Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Articles

(Consulter tous les articles)

Questionnaire auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions !
 par   - 394 lectures  - 3 commentaires [11 novembre 2022 à 20:14:31]

Bonjour tout le monde,

Je me permets de poster sur ce site afin de m'aider dans une étude que je mène actuellement sur les auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions. Nous nous appelons Lucie, Maud, Pauline et Manon et sommes en master 2 de Médiation et Création Artistique à l'Université Sorbonne Nouvelle.
Dans le cadre d'un cours sur la Conception de projet et la participation culturelle, nous nous intéressons au public (lecteur.ices et auteur.ices) des fanfictions en France.
Si vous habitez en France et que vous êtes lecteur.ices et auteur.ices de fanfictions, ce questionnaire est pour vous !

Les données recueillies ne seront utilisées qu'à des fins d'analyse et ne seront divulguées qu'à notre professeur.

Voici le lien si vous êtes lecteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc6_1itz9IVJhUfLejHlxD4zotRwUFU8wl2bTlfC_hHKzoRWg/viewform?fbclid=IwAR2T-hRSCR1g2Sys-LUqyEU4M4KA9uNKNmUB0gWXr_cnSXosVq_gsro6_qQ

Voici le lien si vous êtes auteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSccZedHtCGfet4edRy2iPPhTXYEUusmsZU2feTEqGByRPrgDQ/viewform?fbclid=IwAR1RkBx6Fj1ZZ9_oH1I2L1-YaoMUg6fCZPWZbjH4nkF-BOC5rNctEsmCPqI

Vous pouvez bien entendu répondre aux deux questionnaires si vous vous sentez concerné.es par les deux.

Merci pour votre aide qui nous sera précieuse !!

Lucie, Maud, Pauline et Manon

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 3792 lectures  - 6 commentaires [01 septembre 2022 à 23:42:31]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Naruto Auteur: Cel Vue: 78673
[Publiée le: 2012-02-06]    [Mise à Jour: 2013-09-22]
13+  Signaler Action-Aventure Commentaires : 52
Description:
"Il existait jadis un démon renard à neuf queues. Celles-ci étaient si puissantes qu'un simple battement de l'une d'elles faisait s'écrouler les montagnes et soulevait des raz-de-marée. Au prix de nombreux sacrifices, un valeureux ninja, le quatrième maître Hokage, parvint à neutraliser la bête en la scellant dans un nouveau né afin qu'elle cesse de tourmenter les hommes. Malheureusement, l'enfant et son terrible fardeau disparurent cette nuit là sans laisser de trace.

Alors que tous les croyait perdus, le garçon maudit refit surface. Ce fut aux portes du village de Konoha qu'on le retrouva, quelques années après ces tristes événements, avec pour seul bagage une lettre de l'orphelinat où il aurait grandi. Mais le vieux maître Hokage eut beau chercher, jamais il ne trouva trace de cet orphelinat. Tout comme jamais il ne sut comment l'enfant avait pu atterrir là-bas et, surtout, pourquoi il en était revenu.

C'est à présent à Kakashi Hatake, jônin reconnu, qu'il appartient de trouver la réponse à cette question : qui est vraiment Naruto Uzumaki ?"

Attention bien que cette fiction suit au maximum l’œuvre original, il est possible que certains éléments de l'histoire apparaissent plus tôt.

Chapitre en cours d'écriture : 28

Dernier chapitre lu et corrigé par Kill ou Belnonm :
- Chapitre 27

Avancé de l'histoire :

- Prologue (06/02/2012)
- Arc 1 : Le pont du pays des vagues (chap 1 à 5)
- Interlude : Le chat et la souris (Chapi 6 et 7)
- Arc 2 : L'examen Chûnin : _Partie 1, Les seize ( Chap 8 à 22) :
_Partie 2, Le tournoi ( Chap 23 à ...):
- Chapitre 24 (30/06/2013)
- Chapitre 25 (21/07/2013)
- Chapitre 26 (01/09/2013)
- Chapitre 27 (22/09/2013)

Prochain Chapitre au mieux le 13/10/2013.

Je tiens à remercier Kill et Belnonm pour leurs conseils tant sur le plan du français que sur l'histoire en elle-même.
Crédits:
Tous les personnages sont à Masashi Kishimoto, pour le moment.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Le chat et la souris ( partie 1/2 )

[3377 mots]
Publié le: 2012-06-30
Mis à Jour: 2012-07-04
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Petit chapitre de transition avant l'examen chûnin. Il en faut bien ^^
Bonne lecture, en espérant avoir quelque réaction lorsque vous aurez fini de lire.
Chapitre 6 :

        Konoha se dressait devant eux, fière, ses hautes murailles imposantes qui procuraient l‘éternelle illusion de sécurité à ses habitants. L‘équipe sept était restée une semaine de plus chez Tazuna pour récupérer de leur combat et surtout, car leur mission était de le protéger jusqu‘à l‘achèvement des travaux. Zabuza était parti après avoir mis en terre la dépouille de son compagnon. Pour l‘équipe sept, il semblait évident qu‘un jour ils le recroiseraient. Ils avaient assisté à l‘inauguration du gigantesque pont, baptisé Espérance, ce qu‘il était aux yeux de cette nation nouvellement libérée et ils eurent l‘honneur d‘être les premiers à l‘utiliser.

        Le retour fut bien plus rapide que l‘aller et bien moins intéressant du point de vue masculin — que voulez-vous, ils avaient besoin de dépenser leur énergie et rien de tel qu‘un bon combat pour ça. Il régnait une bonne ambiance, enfin, autant que possible dans un groupe composé d‘une intello fan-girl, d‘un glaçon, d‘un pervers blasé et d‘une pile électrique. Lorsqu‘ils eurent franchi les remparts, Kakashi donna congé à son équipe pour le reste de la journée, puis partit faire son rapport.

— Allons chez moi.
Cette simple phrase de Sasuke surprit ses coéquipiers. Visiblement ce dernier souhaitait reprendre leurs vieilles habitudes. Le problème pour Naruto, c‘était qu‘il ignorait si c‘était une proposition ou un ordre.
Pour Sakura le souci ce rapprochait plus de sa fatigue et son envie d‘un bon bain. Après tout, ils venaient de faire en trois jours ce qui prenait normalement une bonne semaine pour un non ninja. D‘un autre coté le garçon qu‘elle aimait lui proposait un entraînement privé, certes avec Naruto mais tout de même.
L‘Uchiha lui, trouvait normal qu‘ils reprennent leurs entraînements. Durant la mission il avait constaté leur efficacité : le frère démon vaincu sans aucune difficulté alors qu‘ils étaient deux chûnins. D‘un autre coté il savait qu‘il aurait pu les mettre en déroute seul mais cela n‘aurait sans doute pas était aussi facile. Zabuza n‘avait rien pu faire pour empêcher la libération de leur maître. Le vieux dicton ”l‘union fait la force” avait montré son authenticité. Il en était donc arrivé à une simple conclusion : il savait qu‘à l‘heure actuelle, il ne pouvait pas vaincre un jônin mais, jusqu‘à présent, il n‘avait eu aucun moyen de se situer. Aujourd‘hui il savait comment progresser vers son but ; tant qu‘à trois ils n‘arrivaient pas en vaincre un, ses chances de réussir seul étaient inexistantes. De plus durant cette mission ils avaient tous progressé puisque Kakashi leur avait fait suivre un entrainement personnel. C‘est pour ces raisons que le jeune garçon mourait d‘impatience — certes contenue, Uchiha oblige. Il voulait voir le plus tôt possible ce que cela apporterait à leur travail d‘équipe et leur proposer de nouvelles stratégies auxquelles il n‘avait eu de cesse de réfléchir.
— Sans moi, j‘ai une lecture urgente qui m‘attend.
La déclaration de Naruto étonna ses deux compères : le comique du groupe, l‘infatigable pile humaine, l‘impulsif Naruto refusait un entraînement pour lire ? S‘il avaient cru que le garçon n‘avait pas subi de blessures graves durant leur affrontement, ils en doutaient à présent. Haku avait sans doute réussi à le frapper à la tête.
— Non, mais vous êtes pas sérieux ! s‘indigna Naruto qui avait, semble-t-il, compris les pensées de ses collègues devant leur expression.
Était-ce donc si inconcevable pour eux qu‘il ne soit pas un idiot fini ? D‘un autre côté ça montrait combien il était bon acteur et pour le coup, on aurait dû le féliciter. Enfin, il adopta un air vexé et rentra chez lui à grandes enjambées.
— Bon, je suppose qu‘on ne fera rien aujourd‘hui.
— Tss !
Une fine équipe d‘acteurs nés. La rose faisait semblant d‘être déçue alors que, pour une fois, elle préférait un bon bain à la compagnie de son idole et par conséquence, elle était ravie d‘avoir une excuse pour s‘éclipser. Sasuke lui affichait son air ”j‘en ai rien à faire” alors qu‘il était mécontent d‘être relégué derrière un stupide bouquin. Eh bien soit, puisqu‘il le prenait comme ça il s‘entrainerait tout seul et il ne leur garderait pas une part de la pizza qu‘il comptait acheter en chemin.
•••••

        Pendant ce temps, au centre du village, le jeune ninja masqué attendait pour faire son rapport. Au vu des derniers événements, la mission devait être reclassée au moins au rang A. Et pour ces missions en plus du rapport écrit, il y avait un rapport oral avec leur maitre, l‘Hokage.

— Tu peux rentrer, Kakashi.
Le concerné rangea son livre favori, vérifia sa tenue et obéit. Il s‘inclina dans la pose de salut des ninja devant le bureau de son maître après avoir fermé la porte.
— J‘ai réévalué le niveau de ta mission après ton rapport préliminaire, il y a une semaine et demi.
Le vieil homme soupira, il n‘appréciait pas vraiment cette situation.
— Au moins tes élèves seront ravis de voir combien leur a rapporté financièrement ton erreur, dit-il d‘un ton impartial. Je t‘écoute, pourquoi n‘es-tu pas revenu après avoir affronté les frères démons ?
— Après avoir compris que la cible des deux frères était notre client, j‘ai dans un premier temps envisagé de revenir à Konoha, commença Kakashi d‘une voix neutre tel un bon soldat. Cependant mes élèves souhaitaient tout de même la poursuivre. Je les avais laissés se débrouiller seuls face aux frères et ils m‘ont grandement surpris par leur travail d‘équipe remarquable. C‘est à ce moment là qu‘ils m‘ont avoué avoir suivi en secret des entraînements communs. Et bien qu‘ils aient déclaré que ces exercices étaient une idée commune, j‘ai la sensation que c‘était l‘œuvre de Naruto.
À l‘entente du prénom du jeune ninja, l‘Hokage fronça les sourcils. Sa foi dans l‘instinct de son subordonné et dans ses déductions n‘était jamais remis en cause, aussi apportait-il énormément de crédit à sa parole.
— De plus ce dernier s‘est lancé dans un discours sur la géopolitique actuelle du monde pour justifier le maintien de la mission.
— Ah bon, interrompit l‘Hokage. Tu t‘en souviens ?
— Oui, maître. Il a dit : ” Dans ce cas nous devons penser sur le long terme. Le pays des Vagues est actuellement sous l‘influence indirecte et décroissante de Kiri. De plus nous ne sommes pas en très bons termes avec eux en ce moment. Si nous accomplissons la mission, nous pourrions ainsi saper ce qu‘il reste d‘influence à Kiri et accroitre la notre. En d‘autres termes, le village serait alors le mieux placé pour récolter toutes les futures missions que le pays des Vagues pourrait avoir à offrir. Si on rajoute à cela le fait qu‘en cas de retour à Konoha la mission serait réévaluée et donc annulée puisque notre cher client ne pourrait pas la payer, nous perdrions toute légitimité pour intervenir dans ce secteur à l‘avenir. ”

        Le discours du jeune blond arracha un sourire à ce vieil homme qui le trouvait décidément plein de surprise. L‘entretien continua ainsi une bonne partie de la soirée. L‘Hokage fut très impressionné par la vitesse de progression des trois aspirants mais surtout par Naruto. Moins d‘une semaine pour apprendre et maîtriser le rasengan, certes avec l‘aide de trois clones mais tout de même cela confirmait qu‘il cachait quelque chose. Ils ne pouvaient pas croire qu‘il soit un tel génie et qu‘il ait pu passer inaperçu durant toute l‘académie sans qu‘il n‘y ait une raison. Cet entretien se termina donc sur ces conclusions. Kakashi recevait un blâme pour manquement aux règles en ayant poursuivi la mission. Il reçut des félicitations pour l‘avoir menée à bien et ce sans subir de pertes, et l‘Hokage lui demanda d‘intensifier sa surveillance face à Naruto.

•••••

        Bien loin de là, Naruto arrivait devant la porte de son appartement, toujours aussi remonté par le comportement de ses camarades qui continuaient à le voir comme un idiot, bien qu‘un passage par son restaurant favori l‘ait bien calmé. Il entra, jeta son sac dans un coin et se dirigea vers son frigo. Il prit un soda, but une gorgé et s‘affala sur son divan avant de soupirer. Visiblement l‘heure n‘était pas encore à la sieste. Il posa sa canette sur la table basse et s‘allongea. Immédiatement, un sceau apparut sur les murs de l‘appartement.

— Eh bien, eh bien ! s‘exclama une ombre cachée dans un angle de la pièce. Tu as encore progressé malgré le temps que tu as passé sous couverture, mon petit.
— Qu‘est-ce que t‘veux l‘ancêtre ? dit-il avec agressivité. Ta présence ici risque de tout faire foirer !
— Un peu de respect veux-tu ! Rares sont les shinobis capables de détecter ma présence et je suis loin d‘être un jeune aussi inexpérimenté que toi.
— C‘est pas la question, pourquoi t‘as pas utilisé le système de communication standard ?
— Je préférais te remettre ce message en main propre. Nous nous sommes occupés du cas Zabuza, tout s‘est passé comme prévu. De plus ton petit numéro avec le rasengan a mis la puce à l‘oreille de Kakashi et donc à celle de l‘Hokage. Je suis là pour vérifier que tu vas te reprendre.
— L‘occasion était trop belle.
— Bien sûr, et demain lorsqu‘il vous proposera de commencer votre entrainement sur l‘affinité tranche donc un arbre avec ton souffle céleste. Parfois je me demande ce qui peut bien te traverser la tête.
— Nia, nia, nia...
— Boude donc, mais évite de te faire remarquer !

        Ce fut sur cette dernière parole que l‘inconnu disparut de l‘appartement du jeune blond, puis le sceau s‘estompa. Naruto se releva, s‘étira et but une nouvelle gorgée de soda. Il alla chercher ensuite un parchemin et de quoi écrire. Il soupira une nouvelle fois, la nuit promettait d‘être longue mais il devait rédiger ce texte.

•••••

        Le lendemain, l‘équipe sept était à son point de rendez-vous habituel et comme ils s‘y attendaient tous, leur maître était en retard. Aussi se dirigèrent-ils vers le terrain d‘entraînement sans tarder. à la surprise générale, Naruto semblait bien fatigué ce qui intrigua énormément ses coéquipiers, pourtant un magnifique sourire illuminait sa figure.

— Bien, tu nous expliques ? interrogea Sasuke
Le sourire de Naruto grandit un peu plus. De toute évidence, il n‘attendait que ça.
— J‘y ai passé la nuit mais j‘ai trouvé la réponse à notre problème.
— Tu as décidé de faire vœu de silence ? proposa Sasuke d‘un air faussement naïf ce qui déclencha un fou rire chez la gent féminine.
— Je m‘casse si vous le prenez comme ça ! dit-il avec colère.
— Oh, c‘est bon Naruto, intervint Sakura pour calmer le jeu, te vexe pas pour une blague. Pour une fois que les rôles sont inversés.
— Mouais, bon... Je disais : j‘ai résolu notre problème. Notre grosse erreur lorsqu‘on a affronté Zabuza et Haku, c‘est notre mode de communication. C‘est à cause de ça qu‘Haku a réussi à esquiver mon attaque et donc, par extension, c‘est la cause indirecte à ta défaite.
— Ouais enfin, si un certain nul avait été un peu plus fort, je n‘aurais pas eu à le protéger.
— Tu m‘cherches enfoiré ?!
— Tss, calmez-vous bon sang. Naruto, viens-en aux faits ! ordonna Sakura.
Les jeunes garçons s‘étaient lancés dans un combat de regards noirs d‘une terrible intensité qui n‘avait plus aucun effet sur la pauvre Sakura, bien trop habituée à cela. Naruto tendit sa main droite afin de leur montrer sa paume ornée d‘un tatouage tribal.
— Un sceau ? apostropha Sasuke.
— Un sceau de stockage pour être précis, compléta la jeune adolescente.
Naruto sourit aux remarques de ses coéquipiers puis concentra son chakra à l‘intérieur du sceau. Soudain deux rouleaux de parchemin vétustes apparurent dans les mains du ninja.
— Le premier parchemin contient les explications pour poser un sceau de stockage et le second concerne la solution dont je vous parlais, déclara-t-il fièrement.
— Comment tu te les es procurés ? s‘informa l‘Uchiha.
— Héritage, même si je suis orphelin et que je ne connais pas mes parents, j‘ai reçu un héritage d‘eux. Il semble qu‘il y a une centaine d‘années le nom d‘Uzumaki était celui d‘un clan spécialisé dans les sceaux mais il a été détruit. C‘est tout ce que je sais.

        Sasuke et Sakura se plongèrent immédiatement dans la lecture du manuscrit. Si pour Sakura c‘était la première fois qu‘elle avait accès à une technique d‘un clan, Sasuke lui était curieux de découvrir un savoir autre qu‘Uchiha ou commun à tous les shinobis. Naruto lui, savait pertinemment ce que contenait les parchemins puisqu‘il en était l‘auteur. Une nuit de travail pour créer un nouveau sceau de communication à partir de la version de base qu‘il utilisait depuis son arrivée à Konoha. Son problème était de limiter les capacités original de cette marque. Le principe était simple : les porteurs pouvaient s‘envoyer des messages instantanément où qu‘ils se trouvent dans le monde. Ces messages pouvaient être privés comme publiques car tout se faisait par la pensée. Si l‘on pensait à une personne donnée, possédant le sceau, alors seul celui-ci recevait le message. Si on penser à un groupe de personnes voire à toutes les personnes qui le possédaient, alors le message était général. De plus la marque servait aussi de balise. En se concentrant sur une personne on pouvait obtenir la distance qui les séparait ainsi que la direction. Il était imposé sur le bras en règle générale ; lorsqu‘une personne nous communiquait une information, il dégageait une légère chaleur. Le destinataire n‘avait plus qu‘à regarder son bras pour communiquer. Dans les faits les utilisateurs avaient l‘impression de lire le message sur leur bras alors qu‘il était directement transmis au cerveau et donc invisible. Enfin cette marque était indétectable ce qui lui donnait toute sa valeur.

        Bien sûr ce n‘était pas cette version que Naruto venait de transmettre à ses camarades. Non, la version qu‘il leur donnait était plus limitée puisqu‘il ne pourrait communiquer qu‘entre eux trois. Cette version était coupée du véritable réseau. Il ne pouvait fonctionner qu‘avec trois sceaux définis au moment du marquage. Hormis cela il avait les mêmes propriétés. Sasuke fut tout de suite emballé, comprenant tous les avantages qu‘apportait un tel sceau, de plus il ne crachait pas sur les secrets d‘un autre clan aussi mort soit-il. Sakura elle fut moins enthousiaste : l‘idée de partager un tel lien avec l‘homme de sa vie l‘enchantait, d‘un autre coté cette marque agissait directement sur leur cerveau et cela l‘intimidait. Ce fut donc un peu à contrecœur qu‘elle accepta. Naruto leur imposa le sceau de team speak et du sceau de stockage. Ils passèrent le reste de leur temps a tester les deux sceaux, en stockant leur matériel et en s‘insultant copieusement sans que la rose n‘en soit informée.

Bon, tout fonctionne normalement Par contre ne dites rien à propos des sceaux tant que cette information reste entre nous on a un avantage stratégique énorme mais si on en parle il y a un risque qu‘un jour un ennemi l‘apprenne et utilise cette information contre nous, leur demanda Naruto.
Ça me plaît pas de faire des secrets avec maître Kakashi, s‘inquiéta la rose.
Mais Naruto a raison, si on en parle à Kakashi ce dernier en parlera sans doute à L‘Hokage et celui-ci le consignera par écrit et donc le vol est possible. Même si cela reste peu probable limitons le danger.

        Leur conversation prit fin sur cette note puisque Kakashi était enfin arrivé avec seulement deux heures de retard, preuve qu‘il essayait d‘être plus présent pour les entrainements comme il s‘y était engagé.

— Bonjour, commença Kakashi alors que son équipe le saluait. La mission au pays des Vagues a été reclassée mission de rang A, donc vous serez ravie de savoir que votre salaire aussi. Sinon je pensais vous trouver en plein entraînement.
— Ben vous aviez dit que désormais vous superviseriez tous les entraînements donc on a attendu pour voir si ce serait vraiment le cas.
Bien joué Saku, t‘es une vraie actrice.
La remarque de Naruto décrocha un léger sourire à la jeune femme qui sans s‘en rendre compte acheva de convaincre leur maître qu‘elle disait vrai.
— Bien, donc voici votre programme d‘entraînement lorsque nous ne sommes pas en mission. Naruto tu continues à t‘exercer sur le rasengan jusqu‘à ce que tu puisses le faire sans clone. Sakura, tu lanceras tes genjutsu sur Sasuke, ton but sera de faire en sorte que Sasuke les détectes le plus tard possible et qu‘il le dissipe là encore le plus tard possible. Sasuke toi tu devras utiliser ton sharingan pour la contrer.
— Ok, firent-ils un peu déçus.
— Ça c‘était pour la partie où je serai en retard, dit-il tout sourire. Pour la suite voici des feuilles spéciales dans lesquelles vous allez à tour de rôle faire circuler votre chakra.

        Naruto était choqué, comment l‘ancêtre avait-il su ce que prévoyait de faire Kakashi ? Enfin au moins il était sûr de s‘ennuyer. Le borgne expliqua qu‘il avait tellement été impressionné durant leur mission qu‘il les jugeait prêts à débuter l‘entraînement sur les affinités, bien que Sasuke sache déjà la sienne.
        Le principe était simple : faire circuler du chakra à l‘intérieur d‘un papier ce qui déclenchait une réaction spécifique à l‘affinité. Si la feuille se coupait l‘affinité était le vent, si elle s‘humidifiait, l‘eau, si elle se froissait, la foudre, si elle s‘effritait, la terre et si elle brûlait le feu. Ce fut sans surprise que celle de Sasuke brûla, celle de Sakura s‘humidifia, et celle de Naruto se coupa.
        Tout naturellement Sakura et Naruto affichait une mine joyeuse à l‘idée de développer leur affinité. Sasuke par contre était légèrement déçu : au fond il avait espéré se découvrir une autre affinité. à la surprise générale Kakashi lui tendit une autre feuille à première vue identique pourtant cette fois, la feuille brûla aussi mais bien moins vite. Ce qui permit de voir l‘apparition d‘un autre effet, la feuille se froissa. Ainsi donc l‘Uchiha était d‘affinité feu et foudre. Il n‘en fallut pas plus au blond pour réclamer le droit de savoir lui aussi sa seconde affinité, et pour une fois la fleur le soutint totalement en faisant la même demande. Ils découvrirent donc respectivement qu‘ils étaient d‘affinité eau pour le blond et terre pour la demoiselle.

— Bien maintenant, l‘entraînement. Je ne vous mentirai pas, il faut plusieurs mois voir plusieurs années pour maîtriser une affinité, donc en ce qui concerne la deuxième... Sakura le premier pas consiste à remplir cette balle de ping-pong d‘eau. Imagine ton chakra comme étant de l‘eau et verse-la dans la balle. Tu fais cela jusqu‘à ce que la balle soit pleine d‘eau et quand tu auras réussi tu recommences.
— Très bien, fit-elle en attaquant l‘exercice avec une grande détermination.
— Naruto tu prends une feuille de cet arbre, et tu essayes de la couper avec ton chakra. Lorsque tu auras réussi, tu recommences jusqu‘à ce que ce soit instantané.
— Ok !
— Sasuke, comme tu connais déjà le changement de nature et que tu as le sharingan tu vas me regarder exécuter une technique de type foudre et ensuite tu essayeras de la reproduire.

        Ainsi l‘apprentissage débuta, bien qu‘aucun des trois n‘étaient égaux. Sasuke avait son sharingan pour l‘aider, Sakura grâce à son intelligence trouverait rapidement comment réussir, Naruto lui devait trouver un moyen d‘échouer en s‘épuisant sous le regard de son maitre. Le coup des clones ne marcherait pas, à moins qu‘il ne lui en parle et donc, il devait être le plus en retard possible sur les trois. Il décida d‘attendre de voir la vitesse de progression de sa coéquipière pour ce caler juste en-dessous.
        En fin d‘après-midi Kakashi mettait fin à l‘entraînement et, après un bon repas, ce fut la phase travail d‘équipe qu‘ils abordèrent. Toutes les stratégies mises au point furent passées au crible et améliorées par Kakashi que ce soit à cause du niveau personnel de chacun qui ne cessait d‘augmenter ou parce qu‘une faille s‘y trouvait. De plus ils travaillaient sur de toutes nouvelles tactique avant de les tester en simulation. Le chef d‘équipe était rempli de fierté, leur vitesse de progression le faisait rêver ; au moins Konoha n‘avait pas à s‘en faire : la relève était prometteuse.

Commentaire de l'auteur Voilà, j'espère que vous avez passé un bon moment, on se revoit le dimanche 22 juillet pour le chapitre suivant.
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2022