Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 2266 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Mensonge et trahison, et plus si affinité ... Auteur: ranbilan Vue: 31128
[Publiée le: 2007-10-20]    [Mise à Jour: 2009-04-27]
13+  Signaler Général/Romance Commentaires : 228
Description:
Alors que Sasuke est de retour à Konoha tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des monde : Naruto file le parfait amour avec Hinata, Sasuke et Sakura se rapprochent de plus en plus de l'autre et c'est sans compter l'appui de Tsunade pour ré-intégrer Sasuke au village.
Seulement il est des bonheurs qui ne sont pas fait pour durer : lors d'une soirée Sasuke commettra l'irréparable. Peu après l'incident, Sakura devra se rendre à Suna où elle trouvera du réconfort en Temari, et auprès d'une personne inattentue ...

Tourmentées par leurs histoires d'amour, et victimes de leurs sentiments parfois ambigus, nos deux jeunes héroines devront faire des choix au risque de blesser certains, et subire ceux des autres. Le Bonheur auquel elles aspirent est pourtant à portée de leur main ; réussiront-elles à s'en emparer ?

Couples : Saku/Sasu (au début) puis Saku/.... , Shika/Tema.

Première fic !

[Dernier chapitre en cours d'écriture !]
Crédits:
Pas à moi, mais à Masashi Kishimoto ... Ah si, j'oubliais ... Kimi et Sasuke sont à moi (si si, Sasuke aussi, venez lire pour voir !)
J'emprunte aussi le nom de Ri Kouyuu, mais je ne sais plus de qui et de quel manga il vient ...
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Mariages à tout va !

[2232 mots]
Publié le: 2009-01-18
Mis à Jour: 2009-02-14
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Bonjour bonjour, mes petits lecteurs adorés !

Je vous présente ici l'excuse pour mon retard, encore et toujours la même (faudrait que j'innove, vraiment^^’) : j'ai eu une surcharge inimaginable de devoirs, et ce gros problème : j'ai l'idée, mais je ne sais pas comment la transcrire sur l'ordi ... C'est vraiment très énervant, je vous assure !

Bref, merci à Tsuki-chan, Towarii, Edwige, Drago-chan, et Tictic07 pour vos commentaires. J'ai juste un truc qui me turlupine : j'ai vraiment de moins en moins de commentaires, et pour moi, c'est synonyme que ma fic vous plait moins qu'avant. Or, elle touche à sa fin, aussi j'essaye vraiment de rendre mes chapitres presque parfaits, donc ça me ferait plaisir d'avoir des avis si ça vous plait ou pas, ou je ne sais trop quoi ... Ah oui, une dernière chose : je m'excuse si il y a des problèmes de mises en page (couleur du texte, lignes trop serrées ...), mais j'ai de gros problèmes de formatage, et c'est déjà très compliqué de poster, d'autant plus que je ne comprends pas quand ça bug (sur le traitement de texte, c'est bon, mais après ça devient tout bizarre ...).

 

CHAPITRE 27 : MARIAGES A TOUT VA

 

Souvenez vous, chers lecteurs, de votre flemmard préféré, en route pour Suna, plein de bonne volonté. Souvenez vous aussi de ce jeune homme charmant, qui s'est avéré être le fiancé d'une jolie blonde à couettes. Ça y est, vous y êtes. Imaginez à présent que, comme un être surpuissant, vous soyez capable de voir de très loin et de lire les pensées. Alors seulement vous pourriez comprendre à quel point le désespoir de Shikamaru a été grand, lorsqu'arrivé à Suna, il se rendit compte que Temari était non seulement remise de sa rupture, mais qu'en plus elle allait se marier. Il avait espéré, lui aussi, que son effort serait récompensé. Mais il s'était décidé un peu trop tard ... Il avait donc rebroussé chemin, et remis Ino en tête de ses priorités.

 

A présent, un mois avait passé depuis l'arrivée de Ri Kouyuu à Suna, et Shikamaru n'avait montré aucun signe de vie durant tout ce temps, selon Temari. Elle ignorait cependant qu'il était effectivement venu, mais ne s'était pas manifesté ...

 

Donc, pour Temari, il se moquait d'elle. La belle blonde laissait peu à peu le découragement la vaincre quant à son mariage forcé et à son brun, découragement pourtant paradoxal, puisque la présence et la cour que lui faisait son fiancé non désiré l'aidaient à se remettre de sa rupture difficile. Le masque d'impassibilité qu'elle revêtait inlassablement chaque jour était aussi dû à la présence du Raikage : elle se devait de faire bonne figure devant lui (il était arrivé la semaine précédente au village du sable, pour contrôler l'avancée de cette union). Temari l'avait rencontré. C'était un homme un peu bourru et imposant, tant par sa prestance que par sa musculature -il était tout le contraire de son fils-, mais on devinait beaucoup de tendresse et d'affection sous cet amas de muscles. Elle pensait même qu'il serait prêt à annuler le mariage sans pour autant rompre le traité de paix s'il voyait qu'il ne rendait heureux ni son fils ni sa future belle fille. Le seul problème restait le conseil de Suna : il semblait bien décidé à se débarrasser de Temari, pour elle ne savait quelles raisons ; et il était apparemment impossible d'aller à l'encontre de sa décision. Foutue constitution trop précise ! Aucune faille n'avait été trouvée, malgré les nombreuses heures passées à chercher par des employés de Gaara.

 

Elle lâcha un soupir résigné. Serait-ce si terrible de céder aux avances de son fiancé ? De répondre à son devoir ? Elle n'en savait fichtrement rien. Certes, il était sympathique, vraiment drôle, et surtout très beau. Mais ... Accepter était contraire à tous ses principes, de ninja comme de femme. Elle ne se marierait que quand il lui en prendrait l'envie, et uniquement pour respecter les traditions. Et son mariage n'influerait en aucun cas sur sa carrière professionnelle ! Temari s'imagina en robe de mariée, sans apercevoir le visage caché du fiancé. Puis, elle se vit en mère de famille, avant de secouer la tête avec insistance. La famille à laquelle elle aspirait n'était pas celle que son devoir lui dictait ; elle devait oublier la tête d'ananas qu'elle aimait tant. Shikamaru était tellement différent de Ri Kouyuu ! Macho, fainéant ... Tout le contraire du blond, et le sien aussi : durant ces trois dernières semaines, il avait su se montrer serviable, amical, et surtout, il semblait porter un profond respect à la Femme. Temari se promit en son fort intérieur de lui demander pourquoi.

 

Une nausée aussi violente que soudaine vint interrompre ses réflexions. La blonde porta une main à sa bouche, et se leva précipitamment pour aller fouiller dans ses médicaments. Elle sortit un cachet rose avec un air triomphant, l'air de dire à ses nausées d'aller voir ailleurs si elle y était. Elle avait dû manger un truc pas frais ... Bah, ça passera, pensa-t-elle, comme toujours.

 

Reprenant contenance, elle se rendit dans le bureau de Gaara, à qui elle devait parler. Elle le retrouva sans grande surprise en compagnie de Sakura : ces deux-là passaient tout leur temps libre ensemble. Depuis qu'il sortait avec la rose, et cela faisait un mois déjà, Temari avait remarqué que son petit frère rayonnait. Depuis un mois donc, elle avait toutes les raisons d'être heureuse pour sa meilleure amie et son frangin chéri. Elle espérait seulement que ce n'était pas qu'une passe de Sakura, une histoire sans importance : auquel cas, Gaara ne s'en remettrait pas ...

 

La fin de l'après-midi arriva bien vite, et la blonde laissa les deux amoureux seuls. Gaara avait décidé, comme chaque jeudi, d'emmener à dîner sa jolie fleur de cerisier, comme il se plaisait à l'appeler. La soirée prit fin ; les deux amoureux se rendirent en riant bêtement chez eux, et plus précisément, dans la chambre du rouquin, si peu utilisée par le passé. Leurs esprits embrumés par le champagne et le vin laissèrent passer plus de choses qu'à l'ordinaire ... C'est ainsi qu'ils se retrouvèrent dans le même lit, pour la première fois. Le lendemain matin, Gaara ouvrit des yeux rêveurs, avec une expression de béatitude qu'il n'avait pas eue depuis bien trop longtemps. Il souriait.

 

Ca y était. Ils avaient passé leur première nuit ensemble. L'odeur sucrée de la rose était encore imprégnée dans ses draps. Il aimait cette odeur au moins autant que Sakura, qu'il ne se lassait d'ailleurs pas de contempler. Elle était tellement belle quand elle dormait ! On aurait dit un ange, avec son visage pâle parfait, et ses lèvres roses. Il plongea alors dans une sorte de réflexion léthargique, de celles qui font qu'on oublie ce qui nous entoure. Oui, il en était sûr à présent ... Il allait le faire. Temari l'approuverait sûrement ... c'était sa meilleure amie après tout ! Un gémissement tira le Kazekage de son état second. C'était Sakura, qui s'éveillait. Elle se leva, pleine de grâce, et eut un sourire resplendissant en sentant le rouquin arriver dans son dos. Ses bras puissants l'entourèrent ; elle sentait son souffle dans son cou. Il l'embrassa délicatement sur le front, sur les yeux, et enfin sur la bouche, puis murmura :

 

« Sakura ... je ... Ses poings se crispèrent. Je t'aime ... »

 

 

 

Il la retourna d'un mouvement presque aérien de bras, et la regarda droit dans les yeux. Un léger trouble se reflétait dans leurs regards, mais l'expression de joie que la rose abordait l'effaçait quelque peu. Il avait dit ça pour la première fois, fermement, le visage calme et neutre ; cependant, on sentait une légère crainte dans sa voix. Ça avait dû lui coûter vraiment beaucoup d'avouer ça, et ses sentiments devaient être très forts ... C'était un peu précoce comme déclaration, mais elle était très attachée à lui. Et puis elle ne voulait en aucun cas briser ni cette relation qui venait à peine de naître, ni le coeur de celui qui disait l'aimer. Aussi, la rose répondit :

 

 

 

« Moi aussi Gaa-chan ... je t'aime. »

 

 

 

Cette réponse fit faire des galipettes au coeur de Gaara. Son estomac sembla se dénouer, le tiraillement n'était plus. Il lâcha l'élue de son coeur, et se recula d'un pas pour la contempler une nouvelle fois. Alors elle l'aimait ... Un sourire nouveau apparut sur le visage du Kazekage. Il reprit ses esprits juste à temps pour apercevoir Sakura qui lui sautait dessus en riant pour l'embrasser. Il répondit à son baiser, et allongea celle qu'il pensait être la femme de sa vie sur le lit.

 

 

 

OoOoOoO

 

 

 

Gaara n'était pas allé travailler, il ne le regrettait pas. Un regard vers la salle de bain lui confirma que Sakura y prenait sa douche. Il ouvrit sa commode avec un air décidé sur son visage fatigué, et observa son contenu. Une lettre de Sakura, un collier qu'il avait prévu de lui offrir le soir même, et une petite boite carrée. Oui, il allait le faire ...

 

 

 

Sakura alluma le robinet de la douche, régla le débit, et se plaça sous l'eau chaude. Elle se mit à réfléchir à la déclaration de Gaara. Elle avait vraiment passé une des meilleures journée de sa vie. Mais ... L'aimait-elle vraiment ? Elle n'en savait fichtrement rien ... Elle ne pouvait en aucun cas comparer ce qu'elle éprouvait pour Gaara au fanatisme presque religieux qu'elle avait ressenti pour Sasuke. Mais ... c'était tellement agréable de se sentir aimée ! On se sentait pousser des ailes. C'était essentiellement pour ça que la rose avait répondu par l'affirmative à la déclaration du roux. Et puis, ça ne l'engageait à rien de concret ! Oui, elle avait bien fait. Ceci l'ayant contentée, elle décida de se faire belle, et fit sa toilette avec un grand soin en chantonnant ; elle était d'humeur joyeuse.

 

Une semaine plus tard, Gaara avança leur dîner du jeudi au mardi soir, avec un air impatient qui fit sourire la rose. Il avait pris ses dispositions pour qu'elle ait sa soirée, et l'emmena dans le restaurant le plus chic de tout Suna. Il repensa aux derniers jours qu'il avait vécu -qu'ils avaient vécus- : les plus beaux de son existence, selon lui. Il sourit, écoutant d'une oreille distraite la conversation. Le moment du dessert arriva ; il se tendit imperceptiblement.

 

Sakura avait bien remarqué que son homme était un peu ailleurs ... Il n'avait pas participé à la conversation autant que d'habitude, se contentant de la laisser parler, comme plongé dans ses pensées. Mais elle ne s'en formalisa pas plus que ça, continuant de parler de tout et de rien avec bonne humeur. Le dessert de Sakura arriva. Un fondant au chocolat, son pécher mignon. Gaara avait donc pensé à ça aussi ! Elle s'empara de sa cuillère et entama le délicieux dessert. Gaara prononça son nom, elle releva la tête. Il s'agenouilla, ses yeux s'écarquillèrent. Enfin, il demanda :

 

« Sakura Haruno, je t'aime. Veux-tu m'épouser ? »

 

Le soir venu, Sakura, allongée dans son lit, observait pensivement sa main ornée d'une bague scintillante. Elle avait dit oui. Depuis presque trois mois ils étaient ensemble, et elle en était sure : elle aimait Gaara. Pas d'un amour fanatique ou abusé, mais d'un amour sincère, qui n'aurait que le temps de s'épanouir avec le temps, tant son fiancé était merveilleux. Le sourire aux lèvres, elle s'endormit.

 

Les quelques semaines qui suivirent furent consacrées à la préparation de leur mariage. Gaara et Sakura, Sakura et Gaara ... Suna tout entier n'avait que ces deux noms à la bouche. Le mariage du Kazekage était un tel événement que celui de sa soeur se faisait un petit peu oublier, pour le plus grand bonheur de cette dernière. Temari en effet, avait eu le temps de découvrir son fiancé pendant ce laps de temps relativement court selon elle, mais ne se sentait toujours pas prête à l'épouser. C'était trop rapide. Et puis, tout au fond d'elle, elle savait qu'elle n'avait pas oublié Shikamaru ... Une nouvelle nausée vint la surprendre dans ses pensées. Ça faisait longtemps, tiens ! Temari mit, très certainement avec justesse, ses nausées sur le compte de la fatigue et du stress, alla se reposer.

 

Au même moment, au beau milieu du désert et plus rapide que jamais, une tâche noire avançait ...

 

Mon blabla !

Voilà voilà, c'est la fin du chapitre 27 ! J'aime beaucoup de chapitre, vraiment ! Mais en fait, vu que je n'ai pas écrit du tout la deuxième partie, qui devait aller avec ça, il reste deux chapitres sans celui-là ... Pour votre plus grand plaisir j'espère ! Sur ce, je vous dis à la prochaine, sans aucune date précise, j'en ai bien peur ...

Et maintenant, mes chers lecteurs, à vos claviers s’il vous plait !

Ran-chan <3

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales