Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019
  • Les meutes
    animal DEBOUT
    Nb de signes : 6 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Demain
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 7 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/10/2019

Studio Infinite

  • ATELIER D’ÉCRITURE : écrire le côté obscur au Comics Corner (10 PLACES) [ Le 01/12/2019]
    Participez à un atelier d'écriture créative au Comics Corner dimanche 1er décembre 2019 pour créer votre personnage avec notre studio infinite !
  •  [ Le Atelier d’écriture : écrire de l’imaginaire à la librairie Le Nuage Vert (COMPLET)]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Ombres et Eclats Auteur: Asawari Vue: 2461
[Publiée le: 2008-08-03]    [Mise à Jour: 2008-10-14]
13+  Signaler Général/Romance/Action-Aventure Commentaires : 2
Description:
Un nouveau Shinobi débarque à Konoha, amenant avec lui ses forces et faiblesses, son histoire et ses objectifs... Sans pour autant éclipser les autres habitants du village.

Couples: Seulement Naruto/Hinata pour l'instant, quelques autres à venir...

Chapitre 1: Une Etrange Visite
Chapitre 2: Les Raisons d'une Disparition
Chapitre 3: La Fin d'une Epoque
Chapitre 4: Le Premier Test
Chapitre 5: L'Histoire du Démon, de l'Amour, et de l'Amitié
Chapitre 6: Les Eclairs déchirant le Ciel (NOUVEAU)
Crédits:
La plupart des personnages de cette histoire sont l'oeuvres de Masashi Kishimoto, sauf certain, que je signalerais par une " * " lorsqu'on les évoquera pour la premoère fois.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

L'Histoire du Démon, de l'Amour, et de l'Amitié

[4759 mots]
Publié le: 2008-09-14Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre 5 : L’Histoire du Démon, de l’Amour et de l’Amitié

 

A plusieurs jours de marche de Konoha…

 

Seule, alors que la nuit tombait, une ombre se tenait droite, contemplant le spectacle qui s’offrait à ses pieds. Ainsi, c’était donc vrai, cela ne faisait aucun doute. On ne lui avait pas menti… L’inconnu respira une dernière fois l’air de cet endroit si particulier, avant de faire demi-tour. Maintenant, il n’y avait qu’une chose à faire. Au plus profond de ses entrailles, bouillonnait ce qui était désormais sa seule et une unique raison de vivre. L’ombre s’arrêta un instant, étonné de cette rage puissante qui circulait dans son corps. C’était donc ça ? C’était ce à quoi cela ressemblait ? Etonnant… L’ombre repris sa marche, se dirigeant vers deux autres silhouettes l’attendant non loin de là. D’un simple signe de tête, les deux autres comprirent. Ils avaient deviné de toute façon... Il ne pouvait pas en être autrement. Alors que la nuit se faisait de plus en plus noire, les trois silhouettes s’évaporèrent sans bruit.

 

 

A Konoha, dans le bureau du Hokage.

 

            Assise dans son siège, Tsunade regarda les trois jeunes qui se tenaient debout devant elle. Ainsi, Sakura avait de toute évidence déjà fait faire la connaissance de Naruto à Sawari. Apparemment, il n’y avait aucune forme d’animosité entre eux pour l’instant… Parfait. Elle ne souhaitait pas qu’il y ait à nouveau un problème entre Naruto et un potentiel coéquipier… Naruto avait eu beaucoup de mal à supporter la présence de Saï, après l’incorporation de ce dernier à l’unité Kakashi, même si les choses s’étaient bien améliorées après l’épisode du repère d’Orochimaru. Et puis… Si les deux garçons s’entendaient déjà bien, cela allait lui faciliter la tâche.

-Bien, Sawari, malheureusement, il n’y a pas d’appartements à ta disposition pour le moment. Plusieurs habitats sont en cours de construction dans la partie est du Village, mais ils ne seront pas opérationnels avant six mois environ. Je t’en ai réservé un, mais comme tu ne pouvais pas dormir dehors pendant tout ce temps-là, j’ai du trouver une solution pour patienter jusque là, déclara l’Hokage, avant de se tourner vers l’autre blondinet.

-Naruto, si tu es ici, c’est parce que je voulais te demander de partager ton appartement avec Sawari pendant cette période. Il est suffisamment grand pour que vous puissiez y loger tout les deux. Bien sur, c’est seulement si vous vous entendez bien, et surtout si cela ne te dérange pas, Naruto…

Le visage de celui-ci montrait clairement sa surprise, mais cette expression disparut rapidement, laissant apparaître un fin sourire sur son visage.

-En admettant que je refuse, la Vieille, que feras-tu ? demanda-t-il d’un ton désinvolte.

-Hé bien, je suppose que je te frapperai sans la moindre douceur, et pendant que tu te chercherais à sortir du mur dans lequel je t’aurai encastré, j’expliquerai à Sawari que ton appartement est désormais le sien, et qu’il peut en faire ce qu’il veut. Tu vois ce que je veux dire, Naruto ? répliqua la Sannin, sur le même ton.

Naruto leva les yeux au ciel, soupira exagérément, puis répondit d’un ton moqueur :

-Puisque c’est comme ça, j’accepte… Sous la menace.

A peine avait-il fini cette phrase que le ninja le plus imprévisible de Konoha se retrouvait encastré dans le mur… Sakura, qui n’avait pas encore prononcé un nom, se mit à balbutier devant le comportement de sa Maîtresse :

-Mais… Hokage-Sama… Je… Je ne comprends pas… Il avait accepté… Pour… Pourquoi le frapper quand même ?

-Il m’a appelé la Vieille, répondit négligemment Tsunade, signifiant que la discussion était close.

            Alors que les trois jeunes shinobis s’apprêtaient à sortir, Tsunade interpella l’un d’entre eux :

-Sawari ! Pour ta mission… Viens-me voir dans trois jours, en fin d’après-midi !

Le jeune homme acquiesça, avant de sortir avec ses deux nouveaux amis, qui ne purent s’empêcher de le regarder les yeux ronds. Ils décidèrent de ne pas se montrer indiscret pour le moment… Mais quand même… Une mission ? Déjà ? Alors qu’il venait à peine d’arriver au village ? Sawari remarqua l’air interrogateur de ses deux compagnons, et se tourna vers eux :

-Je vous expliquerai tout, promis. Mais plutôt demain soir, d’accord ? Il y a d’autres préoccupations pour ce soir, non ?

-Tu as raison, répondit Sakura, un sourire aux lèvres. Nous devons t’aider à t’installer, puis filer au restaurant pour l’anniversaire d’Hinata-Chan.

-J’avais oublié ça ! s’exclama Naruto en sursautant, avant de commencer à parler dans sa barbe imaginaire…

-Qu’est-ce qu’il y a, Naruto ? Questionna la fleur de Cerisier, surprise par l’attitude de son coéquipier.

-Rien… C’est juste que j’espère que notre surprise plaira à Hinata-Chan… Si elle s’évanouit encore une fois, je sens que j’vais me sentir mal… C’est vrai ça, j’ai l’impression qu’à chaque fois que je la vois, elle s’évanouit !

A ces mots, Sakura ne put retenir un éclat de rire. Devant un Naruto à l’air encore plus ahuri que d’habitude, elle déclara qu’elle se demandait « si ce n’était pas plutôt à chaque fois qu’Hinata voyait Naruto qu’elle s’évanouissait », sans vouloir ajouter la moindre précision. Naruto s’arrêta un instant…

-Ben quoi, c’est ce que j’ai dit, non ?

Les trois continuèrent leurs chemins jusqu’à l’appartement de Naruto. Celui-ci était facilement reconnaissable car situé plus haut que les autres toits. Le Kitsune les y conduisit jusqu’à la porte, qu’il ouvrit lentement pour faire durer le suspense. Sakura était toute aussi curieuse que Sawari… Malgré son amitié avec Naruto, elle n’avait jamais vraiment visité l’appartement de celui-ci. Elle découvrit donc, en même temps que Sawari, un appartement assez grand, composé d’un salon-cuisine,  d’une salle d’eau, et de deux chambres, dont l’une, assurément celle de Naruto, était un peu plus grande. Contrairement ce à quoi elle s’attendait, l’appartement n’était pas spécialement bordélique. Il y avait bien un nombre impressionnant de boîte de ramens vide un peu partout, quelques vêtements qui traînaient par terre, mais il n’y avait quasiment pas de poussières ou autres traces de saleté. Pour un garçon de son âge vivant seul, Naruto était… surprenant.

-Voilà Sawari… Désolé c’était peut-être un peu petit… Je vais déménager mes affaires d’une chambre à l’autre, comme ça tu pourras…

-Non Naruto, le coupa Sawari. Je ne veux surtout pas déranger, gardes ta chambre, l’autre me va totalement ! C’est plus simple comme ça… Et surtout, merci… Désolé d’imposer ma présence.

Le propriétaire des lieux fit son sourire éclatant, avant d’affirmer que c’était un plaisir. Sawari sourit, déposa ses quelques affaires, et s’allongea un peu sur son nouveau lit. Sakura était parti chez elle se préparer pour la soirée, Naruto en faisait de même dans la salle de bain… Il pensa qu’il avait eu de la chance de les rencontrer tout les deux, et espérait rencontrer d’autres gens de leurs âges tout aussi sympa ce soir. Il ferma les yeux un instant, pensant à sa sœur et se demandant comment Tsunade avait-elle pu se débrouiller pour réussir à lui trouver une mission solo où il pourrait rechercher sa sœur en même temps…

 

 

Quand ils furent prêts tout les deux, Naruto et lui sortirent dans l’animation des rues de Konoha. Tout deux avaient abandonné leur tenue habituelle pour revêtir des vêtements un peu plus adapté à une soirée comme celle-ci. Un pantalon en toile pour les deux, blanc pour Sawari, beige pour Naruto, ainsi qu’une chemise noire pour chacun ; Naruto avait attaché son bandeau frontal à sa ceinture, de façon à ce qu’on ne voie que l’insigne de Konoha sous les pans de la chemise. Etant en avance, ils marchèrent lentement dans les rues de Konoha, discutant un peu, Naruto racontant quelques anecdotes sur ceux que Sawari allait rencontrer, souriant à tel ou tel souvenir. Les deux blonds passèrent prendre Sakura devant chez elle, et regardèrent tout deux d’un air admiratif la kunoichi, qui elle aussi avait décidé de quitter sa tenue habituelle pour enfiler une jolie robe bleue marine, ainsi que des pendants en argent qui venaient chatouiller son argent. Tout trois reprirent leur route vers le restaurant barbecue ; en rentrant dans la salle, ils virent que comme prévu, seul Hinata et son équipe manquait à l’appel. Il y avait donc, outre Tenten, Lee – Qui afficha un sourire colgate ainsi qu’un clin d’œil à celui qui l’avait battu dans l’après-midi – et Neji, que Sawari avait déjà rencontrés, quatre autres jeunes présent : Ino, une blonde vêtue de violet, dont un des yeux bleus était caché derrière une large mèche, et qui dès l’arrivée de Sakura se mit à se crêper le chignon avec celle-ci, plus par jeu qu’autre chose. Shikamaru, un brun dont la coiffure faisait étrangement penser à un ananas, et qui portait un anneau à chaque oreille ; Choji, garçon au physique imposant et à l’appétit qu’on devinait insatiable, portant sur chaque joue une spirale rouge ; et enfin, Saï, garçon aux cheveux noirs  et à l’étrange sourire. Assis à une table un peu à l’écart, on voyait également quelques adultes, dont Gaï et Kakashi. Il y avait également un homme de grande taille, une cigarette à la bouche, arborant un collier de barbe noire, et répondant au nom d’Asuma Sarutobi ; ainsi qu’un brun avec une sorte de casque protégeant le contour de son visage, « Chef Yamato », souffla Naruto à Sawari.

            Pendant qu’ils attendaient l’arrivée d’Hinata et de ses coéquipiers, les jeunes discutaient en petit groupe. Sakura écoutait Sawari répondre aux quelques questions que lui posaient Choji et Ino ; Lee et Naruto prenaient les paris sur le nombre de fois où « Hinata-Chan allait s’évanouir au cours de la soirée ». Tenten essayait d’établir une conversation digne de ce nom avec Neji, tandis que Shikamaru et Saï restaient impassibles.

            Soudain, les lumières du restaurant s’éteignirent. Prévenus à l’avance de ce signal, les adolescents et les adultes firent silence, alors qu’on entendit la porte du restaurant s’ouvrir, et une douce et hésitante voix féminine se fit entendre :

-Mais… Pourquoi… fait-il… si... noir ?

A ce moment-là, l’éclairage refit son apparition, et c’est une frêle jeune fille aux cheveux bleus nuit, et aux mêmes étranges pupilles blanches que Neji – Sawari ayant été prévenu que lui et la jeune fille étaient cousins, il ne s’en étonna pas – qui se figea devant le spectacle de tout ses amis rassemblés là pour elle, qui criaient le traditionnel « Surpriiiiiiiiise ! ». C’en fut trop pour la jeune fille, qui s’évanouit sous les rires de l’assemblée. Heureusement, un garçon aux cheveux bruns et aux marques rouges sur les joues qui se trouvait derrière elle, avait anticipé et la rattrapa avant qu’elle ne touche le sol. A ses côtés, un gros chien beige jappait de contentement, tandis qu’un autre garçon, au visage en grande partie caché par le col et la capuche de son manteau, ainsi que par une petite paire de lunettes noires, restait impassible. Derrière eux, une jolie juunin aux cheveux bruns et aux pupilles étonnamment rouges, vêtus de sortes de « bandelettes », souriait devant la scène, et adressa quelques recommandations aux ados :

- On vous laisse maintenant, mais on reste là vous surveiller, soyez sage ! 

-Ne vous inquiétez pas, Kurenai-Senseï, je suis là ! répliqua, toutes dents dehors, le garçon au chien.

-C’est bien ce qui m’inquiète, Kiba, ajouta avec un sourire la dénommée Kurenai, avant de rejoindre ses amis et de s’asseoir à côté d’Asuma.

Alors que Hinata peinait à retrouver ses esprits, Choji et Naruto commencèrent à mettre la viande à chauffer sur le grill, pendant qu’on donnait à chacun un bol de riz. Le repas se passa de façon divine, même si Hinata, toujours sous le coup de l’émotion, avait encore plus de mal à parler. Après le dessert, le restaurateur leur offrit à chacun un verre de saké… A occasion exceptionnelle, boisson inhabituelle ! Du moins pour certains des jeunes… Ils ne profitèrent cependant pas tout de suite de leur boisson, préférant sortir d’on ne sait où un paquet cadeau de taille moyenne et de couleur violette, qu’ils tendirent à Hinata. Celle-ci, toujours aussi fébrile, mit cinq bonnes minutes, et trois évanouissements, avant de réussir à ouvrir son cadeau. Elle resta sans voix devant le magnifique album photo que ses amis lui avaient constitué. Ils y étaient tous représentés, parfois dans des poses franchement cocasses… Elle eu même la surprise de constater qu’ils avaient, on ne sait comment, réussi à immortaliser un sourire de son cher cousin… Et puis… Il y avait Naruto. Naruto en train de s’entraîner, Naruto mangeant des ramens, Naruto et son horrible bonnet de nuit sur la tête, Naruto qui…

            Hinata réussit à décoller ses yeux de son cadeau, un des plus beaux qu’on aurait pu lui offrir, car unique et personnel. Elle se leva, et à la surprise générale, elle commença à faire un tour de table, enlaçant tout ses amis un par un. Kiba et Shino, ses amis et coéquipiers depuis toujours, Neji, son cousin qui avait manqué de la tuer et à qui elle avait pardonné sans hésitations, Kurenai, la senseï qui avait cru en elle et qui l’avait aidé à s’améliorer comme kunoichi et comme adolescente… Elle eut un petit moment d’hésitation une fois arrivée devant Sawari ; celui-ci, un peu gênée également, finit cependant par se présenter à la jeune fille, et déclarant à celle-ci qu’il ferait tout pour « faire partie du cadeau l’année prochaine ». La Hyuga eut un petit sourire, et fini par serrer le garçon dans ses bras également.

            Et puis elle se retrouva devant Lui. Naruto… Le garçon qui hantait son cœur. Inaccessible… Elle se remémora toutes les fois où il avait joué un rôle pour elle. Pendant son combat contre son cousin, par exemple, quand il l’avait encouragé. Ou quand, peu avant son propre combat contre Neji, il lui avait déclaré « qu’il aimait bien les filles comme elle ». Mais bon, il en avait toujours pincé pour Sakura, tout le monde le savait. Alors, à quoi bon se faire du mal inutilement ? Elle restait immobile devant lui, sa timidité naturelle et excessive reprenant finalement le dessus. Elle se sentait incroyablement idiote de rester là, à quelque pas de lui, alors qu’il souriait, les bras ouverts, prêt à l’enlacer. Et alors qu’elle ne bougeait toujours pas, son sourire, son si beau sourire radieux, commençait à s’effacer de son visage.

-Qu’est-ce qu’il y a Hina ? Je t’ai fait quelque chose de…

Le jeune blond n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’Hinata se jetait dans ses bras, se blottissant contre lui, le serrant de toutes ses forces, et surtout lui murmurant ses quelques mots à toute vitesse :

-Je t’aime Naruto.

Voila, c’était dit. Alors que tous leurs amis, même s’ils ne se doutaient pas des mots prononcés par la Hyuga, les regardaient en souriant, Naruto sentit le battement de son cœur s’accélérer. Ainsi, c’était donc ça… Depuis quelques temps, les fréquentes allusions et autres sous-entendus de Sakura l’avaient intrigué, et il avait envisagé cette « possibilité ». Mais il avait jusque là rejeté cette idée. Après tout, pourquoi une jeune fille aussi douce et gentille qu’Hinata pourrait aimer un « baka » comme lui ? Il était trop impulsif et irréfléchi, trop brusque par rapport à la douce kunoichi. Mais en plus de lui avoir fait un peu ouvrir les yeux sur Hinata, les remarques de Sakura l’avaient poussé lui, Naruto Uzumaki, à se pencher un peu sur la jeune fille. Et il avait finalement constaté que celle-ci était – en plus d’être d’une incroyable gentillesse, ce qu’il savait déjà – dotée d’un charme largement au dessus de la moyenne. De cheveux aux reflets uniques, des yeux doux et envoûtants, des formes déjà bien dessinées…

            Ces derniers temps, il s’était senti différent quand il croisait ou échangeait quelques mots avec elle. Bien sur, il n’était jamais vraiment gêné – Ce n’était vraiment pas dans sa nature – mais il était un peu moins agité que d’habitude. C’était peut-être ça, alors… L’amour ?! Mais il ne pouvait pas, pas avec Hinata. C’était trop dangereux pour elle, et il le savait. Et puis surtout, il avait trop de secret.

            Quoique… En avait-il tellement ? En fait, il en avait surtout un. Mais c’en était un particulièrement « gênant », il le savait… Que faire ?

            Ce fut à cet instant que Naruto, Hinata toujours blottie contre lui, prit sa décision. Il desserra un peu son étreinte, déposa un simple baiser sur le front de son amie –Provoquant un rougissement incroyable sur celle-ci – lui murmurant un faible « Pardon », que celle-ci ne comprit pas. Que voulait-il dire ? Elle le sentit s’éloigner dans son dos, en direction de la porte. Où comptait-il aller ? L’avait-elle effrayé ? La jeune fille sentit les larmes lui monter aux yeux…

            Toutes les personnes présentes regardèrent sans comprendre le blond qui était à une dizaine de mètres de la porte maintenant. Que s’était-il passé ?

-Vous vous rappelez sans doute tous mon combat contre Neji lors de l’examen Chuunin.

La voix de Naruto les fit tous sursauter. Il s’était arrêté, leur tournant le dos. S’il y avait eu quelqu’un en face de lui, il aurait pu constater que l’éternel baka, comme l’appelait ses amis, avait les larmes qui perlaient de ses yeux. Il avait la tête basse, le regard et la voix triste. Il avait fait tant d’efforts pour construire ça… Toutes ces relations, cette amitié, qui était si précieuse pour lui. Il en avait bavé, mais il était fier du résultat. Et voila qu’il s’apprêtait à briser tout ça. On avait vraiment raison de le traiter d’idiot…

            Il n’y avait pas un bruit dans le restaurant. Tout le monde attendait la suite, ne comprenant pas où Naruto voulait en venir en évoquant le combat qui l’avait opposé à Neji. Seules quelques personnes –Kakashi, Gaï, Kurenai, Asuma, Sakura, Sai – semblait comprendre peu à peu…

-Alors que j’étais par terre, mes Tenketsus bouchés, j’ai quand même réussi à me relever, grâce à ma volonté. Mais ce qui s’est passé après, la déferlante de Chakra qui a suivi, toute la volonté du monde n’aurait pas suffit. Je suppose que cela vous a tous étonnés, surtout toi, Neji.

Celui-ci acquiesa silencieusement, attendant la suite, comme toutes les autres personnes présentes.

-Passons maintenant à un évènement d’il y a quelques mois. Vous avez pour la plupart d’entre  vous entendus parler de l’organisation nommée Akatsuki. Pour ceux qui ne la connaissent pas, sachez juste que c’est une organisation criminelle extrêmement dangereuse, sans doute la plus puissante et la plus inquiétante du monde ninja. Il y a quelques mois donc, Suna, et plus particulièrement son Kazekage Gaara du Désert, a été attaqué par cette organisation. Il a été même été tué… Seul le sacrifice d’une vieille femme exceptionnelle, Chiyo, lui a permis de revenir parmi nous.

 Même la plupart d’entre eux étaient déjà au courant, tous les camarades de promotions de Naruto eurent      une légère grimace à la pensée de ninjas suffisamment forts pour tuer Gaara no Sabaku…

-Si Gaara intéressait Akatsuki à ce point, ce n’est pas à cause de son haut rang. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, sa maîtrise du sable n’est pas un don héréditaire. Gaara est en fait l’hôte d’un Bijuu, un démon à queue, incroyablement puissant et doté d’une importante réserve de Chakra. Il en existe 9, chacun ayant un nombre de queues différents. On peut sceller un bijuu dans le corps d’un humain ; on appelle alors celui-ci un jinchuuriki. Gaara est donc le jinchuuriki d’Ichibi, le bijuu à une queue. C’est pour cela qu’Akatsuki l’a attaqué ; Pour une raison que j’ignore, l’Akatsuki cherche à rassembler les 9 bijuus. Ils les extraient du corps de leurs jinchuurikis ; ceux-ci meurent au cours de l’opération.

L’assemblée semblait hypnotisée par les paroles de Naruto ; même les personnes déjà au courant écoutaient attentivement. Les autres tentaient de comprendre ce que le blond voulait leur expliquer.

            Celui-ci, justement, s’était retourné, et ses amis purent voir les deux traces que les larmes laissaient en coulant sur ses joues. Ils l’avaient déjà vu laisser couleur quelques larmes de tristesses, après le départ de son rival et meilleur ami notamment, mais là, c’était différent. Tous sentaient la tristesse qui était présente au fond de lui… Naruto s’approcha lentement de la table, saisit son verre de Saké, qu’il vida d’un trait, comme pour se donner un peu de courage supplémentaire, avant de le reposer. Ce coup-ci, il resta face à ses interlocuteurs, mais sans oser les regarder en face, préférant laisser son regard errer…

-Vous savez tous qu’il y a seize ans, le démon Kyubi a attaqué Konoha, et que le Yondaime Hokage a réussi à le vaincre, perdant la vie par la même occasion, n’est-ce pas ?

Tous acquiescèrent silencieusement, n’osant pas interrompre Naruto.

-C’est faux.

-Hein ? réagirent certains des ninjas, Kiba et Ino notamment ; la façon de Naruto, nette et remplie de certitudes, de prononcer ces mots les avaient surpris, voire choqués. Les larmes de l’éternel idiot redoublèrent, il ne put retenir un sanglot, avant de reprendre le récit.

-Kyubi est le démon-renard, bijuu à 9 queues. Sa puissance est phénoménale, même en comparaisons avec les autres bijuus ; on ne peut pas le tuer comme ça, même pas le Yondaime. Il a du offrir sa vie au dieu de la Mort pour pouvoir sceller l’âme du renard dans un nouveau-né. Ce nouveau-né, vous l’avez peut-être compris… C’est moi.

Ca y est, c’était dit. Et encore plus difficilement que le « Je t’Aime Naruto » d’Hinata. Tiens Hinata… Elle aussi allait enfin connaître la haine et le dégout, finalement. Deux sentiments que la pureté de son âme l’empêchait de ressentir jusque là. Naruto avait baissé la tête, refusant de voir les réactions de ses désormais anciens amis. Le mal était fait. Tant d’efforts pour ça… Après tout, il pouvait encore enfoncer le clou un peu.

-Depuis que je suis tout petit, je vois les regards chargés de haine des villageois. Je les vois me traiter de monstre, s’en prendre à moi. Tous ont sans doute perdus un père, un frère, une femme, un ami, à cause de Kyubi, à cause de moi. Je ne peux pas leur en vouloir. Quand j’ai appris la vérité sur moi, j’ai compris. Et ils ont raisons. Le Chakra qui m’a permis de battre Neji à l’examen, c’est le sien. Et surtout, c’est moi qui, transformé en version miniature de Kyubi, est blessé Sakura à l’épaule il y a peu. Comment peut-on faire confiance à quelqu’un capable de blesser, ou pire, une coéquipière, qui plus est une fille qui compte parmi ses amis les plus proches ?

C’en était trop pour Naruto. Sa voix se brisa, et il se mit à genoux, recroquevillé sur lui-même. Il pleurait, pleurait, pleurait, sans pouvoir s’emporter. Il serait sans doute resté longtemps dans cette position, si une main ne s’était pas posée sur son épaule.

-Au lieu de te lamenter, trouves le courage de lever la tête et de regarder autour de toi.

Surpris, le blond releva la tête, et vit que c’était son senseï, Kakashi, qui s’était adressé à lui ainsi, son œil visible lui faisant même un clin d’œil. Interloqué, Naruto regarda autour de lui, un par un, tous ceux qui l’avaient écouté attentivement.

 

Kiba et Akamaru. Le chien et son maître, toujours fidèles et courageux, qui l’avaient accompagné dans cette mission à la poursuite des ninjas d’Oto, où ils avaient faillis mourir.

-J’dois avouer que même pour celui qu’on surnomme « L’énergumène le plus Imprévisible de Konoha », t’as fait fort là ! Classe comme histoire, pas vrai Aka’ ?

-Ouaf !

 

Choji. Sans doute la seule personne du village à pouvoir manger plus de bol de ramens que lui. Un ami sur lequel on pouvait compter. Lui aussi était passé près de la mort, mais il était bien là.

-Ca doit avoir de l’appétit, un démon comme ça, non ?

 

Ino. Elle ne lui avait jamais vraiment prêté attention, ne faisant attention qu’à Sasuke. Mais là, elle le regardait avec… Gentillesse ??!!

-En tout cas, t’es vachement mignon, pour un démon machiavélique.

 

Tenten. Il ne la connaissait pas vraiment, ne lui avait jamais vraiment parlé. Et pourtant, elle lui souriait.

-En tout cas, t’as de la chance. Peut-être que vu que tu abrites un démon millénaire en toi, Gaï ne va pas trop te bassiner avec sa « fougue de la jeunesse ».

 

Neji. Celui qui l’avait traité de raté, mais qui l’avait reconnu comme ninja de grande qualité après. Celui que même-lui considérait comme un « pur génie ».

-Ainsi, c’est donc grâce à Kyubi que j’ai pu ouvrir les yeux sur le destin. Je devrais peut-être aller le remercier, non ?

 

Lee. Le « resplendissant fauve de jade de Konoha », avec sa coupe au bol. Gros Sourcils, comme il aimait l’appeler. Le mordu d’entraînement, le génie de l’effort.

-C’est donc la fougue du renard qui t’habite !

 

Shikamaru. Le génie aux 200 points de QI, le chef d’équipe parfait. Le flegmatique, faignant même, mais courageux malgré les apparences.

-Ca devait être galère, comme enfance. Et encore plus galère d’avoir un secret comme ça…

 

Shino. Sans doute le seul mec de Konoha à être plus taciturne que Sasuke... Un garçon inquiétant, mais quelqu’un de courageux.

-Je vois.

 

Sawari. Il le connaissait à peine, et pourtant il sentait qu’il était digne de confiance. Lui aussi lui souriait…

 

Saï. Un garçon qu’il haïssait au début, sans vraiment savoir pourquoi ; enfin si, il le savait. Il avait juste le tort de remplacer celui qui pour lui était irremplaçable. Mais bon, il l’aimait bien finalement. Même si là, il faisait un sourire un brin flippant quand même.

 

Sakura. Tout comme Saï, elle était déjà au courant. Quand il repensait à ce qu’il avait failli faire… Et pourtant, elle était là à lui sourire. Elle, sa coéquipière, son amie, sa sœur.

 

Hinata. Elle qu’il avait encouragé dans son combat contre Neji, Elle qu’il lui avait donné l’onguent pour soigner ses blessures. Elle qui, la première, lui avait dit qu’elle l’Aimait. Elle qui… L’embrassait ?

Oui, c’était bien Elle. Elle qui venait d’appliquer ses douces lèvres sur les siennes, entourant son cou de ses bras. Et lui qui répondait à ce baiser, sans même avoir eu l’impression d’y penser. Et cela semblait durer une éternité. Si seulement.

             Ils finirent quand même par se séparer, un peu gênés par ce qu’ils venaient de faire, devant une assemblée dont tout les membres affichaient un grand sourire devant ce qu’ils venaient de voir. Depuis le temps qu’ils attendaient ça ! Même Neji souriait…

            Naruto semblait abasourdi par la réaction de ses amis ; Ce n’était pas du tout celle qu’il avait imaginé. Que s’était-il passé dans leurs têtes ? Voyant son air interrogatif, Sakura ne put réprimer un nouveau sourire. Décidemment…

-Tu es bien l’éternel idiot finalement,  se moqua gentiment la jeune fille.

-Mais… Sakura-Chan… Pourquoi ? Pourquoi ils m’ont dit tout ça ?

Ce ne fut pas la Rose qui répondit mais, étonnamment, Neji.

-Le fait que tu « abrites » Kyubi au fond de toi ne change en rien l’image que nous, nous avons de toi. Pour nous, tu restes Naruto, celui qui réussit à sortir les gens des ténèbres où ils sont plongés. Ce n’est pas de ta faute si on a scellé ce démon en toi.

-Mais… Imagines, si je perds le contrôle de moi-même, que je me retransforme en Kyubi et que…

-Tu parles à quelqu’un qui a manqué de tuer sa propre cousine, le coupa le génie du clan Hyugâ. Et pourtant, moi, je n’ai pas de démon scellé en moi, enfin je crois…

-Je regrette même qu’on ne l’ait pas sut plus tôt, continua Ino. Quand je pense à tout ce que tu as pu subir… Et nous qui pour la plupart t’ignoraient royalement…

Naruto allait répliquer quand il sentit une petite pression sur sa main droite. Il baissa les yeux et vit que c’était juste la main d’Hinata. Ce simple contact lui fit prendre conscience de la chance qu’il avait, et que c’était une erreur de chercher à discuter.

            Tous, ils profitèrent jusqu’à tard dans la nuit, ou tôt dans la journée, c’est selon. Ils burent à la santé de Hinata, de Naruto, de Hinata ET Naruto, et aussi de Sawari, nouveau venu au village. Et tous, ils rentrèrent écroulés de fatigue chez eux, remerciant Tsunade de leur avoir accordé une journée de repos pour le lendemain…

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales