Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Conflits
    Dissonances
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Comme un cochon
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : policier - noir
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • Imaginarium
    Editions L'Imaginarium
    Nb de signes : 240 000 - 500 000 sec
    Genre : imaginaire - steampunk - dystopie - science-fiction - fantastique - fantasy - uchronie
    Délai de soumission : 04/12/2020
  • Chaud comme la braise
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Collection Atlantéïs
    Éditions Exæquo
    Nb de signes :
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Arachno et autres phobies
    animal DEBOUT
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • La France des villes moyennes
    La Fabrique de la Cité
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Emmenez-nous au bout de la Terre !
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : 5 000 - 100 000 sec
    Genre : récit de vie
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • K-Pop - K-Dramas
    K! World
    Nb de signes : 300 000 - 300 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/10/2020
  • Musique enchantée
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 05/01/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Victor Sierra : financement participatif pour leur 5ème album
 par   - 184 lectures  - Aucun commentaire

Victor Sierra est un groupe français de musique steampunk.

Jje les suis depuis plusieurs années et nous sommes devenu amis.
Ils lancent un financement participatif pour leur cinquième album sur indiegogo :
Victor Sierra's 5th album

Ils chantent dans plusieurs langues : français, anglais, un peu d'espagnol et de yiddish dans certains titres.

Vous pouvez écouter des morceaux et voir des vidéos sur leur sites https://victorsierra.net/ ainsi que sur youtube, itunes, spotify...

 

Problème d'alimentation
 par   - 116 lectures  - Aucun commentaire

Bonjour à toutes et à tous.

Désolé pour les interruptions réccurentes. Il y a un gros problème avec l'alimentation des serveurs. L'onduleur à laché.
Je les ai momentanément branché directement, mais ça eut dire qu'en cas de coupure de courant il faudra attendre que celui-ci revienne.

 


Lire la suite...
La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1723 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto


Défi : Naruto récupérateur ?!
Ninjas Get Backers
[Histoire En hiatus]
Auteur: tookuni Vue: 8574
[Publiée le: 2006-10-25]    [Mise à Jour: 2010-11-04]
13+  Signaler Général/Humour/Action-Aventure Commentaires : 47
Description:
Konoha est devenue une cité moderne emplie de vices. A vingt ans, Naruto et Sasuke se sont retrouvés. Pour gagner leur vie, ils forment les Get Backers, qui récupèrent le bien qui a été perdu ou volé.

Action, humour, un tout petit peu de romance très vague, le tout dans une ambiance "GB".

Nouveaux chapitres en ligne !
La fic prend un nouveau tournant après ce long hiatus, mon style a un peu changé. Et oui, je reprends :)
Crédits:
Les personnages de Naruto sont à Masashi Kishimoto.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 5 : Une mission par l’entremetteuse

[1800 mots]
Publié le: 2006-10-30
Mis à Jour: 2010-09-18
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

 

 

 

Chapitre 5 : Une mission par l’entremetteuse

 

 

 

La femme qui se tenait devant eux était tout simplement sublime, sans parler des attributs assez avantageux qu’elle montrait de façon plus que provocante. Elle portait une mini jupe noire et un chemisier décolleté à l’extrême, seul moyen de laisser respirer son opulente poitrine.

 

« Messieurs, j’ai du travail pour vous ! » lança la jeune femme.

 

Sasuke et Naruto eurent un petit frison, se levèrent doucement et se dirigèrent vers la porte, croisant la femme qui s’avançait jusqu’au comptoir.

 

« Bonjour Tsunade, dit Kakashi d’une voix amusée tout en plongeant clandestinement grâce à ses lunettes dans le chemisier moulant. Vous ne restez pas tous les deux ?

– Non. On ne reste pas ! se retourna Sasuke, cinglant. Elle nous donne toujours des boulots pas possibles où on manque de laisser notre peau et en plus elle prend d’office une commission ! On gagne une misère !

– Si encore vous arriviez à faire votre boulot correctement, fit celle-ci en demandant un café à Ino.

– Mais on le fait bien ! Tu nous envoie toujours dans des missions suicide ! La dernière fois il à fallu enquêter dans un bordel, Naruto s’est fait harceler par toutes les filles qui passaient, je l’ai retrouvé ligoté à un lit prisonnier d’une nimpho alors que ma métamorphose se faisait courser par tous les mecs du coin !

– Ce n’est pas de ma faute si même en femme tu es irrésistible Sasuke », commenta Tsunade d’un air neutre en sirotant son café.

 

Sasuke s’étrangla si bien qu’il ne pu répondre.

 

« Et puis… ajouta-t-elle en se levant et s’accrochant au dos de Naruto, voyant que l’orgueil de Sasuke était à son comble et qu’il avait ralenti, vous me devez bien ça non ? On est amis après tout… susurra-t-elle à l’oreille de Naruto en passant ses mains sur son torse.

 

Celui-ci commençait à sérieusement avoir chaud : Il avait beau savoir qu’elle était normalement une vieille décatie, il n’empêchait que le comportement de Tsunade s’était un peu modifié et qu’elle s’amusait beaucoup à aguicher ses petites pupilles en pleine crise d’hormones – et sans copine, évidement- il sentait bien la poitrine de la femme dans son dos. Il déglutit, ce qui acheva de conforter la femme fatale dans son petit jeu.

 

« C’est un boulot sérieux…

– Heu… Sasuke… Tu es sur qu’on ne peut pas…

– … Non, c’est non, te laisses pas avoir Naruto !

– Il y a beaucoup d’argent à gagner Sasuke, c’est Hiashi Hyuga en personne qui va vous employer. Aux dernières nouvelles, ses actions son à leur meilleure forme… Il est prêt à vous payer autant que vous le souhaiterez si vous agissez avec tact… »

 

Sasuke avait tiqué dès l’instant ou Tsunade avait prononcé le mot « argent ». Il était à présent debout en train de trembler, la main à quelques centimètres de la poignée de porte. Il la retira doucement, se retourna, et attrapa le bras de l’ex Hokage pour l’emmener s’asseoir en la couvrant de compliments pendant que Naruto tentait de retrouver ses esprit et que Kakashi marmonnait un « Je savais qu’ils allaient accepter ». Ino écoutait la conversation avec attention.

 

« Je vous emmène directement chez lui, il m’a expliqué que c’était confidentiel.

– C’est louche ça, je sens venir les ennuis, déclara Sasuke.

– Tant qu’on n’atterrit pas dans une morgue comme la dernière fois… »

 

« Ah… Tsunade-sama en est à ce point là ? demanda Ino alors que le trio sortait de la boutique, Sasuke gueulant un « Au revoir tout le monde on est riches ! » et Naruto lançant des fleurs à Tsunade sur sa tenue et ses méthodes de persuasion, se demandant d’ailleurs s’il n’aurait pas pu en profiter un peu plus en refusant encore…

– Ne l’appelle pas comme ça Ino, lui dit Kakashi, dans le métier, son nom de code c’est Heaven, l’entremetteuse. C’est elle qui leur trouve les boulots les mieux payés. Il faut dire qu’elle a des arguments…

– C’est incroyable, ils ont tellement changé tous les trois !

– Hm… hésita Kakashi. Tu sais, il s’est passé beaucoup de choses depuis la crise. Sasuke, qui n’était pas à Konoha, a voyagé jusqu’en Europe, il a appris des centaines de choses que nous, ninjas, ignorions, il a adopté une autre façon de penser et je crois bien qu’il a rencontré des gens qui lui furent aussi chers que Naruto l’est actuellement. Naruto, lui, a vécu un véritable enfer. Il a échoué dans le Mugenjô dès le début de la crise. Il était encore gamin, je crois bien qu’Iruka était avec lui, mais ça ne l’a pas protégé du cauchemar qu’était et qu’est toujours le Mugenjô. Alors qu’il avait quinze ans environ, on ne sait pas exactement ce qui s’est passé mais… Il paraît qu’il est devenu le chef d’une bande de junkies. C’est lorsqu’il a découvert cet étrange pouvoir, cette capacité à générer de l’électricité. Il a monté sa bande, et il a régné en maître sur les bas-fonds du Château infini. On dit que c’est la période la plus heureuse que ces gens aient jamais vécue. Malgré leur misère, ils avaient les Volts et la lumière que leur apportait le sourire triste du Raitei, leur empereur de la foudre, qui lui même, aurait pu être heureux.

– Pourquoi est-il partit du Mugenjô s’il semblait s’y plaire ?

– Personne ne sait exactement. Un jour, il a pris sa décision. C’était peu après qu’il ai rencontré Sasuke, de retour, et qu’il l’ai affronté. Si tu veux en savoir plus, tu ferais mieux de lui demander. Même Sasuke ne lui parle jamais de ses « raisons ».

– D’accord, je lui demanderais », sourit Ino doucement en repensant au regard du blond, où se mêlaient tant de sentiments qui pouvaient blesser, aussi bien du bonheur que les séquelles de cette maladie si répandue à Konoha, dans les quartiers de Shinjuku où régnaient la violence et l’anarchie : la solitude.

 

Naruto avait éternué et regardait autour de lui d’un air émerveillé. La pièce était grande, spacieuse, éclairée par le soleil de l’après midi qui donnait au magnifique jardin une atmosphère sereine. Sasuke restait de marbre, Tsunade riait encore du comportement de Naruto qui n’arrêtait pas de gigoter, trop nerveux pour rester assis tranquille. Alors qu’il manquait de faire tomber un bibelot, elle le retint par le col et le força à s’asseoir : le maître des lieux était arrivé. Il portait un long kimono blanc, sur son dos le symbole du Yin et du Yang, et avait gardé son air sévère de l’époque où Konoha resplendissait. On ne voyait pas une seule ride sur son visage pâle. Il dévisagea les jeunes gens, puis Tsunade pris la parole.

 

« Messieurs, je vous présente Hiashi Hyuuga, votre client. Hyuuga-sama voici Uchiha Sasuke et Uzumaki Naruto, les Get Backers, dont je vous ai parlé.

– Hum… L’héritier du légendaire clan Uchiha et le réceptacle du démon Kyuubi… Intéressant… souffla l’homme. Bref, je vais vous expliquer votre mission. Il s’agit de récupérer un petit coffre fort. Les voleurs ne contant pas parvenir à l’ouvrir sur place on décidé, dans un trait de génie ou de folie, de l’emporter avec eux. Ils ont détruit le mur et l’ont confié à des transporteurs pour l’amener dans un quartier sécurisé appartenant à leur employeur, à Hokkaido, où un expert sera chargé de l’ouvrir. Il faut que vous compreniez que si je n’ai pas averti la police c’est parce que cet homme et moi-même sommes trop impliqués dans cette affaire pour la rendre publique. Nous sommes tous deux des personnages influents et ce serait catastrophique que l’on découvre ce que contient ce coffre. Mon voleur tient beaucoup à s’approprier les dossiers qu’il contient et, par une voie dérivée, il s’est innocenté du vol. Il a de toute façon assez de moyens pour faire taire la police et les médias si nécessaire.

Je vous demanderais donc de ramener ce coffre sans dommages, dans les plus brefs délais, sachant que le départ du camion des transporteurs aura lieu demain à cinq heures du matin. Mlle Heaven vous informera de l’identité des adversaires dans les plus brefs délais.

– Nous n’avons pas discuté de la rémunération, déclara Sasuke sous le regard blasé de Naruto, qui visiblement s’attendait à la remarque, et l’œil mauvais de Tsunade qui lui aurait bien donné un coup de poing pour son manque d’éducation.

– C’est juste, dit Hiashi, impassible. Votre prix sera le mien. Je peux vous proposer d’ores et déjà deux millions et un appartement dans le quartier de votre choix.

– C’est d’accord ! Un appartement à Shinjuku alors ! Ne Sas’ke ?!

– Bon, Hyuuga-sama, les Get Backers se chargent de vous ramener votre coffre », conclu le brun.

 

Quelques instants plus tard, les trois jeunes  gens –dont une fausse- se retrouvaient dans la rue, devant une place de parking vide.

 

« Je l’aurais parié…

– Non…

– Hum…

Sas’keeee  Ne me dis pas que tu as encore oublié de payer la place !

– Non…

– On dirait bien que si Naruto !

– Ma voiture … !

– Bon, mamie Tsunade, tu peux nous payer le métro ? Tu as déjà eu ta commission toi, non ?

– Oui, d’accord, je vous amène direct à la fourrière, je suppose que vous aurez besoin de votre voiture pour aller au lieu du rendez-vous des transporteurs. »

 

Une heure plus tard, Sasuke rongeait son frein contre Tsunade qui leur avait déclaré qu’ils avaient intérêt à la rembourser s’ils ne voulaient pas qu’elle annule tout et leur colle accessoirement son poing dans la gueule. Il termina encastré dans un mur alors qu’il tentait de lui faire du charme pour qu’elle lui fasse cadeau du paiement de cette « petite amende ».

 

« Heu…  Sas’ke, si tu tiens absolument à alléger tes dettes, je te conseille d’éviter de lui peloter les seins quand tu lui fais les yeux doux, d’accord ?

Grmf… Je les ai innocemment effleurés. Dire qu’elle a plus de cinquante ans… Ce n’est pas permis d’avoir une paire de seins comme ça à cinquante balais… Comment veux tu qu’on esquive des airbags pareils… » grommelait le brun dans sa barbe.

 

Et c’est sur ces doux mots que Naruto et Sasuke se dirigèrent vers leur voiture pour prendre la route.

 

*

*  *

 

Quelque part devant un camion, une jeune femme remplissait des flacons alors qu’un homme à l’air élancé bricolait les freins de son camion. Un troisième homme, tout vêtu de noir, arriva vers eux et eu un léger sourire en coin.

 

« Bonsoir, Lady Poison, Mister No Brake.

– Docteur Jackal, nous attendons la marchandise ! déclara la jeune fille d’une voix entraînante.

– Hm. J’espère que cette mission sera amusante… » susurra Jackal en un rictus sadique.

 

 

 

A suivre

 

 

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales