Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019
  • Les meutes
    animal DEBOUT
    Nb de signes : 6 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Demain
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 7 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/10/2019

Studio Infinite

  • ATELIER D’ÉCRITURE : écrire le côté obscur au Comics Corner (10 PLACES) [ Le 01/12/2019]
    Participez à un atelier d'écriture créative au Comics Corner dimanche 1er décembre 2019 pour créer votre personnage avec notre studio infinite !
  •  [ Le Atelier d’écriture : écrire de l’imaginaire à la librairie Le Nuage Vert (COMPLET)]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Naruto Crisis Auteur: Jill Vue: 33799
[Publiée le: 2006-05-23]    [Mise à Jour: 2008-05-23]
13+  Signaler Action-Aventure/Mystère/Suspense Commentaires : 564
Description:
[Saison 1]

3 ans après la destruction de Konoha, un homme, dans un bar, va se suicider. Mais une rencontre imprévue va bouleverser ses plans... et sa vie...
Désormais, Naruto est en route pour retrouver les survivants de Konoha éparpillés aux quatre vents ainsi que ses souvenirs de la fameuse nuit où tout a basculé...
Cependant, tout ne se passe pas comme prévu : les mystères s'épaississent, les secrets sont bien gardés, des rancœurs naissent et un terrible complot se profile à l'horizon...
Le combat finale touche à sa fin et l'horreur est désormais à son paroxysme, reste-t-il seulement un espoir de mettre un terme à la folie meurtrière d'un homme maudit des dieux, incarnation sur terre du mal?

-----------------------

[Préquelle]

Naruto se réveil au milieux des ruines de la cité de Konoha. Désemparé, terrifié, amnésique, il s'enfuit pour échapper à l'horreur de ses actions. Condamné à la solitude et à l'errance, il rencontrera pourtant une mince lueur d'espoir, sous la forme d'une étrange et mystérieuse aveugle recherchant son frère disparut...
... mais dans l'ombre, un ennemi, survivant du massacre, entend bien achever de détruire ce qu'il reste du porteur de Kyuubi...


--[ANNONCE]--
Cette fanfic fête ses deux ans, venez décider si elle doit se poursuivre ou s'arrêter là.
Crédits:
Seuls Aniki et les prénoms Banichi, Banni et Bansan m'appartiennent, les autres personnages sont la propriété de Monsieur Kishimoto.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Le commencement de la fin

[4338 mots]
Publié le: 2006-08-18
Mis à Jour: 2008-03-14
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Naruto Crisis

 

Chapitre 29 :

 

 

Le temps semble s’être arrêté.

Aniki est devant moi, il court dans ma direction, un rasengan rouge dans la main, sans aucun doute prêt à en finir une bonne fois pour toutes avec moi… et tout ce que je représente à ses yeux.

3 secondes… peut-être 4 avant qu’il ne m’atteigne, qu’il ne me transperce, éclaboussant le sol de mon sang et se repaissant de ma chair… chouette tableau en perspective…

Un léger vent contraire me signale qu’Anko, Sasuke et les autres sont toujours là, à une distance raisonnable heureusement.

2 secondes…

Un éclair transperce le ciel, illuminant les ruines de la ville l’espace de quelques dixièmes de secondes… un orage approche… il est même déjà là…

Les pas sur le sol… les coups sourds contre les graviers…

L’aura compacte de Chakra qui entoure mon ennemi crée un profond sillon sur son passage, comme si quelqu’un s’était amusé à creuser un long fossé à la pelle…

Plus qu’une petite seconde…

C’est à ce moment… à cette seconde précise… alors qu’il n’est plus qu’à deux mètres de moi… que le déclic se fait en moi…

 

… sonnant alors le glas funeste du commencement de la fin…

 

 

 

 

Seul…

Toujours seul…

Personne… personne ne s’occupe de moi…

Ma famille… m’a abandonné…

 

Seul… toujours…

Mes larmes… toujours seul…

 

Pourquoi… pourquoi moi… pourquoi c’est arrivé à moi…

Seul… au milieu du noir, recroquevillé sur moi-même… considéré comme un déchet… un indésirable… pourquoi… pourquoi…

… parce que je suis le deuxième… ça ne me donne pas le droit de vivre ?

J’en ai assez… j’ai envie… de tous… tous les tuer… tous les anéantir… tous… jusqu’au dernier !

 

 

 

 

Depuis ma naissance… rejeté… un monstre, comme ils disent tous…

Personne pour moi…juste des regards…des remarques indiscrètes…

 

Des idiots… s’ils savaient ce que je ressens… isolé… dans une bulle que je ne peux briser…

Rien… juste moi… personne d’autre…

 

Un monstre…tous des idiots…

 

Seul…dans ma douleur…

Cette impression que quelque chose… quelque chose de monstrueux en moi, repousse les autres autour de moi…

 

… je me demande…

… si quelqu’un peut savoir ce que je ressens…

 

 

 

 

Une sensation des plus étrange.

Tout d’abord et immédiatement, une vague d’énergie tout simplement démoniaque surgit de mon corps, telle une tornade venant de naître, déferle tout autour de moi, de la même façon que pour Aniki. Ce dernier, de toute évidence surpris, stoppe sa course avant d’effectuer de rapides pas en arrière, afin d’échapper au souffle destructeur.

La couleur du Chakra du démon, d’un orange vif teinté de noir, m’enveloppe entièrement, me soustrayant à la vue de tous.

C’est alors que mon corps se met à changer…

C’est une bien étrange sensation, je ressens comme si mes os se mouvaient dans mon corps, ainsi que mes muscles et toute ma chaire. La puissance infinie qui m’habite petit à petit… cette impression que le sang, l’esprit même de Kyuubi se mêle au mien, sans pour autant m’envahir complètement.

Mon état de pure transe dure quelques longues secondes supplémentaires. Puis le nuage dense se dissipe peu à peu et je réapparais aux yeux d’Aniki… et je peux lire pas mal de stupeur dans ses orbites injectées de sang, je me rends compte alors de l’étendue de ma métamorphose.

Comme pour Aniki, une épaisse aura orange et noire m’enveloppe, ainsi, Moi et le rouquin, suffisons à éclairer tout Konoha, tel deux petits soleils.

Ma masse corporelle a augmenté de quelques centimètres, de longues et redoutables griffes remplacent mes ongles, mes incisives sont devenues démesurément longues et acérés, une paire de longues oreilles velues de renard sont venues se placer sur les côtés de ma tête, augmentant mon aspect bestial et surtout… ces neuf queues de Chakra fouettant l’air dans mon dos…

… A cet instant… une étrange impression me vient à l’esprit… l’impression que peut-être… il y avait une chance pour que je gagne…

 

J’essaye d’imaginer dans quel état d’esprit doivent se trouver Sasuke et les autres, de voir ainsi deux êtres surpuissant en phase de se livrer un combat titanesque juste sous leurs yeux… ça doit en jeter, mine de rien…

Je reporte mon attention sur Aniki, qui n’a pas remué d’un pouce depuis la fin de ma transe.

Il a un regard vide, un rictus déplacé sur le visage…

Peu à peu, son regard se ravive, il sourit, puis ricane…

 

_ Muéhééhéhé… j’adore ça… j’adore…

 

Il se met à rire franchement.

 

_ J’adore… c’est tout bonnement génial !!!!!

_ Qu’est-ce que tu veux dire ? Je lui demande en me rendant compte par la même occasion des changements apportés sur ma voix par le surplus de Chakra.

 

Il ne répond pas, lève les yeux au ciel, et se met à hurler en éclatant de rire :

 

_ J’ADORE CA !!!!!! REGARDE !!!! REGARDE GRAND FRERE ! REGARDE CE DONT JE SUIS CAPABLE !! REGARDE-MOI TUER TON FILS ! REGARDE MA PUISSANCE ! REGARDE-MOI TE SURPASSER !!!

 

Je crois, sans vouloir me tromper, qu’il n’a jamais été aussi fou…

Il me pointe du doigt sans cesser de hurler :

 

_ C’EST FANTASTIQUE ! UN COMBAT A MORT OPPOSANT LES ETRES LES PLUS PUISSANT DE L’UNIVERS, LES NEUF BIJUUS REUNIS, PORTES PAR LE FRERE ET LE FILS DU PLUS GRAND NINJA DE TOUS LES TEMPS, QUE JE VAIS ENFIN POUVOIR SURPASSER !

 

Un nouvel éclair illumine sa face blanche et décharnée, suivit d’une fine pluie qui s’intensifie pour faire place à l’orage prémédité.

Et dans un dernier sursaut, il s’élance vers moi à une vitesse faramineuse, toutes griffes dehors en lâchant d’un ultime rugissement plein de rage :

 

_ REGARDE-MOI ! GRAND FRERE !!!!!!!!

 

 

 

 

Je voulais juste vivre… être aimé comme n’importe qui d’autre… avoir une famille qui m’aime…

 

Je voudrais être normale… que les gens arrête de m’éviter… c’est tout…

 

Pourquoi moi ?

 

Pourquoi ils m’évitent ?

 

Pourquoi auraient-ils le droit d’être heureux… et pas moi ? Pourquoi moi, je ne pourrais pas être heureux ?

 

Ils ne m’aiment pas…pourtant… je voudrais qu’ils m’aiment…qu’ils me reconnaissent…comment faire ?

 

Tous autant qu’ils sont… ne méritent pas… ils ne méritent pas de vivre heureux… moi si.

 

Je voudrais faire partie d’eux… intégrer cette famille…les protéger…

 

Je voudrais leur enlever ce bonheur qu’ils ne méritent pas…ils me l’ont pris…ils doivent payer !

 

Je dois les protéger… devenir Hokage… ainsi…

 

Je dois tous les tuer… de cette façon…

 

 

 

 

Ils me reconnaîtront

 

 

 

 

Le choc est violent.

D’une vitesse qui me surprend moi-même, je contre son premier bras pourfendeur, je lève un genou pour parer le deuxième et je tente de lui donner un coup de tête avant d’apercevoir une de ses jambes esquisser un croche-pied, je joue l’esquive et effectue quelques pas en arrière pour lui échapper. Il me rattrape en un clin d’œil et m’assaille de dizaines de coups de poings que je parviens à déjouer.

 

_ N’est-ce pas merveilleux ?! Toute cette puissance, Naruto !!

 

Utilisant ma vitesse rivalisant avec celle de la lumière, je disparais de son champ de vision plusieurs dizaines de mètres plus loin. Malheureusement, je suis prit de court lorsque je le vois qui se matérialise à quelques pas de moi, en l’air, près à plonger vers moi pour m’asséner un coup dévastateur.

C’est alors qu’indépendamment de ma volonté, une de mes neuf queues se déploie et vient s’écraser vers, lui coupant la route et l’envoyant vers le sol. Il pars le coup de ses deux avant-bras sans problème et se réceptionne confortablement sur le sol à quatre pattes, comme la bête qu’il est devenue. Je vois alors une masse rouge de Chakra prendre vie dans sa main, avant qu’il ne s’élance dans ma direction en rugissant de toutes ses forces.

J’ai tout juste le temps de réunir immédiatement de l’énergie dans ma main droite avant de me propulser à mon tour vers lui.

Nous nous rencontrons à mis chemin… et nos deux attaques se mélangent, dans une déflagration qui dépasse tout ce que j’ai pu connaître de puissant dans ma vie.

 

 

Deux kilomètres à l’opposé du combat qui fait rage, je suis médusé par ce que je vois. Neji, Shikamaru, Mitarashi et Sakura en sont au même point que moi… complètement tétanisés. Que ce soit Naruto ou ce type aux cheveux rouges. Ils sont aussi terrifiant l’un que l’autre. La quantité de Chakra qu’ils dégagent est si importante qu’il m’est impossible de savoir lequel des deux en possède le plus…

 

_ Où est-ce qu’ils sont ? Vous les voyez ? Demande Anko, fébrile.

 

En effet, après la rencontre de leur deux Rasengan, la fumée dégagée par l’explosion les a soustrait de notre vue.

 

_ Quelle vitesse, murmure Shikamaru… c’est… c’est…

_ Monstrueux, achève Neji.

 

Le calme semble retomber en même temps que l’écran de fumée…

Jusqu’à ce qu’une nouvelle explosion ce fasse entendre…

 

 

Tout en m’extrayant de l’épais brouillard par la voie des airs, je mets en pratique l’un des meilleurs aspects d’avoir du Chakra en quantité illimitée : la possibilité de faire du Rasengan une technique à longue portée.

Alors que je mitraille mon adversaire de boules d’énergies bleues creusant par la même occasion des cratères par dizaines, je remarque un peu tard que ce dernier en fait autant. Tandis que d’innombrables globes rouges vifs foncent dans ma direction, j’utilise une nouvelle fois ma super-vitesse pour retrouver le plancher des vaches, au moment même où Aniki, sortit de nulle part, une lame de Chakra dans chaque main, fonce vers moi avec la ferme intention de me mettre en lambeaux.

 

_ KAGE BUNSHIN NO JUTSU !

 

J’ai encore du mal à maîtriser toute cette puissance nouvellement acquise… et ça se voit… car ce n’est pas moins qu’un bon millier de clones qui apparaissent, alors que j’avais l’intention d’en faire une petite centaine.

Malheureusement, un détail d’importance m’échappe. Même un clone parfait ne peut reproduire une impression identique de tout le Chakra que je dégage, c’est impossible pour cette technique… elle n’est pas assez puissante…

La vérité me frappe en un rien de temps… ma technique fétiche, le multi-clonage… est inefficace et m’est désormais inutile…

Il ne faut pas un dixième de seconde à Aniki pour me repérer, le vrai Naruto débordant de Chakra, au milieu de tous ces clones. Instinctivement, mes clones forment un barrage devant moi pour stopper le rouquin, qui ne fait qu’une bouchée d’eux en leur passant littéralement à travers, les faisant exploser au passage.

Un centième plus tard, Aniki m’attrape par le col et me soulève du sol, je peux alors sentir l’aura de Chakra bleue me frôler, faisant frissonner ma carcasse.

 

_ Déjà fatigué, morveux ? Ca va trop vite pour toi ?

_ Tu plaisantes ? La rapidité ça me connaît !

 

Au-dessus de nos têtes, une voix retentit :

 

_ OODAMA-RASENGAN !!!!

 

A quelques mètres en l’air, la totalité de mes clones survivants, plusieurs centaines, ce sont réunis en groupes de deux pour former des centaines de Rasengans géants, tous prêts à s’écraser sur notre position.

Simultanément, alors qu’Aniki a les yeux levés, je lui donne deux coups de pieds pour échapper à son emprise et me propulser hors de la zone d’impacte. Déstabilisé par mon coup, le rouquin a juste le temps de cribler d’Akarashigan autant de clones qu’il peut, autant dire un bon paquet, avant de disparaître sous les indénombrables globes bleus, dans une déflagration ultra puissante.

 Retombé sur mes pieds à quelques dizaines de mètres de là, je regarde l’explosion grossir avant de retomber lentement, dans un silence de mort. Aucun de mes clones n’a survécu… quand à l’autre :

 

_ Arrête de faire l’idiot ! Un type comme toi se renifle à des kilomètres !

 

Emergeant du brouillard comme un fantôme, Aniki me lorgne avec un sourire mauvais… comme je m’y attendais… il n’a pas la moindre égratignure…

 

_ C’était un sympathique échauffement, fait-il ravie.

 

Nous nous observons l’un et l’autre, aucun de nous n’est fatigué…

 

_ J’ai une question.

_ Je t’écoute, fait-il mielleusement.

 

Je fais une courte pause avant de poursuivre :

 

_ Qui était… ma mère ?

 

Un sourire démesuré se dessine sur son visage.

 

_ Ah… celle-là…

 

L’instant d’après, le voilà qui disparaît.

 

_ Merd… !

 

J’ai juste le temps de lever le bras pour contrer le coup qu’il s’apprêtait à me porter, le temps semble s’arrêter lorsque je le vois en l’air à quelques centimètres de moi, un sourire décharnée sur le visage.

Nous disparaissons tous les deux en même temps en super-vitesse.

Alors que nous côtoyons la vitesse de la lumière, cela ne nous empêche pas de nous mettre des pains à répétition.

Après une bonne minute de combat ultra-rapide, nous prenons place à dix mètres l’un de l’autre.

 

_ Cette sale… sale…

_ Qu’est-elle devenue ?

 

Un rire morbide accueille cette demande.

 

_ Je te laisse deviner dans quel état j’étais lorsque j’ai su que mon frère m’avait laissé tombé… et quand j’ai réussi à apprendre qu’il s’était trouvé une jolie petite garce, qu’il vivait avec elle et qu’en plus… il l’avait engrossé et qu’elle attendait un putain de gosse… j’aime autant te dire que tout ceux qui m’ont adressé la parole après ça ne sont plus de ce monde.

 

La façon dont il parle de me parents à tendance à m’agacer, je redemande :

 

_ Qui était-elle ?

_ C’est une longue histoire… je te la dirais, si tu le mérites…

_ Ce n’est pas grave… au besoin… je t’y forcerais…

 

 

 

_ Urgh !

 

0,1 seconde, j’esquive un coup droit. 3 centièmes de plus, je saute pour éviter un croche-pied. Encore une seconde pour éjecter 5 Rasengans dans sa direction. D’un bond, il se propulse une dizaine de mètres au-dessus de moi, déploie ses queues et les envoies faire des arcs de cercles dans ma direction pour me happer au passage…3 secondes…

Sans que je ne la commande, ma carapace de Chakra s’étend pour contrer l’attaque ennemie. Alors qu’il est toujours au-dessus de moi, j’effectue une roulade avant de le cribler d’orbes tourbillonnants qui explosent à quelques mètres de lui. Mais il disparaît avant d’être touché et réapparais, les deux pieds sur terre, accompagné de son sourire.

 

_ Tu es lent mon pauvre Naruto ! J’ai connue des limaces plus réactives !

_ Abstient-toi de commentaire quand tu n’arrives pas à me frôler !

_ Ah oui ?

 

D’un coup, d’un seul, ses nombreuses queues s’étirent sans prévenir et foncent dans ma direction comme si elles voulaient m’empaler, je cours pour leur échapper mais elles me suivent à la trace tout en continuant de s’étirer indéfiniment. Je stoppe ma course pour faire face, mes queues se déploient également pour venir contrer l’attaque. Cependant, avant que je ne comprenne ce qui se passe, mon adversaire s’est glissé derrière moi, profitant de la brèche que je venais de créer, un Akarashigan en main.

 

_ Frôléééé ! Déclare-t-il comme si c’était un jeu.

 

Sans que je ne puisse faire quoi que ce soit, il applique son attaque contre mon dos, suivi d’une intense explosion.

 

 

 

 

_ Il est mort, demande Sasuke ?

 

Impressionnés par l’explosion, personnes n’osent lui répondre.

De là où ils étaient, Sasuke, Anko, Shikamaru, Neji et Sakura avaient vus Naruto disparaître dans un torrent de poussière, sans pouvoir déterminer si il en avait réchappé ou non.

 

_ Maintenant que j’y pense, fait soudainement Shikamaru, c’est vrai ça ? J’ai jamais entendu parler que Yondaime ai eu à un quelconque moment une copine, qui plus est une copine à qui il aurait fait un môme !

 

Sasuke se tourna vers Anko :

 

_ Tu sais quelque chose ?

 

Elle secoua la tête.

 

_ Personne n’était au courant, sinon je l’aurais su, en revanche, un jour j’ai entendu 1412 dire quelque chose comme quoi il allait… « s’occuper de cette salope que son frère a pris »… sur le coup je n’ai pas compris de quoi il voulait parler… puis il a dû l’effacer de ma mémoire…

_ Alors ça suppose qu’elle soit morte aussi, non ? se renseigna Neji.

_ Je pense… cependant…

_ Quoi ?

_ Ce n’est pas… il a utilisé un autre terme que « s’occupé »… c’était, que je me souvienne… plutôt qu’il allait…

 

Surprise, Anko leva les yeux, en direction d’Aniki.

 

_ Alors ? insista Sasuke, qu’est-ce qu’il a dit ?

_ Il a dit, fait Anko, fébrile, qu’il allait… selon ses propres mots… « la convertir »…

 

 

 

 

 

D’un tour de bras, je dissipe le nuage de fumée qui m’entoure… et mon regard rencontre celui d’Aniki. Il ricane.

 

_ Alors, Naruto ? Qu’est-ce que tu penses de ça ?

 

Je m’observe en long et en large, les mains, les bras, le ventre, les jambes, avant d’admettre :

 

_ Je n’ai… absolument rien senti…

_ Evidemment ! Ce n’est pas ce genre d’attaque qui peut percer de telles carapaces de Chakra.

_ Alors qu’est-ce que tu attends pour passer aux choses sérieuses !

_ Je fais durer le plaisir !

 

Nous disparaissons tous les deux en super-vitesse. Pour un œil inexercé, seuls sont visibles des entrechoquements à divers endroits en même temps, uniques preuves de notre combat sans merci.

Dans un éclair, nous rompons la super-vitesse avant de nous réceptionner sur le sol, à quatre pattes. Je déclare :

 

_ N’oublie pas que je t’ai posé une question ! Et j’attends une réponse claire !

_ Je n’ai pas oublié… seulement ce n’est pas le genre d’information que je peux lâcher au gré de ton bon vouloir, je te l’ai déjà dit, tu vas devoir le mériter.

_ De quelle façon ?

 

Un sourire machiavélique décharne le visage bestial de mon ennemi.

 

_ Force-moi à utiliser une attaque plus puissante…, fait-il mielleusement.

_ Si ce n’est que ça…

 

Je lève une main en l’air, réunissant dans ma paume une quantité impressionnante de Chakra, avant de m’exclamer :

 

_ FUTON ! RASEN-SHURIKEN !

 

Le Chakra se met à tournoyer très rapidement, avant de prendre la forme d’une immense lame de Chakra en forme de disque étoilé. Aniki se moque :

 

_ Peuh ! C’est du réchauffé !

 

Avec un sourire, je lève ma deuxième main en l’air… et un deuxième shuriken de Chakra apparaît, faisant siffler le rouquin. Avec tout mon Chakra, en faire des armes à longue portée sera chose aisée… mais comment faire pour qu’il n’esquive pas.

Soudain, une lumière s’allume parmi mes neurones… j’ai une idée…

Sans traîner, je lance mes deux rasen-shurikens dans sa direction, il les esquives facilement.

 

_ C’est nul, Naruto ! Tu crois faire quoi avec des attaques aussi prévisibles ?

 

Comme sur des roulettes… il n’a pas vue ce que je viens de faire…

 

_ Ce n’est pas comme ça que tu sauras qui était ta mère !

 

Encore un peu…

 

_ Peut-être que tu n’en as pas envie après tout…

 

… un tout petit peu…

Soudain, l’expression de son visage change du tout au tout, merde ! Il l’a vue ! A la dernière seconde, Aniki se baisse au raz du sol, évitant ainsi mes deux shurikens géants dont j’avais réussi à contrôler la trajectoire pour leur faire faire demi-tour. Loin d’en rester là, je bloque mentalement leur avancer afin de les faire retourner à toute allure droit sur le rouquin qui esquive une nouvelle fois au poil près. J’enchaîne les demi-tours et les virages raides pour assaillir Aniki de toute part, qu’il ne puisse ni s’échapper, ni contre-attaquer. L’opération me demande beaucoup de concentration, mais le jeu en vaut la chandelle avec mon ennemi qui ne parvient pas à trouver une ouverture tandis que les disques de Chakra ne lui laisse pas un dixième de répits. Malgré cela, il parvient à lancer quelques Akarashigan sur mes shurikens, à peine chatouillés par ces globes moins chargés en Chakra… il est fait comme un rat…

Une ouverture ! Je précipite les deux disques vers lui alors qu’il est légèrement déséquilibré, il va être tranché en deux !

Soudain, sortant de nulle part, deux intense rayons de lumières prennent place dans les mains d’Aniki, des rayons qui ne font qu’enfler, mais c’est trop tard, les disques se rapprochent, il va être déchiqueté…

Sous le coup de la panique sûrement, Aniki donne un coup de poing dans un rasen-shuriken… et contre toutes attentes, celui-ci se désintègre sur place. Immédiatement, Aniki donne un deuxième coup sur l’autre disque, qui subit le même sort.

Le calme revient sur le champ de bataille… et me voilà médusé lorsque je comprends enfin ce qu’il vient de faire.

 

_ Surpris, Naruto ? Tu croyais que tu m’avais battu ? Tss tss tss, comme c’est présomptueux de ta part…

 

Il brandit alors ses poing entourés de Chakra… non… ses poings sont devenues du Chakra.

 

_ Tu vois ça ? En concentrant un excès de Chakra dans une partie de mon corps, celui-ci est tellement saturé qu’il devient lui-même du Chakra volatil, seulement, ma capacité de régénération extraordinaire me permet de garder l’aura, ou la forme de mon membre si tu préfères et ainsi d’obtenir une main solide uniquement constitué de Chakra pur, une telle concentration que tes minables attaques ne pourront jamais égaler !

 

Je reste de marbre devant cette nouvelle démonstration de son génie et de sa puissance… mais je n’en suis pas moins impressionner.

 

_ Néanmoins, vu que tu m’as poussé si loin que j’ai du avoir recours à cette technique, je vais être gentil… et je vais t’expliquer, tout du moins te guider… sur l’identité de ta mère…

 

 

 

 

_ Qu’est-ce que tu veux dire par… convertir ?

_ Je n’en sais absolument rien… c’était vraiment trop vague, je ne sais pas de quoi il voulait parler.

_ Je me fais du souci pour Naruto, dit Shikamaru, il pourrait être une nouvelle fois mené en bateau par ce satané rouquin et ce serait mauvais pour nous.

_ Merde, s’emporte Sasuke, et je ne peux même pas m’approcher pour lui mettre une claque.

_ Alors… on fait quoi ? demande Neji.

_ Ben…

_ C'est-à-dire…

_ Comme dirait l’autre…

 

Un vent d’incertitude souffle sur l’équipe, tandis qu’à l’autre bout du terrain, une explosion retentit.

 

 

 

 

Les Rasengans que j’ai envoyés pour bloquer sa brusque accélération n’ont servis à rien. Les ayants tous contré avec ses poings lumineux, le voilà parvenus à quelques mètres de moi. J’esquive les coups qu’il me porte, effectue plusieurs pas en arrière avant de m’immobiliser, réunissant autour de moi une immense quantité de Chakra, le compactant de façon à créer un bouclier d’énergie. Loin de se démonter, Aniki accélère à nouveau et plonge ses mains de Chakra dans mon bouclier, qui tient difficilement le coup, prêt à voler en éclat- à la moindre occasion.

 

_ Peu de temps après sa nomination au poste de Hokage…

 

Malgré la situation peu enviable dans laquelle je suis fourré, je prête une attention toute particulière aux mots émergeants de la bouche garnis de crocs de mon ennemi.

 

_ … j’ai mené mon enquête pour en savoir plus sur la vie privée de mon frère, que je connaissais assez peu en réfléchissant.

 

Je ne tiendrais plus ce bouclier bien longtemps, le rouquin martèle la surface énergétique de féroces coups de poings, tout en poursuivant :

 

_ J’ai alors remarqué une série de trous dans son emploie du temps surchargé de Hokage, toujours constant et pour autant que je me souvienne, personne n’a jamais su ce qu’il faisait durant ces temps libres… sauf moi…

 

Une fêlure commence à apparaître dans ma carapace  de Chakra.

 

_ J’ai toujours hésité à le suivre quand il s’absentait, il m’aurait repéré en un rien de temps et de toute façon, il prenait toujours de multiples précaution quand il disparaissait subitement… d’une certaine façon, il ne voulait pas que je sache… parce qu’il sentait, il le sentait que je pouvais devenir dangereux pour lui… et pour elle…

 

Une deuxième fêlure… deux minutes, peut-être quatre avant que tout ne lâche.

 

_ Cependant, une occasion s’était présentée un jour de fête dans le village de la feuille, pour le centenaire de la création de la cité et surtout pour oublier les récentes guerres ninja qui faisait rage. N’étant pas particulièrement porté sur la boisson, cela ne l’a pas empêché de lamper un ou deux verre de Saké… ce fut son erreur… car cela a suffit pour l’adoucir, la fête autour de lui, tous ces gens qui s’amusaient, cet unique mais cruciale degré d’alcool dans le sang… cette sympathique impression de sécurité, lui a fait oublier, l’espace de quelques minutes seulement mais totalement suffisante pour lui faire oublier… que j’étais là, tapis dans l’ombre, prêt à frapper à la moindre trace de faiblesse. Ce soir là, il est allé la chercher, chez lui, parce que c’est là qu’il la cachait… c’est là qu’il me trahissait chaque fois de plus en plus…

_ Mais pourquoi la cachait-il aux yeux de tous ? Uniquement parce que tu aurais pu te servir d’elle contre lui ?

_ Ce n’était pas la seule raison… en vérité, il n’en avait pas le droit.

_ Que veux-tu dire ?

_ C’était une prisonnière, ramenée par lui lors d’une mission dans un autre village ennemi. Je n’ai jamais compris comment, ni pourquoi, mais il se trouve qu’il est tombé… amoureux d’elle la première fois qu’il l’a vu… ce fut réciproque et par la suite, il a fait croire à sa fuite avant de la cacher chez lui…

 

Il ne me reste plus beaucoup de temps…

 

_ Ce soir là, donc, j’ai enfin appris l’existence de cette saleté, de la même façon que j’ai appris qu’elle était enceinte… avant de me replier. J’ai fait toutes les recherches possibles sur son cas, son nom, son âge et tout le reste.

_ … et donc ?

_ Et donc… suite à cela, je me suis juré de faire payer cet affront de mon frère à mon égard… de même que j’allais mettre à exécution un projet tout particulier pour cette espèce de vipère qui a profité de mon frère…

 

Il fait silence… ferme un instant les yeux, avant d’éclater de rire. Il s’esclaffe longuement… un rire morbide…ce rire que je déteste plus que tout.

Le bouclier est à deux doigts de se désintégrer sur place. C’est le moment que choisi Aniki pour déclarer dans un ricanement :

 

_ J’aimerais… beaucoup attirer ton attention sur un point important… Naruto…

 

Il marque une courte pause, avant de reprendre, avec un regard énigmatique :

 

_ Deidara… Zotsu… Orochimaru…

 

Ce qu’il dit… ce sont les noms des membres de l’Akatsuki…

 

_ Kisame… Itachi… Tobi…

 

Il reste une dizaine de seconde avant que ma défense ne cède…

 

_ Hidan… Kakuzu… Sasori…

 

Je ne comprends pas où il veut en venir…

 

_ … et moi…

 

Il stoppe son énumération… je demande fébrilement :

 

_ Qu’est-ce que ça veut dire ?

_ Tu ne comprends pas, Naruto… c’est pourtant pas compliqué…

 

Il sourit à pleines dents.

 

_ Sur tous ceux que je t’ai nommé… il en manque un… ou plutôt… il en manque une…

 

A cet instant, le bouclier s’effondra…

 

 

 

jill

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales