Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Imaginaire
    Seven Edition
    Nb de signes : 80 000 - 500 000 sec
    Genre : horreur - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Confinement
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 30 000 sec
    Genre : fiction réaliste - témoignage - contemporain - récit de vie - réaliste - humour
    Délai de soumission : 08/05/2020
  • L'Indé Panda 9
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/04/2020
  • L'Ampoule n°7
    Éditions de l’Abat-Jour
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : atypique - étrange - noir
    Délai de soumission : 10/05/2020
  • Mauvais goût
    Bigornette
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2020
  • Prix Zadig de la Nouvelle policière
    Éditions Exæquo
    Nb de signes : 65 000 - 130 000 sec
    Genre : policier
    Délai de soumission : 12/07/2020
  • Littératures de l'imaginaire
    Tirage de têtes
    Nb de signes : 2 000 - 20 000 sec
    Genre : imaginaire - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/05/2020
  • La sauvegarde des orang-outans
    L'ivre d'histoires
    Nb de signes : 15 000 - 45 000 sec
    Genre : steampunk - science-fiction - fantasy
    Délai de soumission : 01/06/2020
  • Dimension "Marmite et microonde"
    Rivière blanche
    Nb de signes : 1 000 - 50 000 sec
    Genre : steampunk - horreur - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 30/09/2020
  • Depuis plusieurs jours, la plage était déserte.
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : < 4 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/03/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Découvrez le manga indépendant francophone !
 par   - 1417 lectures  - Aucun commentaire

Entrez dans un tout nouveau monde, celui des auteurs de BDs et de mangas indépendants sur internet !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Ne sommes nous que ce que nos rangs désignent.
[Histoire Terminée]
Auteur: pouki Vue: 41616
[Publiée le: 2007-06-05]    [Mise à Jour: 2007-12-12]
13+  Signaler Romance/Drame/Action-Aventure Commentaires : 226
Description:
Au milieu des années 1800, la guerre entre le gouvernement et les rebelles déchire le pays.
Sakura en fera les frais et sera vendue à un homme qu'elle ne connait pas et qui sera son seul espoir.

PS: juste une mise à jour et modification de la synthaxe.
Sasusaku
Crédits:
Les personnages ne m'appartiennent pas.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Prologue

[1783 mots]
Publié le: 2007-06-05
Mis à Jour: 2007-11-30
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Ne sommes nous que ce que nos rangs désignent.

 

 

     Cette histoire se passe avant la nouvelle ère, vers le milieu des années 1800.

Le gouvernent mis en place est sur le point de s'effondrer. La guerre entre l'armée et des petits groupuscules de résistants persiste.

Le nombre de morts augmente chaque jour, mais pourtant aucune solution ne semble se présenter pour y mettre fin.

La partie Est du pays est à feu et à sang. Les combats se propagent vers l'ouest, atteignant les coins les plus reculés.

 

Notre histoire débute dans un de ces petits villages éloignés. Il ne devait pas y avoir plus d'une centaine d'habitants.

La plupart des hommes étaient ou en guerre ou dans les champs. Il ne restait donc que les femmes et enfants, qui s'occupaient du village, en essayant d'oublier les méfaits de cette guerre qui continuait de prendre de l'ampleur.

C'est ici que vivait Sakura Haruno, une jeune femme de 18 ans, au caractère bien trempé, mais malgré tout faisant preuve d'une extrême douceur et d'une infinie tendresse.

Son père était parti sur le front depuis maintenant 6 mois. Les nouvelles étant rares, elle priait pour qu'il ne lui soit rien arrivé. Elle vivait donc avec sa mère et s'occupait des enfants du village, leur montrant quelques techniques pour se défendre au cas où des brigands arpenteraient les environs.

En effet, le père de Sakura était Ninja, il avait donc enseigner les bases à sa fille comme le maniement du kunai, comment malaxer le chakra, et quelques techniques de Taijustu.

Mais elle était loin d'égaler le niveau d'une Kunoichi.

Elle s'entraînait un peu tous les jours avec son amie d'enfance, Hinata, qui descendait d'une grande lignée de Ninja mais qui était beaucoup trop gentille pour pouvoir prendre la succession.

 

Un matin, alors que le soleil s'était levé depuis quelques heures, nos deux amies s'entraînaient, enchaînant des lancers de kunais.

Les cheveux roses de  Sakura volaient au grès de ses esquives, ses yeux verts ne quittant pas les armes qui se dirigeaient vers elle. Elle était très souple et gracieuse dans ses mouvements.

Quant à Hinata, elle se servait du pouvoir de ses yeux nacrés pour anticiper les réactions de son amie.

Un bruit lourd les stoppa dans leur élan.

Elle dirigèrent leur regard vers la montagne, et virent un gros nuage de fumée noire s'en échapper.

Puis s'en suivit un autre bruit, puis un autre, en et encore un autre.

Des cris commencèrent à se mêler au brouhaha déjà présents.

Au loin, on pouvait apercevoir des flammes, tant de flammes.

« - Hinata!! Le village, il faut vite y retourner! Lança la jeune femme aux cheveux roses.

- Je te suis! » S’empressa de répondre son amie.

Elles coururent à toute allure jusqu'au village, espérant qu'il ne soit encore rien arrivé.

L'odeur de la fumée se répandait de plus en plus, au fil de leur approche du village.

L'inquiétude commençait à les étouffer. Les branches leur griffaient les bras et le visage sur leur passage.

Essoufflées, elles arrivèrent au village. La terreur y régnait.

Tout était en feu, des hommes brûlaient, pillaient, tuaient tout ce qu'ils trouvaient. Ils étaient une vingtaine, suffisamment pour tout détruire.

« - Sakura, il faut que l'on évacue le village le plus vite possible. » murmura Hinata.

« - Tu as raison, mieux vaut se séparer pour aller plus vite. Tu prends par là et moi par là. Ne prend pas de risques inutiles surtout. On se retrouve près du tombeau des ancêtres.

- D'accord. Bonne chance Sakura

- Bonne chance à toi aussi. »

Et c'est sur ces paroles qu'elles se séparèrent.

 

Hinata se dirigea vers sa maison, en disant à tous les habitants encore en vie de se réfugier au tombeau des ancêtres. En passant devant une maison en flamme, elle entendit des cris, et aperçut une enfant coincée à l'intérieur. Elle s'engouffra au plus vite dans la maison, les flammes lui brûlant la peau, la fumée l'empêchant de respirer. Elle retrouva bien vite la fillette grâce à ses yeux, et ressortit de la maison qui était sur le point de s'effondrer.

Hinata: Ca va, c'est fini, ne t'inquiète pas...

La fillette était encore terrorisée, ses larmes coulaient abondamment. Elle se blottit contre Hinata, qui se releva pour se diriger vers le manoir de sa famille. Elle n'entendit pas l'homme qui se trouvait derrière elle....

 

Sakura, elle, courut vers chez elle, essayant de ne pas penser au pire. Les flammes envahissaient les rues, le sang coulait des mûrs, des corps jonchaient le sol. Plus elle s'approchait, plus elle avait peur.

Elle se cachait des hommes qui rodaient, sachant que pendant un combat, elle n'aurait certainement pas l'avantage. Une fois la voie libre, elle reprit sa route. Sa maison  lui apparut.

Elle se figea, le feu dévorait tout, le bois brûlait, les murs s’effondraient.  Elle s'approcha, ne pouvant détacher son regard de la forme étendue sur le sol, qu'elle venait de discerner.

« - Maman!! » cria la jeune femme à la vue du corps allongé.

Elle se précipita vers le corps de sa mère, une marre de sang autour d'elle, le visage meurtri et le bras droit brûlé.

« - Maman!! Tiens bon maman! Je vais te sortir de là tu vas voir!

- Ma petite Sakura, je suis si heureuse que tu sois vivante...N'oublie pas...pas que je t'aime...ma chérie. Vis, pour nous... nous deux... »

- Maman! Maman!!!! MAMAN!!!! »

Les paupières à jamais fermées, le corps inerte, la mère de Sakura partit là d'où on ne revenait jamais.

Un torrent de larme déferla sur les joues de Sakura, ne lâchant pas le corps de sa mère, se laissant aller à son chagrin. Le sang de sa mère recouvrait ses vêtements, les cendres marquaient ses jambes et ses bras, lui rendant la peau noire.

Ses cris de désespoir étaient étouffés par le crépitement des flammes. Plus rien ne comptait autour d’elle. Seul le visage de sa mère lui apparaissait, ainsi que ses dernières paroles.

Soudain elle entendit un cri. Elle ne réagit pas tout de suite, se moquant sur le moment de ce qui pouvait se passer, tellement le choc qu’elle venait de subir était grand.

Puis un second cri se fit entendre. Celui ci la sortit de sa torpeur.

Hinata…..

 Elle se releva, tant bien que mal,  jurant à sa mère de survivre, et priant pour que son âme repose en paix auprès des anciens.

« - Je t'aime Maman. Je te promet de vivre, vivre pour que de là où tu es, tu sois fière de moi. »

Sur ces dernières paroles, elle partit en courant vers l'endroit d'où venait le cri.

Les larmes coulaient encore, et elles couleraient sûrement encore longtemps, mais il fallait qu'elle aide Hinata, la seule personne qui lui restait.

 

Elle avait énormément  de mal à déterminer l’endroit où pouvait bien se trouver son amie. La fumée envahissait l’air, répandant l’obscurité sur le village.

Le bruit était incessant. On entendait des habitants hurler, des maisons s’écrouler, des rires qui ne pouvaient provenir que du diable…

Des rires….Cela lui donnait envie de vomir. Comment pouvait-on ressentir autant de plaisir à tuer, à voler des vies.

Elle se dirigea discrètement vers ses rires, et se cacha pour observer ce qui se passait.

C’est là qu’elle vit Hinata, avec la fillette qu’elle avait sauvée des flammes, en train de se faire frapper par un des brigands. Elles essayaient de se défendre mais il était bien plus fort qu’elles.

Son poing se levait, retombant violement, quand un kunai se planta dans sa jambe. Sakura lui fit ensuite un croche pied qui le fit tomber au sol. Oubliant toute sa compassion habituelle, elle l’acheva par un autre kunai. Son regard était bien différent de celui qu’elle arborait d’habitude. Elle avait été emportée par un tourbillon de haine qui ne lui laissa même pas le temps de réfléchir.

Tout ce qu’elle voulait, c’était qu’il souffre autant que sa mère ait pu souffrir, qu’il paye pour ses crimes.

Un gémissement de la part des blessées la fit revenir à la réalité. Elle accourut vers son amie.

« - Hinata, tu vas bien ? la jeune femme était morte d’inquiétude pour son amie.

« - Ca pourrait aller mieux…merci Sakura ! »  Rien que cette phrase réussit à la soulager un peu

« - Il faut vite sortir d’ici, tu n’es pas en état de te battre. En plus il faut protéger cette petite fille.

- Mais, ma famille…et ta mère… ? »

Le visage de Sakura s’assombrit. Elle baissa la tête, essayant de dissimuler les larmes qui commençaient à se former.

« - Je pense que ta famille a réussi à  s’enfuir, ils savent se défendre.

Et, et ma mère…elle est morte. »

Elle ne pu retenir un sanglot en finissant cette phrase, les larmes n’étaient plus retenues, ses joues étaient inondées.

« - Sakura…je….je suis désolée. ».

C’était tout ce qu’elle pouvait dire. Mais il y avait-il seulement autre chose à dire ?

«  -Il faut partir. » lança la nouvelle orpheline, tentant de mettre de côté ses pleurs juste le temps de sauver son amie et la petite fille.

C’est ainsi qu’elles levèrent toutes les deux, amenant la fillette avec elles. Les blessures d’Hinata les ralentissaient, mais elle pouvait tout de même marcher. Elles atteignirent la sortie du village, non sans embûche.

Alors que l’espoir d’arriver à la fin de ce cauchemar était proche, elles tombèrent encore sur quatre hommes, mais différents des autres. Leurs tenues ne ressemblaient guère à celle des brigands.

Sakura n’eu pas le temps de se poser plus de questions, qu’elle ressentit une violente douleur à la nuque, qui mêlée à la fatigue, la fit sombrer dans l’inconscience, gardant comme dernière vision, les sourires malsains de ces hommes et le cri étouffé d’Hinata.

 

 

Lorsqu’elle se réveilla, elle n’était plus au village, les flammes avaient disparues, l’odeur du sang était toujours présente ainsi que celle de la fumée, mais elle ne connaissait pas cet endroit.

Elle scruta autour d’elle à la recherche d’une quelconque indication concernant le lieu où elle était. Elle remarqua d’autres personnes comme elle, dans des sortes de grandes prisons, attendant la venue d’on ne sait qui.

Elle vit un homme propre sur lui, certainement riche, s’approcher d’une des cellules,  et dire à un autre homme qui semblait être le patron :

« -Celle la fera parfaitement l’affaire. »

Et c’est à ce moment là qu’elle comprit où elle se trouvait : un marchand d’esclaves….

 

 

 

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales