Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Persona non grata, (l’indésirable)
    Revue Étherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 29/12/2019
  • Malpertuis XI
    Éditions Malpertuis
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 01/01/2020
  • No limit
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/11/2019
  • Témoin de l'Apocalypse ?
    Coeur de plumes
    Nb de signes : 4 500 - 8 000 sec
    Genre : science-fiction - libre
    Délai de soumission : 25/10/2019
  • Nature et biodiversité du futur et d'ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 16/02/2020
  • Femmes fortes
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/09/2019
  • Le fleuve
    Revue CONGO ECRIT
    Nb de signes : 250 - 2 000 sec
    Genre : poésie - conte
    Délai de soumission : 21/09/2019
  • La ville de Somnore
    Otherlands
    Nb de signes : < 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 10/01/2020
  • Le grand jeu
    Observatoire de l'Espace du CNES
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : réaliste - théâtre - poésie - libre - pastiche - imaginaire - art visuel - contemporain
    Délai de soumission : 14/10/2019
  • Nutty Seas : débauche marine
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : romance - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 23/11/2019

Studio Infinite

  • ATELIER D’ÉCRITURE : création de personnage au Comics Corner (10 PLACES) [ Le 20/10/2019]
    Participez à un atelier d'écriture créative au Comics Corner dimanche 20 octobre 2019 pour créer votre personnage avec notre studio infinite !
  •  [ Le Atelier d’écriture : écrire de l’imaginaire à la librairie Le Nuage Vert (4 PLACES)]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Mugen Tsukuyomi Auteur: Keysapocalypses Vue: 50524
[Publiée le: 2015-04-17]    [Mise à Jour: 2018-03-20]
13+  Signaler Action-Aventure Commentaires : 189
Description:
Naruto échoua à empêcher Madara d'utiliser le Mugen Tsukuyomi. Pourtant, malgré avoir été piégé dans les racines du Shinju, son esprit n'est pas soumis à l'illusion éternelle. Au lieu de cela, il découvre que le monde est figé dans le temps. Contacté par l'inconscient de l'arbre divin, ce dernier lui demande son aide pour rétablir l'ordre des choses...

Afin de mener à bien cet objectif, Naruto devra volonairement s'immerger dans le Mugen Tsukuyomi et modifier les événements depuis l'intérieur. Comme "cadeau", le Shinju lui offrira une toute nouvelle vision du monde, sous la forme d'un jeu-vidéo...

Fic-soeur de Mugen Tsukuyomi : Bingo Book !, contenant les fiches personnages de Naruto et d'autres personnages (éventuellement).

Par l'auteur de Fate/Stay Another Night, Due Cieli, Keiki no Atarashii, Ryuuketsu, Le Kitsune, Burakumin, Blood and Legacy
Crédits:
Je ne possède pas le manga Naruto.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Une semaine pour se préparer...

[8745 mots]
Publié le: 2016-07-10Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Salut à tous ! Je suis ENCORE en retard et je suis VRAIMENT désolé pour cela. Malheureusement, je me trouvais dans ma dernière semaine d’examens, si bien que je n’ai pas pu publier de chapitre la semaine dernière.

Cela dit, les chapitres seront malgré tout au rendez-vous. Après deux semaines de silence, je reviens avec pas moins de 5 chapitres :

1 Ryuuketsu.
1 Keiki no Atarashii.
1 Mugen Tsukuyomi.
1 Fate/Stay Another Night.
1 Saiko no Momo Doragon.

Faîtes votre choix, il y en aura pour tous les gouts. Cependant, faire 5 chapitres en deux semaines est assez épuisant, donc ne comptez pas trop sur une réitération de cette publication. Je ne l’ai fait cette fois-ci que pour fêter la fin de mes examens. Eh bien… 4 par semaine devrait être jouable, mais 5 est vraiment limite…

Dans tous les cas, j’espère que vous profiterez de ces chapitres. Je m’excuse simplement de ne pas écrire un commentaire personnalisé à chaque chapitre mais, je suis épuisé et je me suis dit que vous préféreriez les chapitres en avance de toute façon.

Bonne lecture !

Chapitre 20 : Une semaine pour se préparer…

Vos PV sont tombés à zéro. Vous êtes mort !

Reset.

Vos PV sont tombés à zéro. Vous êtes mort !

Reset.

Vos PV sont tombés à zéro. Vous êtes mort !

Reset.

Vos PV sont tombés à zéro. Vous êtes mort !

Reset.

Vos PV sont tombés à zéro. Vous êtes mort !

Reset.

Vos PV ont atteint un stade critique. Souhaitez-vous confirmer votre demande de réinitialisation de [Izanami] ?

[Oui]/[Non]

Réinitialisation confirmée.

Reset.

Vos PV sont tombés à zéro. Vous êtes mort !

Reset.

Vos PV ont atteint un stade critique. Souhaitez-vous confirmer votre demande de réinitialisation de [Izanami] ?

[Oui]/[Non]

Réinitialisation confirmée.

Reset.

Vos PV ont atteint un stade critique. Souhaitez-vous confirmer votre demande de réinitialisation de [Izanami] ?

[Oui]/[Non]

Réinitialisation confirmée.

Reset.

Vos PV ont atteint un stade critique. Souhaitez-vous confirmer votre demande de réinitialisation de [Izanami] ?

[Oui]/[Non]

Réinitialisation confirmée.

Reset.

Souhaitez-vous confirmer votre demande de réinitialisation de [Izanami] ?

[Oui]/[Non]

Réinitialisation confirmée.

Reset.

Souhaitez-vous confirmer votre demande de réinitialisation de [Izanami] ?

[Oui]/[Non]

Réinitialisation confirmée.

Reset.

Vos PV ont atteint un stade critique. Souhaitez-vous confirmer votre demande de réinitialisation de [Izanami] ?

[Oui]/[Non]

Réinitialisation confirmée.

Reset.

Souhaitez-vous confirmer votre demande de réinitialisation de [Izanami] ?

[Oui]/[Non]

Réinitialisation confirmée.

Reset.

 

Souhaitez-vous confirmer votre demande de réinitialisation de [Izanami] ?

[Oui]/[Non]

Réinitialisation confirmée.

Reset.

Naruto était épuisé. Combien de fois avait-il déjà subi la boucle temporelle de [Izanami] ? Il avait arrêté de compter après la cinquantième fois. Il savait, cependant, que le nombre réel était facilement le triple. Cependant, il avait sous-estimé quelque chose, quelque chose auquel il n’avait en fait même pas pensé à l’origine. Répéter le même schéma, encore, et encore, et encore, et encore, avec seulement de petites variations dans le résultat final, était extrêmement éprouvant pour son mental. Chaque répétition était identique à la précédente, et pourtant différente, seules ses actions modifiant les événements. A cause de cela, l’Uzumaki avait lentement commencé à perdre la notion du temps, de l’espace, des priorités et même de la logique.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’était pas la douleur physique, parfois insupportable, qui était le pire. Non, c’était pour sa santé mentale que Naruto avait le plus à craindre. Mourir systématiquement épuisait son esprit et, comme il lui était impossible de prendre du repos en raison de la boucle temporelle, il était condamné à accumuler le stress mental sans jamais pouvoir remédier à la situation. Pour preuve de ces allégations, le blondinet avait acquis pas moins de trois points de [MENTALITE] à travers ses réinitialisations.

Ainsi, l’Uzumaki avait commencé à chercher un moyen de se préserver. Le premier changement dans sa stratégie d’origine avait été de cesser d’attendre sa mort pour laisser la réinitialisation se déclencher. A la place, il avait décidé de l’activer manuellement lorsque sa santé atteignait un seuil critique, soit moins de 10%. Cela dit, il découvrit rapidement que, même ainsi les risques de mourir étaient élevés. Zabuza était son adversaire, après tout. En tant que tel, le nukenin était plus que capable de le tuer d’un seul coup avec son épée ou un jutsu et en seulement trois ou quatre coups à mains nues. Au final, il avait fini par déclencher la boucle temporelle de [Izanami] chaque fois qu’il sentait qu’un coup avait le potentiel de le tuer.

Ayant perdu de nombreuses « vies » de cette façon, Naruto avait au moins pu trouver un bénéfice, pour ainsi dire. Son esprit combattif, même épuisé comme il l’était, avait réapprit à évaluer les limites de son espace personnel et, par extension, à détecter les coups dangereux et/ou létaux. Grâce à cela, il lui était désormais possible d’esquiver ou parer les attaques les moins puissantes de Zabuza sans avoir recours au sharingan pour anticiper le mouvement. Il y avait encore du travail à faire, mais il se rapprochait lentement de la force qu’il avait acquise avant le Mugen Tsukuyomi. En outre, il avait obtenu une Compétence véritablement incroyable.

[Mentalité] (Passif) : Lvl 1 (0%). Permet à l’utilisateur de disposer d’un mental d’acier.

Passif : +1 [MENTALITE].

Bonus : +1 [MENTALITE] par niveau.

Le potentiel de cette Compétence était tout simplement absurde. Si Naruto parvenait à la faire monter jusqu’au niveau 100, ce qui semblait être le niveau maximum universel, il obtiendrait un total de 100 points de [MENTALITE] inaltérables. Autrement dit, même s’il devait souffrir d’un malus de -100% en [MENTALITE], la Compétence [Mentalité] lui permettrait de conserver un minimum de 100 dans cette [Caractéristique], sans compter les autre bonus éventuels d’équipements et/ou de titres. D’autre part, toujours s’il parvenait à atteindre le level 100 de cette Compétence, il obtiendrait encore 100 points de [MENTALITE] dans ses valeurs naturelles. Cela signifiait donc que, grâce à cette seule Compétence, il pourrait acquérir pas moins de 200 points de [MENTALITE]. Enorme ne suffisait pas à décrire à quel point cette quantité était absurde.

En outre, vu que cette Compétence partageait son nom avec la [Caractéristique] en question, Naruto était assez excité à l’idée qu’il puisse y en avoir d’autres, similaires, pour chaque [Caractéristique]. Cela dit, étant donné qu’il lui avait fallu devenir presque fou pour débloquer celle-ci, il n’était pas trop enthousiaste sur les conditions d’obtention des autres. Eh bien, c’était une réflexion pour une autre fois, il y avait encore beaucoup à dire et à faire avant d’en arriver là…

A ce point, la réussite de l’objectif était devenue presque secondaire pour l’Uzumaki. Pendant un temps, il avait cessé de se soucier de chercher un moyen pour vaincre Zabuza et, au lieu de cela, simplement profita de [Izanami] pour améliorer ses Compétences et Jutsus. Par exemple, lors d’une boucle temporelle, il avait passé tout le temps à sa disposition à épuiser son chakra en utilisant [Renzoku Kawarimi] après [Renzoku Kawarimi] jusqu’à ce qu’il lui soit physiquement impossible de continuer, puis avait réinitialisé la boucle et avait recommencé avec un Jutsu différent. Et il avait répété le procédé avec chaque Jutsu. Au final, il avait accumulé une quantité considérable d’expérience-jutsu… Eh bien, peut-être pas autant que ses clones sur plusieurs heures d’entrainement, mais une quantité plus que respectable pour une personne seule.

Parlant des clones, Naruto avait révisé son jugement sur [Izanami] à un certain point. D’une certaine façon tordue, le jutsu interdit était similaire au [Kage Bunshin]. Au final, les souvenirs, l’expérience sous toutes ses formes, son ressenti et même sa fatigue était accumulée et restituée à lui à la fin. En considérant que chacune de ses « vies » étaient un clone, la seule véritable différence était qu’il vivait réellement ladite vie, ne se contentant pas de la ressentir au travers d’un souvenir. Eh bien, ça et cela faisait un clone beaucoup plus durable qu’un kage bunshin, étant donné que le clone était en fait un original.

Et puis il y avait Zabuza… Pendant un temps, Naruto avait craint qu’à force de répéter des boucles temporelles, quelqu’un finisse par avoir une impression de déjà vu, ce ne fut jamais le cas. Rassuré, il avait pu se concentrer sur le nukenin une fois qu’il ait eu fini de cumuler son expérience-jutsu. La première chose qu’il fit, et qu’il se reprocha rapidement de ne pas avoir fait dès le début, avait été d’utiliser [Observer] sur lui. Sans véritable surprise, il était globalement au même niveau que Kakashi et ses [Compétences] étaient dans l’ensemble similaires à celles du Hatake.

Prenant son temps, s’assurant de ne pas mourir plus que nécessaire, et pas du tout s’il le pouvait, Naruto testa diverses stratégies pour tenter de le vaincre. Cela vint comme un choc pour lui quand il parvint à tuer Zabuza… Huit fois. A huit reprises, dans huit boucles temporelles différentes, l’Uzumaki avait tué le nukenin. La première fois fut grâce aux [Chaînes de chakra]. La seconde fois fut grâce à un [Renzoku Kawarimi] un peu trop bien placé. La troisième fois fut grâce à une utilisation de [Shunshin] presque identique à [Renzoku Kawarimi]. La quatrième fois fut grâce à coup de poing accidentellement létal du [Goken]. La cinquième fois fut grâce à un [Kage Bunshin Explosif]. La sixième fois fut grâce à un piège à base d’une bonne centaine de [Balises Explosives], gracieuseté de ses clones. Malheureusement, Kakashi avait failli mourir dans le processus. La septième fois fut grâce à un simple kunaï, sans doute la mort la plus décevante de toutes, mais cela avait été un accident. Et il y avait la huitième mort… C’était celle-là plus que toutes les autres qui avait été la plus marquante, selon l’Uzumaki en tout cas.

C’était cependant un peu délicat d’en parler étant donné la façon dont cela s’était déroulée. Comme pour la fois avec le [Goken] et le kunaï, cela avait été un accident, mais ce cas-ci avait été un peu plus… Provoqué. Accidentellement provoqué, cela dit. Eh bien, Naruto avait simplement utilisé [Oiroke] sur Zabuza et obtenu une réaction excessive, la mort par hémorragie nasale ! Le ridicule à son paroxysme ! Bon, peut-être que l’Uzumaki y avait été un peu fort de son côté. Il avait, après tout, pris l’apparence d’une version féminine et beaucoup plus mature et sensuelle de Haku, nue bien évidemment, et s’était accroché au pauvre nukenin. Il n’avait pas eu la moindre chance ! Néanmoins, cela restait une réaction excessive. Il était également intéressant de noter que, lors de cette boucle temporelle, le blondinet mourut pour la première fois depuis un long moment. Curieusement, ce ne fut pas le Momochi qui le tua mais un senbon…

Après cette huitième mort de Zabuza, Naruto avait cessé d’essayer de régler le problème par lui-même. Il ne voulait pas tuer le nukenin, après tout. Le Momochi était un bon gars et ce n’était qu’à cause de certaines circonstances malheureuses qu’ils fussent dans des camps opposés. Eh bien, ça et le fait qu’il était un déserteur, mais même pour ça il avait une excellente raison. L’Uzumaki avait appris plus tard dans sa vie, bien avant le Mugen Tsukuyomi, que Mizu no kuni avait été en proie à une violente guerre civile, rapidement nommée la Purge des lignées, car c’était exactement ce qu’il s’était passé. Mei Terumi, la chef des rebelles, avait finalement mis fin à la guerre et était devenue la godaime Mizukage.

Et Zabuza avait été l’un des premiers à se rallier à elle à l’origine. Sa tentative échouée d’un coup d’état avait été une tentative de sa part de mettre fin au conflit avec le moins de victimes possibles. Cela avait échoué, malheureusement, et il avait été forcé de fuir le pays. Là, il avait commencé à se vendre au plus offrant, rassemblant des fonds en vue de soutenir l’effort de guerre de Mei. Malheureusement, à mi-chemin dans ses efforts, il s’était retrouvé confronté à l’équipe de Naruto et était mort au cours de la bataille sur le pont à Nami. C’était une fin tragique pour lui, et un coup sévère pour les rebelles. De plus, le confit à Kiri avait été prolongé d’au moins un an à cause de cela, peut-être plus. Vraiment, sa mort avait été pour le pire. Et cette fois-ci, Naruto voulait l’éviter si possible. Celle de Haku également, mais pour d’autres raisons.

Voyant que ses efforts pour vaincre Zabuza seul sans le tuer ne menait à rien, du moins pas sans utiliser plusieurs jutsus qu’il ne voulait pas encore révéler, Naruto décida de se tourner vers ses coéquipiers pour leur demander de l’aide. Eh bien, cela avait été son intention dès le début de [Izanami], mais il avait temporairement oublié ce fait en raison de trop nombreuses morts, puis d’avoir d’autres choses à penser. Maintenant, cependant, il était de nouveau prêt, motivé et déterminé à agir comme il était censé le faire. Etre virtuellement immortel avait peut-être été une expérience intéressante, mais cela avait aussi et surtout été extrêmement éprouvant pour ses nerfs et sa conscience. Et son sens moral également.

Pouvoir faire ce que l’on souhaitait, commettre n’importe quel crime, n’importe quelle atrocité, en toute impunité… C’était effrayant rien que d’y penser, et d’autant plus que la tentation d’essayer était réelle. Mais il n’y avait pas succombé. S’il l’avait fait, il savait qu’il aurait recommencé. Ce genre de liberté et d’expérimentation dangereuse était addictive après tout. Il suffisait de voir ce qu’était devenu Orochimaru. Il était un bon exemple de ce qui ne fallait pas suivre.

Dans cette nouvelle boucle temporelle, Naruto se tourna directement vers ses coéquipiers, sans se soucier du Mizu bunshin, du moins pour l’instant. Il ne savait pas exactement jusqu’à quelle distance il pourrait s’éloigner de son original et d’une source d’eau, mais tant qu’il était prudent, il ne devrait pas y avoir trop de risque de rester là où il se trouvait. C’était évidemment à moins que le clone aqueux utilise un jutsu de type suiton, mais il ne l’avait encore jamais fait… Dans aucune boucle temporelle.

« Hinata-chan, Sasuke, êtes-vous prêt à travailler avec moi pour libérer Kakashi-sensei ? » Demanda-t-il.

« Naturellement, Naruto-kun. » Répondit la Hyuga sans la moindre hésitation, la gravité de la situation faisant temporairement disparaître son bégaiement.

« Hn. » Fit l’Uchiwa, ce qui n’était ni une confirmation ni une infirmation. « Qu’as-tu en tête ? » Demanda-t-il, voulant sans doute d’abord juger le plan avant de décider s’il convenait à quelqu’un de son importance de risquer sa vie pour son accomplissement.

« Je vais distraire Zabuza et son clone avec les miens. » Commença à expliquer l’Uzumaki. « Dans la confusion, l’un de vous devra jeter au vrai Zabuza les deux shurikens que je lui transmettrai. Les shurikens seront en fait des clones de moi transformés grâce à un [Henge]. Une fois lancés, Zabuza n’aura d’autre choix que de les parer, les dévier, les attraper ou les ésquiver. Dans tous les cas, mes clones seront assez près de Zabuza pour pouvoir tenter quelque chose et, espérons, libérer Kakashi-sensei. » Acheva-t-il, grimaçant légèrement sur la note d’incertitude finale.

Cependant, il voulait éviter de trop s’éloigner de sa stratégie d’origine, celle qu’il avait réalisée dans la vie réelle, avant le Mugen Tsukuyomi. Parce qu’elle avait fonctionné, Naruto préférait conserver cette valeur sûre autant que possible. Trop changer les événements dès maintenant et il serait impossible de prévoir comment serait le reste de la mission à Nami. Non, il était définitivement préférable de rester sur ce qu’il savait devrait fonctionner, pour peu que l’équipe y mettent les efforts nécessaires. En outre, l’Uzumaki pensait en termes d’équipe, mais ce serait essentiellement le travail de Sasuke une fois qu’il aurait acquis les fameux shurikens. Malheureusement pour elle, le style de combat de Hinata était tout simplement trop incompatible avec la situation actuelle. Ce n’était pas sa faute, c’était juste la conclusion inévitable. Un utilisateur du [Juuken] était faible au combat à distance et Zabuza était trop puissant pour la laisser risquer de s’approcher. Il n’y avait rien à faire à ce sujet…

« Hum… Pourquoi deux shurikens ? » Demanda timidement la Hyuga.

« Pour augmenter nos chances de réussite, j’espérai avoir recours à l’aide su [Shuriken Furtif] pour notre plan de sauvetage. » Expliqua Naruto, diligemment. « Moins nous serons prévisible, le mieux ce sera. »

« Ah… » Fit-elle d’une petite voix, son visage faisant brièvement une expression de déception. « Je suis assez décente au lancer de shurikens, mais je ne maîtrise pas du tout le shuriken furtif… » Révéla-t-elle, mal à l’aise.

« Moi non plus. » Avoua l’Uzumaki sans honte. « Cependant, il est venu à ma connaissance que, peut-être, Sasuke serait capable de réaliser cette technique. Me suis-je trompé ? » Demanda-t-il ensuite au concerné.

« … » L’Uchiwa resta silencieux pendant plusieurs secondes, semblant en conflit sur la situation. « … Je vais le faire. » Accepta-t-il finalement, bien à contrecœur.

« Le Shinju soit loué… » Soupira le blondinet de soulagement.

Il n’avait honnêtement pas été sûr que Sasuke accepte son plan. Le garçon avait déjà montré un certain nombre de différences entre le lui actuel et le lui du passé de Naruto, avant le Mugen Tsukuyomi. Le lui actuel était plus renfermé et vindicatif, plus prompt à la colère et à l’injustice, et, surtout, était beaucoup moins obéissant aux ordres qui lui étaient donnés. L’Uzumaki savait qu’il était en majorité responsable, étant donné que c’était ses actions qui façonnaient les changements du monde. C’était parce que l’Uchiwa n’était plus le meilleur que tous ces modifications avaient eu lieu. Dans la chronologie d’origine, un tel développement n’avait eu lieu qu’après le retour de Tsunade à Konoha. Néanmoins, il ne pouvait pas faire grand-chose à ce sujet, et encore moins maintenant.

« Très bien. Tiens-toi prêt ! » L’avertit Naruto, obtenant un hochement de tête sec en réponse.

Sans hésiter, il utilisa le [Kage Bunshin] pour créer une multitude de clones. L’Uzumaki n’avait pas spécifié un nombre en particulier, seulement un nombre suffisamment important pour que ses agissements passent inaperçus. Dès que ce fut fait, il ordonna à toutes les copies de lui-même de se jeter à l’assaut de celle de Zabuza. Seuls deux bunshins restèrent derrière, se changeant en shurikens fuma, avant de tomber dans la main tendue du blondinet. A partir de là, il les transmit rapidement à Sasuke pour qu’il puisse faire son travail, tandis que lui-même se joignait à la mêlée. La pauvre Hinata ne pouvait que regarder, réduite à surveiller et protéger Tazuna.

Comme convenu, dès que l’Uchiwa avait reçu les shurikens, il les utilisa immédiatement, les lança à Zabuza avec une précision digne de son clan. Grâce au [Shuriken Furtif], les chances de réussite augmentaient de 50-100%. Malheureusement, la cible était un juunin, l’un des sept épéistes de Kiri pas moins. Quelque chose comme un shuriken, même dissimulé dans l’ombre d’un autre shuriken, n’était pas une si grande menace. Cependant, les faits étaient en faveur des genins. D’une part, le nukenin était limité dans ses mouvements en raison de la nécessité de maintenir la [Prison aqueuse]. D’autre part, il était également limité dans son panel de jutsu, ne pouvant utiliser qu’une seule main. Même ainsi, cela n’était en rien une garantie de victoire. La clef, dans ce cas, résidait dans la véritable nature de l’attaque.

Le shuriken furtif contourna largement la zone ou les clones des deux camps, plus Naruto, se battaient et poursuivit sa route sans encombre pour prendre Zabuza directement de front. Du coin de l’œil, l’Uzumaki grimaça. Si cela avait été possible, il aurait préféré une attaque à revers ou quelque chose de similaire, mais bon, cela devrait le faire. Comme prévu, reproduisant fidèlement les mouvements que le blondinet l’avait vu faire dans son propre passé, le nukenin attrapa le premier shuriken sans difficulté, seulement pour être pris par surprise par le second. Naturellement, il parvint néanmoins à l’esquiver de justesse, ce qui permit au piège de se refermer sur lui.

Les deux shurikens reprirent leur véritable forme, révélant qu’il s’agissait en réalité de clones de Naruto. Sans laisser le temps à Zabuza de réagir, ils lui jetèrent une série de kunaï à bout portant, obligeant le nukenin à faire un bond en arrière pour esquiver, ne pouvant pas tout parer ou dévier en restant globalement immobile. Même ainsi, il avait une petite coupure sur la joue et une autre sur le bras. De retour sur la rive, l’Uzumaki sourit, imité timidement par Hinata, et même Sasuke se permit un grognement de satisfaction. Ils avaient réussi ! Kakashi avait finalement été libéré après tant d’efforts. Le round deux pouvait enfin commencer…

**********

Certaines choses changeaient. D’autres, en revanche, persistaient à rester les mêmes. En l’occurrence, l’affrontement entre Kakashi et Zabuza s’était déroulé presque exactement de la même façon que dans les souvenirs de Naruto. Eh bien, d’une certaine façon, c’était en fait une bonne chose. Cela signifiait que les vagues que produisaient l’Uzumaki n’étaient pas encore si importantes qu’il lui était impossible de prédire l’avenir prévisible. Cela dit, plus il cherchait à anticiper quelque chose sur le long terme, moins il y avait de chance que les événements se déroulent de la même façon qu’il les avait vécu la première fois. C’était le principe de l’effet papillon. Une petite action aujourd’hui aurait une immense conséquence demain. Eh bien, peut-être pas demain, mais dans les années à venir, certainement.

Contrairement au combat d’origine, Zabuza n’avait pas eu le shuriken fuma ce coup-ci, si bien qu’il avait directement attaqué Kakashi, qui avait paré l’attaque avec un kunaï. Les deux combattants avaient bondi ensuite en arrière en avaient utilisé simultanément un [Dragon aqueux]. Les jutsus identiques s’étaient percutés et s’annulés mutuellement, mais le Hatake n’avait pas semblé perturbé par cela, à l’inverse du Momochi qui avait montré des signes clairs de frustration et de colère. Ce fut le début de sa déchéance. La perte de son sang-froid, tout comme l’avait déjà vu Naruto, serait ce qui causerait la défaite du nukenin.

Grognant, Zabuza s’était jeté sur Kakashi son hachoir géant en main et avait essayé de le trancher en deux. Dans sa colère, son style avait perdu toute grâce ou logique, devenant facilement prévisible. Naruto s’était toujours demandé si, à ce moment-là le Momochi avait déjà été au moins en partie sous un genjutsu grâce au sharingan du Hatake. Malheureusement, il ne pouvait pas vraiment répondre à cette question. Il n’avait pas cette capacité. [Capteur] ne détectait rien de particulier à ce sujet, cela dit. D’un autre côté, Naruto n’était pas très subtile avec ce Jutsu, si bien qu’il manquait souvent les plus petits détails. Et il était évident que leur juunin-sensei savait faire preuve de subtilité… Quand il le voulait.

Bondissant une nouvelle fois en arrière, les deux combattants avaient décidé de préparer une nouvelle série de mudras. Comme prévu par Naruto, qui avait déjà vu le combat une fois auparavant, Zabuza avait commencé à être de plus en plus perturbé, d’autant plus lorsque Kakashi finissait ses phrases, voire même les disait en même temps que lui. Le combat s’était finalement achevé quelques minutes plus tard lorsque le Hatake avait utilisé la [Grande cataracte], le Jutsus même qu’avait voulu faire le Momochi, mais avait été devancé par son adversaire. Confus, apeuré et en pleine divagation, le nukenin avait demandé à leur juunin-sensei s’il pouvait voir l’avenir grâce à son sharingan. Celui-ci avait confirmé d’un ton mortellement sérieux, affirmant ensuite que la mort était venue le chercher.

Naruto avait dû se retenir de rire à ce moment-là. C’était faux, bien évidemment. Alors qu’il n’avait pas honte d’admettre que le sharingan possédait une puissance injuste, peut-être même excessive pour quelqu’un qui savait réellement s’en servir et savait comment en abuser, il ne permettait cependant pas de voir l’avenir. La véritable capacité de ce dojutsu, quand on y réfléchissait bien, était son aptitude à décortiquer, analyser et démystifier ce qu’il voyait. Grâce à ces trois étapes, son possesseur assimilait littéralement la connaissance de ce qu’il voyait. C’était pour cela qu’il était possible d’apprendre des jutsus d’un simple regard.

De même, si l’on regardait les magatamas de la pupille au moment où ceux-ci se mettaient à tournoyer, ils produisaient un effet hypnotique qui permettait à l’utilisateur d’implanter un genjutsu dans sa cible. Ce n’était cependant pas une garantie et, l’effet étant plus subtil, l’illusion était généralement moins forte que son équivalant réalisé avec des mudras, à moins bien sûr d’avoir un sharingan particulièrement puissant, comme celui d’Itachi Uchiwa. Enfin, le dojutsu permettait, par l’analyse prolongé, d’anticiper un déplacement pour savoir où un objet en mouvement devrait théoriquement se trouver la seconde suivante. Chaque analyse se faisait lorsque les magatamas achevaient un tour complet dans la pupille. Ce n’était pas exactement la capacité à voir l’avenir, ni même une prédiction de l’avenir, mais une simple prévision. Eh bien, pour un profane, il n’y avait pas une grande différence entre les deux…

Kakashi avait ensuite levé un kunaï à hauteur de son visage, prêt à mettre fin à la vie de Zabuza, lorsque le moment que Naruto avait tant attendu arriva enfin. Regardant attentivement, il vit deux senbons fendre l’air et percer le cou du nukenin sans la moindre difficulté. Le Momochi, portant une expression surprise sur son visage, s’effondra au sol et ne bougea plus. Dans le même temps, l’attention de tout le monde s’était portée en direction d’un arbre, d’où l’attaque était venue. Là se tenait Haku Yuki, vêtu de sa tenue d’Anbu, son masque dissimulant son visage androgyne. Voir le garçon, vivant et en bonne santé, emplit l’Uzumaki d’un mélange de joie, de tristesse et de nostalgie. Il avait sans doute été le premier ami de sa chronologie d’origine. Mais ce n’était pas le moment pour cela…

« Effectivement, la mort a réclamé Zabuza… » Annonça Haku d’une voix presque rieuse, s’amusant probablement de la blague qu’il faisait à l’insu de tout le monde.

« … » Kakashi regarda le nouveau venu prudemment, imité par Sasuke et Hinata. La Hyuga, en particulier, semblait un peu tendue par l’arrivant. Elle était la plus bouleversée à ne pas avoir remarquée son approche. Certes, son byakugan n’avait pas été activé, mais cela l’avait laissé perturbé malgré tout. Naruto décida qu’il commencerait à lui apprendre à utiliser son dojutsu de telle sorte qu’elle puisse s’en servir inconsciemment et qu’il soit en permanence semi-actif.

« Je vous remercie. » Déclara Haku d’un ton légèrement formel. « Voici longtemps que je guettais l’occasion de tuer Zabuza. »

« Ce masque… » Murmura le Hatake. « Tu es un chasseurs de nukenins de Kiri, n’est-ce pas ? »

« … » Le Yuki hésita un très bref instant, avant de hocher la tête doucement. « C’est exact… Vous êtes bien informé. »

« Un… Chasseur de nukenins ? » Répéta Hinata, confuse à ce terme.

« Oui. » Acquiesça Haku, regardant la jeune fille alors qu’il lui expliquait. « Je fais partie d’une unité d’Anbu spécialisé dans la chasse de nukenins de mon village. Mon travail, comme indiqué, est de tuer les déserteurs. »

« Oh… » Fit la Hyuga, d’une petite voix.

« Il est plutôt bon menteur… » Constata l’Uzumaki, ayant oublié ce fait. Du coin de l’œil, il remarqua Kakashi jaugeant le faux Anbu du regard, essayant de déterminer s’il est une menace ou non. Il sembla déterminer qu’il n’y avait pas de danger car il remit son bandeau frontal en biais sur son visage, dissimulant une fois de plus son sharingan.

« Bien. Mon travail ici est à présent terminé. » Déclara le Yuki en utilisant un [Shunshin] pour se déplacer juste à côté de la « dépouille » de Zabuza et la chargea sur son dos sans difficulté apparente. « Je me dois à présent de disposer de son corps. Si vous voulez bien m’excuser… »

Sur ce, il s’en alla, utilisant un nouveau [Shunshin] pour quitter la zone en vitesse, emportant avec lui Zabuza. Sans doute que Haku avait jugé préférable de rester le moins longtemps possible en compagnie d’un juunin. Après tout, même affaibli, Kakashi aurait fini par se rendre compte que quelque chose clochait dans toute cette situation. S’il n’avait pas été aussi épuisé, il se serait rendu compte immédiatement de deux choses. D’une part, l’Anbu était loin d’être assez fort pour effectivement pouvoir en être un et, d’autre part, les senbons n’étaient en aucune façon une arme mortelle, et encore moins dans le cou. Heureusement pour le Yuki, les pensées du Hatake étaient ralenties par les brumes d’une fatigue mentale due à une utilisation excessive du sharingan. Eh bien, Naruto était dans une situation encore pire, mais son abus du [Kage Bunshin] lui avait permis de développer une tolérance à ce phénomène…

Vous avez demandé à mettre fin à [Izanami]. Etes-vous sûr de vouloir continuer ?

[Oui]/[Non]

Décision confirmée. [Izanami] est désormais achevé.

Vous avez perdu l’Avantage Première bataille (Semi-Permanent).

Félicitations ! Le Boss Zabuza a été vaincu (repoussé).

Félicitations ! Le Boss Zabuza a été vaincu (tué).

Félicitations ! Vous êtes parvenu à éliminer un Boss d’une façon incroyablement imprévisible ([Oiroke]). Vous gagnez 20% d’expérience et d’expérience-jutsu supplémentaire.

Félicitations ! Vous êtes monté d’un niveau.

Félicitations ! Vous êtes monté d’un niveau.

Félicitations ! Vous êtes monté d’un niveau.

Félicitations ! Vous êtes monté d’un niveau.

Félicitations ! Vous êtes monté d’un niveau.

Félicitations ! Vous êtes monté d’un niveau.

Félicitations ! Pour avoir rempli un objectif caché, vous gagnez l’Objet : [Lame brisée de Kubikiribocho].

Félicitations ! Votre contrôle de chakra est désormais de 100%. Tant que cela restera le cas, votre expérience-jutsu augmentera de 25%.

Naruto ne prit même pas la peine de lire les quelques autres messages d’information concernant la montée de niveau de ses divers Jutsus. Il était trop fatigué pour cela. Cela dit, la dernière annonce était une surprise, certes agréable, mais néanmoins une surprise. Il ne s’était pas attendu à ça. Naruto supposait que ce devait être le fait qu’il ait vaincu Zabuza d’au moins deux façons différentes, l’une d’elle lui aura fourni ce bonus agréable. Ceci dit, il avait déjà gagné une telle lame brisée durant [Izanami]. En fait, c’était la fois où il avait tué le Momochi avec ses [Chaînes de chakra]. Il avait récupérer le fragment, pensant que cela pourrait être un morceau de métal intéressant à utiliser pour ses Métiers [Forgeron] et [Forgeron-nin]. Le gain important de niveau était un choc moindre. Zabuza lui avait après tout donné de l’expérience à deux reprises : la première fois qu’il avait été tué et la fois où il avait été vaincu par Kakashi, vivant mais forcé d’être évacué par Haku. Oh, et le petit bonus d’expérience acquis pour avoir le Momochi avec un [Oiroke] était pas mal non plus…

Naruto n’avait qu’un seul véritable regret, c’était de ne pas avoir été en mesure de copier le [Dragon aqueux] et la [Grande cataracte] pendant le combat entre Kakashi et Zabuza. C’était une des limites du [Sharingan]. Il permettait d’assimiler n’importe quel Jutsu, mais sous certaines conditons. Pour un ninjutsu non-élémentaire, un taijutsu ou un genjutsu, l’Uzumaki pouvait copier tous ceux de rang B ou moins. Lorsqu’il en venait aux ninjutsus élémentaires, cela devenait déjà plus compliqué. Pour les ninjutsus correspondant à son élément principal, il pouvait copier un rang au-dessus de sa limite normale, soit au rang A. Pour un ninjutsu correspondant à son élément secondaire, il pouvait copier normalement, soit au rang B. Pour un ninjutsus correspondant pas à son élément principal ou secondaire, il ne pouvait copier qu’un rang en dessous de sa limite normale, soit au rang C. Malheureusement, le [Dragon aqueux] était de rang B et la [Grande cataracte] était de rang A. Impossible donc, pour le moment du moins.

De plus, Naruto s’était auto-imposé quelques restrictions supplémentaires. Alors que cela ne le dérangeait pas particulièrement de voler les techniques de ses ennemis, il refusait de le faire avec ses alliés, même pour la bonne cause. Pour cette raison, il n’avait jamais essayé de copier les Jutsus katon de Sasuke, ni tenté d’assimiler le taijutsu de son clan ou de celui de Hinata. Il y avait déjà tellement qu’il pouvait apprendre, il n’avait pas besoin d’agir comme un rapace pour devenir plus fort. Et puis, s’il pouvait l’apprendre en demandant gentiment, comme cela avait été le cas pour le [Goken], pourquoi risquer de s’antagoniser un camarade ? Eh bien, Sasuke n’en avait rien à faire, sauf si cela devait lui arriver, donc il ne se soucierait pas spécialement de la moralité de ses actions. Son comportement dans la chronologie d’origine avait déjà montré ce fait, et il était pire dans le Mugen Tsukuyomi, malheureusement.

« Caractéristiques ! » Ordonna mentalement l’Uzumaki, chassant ces sombres pensées de son esprit.

CARACTERISTIQUES :    

Points à attribuer : 30.

[FORCE] : 75 + 48,3% +16 (127)

[RESISTANCE] : 65 + 78,3% + 11 (127)

[VITESSE] : 75 + 30% + 22 (120)

[DEXTERITE] : 120 + 20% + 10 (154)

[AGILITE] : 82 + 79,1% + 14 (161)

[ENDURANCE] : 99 + 59,1% + 13 (171)

[CONSTITUTION] : 144 + 49,1% + 110 (325)

[INTELLIGENCE] : 91 – 50% + 10 (56)

[VOLONTE] : 32 – 14,2% + 10 (38)

[MENTALITE] : 60 – 14,3% + 13 (64)

[CHAKRA] : 252 + 19,9% + 210 (512)

[SAGESSE] : 273 + 83.8% + 10 (512)

[CHARISME] : 113 + 40% + 10 (157)

[CHANCE] : 45 + 10% + ? (?)

Sans une seconde pensée, Naruto mit tous ses points de [CARACTERISTIQUE] dans son [INTELLIGENCE]. Actuellement, c’était ce dont il avait le plus besoin, d’autant plus que seulement la moitié sera réellement comptabilisée en raison de son désagréable malus. Le reste de ses [CARACTERISTIQUES] pouvait bien attendre quelques semaines. Sa priorité était de devenir plus intelligent. Jusqu’à présent, la réussite de ses plans avaient été en grande partie due à la chance. Pas nécessairement une bonne chose lorsqu’il regarda sa [CHANCE] et voyait à quel point instable et imprévisible elle était, un peu comme lui-même en fait.

Félicitations, Naruto. Tu as franchi une nouvelle étape dans ta réalisation de ton objectif.

« Merci, Interface. » Remercia-t-il mentalement, avant de sentir un violent vertige le faire chanceler légèrement. Du coin de l’œil, il vit Kakashi littéralement s’effondrer au sol, son chakra complètement épuisé. Retenant un soupir, il grimaça. « Oui, certaines choses refusent clairement de changer… Cette fois-ci, je refuse de le porter. » Dans sa chronologie originale, c’était lui qui avait ramené le juunin jusque chez Tazuna après qu’il se soit évanoui. Ce n’était pas une option ce coup-ci. Il n’était déjà pas certain lui-même d’arriver à destination…

« Sasuke, tu te charges de porter Kakashi-sensei jusque chez Tazuna. » Décida-t-il sur un coup de tête.

« Pourquoi moi ? » Fut la réponse immédiate de l’Uchiwa.

« Je suis le chef d’équipe suppléant et, voyant que Kakashi-sensei n’est pas en état de donner des ordres, c’est à moi de le faire. » Expliqua l’Uzumaki d’un air las. « Je ne peux pas demander à Hinata de s’en charger, elle va avoir un rôle primordial à partir de maintenant. Je ne peux pas non plus m’en charger car je dois être libre de mes mouvements pour remplir mon rôle de chef. Et il est absolument hors de question de demander à notre client de porter Kakashi-sensei à notre place. Donc, tu le fais ! »

« Hn… » Grogna Sasuke, clairement mécontent, mais finit par obtempérer de très mauvaise grâce.

« Q-Quel sera mon rôle, N-Naruto-kun ? » Demanda timidement Hinata, clairement intimidée à l’idée d’avoir un rôle primordial.

« Puisque Kakashi-sensei est incapable de s’occuper de la surveillance de notre progression, ce sera à nous de nous en charger. » L’informa-t-il en souriant doucement. « Je veux donc que tu utilises ton [Byakugan] pour t’assurer que le reste du chemin est sans danger. Ce serait vraiment de mauvais gout que l’on soit pris par surprise maintenant alors que l’on est si près de notre destination… »

Il voulait essayer de la mettre en confiance, quelque chose dont elle manquait cruellement, malheureusement. C’était à tel point qu’elle était dotée d’un Avantage à ce sujet, avantage qui était en fait un gros inconvénient. C’était presque un handicap à ce stade. Et, fait curieux, son [Byakugan] en pâtissait. Alors que la limite actuelle de la portée du dojutsu de Hinata était de 10 000 mètres, elle ne pouvait réellement « voir » que dans un périmètre limité à 50 mètres. Naruto pensait que son manque de confiance en soi l’empêchait d’exprimer son plein potentiel. Elle se restreignait inconsciemment, persuadé que ses capacités étaient inférieures à ce qu’elles étaient réellement. Il allait vraiment devoir faire quelque chose à ce sujet…

Sur une note de côté, Neji avait un problème différent avec son [Byakugan], même si le résultat était similaire au final. Il possédait l’Avantage Haine aveugle (Semi-Permanent) qui portait assez bien son nom. En raison de haine pour la branche principale de son clan, la portée de son dojutsu était restreinte à un maximum de 50 mètres. Enfin bon, dans son cas, il n’y avait pas grand-chose à faire tant qu’il ne réglait pas ses comptes. L’Uzumaki avait l’intention d’arranger les choses pendant les examens chuunins tout comme il l’avait fait dans la chronologie originale. C’était à peu près le seul moment où il était assez réceptif pour écouter ce qu’on lui disait. Ça et il ne voulait pas révéler trop tôt ses propres capacités.

« J-Je comprends, Naruto-kun. » Affirma doucement la Hyuga en hochant la tête.

« Bien… » Fit le jinchuriki avec un sourire qui se voulait rassurant.

Malheureusement, sa fatigue mentale se révéla supérieure à ce qu’il avait imaginé. A son insu, son masque d’assurance et de confiance avait commencé à se fissurer, révélant à quel point épuisé il était réellement. Cependant, seule Hinata se rendit compte de ce fait, ou alors elle était la seule à le connaître suffisamment pour pouvoir remarquer cela. Ce fut donc avec un regard inquiet qu’elle guida son équipe en direction du village de Tazuna. Utilisant son [Byakugan] pour observer les environs, elle conserva en permanence un regard sur l’arçon dont elle était amoureuse. Elle voulait lui venir en aide, vraiment, mais elle était trop timide et manquait tellement de confiance en elle qu’elle n’osait rien faire.

De plus, elle ne comprenait tout simplement pas pourquoi il semblait à ce point épuisé soudainement. Le combat contre Zabuza n’avait tout de même pas pu l’affecter à ce point, n’est-ce pas ? Et pourtant, Naruto, même s’il était très doué pour le cacher, semblait prêt à défaillir à tout instant. Il voulait agir comme un chef fort et inébranlable, mais même lui avait ses limites. Si cela devait arriver, elle serait prête à réagir. Et même si cela lui donnerait une excuse pour pouvoir le tenir dans ses bras et sentir son corps contre le sien, ce dont elle ne profiterait pas, Hinata espérait vraiment que cela ne se produise pas…

**********

« Naruto-kun… » Appela la voix douce de Hinata, faisant sortir Naruto d’un sommeil dont il avait plus que besoin. « Il faut que tu te lèves, à présent. Kakashi-sensei s’est enfin réveillé. »

Vous avez dormi sur un canapé. Vos PV, PC et PE ont été restaurés de 20%.

« Hmm… » Grogna le garçon d’une voix pâteuse. « Cinq minutes de plus Hinata-chan… »

« Naruto-kun… » Insista la jeune Hyuga en le secouant légèrement. « Il faut vraiment que tu te lèves. Kakashi-sensei va vouloir nous parler… »

« Je suis sûr que ça peut attendre cinq minutes de plus… » Assura l’Uzumaki d’une voix groggy, ouvrant péniblement les yeux. « Allez, Hinata-chan… Pourquoi ne viendrais-tu pas dormir avec moi ? Ce canapé est étonnamment confortable… »

« N-Naruto-kun ! » S’exclama-t-elle et le garçon pouvait presque l’entendre rougir.

« Je plaisante… » Soupira-t-il en se redressant et s’asseyant sur le bord du canapé. Il frotta ensuite ses yeux avec la paume de sa main. « Combien de temps ai-je dormi ? »

« Juste une heure, Naruto-kun. » Informa-t-elle de sa voix apaisante.

« Ah, c’est pour ça… » Songea l’Uzumaki en retenant une grimace.

Après la fin du combat avec Zabuza, le jinchuriki blond avait été forcé de se traîner jusque chez Tazuna, mais il avait fallu deux bonnes heures à son équipe pour arriver à destination. Là, après avoir installé Kakashi dans une chambre et expliqué la situation à Tsunami, la fille de Tazuna, Naruto avait demandé la permission d’emprunter leur canapé pour une courte sieste et, sitôt allongé, s’était endormi. Malheureusement, une seule heure de sommeil était trop peu pour soulager sa fatigue mentale. Cependant, il avait une solution, ou du moins il espérait que la solution qu’il avait trouvée fonctionnerait.

Avec un mudra, il transmit l’ordre à ses clones, qu’il avait dispersé dans la forêt à proximité de la maison juste avant d’y entrer, de se disperser. Chacun d’eux, une quarantaine au total, avait reçu l’ordre de dormir, ce qu’ils firent avec un plaisir évident, étant eux aussi soumis à la même fatigue que leur original. L’Uzumaki fut agréablement surpris, et soulagé, de constater que le repos accumulé par le sommeil de ses kage bunshins lui avait également été transmis. Clignant les yeux, le garçon se sentit immédiatement plus alerte. C’était bon à savoir qu’il puisse utiliser ses clones de cette façon, il le referait sans doute. Eh bien, il n’était pas parfaitement reposé, sa méthode agissant principalement comme un substitut, mais ça restait beaucoup mieux qu’avant. Satisfait, il se dirigea à l’étage, où se trouvait la chambre de Kakashi et où tout le monde, y compris Tazuna et Tsunami, étaient présents. Quand il arriva, il vit la fille du charpentier inspecter le juunin avec un regard inquiet.

« Etes-vous certain que ça va aller ? » Demanda-t-elle, visiblement sceptique.

« Oui, il me faudra juste une petite semaines pour récupérer. » Assura Kakashi d’une voix néanmoins fatiguée. « Cela m’est déjà arrivé avant… Il y a assez longtemps… »

« Kakashi-sensei, vous vouliez nous voir ? » Demanda Naruto, faisant ainsi connaître sa présence. Malheureusement pour lui, il avait encore peu de patience en raison de son Avantage Hyperactif (Semi-Permanent).

« Oui… » Confirma le concerné d’une voix lente. « Je voudrais savoir… Qu’avez-vous pensé de cet Anbu ? »

« … ? » Le front de l’Uzumaki se plissa. Il ne se souvenait pas de cette question dans sa première ligne temporelle. Non, il était sûr que le juunin ne leur avait jamais demandé leur avis. Intéressant… « Que voulez-vous savoir exactement ? »

« Tout. » Affirma le Hatake. « Vos impressions et ressentis, ainsi que ce que vous avez pensé de son rôle et de sa présence. »

« Rapide, mortel, efficace, professionnel, silencieux. » Fut l’analyse immédiate de Sasuke en cinq mots brefs. Alors qu’il n’avait pas aimé qu’un arriviste s’approprie le fruit de ses efforts, il reconnaissait au moins le talent de l’Anbu. L’Uchiwa avait l’ambition d’être exactement cela, mais également bien plus, après tout.

« Hum… » Fit Hinata, hésitante. « Il était discret… Il a agi avec discernement… Et oui… Il a été efficace… Je suppose… Je veux dire, je n’ai jamais rencontré de chasseur de nukenins avant, donc… Je ne sais pas… Je ne sais pas exactement comment juger son travail… »

« … » L’Uzumaki fut le seul à rester silencieux, hésitant également mais pour d’autres raisons que la Hyuga.

« Naruto ? » Incita Kakashi, curieux, tourna la tête dans sa direction.

« … » Le garçon soupira profondément avant de se frotter l’arrière du crâne avec un mélange d’agacement et d’irritation, du moins cela fut perçu ainsi par son entourage. « Je crois que nous avons eu affaire à un imposteur… » Il avait été hésitant à dire la vérité, mais avait finalement décidé que ce serait pour le mieux de le faire au moins partiellement et de laisser non-dit ce qui n’était pas nécessaire de savoir.

« N-Naruto-kun ? » S’exclama Hinata, visiblement choquée par son annonce.

« Hn ? » Même Sasuke se révéla curieux, même si à contrecœur.

« Oh ? » Fit le Hatake, une légère lueur d’intérêt brillant dans son regard encore fatigué. « Et pourquoi cela ? »

« … Les senbons. » Commença à révéler le blondinet. « Ce ne sont pas des armes, plutôt des instruments médicinaux utilisés principalement pour l’acuponcture. Une personne avec de bonne connaissance en anatomie peut les utiliser de diverses façons. En outre, ils ont la capacité de permettre de simuler la mort s’ils frappent un ou plusieurs points vitaux. Curieusement, l’un de ces points vitaux se trouve dans le cou, à l’endroit exact que l’Anbu a ciblé sur Zabuza. »

« C’est vrai. » Approuva Kakashi avec un lent hochement de tête. « Autre chose ? »

« … » Naruto hésita une fois de plus. « Les frontières de Mizu sont officiellement fermées depuis quelques années, à présent. » Expliqua-t-il en faisant particulièrement attention à ce qu’il disait. « Le pays s’est complètement et volontairement isolé du reste du monde. Je pense qu’il doit y avoir une sorte de problème à Kiri, un problème d’origine shinobi, qui a pris beaucoup d’ampleur. Je ne vois pas d’autre explication à ce sujet. Et pour cette raison, je trouve suspect qu’un chasseur de nukenins de Kiri solitaire se retrouve hors de son pays, même si Nami reste dans une zone proche de Mizu. »

Naruto ne pouvait pas simplement déclaré qu’il y avait une guerre civile à Kiri entre l’actuel Mizukage et les détenteurs de lignée. Cette information n’avait pas été divulguée. Et alors qu’il ne doutait pas que différents espions de chaque nation aient transmis ce qu’il s’y passait, l’absence de divulgation indiquait que cela avait été classé « information confidentielle ». Eh bien, il y avait une bonne raison à cela. Les Kage ne voulaient pas vraiment avoir leur propre version de la Purge au sein de leur village. Cela devait d’ailleurs être la principale raison pour laquelle personne n’avait essayé de s’impliquer dans ce conflit.

« C’est vrai aussi. » Approuva le juunin en fronçant des sourcils. « Je n’y avais pas pensé… Autre chose ? »

« Une seule. » Admit Naruto, retenant un bâillement, son réveil récent se faisant encore ressentir. « Le cadavre. L’Anbu ne s’en est pas débarrassé. Je ne suis pas un connaisseur sur le sujet mais je suppose qu’un chasseur de nukenin est à un certain point comme les chasseurs de primes. Lorsqu’ils tuent leur cible, ils gardent une preuve, généralement la tête, et se débarrassent du reste. Il n’y a aucune raison de se déplacer pour faire cela. Pourtant, cet Anbu a été assez pressé de nous quitter et je ne vois aucune raison à ce comportement.

« Très bien. » Déclara Kakashi, avant de se tourner vers le reste de son équipe. « Et ceci est pourquoi Naruto est le chef d’équipe suppléant. » Déclara-t-il fermement, probablement à l’attention de Sasuke, le seul qui ne semblait pas satisfait de l’Uzumaki dans cette position. « Tu as tout à fait raison, Naruto. » Dit-il ensuite en reportant son attention sur le concerné. « Le comportement de cet Anbu est hautement suspect. En fait, je crains que, comme tu l’as sans doute déjà deviné à partir de tes explications, Zabuza ne soit en réalité toujours en vie. »

« L’Anbu devait être un allié de Zabuza qui était dissimulé à proximité et qui avait pour mission de le sauver si jamais sa situation venait à mal tourner pour lui. » Compléta l’Uzumaki, d’un ton qu’il se voulait sérieux et sombre pour correspondra à l’atmosphère.

« Attendez ! » S’exclama soudainement Tazuna, choqué. « Vous voulez dire que Zabuza pourrait revenir ? »

« C’est plus que probable. » Confirma Kakashi, solennel. « Cependant, il a lui aussi été blessé. Il lui faudra du temps pour se soigner. Cela pourrait être plus ou moins long suivant la compétence de son médecin… »

« L’Anbu avait assez de connaissance anatomique pour savoir ou planter ses senbons. » Intervint Naruto. « Nul doute pour moi qu’il sache comment optimiser la guérison de Zabuza. »

« C’est vrai… » Songea pensivement le Hatake à haute voix. « Dans ce cas, je suppose qu’il lui faudra une semaine environ pour être de nouveau pleinement opérationnel. Un peu comme moi… »

« Si nous devions combattre Zabuza une nouvelle fois, nous ne gagnerions pas. » Annonça fermement Naruto en se désignant ainsi que Sasuke et Hinata. « Nous avons eu de la chance la dernière fois et cela a aidé qu’il nous ait sous-estimé. Il ne refera pas cette erreur. »

« Dans ce cas, vous avez une semaine pour devenir plus fort. » Déclara Kakashi avec un sourire de l’œil. « Il se trouve que j’ai la formation parfaite pour vous. »

« Qu’est-ce ? » Demanda, ou plutôt exigea, Sasuke, intervenant pour la première fois dans la conversation.

« Hum… » Naruto pouvait entendre le sourire dans sa voix. « Grimper aux arbres… »

La quête [Aidez à la construction du grand pont de Nami no kuni] a été mise à jour.

[Aidez à la construction du grand pont de Nami no kuni !]

Objectif : Assurez-vous que la construction du grand pont de Nami no kuni arrive à son terme, quitte à devoir participer à ladite construction si besoin est.

Objectif n°2 : Battez Zabuza et son complice.

Objectif secondaire : Faire en sorte que Gato soit mis hors d’état de nuire.

Limite de temps : indéfini (jusqu’à l’achèvement du pont).

Rang de la quête : A.

Succès : +2000 points [RELATIONNEL] avec Nami. Ryos en quantité proportionnelle à la qualité de la prestation. Autres.

Echec : Indéfini. Mort possible.

**********

« Que faisons-nous ici, sensei ? » Demanda Sasuke, clairement mécontent, en regardant autour de lui.

« Comme je l’ai dit plus tôt, vous allez apprendre à grimper aux arbres. » Expliqua Kakashi d’un ton béat.

« Je sais déjà grimper aux arbres. » Affirma l’Uchiwa avec un grognement irrité.

« Pas de la façon dont je compte vous apprendre. » Assura le juunin, ne cachant pas l’amusement de sa voix.

Le trio de genins, ainsi que le Hatake, s’étaient aventurés dans la forêt avoisinante à la demande de ce dernier. Kakashi, se soutenant grâce à des béquilles, se tenait devant eux. Ricanant, il s’approcha d’un arbre et, canalisant du chakra dans la plante de ses pieds, utilisa [Contrôle de chakra (marche sur l’arbre)] pour escalader ledit arbre avec une facilité surprenante… Du moins, pour quelqu’un qui n’avait jamais vu ou appris cela. Grimpant une dizaine de mètre avant de s’arrêter sur une branche suffisamment solide pour soutenir son poids, le juunin regarda en bas à ses élèves avec un regard béat.

« Voilà comment je veux que vous grimpiez aux arbres. » Acheva-t-il, véritablement satisfait de sa performance, pensant sans doute que le fait d’être partiellement incapacité renforçait l’effet qu’il jugeait déjà impressionnant.

« … » Hinata tapota doucement ses index l’un contre l’autre, trop timide pour attirer l’attention sur elle en disant qu’elle savait déjà faire cet exercice.

« … » Naruto regarda Kakashi en dissimulant une légère déception. Dire qu’à l’époque, dans sa première ligne temporelle, il avait trouvé la démonstration incroyable… Eh bien, c’était nostalgique, si rien d’autre.

« … » Sasuke avait un regard déterminé. Réussir cet exercice le rendrait plus fort, et c’était exactement ce qu’il voulait.

« Bien ! » Annonça le Hatake, envoyant à chacun des genins un kunaï, qui se planta à leurs pieds. « Utilisez ceci pour marquer votre progression. Soyez diligent dans votre progression, car cela pourrait vous sauver la vie bientôt. Vous pouvez commencer ! »

Une nouvelle quête est disponible !

[Finissez la formation spéciale de Kakashi… Eh bien, faîtes semblant au moins !]

Limite de temps : Une semaine.

Rang de la quête : D.

[Accepter]/[Refuser]

Succès : + 100 points [RELATIONNEL] avec Kakashi Hatake.

Echec : Vous avez déjà terminé la formation, vous vous posez vraiment cette question ?

« … » Naruto retint un grognement amusé avant de froncer les sourcils. « J’y pense depuis un moment, mais est-ce que ce serait possible d’inclure l’objectif dans l’annonce de quête ?

Demande enregistrée… Modification effectuée !

[Finissez la formation spéciale de Kakashi… Eh bien, faîtes semblant au moins !]

Objectif : Apprenez le Jutsu [Contrôle de chakra (marche sur l’arbre)] et montrez le résultat de votre travail à Kakashi.

Limite de temps : Une semaine.

Rang de la quête : D.

[Accepter]/[Refuser]

Succès : + 100 points [RELATIONNEL] avec Kakashi Hatake.

Echec : Vous avez déjà réussi la formation, vous vous posez vraiment cette question ?

Souriant légèrement, Naruto accepta cette quête. Il ne montrerait pas tout de suite sa compétence dans le Jutsu en question, mais il le ferait… Plus tard. Pour le moment, il voulait profiter de ce temps libre pour quelques autres choses, des choses qu’il avait préparées depuis avant son départ de Konoha. Et puis il chargerait sans doute un clone de s’occuper personnellement de la formation de Hinata. Ou il le ferait lui-même. Dans tous les cas, cela devrait attendre que Kakashi s’en aille. Ce n’était pas qu’il ne lui faisait pas confiance, c’était juste qu’il préférait conserver l’anonymat aussi longtemps que possible…

 


Commentaire de l'auteur Et voilà, c’est terminé !

J’espère que cela vous aura plu. J’ai moi-même pris beaucoup de plaisir à écrire ce chapitre (les autres aussi). Je n’ai pas grand-chose à rajouter, sinon que je suis toujours fidèle au poste et que mes fictions ne sont pas prêtes de s’arrêter.

Je ne compte pas m’étendre davantage. Ce ne serait ni intéressant ni constructif. Si vous n’avez pas lu les autres chapitres, n’hésitez pas à le faire et si c’est déjà fait, je suppose que l’on se reverra la semaine prochaine ou, au pire la semaine d’après. Je vais essayer de continuer à publier chaque semaine mais, à défaut, toutes les deux semaines me semble jouable…

A la prochaine !
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales