Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Victor Sierra : financement participatif pour leur 5ème album
 par   - 136 lectures  - Aucun commentaire

Victor Sierra est un groupe français de musique steampunk.

Jje les suis depuis plusieurs années et nous sommes devenu amis.
Ils lancent un financement participatif pour leur cinquième album sur indiegogo :
Victor Sierra's 5th album

Ils chantent dans plusieurs langues : français, anglais, un peu d'espagnol et de yiddish dans certains titres.

Vous pouvez écouter des morceaux et voir des vidéos sur leur sites https://victorsierra.net/ ainsi que sur youtube, itunes, spotify...

 

Problème d'alimentation
 par   - 91 lectures  - Aucun commentaire

Bonjour à toutes et à tous.

Désolé pour les interruptions réccurentes. Il y a un gros problème avec l'alimentation des serveurs. L'onduleur à laché.
Je les ai momentanément branché directement, mais ça eut dire qu'en cas de coupure de courant il faudra attendre que celui-ci revienne.

 


Lire la suite...
La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1704 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto


Défi : Naruto récupérateur ?!
Ninjas Get Backers
[Histoire En hiatus]
Auteur: tookuni Vue: 8562
[Publiée le: 2006-10-25]    [Mise à Jour: 2010-11-04]
13+  Signaler Général/Humour/Action-Aventure Commentaires : 47
Description:
Konoha est devenue une cité moderne emplie de vices. A vingt ans, Naruto et Sasuke se sont retrouvés. Pour gagner leur vie, ils forment les Get Backers, qui récupèrent le bien qui a été perdu ou volé.

Action, humour, un tout petit peu de romance très vague, le tout dans une ambiance "GB".

Nouveaux chapitres en ligne !
La fic prend un nouveau tournant après ce long hiatus, mon style a un peu changé. Et oui, je reprends :)
Crédits:
Les personnages de Naruto sont à Masashi Kishimoto.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 2 : Mission 1, première partie : Infiltration !!!

[2063 mots]
Publié le: 2006-10-26
Mis à Jour: 2010-09-18
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

 

 

 

Chapitre 2 : Mission 1, première partie : Infiltration !

 

 

 

Un bar, une musique calme en fond qui s’élevait d’une petite radio, et un homme aux cheveux gris en bataille qui essuyait des verres, une cigarette à la bouche…

Il vivait tranquillement au fond de son établissement toujours presque vide, il continuait de lire de temps à autres quelques revues pus ou moins louches qui ne palliaient pas à son manque d’Icha Icha Tactics, mais il se sentait entier et presque libre. Le cocon de Konoha avait disparu, c’était dommage, mais il avait fait avec et, comme tout bon ninja, s’était adapté sans problème. De plus, il gardait un œil sur ses élèves, cela lui suffisait. Il était persuadé, au fond de lui, que quelque chose viendrait, encore une fois, bouleverser l’état des choses à Konoha. Il attendait juste une nouvelle heure.

Il avait abandonné son masque ninja, cachant son œil rouge derrière des lunettes de soleil rondes, semblables aux anciennes de Shino.

 

Un crissement de pneus, le tintement de la porte, et un petit blond et un grand brun qui entraient en se bagarrant… Il sourit. Cela faisait un certain temps qu’il n’avait pas vu ses anciens élèves, c’était certainement leur « travail », comme il le disait ironiquement, qui les amenait…

 

« Salut Kakashi ! On a besoin de tes techniques d’information et surtout du complexe que tu caches dans ta cave. On est sur un coup ! lança Naruto d’un air enjoué, comme à son habitude.

Hn… se contenta d’ajouter Sasuke, grommelant contre cette maudite policière qui n’avait pas cédé à son charme fou et s’était contentée de lui soutirer tout ce qu’il lui restait d’argent pour récupérer la voiture de la fourrière -cela faisait bien six fois en un mois, comment pouvait elle lui résister ?.

– Je croyais que tu étais devenu plus aimable Sasuke…

Héhé  ricana Naruto en donnant un coup de coude au concerné, Sasuke n’est pas content à cause de la voiture ! On a encore eu une amende…

– Qui aurait cru que notre prodige fasse autant de bêtises au volant ! s’esclaffa Kakashi en plissant ses yeux d’un air malicieux qui fit encore plus rager le brun.

Hn… Ce n’est pas ça, on va gagner une misère sur cette mission simplement parce que môsieur ne peux pas résister à une jolie nana… marmonna Sasuke dans sa barbe, rongeant son frein.

– Je savais bien que tu la trouvais jolie Sas’ke ! » explosa Naruto en pointant son ami du doigt.

 

Sasuke ne répondit pas. Ce n’était pas comme si c’était totalement vrai, il grommelait plutôt de se laisser entrainer par les beaux yeux de son meilleur ami, mais il ne l’avouerait pour rien au monde. De plus, Naruto n’avait pas tord, ce n’était pas non plus comme si Ino était laide.

 

Elle était toujours blonde pâle, sa peau blanche semblait lisse et douce et ses grands yeux bleus clair enjoués brillaient de joie de vivre. Ino était tout à fait le genre de fille que Sasuke savait à présent apprécier.

 

En grandissant, ils avaient tous les deux appris à voir les filles différemment. Ils avaient été dans des situations catastrophiques. Ils avaient passé des journées entières sans manger, dormant dans la minuscule voiture à courbatures que Sasuke avait sauvée d’une décharge et réparée avec les moyens du bord. Ils avaient été dans de telles conditions que Naruto avait un jour accepté de remarquer la façon dont les filles regardaient Sasuke.

 

Après quelques jours de jeûne supplémentaire et quelques coups de son coéquipier, le blond avait fini par convaincre le brun. Ce soir là, il avait dormi dans le beau salon d’une jeune femme séduite, le ventre plein d’une excellente cuisine française. Il ne savait toujours pas ce qu’avait foutu Sasuke et il ne voulait pas le savoir, il avait trop peur d’être jaloux.

 

Depuis ce jour, par contre, Sasuke regardait autant les filles que lui. Le brun avait appris à les apprécier autant physiquement que moralement. Il avait saisi la douceur dont elles pouvaient faire preuve et la façon dont elles pouvaient être utiles. Naruto  était même certain que c’était la seule raison pour laquelle son ami ne cessait de draguer subrepticement. Ce n’était pas, de toute façon, comme si Sasuke avait besoin de faire beaucoup d’efforts pour séduire. Un regard appréciateur, un clin d’œil, la fille se pâmait.

 

C’était dégueulasse, mais ça permettait de manger. Et puis, comme Sasuke le lui avait fait remarquer, ça leur faisait plaisir à elles aussi.

 

Naruto finit par ricaner. Lui qui avait décrété, des années plus tôt, que Sasuke était définitivement gay vu son intérêt pour la gent féminine, était parvenu à faire ressortir un côté pervers du brun que personne ne lui connaissait. Sasuke, à présent, plus stable, avec moins d’objectifs, adulte, savait apprécier les choses, femmes inclues et, Naruto ne pouvait pas le nier, malheureusement pour lui, il avait plutôt bon goût.

 

Kakashi le coupa dans ses réflexions en faisant le tour de son comptoir et partant ouvrir une porte au fond de la pièce.

 

« Bon, je vous ouvre la salle et je cherche avec vous. Tels que je vous connais vous allez passer une heure dessus et remonter après pour me dire que ça ne marche pas…

– Peuh, c’est Naruto qui avait oublié de brancher le PC…

– Hé ! Je te signale que t’aurais pu y penser toi aussi ! se défendit le blond, se rappelant encore de la scène d’apocalypse guerrière qui avait suivi.

– Allons, allons, tempéra Kakashi, sentant la colère Uchiesque monter, c’est quoi votre cible ?

– Les Yakuzas d’Iwa qui squattent le quartier Est de Konoha. »

 

Kakashi faillit s’étrangler de surprise. Ou ils cherchaient vraiment à se faire zigouiller, ou bien il s’agissait d’une personne très importante pour eux, du moins pour Naruto : quoi qu’il arrivait, si l’un décidait quelque chose, l’autre suivait, et Sasuke n’était pas du genre à flancher « juste » pour une fille, il suffisait en réalité de lui fourrer un bon paquet de fric sous le nez et le tour était joué. Il était devenu très près de ses sous, avec le temps, certainement ses voyages…

 

Une demi-heure plus tard, les deux garçons connaissaient l’endroit exact de la planque des Yakuzas supposés. Un grand mur d’enceinte les séparait d’une immense maison japonaise où des gardes patrouillaient, le jardin semblait traité à la perfection, mais l’instant le meilleur fut lorsque les yeux se croisèrent en un clin d’œil déterminé et qu’ils sautèrent le mur sans difficulté.

 

Ils atterrirent silencieusement dans un buisson et étudièrent le terrain. Les lunettes de soleil de l’un permirent de repérer rapidement les nombreux rayons laser qui striaient l’air. Naruto vola un instant les lunettes au brun qui grogna et constata l’état des choses.

 

« Ok, je m’en occupe Sas’ke ! »

 

Le jeune homme s’élança alors, passant à travers les fils rouges invisibles, alternant sauts et arrêts divers pour ne pas tomber dans les filets tendus. Un dernier salto avant et il se retrouva contre le mur de la bâtisse. Il le longea, se concentrant sur le sol et, enfin, trouva ce qu’il cherchait : les câbles du système de surveillance extérieur étaient plantés dans le sol et faisaient un léger monticule, invisible sauf pour un œil exercé.

 

Mais si Naruto était habitué à ce genre de stratégie, il se fiait plus aux flux électriques qu’il ressentait à cet endroit qu’à ses yeux. Plongeant la main dans le sol, il saisit le câble et le tira sur un ou deux mètres. Dans les buissons, sur sa gauche, Sasuke semblait s’impatienter. Naruto se concentra un instant, cherchant en lui cette fibre qui lui avait valu, après maintes comparaisons à un renard, le surnom d’« Empereur de la foudre ». Il ferma les yeux et fit passer un flux électrique dans le fil. Le cours jus fit rapidement sauter toutes les caméras et les lasers disparurent alors qu’il ouvrait des yeux légèrement rouges pour lâcher la puissance de l’électricité emmagasinée.

 

Sasuke le rejoignit rapidement, le bruit des caméras qui explosaient avait attiré un garde, ils allaient pouvoir se diriger.

 

L’homme avait laissé son compagnon un peu plus loin pour vérifier les alentours à l’entente de ce bruit peu familier. Il n’eut pas le temps de comprendre que la caméra était grillée qu’il sentit un lame glacée sur son cou et perçu dans le noir à côté de lui deux yeux noirs luisants d’une couleur diabolique oscillant entre rouge et violet.

 

« Yamanaka Inoki, tu connais ? »

 

Dix minutes plus tard, on retrouvait nos deux amis souriants -ce qui est un sourire pour Naruto, à savoir, jusqu’aux oreilles, et pour Sasuke, à savoir, un coin de lèvre légèrement remonté en un rictus un peu sadique dans le cas présent-, devant la fenêtre d’une cave.

 

« Naruto, heureusement que tu as découvert dans le Mugenjô que ton foutu renard était de type Raiton… commenta Sasuke, se retenant de ricaner.

– Ouais ! Mais tu n’as pas à m’envier après ce que t’ont fait découvrir Orochimaru et Anko ! chuchota le blond d’un air enjoué.

– Ne me parle pas de ces vieux, grommela l’autre en retour, mais j’apprécie la façon dont on peut facilement faire parler les gens avec toi, tu as une conversation à toute épreuve…

– Merci du compliment, gloussa le blond, retroussant ses lèvres sur des canines presque saillantes, pour quelqu’un qui me dit toujours de me la fermer… »

 

Les deux garçons avaient enfermé le pauvre garde dans un entrepôt tout proche et lui avaient fait la conversation à grands renforts de décharges électriques après que Sasuke ai failli raser Naruto en envoyant des couteaux sur le yakuza, alors que le blond était juste devant. Il y avait d’ailleurs laissé quelques mèches…

 

« Bon, on y va ! » lança Naruto en donnant un coup de poing dans la fenêtre.

 

Le bruit de choc qui suivit informa Sasuke que la vitre était plus résistante que Naruto –un exploit.

 

« Aouch ! murmura le blond en se tenant le poing, ça fait mal les vitres blindées !

– Crétin, fit Sasuke en se prenant la tête entre deux doigts, laisse-moi faire. »

 

Et alors que Naruto s’écartait, juste à temps, Sasuke grumpha :

 

« Snake Bite. »

 

Le brun enfonça littéralement sa main dans la vitre pour l’attraper et l’arracher de ses gons. La « morsure du serpent » avait eu raison de la dernière protection qui les séparait de la femme qu’ils devaient récupérer. Un petit cri étouffé se fit entendre alors que Naruto produisait un peu de lumière électrique et que Sasuke cherchait un interrupteur.

 

Une ampoule clignota, éblouissant une blonde platine, cheveux courts à la nuque, yeux bleus, ligotée et bâillonnée dans un coin de la pièce.

 

« Bonsoir Yamanaka-san, nous sommes les Get Backers, embauchés par votre mari pour vous ramener chez vous. »

 

La femme regarda les deux gamins qui se tenaient devant elle. L’un d’eux était brun, le regard sévère et pénétrant, il portait une chemise blanche au col ouvert qu’il laissait flotter hors d’un pantalon noir et, derrière ses lunettes, il était très beau. L’autre était un petit blond au sourire bienveillant qui la rassura immédiatement. Il avait un short large aux genoux de couleur orangée, un T-shirt noir sur la manche droite duquel on voyait un tourbillon et ses grands yeux bleus, s’ils étaient rieurs, semblaient masquer une grande tristesse passée. Elle était certaine de les avoir déjà vus.

 

Elle sentit le brun s’approcher d’elle et la défaire de ses liens, elle rougit légèrement et pour se donner contenance, elle demanda :

 

« Je… Je ne vous ai pas déjà rencontrés ?

Héhé, Sas’ke, tu te fais encore draguer ! » lança Naruto, tout sourire.

 

Un seconde plus tard, Madame Yamanaka se retrouvait debout en face du blond qui se faisait frapper par le brun.

 

« Peuh, finit par déclarer Sasuke, je suis le dernier descendant des Uchiha.

– Et moi Uzumaki Naruto, vous n’avez pas vécu au Mugenjô alors je pense que vous vous souviendrez si je vous parle du réceptacle du démon Kyuubi. »

 

Il avait prononcé ces mots avec un visage triste, la femme eu presque envie de le consoler, du moins de s’excuser comme si elle avait demandé quelque chose d’extrêmement gênant. Elle n’eut pas l’occasion de le faire ; la porte claqua et une voix forte se mit à crier :

 

« C’est quoi ce bordel ici ? »

 

 

A suivre

 

 

Commentaire de l'auteur Note d’édition : Hm… En fait, c’est vraiment moins mal que ce que je pensais… ^^’
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales