Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Les Arts
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 22/03/2020
  • Coups de vent en mer
    Marathon Editions
    Nb de signes : 18 000 - 22 000 sec
    Genre : imaginaire
    Délai de soumission : 20/01/2020
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Naruto Crisis Auteur: Jill Vue: 33812
[Publiée le: 2006-05-23]    [Mise à Jour: 2008-05-23]
13+  Signaler Action-Aventure/Mystère/Suspense Commentaires : 564
Description:
[Saison 1]

3 ans après la destruction de Konoha, un homme, dans un bar, va se suicider. Mais une rencontre imprévue va bouleverser ses plans... et sa vie...
Désormais, Naruto est en route pour retrouver les survivants de Konoha éparpillés aux quatre vents ainsi que ses souvenirs de la fameuse nuit où tout a basculé...
Cependant, tout ne se passe pas comme prévu : les mystères s'épaississent, les secrets sont bien gardés, des rancœurs naissent et un terrible complot se profile à l'horizon...
Le combat finale touche à sa fin et l'horreur est désormais à son paroxysme, reste-t-il seulement un espoir de mettre un terme à la folie meurtrière d'un homme maudit des dieux, incarnation sur terre du mal?

-----------------------

[Préquelle]

Naruto se réveil au milieux des ruines de la cité de Konoha. Désemparé, terrifié, amnésique, il s'enfuit pour échapper à l'horreur de ses actions. Condamné à la solitude et à l'errance, il rencontrera pourtant une mince lueur d'espoir, sous la forme d'une étrange et mystérieuse aveugle recherchant son frère disparut...
... mais dans l'ombre, un ennemi, survivant du massacre, entend bien achever de détruire ce qu'il reste du porteur de Kyuubi...


--[ANNONCE]--
Cette fanfic fête ses deux ans, venez décider si elle doit se poursuivre ou s'arrêter là.
Crédits:
Seuls Aniki et les prénoms Banichi, Banni et Bansan m'appartiennent, les autres personnages sont la propriété de Monsieur Kishimoto.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Ce qu'il s'est passé cette nuit là

[6669 mots]
Publié le: 2006-08-11
Mis à Jour: 2008-03-14
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Naruto Crisis

 

Chapitre 27 :

 

 

 

 

_ « Keuf » « keuf »… « keuf » !

 

Le mélange de suit, de poussière, de cendre et de sang qui me noie la gorge à du mal à partir. Je me trouve à quatre patte, les membres endoloris et le corps lacéré, les vêtements rapiécés et le souffle rauque.

Il est là…

 

_ Urgh… !

 

En tentant de me relever, une vive douleur à la cheville me cloue au seul, j’ai dû me démettre l’épaule gauche, cinq ou six de mes côtes doivent être en miette, démon régénérateur ou pas… je souffre comme un animal à abattre.

Il approche…

 

Pour couronner le tout je n’arrive pas à ouvrir mon œil droit, un quart de mes cheveux ont brûlés, j’ai le nez cassé, un doigt sur deux de tordus et des poumons qui peinent à se remplir d’air.

Il est derrière moi…

 

_ Te voilà en bien piteux état Naruto… ça me rendrai plus heureux si c’était moi qui t’avais infligé toutes ces blessures… mais tu as gâché mon bon plaisir…

_ Vraiment… désolé…

_ Oh ! Il ne faut pas, Naruto, je te pardonne… néanmoins…

 

Malgré tous mes sens qui hurlent de douleur, je peux sentir… sa voix retrouve la normalité, son aura démoniaque se dissipe peu à peu… le pouvoir des bijuu se volatilise… mais lui, sa propre aura… est toujours là… et je ne peux rien faire, je suis à sa merci.

Dans un élan désespéré, je me mets sur le dos, mes vertèbres craquent et m’arrachent un gémissement plaintif. Il est à moins de quelques centimètres de moi, il s’accroupit et son souffle suintant le mal m’arrive sur la figure…. je ne peux pas bouger…

 

_ … néanmoins ton erreur aurais pu contrarier mes plans… tu aurais pût mourir et Kyuubi avec… en parlant de Kyuubi… j’ai quelque chose pour lui…

 

Je vois sa main s’approcher de sa poche… je la vois fouiller, puis attraper quelque chose… je la vois remonter, un mince filin entre les doigts…

 

_ C’est quelque chose qu’il a perdu il y a longtemps… et que je me suis juré de lui rendre le moment venue…

 

Son visage en cet instant reflète la perversité à son paroxysme… je ne sais pas ce qu’il s’apprête à sortir de sa poche… mais je crois que je ne vais pas aimer ça…

L’espace d’un instant, son regard se vide, ses yeux roulent et fixent un point à notre droite, un rictus agacé se dessine sur ses lèvres… et un cris retentit :

 

_ CHIDORI !!

 

Un bout du cratère vole en éclat, une onde de choc provoque un nuage de poussière perturbant mon champ de vision… et deux nouvelles sources de Chakra font leur apparition…

 

Sasuke et Itachi…

 

Je ne sais pas quoi penser de cette situation, moi, à moitié mort, à la merci d’un fou furieux assoiffé de sang et les deux derniers Uchiwa, l’un en face de l’autre en plein combat… plus de nouvelle d’Anko et j’ai beau chercher sous tous les grains de poussière, je ne vois pas un seul allié…

Si Sasuke m’a remarqué, il m’ignore superbement et paraît tendus, concentré sur son duel fratricide… Itachi, lui, paraît fatigué, il saigne d’un peu partout et son souffle se fait haletant… il n’est pas celui qui mène le combat. Nous restons ainsi tous les quatre jusqu’à ce qu’Itachi ne fasse entendre sa voix d’habitude si calme et pourtant essoufflée :

 

_ Boss… ils… sont tous mort… Deidara… Tobi… et les autres…

 

Boss ?... Boss !? Ce type est…

 

_ Tu es… le chef de l’Akatsuki !?

 

Il m’ignore… il n’a pas l’air content… pas content du tout de voir les deux Uchiwa… l’annonce de la mort de ses camarades ne lui a fait ni chaud ni froid… il semble juste très irrité…

Laissant transparaître une once de panique, Itachi poursuivit :

 

_ Qu’est… qu’est-ce qu’on va faire ? Les bijuus… restés à la cachette ? Comment est-ce qu’on va faire ? Ils sont tous mort !

 

Comment ça ?... restés dans la cachette ?... Est-ce que…

 

… est-ce qu’il n’est pas au courant que son chef possède les bijuus en lui… je ne comprend plus rien…

Il ne bronche toujours pas… le rouquin continu de fixer les Uchiwa… Sasuke reste immobile et ne lâche pas les faits et gestes de son frère d’un poil.

 

_ Boss… je… il est trop fort…

 

Quelle ne fut pas ma surprise, et celle de Sasuke, lorsque je vois Itachi employer un ton suppliant :

 

_ … je… j’ai besoin d’aide… Boss…

 

Le silence retombe… Itachi guette avec inquiétude la réponse de son supérieur qui se fait attendre. Le fixant toujours d’un œil mauvais, le rouquin finit par soupirer, avant de répondre :

 

_ Je te l’avais dit… tu n’es pas assez prudent, utilisé ton Sharingan spéciale dès le début des combats était une grossière erreur… tu aurais dû t’attendre à ce qu’un puissant adversaire se dresse sur ta route, du coup, tu ne peux plus utiliser le Mangekyuu et te voila à la merci de ton propre frère… c’est ironique, non ?

 

La peur pouvait se lire dans les yeux rouges normalement inébranlables du Uchiwa… son supérieur vient tout juste de lui signifier très clairement qu’il était faible… faible et insignifiant…

 

_ B… Boss… je…

_ Itachi… tout s’est passé exactement comme je l’avais prévu…

_ … je…

_ … à un détail près…

 

Une seconde plus tard… rien qu’une petite seconde… il est devant Itachi… plus à deux centimètres de moi, à deux centimètres d’Itachi…

Un éclair d’horreur passe dans les yeux du Uchiwa… avant que ces derniers n’explosent  dans une gerbe de sang…

Itachi se met à hurler comme un damné, ses mains agrippent son visage tandis que le sang continue de s’écouler par les orifices béants laissés par la perte de ses deux globes oculaires…

Sasuke recule d’un pas sous le coup de la surprise et mon regard s’attarde sur l’index et le majeur de sa main droite… couverts de sang…

En une fraction de seconde, il a par je ne sais quel miracle planté ses deux doigts dans les yeux d’Itachi sans que celui-ci ou n’importe qui d’autre n’ai eu le temps de le voir venir.

Le Uchiwa s’écroule à terre sans cesser de gémir et se met à ramper pour échapper à son assaillant qui le regarde se déplacer comme un vulgaire insecte repoussant… une lueur non moins abject dans les yeux. Sans se préoccuper de Sasuke qui commence à voir rouge, le sadique déclare :

 

_ J’ai l’honneur et le privilège de t’annoncer la dissolution officielle de l’Akatsuki !

 

La voix déformée par la douleur, Itachi articule difficilement :

 

_ Boss… je ne com… prend pas…

_ Il n’y a pas grand-chose à comprendre mon cher Itachi… si ce n’est que toi, comme les autres, ne m’étiez plus utile… maintenant que la totalité des Bijuus sont à moi… ou en tout cas le seront très bientôt… termine-t-il, une lueur malsaine dans le regard.

_ Tu… nous as… trahi ?!

 

Le rouquin renifle :

 

_ Plus ou moins…

 

Itachi semble complètement anéanti par ce qu’il vient d’entendre… et je peux le comprendre…

Il se met à geindre à moitié :

 

_ Tout… ça… le clan… tout ceux que j’ai tué… POURQUOI ! TU DISAIS QU’IL LE FALLAIT ! QUE CA ME PERMETTRAIT DE DEVENIR PLUS FORT ! ALORS POURQUOI !!?

 

Malgré ma migraine, je perçois nettement le visage de Sasuke se décomposer peu à peu… à mesure que la lumière se fait sur cette vieille histoire…

Le chef de l’Akatsuki se dirige nonchalamment vers l’homme à terre devenu aveugle, l’attrape par sa queue de cheval pour le maintenir à sa hauteur et lui dit :

 

_ Pour rien Itachi… ou plutôt si… pour moi… et moi seul…, fait-il en exhibant fièrement les deux Sharingans lui ornant le visage…

 

Itachi ne sait plus quoi faire, son teint livide, barbouillé de sang lui donnait un air affreux, je peux l’entendre renifler de là où je suis…

Brusquement, le rouquin lâche le Uchiwa qui s’écroule lourdement au sol, à bout de force et gémissant.

 

Jetant un ultime regard à la carcasse de son ancien allié, le chef de l’Akatsuki déclara :

 

_ Tu es pitoyable… tu ne le disais jamais mais je le sentais parfaitement, tu regrettais… tu regrettais tellement d’avoir abattu ton propre clan… sur un simple ordre de ma part que tu essayais de te persuader que c’était nécessaire… que j’avais raison et que rien d’autre ne comptait…

 

Il se recule lentement du Uchiwa.

 

_ …tu n’as pas pensé que je pourrais vous trahir, parce que si c’était le cas alors tu aurais anéanti ton clan pour rien… mais tu ne voulais pas… tu ne voulais même pas y penser alors que ça te sautait au yeux… tu voulais que j’ai raison… pour ta propre conscience… alors tu m’as ouvert ta confiance, tu as baissé ta garde et je m’y suis faufilé… pour mieux te posséder…

 

A terre, Itachi gratte le sol à s’en décrocher les ongles… il gémit toujours…

 

_ Que c’était facile quand j’y repense… « Viens avec moi ! Tu deviendras très puissant ! », ou encore « Tue ton clan pour devenir fort ! C’est la seule solution ! » et une que j’apprécie particulièrement « Fais-moi confiance Itachi », « Fais-moi confiance, ne pleure pas… »

 

Il se mit à imiter une voix de bébé :

 

_ « Ne pleure pas petit Itachi, je suis là maintenant, tout va bien mon petit Itachi, tu as tué toute ta famille mais c’est pas grave ‘tachi, ta manman est là maintenant et tout va bien aller ‘tachi…

 

Il prend alors un air faussement désolé :

 

_ Oups ! J’oubliais… tu as tué ta manman… dommage ! 

_ AAAAAAAAARGH !

 

Un cri strident plus tard, Itachi est debout et se rue d’une course claudicante vers le rouquin qui esquive d’un pas, lui attrape et lui tord le poignet dans un craquement sinistre.

 

_ URGH !

 

Itachi trébuche et s’étale face contre sol, l’os de la main dans une position inquiétante, l’autre continue :

 

_ Si t’avais pas été aussi bête tu te serais rendu compte que tu n’étais qu’une petite marionnette entre mes petites mimines… et tu sais ce que je fais aux petites marionnettes qui ont tué leur manman sans raison ? Tu sais ce que je leur fais ? »

 

La façon qu’il a d’enfoncer de plus en plus profondément le couteau dans la plaie a quelque chose de terrible et d’effrayant… je donnerai n’importe quoi pour le faire taire…

Sa voix revient à la normalité… et il termine d’un air sinistre :

 

_ Je leur brise le cou…

_ CHIDORI !!

 

Sasuke ! Il est juste derrière lui, près à le transpercer, une lueur de profonde haine dans le regard, ces révélations ne lui ont pas fait plaisir du tout…

Un mince sourire se dessine sur les lèvres du rouquin, juste avant d’esquiver in extremis l’attaque de Sasuke… qui hurle :

 

_ Ordure ! C’est toi le responsable de la tuerie de mon clan !

_ Mais pas du tout, répliqua le chef de l’Akatsuki en haussant les épaules tout en se recoiffant, je ne suis pas responsable de la bêtise puérile de ton imbécile de frère…

_ Tu as manipulé mon frère !

 

Le rouquin prend un air faussement attendris :

 

_ Oh… si peu…

_ LA FERME !!

 

Hors de lui, Sasuke forme une série de sceaux et deux serpents de taille très respectable jaillissent de nulle part dans un nuage de fumée, se ruant tout crocs dehors sur le rouquin. Les deux reptiles enfoncent profondément leurs dents pointues dans le corps du chef de l’Akatsuki, le transperçant de part en part dans des gerbes de sang.

Détournant les yeux de Sasuke, sous le regard ahuris de celui-ci, le rouquin parle tranquillement à Itachi, les deux serpents plantés dans son corps s’acharnant sans succès à tenter de lui faire comprendre qu’il était censé avoir mal.

 

_ Et que dire de ta pitoyable tentative de te racheter inconsciemment ? Crois-tu que je n’ai rien soupçonné lorsque j’ai appris que tu avais laissé la vie sauve à ton frère ?

 

Se dirigeant vers Itachi qui gisait au sol, il s’arrête à quelques centimètres de lui avec, est-il besoin de le rappeler, deux reptiles de 7 mètres de long et de plus de 700 kilos chacun qui continues de lui taillader la carcasse.

 

_ Tant de bêtises… un grand frère comme toi…

 

L’expression de son visage deviens réellement effrayante… dans un éclair de lucidité au milieu de toute cette douleur, j’arrive… je parviens à ramper, très lentement, mais j’y arrive… j’essaye de remonter hors de ce cratère… je ne peux rien faire du tout… je dois fuir…

 

_ Oui… un frère comme toi… qui fait preuve de tant de… compassion et… d’amour… avant de vous trahir et de vous jeter en pâture aux lions…

 

Je peux sentir sa colère monter, je ne sais pas pourquoi elle monte, il faut que je parte loin de lui…

 

_ … un grand frère comme toi…

 

J’y suis presque… plus que quelques mètres…

 

_ … me rappelle le mien.

 

Une intense lumière rouge… une quantité de Chakra considérable… et un cris de haine :

 

_ AKARASHIGAN !

 

 Le temps que je tourne la tête, il me semble qu’une année s’écoule. Au centre du cratère, de la lumière, comme si un soleil rouge s’était formé, dégageant une lumière aussi intense qu’une véritable étoile. Ma vue se fait lentement à cette lumière… et ce que je perçois me coupe le peu de souffle qu’il me reste : le rouquin, avec dans la main droite… ce qui semble être un Rasengan, mais rouge, il est en plein duel avec Sasuke qui s’est interposé alors que le rouquin allait toucher Itachi avec son étrange attaque.

Sasuke tient le coup mais je voix bien qu’il est sur le point de céder, par terre gisent les peaux des deux serpents qui ont été, sans que je parvienne à m’expliquer comment, exterminé par le roux.

 

_ Alors Sasuke ! Tu aides ton frère ? Celui que tu voulais tuer plus que tout est désormais celui que tu protèges ? Faut-il que tu sois complètement imbécile ?!! Hurle-t-il, la voix altérée par la colère.

 

Sasuke ne réplique pas et tente de repousser son assaillant…

C’est peine perdue, je le sais, Sasuke va perdre… comme j’ai perdu… comme Anko a perdu, comme Itachi a perdu…

Je me hisse hors du cratère… je continue de ramperj’ai mal je ne dois pas m’arrêterje vais mourir je ne sais pas ce qu’il se passe au fond de ce trouon va tous mourir… je ne dois pas m’arrêter… un mètre… deux… quatre… dix… je ne dois pas m’arrêter… j’aperçois Anko contre un mur, elle respire… je ne dois pas m’arrêter…

Sinon je vais mourir…

 

Une explosion… dans le cratère… une énorme explosion… rouge… beaucoup de rouge… beaucoup trop de rouge…

Je n’ai plus la force d’avancer… je m’arrête, complètement à bout de force… la terre tremble… j’ai mal…

Les secondes défilent dans ma tête… le silence est là… plus rien ne bouge…

Si… une main… elle émerge du cratère… puis le propriétaire de cette main… le sourire aux lèvres…

 

_ Toi… tu les as tué…

 

Il s’approche…

 

_ Non, répond-il,… je me suis seulement rendu compte que j’avais quelque chose de bien plus important à faire… mais ils sont quand même dans un sale état.

 

Il plonge sa main dans sa poche… et en extirpe quelque chose…

Un pendentif… avec un neuf d’inscrit dessus…

 

_ Qu’est-ce que… c’est ?

_ Ton arrêt de mort, répond-il simplement, et le début de mon rêve !

 

Je ne comprends pas ce qu’il veut dire… mais…

 

… quelque chose… commence à remuer en moi…

 

 

… Kyuubi ?

 

 

 

Ça commence à se confirmer… d’un gratouillis, ça devient un mal de ventre, d’un mal de ventre, ça s’étend jusqu’au crâne… j’aime pas ça… qu’est-ce qui se passe ?

 

_ Urgh !

 

Une douleur fulgurante me ravage l’estomac et s’ajoute à mes blessures déjà très importante… je crois que je vais mourir…

… non… avant ça, je veux savoir…

 

_ Mais… bordel… qui es-tu ?

 

Il n’a pas l’air d’avoir une réponse précise à me donner… il me laisse poireauter encore quelques secondes tandis que ce qui semble être le démon à neuf queues me broie les organes…

Finalement, il murmure :

 

_ Appelle-moi… Aniki…

 

A cet instant, quelque chose se brise en moi.

 

_ GYIIIIAAAAHH !!!

 

Le village est en flamme… sur la place centrale, 3 ombres :

L’une est debout et arbore un sourire radieux… l’autre est à terre et gémie de toutes ses forces… la dernière est apparemment inconsciente…

 

Moi, le Naruto du présent, j’observe cette scène qui me terrifie… et que j’ai pourtant tellement souhaité pouvoir voir… Aniki, triomphant de parvenir à son but… moi qui hurle… et cet inconnu qui ne l’est plus… c’était Anko…

J’ai compris maintenant… ce qu’elle me cachait… ce qu’elle ne voulait pas que je sache…

J’ai compris…

 

_ Toi… qu’est-ce que c’est que ce pendentif ?

_ Tu ne le savais pas ? Tu ne t’es jamais demandé pourquoi Kyuubi avait attaqué Konoha ?

_ Guyiih… comment le saurais-je ?!

_ Alors je vais t’instruire : il y a de cela 15 ans, tout le monde vivait dans le bonheur et la gaîté, toutes ? Non, un petit démon à neuf queues se trouvait très très en colère… une rage intense qu’il rêve d’assouvir… pourquoi ? Pour la simple raison que les humains ont brisé un tabou : ils ont volé un démon…

A ses mots, le rouquin agite un petit pendentif… ce qui provoque un redoublement de douleur pour l’homme à terre…

_ On prétend que les démons ne peuvent pas mourir… même si un jour ils venaient à disparaître, il reviendraient immanquablement… mais il y a une condition à cela : chaque démon à en sa possession un objet permettant leur résurrection… et dans notre cas présent…

Une nouvelle fois, il agite la dent et l’autre crache du sang…

_ Toujours est il qu’un jour, notre pauvre démon se réveille et… oh miracle ! Son précieux objet a disparut, il se met alors en quête du responsable de sa misère… avec la ferme intention de lui faire payer…

La troisième ombre inconsciente remue faiblement…

 

Anko… elle écoutait tout… c’est pour ça…

Je comprends…

 

_ Mais il a néanmoins une petite idée sur l’identité du fou qui a osé le défier… cheveux jaune, manteau blanc et rouge… tu vois sans doute de qui je veux parler ?

_ Im… impossible…

_ Et pourtant…

 

Ce mensonge… même moi j’y aurai cru… je ne peux pas en vouloir à Kyuubi… de toute façon je ne lui en ai jamais voulu… je ne sais plus pourquoi mais je le sentait… ce n’était pas de sa faute…

Je l’ai compris…

 

_ Tu mens ! GUYARK !

_ Il est temps de passer à la phase finale du plan Kyna… Kyuubi… sort…

GYYYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!

Mon propre cri me déchire les tympans… j’ai mal…

Mon corps se disloque… je souffre atrocement…

Il… va … sortir…

J’ai pourtant tout fait pour éviter ça… mais… la douleur m’empêche de réfléchir…

Quelqu’un … au secours…

Empêche… empêchez-moi… de…

GYYYAAAAAAAAAAHHHHH !!!!!

Une nouvelle pulsion de souffrance me fait rendre mon repas…

Je n’en peux plus… je n’arrive plus à lutter…

Tout… tout ça… c’est de SA FAUTE !!!

J’essaye… mes yeux… il est à côté de moi… cet ordure…

Je n’arrive… pas… à voir son visage…

Son visage…

Son visage…

Aniki… je te hais…

 

Aniki… je te hais…

Je me rappelle de bribes… une haine infernale… j’ai crus que la colère m’avait fait perdre la raison… que c’était moi qui avait laissé sortir le démon… que c’était de ma faute… mais maintenant, je ne sais plus… est-ce que… puis-je toujours considérer que je suis le fautif dans cette histoire ?

J’ai compris… ma faiblesse n’entrait pas en jeu…j’ai beau chercher de toutes mes forces, comme je l’ai fait durant ces longues années d’errance… je n’y arrive pas… je n’arrive pas à me persuader comme c’était le cas récemment… je n’arrive pas à me persuader que c’était de ma faute…

Je viens de comprendre…

Le seul, unique fautif dans cette histoire…

Ce n’est pas Kyuubi…

Ce n’est pas moi…

Ce n’est pas l’Akatsuki ou Orochimaru…

 

C’est lui… et juste lui.

 

La formidable aura rouge qui se dégage de la carcasse ensanglantée du porteur de Kyuubi se contracte, s’étend et commence à former quelque chose… quelque chose d’énorme…

Le corps de Naruto se soulève, quitte le sol, toujours entouré d’un nouveau corps constitué de Chakra qui devient de plus en plus menaçant, des pattes, des griffes, une fourrure rougeoyante et le début d’un museau qui se profile…

Aniki est au septième ciel, il observe avec une joie non dissimulée cette monstruosité qui atteint des hauteurs alarmantes et tandis que la bestiole obtient une forme de plus en plus concrète, le rouquin commence à effectuer une série de sceaux.

La nuit noire recouvre le village, cependant les nombreux incendies éclaire l’endroit comme en plein jour et le Kyuubi maintenant libéré dégage autant de lumière qu’un soleil.

Il n’en peut plus, tant d’années d’attente pour ce moment… tant d’années à guetter l’instant propice où il pourrait s’emparer du démon à neuf queues… et l’instant est enfin venus… le voilà qui enchaîne la dernière ligne de sceaux… lorsqu’un détail l’empêche de continuer…

Perdant subitement l’équilibre, Aniki se rattrape de justesse et se rend compte que Anko a rampé jusqu'à lui… et qu’elle vient de lui couper un pied !

Un kunaï ensanglanté dans la main, elle est étalée par terre, un petit sourire en coin au milieu de son visage contusionné.

 

_ Petite salope, déclare froidement le rouquin tandis que son pied se reforme dans un nuage de Chakra.

 

Quelques secondes plus tard, son membre fraîchement reconstitué, il assène un violent coup de pied dans ses côtes qui l’envoie s’écraser contre un mur, puis, déterminé à ne plus perdre de temps, le démon étant toujours un peu déstabilisé par sa liberté nouvellement retrouvée, le rouquin entreprend de former les ultimes signes… plus que 20… plus que 15… plus que 7… encore 3…

 

_ Regarde par ici, enfoiré !

 

Par réflexe, Aniki tourne la tête vers le cratère qui fume encore… lorsque un éclair déchire l’espace.

 

_ CHIDORI !!

 

Esquivant in extremis la décharge de Chakra qui tente de lui défoncer le crâne, Aniki effectue quelques pas de côté, l’air franchement énervé.

 

_ Tu veux vraiment pas mourir, Sasuke ?! Est-ce qu’il faut vraiment que je m’y mette pour que tu te décides à pisser ton dernier litre de sang ?!

 

Sasuke engage une nouvelle attaque et s’étonne de voir son adversaire battre en retraite à chaque assaut… tout en maintenant ses mains dans la position de l’avant dernier sceaux.

 

_ Uchiwa ! L’interpella une Anko a moitié mourante, il ne peut pas se servir de ses mains durant la formation d’un sceau… sinon ça annule toute la combinaison !

 

Tout en écoutant, Sasuke s’acharne comme une bête sauvage sur son ennemi sans lui laisser un instant de répit.

 

_ Ne le laisse pas terminer cette technique Uchiwa… sinon… sinon c’est la fin pour nous ! Ne le laisse pas obtenir le dernier bijuu !

_ La ferme ! Hurle un Aniki excédé.

_ Vise ses mains ! Continue Anko, si tu les détruis, toute la combinaison sera annulée !

_ J’ai dit LA FERME !!

 

Une onde Chakra implose en lui et expulse tout ce qui se trouve à proximité, Sasuke y compris. Alors que le Uchiwa compte les chandelles, Aniki annonce d’un air triomphale à Anko qui est toujours à terre, suintant d’hémoglobine.

 

_ Tu vois petite sœur ? Tu vois ?! Tu vois ce que je peux faire ?! Tu vois ce dont je suis capable ?! Je vais obtenir l’ultime pouvoir et tu n’as pas pu m’en empêcher !

 

Se plaçant correctement en face du renard qui commence sérieusement à s’agiter, Aniki ne peut s’empêcher de lancer :

 

_ J’ai gagné Anko… et lorsque tout sera terminé… je me ferais un plaisir de te le démontrer de toutes les façons possibles, achève-t-il d’un air vicieux.

 

Alors qu’ils échangent un regard, Aniki croit d’abord qu’il voit mal… qu’il a la berlue, mais non… Anko sourie… pire, elle ricane. Entre deux rictus de douleur, elle ricane…

 

_ Tu n’as pas compris, Anko ? Faut-il que je répète ? J’ai gagné et tu as perdu ! Admet-le !

 

Malgré l’énervement de son aîné, Anko cesse de ricaner, mais pas de sourire… et c’est alors qu’elle murmure :

 

_ Bien joué… Uchiwa…

 

Et c’est juste là… à cet instant précis… que le rouquin la voit…

… cette note explosive qui fume, accrochée sur son poignet…

 

L’explosion est quasi-immédiate, la déflagration, dévastatrice, fait voler en éclat les avant-bras de sa cible qui n’en croit pas ses yeux…

Mais il n’a pas le temps de s’apitoyer… car le démon commence à luire d’un étrange teinte bleu…

 

_ Non, non non non…

 

Aniki regarde, désespéré, ses moignons ruisselants qui peinent à se reconstituer… il n’a plus le temps…l’air se fait lourd, une puissance infernale émerge de nulle part…

 

_ Non, non non nonnonnon…

 

Le rouquin se met à agiter ses membres sanguinolent, espérant peut-être qu’ils se régénèrent plus vite, mais les secondes s’écoulent et Kyuubi a maintenant engrangé assez de Chakra… le voilà qui rayonne de bleu… la lumière se fait plus intense, Anko se relève péniblement, Sasuke ne bouge plus, Itachi est toujours dans le cratère et Naruto…

… Naruto est là, suspendu au torse du démon, son corps en croix, preuve que le démon fait toujours partie de lui… le démon qui rugit férocement…

 

Enfin, ses mains sont de nouveaux opérationnelles, mais il est trop tard… Aniki le sait bien et il est désespéré…

Le démon va attaquer et il n’a plus le temps pour sa longue série de sceau… il faut agir… dans les 5 secondes qui suivent…

Dans le crâne du rouquin, les scénarios s’enchaînent, les solutions se multiplient et s’assemblent, que faire ? Partir ou revenir, peut-être tenter de l’attaquer, effectuer un Akarashigan, tuer d’abord Sasuke ou Anko…

 

Plus que 4 secondes…

 

Il tourne, retourne en long, en large et en travers l’intégralité de ses connaissances mais il n’a jamais eu affaire à un tel cas d’urgence, la panique le gagne et il commence à avoir mal au crâne…

 

… 3 secondes…

 

… la pression, la chaleur et l’indécision le mettent en sueur, il sait très bien que sa technique  est trop longue à effectuer maintenant il cherche alors une solution avec ses autres jutsus mais continue de perdre du temps…

 

… 2 secondes…

 

… zut zut zutzutzut… ses mains tremblent, il ne sait plus quoi faire, la situation n’est plus sous son contrôle, elle l’a pourtant toujours été et maintenant… maintenant… c’est trop tard…

 

… 1 seconde…

 

_ NON !

 

A la vitesse de la lumière, Aniki exécute 5 sceaux et tend les bras, il a une idée il a une idée il a une idée, il ne veut pas que ses efforts soient réduis à néant pour un manque d’attention de sa part, ça non, il ne le veut pas…

Le temps est écoulé.

 

Un court éclair de Chakra  s’extrait de ses mains et fonce vers le renard qui se le prend de plein fouet, c’est une technique qui a pour but de renvoyer le renard dans le corps de son propriétaire, peut-être pourrait-il réitérer son essai dans quelques instants, lorsque Kyuubi aura réintégré Naruto, il usera alors à nouveau du pendentif et tout ira bien puisque plus personne ne pourra le gêner… en attendant, la technique marche et Aniki s’en félicite, il jubile, heureusement qu’il a prévu cette éventualité et créé une technique en conséquence…

Kyuubi rugit de toutes ses forces et son corps commence sensiblement à se dissiper par des volutes de Chakra… mais un détail qu’Aniki n’a pas prévu lui saute subitement à la figure…

La totalité du Chakra que Kyuubi a accumulé durant ces dernières secondes est toujours là… et menace de s’écrouler d’un instant à l’autre en l’absence du démon pour le réguler…

 

_ Oh merde… se dit le rouquin.

 

C’est trop tard… le Chakra va se déverser sur le village et rien ne pourra l’arrêter… pas même lui…

Aniki reste un instant inerte devant cette erreur qu’il aurait pu prévoir… mais qu’il n’a pas pu en raison du temps pressant…

Au comble de la désespérance, une dernière solution lui vient à l’esprit… il ne l’aime pas du tout, mais il n’a que ça… et il doit l’accepter…

Exécutant 7 autre sceaux et tandis que l’immense vague de Chakra bleu menace de céder, Aniki termine sa technique, de la fumée bleue s’échappe alors de son épiderme et vient se mélanger au reste de l’immense réserve d’énergie.

 

A ce moment, l’espace se déchire.

 

Comme un château de carte, le mur de Chakra se brise et se développe en un énorme cercle, formant une terrible onde de choc.

Tel un tsunami qui dévaste tout sur son passage, l’onde de Chakra broie maisons, arbres et immeubles. Se préparant à passer au travers de l’onde énergétique, Aniki saute le plus haut qu’il peut pour ne pas se faire happer par le souffle mortel et retombe quelques instants plus tard, courant se mettre à l’abris pour ne pas se faire écraser par un bloc de roche volant…

Il observe, l’horreur bleue qui poursuit sa funeste avancée… réduisant à néant le village maintenant ravagé…

Des cris, des hurlements, des bruits, des fracas de toutes sortes s’élèvent de la cité puis s’éteignent… aussi subitement qu’ils ont commencé…

Il attend… que le silence revienne…

Et le silence revient… l’onde s’est dissipé… la plupart des incendies se sont éteints… il fait nuit… on voit les étoiles…on voit la lune…

Elle est pleine et éclaire timidement le nouveau paysage… un paysage de mort…

Aniki se tient debout… il semble attendre quelque chose… mais en fait, il est juste tellement en rage qu’il ne fait plus un bruit… il se maudis… cent fois, mille fois… il se maudis… d’avoir été aussi idiot…

Cependant… ce n’est pas le moment de se reposer… pas encore… il y a encore du pain sur la planche… cette nuit n’est pas encore finit…

Il contemple la lune… et se met rapidement en marche…

Il est de nouveau sur la place du cratère… il cherche quelque chose du regard, il a l’air tendu et agité, puis il la trouve… la carcasse encore fumante de Naruto…

 

 

Il s’approche de mon corps… mais il y a quelque chose que je ne comprends pas…

Je jette un œil vers lui, il a l’air captivé par le spectacle. De lui-même, il se tourne vers moi :

 

_ Tu veux des explications ?

 

Je hoche la tête.

 

_ Lorsque j’ai compris que je ne pourrais pas contenir la vague de Chakra, j’ai cogité à pleine vitesse et je n’ai trouvé qu’une seule solution si je voulais avoir une chance de récupérer Kyuubi sans tout compromettre… alors j’ai effectué une autre technique de mon cru : un jutsu de sommeil.

_ De… sommeil ?

_ Oui, en mélangeant le Chakra de cette technique avec celui de la vague, j’ai réussi à endormir tous les survivants pendant environ un quart d’heure.

_ Alors c’était ça… si tout le monde s’est subitement endormis après l’explosion… c’était toi.

_ Effectivement… suite à ça… j’ai eu une… assez mauvaise surprise…

 

 

Aniki se baisse vers un Naruto inconscient et approche une de ses mains de sa tête… avant de la relever subitement… il y a quelque chose… à l’horizon…

De torches… et elles sont nombreuses… de même que ce qui semble être des lances… le rouquin se mords férocement les lèvres, c’est une véritable armée qui se dirige par ici.

Aniki s’est bien douté que le pays de Kiri profiterai de l’occasion d’envahir le pays du feu en entendant parler des problèmes de Konoha… mais nom d’un chien, pas aussi rapidement !

Sentant le sang dégouliner de sa bouche, Aniki accélère le mouvement et pose sa main sur Naruto…

 

 

_ Qu’est-ce que tu me fais ?

_ J’efface ta mémoire.

 

La nouvelle tombe comme un boulet dans mon estomac… il poursuit :

 

_ …Voilà comment je voyais les choses : ce n’était pas la peine d’insister. Même si ça me faisait mal de l’admettre, j’ai été trop impatient et la phase deux du plan Kyna a échoué à cause de ça...

_ C’était donc ça ? La phase 2 ?

_ Exact, à l’origine, le plan devait se limiter à 2 phases. Lorsque j’ai appris la nomination de mon frère et ses mesures de renvoie à l’encontre de ma chère famille, ruinant par la même mes rêves de vengeance, j’ai donné un bon coup de fouet à la mise en place du plan et changé radicalement les grandes lignes… mais ça, tu le sais déjà. Me déguisant en mon frère, approchant le renard et dérobant son précieux pendentif, j’ai pris la précaution de le laisser voir l’apparence de son voleur et ce n’était plus qu’une question de jours avant qu’il n’attaque le village pour récupérer son dû. J’ai alors réuni mes nouvelles recrues pour créer l’Akatsuki. Un soir, le démon est arrivé, comme je l’avais prévu, mon frère a utilisé la fameuse technique secrète pour sceller le renard dans ton corps, technique que j’ai amélioré par la suite afin d’éviter les sacrifices, toujours est-il que de cette manière, le démon était constamment sous contrôle et sous surveillance ce qui me permettait de vaquer tranquillement à mes dernières besognes avant de revenir le chercher… même si des gens comme Orochimaru n’ont cessé de me mettre des bâtons dans les roue, dans l’ensemble cependant, j’étais assez fière de moi. Tout ceci constitue la phase 1 du plan Kyna qui, je le rappelle est la corrélation des quatre éléments clé : Kyuubi, Yondaime, Naruto et Aniki… tu as tout compris ?

Je réponds très franchement :

 

_ Ça va un peu vite mais… j’arrive à suivre… en somme qu’as-tu fais durant ces quinze années d’absence ?

_ J’ai mis au point la technique qui me permettrait d’extraire le démon de ton corps, j’ai trouvé tous les autres démons et j’ai infructueusement tenté de mettre la main sur ma famille… mais je ne l’ai toujours pas retrouvé… preuve que mon frère à bien fait les choses…

_ Je vois…

_ Ensuite… la deuxième phase… elle devait se faire rapidement et sans anicroche, je devais établir quelques stratégie pour me débarrasser des autres membres de l’Akatsuki sans semer la discorde… ce que j’ai réussi à faire relativement bien à part pour la cas Itachi… et surtout, cette phase devait clôturer le plan et me permettre d’obtenir Kyuubi, t’approcher, te montrer le pendentif à toi et au renard, le faire enrager et donc te transformer m’offrant ainsi le champs libre pour capturer le démon avant de détruire Konoha et de livrer les survivants au village de Kiri… mais comme tu l’a vu… les efforts combiné de Anko et Sasuke, ainsi que mon manque d’entraînement à utiliser cette technique ont réduis à néant les objectifs de la phase 2… mise à part peut-être concernant la destruction de Konoha… oh ! Mais reporte donc ton attention sur ce qui se déroule maintenant sous nos yeux.

 

Je fais ce qu’il dit et reprend la scène là où je l’avais laissé : Aniki qui pose sa main sur moi pour, comme il le dit, m’effacer la mémoire…

 

 

Une mince lueur bleu s’échappe de la paume de sa main… pendant quelques secondes, lorsque Naruto se met à remuer…

 

… dormir… j’ai soif…

 Mes paupières sont lourdes…

 J’ai un mal de dingue à les ouvrir…

10 secondes… 30 secondes…1 minute… 5minutes avant que mes idées ne se soient remisent en place…

 J’ai les yeux qui piquent…

 Je me sens mal…

Je bouge un doigt… deux doigts… une mains… puis l’autre…mes bras remuent mollement…

Tout mes os sont encore entier… c’est un miracle… non…

C’est une calamité…

Je suis toujours vivant… pourquoi…

… Je me redresse péniblement…

Mes jambes me font souffrir…

… le village… les autres… qu’est-ce que j’ai fait…

Non...

Comment ais-je pus en arriver là…

Le sol se dérobe sous mes pieds… un étrange sentiment d’impuissance… de fatigue…

Je m’écroule sur les graviers fumants qui jonchent le sol, dans un craquement sinistre…

Bizarre…

Quelque chose…

Quelqu’un… se tient devant moi…

Il s’approche de plus en plus près…

Il se met à ma hauteur…

Je peux sentir son souffle chaud sur mon visage meurtris…

Il approche une main de mon visage…

Un effet bizarre se fait sentir…

Je me sens partir…

C’est seulement à se moment là que je croise son regard… et que je sursaute faiblement…

Parce que ces yeux là…

 

… c’est le Sharingan…

 

Et Naruto plonge dans un sommeil profond… victime de la technique de sommeil d’Aniki… et de la suppression de sa mémoire…

 

Je me souviens un peu de ces bribes de mes souvenirs… je me souviens me sentir mal… croiser le regard d’un porteur du Sharingan… alors c’était lui…

 

_ Dans l’immédiat, mon nouveau dessein était déjà près… le plan Kyna aura une phase 3, mais à l’instant, mon but était de te maintenir en vie et dans l’ignorance, j’ai donc effacé de ta mémoire les évènement de la nuit et j’ai continué à te surveiller tandis que je m’entraînait à réaliser plus rapidement ma technique d’extraction, dans l’optique de réitérer ma tentative… cela m’aura pris trois ans avant d’avoir assez confiance en mes compétence avant de recommencer… la suite… tu la connais.

 

 

Un mince sourire apparaît sur ses lèvres meurtries, normalement, Naruto se réveillera avant que les soldats de Kiri n’arrivent ici, il partira, errera et Aniki veillera à ce qu’il reste en vie… c’était tout pour l’instant… à moins que…

Alors qu’il se décide à partir, le rouquin scrute la place, ou plutôt ce qu’il en reste, du regard… et voit quelque chose… il s’approche et le découvre…

Le cadavre scindé en deux sur toute la longueur de Sasuke…

Aniki s’accroupit à côté… il est déjà mort… et soudainement, un sourire sadique remplace le petit rictus… une idée démoniaque vient de lui traverser l’esprit…

Il s’éloigne un peu, ramasse un drap à moitié déchiré et enveloppe le cadavre du Uchiwa… ramassant également tous les morceaux de chairs encore chaudes qu’il peut trouver aux alentours. Il fait quelques nœuds pour que rien ne sorte de l’étoffe et s’éloigne une nouvelle fois, pénétrant dans le cratère encore présent… et du corps d’Itachi qui est toujours là, bien vivant lui… le trou dans lequel il se trouve l’a sauvé.

Il approche sa main et exécute le même jutsu de mémoire que pour Naruto, avant de recommencer un jutsu de sommeil… il a bien l’intention de le livrer aux miliciens de Kiri pour lui faire payer sa bêtise… néanmoins… en lui ôtant sa mémoire il lui offre l’occasion de se racheter, si il venait à réussir à s’échapper des prisons de Kiri, Aniki se jure de lui pardonner sa faiblesse…

Se jugeant trop généreux, Aniki sortit du cratère pour effectuer sa dernière besogne…

Anko.

Il va se mettre en quête de son corps ou, en cas de miracle, de sa personne si elle a survécu, lorsqu’un sifflet provenant des torches de Kiri retentit à ses oreilles… ils arrivent…

Crachant un bon coup, Aniki dû se résoudre à abandonner ses recherches… mais ce n’est que partit remise et fait le serment de revenir pour chercher le corps de sa petite sœur « adorée ». Le rouquin agrippe le sac de fortune contenant les débris de celui qui fut Sasuke Uchiwa et se met en marche… dévalant les pentes de déchets formées par le cataclysme…

Et c’est alors qu’il l’aperçoit… devant lui, bien droit…

Shino Aburame…

Par un phénomène qu’Aniki ne s’explique pas, il s’est réveillé plus vite que les autres…

 

_ Qui es-tu ?

 

Sa voix est calme… étonnement calme étant donné la situation… et c’est alors qu’une idée commence à germer dans l’esprit du rouquin…

 

_ Toi…

 

Instinctivement, Shino recule devant cette intonation très menaçante provenant de cet inconnu roux transportant un sac d’où s’échappe un filet de sang… Aniki poursuit :

 

_ Tu va pouvoir m’être utile…

 

Ca ne dure que quelques secondes, mais c’est suffisant…

Aniki décapite Shino d’un tour de bras, sans lâcher le sac et son funeste contenue… lui ôte ses vêtements et ses lunettes, modifie sa coiffure et les traits de son visage, avant de revêtir les habits de sa victime se transformant en un nouveau Shino.

Ressembler au Yondaime ne sera pas une bonne chose dans les temps qui viendront… ainsi, il passera inaperçu…

Aniki/Shino reprend sa route et quitte la ville.

Et tandis qu’il s’enfonce rapidement dans l’obscurité de la forêt avant de disparaître complètement… deux personnes ont assisté à cette scène : Tenten, aux portes de la mort qui s’apprête à sombrer dans l’inconscience… et Anko Mitarashi… qui a survécu…

 

 

Quelque part… dans le village maintenant envahi d’intrus du pays de Kiri… quelque part…

 

 

… Naruto se réveille…

 

 

 

jill

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales