Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 210 lectures  - 1 commentaire [21 novembre 2021 à 14:54:06]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Marié(e) pour quatre mois.
[Histoire Terminée]
Auteur: croro Vue: 55982
[Publiée le: 2012-05-16]    [Mise à Jour: 2016-02-15]
G  Signaler Général/Romance Commentaires : 247
Description:
A la mort de son père, Naruto Uzumaki est loin d'être dévasté et malheureux. Et pour cause, il va hériter d'une belle somme d'argent. Seulement voilà, son père y a rajouté une condition, il ne touchera cette somme que lorsqu'il sera marié. Lui, il cherche une femme à épouser et il est prêt à y mettre le prix. Elle, elle a besoin d'argent pour aider son père. Cette occasion ne se présentera pas tous les jours.

Tous les personnages sont OOC, couple: Hinata/Naruto
Crédits:
Tous les personnages appartiennent à Masashi Kishimoto
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Une soirée?! Non, je ne veux pas y aller!

[12838 mots]
Publié le: 2014-04-25Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre 12 : Une soirée ? Non, je ne veux pas y aller.

 

Le lendemain Naruto s’éveilla à son heure habituelle. A son grand étonnement il trouva l’appartement vide. Hinata et Tobi étaient déjà partis. Il n’était pourtant même pas 8h00 du matin et en plus c’était samedi aujourd’hui. Peut être avait-elle mal dormi sur le canapé ? Etant donné le traumatisme qu’elle avait vécu la veille il avait eu envie de savoir si elle allait mieux. Mais elle avait été trop matinale. Dommage… Un peu déçu le jeune homme ne tarda pas lui aussi à quitter l’appartement car même si c’était le week-end il avait besoin d’aller travailler au moins la matinée.

Au bureau, buvant sa première tasse de café de la journée Naruto repensa à tout ça. Akita était de retour et évidemment il n’avait pas digéré sa condamnation. C’était prévisible. Naruto avait eu de la chance d’être né Uzumaki. Son père lui avait évité la prison alors qu’Akita n’avait pas eu cette faveur. Cette histoire de vengeance à cause d’une petite amie était probablement une excuse. Naruto n’avait pas le souvenir de cette fille. Ou alors c’était arrivé mais il n’avait pas su qui elle était. Dans ce cas c’était involontaire de sa part. L’apparition d’Akita n’était en aucun cas une bonne nouvelle pour lui. Il avait grandit et mit de coté ces mauvaises années. Il ne voulait plus en entendre parler. Mais il avait fallu qu’il revienne lui chercher des noises et qu’en plus il s’en prenne à quelqu’un qui n’avait rien à voir dans leur histoire. A cause de lui elle avait vécu l’enfer. Oui c’était de sa faute. A cause de son ancienne vie qui refaisait surface. Il n’avait plus qu’à espérer qu’Akita en resterait là. Que la raclée qu’il avait reçue lui suffisait. 

La sonnerie du téléphone sur son bureau le ramena tout à coup à la réalité.

- J’ai appelé votre mère… commença Michiru sa secrétaire… et comme vous me l’avez demandé j’ai obtenu le numéro de la femme de ménage…

- Appelle-la… ordonna Naruto… Et tu lui demandes d’intervenir chez moi aujourd’hui. Tu lui dis de faire la deuxième chambre en priorité… 

- D’accord… En ce qui concerne le serrurier, j’ai réussi à obtenir un rendez vous ce matin pour 10h. Dois-je envoyer Kaito ?

- Non, il ne vient pas aujourd’hui. J’irai moi-même. Autre chose ?

- Euh oui… la directrice est encore au téléphone. Elle souhaite vous parler.

Avec son accord Michiru passa la ligne à Naruto. Kushina le salua et commença ce pourquoi elle avait besoin de lui parler en n’oubliant pas se s’étonner de le voir travailler aujourd’hui. Après quelques questions et confirmations sur deux articles de sa rubrique elle changea de sujet.

- Est ce que tu as reçu l’invitation pour la soirée?

- Ben oui, comme tout le monde je suppose… répondit le jeune homme.

- On n’a pas encore reçu la confirmation de ta présence ?

- C’est parce que j’y vais pas... mais je suppose que tu vas me dire que je suis obligé d’y aller ?

- C’est préférable, tu le sais bien. J’ai déjà commandé ton smoking et la tenue de ta partenaire aussi.

- Ma partenaire ?

- Ta femme. Je te rappelle que cette année tu es marié. Tu ne dois pas oublier de l’inviter ! … T’as entendu ce que je t’ai dit ? Demanda-t-elle alors qu’elle n’obtenait aucune réponse de lui.

- Pourquoi elle devrait venir ? Interrogea le jeune homme. Je peux très bien y aller seul…

- Ah non. Il faut qu’elle t’accompagne. Répondit Kushina. Sa venue est très attendue. Tu n’as pas remarqué que tout le monde n’arrêtais pas de parler de ça en ce moment ?

- C’est juste pour ça ?  S’indigna Naruto. Tu veux qu’elle vienne juste parce qu’ils font toute une histoire de ce mariage ?… vous me faites chier avec ça…

- Pour ça tu aurais dû y réfléchir avant. Le mariage n’est pas un évènement banal Naruto. Et que tu le veuilles ou non tu n’es pas n’importe qui ici. Il est donc normal que tout le monde s’intéresse à ta vie.  C’est toi qui as voulu te marier, alors assume.

- J’n’ai pas dit que je n’assumais pas !

- Alors je ne vois où est le problème ! Elle sera enfin présentée à tout le monde et après on en parlera plus…

C’est la directrice qui eut finalement le dernier mot. Naruto raccrocha le combiné après avoir confirmé qu’il avait bien compris ce qu’il devait faire. Inviter Hinata à cette foutue fête. La soirée annuelle du magazine… L’évènement le plus attendu par tous les employés. Chaque année il était forcé d’y aller, lui qui détestait se mélanger à eux. Et le pire c’est que les employés étaient invités à venir en famille. Et qui dit famille, dit femmes et enfants. La soirée était donc tout sauf intéressante pour lui. Écouter les bla-bla de chacun l’ennuyait énormément et même la présence de Shikamaru n’éveillait aucun intérêt en lui pour ce genre de rassemblement.

Il ouvrit un tiroir de son bureau et en sortit le carton d’invitation. Il était écrit : « Vous êtes invités à la soirée annuelle du Seitai Mag. Vendredi à 21h00 au grand hôtel… ». Le souvenir des années précédentes lui vint à l’esprit. Il allait encore devoir prendre sur lui pour supporter pendant plusieurs heures les cris des enfants et les conversations inutiles. Sauf que cette année il avait une difficulté en plus. La présence d’Hinata. Ce n’était donc pas réjouissant parce qu’il allait devoir passer la soirée à faire semblant devant tout le monde. Jouer aux couples mariés...

Un coup à la porte le fit soudain sursauter. Puis sans qu’il en donne l’autorisation la porte s’ouvrit pour laisser entrer Michiru.

- Voici les papiers que vous m’avez demandés ! lui dit-elle en lui tendant une liasse de feuilles. Et j’ai contacté la femme de ménage, elle passera entre midi et deux.

- Merci. T’en es où dans le deuxième dossier ?

- Je l’ai à peine commencé… 

- Tu peux t’en aller à midi aujourd’hui, alors fais ce que tu peux et laisse moi le reste…

- D’accord…

Michiru quitta le bureau un petit sourire aux lèvres. C’était bizarre mais elle avait l’impression que son patron était de plus en plus humain. Jour après jour et depuis quelques temps il lui permettait des choses impensables dans le passé. La veille il lui avait imposé le samedi au travail et maintenant il lui permettait d’avoir son après midi. Son patron était en pleine métamorphose et c’était plutôt cool.

Après un aller retour à l’appartement le temps que la réparation de la porte de la chambre d’Hinata soit faite, le jeune homme réintégra son bureau. Quelques minutes plus tard comme convenu Michiru quitta son poste de travail laissant le reste à Naruto. Très efficace et sérieuse la secrétaire n’avait pas laissé grand-chose à son patron qui boucla le dossier sans peine.  Puis il consacra son après midi au sport. Plus précisément à la salle de sport. Après une heure d’efforts intense sur le vélo et le tapis roulant il fut rejoint par les trois autres sportifs. Choji et Kiba arrivèrent ensemble à l’heure habituelle. Toujours à l’heure ils commencèrent leurs exercices malgré l’absence de Sasuke. Celui-ci arriva dans les quinze minutes qui suivirent. Le contact entre les deux amis fut un peu froid.  Ils se saluèrent rapidement et sans échanger le moindre mot. Sasuke était encore un peu gêné d’avoir été pris en flagrant délit en compagnie d’Hinata au festival. Quant à Naruto plus il était loin de Sasuke mieux il se portait. Il n’avait pas encore digéré cette nouvelle comme pouvait en témoigner le regard froid qu’il lui accordait de temps en temps. Il n’arrivait toujours pas à agir normalement avec lui au point que pendant les conversations qu’ils avaient autour des machines, Naruto n’échangea aucune parole avec lui. Evidemment Sasuke s’en était aperçu. Quant à Choji et Kiba ils n’avaient rien remarqué. Mais ça ne saurait tarder si Naruto ne changeait pas de comportement.

A la fin de l’entrainement ils décidèrent tous à l’unanimité de passer la soirée chez Naruto. Ou plutôt presque à l’unanimité parce que le jeune homme n’avait pas vraiment donné son avis. Il n’avait pas eu le choix lorsque Kiba en avait donné l’idée et que les deux autres avait suivi. Evidemment Sasuke était carrément partant pour cette soirée, il allait pouvoir voir sa copine. A cette perspective et en imaginant pendant quelques secondes Hinata dans les bras de Sasuke, Naruto eut envie de refuser. Mais sur quel motif aurait-il pu faire ça ? C’était pratiquement toujours chez lui qu’ils se réunissaient, il ne pouvait pas changer ça à cause de la présence de la jeune femme.

Choji, Kiba et Sasuke étaient déjà partis dans les vestiaires tandis que Naruto rangeait encore ses instruments de travail.  Il ne comprenait pas d’où lui venaient toutes ses pensées. Pourquoi avait-il eu cette image en tête ? Et pourquoi avait-il eu envie de refuser si ce n’est pour ne pas assister à cette scène ? Non non non, il n’était pas jaloux. Il y avait une explication rationnelle à ça. Sasuke l’avait trahi en lui cachant une information essentielle et il n’avait pas envie que tout le monde le sache. Voila tout.

Dans les vestiaires Naruto trouva Sasuke assit sur un banc tandis qu’il entendait les deux autres en pleine conversation dans les douches à coté. Pourquoi était-il encore là lui ?  Le malaise silencieux entre eux lui donna tout à coup l’étrange sensation que Sasuke l’attendait. Ses doutes se confirmèrent aussitôt quand celui-ci se leva pour se joindre à lui près de son casier.

- Ça va ? Lui demanda t-il tout d’abord.

- Oui… répondit simplement Naruto en ne quittant pas son casier ouvert des yeux.

- Ah bon ? Pourtant on ne dirait pas. Tu ne m’as pas parlé une seul fois depuis tout à l’heure.

- J’n’avais rien à te dire… 

- Ok… alors… à propos d’Hinata… commença t-il hésitant.

- Quoi ? S’impatienta Naruto.

- … Ça ne te fait vraiment rien si je sors avec elle ?

- Non. Je te l’ai déjà dit.

- D’accord… je voulais en être vraiment sûr parce que c’est quand même ta femme. Même si c’est faux…

Sasuke s’arrêta quelques secondes laissant le bruit de l’eau des douches combler le silence. Mais il avait vraisemblablement envie de parler car il reprit de nouveau.

- Elle me plait beaucoup… alors quand j’ai su qu’il n’y avait rien entre vous j’en ai profité. J’aurais dû attendre c’est vrai mais ça se passait mal entre vous alors j’ai tenté ma chance… En faites on n’est pas encore tout à fait ensemble… avoua t-il… mais ça ne va pas tarder parce que je pense que c’est réciproque.

- C’est bien… lui répondit Naruto avant de fermer son casier. Puis il regarda Sasuke dans les yeux et conclut comme s’il approuvait leur relation. Je vous souhaite d’être heureux…

Sasuke le remercia et le suivi pour aller lui aussi prendre sa douche. Il était content. Naruto était au courant et en plus il était tout à fait d’accord. Il pouvait enfin passer aux choses sérieuses avec Hinata en toute tranquillité. Il prit donc sa douche dans le bonheur le plus total. Tandis que Naruto de son coté tentait de se débarrasser en vain de toutes ses fichues pensées qui revenaient encore le hanter. Des pensées qui n’étaient pas du tout le reflet des paroles qu’il venait d’avoir.

 

Hinata passa une journée assez difficile. Partie très tôt le matin puisqu’elle n’arrivait plus à dormir, elle avait rempli sa journée de travaux divers et variés afin d’oublier l’évènement de la veille.  Elle s’était fixée l’objectif d’effacer cet épisode de sa mémoire et de ne plus jamais en parler.  L’agression avait été assez violente, sa joue s’en rappelait encore mais mise à part ça ils n’avaient pas pu aller plus loin. Elle avait eu la chance qu’ils soient interrompus avant. Le traumatisme aurait été plus grand si Mr Taichi et Naruto n’étaient pas arrivés. Elle n’avait donc pas à se plaindre, alors inutile de ruminer encore et encore. Elle avait passé la journée à faire comme si de rien était. Malgré toute sa bonne volonté, aux moindres bruits suspect Hinata sursautait. Même un simple contact avec quelqu’un, une main posée sur son épaule la faisait frissonner et repenser à ce qu’elle avait ressenti lorsqu’elle était prisonnière sur son lit.    Elle n’en avait parlé à personne et elle ne comptait pas le faire. Ils avaient assez de soucis comme ça, des problèmes bien plus importants. D’ailleurs au sujet de la maladie de son père Hanabi l’avait questionné à propos du traitement payé par Naruto. Elle était censée lui en avoir parlé. Que lui avait-il dit ? Pourquoi avait-il payé ? Hinata prétexta l’absence de son colocataire pour expliquer le manque de réponse à lui fournir. Elle ne l’avait pas vu donc elle n’avait pas pu lui demander. C’est vrai qu’avec toute l’agitation de la veille elle n’avait même plus pensé à ça. C’était pour cette raison à la base qu’elle était allée le voir. Et elle n’avait fait que récolter des problèmes.  

Le chemin du retour s’avéra une étape très difficile pour la jeune femme ce soir là.  Avec le travail elle n’avait pas vu le temps passer et le soleil  s’était couché sans qu’elle s’en aperçoive. Elle s’était retrouvée attendant le train à la tombée de la nuit avec Tobi, son compagnon de tous les jours. Avec le souvenir de l’agression qui lui trottait toujours dans la tête, Hinata n’était plus du tout à l’aise dans les rues. Constamment sur ses gardes elle regardait derrière elle toutes les trois secondes pour vérifier qu’elle ne soit pas suivi. Entre le train et l’appartement elle avait même accéléré le pas, finissant presque le chemin au pas de course. Malgré la présence de Tobi à ses cotés elle ne se sentit en sécurité que lorsqu’elle ferma le verrou derrière elle. Et là encore, elle regarda la porte quelques secondes mais cette fois elle ne s’ouvrit pas.

A son grand étonnement elle trouva sa chambre impeccablement rangée et nettoyée. Il n’y avait aucun doute, une femme de ménage était passée par là.  Naruto l’avait vraiment fait. Comme il l’avait dit la veille il avait tout remis en ordre. Le matin même lorsqu’ Hinata était passé en coup de vent dans sa chambre pour y prendre quelques affaires, elle avait déjà remarqué l’intervention de Naruto. Il avait remis en place tout ce qui était tombé, le lit avait été grossièrement refait et la bibliothèque remise en ordre. Elle avait eu du mal à traverser sa chambre à ce moment là parce que c’était encore tout frais. Mais là maintenant dans cette chambre parfaitement rangée c’était comme s’il ne s’était rien passé. Comme si, ce qu’il restait encore dans sa tête n’était qu’un mauvais rêve prêt à être effacé au prochain réveil.  Elle n’avait pas remarqué en rentrant mais même la porte était de nouveau opérationnelle. En une journée la chambre avait retrouvé son aspect normal. A une exception près quand même. La bibliothèque. Naruto avait remis en place la totalité des bouquins mais le rangement n’était pas correct. Le sourire aux lèvres Hinata contempla ce désordre avant de s’asseoir sur la banquette. Malgré ce détail et l’aide qu’il avait évidemment reçu il avait fait un super travail.

Moins d’une heure plus tard, après une douche très appréciable la jeune femme occupa son début de soirée à la réorganisation du rangement de la bibliothèque. Elle ne pouvait pas se résoudre à la laisser telle quelle. Il était évident que c’était une perte de temps mais elle n’avait rien d’autre à faire alors autant en profiter. Il ne lui restait que deux étagères lorsqu’elle entendit la porte d’entrée s’ouvrir et aussitôt plusieurs voix masculine envahir l’appartement. Naruto était de retour et il était accompagné de ses amis. Trois voix s’était ajoutées à celle de Naruto.  De sa chambre Hinata les reconnut chacun à leur tour sans problème et se rappela tout à coup que c’était samedi. Choji, Kiba et bien sûr Sasuke était là pour passer leur soirée entre potes. 

Les quatre jeunes hommes envahirent l’appartement en quelques secondes et sans la moindre discrétion. Toujours très enjoués, ils étaient déjà en train de débattre sur leur future partie de jeu vidéo. Tandis que Kiba affirmait haut et fort  à Choji que ce serait lui le meilleur, Sasuke plutôt intéressé par autre chose avait constaté avec déception l’absence d’Hinata. Sous les yeux de Naruto qui l’avait observé à ce moment là il avait balayé les deux pièces du regard avant d’afficher une mine dépitée. Elle n’était peut être pas dans le salon mais Naruto savait qu’elle était bel et bien rentrée. La présence de Tobi en était la preuve. Après les avoir servi en bières bien fraiche Naruto les laissa s’occuper du reste et s’éclipsa quelques secondes. Du couloir Naruto put confirmer avec certitude qu’elle était là grâce à la lumière allumée venant de la chambre grande ouverte.

« Elle est là… » En pensant cette phrase Naruto sembla un peu soulagé. Encore planté là dans ce couloir fixant la lumière il eut tout à coup envie d’aller la voir. Il voulait seulement savoir si elle allait bien par rapport à ce qui s’était passé. Il trouva Hinata assise par terre devant la bibliothèque. Celle-ci  visiblement très occupée ne le vit pas venir. La surprise était donc inévitable. Lorsque le jeune homme la salua d’un léger « bonsoir » pour la prévenir de sa présence elle sursauta.

- Désolé, je ne voulais pas vous faire peur. Commença Naruto.

- Ce n’est rien… lui répondit Hinata en laissant retomber la pression. Je suis encore un peu tendue… le moindre bruit me fait sursauter. J’ai passé la journée à avoir peur de tout et n’importe quoi. Ils ont dû me prendre pour une folle.

- Vous ne leur en avez pas parlé ? Demanda le jeune homme.

- Non… ça ne servirait à rien. Je préfère oublier et ne plus en parler… on a assez de problème comme ça.

Il ne lui avait pas demandé si elle allait bien mais les quelques mots qu’elle avait échangé avec lui, lui suffisait. D’ailleurs elle venait de dire qu’elle ne voulait plus en parler.  Alors ce n’était certainement pas une bonne idée de remuer encore le couteau dans la plaie. Il n’avait plus qu’à rejoindre les autres au salon maintenant. Soudain lui revint en tête la soirée organisée par le magazine. Il devait profiter d’être en sa présence pour lui transmettre l’info.

- Euh… avant que j’oublie… mon entreprise organise une soirée vendredi à 21h. Les employés sont invités à venir en famille.  Si je vous le dis c’est parce que vous êtes invités aussi… étant donné que vous êtes ma femme…

- Une soirée… ? Répéta la jeune femme qui avait très bien entendu mais qui était plutôt surprise par cette invitation. Elle ne savait pas vraiment en quoi consistait ce genre de soirée. Mais étant donné la notoriété de l’entreprise de Naruto, elle pouvait au moins deviner que l’élégance et le chic y règneraient. Elle n’avait pas sa place là-bas.

- … Vous devez être prêtes pour 20h30.  Une voiture passera nous chercher. 

- Est ce que… est ce que c’est obligatoire ? Lui demanda-t-elle un peu hésitante mais espérant très fort pouvoir y échapper.

- Non… pas vraiment. Lui répondit le jeune homme.

C’est vrai, ce n’était pas vraiment obligatoire ni pour elle ni pour lui d’ailleurs. C’était sa mère qui rendait cette soirée impossible à manquer.

- Alors… excusez-moi auprès de vos collègues parce que je préfère ne pas venir.

Etant donné que ce n’était pas obligatoire, Hinata préféra décliner son offre. Ce n’était pas son monde. Comment pouvait-elle y participer ? Elle n’avait même pas de tenue appropriée. Comment aurait-elle pu s’afficher au coté de Naruto ? Non, pour son bien être à lui valait mieux qu’elle évite de s’y montrer. 

- Comme vous voulez… conclut le jeune homme.

Même si sa mère avait eu un discours ne lui laissant pas d’autre choix que de débarquer à cette soirée au bras de sa femme, Naruto n’avait pas le pouvoir de la forcer. Elle ne voulait pas y aller et elle n’avait pas tord.  Ce n’est pas lui qui dirait le contraire. Et finalement ça lui enlevait une épine du pied. Comme toutes les années il irait seul mais au moins il serait tranquille.

Sans un mot de plus le jeune homme se retourna et quitta la chambre. Il avait atteint la porte du couloir menant au salon quand il s’arrêta soudain en entendant son prénom.

- Attendez !! S’écria la jeune femme en apparaissant au coin de la porte de sa chambre.  Il faut qu’on parle de ce que vous avez fait pour mon père.

- Hein ?  

- Mr Makashima, ça vous dit quelque chose ? Pourquoi ne m’avez-vous pas dit qu’il était venu ici ?

- Ça m’était sortit de la tête… répondit simplement Naruto en comprenant le sujet. 

- Vous auriez dû me le dire ! Mon père est malade et vous avez gardé ça pour vous… ! Expliqua Hinata en haussant le ton. Et pourquoi avez-vous payé ? Ce n’était pas à vous de le faire ! Vous savez très bien que je n’ai pas de quoi vous rembourser !

- Mais qui parle de remboursement ? Je ne vous ai rien demandé ! Répondit Naruto agacé par ce mot qu’elle avait toujours à la bouche. 

- Mais c’est normal.  C’est à nous de payer.

- Pourquoi quand ça parle d’argent vous en faites toujours toute une histoire ? S’étonna le jeune homme.

- Une histoire ? Mais je n’en fais pas toute une histoire ! C’est juste…

- Normal ? Non vous n’êtes pas normal. Vous êtes la première femme que je rencontre qui me prend la tête à chaque fois que je sors un billet. Pourquoi vous ne profitez pas comme elles le font toutes ? C’est pourtant ça qu’elles aiment les femmes, non ?  Qu’on s’occupe d’elles.

- Je n’ai pas besoin qu’on s’occupe de moi… répondit Hinata. Et il ne s’agit pas d’une petite somme de rien du tout. C’est quand même 400 000 yens.. 

- C’est ma mère qui a payé et je vous assure que cette somme est totalement insignifiante pour elle.

- Votre mère ? Pourquoi ?

- Elle a toujours aimé venir en aide aux gens dans le besoin… répondit Naruto en commençant à mentir. Il ne pouvait quand même pas dire que c’était lui qui lui avait demandé.  Votre père peut se soigner maintenant, c’est plutôt une bonne nouvelle. Alors profitez de cette bonne action et oubliez cet argent.

- Mais… commença-t-elle avant qu’il l’a coupe.

- Je suis désolé de ne pas vous l’avoir dit… je sais que ce n’est pas facile d’apprendre ce genre de chose mais…

Naruto s’arrêta avant la fin de sa phrase. Une présence venait d’arriver derrière lui. Il se tourna et reconnut Sasuke.

- Salut ! S’exclama celui-ci en faisant signe à la jeune femme. 

- Salut. Répondit-elle à son tour.

- ça va ? Lui demanda t-il.

- Oui ça va…

- Je ne vous dérange pas au moins ? Fit-il en s’apercevant enfin qu’il les avait certainement interrompus.

 - Non pas du tout… répondit Hinata.

Ce n’est pas vraiment la réponse que Naruto aurait donné. Franchement même le plus idiot des hommes aurait remarqué qu’il était arrivé en plein dans une conversation. Mais visiblement la jeune femme ne lui en voulait pas du tout. D’ailleurs elle avait certainement déjà oublié que Naruto était en train de lui parler quelques secondes auparavant. Se sentant de trop entre eux Naruto préféra les laisser pour retourner au salon. Son départ ne leur fit ni chaud ni froid. Sasuke reprit la parole comme si de rien n’était.

- Je me demandais si tu étais là ! s’exclama t-il.

Ce fut la dernière chose que Naruto entendit et il n’avait vraiment pas envie d’assister à plus. Sasuke allait profiter de la présence d’Hinata pour passer la soirée avec elle. C’était assez normal pour quelqu’un qui se disait intéressé. En tout cas il aurait tort de s’en priver. Retourné dans le salon, Naruto essaya par tous les moyens de se les sortir de la tête. Cet homme et cette femme qu’il venait de laisser ensemble. Qu’ils fassent ce qu’ils veulent. Pourtant même les débilités de Kiba qui était déjà en plein jeu ne parvinrent pas à l’empêcher de jeter un coup d’œil vers la porte. Quelques minutes plus tard Sasuke réapparut, seul. Naruto reporta son attention sur la télévision alors que Sasuke s’asseyait parmi eux. Pourquoi était-il déjà revenu ? Il eu la réponse à sa question dans les secondes qui suivirent, donné par Sasuke en personne. Celui-ci après avoir pris une des bouteilles de bières posées sur la table,  s’assit non loin de Naruto et ne tarda pas à prendre la parole.

- Je lui ai proposé de venir avec nous mais elle a refusé. Commença Sasuke comme s’il avait entendu les pensées de Naruto… Elle a dit qu’elle n’avait pas envie de s’amuser ce soir et qu’elle préférait aller se coucher… 

Naruto écouta Sasuke très attentivement. Avec le bruit que faisaient Choji et Kiba il avait même dû tendre un peu l’oreille pour être sûr de tout entendre. Tout en parlant Sasuke affichait un air complètement dégouté par la situation tandis que sur le visage de Naruto se dessinait un petit sourire. Elle l’avait jeté il y avait donc de quoi rire. Lui qui voyait déjà son futur avec elle, était plutôt mal barré.

- Est ce que tu sais ce qu’elle a ? Lui demanda Sasuke.

Oui Naruto pensait savoir ce qu’elle avait. Ça avait probablement un rapport avec le problème qu’ils avaient eu avec Akita. Même si elle disait vouloir oublier elle ne s’en n’était pas totalement remise. C’était certainement pour cette raison qu’elle n’avait pas spécialement envie de s’amuser avec eux. Mais tout ça Sasuke n’avait pas besoin de le savoir.

- Non… lui répondit Naruto avant de lui soumettre une hypothèse vraiment très simple. Elle doit être fatiguée…

- Ouais… mais c’est dommage. Conclut Sasuke.

Au contraire pour Naruto c’était une bonne nouvelle. Il préférait qu’elle reste loin d’eux pour qu’il n’ait pas à les voir ensemble. Il était soulagé et ce sentiment le déstabilisait un peu. Les prévisions de soirée de Sasuke étaient tombées à l’eau et lui au lieu de le soutenir il en était ravi. Mais que se passait-il dans sa tête ?

 La soirée reprit son cours comme d’habitude. Ils enchainaient les jeux, les bières et les parts de pizza. Sasuke oublia bien vite sa prétendante qui ne se montra pas de toute la soirée.  Il retrouva le sourire et écrasa par deux fois son adversaire Naruto. Celui-ci sans s’en rendre compte avait retrouvé son comportement normal vis-à-vis de Sasuke. Peut être que la bonne nouvelle de la soirée l’avait adouci ?

Le lendemain, dimanche, Naruto ne montra pas le bout de son nez avant le début d’après midi. Tandis qu’Hinata qui s’était endormie très tôt ouvrit les yeux vers 9 heures. Comme prévu elle passa ce jour de repos à l’auberge avec sa famille. Cette journée tranquille lui permit de passer du temps comme avant avec Emiko et sa sœur. Celle-ci l’avait évidemment interrogée sur l’argent du traitement de leur père. Les 400000 yens que Naruto avait donné lui-même. Hinata lui expliqua ce qu’elle avait appris en parlant avec lui. Que c’était en vérité la mère de Naruto qui avait payé par pure charité. Hanabi accepta cette explication plus facilement que si c’était Naruto qui avait mis la main au portefeuille. Elle ne connaissait pas cette Kushina Uzumaki alors c’était comme si une inconnue avait fait un don pour aider son père. Même si c’était la mère de cet insupportable Naruto, lui n’avait rien avoir là dedans. C’était donc mieux ainsi. D’ailleurs à ce sujet Hinata devait trouver un moyen de rencontrer Mme Uzumaki pour la remercier comme il se doit.

Naruto passa la journée sur le canapé devant son écran télé. Zappant d’un programme à l’autre sans trouver satisfaction, il s’ennuyait ferme. Hinata n’était pas là depuis qu’il s’était levé et la présence de son chien, qu’elle avait embarqué avec elle, lui manquait beaucoup. Il acheva sa journée dans un bar en compagnie de quelques ivrognes en manque d’amis. Puis entrainé par une de ses habituées il avait fini la soirée chez elle.

Le jour suivant, une nouvelle semaine débutait. Naruto retrouva le confort de son bureau et les dossiers qu’il devait travailler tandis qu’Hinata et Tobi rejoignirent les travailleurs à l’auberge. C’était le jour du premier rendez vous de Mr Hyûga pour effectuer son traitement. Il passa donc une bonne partie de la journée à l’hôpital. Refusant d’être accompagné par un membre de sa famille, il s’y était rendu seul. Il avait déjà beaucoup de mal à supporter cette situation alors il ne voulait pas embarquer quelqu’un d’autre là dedans. Comme promis, il allait suivre ce traitement mais personne ne perdrait son temps à rester à son chevet. L’auberge et l’avancement des travaux étaient deux fois plus important que ses propres petits soucis. Même en son absence les trois travailleurs assurèrent le travail pendant qu’Hanabi étudiait et qu’Hinata et Emiko faisaient les courses. Mis à part l’hôpital et le traitement, c’était une journée normale chez les Hyûga. 

Pour Naruto aussi, la routine était bien installée. Après une matinée très studieuse il s’octroya une sieste comme d’habitude après le sandwich du déjeuné. Les siestes qui normalement ne doivent pas dépasser une demi-heure pour être efficace allaient toujours au delà avec Naruto. C’est ce que constata Kushina en arrivant en pleine après midi dans le bureau de son fils. Entrée sans frapper, la directrice avait trouvé le jeune homme installé sur son petit canapé profondément endormis. Il était 15h, l’après- midi était bien entamé et lui il était là à perdre son temps à dormir.  Quel flemmard celui là. Décidant de le réveiller en douceur Kushina l’appela une fois d’une voix calme et douce. Elle trouvait que c’était sympa de sa part parce qu’il méritait plus que ça.  Son appel n’eut aucun effet sur ce gros dormeur. Finalement ses oreilles avaient besoin de décibel en plus. Et c’est avec un certain plaisir que la directrice réitéra beaucoup plus fort.

- Naruto !!

Cette fois son fils reçu le message et se leva en sursaut. Il lui fallut quelques secondes pour se réveiller correctement et réaliser ce que sa mère venait de faire.

- T’es folle ! S’exclama t-il. Pourquoi tu cries comme ça ?

- C’était le seul moyen de te réveiller désolée… répondit sa mère.

- Et pourquoi tu me réveilles ? Il n’y a pas de réunion aujourd’hui que je sache.

- Non il n’y a pas de réunion. Mais si tu daignes lever les yeux à ta montre là bas… lui expliqua-t-elle en lui montra une horloge accrochée au mur… tu verras qu’il n’est absolument pas l’heure de dormir.

- J’ai le droit de faire la sieste !

- Alors veilles à ce qu’elle ne soit pas trop longue.

- Qu’est ce que tu veux ? Lui demanda Naruto avant de se lever et se diriger vers son bureau. J’espère que tu as une bonne raison de m’avoir dérangé en plein rêve.

- Ah oui ! Je viens de recevoir les tenues pour la soirée. Lui dit-elle en attrapant deux grosses boites qu’elle avait posées sur l’une des chaises face au bureau de son fils. Elle déposa les deux paquets sur la table et expliqua. Dans celle-ci c’est la robe pour Hinata. Et là c’est ton costume… sans nœud papillon bien sûr. Conclut-elle.

- Super… s’exclama Naruto sans joie.

Comment pouvait-il prendre cette nouvelle avec joie ? Son costume était arrivé. Le costume pour cette soirée inintéressante. Mais au moins elle avait pensé à enlever le nœud papillon. L’accessoire qu’elle essayait chaque année de lui faire porter.

- Tu peux récupérer la robe, elle a dit qu’elle ne viendra pas. Lui indiqua-t-il.

- Quoi ? S’étonna la directrice surprise. Mais pourquoi ?

- j’n’en sais rien. Elle ne veut pas venir…

- Mais elle ne peut pas manquer cette soirée. C’est impossible. Comment vas-tu expliquer ça ?

- T’as qu’à leur dire ce que tu veux. Elle a eut un empêchement, elle est malade, à l’hôpital… peu importe.

Kushina resta silencieuse quelques longues secondes avant de reprendre.

- Non, il faut qu’elle soit présente… en plus j’ai la robe maintenant. Qu’est ce que je vais en faire si elle ne vient pas ?

- T’as qu’à la rendre au magasin…

Kushina regarda la grande boite contenant la robe, puis son fils qui n’en avait rien à faire de son dilemme. Qu’avait-il bien pu lui dire pour qu’elle refuse de l’accompagner à la soirée ? Pourquoi ne voulait-elle pas y aller ? 

- C’est bon ? Demanda Naruto en posant sans délicatesse sa boite au sol. Je peux travailler maintenant ?

- … Ouais… bonne idée… travaille… Et n’oublies pas je veux la correction de tes articles vendredi. Ordonna-t-elle en se rappelant tout à coup de ce détail. Sans attendre elle s’éloigna avec sa boite sans propriétaire tout en continuant à parler en fixant l’objet.  Je vais m’occuper de toi… tu ne vas pas retourner au magasin…

Elle avait une petite idée en tête à propos de son problème. Naruto ne pouvait pas encore aller à la soirée seule.  Après son mariage il était logique que sa femme l’accompagne. Kushina était navrée pour Hinata si elle avait prévue quelque chose vendredi soir. Mais elle allait devoir annuler parce qu’elle n’avait pas le choix, elle devait y aller. Elle devait se comporter comme sa femme et assumer sa position pour enfin officialiser leur engagement devant tous ces  employés. Kushina espérait maintenant pouvoir la faire changer d’avis et pour ça elle allait devoir user de ses pouvoirs de persuasion.

Arrivée au près de sa secrétaire, la directrice posa la boite sur un coin du bureau de celle-ci et prit aussitôt la parole.

- Hakko, est ce que demain après 16h je suis libre ?

- Alors... demain… fit celle-ci en pianotant sur son ordinateur. Non. Demain vous avez rendez à 15h30. Ça devrait durer deux heures environ. Et après vous dinez avec votre amie.

- Ah oui c’est vrai. Se rappela la directrice.  Et mercredi ?

- Mercredi…  vous n’avez encore rien de planifié l’après midi. 

- D’accord, alors ne me prévois rien après 16h, s’il te plait. J’ai une chose importante à faire.

- Il y a quelque chose qui ne va pas avec la robe ? Demanda Hakko trop curieuse, étonnée de voir sa patronne revenir avec. Si la couleur ne vous plait pas je peux m’en occuper si vous voulez ?

- Non elle est très bien. Répondit Kushina que les questions de sa secrétaire n’étonnaient plus. Je voudrais juste la donner en main propre à ma belle fille.  

La petite explication de la directrice suffit pour nourrir la curiosité de sa secrétaire qui abandonna aussitôt le sujet. Elle, et pratiquement toutes ses collègues, avaient particulièrement hâte d’aller à la soirée cette année. Elles voulaient toutes mettre un visage sur la femme qui avait gagné le cœur de Naruto.  Elles allaient enfin savoir qui elle était.

Mercredi arriva très vite et comme prévu ce jour-là, Kushina rendit visite à Hinata. Arrivée en bas de l’immeuble elle préféra ne pas utiliser la clef qu’elle avait en sa possession et appuya sur le bouton de l’interphone correspondant à la famille Uzumaki.  Par respect pour l’intimité d’Hinata qui était maintenant chez elle, Kushina ne rentrerait pas s’en y avoir été invitée. Mais il était visiblement trop tôt car malgré une seconde tentative personne ne répondit. Hinata était absente et la directrice ne l’avait même pas envisagé une seule seconde. Elle était quand même venue sans prévenir alors l’absence de la concernée aurait dû être à prévoir. Laissant tomber ses bonnes manières, Kushina utilisa finalement son trousseau de clef. Elle se permit de rentrer et entreprit d’attendre le retour de la jeune femme. Elle se prépara un thé et patienta sur le canapé à coté du carton contenant la robe qu’elle avait transporté avec elle. 

Elle n’eut pas à patienter bien longtemps car une petite demi-heure plus tard la porte s’ouvrit et un chien déboula dans le salon. Aussitôt debout Kushina accueillie Tobi en lui offrant quelques caresses avant de voir apparaitre Hinata.

- Mme Uzumaki ? S’exclama la jeune femme vraisemblablement surprise.

- Bonjour Hinata. Je suis désolée de vous surprendre encore comme ça. Expliqua Kushina. J’ai sonné mais comme il y avait personne je me suis permise…

- Oh non ! Il n’y a pas de mal, vous êtes ici chez vous. C’est juste que je ne m’attendais pas à vous voir… est-ce que vous voulez boire quelque chose ? Lui demanda Hinata en allant à la cuisine.

- Non merci… je me suis déjà servie. Lui dit-elle en attrapant sa tasse sur la table basse avant de la rejoindre. Et je dois dire que le rangement des placards est bien plus organisé qu’avant votre arrivée.  Vous êtes plutôt efficace.

- Je n’ai pas fais grand-chose. Expliqua Hinata en posant la théière sur le feu. J’ai simplement essayé de remettre de l’ordre…

- Je parie que Naruto n’a pas du apprécier ?

- Oui. Et quand j’y pense je trouve qu’il n’a pas eu tord. Je n’aurais moi-même certainement pas aimé qu’un étranger farfouille dans mes placards.

- C’est bien mieux comme ça, je vous assure.  L’informa Kushina après s’être assise sur une des chaises du bar. Il manque une femme ici, je l’ai toujours dit. Et vous prouvez que j’avais raison.

Hinata attrapa une tasse vide qu’elle posa face à Kushina puis elle s’appuya sur le plan de travail attendant que son eau soit fumante. C’est à ce moment là lorsque le silence commençait à s’installer entre elles qu’un détail lui revint en tête.  Elle venait de repenser à son père, au traitement et à l’argent.  Elle allait pouvoir la remercier pour le geste.

- ça tombe bien que vous soyez là… commença Hinata… je voulais vous remercier pour ce que vous avez fait pour mon père.

- Votre père ?

- Oui… Naruto m’a dit que le paiement des 400 000 yens qu’on nous demandait pour son traitement, c’était vous… Je sais que pour vous ce n’est pas grand chose, que vous avez l’habitude de côtoyer des sommes bien plus élevées. Mais pour ma famille ça représente beaucoup. Avec nos problèmes on n’aurait jamais pu réunir cette somme. Ou alors ça nous aurait certainement prit plusieurs années. Grâce à vous il a pu commencer lundi et si tout se passe bien il ira mieux…

Le bruit de la théière dont l’eau était maintenant bouillante interrompit le speech d’Hinata qui se tourna pour aussitôt arrêter le feu.   

-Je suis ravie d’avoir été utile. Commença  Kushina. Mais …   

Occupée à remplir sa tasse Hinata ne fit pas attention aux paroles de la directrice et reprit à son tour la coupant en pleine phrase.

- Je vous remercie d’avoir choisi de nous aider alors que vous ne connaissez pas ma famille. Votre fils m’a dit que vous étiez habituée à venir en aide aux personnes dans le besoin. J’admire beaucoup ce que vous faites. C’est tellement généreux.

- Il vous a dit ça ? S’étonna Kushina.

- Oui.

Mais pourquoi Naruto lui avait raconté ça ? Kushina n’était pas vraiment adepte des œuvres caritatives. Elle n’était pas contre des petits dons par ci par là mais ce n’était pas vraiment ce qu’on pouvait appeler de la générosité. Elle n’avait pas le temps de s’encombrer l’esprit avec ce genre d’action. Si elle avait fait le chèque c’est parce que Naruto lui avait demandé. Mais d’ailleurs lui avait-il dit pour ce détail ?

- Est ce qu’il vous a dit autre chose? Demanda la directrice curieuse.

- Euh… non… pourquoi ? Il aurait dû ?

Quel idiot. Pourquoi lui avait-il laissé croire que tout venait d’elle ? C’était bien dommage. Pour une fois qu’il faisait une bonne action. C’est à lui que l’on devait des remerciements. Et au lieu de ça il faisait passer sa mère pour une bienfaitrice alors qu’elle était loin de l’être. C’était décevant. Personne n’allait savoir que  son fils unique était capable de faire de belle chose.

- Non. C’est juste que je n’aime pas trop qu’on parle de moi à ce sujet. Expliqua Kushina préférant rester sur la même ligne que Naruto. Je ne fais rien d’extraordinaire, je partage juste ce que j’ai. Je ne mérite pas de louange…

- Au contraire… reprit Hinata… on n’a tellement pas l’habitude de voir des gens comme vous. C’est beau de penser aux autres. D’ailleurs comment puis-je vous rendre la pareille ?

- Oh non il n’y a pas besoin… répondit-elle avant de s’arrêter lorsque une idée lui traversa l’esprit… ben … en faite vous pouvez peut être me rendre un service… J’aimerais vous voir accompagner mon fils à la soirée vendredi… Je sais que Naruto vous en a parlé et que vous avez refusé. C’est pour cette raison que je suis venue vous rendre visite aujourd’hui. S’il vous plait reconsidérez la question et accompagnez Naruto.

- Il m’a dit que ce n’était pas obligatoire… se défendit Hinata.

- Il a raison, ça ne l’est pas. Mais je tiens vraiment à ce que cette fois il soit accompagné… Vous êtes sa femme et l’invitation pour la soirée stipule que les employés sont invités à venir en famille. Il est donc normal qu’il y aille avec vous.

- Non je suis désolée je ne peux pas.

Kushina baissa les yeux en soufflant intérieurement. Ça n’allait peut-être pas être simple de la convaincre d’y aller.

- Quand j’ai appris que Naruto allait s’arranger pour se marier je n’ai pas été fier de lui. Commença Kushina. Il a toujours tout fait pour ne jamais être en accord avec les idées de son père. Mais je ne m’attendais pas à ce qu’il aille jusque là… j’ai dû l’accepter parce que c’est mon fils et que rien de ce que j’aurais pu dire aurait changé quelque chose. Evidemment cette nouvelle n’est pas restée discrète. Ça a fait le tour des bureaux. Le fils de la directrice s’est marié dans le plus grand des secrets. C’est une grande nouvelle pour une entreprise comme la mienne. Tout le monde est au courant maintenant et ils sont tous très curieux de vous connaitre. C’est le moment de vous présenter officiellement.

- Je ne pense pas que ce soit une bonne idée. Expliqua Hinata.  Je n’ai pas la même vie que vous. Je ne suis jamais allée à ce genre de soirée.  Je ne sais pas ce que je dois dire, ce que je dois faire et je ne crois pas que vos employés s’attendent à voir une fille comme moi au coté de votre fils.  Pour son bien, il ne vaut mieux pas que j’y aille...

- C’est ça qui vous inquiète ? L’image que les gens auront de vous ? S’étonna Kushina. Vous vous sous-estimez Hinata. Vous êtes une femme belle et intelligente. Je vous assure que celle que je vois tous les jours au travail ne vous arrivent pas à la cheville.  Je suis ravie d’avoir une belle fille comme vous. Je n’ai pas honte et je ne crois pas me tromper en vous disant que Naruto non plus… Ce n’est pas une soirée extraordinaire. Vous ne serez  pas obligé de parler à qui que soit. La seule chose que vous avez à faire c’est rester auprès de votre mari. Profiter du champagne et vous gaver de petit-four.  Ce n’est pas grand chose… Juste quelques heures…. Vous me devez bien ça… 

- Vous y tenez tant que ça… ? 

- Oui, j’y tiens beaucoup. Je ne supporte plus les rumeurs qui gravitent autour de Naruto. Tous les jours ils inventent quelque chose et c’est constamment au sujet de son mariage. Lui il dit que ça ne lui fait rien, mais je suis certaine que ça le touche quand même. Probablement plus que moi. C’est pour cette raison que contrairement à ce que vous avez dit, je pense que pour son bien, sa femme doit l’accompagner. Je veux clore ce sujet définitivement en rendant votre existence réelle aux yeux de tous.

Kushina s’arrêta laissant à Hinata la place pour répondre mais celle-ci resta silencieuse probablement encore en train d’hésiter.

- Vous n’aurez rien à débourser. Je me suis occupée de votre tenue… expliqua Kushina en repensant tout à coup au carton qu’elle avait apporté.

Elle se leva et se précipita vers celui-ci posé par terre à quelques mètres d’elle.  Elle ouvrit le carton et en dévoila le contenu à Hinata qui n’en croyait pas ses yeux. Comme une vendeuse tentant de réussir une transaction, Kushina vanta les mérites de la robe qu’elle sortit et  la déploya devant la jeune femme. Celle-ci découvrit une robe noir et longue fait d’un tissue léger et volant. Simple et élégante elle n’eut aucun mal à plaire à Hinata. La directrice avait très bien choisit.

- Vous serez magnifique là dedans. Reprit Kushina en plaçant la robe devant la jeune femme. S’il vous plait, faite ça pour lui ! Et après nous serons quitte… 

Face à cette femme si déterminée et convaincante, Hinata finit par accepter. Sa demande partait d’une bonne intention puisqu’elle voulait le bien de son fils. Hinata ne pouvait pas continuer à refuser. Si sa présence suffisait pour venir en aide à Naruto alors elle allait le faire. Ça ne la réjouissait pas du tout mais elle ferait l’effort de l’accompagner et de jouer le rôle de la personne qu’on lui demandait d’être.

Kushina quitta l’appartement soulagée tandis qu’Hinata perdue dans ses pensées s’imaginait déjà ce qui l’attendait vendredi soir. Des tas de monde autour d’elle lui posant des tas de questions et faisant d’elle la principale attraction de la soirée. Voila ce qui l’attendait.  Allait-elle être à la hauteur ?

Les jours passèrent et le jour J arriva bien vite.  Hinata passa ce vendredi-là dans un stress le plus total. Toute la journée elle pensait à cette obligation qui l’attendait. Elle n’avait pas du tout envie d’y aller et appréhendait le temps qu’elle allait devoir passer avec ces gens. Elle pouvait au moins compter sur la présence de Naruto à ses cotés, s’il était disposé à être sympa avec elle. Et puis il y avait aussi Mme Uzumaki, sans oublier qu’elle connaissait au moins un employé, Shikamaru. Celui-ci lui avait assuré qu’il y serait avec Temari. Cette perspective avait rassuré la jeune femme qui pensait qu’avec eux elle se sentirait moins seule.

Même si une soirée exceptionnelle l’attendait, Hinata ne changea pas ses habitudes. Elle devait être prête pour 20h30, ce qui lui laissait suffisamment de temps pour rentrer tranquillement. Contrairement à elle Naruto avait totalement changé ses plans. C’est ce que Tobi et elle constatèrent à leur retour. Les chaussures du jeune homme étaient posées à l’entrée et un bruit de jet d’eau provenant de la salle de bain prouvait qu’il était sous la douche.  Quelques minutes plus tard après avoir salué Naruto qui lui laissait gentiment la salle de bain Hinata commença son relooking. Il était clair qu’elle ne pouvait pas accompagner Naruto si elle restait elle-même.  Elle se devait d’être plus que présentable pour ne pas gâcher l’image que Naruto avait au sein de son entreprise. Elle ne voulait pas non plus que Mme Uzumaki qui avait confiance en elle et l’appréciait en tant que belle fille ait finalement honte d’elle. 

Hinata voulait bien faire et pour y parvenir elle alla même jusqu'à demander conseil auprès d’Hanabi. Celle-ci plus habituée qu’elle aux maquillages et aux paillettes avait accepté de l’aider. Devant le miroir de la salle de bain Hinata repensa à ses conseils avant d’étaler face à elle la palette de maquillage et tout le matériel qui était censé embellir son visage.  Passant un bon moment à se maquiller, se démaquiller et se remaquiller de nouveau la jeune femme se rendit bien vite compte que la présence de sa sœur lui aurait été bénéfique pour cette étape si importante. Elle enfila la robe au dernier moment pour ne pas y faire la moindre tache. Admirant le résultat dans le miroir Hinata eut du mal à se reconnaitre. La robe était absolument sublime. Sa couleur noir lui donnait un air élégant. Mme Uzumaki avait plutôt bien choisit même si la jeune femme n’approuvait pas vraiment le petit coté sexy qu’elle voyait d’elle dans ce reflet.  Pourvue d’une unique bretelle ornée de strass, cette robe laissait une de ses épaules complètement dénudée. C’était plutôt dérangeant. Mais mis à part ce détail la longueur lui allait parfaitement.

 

Habillé d’un costume noir sans cravate, Naruto sortit de sa chambre. Il était presque 20h30, le chauffeur n’allait pas tarder à arriver.  En passant dans le couloir il constata que la jeune femme était encore dans la salle de bain. La porte n’était pas fermée correctement et un filet de lumière en sortait. Que faisait-elle encore là-dedans ? Cela faisait bien une heure, voire plus qu’elle y était entrée. Le jeune homme s’installa sur le canapé et attendit que les minutes passent. La soirée du Seitai Mag de cette année allait être la pire de toute.  Finalement il n’avait pas pu échapper à la présence d’Hinata. Elle avait pourtant refusé d’y venir. Mais voilà que deux jours auparavant sa mère avait débarqué dans son bureau lui affirmant le contraire. La jeune femme avait changé d’avis et acceptait l’invitation pour l’y accompagner. Ce n’était pas une bonne nouvelle. En plus de devoir prendre sur lui pour supporter tous les gens présent ce soir, il allait devoir faire de même avec la jeune femme. Présente à ses cotés du début à la fin, ils allaient jouer la comédie. Cela aurait été tellement plus facile si elle n’avait pas eu à venir. Quelle soirée ennuyeuse !  

La sonnerie de son téléphone interrompit ses pensées. Le chauffeur au bout du fil annonçait son arrivée. Plutôt ravi qu’il soit à l’heure Naruto se leva et se rendit compte que la jeune femme n’avait toujours pas montré le bout de son nez. La lumière était toujours allumée dans la salle de bain donc elle devait encore y être.

- C’est l’heure… s’exclama t-il en poussant aussitôt la porte sans frapper. Le …

Surprit par ce qu’il venait de découvrir derrière cette porte, Naruto laissa sa phrase en suspens. Elle était là face à lui habillée d’une robe noire. Le parfait ensemble que sa mère avait acheté pour eux. Ce n’était pas la première fois qu’il la voyait dans ce genre d’accoutrement mais là le résultat dépassait tout ce qu’il avait pu voir avant. Elle était complètement différente. Même ses cheveux qui étaient d’ordinaire lisses étaient maintenant parsemés de boucles légères donnant à sa coiffure un volume naturel qui lui allait parfaitement. Cette robe dessinait assez bien la silhouette plutôt sexy de la jeune femme. Il ne pouvait pas le nier, elle était magnifique. D’ailleurs cette vision lui en avait fait perdre ses mots.

- Désolée, je n’ai pas vu l’heure passer. Expliqua Hinata face au jeune homme sans réaction. Mais ne vous inquiétez pas je suis prête.

- … Le chauffeur est arrivé… réussit-il à dire après avoir reprit ses esprits. 

- D’accord. Laissez-moi juste quelques secondes et j’arrive. Répondit la jeune femme avant de se tourner vers le miroir. Puis complètement stressée elle reprit en agitant dans ses mains une petite chose blanche que Naruto ne put identifier. J’ai juste un petit problème avec ça. Je ne sais pas du tout où la mettre. Ma sœur me la donner mais elle ne m’a rien dit. Je ne sais pas si je dois le mettre de ce coté ou bien là. Mais c’est peut être mieux ici… 

En voyant la jeune femme s’agiter devant le miroir Naruto comprit son problème et sut de quoi il s’agissait. C’était une petite fleur blanche qu’elle avait en main, probablement une barrette. Et comme elle venait si bien de lui expliquer elle ne parvenait pas à la mettre en place dans ses cheveux.

- Peut-être que je ne devrais pas la mettre ? Se demanda-t-elle… ou alors…

Naruto décrocha complètement à ce moment là.  Il en avait que faire de ses problèmes de femme. Le chauffeur les attendait en bas de l’immeuble, ce n’était plus le moment de se poser des questions. D’ailleurs pourquoi se mettait-elle dans cet état là pour si peu ?  

- On n’a pas le temps pour ça ! S’exclama Naruto avant d’avancer vers elle.

 Il tendit la main vers la jeune femme, lui demandant la fameuse fleur. Celle-ci lui donna l’objet sans opposer de résistance en se demandant quand même ce qu’il allait bien pouvoir en faire. Il fit pivoter la jeune femme sur elle-même et sans réfléchir il planta aussitôt la barrette sur la tête de celle-ci.

- Voilà, c’est réglé. On peut y aller. Fit-il sur son ton habituel avant de tourner les talons.

Hinata jeta un regard vers le miroir. Ce n’était pas si mal ce qu’il avait fait. Il avait même réussi à lui tenir certaines mèches susceptibles de lui tomber sur le visage.  Elle resta telle quelle et rejoignit Naruto qui l’attendait déjà à l’entrée. Puis une petite veste sur les épaules Hinata suivit son mari laissant Tobi pleurer leur départ.

Une très belle voiture était garée dehors. Une véritable voiture de luxe probablement à l’image de la soirée qui l’attendait. Le chauffeur était debout à coté du véhicule et de la porte arrière qu’il avait ouverte. Il salua le couple qui lui rendirent tout deux, puis Naruto s’installa sur la banquette arrière le premier laissant la place pour la jeune femme à coté de lui. Celle-ci l’imita mais par manque de vigilance faillit se retrouver au sol. Il faut dire pour sa défense qu’elle portait au pied des talons de quelques centimètres. Cela faisait des années qu’elle n’avait pas eu l’occasion d’en porter alors sa démarche n’était absolument pas assurée. Grace à la bienveillance et à la réactivité du chauffeur elle évita la honte totale et fut majestueusement rattrapée au vol. Gênée d’être aussi maladroite et débutante dans cet exercice là, la jeune femme remercia le chauffeur qui l’aida à s’installer à coté de son mari.  Sa nervosité venait encore de monter d’un cran, si elle ne faisait pas attention à ses pieds elle allait finir par terre sous les yeux de centaines de témoin. Et ça ne l’aidera pas à se sentir bien. D’ailleurs si c’était le cas, il n’était pas sûr que Naruto apprécie la scène. 

Le trajet s’effectua en silence juste bercé par le son du moteur. Enfin après quelques petits kilomètres, la voiture s’arrêta devant un grand et magnifique hôtel. Le chauffeur sortit du véhicule et invita ses passagers à en descendre à leur tour en ouvrant la porte du coté de la jeune femme. Celle-ci obtempéra aussitôt ouvrant le passage à Naruto qui pu en faire de même. À peine les pieds posés au sol qu’Hinata était déjà les yeux rivés sur l’architecture luxurieuse et grandiose de ce grand hôtel.  Il était absolument magnifique.

- Vous venez ? S’exclama Naruto quelques pas devant elle.

La jeune femme revint aussitôt à la réalité et avec une extrême prudence elle le rejoignit pour marcher à ses cotés. Ils traversèrent un petit hall extérieur en croisant quelques personnes jusqu'à la porte d’entrée où un homme probablement chargé de la sécurité les salua.

- Bonsoir Mr Uzumaki. S’exclama t-il avant de s’adresser ensuite à Hinata. Bonsoir Madame…

Naruto répondit à son tour avant de passer l’immense porte d’entrée. Ils se retrouvèrent dans un grand hall d’entrée encore plus beau que l’extérieur. Naruto commença déjà à croiser des gens qu’il saluait tandis qu’Hinata était plutôt intéressée par la beauté du lieu. Quel luxe ! Elle eut à peine le temps de l’admirer quelques secondes que son stress refit surface lorsqu’elle croisa deux jeunes femmes qui la dévisagèrent. Puis tout à coup elle eut l’impression que les bavardages déjà présents avant leur arrivée s’étaient transformés en chuchotement. D’ailleurs malgré ça elle entendit clairement derrière elle, des nouveaux arrivants s’exprimer. 

- C’est elle ! S’exclama l’un d’entre eux ou plutôt l’une d’entre elle puisque qu’elle reconnut l’intonation d’une voix féminine.  

- C’est sa femme… chuchota une autre.

Pas de doute c’était d’elle qu’il s’agissait. Tous les regards était tournés vers elle, ce n’était pas le moment de faire un faux pas. Continuant à suivre Naruto, la jeune femme croisait des gens qui s’arrêtaient en la voyant ou bien la fixaient avec insistance.   Tout à coup dans un coin elle entendit de nouveau « c’est elle… ».

Elle se tourna sur trois jeunes femmes. L’une d’entre elles baissa les yeux aussitôt pour admirer le verre de champagne qu’elle avait en main tandis qu’une autre s’intéressa tout à coup à un petit garçon qu’elle portait dans ses bras. C’est la troisième qui perturba le plus Hinata. Droite sur ses talons, plus haut que les siens d’ailleurs, elle toisa Hinata.  Après l’avoir clairement dévisagée de haut en bas, elle la fixa avec mépris. Ce ne fut que lorsque l’une de ses amis l’interrompit qu’elle arrêta son petit manège.  Ce regard plus dur que tous ceux qu’elle avait croisé auparavant la déstabilisa complètement. Arrivée en bas de grandes et larges marches d’escaliers qui devaient probablement les mener dans la pièce principale, Hinata s’arrêta.  Naruto toujours un œil sur elle s’en aperçut aussitôt qu’il eut posé un pied sur la seconde marche.

- Qu’est qu’il y a ? Vous avez oubliez quelque chose ? Lui demanda-t-il en restant perché sur sa marche.

- Non… répondit-elle. Mais… je ne me sens pas très bien tout à coup… alors je vais vous attendre dans la voiture.  

- Quoi ? S’étonna Naruto en descendant à sa hauteur.

- Tout le monde me regarde c’est très gênant ! Lui chuchota la jeune femme pour s’expliquer. Je ne sais pas ce que je dois faire et je ne sais pas quoi leur dire, alors il vaut mieux que je vous attende dehors.

- Ce n’est pas vous qu’il regarde, c’est moi. Lui répondit le jeune homme.

- Mais non. Je ne suis pas bête quand même. J’ai bien vue que…

- Chut ! L’interrompit Naruto avant de répéter. Vous avez qu’à vous dire que c’est moi qu’ils regardent. Vous m’accompagnez alors c’est bien normal qu’ils vous regardent aussi… je suis comme vous, moi aussi je n’ai aucune envie d’être ici. Mais on va faire un effort… et puis…

Il hésita quelques secondes et reprit en adoucissant le ton de sa voix.

-… c’est aussi parce que vous êtes jolie… plus jolie que toutes celles qui sont ici…

Très gêné par ses propres mots, Naruto ne pu soutenir le regard d’Hinata trop longtemps. Même s’il pensait ce qu’il avait dit, il avait du mal à l’assumer.

Il ordonna le départ en attrapant la main de la jeune femme pour la poser sur son bras afin qu’elle s’y accroche. Pour être sûr qu’elle ne lui fausse pas compagnie valait mieux qu’il la tienne. Mais c’était aussi pour la soutenir. Oui il avait bien compris que tout le monde était intéressé par l’arrivée de la jeune femme. D’ailleurs pourquoi en faisaient-ils toute une histoire ?  Oui c’était elle, sa femme. Et alors ? Ça ne les regardait pas.

- Suivez-moi… reprit-il en la tirant… et détendez vous un peu. Ce n’est qu’une soirée ridicule.

- Pas pour moi…

Un homme qui les croisa en descendant salua Naruto qui lui rendit en retour avant de reprendre la parole.  

- Vous n’avez pas besoin de parler à qui que ce soit. Contentez vous de les saluer. C’est moi qui m’occupe du reste.

Ils montèrent les dernières marches dans le silence puis Naruto guida sa compagne à droite pour traverser un dernier couloir les amenant enfin à la salle de réception.  Ils ne tardèrent pas à être accueillit par  un serveur leur présentant un plateau remplit de coupe de champagne. Naruto attrapa un verre tandis qu’Hinata qui venait de lâcher le bras de son mari refusa poliment. Avant que l’homme reparte pour continuer son service Naruto l’arrêta et empoigna un autre verre.

- ça vous fera du bien.  Fit-il à la jeune femme en lui donnant.

Celle-ci attrapa le verre sans pouvoir donner son avis. Elle avait refusé car elle préférait garder les idées claires pour ne faire aucune erreur. Mais puisqu’elle se voyait contrainte d’en avoir un en main et bien soit. Elle n’avait plus qu’à le boire mais se contenterait seulement de celui-ci.

- Patron ? S’exclama une voix un peu plus loin. Patron ?

Naruto chercha la personne à l’origine de ces appels qu’il avait reconnu sans le moindre problème et le trouva un peu plus loin parmi la foule amassée autours d’une table. C’était Kaito son assistant. Celui-ci se fraya un chemin et arriva vers lui.  

- Venez ! Je voudrais vous présenter ma femme et mon fils. Lui expliqua t-il.  Ils sont venus avec moi cette année.

Il partit tout à coup tout excité dans la direction où se trouvait probablement sa femme. Kaito lui parlait souvent de sa famille. Au point que Naruto savait qu’il avait une femme et un fils de trois ans. Et que depuis quelque mois elle était de nouveau enceinte. Il allait enfin pouvoir lui présenter.

- Vous venez ? Demanda Naruto à la jeune femme avant de suivre Kaito.

Hinata lui emboita le pas et ils arrivèrent assez vite auprès de l’assistant et de sa famille. Celui-ci salua aussitôt Hinata qu’il n’avait pas vu auparavant et présenta la femme qui l’accompagnait. Il était fier de pouvoir enfin le faire. Il fut deux fois plus ravi lorsque son fils fit preuve de politesse en gratifiant Naruto d’un «  bonjour patron » suivi d’un large et mignon sourire. Il faut dire que Kaito avait tout fait pour que leur rencontre soit parfaite. Il avait passé des jours à entrer ces deux mots dans la tête de son fiston au point qu’il appelait maintenant tout le monde de la même façon. Mais le plus important c’était que son patron ait une bonne image de lui et c’était quasiment gagné avec l’intervention du petit. Hinata se contenta de suivre les conseils de Naruto. Elle n’ouvrit la bouche que pour les saluer «  bonsoir, enchantée de vous connaitre », puis elle se tut et écouta Kaito raconter sa vie. Probablement dû à la nervosité celui ci se mit à parler. Principalement des exploits de son fils et de l’attente du bébé. Naruto n’en avait rien à faire évidemment mais il écoutait sagement sans faire  le moindre commentaire.

Ce calvaire ne dura pas très longtemps car une autre de ses employés arriva à eux. Collègue de Kaito et secrétaire personnel de Naruto, Michiru les rejoignit afin de faire la même chose. Accompagnée d’un homme beaucoup plus âgé qu’elle, la jeune femme salua son patron et la femme de celui-ci.  Elle présenta l’homme comme étant son père.

- Enchanté Mr Uzumaki… s’exclama l’homme en serrant avec beaucoup d’énergie la main du jeune homme. Merci d’avoir donné sa chance à ma fille et merci de la supporter…

Gêné par l’enthousiasme de cet homme, Naruto ne répondit pas. Il se contenta de sourire et laissa l’homme saluer Hinata avec la même joie. 

- Je suis ravi qu’elle puisse travailler avec un homme aussi talentueux que vous… reprit ce père très aimant en se tournant de nouveau vers Naruto.  C’est tellement dur de trouver du travail de nos jours alors rentrer dans un telle entreprise c’est une chance pour elle. Je sais qu’elle n’est pas facile mais j’espère que vous pourrez la supporter encore bien longtemps.

- Papa ! Intervint Michiru gênée par les paroles de son père. Arrête…

- Quoi ? Je remercie ton patron comme il se doit. Tu devrais faire de même… répondit celui-ci. C’est grâce à lui que tu es ici. Il t’a évité des années et des années de recherche de travail, il…

- Je sais papa. C’est bon ! Chuchota Michiru.

Naruto était plutôt étonné par ce qu’il entendait. Cet homme faisait des éloges sur lui depuis quelques minutes et pourtant il ne le connaissait absolument pas. Même si dans ses remerciements son intention n’était que de la politesse envers le supérieur de sa fille, Naruto savait qu’il ne méritait rien de cela.  Il était conscient du comportement qu’il avait, avec ceux qui travaillaient tous les jours avec lui. Il savait que le mérite n’était pas pour lui. Il regarda le père et sa fille qui continuaient à se chamailler gentiment et revit tout à coup son père. Pour eux ce genre de situation n’était fait que d’engueulades. S’il n’avait pas été aussi borné peut être qu’eux aussi auraient pu avoir ce genre de rapport.

- C’est moi qui vous remercie… s’exclama Naruto arrêtant l’échange entre les deux protagonistes. Un peu embarrassé par ses paroles et tous les regards tournés vers lui, il continua. Vous pouvez être fier de votre fille... Elle fait du bon travail…

Un large sourire éclaira le visage de l’homme qui se tourna aussitôt vers sa fille. Celle-ci semblait très étonnée et ce n’était pas la seule car Hinata se rappelait très bien de leur première rencontre. La méchanceté qu’il avait eu envers Michiru ce jour là n’était pas en adéquation avec ce qu’il venait de dire. Ou il jouait bien la comédie ou il était devenu quelqu’un d’autre. Michiru savait qu’il n’était plus vraiment le même ces derniers temps mais de là à dire ça d’elle, c’était quand même étonnant. Kaito, quant à lui était plutôt ravi. Un grand sourire aux lèvres, il était deux fois plus fier d’avoir pu présenter ce Naruto à sa femme et non celui qu’Hinata avait connu au début. Son patron s’adoucissait de plus en plus avec tout le monde et c’était une bonne nouvelle.

Le père de Michiru était sur le point de reprendre la parole quand soudain Hinata sentit une pression dans son dos et sans pouvoir y faire quoi que soit elle percuta Naruto. Quelqu’un venait de la bousculer et puisqu’elle n’avait pas prévu la chose le contenu de son verre encore plein de champagne termina sa chute  sur elle et le jeune homme.  Hinata regarda sa main complètement trempée et la chemise de Naruto qui avait pratiquement tout prit. Elle était prête à s’excuser quand une voix l’en empêcha.

- Oups !… s’exclama une voix féminine.

Tout le monde se retourna sur un groupe de jeune femme en train de passer près d’eux. L’une d’entre elles s’était arrêtée. Hinata s’aperçut aussitôt qu’elle la fixait. Elle reconnut la femme qui l’avait marqué lorsqu’ils étaient encore en bas à l’entrée de l’hôtel. Elle la regardait de nouveau avec la même expression, un sourire de sorcière figé sur son visage.

- Je suis navrée. Je ne vous avez pas vu… reprit-elle  avec son air supérieur avant de reprendre aussitôt sa route.

Hinata la regarda partir. Elle avait vraiment un problème celle là. Pourquoi la regardait-elle de cette façon alors  qu’elle ne la connaissait pas ? Et comme si ça ne suffisait pas elle croisa encore quelques regards et entendit à plusieurs reprises encore la même chose «  c’est elle ! ».  Tous les invités parlaient encore  d’elle. Ça recommençait et elle n’allait pas tarder à se sentir mal. 

- Tenez ! S’exclama Michiru arrivant près d’Hinata qui sursauta. Essuyez-vous la main.

Michiru prit le verre et donna une serviette en papier à la jeune femme qui la remercia.

- Je vais vous en chercher un autre. Lui dit-elle en parlant du verre de champagne.

- Oh non merci ça va…

- Heureusement votre jolie robe n’a rien.

Oui c’est vrai, sa robe n’avait rien eu. Elle regarda le tissu sec et se rappela la chemise de Naruto qui n’avait pas eu cette chance. Elle leva aussitôt les yeux vers lui. La femme de Kaito était en train de passer une serviette sur la catastrophe pour essayer d’estomper un maximum.

- C’est bon laissez tomber. Ça va sécher ce n’est pas grave. S’exclama le jeune homme avant de prendre la serviette des mains de la femme. Merci…

- Elle aurait pu faire attention quand même. Intervint le père de Michiru outré par cette scène.

- Elles se posent beaucoup de questions à propos de vous. Expliqua Michiru en s’adressant à Hinata sans faire plus attention aux paroles de son père. Tant qu’elles n’auront pas de réponses elles ne vous laisseront pas tranquille… Est ce que vous voulez que je m’en occupe ? Demanda-t-elle cette fois à Naruto.

- Non, je m’en charge. Lui répondit Naruto. On va aller faire les présentations…

- Vous devriez  commencer par Hakko, la secrétaire de la directrice… Intervint Kaito. Elle se chargera très bien de passer le mot…

Naruto acquiesça. Il avait raison, Hakko était plutôt considérée comme la commère en chef.  Elle était donc la plus à même à faire circuler une information. C’était le moment de tout mettre au clair pour que ces commérages cessent. Michiru et son père profitèrent de cet instant pour prendre congé en veillant bien à saluer une fois de plus ce patron si gentil. D’ailleurs avant de partir Michiru lui donna encore quelques petits conseils. Elle savait ce que ses collègues brulaient d’envie de savoir sur la femme de son patron. Elle pouvait donc au moins l’aider sur ce point là. Quant à Kaito il rejoignit sa femme assise sur une chaise laissant Naruto et sa femme seul. Celui-ci avala la fin de son verre de champagne et se tourna vers Hinata.

- Allons-y ! S’exclama t-il avant d’attraper la main de sa femme. Sentant aussitôt le corps de celle-ci se raidir au contact de sa main il reprit.  Ça vous dérange ? 

- Non, ça va… lui répondit-elle après s’être remise de la surprise de son geste.

- Tant mieux…  Parce que si vous voulez qu’elles nous laissent tranquille on va devoir être crédible.

Il termina sur ces mots et se mit en route entrainant Hinata derrière lui.  Celle-ci aurait tout donné pour disparaitre de cet endroit et Naruto n’était pas loin de penser la même chose. C’était quand même incroyable de devoir faire autant d’effort pour qu’on leur foute la paix. Franchement pourquoi ne s’occupaient-ils pas de leurs affaires au lieu de s’intéresser à sa vie ?

Ils eurent de la chance et trouvèrent Hakko très facilement. Ce fut le début du tour des présentations. Naruto présenta officiellement Hinata et répondit aux interrogations de ces dames sans leur laisser le loisir de poser la moindre question. Michiru et ses conseils lui avaient été d’une grande aide car en quelques phrases la présentation était faite. Comme convenu Hinata resta muette, se contentant seulement de sourire et saluer lorsqu’il le fallait. Puis ils continuèrent leur tour laissant Hakko faire ce dont elle était douée : faire passer le mot. A chaque personne à qui Naruto présentait sa femme il répétait la même chose. Son prénom, comment ils s’étaient rencontrés, où elle travaillait… oui, aussi bizarre que ça puisse paraitre c’était ce genre de chose qui intéressait tout le monde. Des détails plutôt personnels. Pour ça Naruto avait aussitôt improvisé.  Sans trop réfléchir il raconta qu’il s’était rencontré à la salle de sport. C’était la réponse qu’il avait donné à la famille d’Hinata le jour où il les avait rencontrés et c’était plutôt pas mal comme histoire. Puis il avait décidé de dire qu’elle ne travaillait pas. En faite c’était probablement ce que sa vraie compagne ferait s’il en avait une. A quoi ça servait qu’elle travaille avec le bon salaire qu’il ramenait tous les mois?

Ils finirent par un groupe de pipelettes toutes excitées. Hinata reconnut aussitôt la femme qui avait un problème avec elle. Celle qui avait agi bizarrement à deux reprises déjà. Et pour ne pas changer elle était de nouveau en train de la fixer avec un regard toujours aussi mauvais. Pourquoi faisait-elle ça ? Naruto était déjà en plein dans son speech et elle, elle était toujours obnubilée par la jeune femme. Hinata ne comprenait pas. Si son but était de la déstabiliser et bien c’était gagné. Elle n’avait pas besoin d’en faire plus. Hinata essayait de soutenir son regard sans laisser paraitre ses émotions mais elle n’y parvenait pas. C’était trop dur. Elle était probablement devenue toute rouge et son cœur était passé à la vitesse supérieure. Elle avait envie de s’enfuir. Si Naruto ne la tenait pas c’est ce qu’elle aurait fait depuis longtemps.

- Voilà ! Maintenant vous la connaissez. Termina le jeune homme avant de reprendre. On vous laisse. Passez….

- Alors c’est elle ? L’interrompit une voix se détachant du groupe. Tout le monde se retourna vers elle.  Ouah !  On a enfin droit à des présentations.

Hinata faillit perdre son souffle en reconnaissant cette femme. Encore elle… celle qui la perturbait depuis tout à l’heure.

- Enchantée de vous connaitre chère madame ! S’exclama-t-elle en s’approchant de celle-ci. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que je ne m’attendais pas à ça…

Elle pointa Hinata du doigt et fit le geste de parcourir la silhouette de la jeune femme de haut en bas afin de bien faire comprendre de quoi elle parlait. 

- C’est … plutôt banal… reprit-elle comme si elle parlait d’un objet.

En plus du regard haineux de cette femme posé sur elle, Hinata avait maintenant l’impression que tout le monde la regardait de la même façon. Elle n’était pas du tout sur d’elle dans cette tenue et ce que venait de dire cette femme n’était pas là pour l’aider. Elle n’avait pas sa place ici, tout le monde avait dû s’en apercevoir maintenant. Le stress était de plus en plus intense. Elle était certainement devenue toute rouge et des tremblements lui parcouraient le corps. Elle avait vraiment besoin de sortir de là. Soudain la main de Naruto fit pression sur la sienne comme s’il avait senti qu’elle était en panique. Ce simple geste l’apaisa aussitôt. C’était la preuve qu’elle n’était pas seule.

- Calme-toi Kanae ! S’exclama une femme à coté de celle-ci. Je te rappelle que c’est le fils de la directrice.

- Je m’en fiche de ça ! J’ai bien le droit de lui parler. Je m’intéresse à sa femme c’est bien normal. Répondit-elle avant de regarder Naruto. Ce n’est pas la fille d’un riche diplomate. Alors qui est-elle ?

- ça ne te regarde pas. Lui répondit Naruto. Tu en sais suffisamment.

- Tu trouves ?

- Oui. Qu’est ce qui t’arrives ? La questionna Naruto. Ne me dis pas que tu ne t’en es toujours pas remise ?

En entendant ses mots la jeune femme perdit aussitôt son air moqueur. Avait-il touché un point sensible ? Hinata se rendit compte que ces deux là devaient se connaitre plutôt bien pour se parler de la sorte. Que s’était-il passé entre eux?

- Je t’avais dit de passer à autre chose. Quoi ? Tu n’y arrives pas ? C’est pourtant très simple. Moi il m’a fallut que quelques secondes pour t’oublier. Ça prouve que tu es plus que banal, non ?

Le visage de la jeune femme s’était tout à coup refermé. Ce n’était plus la même expression qu’on pouvait y lire. Les paroles du jeune homme l’avaient bien atteint. Les yeux embués de larmes elle était sur le point de pleurer. Sans attendre une seconde de plus elle prit ses jambes à son cou et disparut dans la foule d’invité. Elle n’avait pas été très sympathique depuis le début mais franchement méritait-elle quand même ce genre d’humiliation? Solidarité féminine oblige, toutes ses amies la suivirent. Seule une d’entre elles prit la peine de saluer le couple avant de les quitter. Hinata regarda cette dernière personne disparaitre avant de se tourner vers Naruto.

- Je trouve que vous y êtes allés un peu fort. Lui dit-elle.

- Un peu fort ? C’est tout ce que vous trouvez à dire ?  Il me semble quand même que je viens de prendre votre défense. S’indigna t-il.

- Oui je sais. Merci beaucoup. Mais vous n’aviez pas besoin de lui dire ce genre de chose. Elle est amoureuse de vous ça crève les yeux. C’était juste de la jalousie… Il faut se mettre à sa place. Ça ne doit pas être facile.

Naruto regarda la jeune femme sans savoir quoi dire. Une fois de plus elle avait des reproches à lui faire. Faisait-elle exprès d’être toujours en désaccord avec lui ou étaient-ils trop différent pour être sur la même longueur d’onde ? Il venait quand même de la soutenir et elle avait trouvé le moyen de lui reprocher cette action. 

- Shikamaru ! S’exclama tout à coup la jeune femme le sourire aux lèvres.

Sortit de ses pensées par cette intervention inattendue, Naruto regarda dans la même direction qu’elle et lorsqu’il reconnut leur ami respectif arriver vers eux en compagnie de Temari, il lâcha aussitôt la main de la jeune femme. Il n’était pas question qu’il se fasse des idées en les voyant main dans la main. La jeune femme ne cacha pas sa joie à ses deux amis. C’était un bonheur de voir enfin des visages familiers. Et tandis que Temari faisait des éloges concernant la tenue d’Hinata, les deux autres parlaient déjà travail. Ils passèrent le reste de la soirée ensemble. À part Mme Uzumaki qui les rejoignit afin de les saluer juste avant de faire son discours, plus aucun incident ne vint les interrompre.

Naruto ne tarda pas à vouloir partir. Il attendit que sa mère fasse son discours de remerciement pour prévenir Hinata d’un éventuel départ. Celle-ci accepta avec joie de pouvoir enfin quitter cet endroit.

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales