Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Conflits
    Dissonances
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Comme un cochon
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : policier - noir
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • Imaginarium
    Editions L'Imaginarium
    Nb de signes : 240 000 - 500 000 sec
    Genre : imaginaire - steampunk - dystopie - science-fiction - fantastique - fantasy - uchronie
    Délai de soumission : 04/12/2020
  • Chaud comme la braise
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Collection Atlantéïs
    Éditions Exæquo
    Nb de signes :
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Arachno et autres phobies
    animal DEBOUT
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • La France des villes moyennes
    La Fabrique de la Cité
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Emmenez-nous au bout de la Terre !
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : 5 000 - 100 000 sec
    Genre : récit de vie
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • K-Pop - K-Dramas
    K! World
    Nb de signes : 300 000 - 300 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/10/2020
  • Musique enchantée
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 05/01/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Victor Sierra : financement participatif pour leur 5ème album
 par   - 145 lectures  - Aucun commentaire

Victor Sierra est un groupe français de musique steampunk.

Jje les suis depuis plusieurs années et nous sommes devenu amis.
Ils lancent un financement participatif pour leur cinquième album sur indiegogo :
Victor Sierra's 5th album

Ils chantent dans plusieurs langues : français, anglais, un peu d'espagnol et de yiddish dans certains titres.

Vous pouvez écouter des morceaux et voir des vidéos sur leur sites https://victorsierra.net/ ainsi que sur youtube, itunes, spotify...

 

Problème d'alimentation
 par   - 92 lectures  - Aucun commentaire

Bonjour à toutes et à tous.

Désolé pour les interruptions réccurentes. Il y a un gros problème avec l'alimentation des serveurs. L'onduleur à laché.
Je les ai momentanément branché directement, mais ça eut dire qu'en cas de coupure de courant il faudra attendre que celui-ci revienne.

 


Lire la suite...
La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1709 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto


Défi : Naruto récupérateur ?!
Ninjas Get Backers
[Histoire En hiatus]
Auteur: tookuni Vue: 8563
[Publiée le: 2006-10-25]    [Mise à Jour: 2010-11-04]
13+  Signaler Général/Humour/Action-Aventure Commentaires : 47
Description:
Konoha est devenue une cité moderne emplie de vices. A vingt ans, Naruto et Sasuke se sont retrouvés. Pour gagner leur vie, ils forment les Get Backers, qui récupèrent le bien qui a été perdu ou volé.

Action, humour, un tout petit peu de romance très vague, le tout dans une ambiance "GB".

Nouveaux chapitres en ligne !
La fic prend un nouveau tournant après ce long hiatus, mon style a un peu changé. Et oui, je reprends :)
Crédits:
Les personnages de Naruto sont à Masashi Kishimoto.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 13 : Chercher la cible…

[2070 mots]
Publié le: 2007-03-09
Mis à Jour: 2010-09-21
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

 

 

 

Chapitre 13 : Chercher la cible…

 

 

Une fourgonnette s’arrêta en trombe devant le paisible Honky Tonk de Kakashi. Des individus livides en descendirent en titubant, se cramponnant aux portières, certains les deux mains plaquées sur la bouche et les yeux écarquillés. Seul un grand brun aux airs de psychopathe semblait sourire de la scène et tentait d’approcher un blond effrayé pour le soutenir en lui demandant pourquoi il avait peur, lui expliquant qu’il l’aimait beaucoup. Le blond eut une sueur froide et se précipita dans le bar, tandis que la presque copie de l’autre déclarait avec fougue qu’il ne remonterait jamais dans une voiture que Gaara conduisait. Tenten au volant, c’était déjà mieux.

 

Shikamaru devait aller au Mugenjo avec les Sabaku pour se renseigner sur les diverses bandes ou autres capables de mettre au point un coup de cette envergure. Comme il l’avait dit, il n’y avait aucun méfait extérieur qui ne soit lié de près ou de loin au château infini. Et Gaara repartit aussi vite qu’il était arrivé tandis que Kankuro hurlait à la mort que lui préférait quand Shikamaru conduisait et s’endormait en roulant, au moins il n’était qu’à trente à l’heure.

 

A l’intérieur, Ino essuyait tranquillement des verres tandis que Tsunade faisait des recherches sur son ordinateur. Kakashi lisait son livre pervers en écoutant la radio.

Soudain, Naruto déboula dans le bar, fonça droit au fond pour y établir un magnifique dérapage contrôlé, fit un virage à 180 degrés et se jeta derrière le comptoir ventre à terre pour s’accrocher finalement aux jambes d’Ino.

 

« Ino-chan ! Y’ m’aime trop ! Y’ m’fait peur ! »

 

Itachi entra en ricanant dans la salle, suivit du reste du groupe dans un état plus ou moins frais.

 

« Bah ? Il est où Usuratonkachi ?

– Il est accroché à mes jambes, fit Ino en rougissant.

– Naruto ! Espèce de pervers ! Dégage de là !

– Seulement si tu éloignes ce type de moi !

C’est pas grave. Tant qu’il ne lève pas la tête ça va, déclara Ino en riant, continuant d’essuyer ses verres comme si de rien n’était, et de toute façon, s’il le fait, je le saurais, et je le tuerais… » ajouta-t-elle sentencieusement.

 

Naruto déglutit et se demanda s’il ne préférait pas côtoyer Itachi de plus près plutôt que de prendre le risque de se faire désintégrer par Ino. Sasuke s’abstint, sous le regard de Tenten, de dire que le blond, dont on entendait que la voix derrière le comptoir, était un petit veinard…

 

Tsunade, informée de la situation de Clayman, commença alors à expliquer ses découvertes :

 

« Le Ramen de Sai est effectivement convoité en tant qu’œuvre d’art moderne, mais aussi parce qu’il contient les plans de Konoha. Le fait d’avoir des gens comme Asuma et Kurenai avec nous en tant qu’informateurs sera idéal dans le cadre de l’identification de ceux qui sont en possession du bol. L’art est forcément, de près ou de loin, lié à cette affaire. Il s’agit de personnages influents et cultivés, mais véreux, qui arrivent à en savoir assez sur l’actualité culturelle tout en ayant de hauts postes. On peut penser aux gouvernementaux, mais aussi à des chefs de mafia relativement anciennes, ainsi qu’à d’anciens ninjas de Konoha reconvertis en PDG d’entreprises, ou même d’autres régions qui ont un compte à rendre avec l’ex-village de la feuille.

– Tant qu’on ne retombe pas sur le deuxième plus grand sadique et pervers de la planète, ça va… marmonna Naruto, qui s’était redressé mais restait un peu caché par la petite Yamanaka.

– Le jour où ce serpent voudra se réincarner en bol de ramen tu me préviendras, je te le ferais bouffer et on en parlera plus, grogna Sasuke.

– Heu… Si vous commencez à parler de lui on n’a pas fini vous savez…

– Pardon mamie Tsunade...

– Donc je disais, vous avez plusieurs dirigeants pas nets à vos trousses qui croient que vous avez déjà le bol, Asuma et Kurenai pareil, et vous en avez un autre qui cherche à vous éliminer pour que vous ne l’empêchiez pas de nuire. Vous avez aussi pleins de ninjas qui pensent se faire un peu de fric en bossant à votre place…

– En somme, l’affaire est publique… intervint Tenten.

– Elle circule sur le net comme fait divers… Ce genre de chose se répand comme une traînée de poudre…

– Exact ! » lança une voix en faisant tinter la sonnette de l’entrée.

 

Ils se retournèrent tous d’un même mouvement, fixant l’homme à demi masqué qu’ils ne connaissaient pas qui commençait à lever les bras. Il était vêtu d’un costume à l’horrible couleur marron et regardait l’équipe en ricanant. Neji tiqua, Kiba renifla un peu et tous deux se regardèrent.

 

« Pourquoi ils sont autant ? demanda-t-il au Hyuga.

– Shino était ton coéquipier non ?

– Oui mais… Ce n’est pas lui…

– Le clan Aburame est très puissant et ses héritiers sont nombreux », déclara l’autre.

 

Ils eurent à peine le temps de se lever de leur table que des dizaines d’abeilles volaient dans tous les sens. L’homme commença à avancer dans la pièce, maîtrisant ses insectes. Mais alors que les bêtes en cercle allaient attaquer les jeunes gens, une énorme main saisit le crâne de l’ennemi et un craquement sonore les informa qu’il n’était plus.

Naruto sauta par dessus le comptoir, ne réalisant même pas qu’Ino s’était réfugiée dans ses bras par phobie des insectes, lança une décharge pour éliminer les abeilles désorganisées et se précipita dehors.

 

Le spectacle qui s’offrit à ses yeux était une véritable hécatombe : des bêtes par centaines, des scarabées, des libellules, des mouches, des guêpes, bourdons, coccinelles, du sang partout sur la route, des membres dépassant par endroits des amalgames d’adversaires qui avaient été affrontés là. Les gens regardaient la scène d’un air dégoûté, figés par le massacre. Et au milieu de la pagaille, grands, fiers, se tenaient Shikamaru, Temari, Kankuro, Gaara, et Sakura, le poing encore rouge de ses coups. Une immense tape amicale le précipita en avant, puis la main qui avait frappé le retint.

 

« Ah ! Chouji ! T’es là aussi ! s’exclama Naruto avec un grand sourire.

– On a trouvé les types qui avaient le ramen, les Mushikii, une branche basse des Aburame qui a été exilée au village du son il y a des années. Ils ont une planque dans un bateau, sur une rivière, à deux cents kilomètres d’ici, une autre dans les hauteurs du Mugenjo, mais on a déjà fait le ménage, une quelque part d’autre dans Konoha, galère… il faut chercher, et enfin la plus grosse à l’ancien village d’Oto, déclara Shikamaru.

– Quand on parle d’Orochimaru… plaisanta Tenten en sortant juste après le blond.

Grmf, se renfrogna Sasuke.

– On vous a aussi ramené Sakura. Vu l’envergure de la mission on aura besoin d’un medic-nin. »

 

Neji se dirigea doucement vers la jeune fille et Chouji expliqua brièvement qu’il s’était vu embarqué là dedans en allant faire un tour au Mugenjo pour dire bonjour à son meilleur ami.

Il ressortit de la réunion que Kiba, Neji et Gaara, qui ne voulait plus se séparer de son ami aux yeux blancs, s’occuperaient de rechercher la dernière planque des Mushikii, que Naruto, Sasuke, Tenten et Kankuro iraient s’infiltrer -Sasuke avait bien dit à Tenten « discrétion assurée » , elle avait bien voulu parier qu’ils seraient repérés au bout de dix minutes avec les énergumènes qu’ils emmenaient- sur le bateau, et le reste, c’est à dire Itachi, Shikamaru, Chouji, Temari, et Sakura, allaient s’occuper d’Oto.

Chaque équipe était ainsi garantie contre les blessures et celle de repérage pouvait se rendre au Honky Tonk rapidement pour bénéficier des soins de Tsunade.

 

Naruto sautait dans tous les sens et hurlait :

 

« Je suis pas avec Itachi ! Je suis pas avec Itachi ! pendant que le dit Itachi faisait semblant de se vexer en ricanant.

– Crétin ! s’exclama Sasuke en frappant la tête de Naruto. Si on a fait ça c’était pour pas être en dèche de Sharingan ! »

 

La joyeuse troupe s’éloigna vers des horizons différents, Gaara soulevant déjà son groupe grâce à son sable pour faciliter la vue et l’accession globale aux odeurs.

 

Rapidement, la petite Subaru-chérie de Sasuke fonça vers la rivière indiquée et la fourgonnette -c’était Temari qui conduisait et Shikamaru se jura de ne plus jamais remettre un Sabaku au volant- se dirigea par une grande route vers le lieu de débauche qu’était devenu le village d’Oto.

 

Dans le bar, deux jeunes filles se regardaient et se souriaient pendant que l’homme aux cheveux gris replongeait dans son livre fétiche.

 

« Je ne comprends pas, dit Ino, comment leurs relations ont pu évoluer à ce point…

– Tu parles de Naruto et Sasuke ? demanda doucement Hinata.

– Non, eux, on l’a toujours su qu’ils finiraient amis, tout comme Temari et Shikamaru qui se cherchent sans le voir… ajouta-t-elle. Mais je veux dire, par exemple, Neji et Gaara, ou Kiba qui est devenu plus sauvage…

– Oh… comprit la fiancée de l’homme-chien, il m’a raconté ce qui c’était passé au Mugenjo. Ca les a transformés. Tu sais, quand ils se sont tous retrouvés là bas, ils n’avaient plus d’objectif, ils vivaient tous juste pour survivre et sont rapidement devenus les terreurs des lieux. Tous rivaux, et tous frères d’armes contre ceux du dessus.

– Oui, on m’a dit, mais je ne vois pas… hésita la blonde.

– Tu vois Ino, reprit Hinata, Neji et Gaara ont été les deux premiers à venir là bas. Ils se sont tout de suite alliés par soucis de sécurité et malgré leur caractère. Depuis, Gaara voit en Neji celui qui comme lui a changé de voie grâce à Naruto, il a repéré dans ses gestes, ses paroles, tout ce que le futur Raitei leur a donné. Il l’admire d’admirer Naruto autant que lui. Ils ont ce lien en commun et c’est ce qui a fait leur unité. Quand Neji a croisé la route de Sakura, Gaara a décidé qu’il devait contrer la faiblesse de Neji. Il est devenu son protecteur. De toute façon, il ne voulait pas mener. Il avait eut assez de son rôle de Kazekage et il aimait rester dans l’ombre. Il est donc devenu le second de la légendaire troupe des Hyuga qui sévissait au Mugenjo. Neji et Gaara sont des amis parce qu’ils partagent les mêmes sentiments, et puis, ils ont connu là bas les mêmes souffrances ensembles…

– Et Kiba ? ajouta Ino.

– Kiba a perdu Akamaru… au Mugenjo, hésita la brunette. Il ne s’en est jamais vraiment remis et en plus il a l’impression que c’est de sa faute, de son insouciance face au danger.

– Les autres sont arrivés après alors ?

– Oui.

– Et Naruto les a unifiés… Il n’y a vraiment que lui pour arriver à allier autant de gens différents…

– Il porte une volonté incroyable, mais ne crois pas qu’il n’a pas souffert aussi en plus.

– Oui, je sais, Kyuubi n’a pas suffi…

– C’est le jour où Konohamaru est mort en hurlant qu’il marcherait dans les traces de l’Hokage qu’il a réagi.

– J’ai compris… Je ne sais pas comment il fait. La tristesse qu’il y a au fond de lui, dans son regard parfois, je voudrais vraiment la supprimer… chuchota tristement la jeune femme. Parce que malgré toutes ses gaffes, son caractère parfois un peu lourd… Enfin… On a envie qu’il soit heureux. Je crois que je sais pourquoi ils l’ont tous suivi… »

 

Hinata sourit, Ino était la première personne à comprendre le blond aussi bien qu’elle le faisait depuis tant de temps, malgré les années qui les avaient tous séparés. La jeune serveuse aussi avait beaucoup changé. Plus mure malgré ses airs encore candides, elle savait aussi bien que Kakashi ou Naruto remonter le moral d’un simple sourire. Leur contact lui avait vraiment fait du bien.

 

 

 

A suivre

 

 

 

 

Edit : Ouah, je crois que mis à part les fautes, je n’ai plus grand-chose à faire d’autre que de redresser un peu le caractère des personnages. Tant mieux. Je trouve cette fic assez légère par rapport à mon style, je compte rester dans ce sens là. Ca me rappelle l’époque où Serj sévissait avec tant d’ardeur sur des fics action-aventure à vous couper le souffle, rendant les personnages plus extravertis sans leur faire perdre leur essence propre. Je regrette ce temps, c’était bien…

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales