Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Naruto Namikaze Uzumaki Auteur: Kyubi-san Vue: 457399
[Publiée le: 2011-10-13]    [Mise à Jour: 2019-07-28]
13+  Signaler Général/Action-Aventure Commentaires : 409
Description:
Alors qu'il se tient seul sur le dernier champ de bataille de la Quatrième Grande Guerre Shinobi, Naruto tente de s'ôter la vie, quand un puissant chakra l'en empêche, et lui propose de repartir dans le passé pour modifier le futur et sauver les vies de ses camarades.
Naruto accepte donc, mais avant de partit pour le passé, il apprend qu'il a hérité de pouvoirs particuliers.
Et, en arrivant dans le passé, il découvre que de nombreuses choses ont changés.
Venez suivre les aventures de Naruto dans le passé, où cet adulte dans un corps d'enfant va tenter de modifier le futur pour empêcher la Quatrième Grande Guerre ninja et apporter la paix qu'une prophétie a annoncé.
Crédits:
L'univers appartient à Masashi Kishimoto
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 22 : Invasion !

[6522 mots]
Publié le: 2013-06-13Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Voici le nouveau chapitre, j'espère que vous l'aimerez !

Naruto Namikaze Uzumaki

Chapitre 22

            Alors que Sasuke descendait lentement les marches qui le menaient vers son combat le plus difficile dans le tournoi qui constituait la dernière épreuve des examens Chûnin, Naruto et Yumi, ainsi que leurs homologues Genin, discutaient du dernier combat qui venait de se dérouler quelques instants plus tôt.

            - Tu nous avais caché toutes ces capacités qui sont les tiennes Naruto, déclara Ino. Pourquoi ne nous avoir rien dit ?

            - Peut-être parce que personne ne me l’avait demandé ? sourit le blond en répondant à la question qui lui était posée.

            Yumi sourit en entendant la réponse donnée par son petit ami. C’était typique de Naruto de chercher à montrer aux autres les erreurs qu’ils avaient commises, tout en se débrouillant pour protéger ses secrets. Même elle, elle ne connaissait pas tous les secrets dont l’existence de Naruto semblait truffée. Officiellement, il vivait dans un appartement d’un immeuble miteux, dans un quartier pauvre de Konoha, mais il ne se trouvait jamais là-bas.

            Récemment, c’est-à-dire trois jours avant le début du tournoi lors de la pause que les Sannins avaient offerts à leurs deux élèves pendant leur entraînement, Yumi avait découvert, par le biais de son père, que l’Uzumaki avait acheté les terres inoccupées du Nord-est du village caché du Pays du Feu. Il avait passé les trois derniers jours à les aménager, caché derrière une immense muraille de pierre, qui avait érigée par le biais de ses jutsus Doton. Personne n’avait encore pu passer la seule et unique entrée du domaine, qui, en plus d’être protégé par une muraille haute de plus de quinze mètres, était renforcée par plusieurs barrières de protections liées au Fuinjutsu. Aucun shinobi de Konoha n’avait encore essayé de passer au-travers des défenses du blond, puisque Kakashi s’était vanté de son petit prodige du Fuinjutsu auprès d’un grand nombre de ses collègues ninjas. Et tous savaient que le ninja-copieur ne se vantait jamais sans une bonne raison. En plus de cela, personne n’aimait être piégé dans une barrière qui était alimenté par le chakra qui se trouvait dans votre propre corps, qu’on le veuille ou non.

            Jusqu’à présent, la jeune Senju n’était pas parvenue à savoir ce que Naruto faisait derrière cette haute muraille et toutes ces protections, que son petit ami avait présenté comme un brouillon de ce qu’il comptait faire, mais elle devinait que cela avait quelque chose à voir avec les secrets de l’Uzumaki. Très peu de personnes savaient que Naruto était le propriétaire des dites-terres, et son père ne l’avait appris que pour la seule et unique raison qu’il avait vu Naruto y pénétrer. Et cela avait amené de nombreuses questions dans l’esprit de Yumi, et dans celui de son père. Ses frères et sœurs ne s’intéressaient pas au coéquipier de leur sœur, en tout cas jusqu’à présent, puisqu’elle devinait que le dernier combat avait suscité de l’intérêt pour Naruto, et pas seulement dans sa famille, mais aussi au sein de son clan et des autres clans du village. La mère de Yumi, de son côté, ne se souciait que peu des questions concernant le clan, à moins que ses enfants ne soient menacés par les affaires que menaient les anciens. Et personne n’osait se mettre en travers du chemin de Hana Senju lorsqu’elle était en colère, principalement si l’objet de sa colère était en rapport avec la sécurité de ses enfants.

            Ramenant son attention sur la discussion qui était en cours entre Naruto et ses camarades Genins, elle se força à écouter ce qui se disait, au lieu de laisser son esprit vadrouiller.

            - Alors, Naruto, combien d’éléments peux-tu maîtriser ? demanda Kiba.

            - Jusqu’à présent, résuma Ino, nous avons vu que Naruto maîtrisait le Raiton, le Futon et le Doton, ainsi que le Mokuton !

            Juste après les paroles d’Ino, Shikamaru intervint dans la conversation.

            - Tu ne devrais pas oublier Ino, ainsi que tout le monde, que le Mokuton nécessite la fusion de deux éléments : le Doton et le Suiton. On peut donc facilement en conclure que Naruto maîtrise aussi le Suiton, est à un niveau égal au Doton. Ce qui veut dire que Naruto maîtrise un minimum de quatre affinités élémentaires, sans compter le Mokuton.

            - Alors, Naruto, est-ce qu’on a raison ? le pressa Kiba, voulant absolument des réponses à toutes les questions qui se bousculaient dans son esprit.

            L’Uzumaki se contenta de répondre par un simple sourire, alors que Yumi se pressait un peu plus contre son petit ami. La réponse énigmatique du blond n’ôta pas l’envie de ses camarades d’obtenir des réponses à leurs interrogations.

            - D’accord, ne réponds pas si tu n’en as pas envie, mais tu peux au moins nous expliquer comment tu as obtenu le Sharingan ? pressa Kiba.

            - Il est vrai que je suis assez curieuse de savoir comment tu peux posséder le don des Uchiwa, Naruto ? déclara Sakura. Que je sache, les Kekkei Genkai ne se transmette qu’au sein d’une famille. Et tu possèdes déjà celui des Senju ! Alors comment peux-tu disposer de deux Kekkei Genkai ?

            - Que je sache, aucun d’entre vous n’a jamais révélé pour quelles raisons vous pouvez manipuler les ombres ou contrôler les insectes, contra Naruto. Ce sont des secrets de clan, tout comme ma possession du Sharingan l’est ! Donc mêlez-vous de vos affaires !

            - Pas la peine d’être agressif, s’insurgea Kiba.

            - Naruto ! s’exclama Lee en arrivant près du blond avec des étoiles dans les yeux, tout comme sa coéquipière qui le suivait de près. Où as-tu appris ce style de Taijutsu inconnu ? Peux-tu me l’apprendre ? Quel est son niveau de difficulté ? Est-ce que tu connais d’autres styles que je pourrais apprendre ? Et si oui, où est-ce que je peux trouver des informations sur ces styles ?

            - Naruto, s’écria Tenten alors que Lee reprenait son souffle d’avoir tant parlé. Où as-tu obtenu ce magnifique katana ? L’as-tu fait toi-même ? Où as-tu appris le Kenjutsu ? Comment as-tu fait pour provoquer une telle attaque lors de ton combat et pour laisser une telle fissure dans le mur ? Est-ce que tu peux me l’apprendre ? Est-ce que ça ne te dérangerait pas faire un combat amical avec moi dans un duel de Kenjutsu après que les examens soient terminés ?

            Alors que les deux Genins de l’équipe neuf ne cessaient d’harceler l’Uzumaki de questions, Yumi s’amusait de voir le sourcil droit du blond faire des soubresauts, et voyait sa patience disparaître rapidement. Désormais, la fille aînée du chef de clan Senju n’attendait plus que l’explosion de son petit ami.

            - Taisez-vous ! explosa finalement Naruto.

            Face au cri de colère du blond, les deux Genins reculèrent avant que leur collègue Genin ne s’énerve plus. Se serrant un peu plus contre Naruto pour le calmer, Yumi sentit le blond se détendre légèrement, ce qui l’étonnait, car d’habitude, son petit ami se détendait totalement dès qu’elle le serrait contre elle.

            - Si vous voulez qu’on discute de tout ça, déclara l’Uzumaki plus calmement, revenez me parler lorsque les examens seront terminés !

            Reportant son attention sur le sable de l’arène, l’Uzumaki observa Gaara et Sasuke se fixaient du regard, alors que l’arbitre leur rappelait les règles qui régissaient le tournoi. Naruto détourna son regard de la zone de combat et son regard fit le tour de l’arène, allant de la loge des Kage, jusqu’aux portes qui permettaient d’entrer dans l’arène.

            - Ca va bientôt commencer, déclara le Biju. Toi et moi le savons !

            Le blond acquiesça silencieusement aux paroles de son colocataire et continua d’observer les alentours de l’arène. Il cherchait à repérer le moindre signe indiquant le début imminent de l’invasion. La dernière fois, cela s’était produit lorsque Gaara avait affronté Sasuke et avait commencé à relâcher le Biju scellé en lui dès la naissance. Mais cette fois, cela pouvait certainement être différent.

            Ses pensées furent malheureusement confirmées par une forte concentration de signatures de chakra à plus de deux kilomètres de Konoha, repérées par le biais des pouvoirs de Kurama.

            - Naruto, il ya certaines fois où je me demande si tu n’as pas pris un peu de la malchance de la vieille peau qui perd tous ses paris !

            - Sans blague, demanda l’Uzumaki, tu es sûr que ce n’est pas une réunion de famille ? La dernière fois, je n’ai dû faire face qu’à ton psychopathe de frère, là ça va être encore plus dur ! Je n’avais pas besoin de ça !

            - Au fait, je voulais te demander quand prévois-tu de partir ?

            - Pas avant un long moment !

            - Tiens, remarqua le renard, ça commence plus tôt que la dernière fois !

            Regardant ce qu’il se passait devant lui, Naruto vit des milliers de plumes tomber, comme lorsque l’invasion avait eue lieu la dernière fois.

            - Une illusion des plus utiles, pensa le blond en expulsant son chakra autour de lui, alors que Sasuke subissait l’assaut d’un Gaara cherchant à le tuer, aidé par son frère et sa sœur.

            Puisant dans le chakra du plus puissant des Biju, Naruto fut nimbé d’un halo de chakra jaune, juste avant qu’il ne disparaisse dans un éclair doré. Il réapparut devant Sasuke, repoussant les trois Genins de Suna à l’aide de ses bras de chakra, avant de disparaître avec son coéquipier, pendant que l’arbitre affrontait deux Jonins de Kusa et Taki.

            - Naruto ! hurla Yumi alors que l’Uzumaki réapparaissait près de Genins présents dans la loge où ils se trouvaient tous. Qu’est-ce qu’il se passe ?

            - Suna, Taki et Kusa nous envahisse, déclara-t-il en posant sa main sur l’épaule de sa petite amie.

            Cette dernière se fit entourer par un halo de chakra doré, avant qu’il ne disparaisse rapidement.

            - Tu as trois heures d’utilisation de jutsu, annonça le blond. Au-delà, c’est un aller simple pour l’hôpital pour au moins une semaine !

            Une explosion retentit dans le stade, avant qu’un des murs ne s’effondre, permettant à la fratrie du Sable de s’enfuir. Naruto poussa un soupir, avant de se retourner et de disparaître, expulsant trois Chunins de Kusa qui venaient les attaquer, leur faisant prendre un aller simple vers le sable de l’arène.

            - Dirigez-vous en groupe vers nos senseis pour prendre vos ordres ! Konoha est attaqué et nous devons défendre le village ! Couvrez-vous mutuellement et évitez de vous blesser !

            Sur ce, Naruto disparut de nouveau dans un éclair de lumière dorée, avant de se retrouver devant les trois Chunins de Kusa. Il engagea rapidement ces derniers, les éliminant sans le moindre problème grâce à sa vitesse. Impitoyable, il frappa dans le dos un quatrième shinobi avec un kunai, l’empêchant ainsi de frapper le Jonin ayant arbitré leur match.

 

            Alors que les Genins se dirigeaient vers leurs Jonins-sensei, Jiraya était parti pour aider son ancien professeur, tandis que Tsunade avait engagé une dizaine de Jonins ennemis. De son côté, Orochimaru se trouvait sur le toit d’un immeuble du village, faisant face à un personnage vêtu d’une longue cape noire, dont la capuche dissimulait son visage.

            - Je savais bien que j’avais senti l’odeur des traîtres, déclara Orochimaru. J’aurais dû en finir avec toi lorsque j’en ai eu l’occasion !

            - Allons sensei, se moqua le shinobi, vous savez bien que vous n’auriez jamais pu frapper votre élève préféré ! L’homme qui, tout comme vous, était un scientifique ! La seule personne avec qui vous discutiez de vos projets pour réveiller des Kekkei Genkai éteints !

            Sans un mot, Orochimaru fit apparaître sa légendaire épée, Kusanagi, dans sa main droite, et se précipita sur le Nukenin dans le même mouvement. Ce dernier l’évita d’un bond, ré-atterrissant un mètre plus loin, alors que son ancien professeur se tournait vers lui.

            - Pourquoi es-tu revenu au village ? Qu’est-ce qui a bien pu t’attirer ici ?

            - Allons sensei, vous le savez bien ! le railla l’homme.

            Orochimaru ne répondit rien, se contentant de fixer son ancien élève du regard, même s’il ne pouvait pas voir ses yeux. Le Sannin savait parfaitement que son ancien élève n’était revenu que pour s’emparer du Mokuton, ou plus précisément de son utilisateur naturel : son plus récent élève, Naruto Uzumaki Namikaze.

             - Vous ne le savez pas ? s’étonna le traître. J’aurais pourtant pensé que vous, avec votre réseau d’espion, l’auriez su ! Ne me dites pas que vous n’aviez pas connaissance de ce jeune Genin pouvant utiliser le Mokuton, mais aussi le puissant Dojutsu des Uchiwa ! Expérimenter sur son corps et ses cellules est une occasion unique pour moi ! Je vais enfin pouvoir découvrir les secrets du Mokuton, du Sharingan et du clan Uzumaki !

            - Encore faudrait-il que tu parviennes à mettre la main sur lui, Ishida ! siffla Orochimaru. Et tu devras passer sur mon corps pour l’atteindre !

            Faisant tomber sa capuche, l’homme laissa voir ses traits. Comme tous les Senju, il avait de longs cheveux noirs et lisses, un visage carré et des yeux noirs. Seule sa peau pale, très pale, le différenciait du reste des membres de son ancien clan. Retirant son manteau noir, il révéla la tunique portée par tous les membres de l’Akatsuki : le manteau noir marqué d’une lune couverte de nuages rouges.

            - Quand je pense que tout le monde t’a surnommé « le Serpent », le railla son ancien sensei en le regardant sans l’ombre d’un sentiment. Alors que tu n’as jamais signé le contrat de convocation des Serpents !

            - Qu’à cela ne tienne, sensei, se moqua Ishida. J’ai trouvé celui des Lézards, et j’aurais bientôt un moyen d’améliorer mon corps grâce à mon futur cobaye ! Peut-être même que j’y transférerais mon âme pour bénéficier de tout son pouvoir !

            - Je t’ai déjà dit qu’il te faudrait me passer sur le corps, déclara le Sannin en composant des mudras d’une seule main.

            - Doton – Technique du serpent des marais !

             Un serpent composé de terre et de boue se forma à partir du toit de l’immeuble et se précipita sur Ishida Senju, Nukenin de rang S, qui composa quelques mudras, avant de contrer l’attaque du Sannin.

            - Raiton – Technique du serpent de foudre !

            Un minuscule serpent de foudre se forma dans les mains du déserteur, qui l’envoya sur la technique Doton d’un simple mouvement de poignet, détruisant le jutsu se dirigeant vers lui.

            Alors que les gravats voletaient un peu partout, la voix d’Ishida se fit entendre :

            - Vous aviez dit que je devrais vous tuer pour atteindre le jeune Uzumaki, sensei…et c’est exactement ce que j’ai l’intention de faire ! hurla-t-il en se précipitant vers son ancien professeur, ninjato à la main. Je vais vous tuer et analyser votre cadavre !

            - Allez viens, Ishida, je vais t’offrir une leçon que tu n’as jamais reçue ! répliqua Orochimaru en se mettant dans la position du Kenjutsu du style des Serpents. Et celle-là, je me ferais un plaisir de te la donner !

            Le choc entre les deux lames provoqua une onde de choc autour des deux shinobis de rang S, détruisant tout ce qui se trouvait au-dessus du sol dans un rayon de quinze mètres.

 

            Dans la loge des Kage, Hiruzen Sarutobi, Hokage de Konoha, shinobi de rang S, invocateur et actuel détenteur du contrat des Singes et « Dieu des Shinobi », faisait face au Kazekage, ainsi qu’à ses homologues de Kusa et Taki.

            - Je me demandais quand vous alliez apparaître, bande de traîtres ! lâcha le vieux guerrier.

            - Allons, Hokage-sama, vous savez bien que vous n’êtes pas de taille face à nous trois ! Vous êtes bien trop vieux ! déclara le Kazekage.

            Un sourire mauvais naquit sur les lèvres du Sarutobi.

            - Cela aurait peut-être vrai il y a plus de trois mois, mais après avoir vu les prouesses de Naruto, je me suis remis à l’entraînement, avec mes Anbus, Kakashi ou mes anciens élèves ! Vous risquez d’avoir une mauvaise surprise Kazekage-san !

            - Même cela ne vous aidera pas à affronter trois adversaires de notre niveau à vous seul Hiruzen ! le railla son homologue. Surtout dans ces vêtements !

            Enlevant ses robes de Kage, révélant sa tenue de combat habituelle, Sarutobi se mit en position de combat, alors que trois ninjas de Suna l’attaquaient. Aucun d’entre eux ne put l’atteindre, s’effondrant sur le sol, mort, après que des kunaïs les eussent frappés dans le dos.

            - Désolé du retard, sensei, déclara Jiraya, j’ai dû affronter quelques shinobis en venant jusqu’ici !

            - Vous n’auriez pas dû venir Jiraya-san, tout ce que vous trouverez ici sera votre mort ! Et si les trois Sannins sont occupés avec l’invasion, qui arrêtera nos armes ultimes dont le but est de détruire votre village ?

            - Vos Jinchûrikis en auront déjà plein les bras avec Naruto ! Et vous feriez bien de vous inquiéter pour vous, messieurs, répliqua Jiraya.

            Sans répondre, le Kazekage lança sa poussière d’or sur ses deux ennemis, pendant que ses alliés composaient des mudras pour lancer leurs jutsus. Se préparant, les deux shinobis de Konoha se mirent en garde, alors qu’Hiruzen invoquait Enma, le roi des Singes.

 

            - Kakashi ! hurla Gai avec ravissement. Il en vient encore par là ! Et j’en suis à dix-huit !

            Se retournant, le ninja copieur élimina deux Chûnins de Suna avec un simple lancer de shurikens, pendant que son rival autoproclamé repoussait trois Chûnins avec une succession rapide de coups de poings et de pieds. Derrière eux, trois autres shinobis tombèrent sous les coups des lames d’Asuma et des Genjutsus de Kurenaï.

            - Senseis ! hurlèrent leurs Genins en arrivant près d’eux.

Se retournant, Kakashi vit leurs élèves se poser devant eux.

- Où est Naruto ? demanda le ninja copieur.

            - Ici, sensei, déclara le blond en apparaissant dans un éclair doré, alors que le chakra de Kyubi se dissipait. Nous sommes venus pour prendre nos ordres ! Par la même occasion, je vous informe avoir éliminé personnellement sept Jonins de Suna, trois de Taki et un de Kusa, ainsi qu’une trentaine de shinobis ennemis, tous villages confondus !

            - Kakashi, ton élève nous a dépassé ! s’exclama Gai. Si je ne parviens pas à faire mieux que lui, je jure de faire cent tours de Konoha sur les pouces ! promit le Jonin avant de retourner combattre alors que Kakashi désespérait pendant une seconde que son ami se comporte sérieusement un jour.

            - Bon, voici vos ordres, déclara le sensei de l’équipe sept en se reprenant. Equipe huit, neuf et dix, dirigez-vous vers la bibliothèque de Konoha, c’est un objectif de l’ennemi, parce qu’elle contient de nombreuses informations et techniques ! Sasuke, Yumi, Sakura, vous allez avec eux ! Considérez cela comme une mission de rang A ! Naruto…

            - Je dois m’occuper des deux Jinchûrikis présents ! déclara le blond avant que son sensei puisse dire quoi que ce soit.

            - Deux ?! s’étrangla Kakashi. Il y en a un autre que ce gamin de Suna ?

            Le blond hocha la tête, avant de partir dans un bond à la poursuite de la fratrie du sable. Se retournant vers les Genins, Kakashi leur donna ses derniers ordres :

            - Vous avez vos ordres ! Shikamaru, Sasuke, Shino, vous prenez le commandement du groupe ! Allez ! Et moi, je vais essayer de faire en sorte que Gai ne meure pas en faisant une bêtise, pensa le ninja copieur en soulevant son bandeau pour dévoiler son Sharingan avant de retourner se battre. Gai, cria-t-il au spécialiste de taijutsu, j’en suis à un total de vingt-neuf !

            Seul un cri de désespoir et de rage répondit à la déclaration de l’Hatake.

 

            Plus loin, Itachi Uchiwa, son père et sa mère étaient occupés à affronter une dizaine de Jonins de Suna, soutenus par une demi-douzaine de Chûnins. Sharingan activés, ils protégeaient la petite dernière de la famille, encore trop faible pour se battre, même si elle était un prodige dans les termes du clan.

            - Mikoto, ordonna Fugaku, amène Sayuki à un abri ! Itachi et moi nous occupons de ces gars-là !

            - Assures-toi de survivre Fugaku, le menaça son épouse. Toi et moi devons encore avoir une conversation sur ton comportement envers Sasuke !

            Alors que sa femme partait, et que son fils aîné bloquait plusieurs ennemis en même temps, le chef du clan Uchiwa déglutit.

            - Je ne suis plus tout à fait sûr de vouloir survivre, pensa-t-il tout en se battant.

 

            Plus loin dans les gradins, Izune Senju affrontait quelques Chûnins de Taki et Kusa, aidé par Hiashi Hyuga, tous deux s’étant associés pour permettre à leurs épouses d’aller porter leurs enfants en lieux sûrs avant de revenir pour combattre.

            - Comme au bon vieux temps, plaisanta le chef des Senju. Il ne manquerait plus que Tsume !

            - La dernière fois, elle a démolie un village entier en affrontant une dizaine de Chûnins, alors ne parle pas de malheurs ! répliqua le chef de clan des Hyuga.

            - Rabat-joie ! contra Izune en éliminant un Chûnin malheureux qui avait pensé que l’attaquer dans le dos était une bonne idée.

 

            - Tu parles d’un combat, déclara Naruto en attachant Kankuro à un arbre. Même sa sœur était trop fatiguée pour se battre !

            - Tu ne peux pas t’attendre à ce que tout le monde soit à ton niveau à pleine puissance ! contra Kurama.

            Rinnegan activé, Naruto sentit deux puissantes signatures de chakra augmenter rapidement. Soupirant, il s’élança dans cette direction, mais s’arrêta en voyant l’Ichibi et ne Nanabi apparaître soudainement devant lui, à quelques centaines de mètres.

            - Bon, cette fois, on n’a plus vraiment le choix ! déclara le blond. Il faut vraiment qu’on y aille à fond !

            - Chouette ! s’exclama le renard géant. Enfin un peu d’exercice ! Je vais pouvoir sortir ! C’est génial !

            - Je me demande ce qui te rend le plus joyeux ! Le combat ou la perspective de sortir ?

            - Les deux ! répliqua Kurama.

            Jetant un coup d’œil du côté des deux Biju, Naruto les vit commencer à avancer, lentement, puisqu’ils venaient juste d’apparaître, mais le blond savait qu’il allait devoir les combattre ici et maintenant, avant qu’ils n’atteignent le village.

            - ALLONS-Y ! pensèrent Kurama et Naruto en même temps.

 

            Ré-atterrissant sur le toit d’un nouvel immeuble, Orochimaru et Ishida Senju s’observèrent un instant, haletant légèrement tous deux. Se faisant face, l’élève et le professeur s’analysèrent mutuellement. Passé depuis longtemps maitre dans l’art d’analyser ses adversaires, le Sannin vit que son ancien élève avait encore des réserves cachées, tout comme lui.

            - On dirait que tu es incapable de me tuer, mon ancien apprenti ! railla Orochimaru. J’ai l’impression que tu as stagné depuis ton départ de Konoha ! Ou alors tu as régressé !

            - Ne vous moquez pas de moi, sensei ! siffla Ishida. Jusqu’ici, tout ce que nous avons fait n’était qu’un échauffement ! Je vais vous montrer la véritable puissance d’un authentique Senju ! Et j’arracherais cette épée de votre cadavre encore chaud, avant de m’occuper de l’Uzumaki !

            - On dirait qu’il est toujours aussi orgueilleux et prompte à la colère dès qu’on le critique ! C’est bon pour moi ! Venant du Senju le plus étrange de son clan, j’aimerais bien voir ça ! se moqua encore plus le Sennin des Serpents.

            Agacé par les remarques de son ancien professeur, Ishida composa de nombreux mudras avant d’attaquer.

            - Katon – Bombes du dragon !

            Orochimaru sourit, avant d’esquiver la demi-douzaine de boules de feu en formes de têtes de dragon, avant de contre-attaquer.

            - Futon – Sphères du vide !

            Le Sannin expectora une dizaine de sphères d’air, aiguisées à l’extrême et d’une taille impressionnante. Ishida fit un saut de côté pour éviter d’être touché par l’une des boules d’air de son ancien professeur. Il ne se rendit compte que trop tard que le jutsu du Sannin n’était rien d’autre qu’une diversion, qui avait pour but de distraire son regard de l’homme qu’il affrontait.

            Orochimaru réapparut devant le Nukenin et le frappa avec son genou, avant de le transpercer de son épée, mais Ishida disparut dans une bouffée de fumée, signe qu’il venait d’utiliser la technique de substitution.

            Se retournant, le Sannin ne jeta même pas un coup d’œil à la bûche transpercée, et fixa d’un œil amusé son ancien apprenti.

            - On dirait que tu fatigues ! Aurais-tu oublié de t’entraîner ? As-tu rejeté mes enseignements comme tu as jeté mes conseils, il y quinze ans ?

            Du sang coulant de sa bouche, et d’une entaille faite par l’épée de son maitre sur son flanc droit, Ishida Senju foudroya son ancien professeur du regard. Essuyant le sang qui coulait de ses lèvres du dos de sa main, il se redressa et sa posture mit immédiatement en garde Orochimaru.

            - Voyons donc ce que vous pourrez faire face à ça, sensei ! cracha-t-il avant de composer plusieurs mudras, ses mains recouvertes de sang.

            Son œil s’élargissant, Orochimaru mordit son pouce droit, avant d’appliquer son sang sur le tatouage lui permettant de convoquer des serpents sans mudras.

            - Kuchyose no Jutsu ! crièrent les deux shinobis.

 

            - Je suis déçu, commenta Jiraya en mode Sennin, tout en observant les trois Kage ennemis se relever difficilement, son sensei appuyé sur son bâton de combat.

            Face à l’Hokage et à Jiraya des Sannin, le Kazekage et ses homologues de Taki et Kusa avaient des difficultés à se relever. En vérité, seul le Kazekage était encore en état de se battre pour faire face aux deux autres ninjas de niveau Kage. Ses alliés étaient déjà vaincus, leur chakra scellé par l’action de Jiraya lors du combat. Il savait que s’il continuait le combat, la seule chose qui en résulterait serait sa mort.

            - Je n’aurais jamais dû écouter ce Senju fou ! pensa le Kazekage. Pourquoi ai-je pensé pouvoir vaincre Konoha et m’emparer d’une grande partie de son territoire ? Comment aurais-je pu deviner que l’Hokage serait encore aussi puissant malgré son âge ? Et il ne me reste plus assez de chakra pour affronter deux shinobis de rang S, surtout deux aussi puissant que ceux-là ! Le plus sûr serait de m’enfuir ! Et de laisser les Biju détruire Konoha !

            Rassemblant son chakra, le Kazekage lança une puissante vague de sable doré en direction des deux ninjas de rang S, qui érigèrent rapidement un rempart à l’aide d’un jutsu Doton. Lorsque l’assaut fut passé, ils virent qu’il ne restait plus un signe du Kazekage, alors que ses deux alliés tentaient toujours de se relever.

            - Je pense qu’il est désormais temps de lancer la contre-attaque, sensei ! déclara Jiraya d’un ton amusé. Nous détenons deux des commandants ennemis, et le troisième s’est enfui !

            - Je suis d’accord, mais il faut espérer que Naruto parvienne à faire face aux Biju ennemis, à défaut de les vaincre !

            - Dès que j’aurai fait donner l’ordre de contre-attaquer, j’irais lui apporter mon aide. Pa ! Ma ! Vous pouvez repartir au Mont Myoboku ! Et je suis désolé de vous avoir dérangé !

            - Tu fais bien de t’excuser Jiraya ! le sermonna Ma. Tu m’as dérangé pendant que je préparais mon repas !

            Le deuxième crapaud ne dit rien, et les deux convocations disparurent dans une bouffée de fumée.

            - Je vais prévenir les Anbus pour la contre-attaque sensei ! déclara le Sannin.

            Sur ces mots, Jiraya disparut dans un Shunshin rapide, se dirigeant vers le quartier général de l’ANBU pour faire donner l’ordre de la contre-attaque. De son côté, Sarutobi observait les trois Bijus qui se faisaient face.

 

            Devant les portes de la bibliothèque de Konoha, les Genins de la jeune génération haletait légèrement. Devant eux, plusieurs cadavres d’ennemis, mais il en venait toujours plus et leurs réserves s’épuisaient rapidement. Ils commençaient à manquer de kunaïs et de shuriken et l’ennemi venait toujours en nombre pour les affronter. Et ils manquaient aussi d’expérience, un désavantage face à leurs adversaires, des ninjas ayant déjà combattu de nombreuses fois.

            - Si seulement Naruto était là, nous aurions une chance ! pesta Kiba.

            - Tu as vu ce qu’il doit combattre ? le corrigea Shikamaru. Je préfère qu’il soit là-bas qu’avec nous ! Sans ça, nous serions morts depuis longtemps !

            - Je ne veux pas vous déranger, mais ils reviennent ! leur annonça Sakura, occupée à bander la plaie d’Ino.

            La blonde avait reçue un kunaï dans la jambe et avait été placé à l’intérieur du bâtiment pour éviter d’être tuée.

            - J’ai l’impression que cette fois c’est la fin ! maugréa Sasuke en se préparant à utiliser ce qu’il lui restait de chakra dans une dernière attaque de Katon pour donner à ses camarades le temps de réfléchir à un plan.

            Alors que l’Uchiwa composait de nombreux mudras, une pluie de kunaïs s’abattit sur la centaine de ninjas ennemis, la plupart étant des Chunins, qui esquivèrent facilement la pluie mortelle, avant de repartir à l’assaut. Mais ils ne purent faire un pas de plus que des centaines d’éclairs jaunes se faisaient voir, et que les shinobis ennemis s’effondraient sur le sol, la gorge ouverte ou découpés en deux au niveau de la taille.

            Sous les yeux ébahis des Genins, la troupe de shinobis ennemis venait d’être anéantie en quelques secondes, et sans la moindre difficulté. Lorsque le dernier shinobi s’effondra sur le sol, Naruto apparut devant ses camarades de Konoha.

            - Je crois que j’ai bien fait de venir ici pour vous aider ! déclara-t-il avec un sourire.

            Dans la forêt entourant le village, une explosion de fit entendre et de puissants rugissements couvrirent le bruit des combats.

            - Naruto…commença Yumi.

            Le blond l’interrompit.

            - On parlera plus tard ! déclara-t-il. Je dois retourner aider Kyu ! Même pour lui, vaincre deux Bijus, sans tout ravager c’est un vrai défi ! Je récupérerais mes kunaïs plus tard !

            Sur ces mots, le blond disparut dans un éclair jaune, rien ne laissant savoir qu’il avait été présent sur les lieux, hormis les kunaïs à trois branches.

 

            Dans l’arène, Kakashi, Asuma, Gai, Kurenaï et de nombreux Chûnins et Jonins du village caché de Konoha observaient les cadavres de leurs ennemis tombés.

            - Je crois bien que nous avons nettoyé l’arène de troupes ennemies ! déclara Kakashi.

            - C’est vrai mon éternel rival ! Il faut maintenant passer à l’attaque !

            - Tu as dit quelque chose Gai ? demanda Kakashi en observant un Gai déprimé après ces paroles. Non, il vaut mieux aller voir si nos Genins vont bien ! Asuma et Kurenaï allez-y ! Je ne sais pas si nos élèves sont en sécurité !

            Les deux autres Jonins acquiescèrent, avant de partir de l’arène, pendant que Kakashi et Gai observaient le ciel, dans lequel volait déjà les aigles de Konoha, signal de la contre-attaque.

            - Je pense que nous pouvons y aller Kakashi ! lança Gai sérieusement.

            Son collègue hocha la tête, avant de tourner la tête vers l’extérieur en entendant un puissant rugissement. La vue qui s’offrait à lui le tétanisa pendant un instant. Sous ses yeux, trois Biju s’affrontaient de toutes leurs forces. D’un côté se trouvait un Kyubi entièrement doré, et de l’autre se trouvait l’Ichibi et le Nanabi.

            - J’espère que Naruto pourra s’en sortir ! déglutit Gai.

            - Moi aussi ! opina Kakashi. Dépêchons-nous d’éliminer les ennemis restants pour qu’ils ne se mêlent pas de ce combat !

 

            - Tu t’es bien amusé, gamin ? demanda Kurama en repoussant ses frères Bijus d’un coup de queue.

            - Je suis arrivé juste à temps pour les sauver de l’épuisement de chakra, et aussi d’une mort certaine, même si j’ai dû utiliser le Hiraishin pour ça !

            - Kunaïs ? interrogea le renard tout en déversant un torrent de flammes sur l’insecte géant qui volait.

            - Oui ! Tu sais bien que je ne peux utiliser le Hiraishin sans kunaïs que sur une trentaine de mètres, et c’est beaucoup plus drainant que la version normale ! Surtout face à autant de shinobis adverses !

            - Et toi, tu sais qu’Iwa va vouloir ta tête ! Surtout si tu maîtrises le plus puissant et redouté jutsu de ton paternel !

            Naruto hocha la tête, avant de jeter un regard sur le combat qui se déroulait entre Bijus.

            - Pff ! souffla Naruto. Quand je pense qu’on fat tout un plat des Biju et de leur pouvoir, et que pourtant, deux d’entre eux ne peuvent pas t’affronter ! C’est nul !

            - Qu’est-ce que tu veux ? Tout le monde n’a pas ma puissance ! commenta Kurama avant de s’élancer une nouvelle fois contre le Nanabi, le percutant de plein fouet et le renvoyant au loin, pendant que l’Uzumaki utilisait un puissant jutsu Katon pour contenir l’avancée de l’Ichibi.

            Mais cela ne fut pas suffisant, les deux Biju revenant rapidement dans le combat, sans être le moins du monde gêné par l’action de leurs deux adversaires. D’un côté, le Nanabi prépara une Bombe Biju, qui fut rapidement anéanti par celle du renard géant, qui repoussa très loin un insecte gravement blessé. De son côté, Shukaku avançait vers le duo défendant Konoha en amassant un maximum de sable pour le relâcher sur le renard géant.

            - Il ne devrait pas revenir combattre avant un moment ! déclara le Kyubi. Occupes-toi de Shukaku maintenant !

            - Compris ! lança Naruto en composant des mudras. Mokuton – Technique du Dragon de Bois !

            Un immense dragon se détacha derrière Naruto et se précipita sur le Biju à une queue, ce dernier se retournant et cherchant à s’enfuir. Mais il ne fut pas assez rapide, et fut rapidement enlacé et piégé par le dragon du blond, qui se jeta vers le Biju.

            - Fuin no Jutsu – Sceau du Biju endormi !

            Claquant sa main sur la tête de Shukaku, l’Uzumaki re-scella le Biju en Gaara, sur lequel il apposa un sceau immédiatement.

            - Fuin no Jutsu – Sceau de paralysie !

            Complètement bloqué, Gaara ne put désormais plus faire un mouvement et ne pouvait non plus faire appel à son chakra ou à celui de son Biju. Dans le dos de Naruto, le dragon de bois était toujours présent, sentant le chakra d’un Biju non loin.

            - Naruto ! Voilà l’autre ! hurla Kurama tout en poussant un puissant rugissement du côté du Nanabi pour le ralentir.

            D’un geste de la main, le blond renvoya son dragon sur le Nanabi, avant de se préparer à réitérer la même opération sur le Biju aux sept queues que celle effectué sur Shukaku et son hôte. Kyubi se joignant au combat, le Nanabi fut rapidement maîtrisé et scellé, alors que Naruto utilisait de nouveau le sceau de paralysie sur l’hôte du Biju.

            - C’était plus facile, que prévu, mais j’ai quand même utilisé beaucoup de chakra pour maintenir mon dragon et toi, déclara le dernier Namikaze.

            - Si le combat est fini, je vais faire une sieste, déclara le renard en disparaissant.

            Le blond acquiesça, alors qu’il regardait avec tristesse les deux hôtes de Biju en face de lui.

            - C’est douloureux, n’est-ce-pas ? demanda-t-il à ses camarades de fardeau.

            - Quoi ? demanda Gaara, alors que Fu restait silencieuse.

            - La solitude, répondit Naruto. La peur que les autres ont de toi ! Leur haine, leur dégoût !

            - Alors pourquoi les défends-tu ? hurla Fu. Si tu es comme nous, pourquoi défends-tu ceux qui nous ont fait du mal ?

            - Parce que les gens peuvent changer, si tu leur en donnes l’occasion et que tu leur montres qu’ils se trompent sur ton comte ! C’est ce que j’ai fait ! Et même s’ils ne veulent pas changer, notre solitude est plus facile à supporter si tu as des amis et une famille qui te soutienne ! Moi, je n’ai plus de parents, et j’ai été seul pendant longtemps ! Mais j’avais des amis, et des personnes qui veillaient sur moi, comme l’Hokage. Vous, vous avez encore vos familles ! Même si je pense que ton père ne survivra pas longtemps, déclara-t-il en se tournant vers Gaara.

            - Qu’est-ce que tu en sais ? demanda-t-il.

            - Je sais pour un fait que si Jiraya-sensei a utilisé ses kunaïs, et si l’un d’eux a frappé ton père, il n’a aucune chance de survivre, Orochimaru-sensei ayant recouvert leurs lames d’un poison dont il a immunisé Jiraya-sensei. Donc…

            - Même s’il m’a transformé en arme, il reste mon père ! déclara Gaara. As-tu un moyen de le sauver ? Il est tout ce qu’il me reste avec mon frère et ma sœur !

            Un sourire apparut sur le visage de Naruto. Gaara semblait se soucier réellement de son père.

            - J’ai menti, ton père n’est pas empoisonné, dit-il avant de faire un signe de main.

            Aussitôt, les deux Jinchûrikis purent bouger.

            - SI vous avez compris ce que je vous ai dit, vous pouvez partir ! Gaara, ton frère et ta sœur sont un peu plus loin dans cette direction ! Je pense que tu n’auras aucun mal à les libérer ! déclara Naruto avant de partir dans un Shunshin.

            - Peut-être qu’il a raison, déclara Fu. De toute façon, le combat est fini, et je ne suis pas de taille à affronter des ninjas en ce moment ! Je vais donc repartir chez moi, en essayant de retrouver mon frère ! S’il ne m’accepte pas, je reviendrais à Konoha, puisqu’il y a quelqu’un comme moi ici !

            Sur ces paroles, la jeune fille partit. De son côté, Gaara était partit libérer son frère et sa sœur, tout en réfléchissant à ce qui était arrivé aujourd’hui. Si son père était aussi facilement vaincu, avec deux alliés à ses côtés pour la bataille, peut-être qu’il pourrait le forcer à renoncer au soutien qu’il avait donné au traitre Senju, l’homme à la base de l’idée de le transformer en arme, pour que son père et lui puisse reconstruire leur relation presque détruite suite aux projets du Senju.

           

            De son côté, Naruto observait Konoha, dont les shinobis repoussaient les forces ennemies en déroute.

            - Nous avons certainement réussi à en finir avec tout cela ! pensa le blond. Cette fois Konoha n’aura pas subi autant de dégâts !

 

            - Tu t’enfuis déjà, Ishida ? fit mine de s’étonner Orochimaru debout sur la tête de Manda alors que le patron de la convocation des Lézards disparaissait dans un nuage de fumée et que son ancien apprenti s’enfuyait, à peine visible sur les remparts de Konoha. Et moi qui pensais pouvoir encore jouer ! Manda, je n’ai plus besoin de toi, peut-être que tu auras une nouvelle peau pour ta tanière une prochaine fois !

            Le roi des Serpents disparut dans un nuage de fumée, alors que le Sannin ré-atterrissait sur le toit d’un immeuble à moitié en ruine.

            - J’ai bien fait de combattre près des terres de Naruto, le lézard n’a pas compris pourquoi sa queue a été grillée, jusqu’à ce qu’il voit les boucliers de protection contre lesquels il était appuyé ! Et Ishida risque de mettre un moment à se remettre de notre combat avec toutes ses blessures !

            Orochimaru eut un léger rire en repensant à la tête de son ancien apprenti à la fin de leur combat. Ce dernier avait une épaule déboitée, et trois côtes cassées. Le Sannin lui avait également brisé un poignet et fait une large entaille sur la cuisse droite et sur la poitrine.

            - Bon, désormais Naruto sera tranquille pour un long moment ! Ishida ne cherchera pas à l’attaquer avant quelques années, et d’ici là, il sera trop fort pour lui ! Maintenant, qu’est-ce que je peux faire pour tuer le temps, puisque je vais devoir attendre jusqu’à la convocation du conseil ? réfléchit le Sannin avant qu’une idée soudaine ne lui traverse l’esprit. Je sais… l’Onsen ne vas pas tarder à rouvrir, je vais aller... y jeter… un coup d’œil !

 

            Un peu plus loin, Naruto sentit un frisson parcourir sa colonne vertébrale.

            - Pourquoi ais-je l’horrible impression qu’un malheur va arriver ? se demanda-t-il à voix haute.

            - Est-ce que je dois lui dire que tous les Sannins masculins sont des pervers ? pensa le renard. Non, il me demanderait comment je le sais, et je devrais lui dire que je repère les pervers à plus de trois cent mètres ! Et après il me demanderait comment je peux faire ça et je devrais lui révéler que c’est parce qu’il m’arrive d’être comme eux de temps en temps !

Commentaire de l'auteur Laissez vos commentaires, merci !
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales