Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Articles

(Consulter tous les articles)

Questionnaire auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions !
 par   - 964 lectures  - 4 commentaires [3 décembre 2022 @ 16:04]

Bonjour tout le monde,

Je me permets de poster sur ce site afin de m'aider dans une étude que je mène actuellement sur les auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions. Nous nous appelons Lucie, Maud, Pauline et Manon et sommes en master 2 de Médiation et Création Artistique à l'Université Sorbonne Nouvelle.
Dans le cadre d'un cours sur la Conception de projet et la participation culturelle, nous nous intéressons au public (lecteur.ices et auteur.ices) des fanfictions en France.
Si vous habitez en France et que vous êtes lecteur.ices et auteur.ices de fanfictions, ce questionnaire est pour vous !

Les données recueillies ne seront utilisées qu'à des fins d'analyse et ne seront divulguées qu'à notre professeur.

Voici le lien si vous êtes lecteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc6_1itz9IVJhUfLejHlxD4zotRwUFU8wl2bTlfC_hHKzoRWg/viewform?fbclid=IwAR2T-hRSCR1g2Sys-LUqyEU4M4KA9uNKNmUB0gWXr_cnSXosVq_gsro6_qQ

Voici le lien si vous êtes auteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSccZedHtCGfet4edRy2iPPhTXYEUusmsZU2feTEqGByRPrgDQ/viewform?fbclid=IwAR1RkBx6Fj1ZZ9_oH1I2L1-YaoMUg6fCZPWZbjH4nkF-BOC5rNctEsmCPqI

Vous pouvez bien entendu répondre aux deux questionnaires si vous vous sentez concerné.es par les deux.

Merci pour votre aide qui nous sera précieuse !!

Lucie, Maud, Pauline et Manon

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 4073 lectures  - 6 commentaires [1 septembre 2022 @ 23:42]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Naruto Crisis Auteur: Jill Vue: 36277
[Publiée le: 2006-05-23]    [Mise à Jour: 2008-05-23]
13+  Signaler Action-Aventure/Mystère/Suspense Commentaires : 564
Description:
[Saison 1]

3 ans après la destruction de Konoha, un homme, dans un bar, va se suicider. Mais une rencontre imprévue va bouleverser ses plans... et sa vie...
Désormais, Naruto est en route pour retrouver les survivants de Konoha éparpillés aux quatre vents ainsi que ses souvenirs de la fameuse nuit où tout a basculé...
Cependant, tout ne se passe pas comme prévu : les mystères s'épaississent, les secrets sont bien gardés, des rancœurs naissent et un terrible complot se profile à l'horizon...
Le combat finale touche à sa fin et l'horreur est désormais à son paroxysme, reste-t-il seulement un espoir de mettre un terme à la folie meurtrière d'un homme maudit des dieux, incarnation sur terre du mal?

-----------------------

[Préquelle]

Naruto se réveil au milieux des ruines de la cité de Konoha. Désemparé, terrifié, amnésique, il s'enfuit pour échapper à l'horreur de ses actions. Condamné à la solitude et à l'errance, il rencontrera pourtant une mince lueur d'espoir, sous la forme d'une étrange et mystérieuse aveugle recherchant son frère disparut...
... mais dans l'ombre, un ennemi, survivant du massacre, entend bien achever de détruire ce qu'il reste du porteur de Kyuubi...


--[ANNONCE]--
Cette fanfic fête ses deux ans, venez décider si elle doit se poursuivre ou s'arrêter là.
Crédits:
Seuls Aniki et les prénoms Banichi, Banni et Bansan m'appartiennent, les autres personnages sont la propriété de Monsieur Kishimoto.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Seul dans le noir

[2064 mots]
Publié le: 2006-08-31
Mis à Jour: 2008-03-19
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

During Crisis

 

Chapitre 1

 

 

Yo !

Merci pour les comms du prologue !

Et la suite dès maintenant !

 

 

Il était là…

Mort de peur et fatigué… mais il était bien là.

 

L’enfant renard… Naruto Uzumaki.

Il s’est transformé, je l’ai vu, j’ai vu le renard dans la nuit enflammée…

J’étais là…

 

Ils sont tous mort…

 

Et moi aussi… tout du moins… c’est ce qui aurait pu se passer…

 

Mais j’ai survécu... et j’ai vu…

J’étais là… quand il les a attaqué… lui…

Cette insanité aux cheveux rouges…

 

Il a voulu le prendre, le renard… mais il n’a pas réussi… il a raté… complètement…

Il a voulu le prendre…

Il a voulu le garder…

 

Tous trahis…

Itachi aussi…

 

Non… ça ne se passera pas comme ça…

La réalité sera différente de ce que tu as prévu… je veillerais… j’y veillerai…

 

Jamais… jamais le renard…

 

 

Ne t’appartiendra…

 

 

 

 

 

Il pleut…

Mais je cours encore.

Il fait nuit…

Qu’importe…

Je ne sens plus mes jambes…

Mais je cours encore…

Des heures… des heures… je n’en peux plus…

 

Mais il faut que je continu…

 

Je dérape dans la boue… je plonge dans une immense flaque d’eau… sale… immonde…

Je n’arrive pas à me relever…

Je reste là, un goût affreux dans la bouche, un mal de chien à respirer… la pluie qui tombe toujours…

J’ai mal au cœur… combien de temps…

Je ne sais plus…

 

… …

 

… j’ai faim… atrocement…

Allongé dans cette eau gelée… je n’arrive plus à penser… à ce qu’il faut que je fasse…

A ce que j’ai fait…

Je ne m’en souviens pas… du tout…

Il… il… faudrait que je…

 

Il… il…

 

Un bruit au milieu de l’orage… pas du tonnerre… pas des gouttes tombant contre un arbre…

Un bruissement anormal…

 

… il…

 

Le cerveau en bouillie, les bras et les jambes endolories… pourtant…

En plein milieu d’une forêt inconnue, sous des trombes d’eau tombant du ciel noir…

 

… il y a quelqu’un…

 

 

Dans un effort m’infligeant d’atroces douleurs, je relève la tête de la flaque d’eau brune…

 

Il y a quelqu’un qui sort de la forêt…

 

Emergeant de l’ombre… je vois flou…

Mais il est là…

 

Peut-être de taille moyenne… enveloppé de noir…

Sa tête…

 

Son visage…

Il n’a pas de visage… ce qui recouvre son regard et le reste de sa face…

C’est un masque…

Un masque rond… en spirale…

 

Un masque orange…

 

 

J’ai déjà vu ce type…

 

Emergeant du chaos ambiant… il se rapproche…

Son masque est brisé par endroit…

A quelques mètres de moi…

Ses vêtements sont en lambeaux…

 

Du sang…

Il est dans le même état que moi…

Tout aussi mort que moi…

 

Je voudrais partir… je n’y arrive pas…

Je voudrais parler… impossible…

Il se rapproche encore…

 

Je ne me souviens plus de son nom… à moins qu’il n’en ai jamais eu…

 

_ Jamais… jamais le renard…

 

Faisant fi de la pluie et des éclairs… une voix se dévoile…

Brûlée… hachée… écrasée…

La voix d’un mort…

 

Il est tout près maintenant.

 

_ Ne t’appartiendra…

 

 

Il est devant moi, les pieds enfoncés dans la boue.

Avec des mouvements emplis d’une maladresse viscérale, il attrape mon col et me soulève à hauteur de son visage.

J’ai mal aux yeux… mais j’arrive encore à les bouger…

Je croise un regard… furtif… un œil au fond d’un trou…

 

C’est un… sharingan…

 

Lentement, il lève son poing… je ne peux rien faire… rien du tout…

Il l’abat avec force…

 

Une atroce douleur dans la mâchoire…

Je crache du sang, secoué, tous mes os craquent dans une insupportable série de crissements…

Mais il ne me lâche pas… mon col m’étrangle… je n’arrive pas à crier…

Un autre coup porté sur mon visage… mon nez qui explose à moitié… je voudrais hurler…

Un coup au ventre, cette fois il me lâche. Propulsé au travers de la boue sur une dizaine de mètres… avant de me fracasser tout entier contre un arbre…

 

J’ai mal… j’ai vraiment… très mal…

 

Laissez… laissez-moi…

 

Il s’approche… j’entends ses pas sur le sol humide et collant…

Un autre éclair…

Je n’arrive plus à penser… je n’arrive plus à respirer…

Je ne vois plus… je suis mort… je… suis vraiment…

 

… mort…

 

Ses mains m’attrapent, me soulèvent encore, puis me plaquent contre le tronc de l’arbre…

Le seul de ses yeux visible… me fixe…

J’ai envie de vomir… c’est tout… parce que je ne sens rien d’autre…

Même pas la pluie froide sur mon visage… même pas la douleur dans ma mâchoire…

 

Même pas le désespoir qui ronge chaque partie de mon être…

 

Vide… seul… perdu…

 

 

Il semble s’être arrêté… un court instant…

Je voudrais le supplier…

Mes yeux se perdent dans mes larmes se mêlant à l’eau tombant du ciel… je voudrais tellement…

… le supplier…

 

Je parle… sans un son… mes lèvres s’animent…

 

Epargne-moi… 

 

Il me regarde… sans réagir…

 

Laisse-moi… laisse-moi…

 

Je me perds… dans ce que je souhaite en cet instant…

Je veux juste… juste qu’il me laisse…

 

… mourir…

 

Des secondes… peut-être des minutes… je n’en sais rien…

Ce que je vois…

Il y a quelque chose… accroché à sa taille…

Il écarte un pan de son vêtement déchiqueté…

C’est quoi…

 

Une lame…

 

Il s’en empare… il veut… il va…

Il va me tuer…

 

Je vois la lame s’approcher de mon cou… et puis…

 

Après…

 

Je crois que je…

 

 

 

… suis mort… encore une fois…

 

 

 

 

Dans un océan de ténèbres je me suis laissé emporter…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

… j’…

 

 

… j’ai…

 

… j’ai encore…

… il me reste… un peu de pensée…

 

… je suis capable… de penser… encore… qu’est-ce que…

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?

 

Est-ce que…

… non…

 

Mais… pourtant…

 

 

 

J’arrive à ouvrir les yeux.

 

Rien… tout d’abord…

 

Du noir… obscurité… enfermé… souterrain…

… caverne ?

 

Une lueur… devenant rayon… devenant lumière…

Le soleil…oui…

Il y a un soleil… il y a un matin… il y a de la lumière…

 

Peu à peu… un son… un écho…

Des murs… mes yeux s’habituent… avec une lenteur impossible à mesurer…

Une ouverture… une moitié sombre, une moitié claire…

 

Je suis… à l’intérieur d’une grotte… avec une ouverture… donnant sur le ciel…

Je suis allongé… face contre terre…

Je n’arrive pas à bouger…mes mains… mes jambes… plus rien…

 

Comment… comment suis-je arrivé ici ?

Et l’autre… où… où est-il…

Qu’est-ce qu’il m’a fait ?

 

Personne… je suis tout seul ici… vraiment… seul…

 

 

 

……

 

… et maintenant… quoi…

 

Je ne bouge pas… et quand bien même…

 

Quoi… pourquoi…

Pour aller où… pour faire quoi…

Pour qui…

 

J’essaye… l’espace d’un instant… de réfléchir… de comprendre…

J’ai oublié… quoi que je fasse j’en reviens à cette funeste vérité…

J’ai… absolument tout… oublié…

 

Naruto… mon nom…

 

Sakura… Sasuke… Kakashi… amis ?

 

Konoha…Konoha…

 

 

Détruit… par ma faute… c’est certainement ça… c’est certainement la seule chose à retenir…

 

Ils sont tous morts… moi aussi…

 

Il n’y a rien à faire.

Il n’y a nulle part où aller

 

 

C’est tout…

 

 

 

 

 

Un rat… c’est ça, cette chose vivante à côté de moi…

Etrange chose… qui vient se loger entre mes doigts…

Simple curiosité… ou pas… j’en sais rien…

 

Petite chose perdue…

… comme moi…

 

J’y arrive… à refermer mes doigts…

 

 

… un craquement dans le noir…

 

 

 

 

… j’ai toujours faim…

 

 

 

…………………………

 

 

 

 

 

…………………………………………

 

 

 

La lumière décline… puis revient… plusieurs fois…

Je ne bouge pas…

Durant tout ce temps… toutes ces fois où le soleil part… puis reparaît

Tous ces orages…

 

Toujours faim…

 

… trop peu de rat…

 

 

 

Un peu d’eau de pluie… et puis rien…

 

 

………………………………………………

 

 

 

 

 

 

… … …

… je… me demande…

… si…

 

… je…peu importe…

 

 

Ça fait… combien… de temps…

Est-ce que…

 

 

Combien de temps maintenant…

 

 

Toujours… fatigué… constamment… en train de pleurer…

 

Sale… poussière… crasse…

 

Combien de temps… dans cet endroit immonde…

 

 

 

Ça me convient… je suis immonde…

 

Immonde, immonde… immonde… immonde…

 

 

 

 

Tiens ?

 

… ça fait longtemps…

 

 

 

… que je n’ai pas autant pensé…

 

 

 

 

Et si…

 

 

 

Et si…

 

 

 

…………………………………………

 

 

 

…… j’en peux plus…

 

 

 

 

 

 

………

 

…………

 

 

 

 

 

 

……………………

 

……

 

 

 

………………………………

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

…………

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et si… je sortais d’ici ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De la lumière…

Enormément de lumière, peut-être plus que je n’en ai jamais vu…

L’espace d’un instant, j’ai l’impression d’être aveugle…

 

Un aveugle condamné à vivre dans un univers saturé de blanc…

 

Mais peu à peu, des détails apparaissent, se précisent… se dessinent…

 

Des arbres… un sol herbeux… un ciel…

 

 

Je suis dans un sous-bois… baigné de soleil…assis contre un rocher couvert de mousse…

 

 

Je suis sorti… comment ?

 

Je crois… j’ai remué quelques uns de mes muscles… j’ai eu mal…

Je me souviens un peu… j’ai rampé… difficilement… lentement…

Me rapprochant un peu plus de la lumière…

 

Et je suis sorti.

 

Je me suis laissé tomber en contrebas de l’entrée de la caverne… et j’ai atterris sur ce rocher… après…

 

Je n’ai plus bougé… pendant plusieurs heures…

 

Je suis sorti… mais je n’ai aucune idée…

 

 

De la raison qui m’y a poussé…

 

La chaleur des rayons solaires contre ma peau…semble atténuer la douleur parcourant continuellement mon corps…

 

Mon corps qui semble se régénérer… ce soleil…

 

 

Ça fait du bien…

 

 

J’arrive à remuer un doigt… puis deux… ma main suit…

 

Une heure… pour la lever de quelques centimètres… avant de la laisser retomber mollement, abattu par mes muscles endoloris…

Je reprends mes efforts…

 

Je ne sais pas pourquoi… je n’ai jamais su grand-chose… mais à cet instant…

 

Je sais juste que je veux… bouger.

 

 

 

 

La nuit est tombée… et j’arrive à peine à remuer mes bras…

 

J’ai sommeil…je reprendrais plus tard…

Je vois les étoiles… le ciel est clair…

 

C’est beau…

 

 

 

 

Les premières lueurs pointent à l’horizon… et déjà, je reprends mes insupportables efforts… j’arrive à prendre un cailloux entre mes doigts… je peux le lancer avec mes bras… pas loin… mais j’y arrive tout de même…

 

Les heures s’écoulent… encore et encore…

Les douleurs sont toujours là… mais les résultats viennent compenser tous mes cris réprimés… ou plutôt… tous les cris que je n’arrivent pas à crier…

 

Plusieurs fois j’ai eu envie de hurler suite à un faux mouvement, ou tout simplement après avoir essayé de remuer un orteil…

Mais aucun son n’est sorti de ma bouche… rien du tout…

 

… on verra ça… plus tard…

 

 

… mes jambes…

 

 

L’après-midi avance… et je parviens à plier très lentement mes genoux…

Encore…encore…

 

J’ai soif… j’ai faim…

 

 

Mais je dois réussir à me lever…

 

 

J’ai mal au crâne, à l’intégralité de mon corps

Mais… à tout prix…

 

Sans que je ne sache d’où me viennent toute cette détermination…

 

 

Il faut que je me lève.

 

 

 

 

 

Lentement… étape par étape…

Aidé par mes bras de nouveau à peu près utilisables…

Accoudé au rocher me servant d’appuis…

 

Je me lève… je quitte le sol…

 

Centimètres après centimètres, secondes après secondes…

M’élevant peu à peu… chacun de mes muscles, chaque centimètre de peau me hurlant d’arrêter…

 

Mais je ne voulais…

 

 

Je ne sais pas pour quelle obscure raison…

 

 

 

Mais j’y suis finalement arrivé.

 

 

Debout, sur mes deux jambes…

 

Gardant néanmoins prise sur le rocher, pour m’habituer à cette sensation perdu… celle de défier la gravité… et le monde entier…

 

J’hésite… puis me décide à faire un pas en avant, lâchant mon appuis avec précaution.

Par miracle, je ne tombe pas… mieux… je recommence…

Encore une fois… puis une autre… et je marche…

 

Je marche à nouveaux…

 

 

Je décide de ne pas m’arrêter… je décide de continuer…

Un mètre, puis deux, et trois… j’avance… entre les troncs d’arbres, dépassant les buissons et enjambant soigneusement les racines…

 

Je prend garde de m’aider des végétaux pour me maintenir debout, afin de palier à cette impression de vertige…

 

J’avance toujours… je ne sais pas où je vais… mais j’avance…

 

 

Je profite de cette liberté nouvelle… j’avance…

 

 

Je sens… le vent frais sur mon visage…

 

J’entends…les bruits produis par les animaux dissimulés dans les bois…

 

Je vois le soleil… le ciel, et les arbres… et…

 

 

Les ruines…

 

 

Un haut-le-corps foudroyant me transperce de parts en parts…

 

 

 

                            Les cadavres déchiquetés…

 

 

Sans réussir à le réprimer, un autre soubresaut me fait vomir… non…

Je n’ai rien à vomir… alors dans un horriblement raclement, je me mets à cracher du sang…

 

 

J’ai mal… vraiment… vraiment mal !

 

Je ne… n’arrive plus… mes yeux…

… j’ai…

 

 

Le masque orange…

                                … la lame prête à frapper…

                                                                             … et cet œil rouge…

 

 

Je m’écroule, l’esprit en feu…

 

…avant de retourner dans les ténèbres…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

.

 

…………

 

.

 

.

.

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

.

……………………………

 

 

 

ti…sq…st…que…est

 

…e sais …as

 

 

c’…t q…i ?...

 

 

j… s…s r…, …st un gam…

 

 

 

 

 

…des voix…

 

 

 

 

……r……h……fai…qu…p..ur

 

 

 

 

 

…se rapproche…

 

 

Il y a quelqu’un…

Je vois rien…

 

 

Des yeux… peut-être…

 

 

Des jambes…

 

 

 

_ … vous croyez qu’il est mort… 

_ … faudrait regarder si

 

 

 

Plusieurs…

 

 

Plus rien…

 

 

 

 

 

 

jill

 

 

 

Et voilà, first chap online !

La suite marquera l’arrivée de nouveaux personnages !

Balancez les comms !

A toutes !

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2023