Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 2266 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Mensonge et trahison, et plus si affinité ... Auteur: ranbilan Vue: 31122
[Publiée le: 2007-10-20]    [Mise à Jour: 2009-04-27]
13+  Signaler Général/Romance Commentaires : 228
Description:
Alors que Sasuke est de retour à Konoha tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des monde : Naruto file le parfait amour avec Hinata, Sasuke et Sakura se rapprochent de plus en plus de l'autre et c'est sans compter l'appui de Tsunade pour ré-intégrer Sasuke au village.
Seulement il est des bonheurs qui ne sont pas fait pour durer : lors d'une soirée Sasuke commettra l'irréparable. Peu après l'incident, Sakura devra se rendre à Suna où elle trouvera du réconfort en Temari, et auprès d'une personne inattentue ...

Tourmentées par leurs histoires d'amour, et victimes de leurs sentiments parfois ambigus, nos deux jeunes héroines devront faire des choix au risque de blesser certains, et subire ceux des autres. Le Bonheur auquel elles aspirent est pourtant à portée de leur main ; réussiront-elles à s'en emparer ?

Couples : Saku/Sasu (au début) puis Saku/.... , Shika/Tema.

Première fic !

[Dernier chapitre en cours d'écriture !]
Crédits:
Pas à moi, mais à Masashi Kishimoto ... Ah si, j'oubliais ... Kimi et Sasuke sont à moi (si si, Sasuke aussi, venez lire pour voir !)
J'emprunte aussi le nom de Ri Kouyuu, mais je ne sais plus de qui et de quel manga il vient ...
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Doutes ?

[2457 mots]
Publié le: 2007-12-22
Mis à Jour: 2008-06-11
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Coucou coucou, c'est encore moi !

Vous allez bien ? Moi, ça vaa, tranquilou ...

Avant de vous laisser lire ce chapitre que j'ai eu beaucoup de mal à écrire et à finir à temps, je voudrais remercier Alba-chan, Takara, Liliblue, Ligotah, Sixtine, Tsuky-chan, Mimoo, et Princess_Ines pour leurs coms. Et merci aussi à tous ceux qui lisent ma fic, même sans commenter.Grace à vous tous, j'ai passé le stade des 50 coms et ma fic a été lue 3241 fois !


Sur ce, je vous laisse lire !


CHAPITRE 12 : DOUTES ?



Le lendemain.


Temari venait de se réveiller. Elle avait passé une bien mauvaise nuit, et ne cessait de penser à cette 'presque-confrontation' avec l'homme qu'elle aimait peut être ... Elle en avait même rêvé !

En un mot, elle avait, durant cette longue nuit passé à dormir (un peu) et à méditer (beaucoup), décidé, et ce même si elle savait qu'elle en pâtirait autant que le beau fénéant, de continuer à l'éviter.



Mais ce qu'elle ne savait pas, c'est qu'au même moment, cette personne à laquelle elle pensait venait de prendre la décision inverse.

Shikamaru, décidé à obtenir la réponse de sa blonde, venait de comprendre une chose : s'il ne faisait rien, il craquerait.

Mais que faire ?


Il devait dire ce qu'il avait sur le coeur. Se défouler. Aller la voir. Crier sa haine de l'attente. Parler ...


Oui, mais à qui ?

Après quelques secondes à faire travailler ses magnifiques petits neurones, il trouva. Le nom de son meilleur ami s'était imposé à lui tout naturellement.

Il était calme, compréhensif, et ne piquait jamais de crise, ou ne s'endormait jamais quand Ino lui racontait sa 'triste vie amoureuse dénuée de sens', selon elle ...

Oui. C'était vraiment la personne idéale.


« Biiiip, biiiip, biiiip, biii ...

  • Allo ?

  • Cho ? C'est moi, Shikamaru ... Je ... j'ai besoin de parler un peu, ça te dérange que je joue ma Ino, juste pour cette fois ?

  • Nan, j'arrive.

  • Biiiip, biiiip ...

  • Merci ... »


Oulaaa, pour que Shikamaru appelle, ça doit vraiment être grave ... Il est peut être réelement amoureux, tout compte fait ...

Choji réfléchissait, pensait à son meilleur ami, à son état, tout en préparant à la hâte un paquet de chips ou deux.


Quand il arriva chez Shikamaru, il toqua. Une fois. Deux fois. Trois fois. De plus en plus fort. Puis il remarqua que la fenêtre était ouverte. Shika a surement eu la flemme de la fermer ...

Inquiet, il se décida finalement à rentrer.


« Shikaaa ? Appela-t-il.

- ...

  • Shikaaa ???

  • ...

  • Shika !! cria Choji, la voix légèrement inquiète, à présent. Personne ne savait ce qu'il était capable de faire, depuis quelques temps. Et si ...

  • .... Rooompshiiiiiiit ...... »


Un magnifique ronflement venait de se faire entendre.

Alors comme ça, même torturé au point de vouloir se confier, Shikamaru s'était endormi ... Comme quoi, on ne change jamais vraiment de peau !

Choji allait devoir le réveiller. Tache compliquée, certe, mais il connaissait la technique.


Muni d'une plume et d'un verre d'eau froide, il s'approcha sillencieusement du bel endormi. Il lui chatouilla doucement le nez. Rien. Encore un peu ... Toujours rien. Mais Choji était tenace.

Il saisit le verre d'eau, l'approcha du visage de son ami, puis ... but une gorgée. Non, aujourd'hui, il n'allait pas l'asperger. Cette méthode n'avait qu'une chance sur deux de réussir. Non, il avait une bien meilleure idée.


« Henge no jutsu (transformation) ! Hum hum ... Parfait ! Shikamaru Nara ! DEBOUT ! Hurla-t-il.

  • Ma ... Maman ?? »


Choji n'avait en effet pas trouvé mieux que de se transformer en Yoshina Nara, mère de Shikamaru, et qui lui inspirait une grande terreur.

Et même si Choji trouvait ça 'un peu vache', et qu'il aurait surement à subir la colère de Shikamaru en guise de représailles, ça valait le coup. Shilamaru Nara s'était levé une demi seconde après avoir reconnu sa mère, et était au garde à vous, au milieu du salon.


« Pouf ! »


Choji venait de reprendre sa forme normale, et le visage de Shikamaru devint soudain rouge.


« Choji ... Tu vas payer ! »


Une course poursuite commença alors, et Shikamaru décida de laisser, pour une fois, sa flemme de coté.

Une demi-heure après, les deux inséparables se tenaient les côtes, essouflés et essayant de clamer un fou rire naissant.


« Hum ... Donc, qu'est ce que tu voulais me dire, Shika ? Demanda-t-il, bien qu'étant en parfaite connaissance de ce qui tracassait son ami.

  • C'est ... Je t'avais parlé de Temari ... Enfin ... Mes sentiments, quoi ...

  • Oui, et ?

  • Je ... j'avais prévu de tout lui avoué, tu le sais, et je l'ai fait, tu le sais aussi. Mais ... Juste à ce moment, Sasuke a crié le nom de Sakura, et elle en a profité pour s'enfuire. Elle m'évite depuis ...

  • Comment ça, elle t'évite, vous ne vous êtes pas vus !

  • Si ! Justement ! Je l'ai croisée, hier, et, au moment où elle m'a appreçut, elle s'est sauvée. J'ai pas réussi à la rattrapée ...

  • Shika ... Laisse lui le temps de réfléchir : elle n'est peut être pas sure de ses sentiments, ni même des tiens ! Après tout, que sais-tu de son passé amoureux ? Soit compréhensif !

  • Mais ... Ca fait depuis qu'on est rentré que je n'en dors plus (sauf quand t'es arrivé, je m'étais assis et je suis tombé d'un coup mais bon ...) Et si elle ne m'aime pas ? Tu penses que j'ai une chance ? Demanda Shikamaru les yeux brillants d'espoir.

  • Ecoute, si elle ne t'aime vraiment pas, tu t'en remettras, j'en suis sûr. »


C'est à ça qu'on reconnaît ses vrais amis. Un simple 'pote' se serait contenté de dire : « Mais bien sûr, qu'elle t'aime ! T'as toutes tes chances, elle va te tomber dans les bras », bref, il l'aurait réconforté ! Mais un véritable ami, lui, ne déforme pas sa pensée, dit toujours ce qu'il pense, et envisage souvent le pire : tout dépend de ce qu'on espère, et en général, moins on escompte, moins on est déçu. De toute façon, il sera là, au pire, pour sécher les larmes.

Et dans le cas présent, Choji avait dit ce qu'il pensait. Il n'avait déjà que peu d'idées de ce que pensait la blonde, en règle générale, mais ses sentiments, eux, étaient toujours enfouis profondément en elle ; seule sa colère transparaissait assez souvent.



Suna, 14h.


Sasuke s'ennuyait ferme. Il était dans le magasin de ses parents, depuis 8h du matin. Ca faisait six heures qu'il était assis, derrière la caisse, à accueillir en moyenne une petite dizaine de clients différents par heure. Et il avait passé une bien piètre matinée ! Une habituée du magasin était venue faire ses achats habituels, mais elle avait ramené ses trois enfants, qui avaient respectivement un, quatre et cinq ans. Le pire âge. L'âge auquel on fait du bruit et des bêtises, l'âge auquel on crie, l'âge auquel on casse tout ... Et Sasuke en passait ! Ces petits garnements lui en avaient fait voir de toutes les couleurs ...

La journée était donc loin d'être finie pour Sasuke.


Et dire que Papa et Maman on prit une journée de repos, et qu'ils m'ont refilé la garde du magasin ! Un peu de companie serait la bien venue ...

Aussitôt dit (ou plutôt pensé) aussitôt fait : un client entra dans la boutique.


Encore ... C'est pas possible !


« Bonjour, Sasuke, lui dit une voix familière.

  • Sa ... Sakura ??

  • Eh bien quoi, tu as l'air surpris de me voir ! Enfin bref, tu vas bien ?

  • Oui, enfin je m'ennuie ferme, mais ... Comment t'as eu l'adresse du magasin ?

  • Secret ! Dit-elle malicieusement. En fait, je suis venue pour te remercier pour avant hier. Enfin tu sais ... Pour m'avoir récupérée dans l'eau ... Merci ...

  • De rien, j'ai eu vraiment peur, tu sais ? Je te l'ai déjà dit, mais bon ... Au fait, tu veux qu'on aille boire un truc, maintenant ? Je ferme le magasin pour aller manger dans pas longtemps, proposa-t-il, ce qui n'était ni totalement vrai, ni totalement faux.

  • Non, je suis désolée, mais une de mes patientes préférée rentre de chez ses parents, elle a été opérée il y a peu, et je dois l'osculter. Mais, demain, ça te vas ?

  • Oui, pas de problème ! Je t'appelle dans la soirée, d'accord ?

  • Pas de problème. Allez, à plus tard ! »


Sakura fit une rapide bise sur la joue de Sasuke, et se sauva en souriant. Pourquoi avait-elle fait ça ?

Elle décida de laisser cette interrogation de côté en voyant qu'elle venait d'arriver devant la chambre d'hôpital de Kimi.


« Coucou ma puce, c'est Sakura, s'annonça-t-elle. Je peux entr... »


La rose n'avait pas eu le temps de finir sa phrase qu'une petite chose brune se précipitait sans ses bras et la serrait très fort en criant :


« Sakura-chan ! Tu m'as manquée !

  • Moi aussi, Kimi ! Alors dis moi, c'était comment ?

  • Super, on a fait tout plein de choses ! Cria presque la brunette en se déshabillant. D'abord, maman a fait des suchis, et elle a bien voulu que je l'aide, et j'ai coupé le poisson, et on a mangé avec papa, et ... et ... et après elle m'a lu ma nistoire préférée, et ...

  • Calme toi, calme toi, je ne comprends rien à ce que tu racontes, déclara Sakura en souriant. Enfin, t'as l'air de t'être amusée, c'est l'essenciel ! Allonges toi, s'il te plait. »


Du chakra vert entoura les mains de la jeune médic-nin, et elle pu ainsi faire son ausculation.


« Tout va bien, ton corps a bien accepté la greffe ! C'est une super nouvelle !

  • Vouiiii ! Mais ... Sakura-chan ... commença Kimi d'une vois embêtée.

  • Oui ?

  • Je ... J'aimerai bien savoir qui m'a donné la greffe ... S'il te plait ...

  • Je ne sais pas qui a fait ce don. C'est anonyme.

  • Ça veut dire quoi, aninome ?

  • Anonyme. Ça veut dire que la personne ne donne pas son nom. C'est une mesure de sécurité. Je suis désolée, Kimi.

  • M... Mais-mais ! Tu sais vraiment pas ? Sakura secoua la tête négativement.

  • Non, désolée. Seules quelques personnes haut placé le savent.

  • Qui ? Qui ?

  • Les dirigeants du village, je pense ! Mais ... Si ça te fait vraiment plaisir, je vais essayer de trouver. Je ne garantis rien, mais j'essaierai.

  • Merci, Sakura-chan !! Merci beaucoup, s'écria Kimi toute contente.

  • Allez, je te laisse, je vais aller commencer les recherches. »


La fleur de cerisier sortit de la cambre, pensive. C'était bien beau, de promettre de chercher à Kimi, mais ... Où chercher ? Elle l'avait dit elle même, les dirigeants de Suna. Mais elle ne les connaissait pas, et se voyait mal aller les voir et leur demander des informations classées confidentielles. Les noms des donneurs et receveurs étaient en effet conservés secrets, pour éviter tout risque de mise de pression d'une famille sur une autre, ou toute autre chose du même genre.

Voyons ... L'administration ... Le conseil du village, quelques jounins, Gaara ... Mais oui ! Gaara ! Il savait certainement, et elle le connaissait. Vraiment parfait !

Mais avant, il lui fallait aller dans la salle des archives de l'hôpital, et chercher les dates de dons de sang A+ des deux dernières semaines. Car après tout, si les donneurs étaient anonymes, les groupes sanguins des habitants, eux, ne devaient certainement pas être conservés secrets pour tout le monde. Sakura n'avait plus qu'à chercher qui avait fait un don ces derniers jours, et qui était du groupe A+.




Mon blabla :


Voilà mon dernier chapitre de l'année, je pense.

Il vous a plu ? Vous avez aimé ? Détesté ?

J'espère que non, parce que je me suis donné du mal pour l'écrire, vraiment ! Et c'était, pour citer un magnifique fénéant, « galèèère ! » ...

J'aimerai bien des coms, en guise de cadeau de Noël !


Voilà voilà, mangez pas trop, et restez punk, les amis !


Bisoux,

Ran-chan.




  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales