Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Articles

(Consulter tous les articles)

Questionnaire auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions !
 par   - 394 lectures  - 3 commentaires [11 novembre 2022 à 20:14:31]

Bonjour tout le monde,

Je me permets de poster sur ce site afin de m'aider dans une étude que je mène actuellement sur les auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions. Nous nous appelons Lucie, Maud, Pauline et Manon et sommes en master 2 de Médiation et Création Artistique à l'Université Sorbonne Nouvelle.
Dans le cadre d'un cours sur la Conception de projet et la participation culturelle, nous nous intéressons au public (lecteur.ices et auteur.ices) des fanfictions en France.
Si vous habitez en France et que vous êtes lecteur.ices et auteur.ices de fanfictions, ce questionnaire est pour vous !

Les données recueillies ne seront utilisées qu'à des fins d'analyse et ne seront divulguées qu'à notre professeur.

Voici le lien si vous êtes lecteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc6_1itz9IVJhUfLejHlxD4zotRwUFU8wl2bTlfC_hHKzoRWg/viewform?fbclid=IwAR2T-hRSCR1g2Sys-LUqyEU4M4KA9uNKNmUB0gWXr_cnSXosVq_gsro6_qQ

Voici le lien si vous êtes auteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSccZedHtCGfet4edRy2iPPhTXYEUusmsZU2feTEqGByRPrgDQ/viewform?fbclid=IwAR1RkBx6Fj1ZZ9_oH1I2L1-YaoMUg6fCZPWZbjH4nkF-BOC5rNctEsmCPqI

Vous pouvez bien entendu répondre aux deux questionnaires si vous vous sentez concerné.es par les deux.

Merci pour votre aide qui nous sera précieuse !!

Lucie, Maud, Pauline et Manon

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 3792 lectures  - 6 commentaires [01 septembre 2022 à 23:42:31]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Naruto Auteur: Cel Vue: 78675
[Publiée le: 2012-02-06]    [Mise à Jour: 2013-09-22]
13+  Signaler Action-Aventure Commentaires : 52
Description:
"Il existait jadis un démon renard à neuf queues. Celles-ci étaient si puissantes qu'un simple battement de l'une d'elles faisait s'écrouler les montagnes et soulevait des raz-de-marée. Au prix de nombreux sacrifices, un valeureux ninja, le quatrième maître Hokage, parvint à neutraliser la bête en la scellant dans un nouveau né afin qu'elle cesse de tourmenter les hommes. Malheureusement, l'enfant et son terrible fardeau disparurent cette nuit là sans laisser de trace.

Alors que tous les croyait perdus, le garçon maudit refit surface. Ce fut aux portes du village de Konoha qu'on le retrouva, quelques années après ces tristes événements, avec pour seul bagage une lettre de l'orphelinat où il aurait grandi. Mais le vieux maître Hokage eut beau chercher, jamais il ne trouva trace de cet orphelinat. Tout comme jamais il ne sut comment l'enfant avait pu atterrir là-bas et, surtout, pourquoi il en était revenu.

C'est à présent à Kakashi Hatake, jônin reconnu, qu'il appartient de trouver la réponse à cette question : qui est vraiment Naruto Uzumaki ?"

Attention bien que cette fiction suit au maximum l’œuvre original, il est possible que certains éléments de l'histoire apparaissent plus tôt.

Chapitre en cours d'écriture : 28

Dernier chapitre lu et corrigé par Kill ou Belnonm :
- Chapitre 27

Avancé de l'histoire :

- Prologue (06/02/2012)
- Arc 1 : Le pont du pays des vagues (chap 1 à 5)
- Interlude : Le chat et la souris (Chapi 6 et 7)
- Arc 2 : L'examen Chûnin : _Partie 1, Les seize ( Chap 8 à 22) :
_Partie 2, Le tournoi ( Chap 23 à ...):
- Chapitre 24 (30/06/2013)
- Chapitre 25 (21/07/2013)
- Chapitre 26 (01/09/2013)
- Chapitre 27 (22/09/2013)

Prochain Chapitre au mieux le 13/10/2013.

Je tiens à remercier Kill et Belnonm pour leurs conseils tant sur le plan du français que sur l'histoire en elle-même.
Crédits:
Tous les personnages sont à Masashi Kishimoto, pour le moment.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

La dernière équipe

[3883 mots]
Publié le: 2012-12-23
Mis à Jour: 2012-12-30
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Chapitre 15 :

        Konoha, ce village si majestueux, source de fierté pour les habitants du pays du Feu. Elle savait au plus profond d‘elle-même qu‘un jour elle y retournerait, mais elle nourrissait toutefois l‘espoir que tout serait différant. Pendant longtemps elle aussi fut remplie de fierté et d‘amour pour cet endroit, mais plus maintenant. Avec le temps il lui avait tous pris, et elle l‘avait quitté dans la souffrance. Et voilà qu‘elle y retournait car ce village menaçait de tout lui prendre encore une fois.

— Vous êtes sûre de vouloir passer par là ? interrogea une jeune femme. Nous ne sommes pas obligées de signaler notre présence.
— Non, répondit la personne concernée. Mais c‘est plus sûr pour ce que nous avons à faire. Et puis il est vivant.

        Malgré tout ce que représentait ce lieu pour elle, Tsunade, accompagnée de sa disciple et assistante Shizune, décida de parcourir la centaine de mètres qui les séparait de l‘entrée principale du village caché. C‘était une femme d‘une cinquantaine d‘années qui paraissait en avoir vingt. Petite fille du premier Hokage, élève du troisième, son nom était depuis longtemps rentré dans la légende. C‘était une grande femme sous tous les sens du terme. Elle avait de long cheveux blonds coiffés en tresse qui descendait jusqu‘au creux des reins et de magnifiques yeux bleus en cet instant assombris par de funestes pensées. Autour de son cou pendait un collier très cher à son cœur. Elle était vêtue d‘une chemise blanche qui mettait en valeur les formes généreuses dont la nature l‘avait dotée. Un pantalon en lin noir, une paire d‘escarpins assortis et un long manteau beige.
        Son assistante, de taille moyenne, était brune avec des cheveux mi-long dont deux mèches encadraient son visage. Son teint légèrement halé contrastait avec la peau blanche de son maître et ses yeux évoquaient ceux d‘une biche. Elle portait un haut de kimono bleu nuit ainsi qu‘un pantalon ninja assorti et des sandales.

*****

        L‘Hokage assis sur le canapé de son bureau n‘en avait pas cru ses yeux lorsque son ancienne disciple avait franchi le seuil de sa porte. Il ne l‘avait plus vue depuis la mort de son fiancer à la fin de la dernière grande guerre secrète ninja. C‘était d‘ailleurs à la même époque qu‘Orochimaru avait déserté, quelques semaines après qu‘on lui ait préféré le disciple de son coéquipier, Jiraya, pour le poste vacant de Hokage. Bien qu‘il fut extrêmement heureux de la revoir, il trouvait étrange qu‘elle revienne justement à ce moment, seulement trois jours après l‘apparition du serpent à l‘examen. était-ce une chanceuse coïncidence ou... ?

— Eh bien ! Si j‘avais su que tu passais nous rendre visite je me serais mis sur mon trente et un, plaisanta le veille homme.
— Vous n‘avez pas changé maître, répondit poliment Tsunade.
— Si seulement c‘était vrai, dit-il en riant. En tous cas le temps à l‘air de t‘avoir épargnée. Mais dis moi qui est cette charmante demoiselle qui t‘accompagne ? demanda-t-il, une lueur perverse au fond des yeux.
— Vous n‘avez vraiment pas changé, soupira la princesse alors que l‘Hokage fut pris d‘un fou rire.
— Bien, se reprit-il. Tu comptes rester combien de temps au village ?
— Je l‘ignore. à vrai dire je n‘avais aucune intention de revenir mais Shizune voulait absolument visiter Konoha.
— Oh ! s‘exclama-t-il. Et dis-moi ma petite Shizune, ça ne t‘intéresserait pas de travailler pour moi ?
        Un frisson parcourut son dos alors que son ancienne disciple fusillait le vieil homme du regard et que la pauvre Shizune, complètement déboussolée par le comportement de ce si célèbre ninja, ne savait plus comment réagir. Puis l‘atmosphère changea radicalement.
— Au fait, tu sais que tu es la deuxième feuilles de Konoha à passer cette semaine ? interrogea-t-il en allumant sa pipe.
— Non.
— Non ? répéta-t-il en arquant un sourcil.
— Qu‘importe de quelle menace ce vieux pervers est venu vous avertir, les affaires de Konoha ne me concernent plus depuis longtemps.
— Tu lui en veux encore on dirait, mais tu t‘es trompée de coéquipier.
— Le village ne semble pas avoir subis une quelconque attaque et je vois mal Orochimaru passer simplement vous présenter ses respects, railla-t-elle.
— Oh ! Mais rassure-toi. Ce n‘est pas à moi qu‘il a présenté ses respects mais à son ancienne élève.
— Voilà qui est bien étrange, dit-elle en se servant une tasse de thé posée sur la table basse.
— Eh bien tu sais, il n‘a pas changé. Il est toujours obsédé par ceux qui possèdent des dons héréditaires, dit-il visiblement fatiguer et las.
— Et quel est le malheureux qui a attiré son attention ? demanda-t-elle avec une pointe de curiosité.
— Le dernier des Uchiha.
— Voilà qui est surprenant, le village est devenu bien insouciant ou son niveau à grandement chuté pour qu‘il arrive à l‘approcher.
— Eh bien, soupira le troisième Hokage. Voilà des propos bien sévères. Orochimaru a profité de l‘examen chûnin pour l‘approcher mais ça n‘a pas été sans conséquences.
— Oh ! s‘exclama Tsunade. Le petit Hatake aurait-il fini par être capable de nous affronter ?
— Non, c‘est l‘équipe de sa cible qui lui aurait infligé des blessures.
— Qu‘est-ce que tu racontes ! Tout Uchiha qu‘il soit il n‘en reste pas moins qu‘un aspirant.
— Tu ne m‘écoutes pas, j‘ai dit l‘équipe de Sasuke et non Sasuke.
— Comment ça ? rétorqua-t-elle d‘un air perplexe.
— Je n‘ai pas encore tous les détails puisque la seconde épreuve n‘est pas encore finie. Mais il semble que ce soit sous l‘impulsion de Naruto Uzumaki qu‘ils auraient réussi à lui résister.
— Attends, l‘interrompit la princesse qui semblait extrêmement surprise. Lorsque tu dis Uzumaki tu parles de...
— Oui, parfaitement.

        La nouvelle du retour de la princesse du village fit le tour de Konoha à une vitesse impressionnante. Elle n‘était présente que depuis trois heures que déjà, des personnes venaient la solliciter pour ses compétences médicales. Bien que ses aptitudes en tant que ninja étaient hors du commun, c‘était surtout en tant que médecin qu‘elle était crainte et respectée. Ce flot constant de personne l‘énervait au plus au point. Ce n‘était qu‘une bande d‘hypocrites à ses yeux. Heureusement pour eux, Shizune avait encore foi en son prochain et elle s‘occupait volontairement de toutes ces personnes.

        Le vieil Hokage était plutôt satisfait de son entrevus avec sa protégée. à priori l‘arrivée de Tsunade était une magnifique opportunité. Il avait réussi à attiser suffisamment la curiosité de son élève pour qu‘elle accepte d‘assister à la fin de la seconde épreuve. D‘après les rapports qu‘il avait reçu il faudrait sans doute organiser des éliminatoires. Déjà six équipes avaient réussi en trois jours, d‘ici la fin, il était très probable qu‘ils en comptent une de plus.

*****

        Ses yeux d‘un bleu perçant l‘obsédaient. Il n‘arrivait pas à comprendre pourquoi. Il n‘avait de cesse de se repasser en boucle chaque seconde, analysant tout dans les moindres détails. à chaque fois la conclusion logique était là même et pourtant ce sentiment ne le quittait pas.

        Sasuke tourna la tête pour regarder Sakura s‘occupant inlassablement de Naruto. Cela faisait maintenant une trentaine d‘heures qu‘il dormait. Sa fièvre avait presque totalement disparu et ses plaies cicatrisaient à vue d‘œil. D‘après sa coéquipière, c‘était déjà un miracle qu‘il ait survécu à la morsure du blizzard vu l‘état dans lequel il l‘avait retrouvé. Il lui faudrait deux bons mois pour récupérer. Cependant deux jours après il semblait avoir presque totalement guéri. L‘adolescente supposa que ce miracle provenait de son héritage génétique. En effet le blond leur avait expliqué qu‘il était un des derniers représentants d‘un clan disparu depuis longtemps et dont les caractéristiques principales étaient leur savoir et leur maîtrise dans le maniement des sceaux, leur grande quantité de chakra pouvant surpasser jusqu‘à dix fois celle d‘un ninja d‘élite ainsi que la qualité de celui-ci qui leur conférait une espérance de vie deux à trois fois supérieur aux autres humains. Mais de toute évidence Naruto ignorait les propriétés médicinales de son énergie. Enfin ce fut la seule explication possible pour Sakura qui le voyait guérir avec une telle vitesse.

        Le brun ferma les yeux et retourna à ses réflexions sur Orochimaru. Il prenait enfin conscience du réel niveau d‘un ninja de rang S, le niveau minimum pour aspirer à être véritablement membre de l‘élite. Bien sûr le serpent n‘avait rien révélé de ses véritables capacités. Mais Kakashi était jusqu‘alors son unique repère vis à vis de son objectif, hors lui-même disait correspondre au rang A. Tout un écart qu‘il pouvait maintenant visualiser, jauger.
        Cela l‘énervait au plus au point. Il savait qu‘il avait énormément progressé par rapport au jour où l‘équipe sept avait été formée. Il savait qu‘ensemble ils pouvaient résister à des ninja de niveau supérieur, ils avaient même clairement réussi un tour de force avec leur ultime attaque. Pourtant, il ne se sentait pas fière mais humilié, il n‘avait plus l‘impression d‘avoir progressé mais plutôt celle de stagner. Pour lui le compte était simple : à trois ils résistaient à un jônin. Il fallait donc qu‘il devienne quatre fois plus fort pour rivaliser avec quelqu‘un comme Kakashi ce qui signifiait qu‘il n‘avait même pas comblé un huitième de l‘écart entre lui et son meurtrier de frère.

        Mais ce qui le frustrait le plus n‘était pas sa progression trop lente à son goût. Non ce qui le dérangeait c‘était Naruto. Malgré les dires de ce derniers il savait que cette marque l‘avait rendue plus puissant lorsqu‘elle s‘était activée. Et ils étaient de même niveau avant cette examen, donc logiquement il était devenu le plus fort. Alors comment, dans son état, avait-il réussi à le frapper sans qu‘il ne le sente attaquer ? Mais surtout pourquoi le souvenir même du regard que l‘Uzumaki lui avait lancé le terrifiait ? à chaque fois qu‘il revivait cette scène, un quart de seconde avant que Sakura n‘intervienne, il voyait sa fin.
— Tu te crois fort là ! Regardez-moi ça, donnez l‘illusion de puissance à un Uchiha et il deviendra un bon toutou ! Je pensais que t‘étais plus fort que ça mais visiblement je me suis trompé Sasuke.
        Sasuke ne cessait de repasser en boucle les paroles du blond afin de comprendre la raison même de sa peur. Son instinct lui disait que la clef se trouvait dans ces paroles. Les mots qui le perturbaient le plus étaient l‘illusion de puissance, l‘illusion...

        Le brun ouvrit subitement les yeux. Sa peur, sa sensation de faiblesse, sa vision funeste. Il comprenait tout, il avait fait fausse route en pensant avoir dépassé Naruto. Effectivement le sceau d‘Orochimaru le rendait plus puissant mais il diminuait, ou plutôt il entravait ses capacités de réflexion. Il avait pour lui sa maîtrise des arts ninja, sa vitesse, sa précision et surtout ses facultés intellectuelles. Le blond lui était puissant, endurant, créatif et disposait par dessus tout d‘un instinct effrayant au combat. Hors face à Naruto le gain de puissance n‘était en rien un avantage, l‘entrave de ses aptitudes mentales signifiait une perte dans tous ses domaines de prédilections. Là où le blond était simplement moins endurant à cause de son état.
        La conclusion était donc logique, ainsi sa vision s‘expliquait. Ce n‘était pas l‘aura du blond ou ses yeux qui en étaient la source. Non c‘était simplement un éclair de lucidité qui l‘avait alors frappé avant que sa fierté ne reprenne le dessus. Ce fut pour cette raison qu‘il avait dû lutter contre lui-même depuis lors pour réussir à admettre la vérité. Mais maintenant sa frustration, sa peur et sa vision l‘avaient quitté. Il était serin et calme.

— Bon retour parmi nous Sasukette ! lança Naruto, un franc sourire aux lèvres.
— Tss ! fut la seule réponse du concerné qui n‘avait pas remarqué que ses coéquipiers l‘observaient durant tous ce temps.
— Ah non ! dit fermement Sakura au blond en le voyant essayer de se redresser. Tu restes au lit jusqu‘à demain en début d‘après-midi, ordonna-t-elle en le plaquant sur le matelas de fortune, sous le rire de l‘Uchiha.
— Et ça vaut aussi pour toi, lança-t-elle au brun qui grimaça en croisant son regard. On ne prend plus aucun risque jusqu‘à la fin de l‘épreuve. Le sceau d‘alarme est activé, on peut donc se reposer jusqu‘à la dernière minute avant de rejoindre la tour centrale. C‘est bien clair ?
— Oui maman, répondirent-ils en cœur sous l‘œil mis amusé mis énervé de la jeune fille.
*****

        Dans la tour centrale de la forêt de la mort, toutes les équipes qui avaient réussi la seconde épreuve étaient réunies dans une sorte de grand hall. La hauteur sous plafond de cette pièce était d‘une quinzaine de mètres tout comme sa largeur pour une longueur totale environs deux fois supérieur. Une balustrade perchée à cinq mètres de haut longeait la salle de chaque côté. Tout au fond de celle-ci une estrade avait été installée avec une immense statue touchant presque le plafond. Au pied du étaient rassemblés tous les examinateurs de la première et seconde épreuve, les maîtres de chacune des équipes qualifiées ainsi que l‘Hokage et son ancienne disciple, la princesse Tsunade accompagnée de son assistante Shizune.

        Konoha comptait quatre équipes : l‘équipe de Kiba, l‘équipe de Chôji, celle de Lee et enfin celle de Kabuto. Suna en possédait deux dont celle des Sabaku. Quant à Kusa, Taki, Ame et Oto, ils avaient tous une équipe. Il ne restait à présent que cinq minutes avant la fin officielle de la seconde épreuve. Pourtant plusieurs genins ainsi que certains examinateurs paraissaient troublés. Ils avaient remarqué qu‘une majorité des shinobi semblaient attendre l‘arrivée d‘une dernière équipe. Et effectivement les teams de Konoha, Gaara et sa famille, les représentant d‘Oto, Ibiki Morino, l‘examinatrice Anko, ainsi que l‘Hokage et ses deux invités regardaient régulièrement vers l‘entrée de la salle.

        Alors qu‘il ne restait plus qu‘une minute et qu‘une tension incompréhensible pour quatre des dix équipes s‘était installée dans la pièce, Hatake Kakashi, le ninja copieur, apparut au milieu des autres jônins en charges d‘aspirants ninja. Un sourire naquit chez différents participants qui se retournèrent vers l‘entrée. Les doubles portes s‘écartèrent pour laisser apparaître l‘équipe sept qui s‘aligna afin d‘observer les autres participants qui les détaillèrent eux aussi. Tout à droite, Sasuke Uchiha se tenait droit et fière, au milieu Sakura Haruno plus déterminée que jamais et enfin à gauche Naruto Uzumaki et son sourire enfantin. Si les vêtements des deux premiers étaient poussiéreux et troués par endroit, ce n‘était pas le cas du dernier. Il portait un pantalon noir qu‘il avait transformé en short ainsi qu‘une chemise bleu nuit avec dans le dos le blason de son coéquipier. N‘ayant pas fermé cette dernière tous voyaient la grande quantité de bandages qui recouvraient sa jambe gauche, son torse et son bras droit. Autour de son cou se balançait un pendentif cylindrique noir. En cet instant précis il émanait d‘eux une aura majestueuse et sauvage.

— Et bien on dirait que tes habitudes ont déteint sur tes élèves, plaisanta à haute voix l‘Hokage avant de rire un bon coup.
        Naruto commença à avancer d‘une démarche sûre et fière. Puis Sakura lui emboîta le pas suivie par Sasuke.
— Vous savez ce qu‘on dit, le vieux ? lança l‘Uzumaki. Faut savoir se faire désirer, déclara-t-il en s‘arrêta à la hauteur des autres qualifiés, les yeux brillants d‘une détermination sans faille.
        Dans l‘esprit des aspirants, plusieurs d‘entre eux éprouvaient le même sentiment. Ainsi, Gaara, Lee, Neji, Kiba et Kabuto mouraient d‘envie d‘enfin affronter Sasuke ou Naruto. Chôji, Hinata, Ino et Shikamaru étaient soulagés. Shino et les deux coéquipiers de Kabuto, Yoroi et Misumi, restèrent totalement neutres. Kankuro et Temari éprouvaient de l‘inquiétude et les autres étaient tous simplement frustrés, ne comprenant pas pourquoi cette équipe était le centre d‘attention d‘autant de monde.
— Ainsi, voilà le trio qui aurai réussi à tenir tête à Orochimaru, dit Tsunade dont les paroles ne furent entendues que des examinateurs et des ninja de niveau supérieur.
        Cette information fit l‘effet d‘une bombe dans l‘esprit de ceux qui l‘ignoraient bien qu‘ils réussirent tous à ne rien laisser paraître. Ils regardaient à présent l‘équipe sept d‘un œil neuf.

        L‘Hokage s‘avança vers le bord de l‘estrade tout en tirant une bouffé dans sa pipe. Il embrassa du regard les onze équipes, attendant que toutes soient prêtes à l‘écouter.

— Bien, avant de vous expliquer en quoi consiste cette troisième épreuve je voudrais vous exposer de façon la plus claire possible le véritable objectif de cet examen, dit-il avant d‘aspirer une nouvelle fois dans sa pipe. Avez-vous déjà réfléchis à ceci, pourquoi cet examen réunit-il des ressortissants de tous les pays de l‘alliance ? Pour renforcer les liens d‘amitié de nos pays ? Ou pour améliorer le niveau global des ninjas ? demanda-t-il en expirant la fumé que contenait ses poumons. Il serait regrettable que vous vous mépreniez sur ce point. Cet examen est en vérité une guerre à échelle réduite entre les pays de l‘alliance.
        Cette déclaration plongea plusieurs genins dans l‘incompréhension totale alors que des chuchotements parcouraient leurs rangs.
— Si l‘on se penche sur l‘histoire on y voit une longue suite de luttes entre pays voisins pour obtenir le pouvoir, continua l‘Hokage comme si de rien n‘était. Et c‘est pour s‘épargner le coût d‘une guerre inutile qu‘ils ont choisi ce lieu pour s‘affronter. Ainsi est né l‘examen chûnin. Certes, c‘est bien sûr un moyen pour nous d‘évaluer nos ninjas mais c‘est avant tous pour le prestige de leur pays que les shinobi viennent se battre au péril de leur vie. En outre les chefs des confréries ninjas et les seigneurs des différents villages cachés assisteront à vos combats. Un grand nombre de choses dépendra des résultats. Les commandes de travail afflueront immanquablement vers les pays forts. Et à l‘inverse les petits pays faibles peineront pour trouver des propositions de contrat. De la même façon, un pays certain de la supériorité militaire de son village n‘hésitera pas à menacer les pays limitrophes. En d‘autres termes il y aura des répercutions sur la politique étrangère.
— Et alors quoi ! s‘exclama Kiba. C‘est pour ça qu‘on doit risquer sa vie !
— La puissance d‘un pays se mesure à celle de son village. La puissance d‘un village à celle de ses ninjas. Et la force réelle du ninja se révèle dans le combats où sa vie est en jeu. C‘est pour cela qu‘on vient vous regarder. C‘est pour cela que vous devez briller. Cet examen ne prend son sens que si l‘on s‘y bat au péril de sa vie. Vos prédécesseurs se sont battus pour devenir des ninja de moyenne classe, avec ce rêve en tête. Il me semblait pourtant avoir été clair ! Ne vous méprenez pas ! déclara-t-il fermement. C‘est une tradition qui vise à préserver les équilibres des forces au prix de la vie. C‘est ce que j‘entends par "lien d‘amitié" dans le monde des shinobi. Je le répète avant que ne débute la troisième épreuve : il ne s‘agit pas d‘un simple examen. Se sont vos rêve et l‘honneur de votre village qui sont en jeu dans cette lutte.
— Quel bla-bla, soupira Gaara visiblement ennuyé. Déballe nous plutôt ton sac sur l‘examen.
— Hum, fit le veille homme en arquant un sourcil. Passons maintenant aux modalités de l‘examen. Il s‘agit de...
        Il s‘arrêta alors qu‘un ninja brun apparut dans un petit nuage de fumé, à genoux devant lui. Il portait l‘uniforme standard des ninjas de classe supérieur.
— Je suis Hayate Gekko. J‘ai été désigné pour arbitrer les rencontres, dit-il d‘une voix faible et en toussant.
— Je te laisse la parole, répondit l‘Hokage en retournant auprès de Tsunade.
— Bienvenue à vous.
        Il s‘était redressé puis retourné pour faire face aux candidats. Il avait un teint pale limite blanchâtre, ses yeux complètement cernés donnant l‘impression qu‘il allait trépasser dans quelques secondes.
— Avant que ne débute la troisième épreuve il y a un détail à régler, enchaîna-t-il toujours en toussant. Il s‘agit de la phase des préliminaires qui donne accès à l‘épreuve elle-même.
— Des qualif‘ ! s‘insurgea Shikamaru. C‘est quoi cette embrouille ?
— Monsieur, intervient Sakura. Je ne saisis pas très bien le pourquoi de cette phase préliminaire. Nous ne participerons donc pas à la prochaine épreuve ?
— Hum, soupira-t-il. Les deux premières épreuves ont été semble-t-il trop faciles. Du coup il reste un peu trop de monde. Dans un tel cas le règlement prévoit de diminuer le nombre de participants par deux.
        Cette phrase surprit tous les candidats.
— Comme l‘a indiqué le maître Hokage, de nombreux invités assisteront à cette épreuves. Nous ne souhaitons pas en faire une épreuve interminable. Le temps imparti sera donc limité. Sur ce... ceux qui se sentent un peu juste physiquement ou ceux qui préfèrent simplement arrêter doivent se décider maintenant. Les phases préliminaires vont débuter dans un instant.
— Quoi, maintenant ? s‘exclamèrent plusieurs personnes.
        La seule femme de l‘équipe d‘Ame abandonna après quelques secondes de réflexion. Il n‘était pas difficile de voir qu‘elle était moins en forme que ses compagnons. Elle s‘excusa auprès de ses coéquipiers et sortit de la salle.
— Pas d‘autres candidats à l‘abandon ? interrogea Gekko. Ah j‘ai oublié de préciser que vous allez vous affronter les uns les autres en combats singuliers. Donc prenez votre propres décision, elle n‘influencera en rien vos équipiers.
        Il laissa ensuite cinq minutes de réflexion à tous les participants.
— Bien nous allons enfin pouvoir nous mesurer réellement ! Naruto ! Sakura ! déclara Sasuke.
— Je suis d‘accord, qu‘importe contre qui en tombe, on se donnera à fond même si c‘est contre un membre de l‘équipe. D‘accord Sakura ? questionna Naruto.
— Je ne peux rien vous promettre mais je ferais de mon mieux, répondit-elle.
— Parfait, alors au moins durant ces combats et peut-être durant la troisième épreuve l‘équipe sept est temporairement dissoute, conclut Sasuke avec détermination.
— Bon la phase finale des éliminatoires va commencer. Vous vous affronterez en combat singulier. Et dans des conditions de combats réelles. Vous êtes trente-deux soit seize combats. Les vainqueurs passent le tour préliminaire. Il n‘y a aucune règle. Le combat se poursuivra jusqu‘à ce que l‘un des deux combattants meurt, s‘écroule ou se déclare vaincu. Si vous ne souhaitez pas mourir, je vous conseille vivement de reconnaître promptement votre défaite. Si je juge que l‘issue du combat ne fait plus aucun doute, il est possible que j‘interrompe le combat car nous ne tenons pas à accumuler les cadavres.
        Au fond de la salle, en haut à droite, un panneau en bois se souleva pour laisser apparaître un écran géant.
— Regardez bien le panneau électrique devant vous. Deux noms y apparaîtront pour chaque rencontre. Sans plus tarder, j‘appelle les deux premiers combattants.
        Les noms défilèrent alors rapidement sur l‘écran puis :
— Yoroi Akadô contre Kiba Inuzuka, que les concernés avancent. Pour les autres veuillez gagner les tribunes.

        Tout le monde se mit en marche pendant que les deux adversaires s‘observaient. Chaque jônin rejoignit ses élèves dans les tribunes et seuls les examinateurs, l‘Hokage et ses invités restèrent sur l‘estrade. Une fois que tous furent en place pour assister à ce premier duel, Hayate donna le signal du départ.

Commentaire de l'auteur Et voilà un petit chapitre de transition. Je sais qu'il n'y a pas beaucoup d'action mais elle sera au rendez-vous l'année prochaine.
Sachez que tous les futures combats ont été tiré au dé, j'espères qu'ils vous plairont.
J'essayerai de répondre à vos commentaires aussi vite que possible même en cette période de l'année mais ne soyez pas surpris si je tarde un peu.


On se retrouve au plus tard le 13 janvier 2013.
Je vous souhaites un joyeux Noël et de bonne fête de fin d'année.
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2022