Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Articles

(Consulter tous les articles)

Questionnaire auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions !
 par   - 881 lectures  - 4 commentaires [3 décembre 2022 @ 16:04]

Bonjour tout le monde,

Je me permets de poster sur ce site afin de m'aider dans une étude que je mène actuellement sur les auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions. Nous nous appelons Lucie, Maud, Pauline et Manon et sommes en master 2 de Médiation et Création Artistique à l'Université Sorbonne Nouvelle.
Dans le cadre d'un cours sur la Conception de projet et la participation culturelle, nous nous intéressons au public (lecteur.ices et auteur.ices) des fanfictions en France.
Si vous habitez en France et que vous êtes lecteur.ices et auteur.ices de fanfictions, ce questionnaire est pour vous !

Les données recueillies ne seront utilisées qu'à des fins d'analyse et ne seront divulguées qu'à notre professeur.

Voici le lien si vous êtes lecteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc6_1itz9IVJhUfLejHlxD4zotRwUFU8wl2bTlfC_hHKzoRWg/viewform?fbclid=IwAR2T-hRSCR1g2Sys-LUqyEU4M4KA9uNKNmUB0gWXr_cnSXosVq_gsro6_qQ

Voici le lien si vous êtes auteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSccZedHtCGfet4edRy2iPPhTXYEUusmsZU2feTEqGByRPrgDQ/viewform?fbclid=IwAR1RkBx6Fj1ZZ9_oH1I2L1-YaoMUg6fCZPWZbjH4nkF-BOC5rNctEsmCPqI

Vous pouvez bien entendu répondre aux deux questionnaires si vous vous sentez concerné.es par les deux.

Merci pour votre aide qui nous sera précieuse !!

Lucie, Maud, Pauline et Manon

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 4043 lectures  - 6 commentaires [1 septembre 2022 @ 23:42]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Naruto Auteur: Cel Vue: 78765
[Publiée le: 2012-02-06]    [Mise à Jour: 2013-09-22]
13+  Signaler Action-Aventure Commentaires : 52
Description:
"Il existait jadis un démon renard à neuf queues. Celles-ci étaient si puissantes qu'un simple battement de l'une d'elles faisait s'écrouler les montagnes et soulevait des raz-de-marée. Au prix de nombreux sacrifices, un valeureux ninja, le quatrième maître Hokage, parvint à neutraliser la bête en la scellant dans un nouveau né afin qu'elle cesse de tourmenter les hommes. Malheureusement, l'enfant et son terrible fardeau disparurent cette nuit là sans laisser de trace.

Alors que tous les croyait perdus, le garçon maudit refit surface. Ce fut aux portes du village de Konoha qu'on le retrouva, quelques années après ces tristes événements, avec pour seul bagage une lettre de l'orphelinat où il aurait grandi. Mais le vieux maître Hokage eut beau chercher, jamais il ne trouva trace de cet orphelinat. Tout comme jamais il ne sut comment l'enfant avait pu atterrir là-bas et, surtout, pourquoi il en était revenu.

C'est à présent à Kakashi Hatake, jônin reconnu, qu'il appartient de trouver la réponse à cette question : qui est vraiment Naruto Uzumaki ?"

Attention bien que cette fiction suit au maximum l’œuvre original, il est possible que certains éléments de l'histoire apparaissent plus tôt.

Chapitre en cours d'écriture : 28

Dernier chapitre lu et corrigé par Kill ou Belnonm :
- Chapitre 27

Avancé de l'histoire :

- Prologue (06/02/2012)
- Arc 1 : Le pont du pays des vagues (chap 1 à 5)
- Interlude : Le chat et la souris (Chapi 6 et 7)
- Arc 2 : L'examen Chûnin : _Partie 1, Les seize ( Chap 8 à 22) :
_Partie 2, Le tournoi ( Chap 23 à ...):
- Chapitre 24 (30/06/2013)
- Chapitre 25 (21/07/2013)
- Chapitre 26 (01/09/2013)
- Chapitre 27 (22/09/2013)

Prochain Chapitre au mieux le 13/10/2013.

Je tiens à remercier Kill et Belnonm pour leurs conseils tant sur le plan du français que sur l'histoire en elle-même.
Crédits:
Tous les personnages sont à Masashi Kishimoto, pour le moment.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Les larmes de la veilleuse

[4040 mots]
Publié le: 2012-12-02
Mis à Jour: 2012-12-09
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Et oui, vous ne rêvez pas c'est bien un commentaire en début de chapitre.
Avant que vous n'entamiez votre lecture, j'aimerai vous en dire plus sur ma façon d'écrire. Lorsque je rédige un chapitre j'ai toujours différentes musiques en bruit de fond qui m'aident à retranscrire mes récits et mes dialogues.
Je ne suis pas le seul à procédé ainsi et je sais que pour d'autres auteurs, au contraire, ont besoin de silence. À chacun sa méthode comme on dit, cependant ce chapitre est très particulier car je l'ai écrit sur une seul musique.
Il y a eu une sorte d'harmonie, d'alchimie qui s'est produit durant la rédaction de ce texte entre cette musique et le chapitre.
Aussi je vous conseil d'écouté en boucle la musique dont je parle pendant votre lecture.

Il s'agit d'un OST de l'animé Naruto http://naruto-fans.com/wp-content/uploads/2011/08/OST-Naruto-Shippuden-7-Man-Of-The-World.mp3

Comme il n'y a pas de fonction replay je vous conseil de la télécharger en appuyant simplement sur ctrl+s

Voilà bonne lecture ^-^
Chapitre 14 :
         Ce jour là il portait un bon bonnet noir par-dessus ses cache-oreilles. Il avait un pull de laine marqué des armoiries de son clan — les Uchiha — ainsi que des moufles parfaitement assorties. Et comme tous ses camarades, sa mère lui avait mis deux pantalons pour qu‘il ait bien chaud avec une grosse paire de bottes. Du fait de la neige beaucoup de parents avaient accompagné leur enfant pour cette rentrée. Pour lui, c‘était son père et cela le rendait fière. Si vous l‘aviez vu ce jour là dans la poudreuse, vous n‘auriez pu vous empêcher de sourire. Il n‘y a rien de plus beau que de voir un enfant heureux, avec de la neige jusqu‘aux genoux.
         Dans la salle de classe on entendait les rires des enfants, heureux de se retrouver après leurs vacances. Tous discutaient gaiement de ce qu‘ils avaient fait avec leur famille en attendant l‘arrivée de leur professeur Iruka. Lorsque ce dernier entra, les élèves se turent par réflexe. Après avoir rejoint son bureau, il les embrassa du regard, content de revoir ses protégés.
Bonjour, j‘espère que vous avez passé de bonne vacance ? demanda-t-il chaleureusement.
Oui professeur ! répondirent les enfant.
Aujourd‘hui est plus qu‘une simple rentrée les enfants. Je vais vous demander d‘accueillir un nouveau camarade qui vient tous juste d‘arriver à Konoha !
         Il tourna alors la tête vers la porte :
Tu peux entrer !
         La porte s‘ouvrit. Un petit garçon de leur âge pénétra dans la pièce. Le maître lui fit signe de s‘approcher. Tous l‘observaient. Il était un peu plus petit que la moyenne. Il portait un gros pull gris visiblement trop grand pour lui et un simple pantalon marron plutôt usager. Ses cheveux, blond comme les blés, retombaient sur son visage à cause de la neige qui avait fondu dessus. Ses oreilles, son nez et ses mains rougeoyaient à cause du froid. Pendant quelques instant la salle fut plongée dans le silence total alors que le petit garçon les contemplait de ses yeux bleu azure.

        Tout au fond d‘un vieux terrier abandonné résonnait faiblement le crépitement d‘un feu. Au dessus de celui-ci pendait une casserole contenant de l‘eau à ébullition dans laquelle divers plantes médicinal avaient été plongées, ainsi qu‘une petite serviette. Autour reposaient deux garçons sur des lits de fortune. Chacun souffrant énormément. Sur leur front avait été placé une serviette imbibée de la solution. Une bassine traînait à côté du plus petit. Elle aussi remplie de liquide, mais ce dernier était rouge. Un soupir. Une main plongeant alors dans l‘eau fumante et s‘emparant de l‘étoffe.

Je m‘appelle Naruto, Naruto Uzumaki ! dit-il avec sa petit voix d‘enfant. Et je serai le prochain Hokage, lança le petit garçon en leur offrant le plus beau sourire qu‘on aurait pu imaginer tandis que ses nouveaux camarades explosaient de rire.

— Idiot, lâcha Sakura, retenant tant bien que mal ses sanglots.
         Elle ne ressentait pas la chaleur de l‘eau au bout de ses doigts. Elle ne ressentait pas la froideur de la nuit. Elle ne ressentait pas la fatigue qui l‘habitait. Méticuleusement elle défaisait les bandages de son ami qu‘elle lavait. Elle vérifiait que les plaies ne s‘infectaient pas. Elle effectuait des saigner là où le sang était bloqué avant de retiré les chaires mortes. Elle le nettoyait puis remettait ses bandages avant de déposer une serviette humide sur son torse. Ensuite elle s‘occupait du deuxième avec autant de soin. Puis elle lavait les différentes serviettes avant de les mettre dans la solution en ébullition.
         Elle s‘adossa quelques instants contre la paroi, fermant ses yeux rougis.
Maman ! Maman ! criait une petite fille. Je suis rentrée !
         La petite fille portait un bonnet rose avec un pompon, des moufles assorties et un magnifique pull-over blanc avec des motifs marrons. Une paire de bottes blanches et la double couche de pantalon.
Ta journée c‘est bien passée ? interrogea sa mère en la prenant dans ses bras pour l‘embrasser.
Oui ! Il y a un nouveau qui est arrivé ! Il est un peu bizarre mais il fait rire tout le monde !
Et comment s‘appelle ton petit camarade ? demanda-t-elle avec douceur.
Naruto !
Ah ! écoute Sakura, commença sa mère d‘un ton sérieux, à partir de demain évite de fréquenter ce garçon d‘accord ?
Mais pourquoi ?
C‘est un mauvais garçon, si tu le fréquentes tu auras des problèmes. Tu comprends ?
Oui, mais...
Non ! Pas de "mais", tu me promets de rester à l‘écart de ce garçon d‘accord ?
D‘accord.
         Une jeune fille au cheveux rose regardait par la fenêtre une bande d‘enfants qui jouaient dans le parc. Elle reporta son attention de l‘autre coté de la classe : à la troisième rangé son idole, le meilleur élève. Juste derrière sa plus grande rivale. Et deux rangs au-dessus des tables vides.
Professeur Iruka ! cria un ninja de classe moyen en faisant irruption dans la salle.
Oh non ! soupira l‘interpelé.
Naruto est en train de saccager le mont Hokage ! On a besoin de vous pour l‘arrêter !

        Un gémissement. Elle rouvrit les yeux puis se mordit la lèvre inférieur. Elle remit du bois sur les braises pour relancer le feu. Les serviettes posées sur les fronts de ses amis étaient froides depuis longtemps. Elle entendait la respiration saccadée du blond, et avec ses joues brûlantes aucun doute n‘était permis.

         Elle rentrait chez elle, épuisée et affamée. Il faisait beau ce jour là, comment pourrait-elle l‘oublier ? Après tout cette journée avait été tout sauf ordinaire.
Hé ! Sakura ! apostropha un adolescent. Attends !
Quoi ? cria-t-elle. Qu‘est-ce que tu veux Naruto ?
Écoutes. Je me disais maintenant qu‘on est dans la même équipe on pourrait devenir ami, déclara-t-il avec un grand sourire.
Tss ! C‘est pas parce que tu as eu un coup de chance en connaissant déjà les modalités de l‘épreuve de maître Kakashi que je vais devenir ami avec toi ! Jamais je serais ton ami ! Je te supporte juste parce que je peux pas faire autrement !
         Minutieusement, elle exécuta les opérations qu‘elle connaissait dans l‘ordre qu‘elle avait établis. Puis elle commença à confectionner un bôme à l‘aloe vera qu‘elle étala sur le torse du blond pour apaiser et faciliter sa respiration.
— Pardon ! souffla Sakura du bout des lèvre. Pardon !
         Des larmes coulèrent le long de ses joues, sa gorge était sèche, son nez et ses cheveux humides, son corps était parcouru de léger spasmes, mais elle ne s‘en rendait pas compte. Si l‘on ne regardait que ses mains alors il était impossible d‘imaginer dans quelle état elle se trouvait réellement tellement elles bougeaient avec calme et sérénité.
         Un jeune homme aux cheveux argentés les salua puis disparut dans un petit nuage de fumée. L‘équipe sept décida de faire comme leur maître et de s‘offrir le temps qu‘il restait avant l‘examen chûnin pour prendre des vacances.
Bon, avant de débuter cette belle semaine de repos, j‘ai quelque chose qui devrait vous plaire, dit joyeusement Naruto.
Tu t‘es acheté un cerveau ? demanda naïvement Sasuke.
Ah ! Ah ! Très drôle. Tu vas pas me manquer durant ces vacances. En attendant voici un nouveau sceau, dit-il en leur tendant un parchemin chacun. Je l‘ai appris depuis un moment mais tant que Kakashi est avec nous, il n‘aurai servit à rien. Mais là, pour cet examen ça nous sera peut-être utile.
Bof, ça m‘étonnerait, dit le brun.
Si ça te plaît pas rends-moi mon parchemin !
Tss, tu peux toujours courir, dit-il en filant à l‘anglaise.
Sasuke !!!!

        Un. Elle s‘arrêta une demi-seconde ; posa sur le coté les serviettes qu‘elle nettoyait. Quatre. Elle prit celles qui étaient dans l‘eau bouillante et les plaça sur leur front. Puis elle remit du bois sur le feu. Sept. Elle déposa des couvertures de fortunes sur ses amis. Elle se leva et marcha.

On a vraiment de la chance ! déclara Naruto. Grâce à Kakashi qui a eu la brillante idée de te faire faire ce stage à l‘hôpital et grâce au fait que tu es devenue accroc à la médecine, Sasuke et moi on peut se donner à fond ! Pas vrai Sasuke ?
Si on veut, dit-il.
Je ne m‘intéresse pas à la médecine pour que vous vous amusiez à vous blesser en vous battant ! sermonna Sakura.
Oh ! T‘inquiètes ! lança Naruto en souriant. Après tous, tu es...
         Les premiers rayons de soleil vinrent lécher sa peau. Une petite brise lui caressa la nuque, provoquant un léger frisson. Derrière elle : l‘entrée de la tanière. Devant elle la forêt de la mort et les sbires d‘Orochimaru.
— Jack pot ! déclara Zaku.
— Tss, elle a pas dormi de la nuit visiblement, remarqua Kin.
— Écarte-toi, morveuse ! Le seul qui nous intéresse c‘est Sasuke ! Si tu fais ce qu‘on te dit on te fera pas de mal, promit simplement Doku.
— Non ! répondit-elle fermement. Après tous, je suis celle qui veille sur eux.
         Sakura lança trois kunai à leurs pieds en guise d‘avertissement, ce qui déclencha un fou rire chez les genins d‘Oto. Alors, d‘une voix totalement neutre qu‘elle ne se connaissait pas, l‘adolescente leur dit simple :
— Si vous franchissez ces kunai je vous vaincrai.
— Tss, comme si on avait quelque chose à craindre de toi ! cria Zaku alors qu‘ils bondissaient sur elle.
         À peine eurent-ils dépassé les armes de Sakura que ces dernières explosèrent.
         Deux adolescents marchaient côte à côte. Le brun était un peu plus grand que sa coéquipière. Il guidait cette dernière à travers un quartier délabré et sale où personne n‘avait mis les pieds depuis des années. Ils finirent par arriver devant une boutique de fabriquant d‘armes dans le même état que le reste du quartier. Celle-ci semblait différente des autres bâtiments ; en effet l‘intérieur était éclairé et offrait un minimum de propreté. Dans l‘arrière salle se trouvait un jeune blond avec sur la tête un drôle de casque. Ce chapeau possédait un système de loupe comme ceux des horlogers. Naruto s‘était installé ici il y a quelques années. Il avait fait de ce lieu le centre de fabrication de ces farces et attrapes qu‘il imaginait. Sasuke piqua alors une crise en découvrant qu‘il utilisait un bâtiment du domaine Uchiha sans sa permission depuis aussi longtemps.
Quoi qu‘il en soit, repris le blond une fois le brun calmé. J‘ai mis au point le premier kunai explosif ! dit-il fièrement. L‘utilisation est très simple : vous injectez un peu de chakra dans la poignet, ce qui va créer un fil de chakra entre vous et l‘arme. Ensuite vous envoyez le couteau où vous souhaitez déclencher l‘explosion puis rompez le fils et ça sautera immédiatement.
On a déjà des parchemins explosifs, je vois pas l‘intérêt de ton invention ! répliqua Sasuke, toujours énervé.
L‘intérêt c‘est qu‘il est impossible de différencier à l‘œil nu un kunai explosif d‘un kunai normal et qu‘on est pas obligé d‘y mettre un parchemin.

        L‘équipe du son se sentait humiliée car, en plus des blessures que l‘explosion leur avait causées, cette gamine avait réussi à les séparer et à les isoler. Jamais ils n‘avaient imaginé qu‘elle maîtriserait une technique de clonage réelle.

Dites ? interrompit Sakura. Je voulais vous demandez...
Oui ? répondit Naruto pour l‘inciter à continuer tandis que Sasuke arquait un sourcil.
Voilà, vous passez beaucoup de temps à vous affronter pour vous entraîner... Et je me disais que... Toi Sasuke, tu dois avoir pas mal d‘expérience dans les combats ou tu es en infériorité numérique... Et toi, tu as une bonne maîtrise de l‘utilisation des clones... Alors je...
Tu voudrais qu‘on te donne des conseilles, conclut Sasuke.

        Cette petite peste était plus rapide que Zaku ne l‘avait imaginé. En plus son niveau dans le combat au corps à corps l‘empêchait d‘attaquer. Voilà maintenant quatre minutes qu‘elle le contraignait à se défende, mais il lui paraissait impossible qu‘elle puisse garder ce rythme encore longtemps.
        Comment ? Mais comment faisait-elle pour continuer à se battre alors qu‘il l‘avait touchée avec son attaque ? Elle devrait déjà être à terre. Sa technique n‘avait jamais échoué. Et pourtant Doku ne pouvait que se rendre à l‘évidence : cette morveuse rosâtre le mettait en échec.
        Kin était sur le cul. Jamais Sakura ne lui avait parue menaçante lorsqu‘ils les avaient observés avant l‘examen. Mais là, les choses étaient claires : si ses coéquipiers ne venaient pas la soutenir rapidement elle serait vaincue.

Écoute Sakura, expliqua Kakashi. L‘important avec une illusion, ce n‘est pas sa puissance ni son réalisme. L‘important c‘est sa durée, du moment où tu lances ton genjutsu au moment où ton adversaire réalise la vérité.
Oui, maître.

        Une erreur. Trois possibilités et une erreur. Choisir la moins forte, commencer par neutraliser le plus faible avant de s‘occuper des plus forts. Comment avait-elle pu l‘oublier ?

Si ton adversaire est plus fort que toi, fuir ne sert à rien, expliquait Sasuke. Car il te rattraperait rapidement.
D‘accord.
Si ton adversaire est aussi fort que toi alors vas-y à fond, reprit-il.
Et si mon adversaire et plus faible que moi ?
Alors tu perdras, intervint Naruto. Si tu fais l‘erreur de considérer ton adversaire comme plus faible que toi tu perdras. Quoi qu‘il arrive n‘oublie jamais ça : quelque soit ton adversaire, soit il est aussi fort que toi, soit il est plus fort. Autrement dit tu dois toujours te donner à fond.

        Elle avait voulu neutraliser Kin avec une illusion mais elle avait aussi voulu économiser son chakra. Résultat c‘était elle qui avait été vaincue.
        Son adversaire la maîtrisait grâce à ses cheveux qu‘elle tenait d‘une main ferme. Elle lui faisait même la moral en lui disant qu‘elle passait trop de temps à s‘occupait de son apparence et pas assez à s‘entraîner. S‘entraîner.

Hé ! apostropha une petite fille qui courrait vers un groupe d‘amies. Devinez quoi ?
Quoi ? Parle ! dit une autre fille curieuse de savoir ce qui se passait.
Et bien, à ce qui parait Sasuke aime les filles qui ont de longs cheveux.
Vraiment !

Et ben Sakura qu‘est-ce que tu fais ? demanda Naruto.
J‘arrête là, je suis épuisée, dit-elle en s‘allongeant dans l‘herbe.
T‘es sûre que tu veux pas continuer l‘entraînement ? Il reste qu‘une demi-heure, insista le blond.
Non ! Je m‘arrête là pour aujourd‘hui.
Comme tu veux, répondit Sasuke.
         Zaku se moquait ouvertement d‘elle et lui dit de profiter du spectacle. Car ce qu‘il allait faire à ses amis allait être sanglant.
— Non !
         Sa voix retentit telle la foudre dans leurs oreilles. D‘un geste rapide, précis et dépourvu d‘hésitation elle abandonna la moitié de ses beaux cheveux qu‘elle trancha d‘un coup de kunai. Sous leurs regards médusés, elle s‘élança. En riant Zaku tendit ses mains vers elle. Un puissant souffle destructeur partit d‘eux vers elle. Le vent la percuta avec force mais elle ne s‘arrêta pas. Quelle puissance ! Quelle faiblesse ! Quelle vérité ! Elle était Sakura Haruno, celle qui veille !

        Elle ouvrit les yeux. L‘espace d‘un instant elle avait perdu connaissance. Sa vision était trouble. Elle entendait des voix qui semblaient distantes et familière. Elle essaya de se relever mais elle fut prise de vertige. Enfin elle reconnut ces voix. C‘étaient Ino, Chôji et Shikamaru, ainsi que ceux d‘Oto. Il n‘en manquait donc plus qu‘un. Ils avaient engagé le combat, cela lui donnait un peu de répit.
        Tout un coup elle ressentit une aura malsaine provenant du terrier. Que s‘était-il passé pendant qu‘elle avait perdu connaissance ? Ses amis étaient-ils encore en vie ? Puis elle le vit sortir. Il était là, debout, droit et fière comme si rien ne s‘était passé. Puis, alors que Sasuke avançait dans sa direction, elle remarqua. Cette puissance froide et haineuse, c‘était de lui qu‘elle provenait. Et sur son corps, qu‘étaient-ce ces marques ? Qu‘est-ce qu‘Orochimaru lui avait fait ?

C‘est pour ça qu‘il est incapable de se contrôler et qu‘il en fait toujours qu‘à sa tête ! déclara-t-elle.
Tu as pensé à la solitude ? C‘est bien plus dur d‘être seul que de se faire passer un savon de temps en temps.
Qu‘est-ce qui te prend tout à coup...
Franchement Sakura, t‘es lourd !

        Le brun lui demanda qui l‘avait mise dans cet état mais elle ne l‘entendait pas. Son corps tremblait mais elle ne bougeait pas. Ses larmes coulaient mais elle ne pleurait pas. Ses yeux l‘observaient mais elle ne le voyait pas.
        Un silence pesant s‘était installé mais Zaku le brisa. Sous le regard choqué de ses coéquipiers, inconscient du danger, vaniteux, il déclara être le responsable de l‘état de la rose. Il tendit ses mains vers eux pour attaquer mais il fut projeté en arrière. Le choc le fit souffrir mais il se reprit tout de même. Dans la direction d‘où il venait, il vit Sasuke marchant vers lui. Il voulut contre-attaquer mais le brun disparut de son champs de vision. Il n‘arrivait pas à suivre ses mouvements. Maintenant il réalisait sa folie tandis que son corps souffrait sous les coups.

        Impossible, c‘était le monde à l‘envers. Leur cible, l‘Uchiha, s‘apprêtait à lui briser les deux bras mais Doku intervint enfin pour le sauver en projetant cet enfoiré. Enfin c‘était ce que Zaku avait cru en apercevant les bandages de son sauveur qui n‘était autre que Naruto.
        Ses cheveux en batailles dansaient au rythme de la brise. Ses yeux azures perçants comme ceux d‘un aigle le fixaient avec une colère qu‘on ne lui connaissait pas. Son corps était en partie recouvert de bandages et de ce qu‘il restait de ses vêtements. Comment pouvait-il tenir debout avec la fièvre qui était la sienne ? Comment pouvait-il avoir la force de stopper Sasuke ? Comment ?

Pour notre victoire sur Gato ! Hip ! Hip ! Hip !
Houra !
Hip ! Hip ! Hip !
Houra !
Pour Konoha, commença à déclarer Tasuna, et son équipe ! L‘équipe sept Hip ! Hip ! Hip !
Houra !
— Qu‘est-ce qui te prend Naruto ! hurla Sasuke avec rage en se relevant.
— Je te retourne la question Sasuke ! répondit-il avec force et avec une colère qui fit trembler Zaku.
        Quel idiot ce mec. C‘était déjà un miracle qu‘il ait réussi à frapper l‘Uchiha. Et maintenant qu‘il l‘avait défié, Zaku croyait savoir parfaitement combien provoquer ce ninja était suicidaire. Mais peut-être que le blondinet pensait qu‘être son coéquipier le protégerait ?
— J‘étais simplement en train de corriger celui qui a levé la main sur Sakura. Pourquoi ?
— Tu te fous de ma gueule ! hurla-t-il avec rage. Je croyais que tu te battais pour ton honneur, pour ta fierté !
— Et en quoi me serais-je déshonoré selon toi ! Hein ?
— Ce sceau sur ton corps. C‘est celui de ce serpent ! J‘ai senti sa pestilence mais j‘aurais jamais cru qu‘elle émanerait de toi !
— Tss, tu ne sais pas de quoi tu parles ! Maintenant écarte-toi que j‘en finisse avec eux !
— Tu te crois fort là ! Regardez-moi ça, donnez l‘illusion de puissance à un Uchiha et il deviendra un bon toutou ! Je pensais que t‘étais plus fort que ça mais visiblement je me suis trompé Sasuke.
         La tension entre eux montait à une vitesse effroyable. Les bandages de Naruto commencèrent à se teinter de rouge à cause de ses muscles qui se contractaient pour se préparer à se battre. L‘aura de Sasuke s‘intensifiait elle aussi. Le brun ne supportait pas cette dernière insulte, bien trop proche de la réalité.
— ARRêTEZ !
         Le hurlement de Sakura était tel qu‘elle s‘en était presque déchiré les cordes vocales. En réalisant l‘état dans lequel se trouvait sa coéquipière l‘Uchiha sortit de la sorte de transe dans laquelle le sceau l‘avait plongé. Puis il réussi à désactiver ce dernier, tombant à genoux sous l‘effet cumulé de la perte de puissance et de la fatigue mentale. Il tourna son regard vers Naruto et réalisa ce qu‘il avait fait.
         C‘est alors que Zaku pensa avoir décelé une chance de tuer Sasuke. Se redressant d‘un coup il tendit les bras vers sa cible. Naruto qui était trop absorbé par son coéquipier malade et épuisé ne remarqua pas à temps l‘action du genin. Mais heureusement le septième intru intervint à temps pensa Sakura. Ainsi c‘était donc Lee.
         S‘il ne s‘était pas montré plus tôt c‘était parce qu‘elle semblait réussir toute seule face à cette équipe. Mais elle était trop fatiguée, c‘est ce qu‘il s‘était dit lorsque  l‘équipe d‘Oto l‘avait immobilisée. L‘espace d‘une seconde il allait s‘élancer pour la secourir mais elle avait tranché ses cheveux et chargé avec une détermination qu‘il n‘avait jamais vue. Elle avait encaissé l‘attaque de Zaku sans sourciller et réussi à l‘envoyer valser sur quelques mètres avant de perdre connaissance.
         Ses ennemis avaient alors décidé de l‘achever mais l‘équipe huit avait réagi plus vite que lui. Néanmoins ils avaient été défait face à des adversaires qui ne se battaient pas aussi loyalement qu‘eux. Cette fois encore il n‘avait pas eu à s‘interposer puisque Sasuke avait fait son apparition. Mais là, avec cette attaque en traître Lee bondit enfin sous les yeux de ses coéquipiers qui avaient fini par le rejoindre et avaient assisté uniquement à l‘apparition de l‘Uchiha.
         Le fauve de Jade exprima tout le dégoût qu‘il ressentait envers Zaku. Ce ninja sans honneur qui n‘hésitait pas à frapper le coéquipier de l‘homme qui lui avait sauvé la vie. Déjà qu‘il ne méritait pas d‘être sauvé aux yeux de Lee. Naruto demanda alors à Sakura ce qu‘elle désirait vis à vis des aspirants du Son :
— Qu‘ils partent, souffla-t-elle de sa faible voix.
— Déposez vos deux rouleaux et partez, dit Naruto sur un ton qui ne laissait place à aucune négociation.
         Doku ne chercha pas à se faire prier. Il ignorait comment il savait pour les deux parchemins en leur possession mais il était clair dans son esprit qu‘il devait saisir cette porte de sortie. Il déposa les deux objets puis ramassa Zaku qui avait fini par perdre connaissance et partit, suivis par Kin.
         Naruto regarda rapidement les rouleaux puis prit la parole :
— Ces rouleaux sont pour vous, dit-il en s‘adressant à Shikamaru et Lee.
— Hein ? Pourquoi ? demanda spontanément Lee.
— Parce-que vous avez aidé Sakura, dit-il pour l‘équipe huit, même si j‘ignore les détails. Parce-que tu viens de sauver mon coéquipier, parce-qu‘on a déjà ce rouleau.
         Il marqua une courte pause :
— Et puis même si je ne crois pas que vous profiteriez de cette situation pour nous attaquer, vous les offrir est une sécurité.
— Tss, tu peux garder ton rouleau ! intervint Neji adossé à un arbre derrière eux. Nous réussirons cette épreuve avec fierté et pas en profitant de la faiblesse d‘une équipe. Mais voilà ce que je vous propose. Je prends ce parchemin et je vous donne le notre. Ainsi vous n‘aurez plus qu‘à vous soigner et à atteindre la tour.
— Et qu‘est-ce qui te fait croire qu‘on est prêt à gagner de cette manière ?
— Il suffit de te regarder pour savoir que vous avez combattu une équipe très forte. Peut-être même avez-vous subis le super jutsu qu‘on a vu la nuit dernière. Et pourtant vous êtes en vie, et si j‘en crois tes dires vous avez toujours votre rouleau. En ce qui me concerne vous avez déjà fait vos preuves pour cette épreuve. Et je veux vous affrontez, alors je ne vais pas prendre le risque que vous soyez disqualifiés juste pour une petite formalité. N‘y voyait pas de la charité ou de la pitié. C‘est juste un investissement de mon équipe pour pouvoir vous vaincre au court de l‘épreuve suivante. Ni plus. Ni moins.
         Naruto jeta un coup d‘œil rapide à ses coéquipiers puis accepta la proposition de Neji. Ces derniers les quittèrent quelques minutes plus tard. L‘équipe huit décida de rester avec eux le temps que Sakura et Sasuke récupèrent, ce qui leur prit une journée. Ils parlèrent peu. Shikamaru et Chôji montaient la garde et Ino s‘occupait de Naruto comme Sakura lui avait indiqué. Puis le lendemain ils laissèrent l‘équipe sept en espérant les retrouver dans trois jours pour la fin de l‘épreuve.
Commentaire de l'auteur Alors ? J'aimerai réellement savoir ce que vous en avez pensez s'il vous plaît.
Je sais que la plus part d'entre vous ne commente que rarement et je peux le comprend ( manque de temps, peu de chose à dire car les chapitres collent encore beaucoup à l'histoire original, ect...) cependant j'ai quand même pleuré en écrivant ce chapitre. Vous comprenez à quel point j'ai été en osmose avec les sentiments et les actions de Sakura dans ce chapitre. C'est pour cette raison que j'aimerai connaitre ce que vous avez ressenti, avez-vous été un peu ému ? Êtes-vous resté de marbre ? Ou avez-vous partagé le coeur de la rose ?

Bref dit-moi tous ^.^

Ps: Prochain chapitre le 23/12/2012 un peu avant Noël si la fin du monde ne s'est pas produit :p
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2023