu’elle allait être couverte de peinture mais tant pis, elle se mit à courir et Shikamaru ne se fit pas prier pour la poursuivre à son tour, l’heure de la contre attaque avait sonné.

Il attrapa la jeune femme par la taille alors qu’elle se démenait comme une lionne qu’on tente d’enfermer.

Il la souleva légèrement et elle se débattait tout en riant aux éclats.

 

- Shikamaru, arrêtes ! arriva-t-elle à articuler en rigolant.

Le dit Shikamaru pensa que le jeu avait assez duré, il souleva la jeune femme tel un sac de patates et là coucha avec toute la délicatesse dont il était capable sur un tas de foin.

Il s’allongea à son tour la bloquant sous son corps musclé.

 

Temari riait encore aux éclats mais un seul regard de Shikamaru lui fit reprendre son sérieux. Un regard qui en disait long, celui là même qu’on traduit par un vulgaire Si je ne t’embrasse pas dans la seconde, je crois que je vais hurler !

C’était le moment, Shikamaru sentait que s’il ne l’embrassait pas maintenant, alors il n’en aurait jamais le courage plus tard… A force de fréquenter Temari, ces sentiments n’avaient cessé d’évoluer, il sentait bien que c’était quelque chose de fort, un duel, un combat mais aussi une profonde attirance.

Il retira ses lunettes de protection, remonta celle de Temari en lui effleurant la joue puis il posa délicatement ses lèvres sur celles de la blonde. Une légère pression, une sensation de bien être, deux cœurs qui battent plus vite, deux langues qui se touchent, Lui et Elle et plus rien autour.

Temari n’avait d’abord pas fermé les yeux de peur qu’il se passe la même chose que dans la voiture mais non, Shikamaru Nara l’avait bien embrassé et elle avait répondu à ce geste avec autant de passion que le brun.

Magique ! pensa la jeune femme, rien avoir avec l’autre crapaud !

 

Ils passèrent du temps allongé sur ce tas de foin et il fallut un employé du paint ball pour leur demander poliment de partir, l’heure de la fermeture étant pour bientôt.

 

- Hum, excusez moi, mais c’est bientôt l’heure de notre fermeture… fit un employé en se raclant la gorge pour attirer leur attention.

Rougissement de nos deux jeunes gens et sourire complice.

- On s’en va ! s’exclama la jeune fille alors que Shikamaru l’aider déjà à se relever.

 

Ils arrivèrent bientôt devant la maison des Sabaku.

Ils se posèrent sur les marches et ils recommencèrent leur activité tout en discutant.

Alors que le brun donnait des petits baisers dans le cou à Temari, elle décida d’engager la conversation.

 

- Shikamaru, c’est vrai ce qu’on dit de toi au lycée ? La prison je sais que c’est faux.

Shikamaru lui lança un regard moqueur.

- Ha bon, tu ne crois pas que je suis un repris de justice, rigola-t-il.

- Non, je ne crois pas, lui dit-elle en lui tirant la langue, mais j’aimerai savoir où tu étais l’année dernière.

- Mon oncle Asuma est mort, j’ai été pendant une année vivre avec ma tante Kurenai pour l’aider à passer le cap. Je regardais la télé en mangeant des pates.

- La carrière porno ?

- Intox ! Les couilles d’Anako ?

- C’est vrai mais il m’avait touché les fesses à la cantine. Que tu as couché avec la prof de français ? Bah Intox.

- Ha bon, tu crois encore …

- Pfff, vantard va ! Shikamaru dit moi quelque chose que personne ne sait.

- Tu es douce et tu embrasses comme une déesse.

Temari eut une mine satisfaite par les compliments du brun.

- Et tu es complètement folle de moi aussi !

Temari pouffa…

- Et bien quelle assurance mais non je veux dire quelque chose sur toi.

- Je déteste les cours.

- Hum ca je le savais déjà.

- D’accord, un truc que personne ne sait, voyons. J’ai un QI de 200.

- Haha, très drôle, répond moi sérieusement.

- C’est sérieux, je te promets.

Elle resta admirative quelques secondes.

- Donc tu es le crétin le plus intelligent que je connaisse, si je devais résumer.

- Temari ?

Il lui donna un léger baiser.

- Hn

- Accompagnes moi au bal samedi prochain?

- Non, je ne veux pas y aller, c’est une tradition stupide et je  

- Allons, ca surprendrait tout le monde et …

Mais elle lui coupa la parole…

- Quel intérêt as-tu à m’amener au bal ? demanda-t-elle sur un ton accusateur.

- Rien, rien sauf le plaisir de ta compagnie enfin … tu sais que tu es parano, fit-il en sortant une cigarette.

- Et moi, je croyais que tu ne fumais plus, répondit-elle en se levant et lui retirant la cigarette de la bouche. Elle ne demanda pas son reste et claqua la porte de la maison au brun.

 

Lendemain au lycée.

 

Petite salle du CDI

 

Hinata attendait patiemment que son prof de tutorat d’espagnol arrive dans la petite salle qu’elle avait réservée pour eux.

Ni une ni deux, à peine, le seuil de la porte franchit Hinata sauta sur sa victime consentante… Après un baiser des plus passionné, elle remit son chemisier en place et remis en place les quelques cheveux qu’elle avait ébouriffé dans la tignasse du blond.

- J’adore ta façon de me saluer, dit-il avec un joli sourire.

Elle rougit légèrement, d’habitude, elle était réservé mais en sa compagnie, elle était une autre, une femme peut être… elle ne savait pas exactement.

Ils s’installèrent à la table de leur révision et ils commencèrent à feuilleter le bouquin d’espagnol.

Au bout d’un moment, le jeune Sabaku s’impatienta.

 

- Naruto ?

- Hn, répondit celui-ci sans quitter le bouquin des yeux.

- Naruto !!!

- Quoi ? fit-il relevant ainsi les yeux.

- Quand est ce que tu vas te décider ?

- Me décider à quoi ? demanda-t-il perplexe.

Hinata soupira, ferma son livre, se leva sous les yeux du blond.

- Te décider à m’inviter à ce fichu bal, crétin !

Elle partit après ce léger accès de colère laissant le crétin blond sur place avec un livre d’espagnol dont il n’avait aucune utilité.

Naruto se frappa le front comme pour se forcer à réagir, ce soir, il rattrapera le coup auprès de sa douce.

 

QG des jeunes chefs d’entreprise.

 

Lee venait de clôturer la séance, les projets de chacun avait été évalué, on avait fait un rapide condensé sur les derniers évènements boursiers. Les actions du club se portaient à merveille et dans son coin, Shino bougonnait.

Les jeunes lycéens vidaient lentement les lieux laissant seul à seul, une jeune rousse et Lee.

 

Il rajusta son col de chemise, brossa légèrement ses sourcils d’un doigt et s’avança vers la jeune adolescente.

 

- Karin ?

- Oui, répondit-elle avec un énorme sourire style colgate.

- Je voulais savoir si tu viendrais au bal en ma compagnie ?

- Avec plaisir, Lee.

 

Voilà, Lee avait invité Karin, pas de souci, il savait qu’elle accepterait, il était tout de même président du club.

Ils se regardèrent en chien de faïence pendant quelques secondes, Karin apparemment attendait autre chose de la part de son président.

 

- Lee ?

- Oui ?

- Tu ne comptes pas m’embrasser ? demanda la jeune lycéenne presque exaspérée.

- Euh, si bien entendu, fit Lee sautant sur l’occasion.

 

Tout ce que je peux dire, c’est que le président du club des jeunes chefs d’entreprise ne participa pas à son dernier cours de la journée…

 

Couloir du lycée, fin des cours.

 

Tenten et Temari marchaient jusqu’à leur casier.

 

- Ecoute, Temari, je ne vois pas le mal, il a menti sur les cigarettes pour te plaire sans aucun doute et il t’a invité au bal, ca se résume à ça alors arrête de jouer les emmerdeuses et dit Oui, c’est un ordre !

Tenten soupira, elle l’avait bassiné toute la journée à propos de ça et la brune était à bout. Elle, personne ne l’avait invité à ce maudit bal, alors c’était certain, elle n’irait pas.

Alors entendre Temari se plaindre parce qu’on l’avait invité, elle trouvait qu’elle avait assez usé de patience et de compassion envers son amie.

- Hum, d’accord, te fâche pas Tenten, je vais parler avec Shikamaru de ce pas.

- Bien, tu m’en vois ravie.

 

Temari fit demi-tour laissant la brune aux macarons seule dans le couloir. Tenten ouvrit son casier avec un geste brusque du à l’énervement contre la Sabaku.

 

Qu’est ce que ??? se demanda Tenten en sortant une lettre de son casier.

Elle l’ouvrit fébrile se demandant qui pouvait bien être l’auteur de ce courrier.

Bécasse ouvre donc, ordonna sa pauvre cervelle.

 

 

Gente dame,

Me ferez-vous l’honneur de m’accompagner au bal ?

 

Rien de plus, pas une signature … Tenten jeta un coup d’œil au alentour espérant le voir, son cœur fit un bond dans sa poitrine lorsqu’elle croisa son regard et vu un sourire qui n’était destiné qu’à elle.

Il s’approcha lentement, le bruit du couloir semblait avoir disparu pour la jeune femme, elle soutenait son regard n’osant espérer que ce soit vraiment la réalité.

Le silencieux Gaara se stoppa pile en face d’elle.

 

-Tu ? demanda-t-elle en montrant le papier.

- Hn, je me suis dit que tu adorais lire et je n’ai jamais été doué pour les longs discours.

- Avec plaisir, mon seigneur, répondit-elle avec un sourire espiègle.

Gaara n’était pas doué pour les discours, c’est vrai mais il fallait avouer qu’il pouvait se montrer un homme d’action quand la situation l’exigeait.

Il pencha légèrement la tête sur le côté et donna un baiser que Shakespeare n’aurait pas trouvé très pieux à la douce Tenten.

Au bout d’un instant, ils se séparèrent avec un léger sourire au coin des lèvres et les joues rosies de plaisir.

Tenten attrapa ses bouquins.

- Tu as fini Qui a tué Mokie chan ?

- Hum, oui. C’était cette maudite T…

Dringgggggggggggg !!! La sonnerie retentit dans l’enceinte du lycée signifiant que le lycée fermait ses portes dans une demi-heure.

 

 

Blabla de l’auteur :

Oups, pardon je coupe ici mais pour raconter la suite, il faudrait que je tape un chapitre de plus.

Donc le prochain sera uniquement accès sur Temari, Shikamaru, Hinata et Naruto.

Vous aurez quelques info pour mieux comprendre notre héroïne aussi.

Enfin bref, la suite arrivera dans la semaine si je me sens motivée.

Merci d’avoir lu.

 

 

 

 

 

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales