Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 2266 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Mensonge et trahison, et plus si affinité ... Auteur: ranbilan Vue: 31131
[Publiée le: 2007-10-20]    [Mise à Jour: 2009-04-27]
13+  Signaler Général/Romance Commentaires : 228
Description:
Alors que Sasuke est de retour à Konoha tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des monde : Naruto file le parfait amour avec Hinata, Sasuke et Sakura se rapprochent de plus en plus de l'autre et c'est sans compter l'appui de Tsunade pour ré-intégrer Sasuke au village.
Seulement il est des bonheurs qui ne sont pas fait pour durer : lors d'une soirée Sasuke commettra l'irréparable. Peu après l'incident, Sakura devra se rendre à Suna où elle trouvera du réconfort en Temari, et auprès d'une personne inattentue ...

Tourmentées par leurs histoires d'amour, et victimes de leurs sentiments parfois ambigus, nos deux jeunes héroines devront faire des choix au risque de blesser certains, et subire ceux des autres. Le Bonheur auquel elles aspirent est pourtant à portée de leur main ; réussiront-elles à s'en emparer ?

Couples : Saku/Sasu (au début) puis Saku/.... , Shika/Tema.

Première fic !

[Dernier chapitre en cours d'écriture !]
Crédits:
Pas à moi, mais à Masashi Kishimoto ... Ah si, j'oubliais ... Kimi et Sasuke sont à moi (si si, Sasuke aussi, venez lire pour voir !)
J'emprunte aussi le nom de Ri Kouyuu, mais je ne sais plus de qui et de quel manga il vient ...
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Un nouveau problème ?

[3420 mots]
Publié le: 2008-11-09
Mis à Jour: 2008-11-10
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Bonjour !

Bon, je sais ce que vous pensez ... Encore une fois, je n'ai pas vraiment d'excuse pour mon retard ... Même pas un vrai problème d'inspiration ... Juste un manque énorme de temps, ce qui, vous en conviendrez, n'est pas des plus simple à trouver ... Ah là là ... Mais bon passons. Je voudrai remercier Mimoo, Towarii, Sandou, Drago-cha, Tsu-chan (merci beaucoup pour avoir posté ce chapitre !), Meian, Princess Ines (spéciale dédicasse à toi dans ce chap'), et Sakura50 pour leurs commentaires adorables, et aussi tous mes lecteurs que j'adore ! A part ça, j'espère vraiment que ce chapitre vous plaira, j'y ai mis tout mon coeur.

Bonne lecture !

 

CHAPITRE 25 : UN NOUVEAU PROBLEME ?

 

Revenons quelques jours en arrière si le lecteur veut bien, et occupons nous de ceux restés à Suna pendant que Temari était à Konoha.

 

OoOoOoO

 

Un gloussement aigu qui ne lui ressemblait guère s'échappa des lèvres de Sakura. Gaara, son petit ami depuis une semaine maintenant, l'embrassait dans le cou avec un sourire non dissimulé, il la chatouillait au passage, et y prenait un grand plaisir. C'était la première fois qu'il éprouvait des sentiments aussi forts pour une femme, il en était conscient. D'un commun accord, ils avaient néanmoins décidé de ne rien dire à propos d'eux, c'était plus simple ainsi. En ce moment, donc, ils prenaient du bon temps. Les deux étaient en pose déjeuner, mais dire qu'ils mangeaient serait inexact ... Des pas précipités se firent entendre. Les amoureux se séparèrent brusquement : Sakura se leva du bureau sur lequel elle avait posé ses fesses, en retenant tant bien que mal un nouvel éclat de rire ; Gaara s'assit sur sa chaise avec un air calme, le grand sourire qu'il arborait n'allant cependant pas avec le rôle de Kazekage qu'il s'apprêtait à jouer. La porte s'ouvrit ; un ninja de classe moyenne entra dans la pièce.

 

« Hum. Bien, Haruno-san, vous pouvez y aller. Revenez après votre service, nous avons encore quelques ... détails à régler.

·         Hai ! »

 

La rose sortit, non sans avoir fait un clin d'œil discret à son rouquin. Elle l'entendit demander au ninja ce qu'il désirait, puis plus rien, elle s'était trop éloignée. Il était temps pour elle d'aller vérifier l'état de Kimi. La brunette s'était réveillée il y a quelques jours, après quatre longues journées d'inconscience. Le soulagement de Gaara et ses parents avait bien évidemment été immense, mais Sakura avait ressenti en plus de cela de la satisfaction, et un grand plaisir, comme à chaque fois qu'elle sauvait une vie. La petite, bien que triste de devoir abandonner si vite l'apprentissage de ninja, avait juré à son médecin aux cheveux roses de ne plus rien tenter avant plusieurs années.

 

Sakura était plongée dans ses pensées au point qu'elle percuta quelqu'un. Un jeune homme − en déduisit-elle d'après ses chaussures très à la mode chez les ninjas de sexe masculin en ce moment − qu'elle n'avait pas vu arriver. Il l'aida galamment à se relever, et lui demanda où se trouvait le bureau du Kazekage. La rose sursauta à l'entente de cette voix ; le jeune homme qui l'avait déjà reconnue ne put s'empêcher de la dévorer du regard.

 

« Sakura ...

·         Par là, déclara-t-elle abruptement. »

 

Elle indiqua d'un doigt tremblant la tour administrative de Suna, avant de se téléporter dans un nuage de fumée blanche. Elle s'était rendue directement dans le bureau qu'elle avait quitté seulement quelques instants auparavant.

 

« Sakura ? »

 

Son prénom prononcé si différemment qu'il y a une minute la fit rougir, et c'est avec difficulté qu'elle expliqua :

 

« C'est ... Sasuke, lâcha-t-elle enfin dans un souffle. Il est ici. Je ... J'ignore pourquoi il est là ... Mais s'il te plait, ne t'énerve pas, c'est probablement juste une mission normale, vu que Shikamaru refuse de venir, s'était-elle empressée d'ajouter en voyant un masque de colère apparaître sur le beau visage du rouquin. »

 

Il eu à peine le temps d'adoucir ses traits et de lui dire de ne pas s'en faire que la rose se cachait dans son armoire et murmurait : « Chut, il arrive ! ». Et, en effet, une seconde après, la porte s'ouvrit.

 

« Uchiwa-san, quelle surprise ! Que me vaut l'honneur de votre visite ? Demanda le Kazekage de son air calme, mais glacial.

·         J'ai une missive de Tsunade-sama, concernant la mission de Sakura. Elle vous indique aussi que je serai le nouvel ambassadeur de Konoha à partir de maintenant, Nara-san ne souhaite plus occuper ce poste.

·         Merci, vous pouvez disposer. Juste une question : quand repartez-vous ?

·         Dès que j'aurai eu l'occasion de parler à Sakura, Kazekage-sama.

·         Que lui veux-tu ? L'agressivité de sa voix augmenta imperceptiblement, le vouvoiement disparut.

·         Rien, juste mettre quelques points au clair. Sur ce, je vais me reposer. Au revoir, Kazekage-sama. »

 

Sasuke effectua un bref salut militaire et s'en alla.

 

« Tu peux sortir, Sakura.

·         Tu vois, j'avais raison ! Dit-elle avec un soupçon de soulagement.

·         Pas entièrement : il te cherche. Je pense que cette mission n'est qu'un motif, mais bon ...

·         Ne t'en fait pas, il ne m'arrivera rien, affirma-t-elle, confiante.

·         Fait quand même attention à toi, murmura-t-il en l'embrassant.

·         Je dois y aller, à ce soir ! »

 

OoOoOoO

 

C'était enfin la fin de la journée. Gaara attendait ce moment avec impatience : sa fleur de cerisier devait le rejoindre d'un moment à l'autre. Il était tendu, et conscient qu'il se sentirait nettement mieux dès lors qu'elle serait là. Elle avait cette capacité de l'apaiser que les autres ne possédaient pas, elle le faisait se sentir lui. Des pas feutrés se rapprochèrent de sa porte ; un sourire naquit sur son visage parfait. La porte s'ouvrit.

 

« Salut frérot ! Bah, c'est quoi cette tête ? Tu me souris pas comme ça d'habitude ... T'attendais quelqu'un ? Demanda Kankuro avec un regard malin et perspicace.

·         Je ... Non ! Je suis juste content d'avoir ... fini ma journée, balbutia Gaara.

·         Mouais ... souffla-t-il pas convaincu du tout par cette piètre excuse. Enfin, passons. J'étais dans le coin, et j'me demandais ce que tu voulais manger, ce soir. Temari est pas là, alors je cuisine, déclara-t-il en mettant sa main sur sa poitrine.

·         C'est tout ? demanda Gaara, dubitatif.

·         Euh ... Je voulais aussi une journée de congé, p'tit frère. Tu comprends, j'ai une amie, Inès, que j'ai rencontré y'a pas longtemps, et ...

·         Accordé, sourit le Kazekage. Et je veux qu'on mange italien.

·         Italien ?

·         Oui, j'en ai envie.

·         Ok, à ce soir ! »

 

Pourquoi italien ? Il en avait envie, c'est vrai, mais surtout parce qu'il savait que c'était ce que Sakura préférait. La porte de son bureau se rouvrit, et cette fois, ce fut bien une jolie medic-nin aux cheveux roses qui apparu. Il se leva pour l'embrasser, et demanda des nouvelles de Kimi. La petite allait bien, de mieux en mieux en fait, elle se remettait. Et puis sinon, sa journée avait été bien remplie, elle était contente d'elle. Beaucoup de patients, et même un cours à un jeune ninja médecin, sur une opération assez compliquée. En bref, une journée très satisfaisante.

 

Ce que Sakura omit, dans sa description si précise de son après midi, fut que Sasuke l'avait attendue de pied ferme à la sortie de l'hôpital, et qu'il ne s'était pas contenté de lui parler en amis, ce qu'ils étaient supposés être : il lui avait fait des avances pour le moins ... osées. Elle rougit en repensant à l'homme qu'elle aimait, avant, tentant de l'embrasser, ce qui ne manqua pas d'éveiller les soupçons de Gaara.

 

« Que se passe-t-il ?

·         Rien ... je ... j'ai croisé ... euh ... Kankuro, en venant, il avait un drôle de sourire ... Tu crois qu'il soupçonne quelque chose ? Demanda-t-elle alors avec de grands yeux pleins d'innocence, fière de sa diversion.

·         Non, ne t'en fait pas. Il était juste passé me demander ce que je voulais pour le dîner, et une journée de congé ... déclara-t-il, comme exaspéré par la fainéantise de son frère.

·         C'est tout lui ... »

 

Elle sembla penser que la conversation s'éternisait un peu trop, puisqu'elle le ré-embrassa sans plus attendre. Leurs sens s'affolaient peu à peu, leurs mains se faisaient baladeuses. Ils n'avaient plus conscience de ce qui les entourait. Le retour à la réalité fut brusque : sans prévenir la porte du bureau se rouvrit, et Kankuro afficha un air victorieux. Les deux tourtereaux se séparèrent immédiatement, les joues rouges. Sakura baissa les yeux, comme honteuse de s'être fait prendre la main dans le sac, et rajusta son haut.

 

« Ha, je le savais ! I'm the best, I'm the best ! Cria-t-il tout content. Vous comptiez nous le dire quand ? Ajouta-t-il avec un clin d'œil.

·         Mais ... Euh ...

·         C'est à dire ...

·         Laissez tombez, j'ai compris ... vous savez quoi ? Je vous pardonne, même que t'auras tes pâtes, Gaara. J'étais revenu te demander à quoi tu les voulais, mais ... cette réponse là me plait autant, s'esclaffa-t-il, provoquant une nouvelle vague de rougissement. Vous aurez une surprise à la maison, croyez moi !

·         Non ... Kankuro ... De toute manière tu n'as personne à prévenir, affirma la rose.

·         Tu ne comptes tout de même pas prévenir cette folle tout de même ? Attention Kankuro. Tu la préviens, et tu peux dire adieu à ta journée de demain, mon grand, annonça le rouquin d'une voix doucereuse. Au contraire : je te ferais nettoyer chaque recoin de la muraille de Suna avec une brosse à dent.

·         Ok, ok ... Pas besoin de s'énerver ... Vous aurez une surprise pour vos pâtes, alors ...

·         C'est mieux, se moqua Gaara à son tour. »

 

Le brun partit finalement, et la rose se rapprocha de son chéri.

 

« C'est qui, la folle dont tu as parlé, demanda la rose d'une voix innocente.

·         Maya ... une kunoichi, c'était l'amie de Temari, elle est folle amoureuse de moi, prête à tout pour me parler, et malheureusement très talentueuse ... Kankuro l'a appris, et a fait en sorte que je la rencontre ... je t'assure que ses fesses se souviennent de ce jour là ! On ferait mieux de rentrer, crois moi ... Kankuro est capable de lui faire comprendre ce qu’il n’est pas censé dire, et ... rien que penser à sa réaction me fait frissonner ... Cette fille en colère est une des rares choses que je crains, avec ma sœur ...

·         Allons-y alors, dit Sakura en retenant un éclat de rire. »

 

En chemin, ils croisèrent Sasuke. La rencontre failli bien dégénérer, et la rose dut utiliser tout ce qui était en son pouvoir, à savoir abuser avec finesse de l'amour que Gaara et le brun lui portaient, pour éviter un combat en pleine rue. L'Uchiwa réussit même à marmonner qu'il ne suivait pas Sakura, mais qu'il se baladait, et que ce n’était pas interdit, à ce qu'il savait. Gaara, pas convaincu pour un clou, laissa quand même son rival repartir, et rentra chez lui légèrement contrarié.

 

Le lendemain, Sakura se fit encore pourchasser par l'éventail. Il était malheureusement pour elle plus rapide, et le peu d'avance qu'elle avait ne lui servit à rien. Il la plaqua contre un mur, et, la regardant dans les yeux, profita de sa faiblesse, du trouble qui l'envahissait, pour tenter de l'embrasser. La fleur repoussa le brun, et lui asséna une claque monumentale. Il s'excusa, et expliqua :

 

« Sakura ... pardon, encore une fois, je ne sais pas ce qui m'a pris ... Mais depuis que tu m'as quitté, c'est l'horreur. Je suis perdu. S'il te plait, reviens-moi !

·         Sasuke, j'ai déjà été claire avec toi, à Konoha, et hier aussi, à deux reprises.

·         Mon œil ! Quand Gaara m'a vu, tu as été bien contente que je rentre dans ton jeu ... Pourquoi ne pas continuer ? »

 

Sasuke essuya une nouvelle claque, avant d'ajouter :

 

« D'accord ... Alors, si c'est vraiment fini, si tu es ... il buta légèrement. Sûre de ne plus m'aimer, j'abandonne. Je ne te demande qu'une seule chose.

·         Oui ? La voix de l'Haruno, débordante de compassion, de regret, laissait comprendre qu'en cet instant, elle accorderait presque tout à Sasuke.

·         Embrasse-moi, rien qu'une dernière fois. Si tu sens quelque chose, dis le moi, je t'en conjure !

·         Vas-y. »

 

La rose avait-elle abandonné la partie trop facilement ? Elle n'en savait rien. Mais ça n'empêcha pas Sasuke de se pencher, et de l'embrasser délicatement, avec beaucoup d'amour et de tendresse. Le baiser prit fin, et Sakura porta une main à ses lèvres, comme déstabilisée par la douceur de ce dernier contact intime entre eux. Puis elle détourna la tête, rougissante, et honteuse vis à vis de son petit ami. Sauf que cette fois, Gaara les surprit, du haut de sa tour de Kazekage. Il arriva furieux en quelques secondes, en sifflant d'énervement, et malgré les efforts de la fleur, le combat fut inévitable.

 

« Uchiwa, laisse Sakura tranquille. Maintenant.

·         Seulement si elle en a envie, répondit-il avec un air de défit dans la voix.

·         Sakura ? Gaara voulait croire en sa fleur, mais le doute subsistait dans sa voix.

·         Je te propose quelque chose, Gaara. Si je gagne, je reste. Si je perds, je pars, annonça Sasuke sûr de lui, sans laisser le temps à la rose de répondre.

·         Pas de problème. »

 Sakura aurait juré avoir entendu son roux grogner tellement il était furieux.

« Je n'aurai pas de pitié, tu peux encore abandonner, Uchiwa.

·         Même pas en rêve.

·         NON ! Ne vous battez pas, s'il vous plait. Sasuke, part maintenant. Tu as eu ce que tu voulais, va-t-en, demanda-t-elle d'un ton dur.

·         Pas question. Il va se battre, murmura le Kazekage. Cette affirmation ressemblait à une menace à prendre au sérieux. Pourtant, l'Uchiwa sourit.

·         Je reste. Sakura, éloigne-toi, s'il te plait. »

 

A contre cœur, Sakura obéit. Soucieux de protéger son village, le Kazekage amena Sasuke sur un grand terrain d'entrainement un peu en retrait des quartiers habités. Et le combat commença.

 

Les minutes passèrent, devenant des heures. L'après midi sembla interminable pour Sakura. Elle n'aurait su dire combien d'attaques les deux hommes avaient utilisées, en tout cas, ça n'était pas du taijutsu ... Leurs techniques spéciales s'enchainaient dans un ballet endiablé, et à chaque seconde qui passait, la rose était un peu plus angoissée. Le brun effectua un Chidori Nagazaki, mais l'éclair noir rata Gaara. Ce dernier riposta, et la rose vit l'Uchiwa tomber, prisonnier d'une main de sable qui se resserrait. Elle cria.

 

Sasuke, vaincu, s'écroula dans un bruit mat. Ainsi, il avait perdu ... C'était prévisible, après tout : son adversaire contrôlait quand même le Shukaku ... Son Sharingan l'avait bien aidé, mais son chakra à lui n'était pas infini, et seuls les Chidori atteignaient son adversaire ... Il repensa à sa dernière attaque, le quatrième et dernier Chidori de ce combat, et Gaara, qui l'avait pris par surprise après avoir évité son éclair. Ce dernier l'avait lâchement attaqué par derrière, avec une pluie de sable que l'Uchiwa avait pourtant anticipée. Mais le Kazekage s'était montré plus fin : cette pluie dangereuse n'était qu'une feinte, et pendant que Sasuke s'acharnait à éviter les aiguilles de sable dur, il avait créé une main de sable qui avait failli le tuer. Le genre d'attaque imparable ... Mais Gaara avait dû avoir pitié, puisqu'il était encore en vie ! Ou alors, c'était grâce au cri déchirant de Sakura, quand il s'était écroulé ...

 

Il entendit vaguement la fleur de cerisier se précipiter vers lui, et sentit son chakra réparateur le soigner. Tout devint flou autour de lui. Il ferma les yeux.

 

Lorsqu'il se réveilla, il était à l'hôpital. Cet abruti de Kazekage l'avait donc si salement amoché ... Il eut un drôle de rictus quand il repensa aux conséquences de ses actes. Il allait devoir partir immédiatement. C'était Tsunade qui allait lui en vouloir ... Quant à Sakura ... Il était partagé. Elle semblait bien avec Gaara, mais abandonner ne lui ressemblait pas. Aussi Sasuke espérât avoir insufflé un léger doute dans le cœur de cette dernière en l'embrassant. Il tenta alors de se relever, et serra les dents pour ne pas crier. Une infirmière passa juste à ce moment là, et l'aida à s'asseoir. Elle l'informa aussi qu'elle allait prévenir Sakura-sama de son réveil. En effet, quelques minutes plus tard arriva la rose.

 

« Sasuke, tu vas bien ... Je suis soulagée : tu es resté endormi pendant deux jours entiers ! Tu n'aurais pas dû combattre Gaara, ajouta-t-elle, à présent fâchée.

·         Hn ...

·         Bon, je reviens vite, je vais prévenir Gaara que tu es réveillé. Tes affaires sont toutes dans l'armoire de cette chambre. Et ne t'inquiète pas pour les douleurs : on t'a injecté un puissant antalgique, tu ne sentiras plus rien, et demain tu pourras marcher à nouveau sans problème. »

 

Elle tourna les talons, et revint, au grand damne de Sasuke, en compagnie du Kazekage.

 

« Uchiwa ...

·         Kazekage-sama ...

·         Sakura m'a informé que tu serais capable de te déplacer demain, déclara-t-il après l'avoir toisé un moment. Tu partiras dès que tu seras debout, compris ? Tu la laisseras tranquille d'ici à ton départ, tu ne voudrais pas être plus amoché que ça, si ? Gaara allait partir quand il se ravisa. Ah oui, une dernière chose. Tu donneras ceci à Tsunade-sama, dit-il en lui tendant un parchemin scellé.

·         Hai. »

 

Le Kazekage partit avec la rose, un bras protecteur autour de sa taille fine, et Sasuke se sentit horriblement seul. Il ne revit pas Sakura de la journée, et n'eut que quelques minutes en tête à tête avec elle le lendemain, pendant qu'elle l'auscultait une dernière fois. Gaara l'accompagna à l'entrée (enfin, la sortie) de Suna. Il aperçut Temari qui rentrait de Konoha, et l'air pincé qu'arbora son frère. Elle avait l'air épuisée, physiquement et mentalement. Il se demanda si quelque chose s'était passé avec Shikamaru, mais oublia bien vite ce point.

 

Sasuke quitta enfin la majestueuse cité des sables, la tête droite, mais non sans jeter un dernier regard plein de regrets à Sakura. Son air froid le convainquit : d'un bond aussi gracieux qu'élégant, il s'enfonça dans le désert brûlant, en direction de son village natal.

 

Mon blabla !

Je suis enfin venue à bout de ce chapitre ... J'espère qu'il vous a plu, moi, je l'aime beaucoup. Je sais que je ne parle que de Sakura et Gaara, mais je m'explique : à la base, ce chapitre devait être plus long, je devais parler de Temari ensuite, de son mystérieux mariage, et de Shikamaru. Seulement, ce chapitre était déjà assez long comme ça, je trouvais ... Et puis je n'aurai posté que plus tard ... Enfin voilà quoi !

Sinon, je voulais vous prévenir que ma fiction touche à sa fin : il reste trois chapitres à écrire, dont celui sur Temari, qui risque néanmoins d'être un peu court. Mais je suis contente : avec ce chapitre notamment, je suis exactement arrivée là où je voulais en venir, et la tournure que prend la chose me satisfait beaucoup !

Et 200 commentaires ça me motiverait et me ferait très plaisir ! xD

Et maintenant, comme le dit si bien Ithildine :

Mes chers lecteurs, à vos claviers !

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales