Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 210 lectures  - 1 commentaire [21 novembre 2021 à 14:54:06]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Marié(e) pour quatre mois.
[Histoire Terminée]
Auteur: croro Vue: 55983
[Publiée le: 2012-05-16]    [Mise à Jour: 2016-02-15]
G  Signaler Général/Romance Commentaires : 247
Description:
A la mort de son père, Naruto Uzumaki est loin d'être dévasté et malheureux. Et pour cause, il va hériter d'une belle somme d'argent. Seulement voilà, son père y a rajouté une condition, il ne touchera cette somme que lorsqu'il sera marié. Lui, il cherche une femme à épouser et il est prêt à y mettre le prix. Elle, elle a besoin d'argent pour aider son père. Cette occasion ne se présentera pas tous les jours.

Tous les personnages sont OOC, couple: Hinata/Naruto
Crédits:
Tous les personnages appartiennent à Masashi Kishimoto
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Premier contact et première colère.

[12641 mots]
Publié le: 2012-06-27
Mis à Jour: 2012-07-02
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Deux jours plus tard, Hinata se retrouva au pied d’un grand immeuble au cœur de Tokyo. Son ami Shikamaru lui avait donné rendez-vous pour aller rencontrer celui qui allait être son futur mari. C’était la première fois qu’elle allait pénétrer au Seitai Mag. Même si elle voyait souvent Shikamaru, elle n’y avait jamais mis les pieds. C’était un autre monde pour elle, trop luxueux. Mais aujourd’hui ce luxe qu’elle ne connaissait pas, allait l’aider à payer quelques factures.

Un groupe de jeunes femmes habillées de beaux tailleurs sortit de l’immeuble. Elles passèrent devant Hinata en faisant claquer leurs talons sur les pavés. Hinata regarda ses pieds, chaussés de simple botte puis elle continua en levant son regard vers sa tenue. Elle avait trouvé cette tunique au fond de ses tiroirs se disant que ça ferait l’affaire pour paraitre bien habillée. Elle y avait ajouté le plus beau de ses pantalons. Y’avait pas photo, dans cette accoutrement elle n’arrivait pas à la cheville de ces femmes.

Après avoir attendue cinq bonnes minutes, Shikamaru la rejoignit. Il invita tout de suite Hinata à le suivre. Il était pressé aujourd’hui, dans trois quarts d’heure, il avait une réunion avec ses rédacteurs. Il n’avait donc pas le temps de flâner.  Il entraina Hinata dans un des ascenseurs et monta au sixième étage.

Hinata appréhendait un peu sa rencontre avec le fameux Naruto. Elle ne s’attendait pas à le rencontrer aussi vite. Elle pensait avoir peut être une semaine voire un mois pour se préparer, se faire à l’idée. Quand elle en avait parlé à Shikamaru, celui-ci lui avait répondu : « Naruto veut que ce soit réglé le plus tôt possible ». Le plus tôt possible ! Ça ressemblait à une réplique d’un enfant gâté. Pressé que le jour de son anniversaire arrive pour avoir des cadeaux. Il était pressé de toucher son héritage. La jeune femme ne connaissait pas toute l’histoire alors elle ne voulait pas le juger sans le connaitre. Peut être avait-il une bonne raison de vouloir son héritage à tout prix. Quitte à se marier avec une inconnue. Ça

C’est en suivant Shikamaru jusqu'à un des nombreux bureaux qui remplissaient cet étage, qu’elle sut qu’une collocation de quatre mois avec un homme comme lui n’allait pas être possible. Shikamaru ne vit pas Michiru la secrétaire de Naruto à son bureau. Il s’approcha de la porte du bureau de son ami.  Michiru était là avec son patron et à entendre le ton qu’employé Naruto pour lui parler quelque chose n’allait pas. Comme d’habitude !!

Derrière Shikamaru, Hinata jeta un coup d’œil à la scène qui se passait devant elle. Il y avait un homme debout derrière son bureau, en face de lui une secrétaire au bord des larmes. Alors c’était lui, son futur mari. Blond, habillé d’un costume noir, chemise blanche sans cravate. C’était un bel homme, oui c’est vrai. Mais à la place du cœur il avait sûrement une pierre. Après de très belles paroles criées à sa secrétaire, il jeta un paquet de feuilles par terre devant elle, lui ordonnant d’aller les refaire. Il avait remarqué la venue de Shikamaru mais n’en fit pas cas et continua de plus belle. Hinata était écœurée de voir ça. Voyant Michiru commençait à ramasser les feuilles au sol. Elle prit l’initiative d’aller l’aider. Sans dire un mot, elle s’abaissa et aida la secrétaire.  Shikamaru regarda cette scène nullement étonné. Quand est ce que Naruto allait respecter le travail des autres ? Michiru remercia Hinata lorsque celle-ci lui tendit les feuilles puis toute deux se relevèrent.

-Je vais vous refaire ces feuilles tout de suite. Lui dit la jeune secrétaire avant de se tourner pour partir vers son bureau.

-Attends !! Il me semblait te l’avoir répété plusieurs fois, dans mon café je veux deux sucres et essaie la prochaine fois de me l’amener chaud. J’en ai ras le bol de boire du jus de chaussette !! Finit-il en lui tendant sa tasse à café.

-Bien monsieur. Michiru attrapa la tasse et s’en alla sans se retourner.

Hinata la regarda partir. Quel salaud ! Comment cela pouvait être possible de travailler pour un homme comme ça ? Comment faisait cette pauvre secrétaire pour le supporter ?

-T’en as mis du temps Shikamaru ça fait quinze minutes que je vous attends ! s’exclama Naruto en se laissant tomber sur son siège. Tu sais pourtant que j’ai horreur d’attendre.

-Je sais c’est justement pour ça que j’ai raté mon bus. J’avais envie de t’entendre crier. Lui répondit Shikamaru. Tu ne vas quand même pas me dire que c’est à cause de ça que tu es en colère ?

-Je me suis levé tôt ce matin, je n’ai pas eu mon quota d’heure de sommeil.

- C’n’est pas en faisant comme ça que tu vas améliorer ton image au magazine.  En plus je suis sûr que Michiru ne méritait pas que tu lui parles sur ce ton.

-Tu dis ça parce que tu n’as pas gouté le café. Si t’avais… la sonnerie du téléphone l’interrompit. Excuses-moi ! fit-il avant de décrocher le combiné et répondit à sa secrétaire.  Passe-le-moi! fit Naruto. Sa secrétaire s’exécuta et lui passa l’appel…qu’est ce que tu fais là-bas ? demanda Naruto à son interlocuteur… je m’en fou que ma mère t’ait dit d’aller dans ce restaurant. C’est moi qui décide, alors tu sors de là et tu vas à l’adresse que je t’ai donné… non j’ai dit que je n’étais pas d’accord avec son choix… oh ! Je te conseille d’arrêter de discuter si tu ne veux pas aller pointer au chômage demain… c’est ça…

Hinata n’en croyait pas ses oreilles. Menacer quelqu’un comme ça, ce n’était pas humain. Cet homme n’avait jamais dû connaitre le chômage. Friqué comme il est il n’avait jamais dû connaitre les difficultés de la vie.  Chercher un travail, peu importe lequel, essuyer des refus. Et lorsque par chance on est embauché, essayer de le garder.  Partir très tôt le matin, travailler toute la journée, rentrer tard le soir pour gagner un salaire de misère. Non,  lui et sa famille n’avaient jamais dû connaitre ça. Il était né avec une cuiller en argent dans la bouche. De bonne famille, il avait déjà une place dans l’entreprise familiale et, étant en plus l’héritier de cette grande entreprise, il devait profiter de son titre. Voilà pourquoi cette menace venant de lui était à prendre au sérieux.

Quel homme horrible ! Dire qu’elle avait accepté d’être sa femme. S’il n’y avait pas tout cet argent en jeu, Hinata aurait tout annulé sur le champ. Mais elle en avait besoin, quitte à supporter un monstre comme lui pendant quatre mois. Qu’est ce que quatre mois dans une vie ? Hinata regarda Shikamaru qui, sentant son regard sur lui, lui rendit. Il comprit à la façon dont elle le regardait qu’elle n’était pas contente.

Naruto conclut son entretien téléphonique et raccrocha.

-Ah ! Ces idiots. Tu vois c’est eux qui me cherchent, j’y peux rien.

-Un de tes rédacteurs ? Le questionna Shikamaru en regardant sa montre. Il lui restait moins d’une demi-heure avant sa réunion.

-Ouais ! Il a du mal à m’obéir cet idiot ! Faut que je parle à ma mère. Elle m’énerve celle-là aussi.

-Bon Naruto, j’ai une réunion tout à l’heure alors il faut que je me dépêche. Shikamaru se tourna vers Hinata. Je te présente Hinata hyuga. Hinata, voici Naruto Uzumaki.

-Enchanté ! lui dit le blond en lui tendant sa main.

 Moi pas ! pensa-t-elle

-Bonjour. Lui dit-elle en retour tout en serrant sa main.

-Je pense que Shikamaru vous à tout expliqué. J’ai besoin d’un mariage pour toucher mon héritage. Je ne vous demande rien d’extraordinaire. Vous devez juste vivre chez moi pendant une durée de quatre mois. À la fin de laquelle vous toucherez la somme de dix millions. Je vous demande seulement de ne pas ébruiter ce détail. Tout le monde est au courant pour le mariage mais pas pour l’argent et je souhaite que ça reste comme ça. Êtes-vous toujours d’accord ?

 -Oui…

-Voici les papiers du mariage, il faut votre signature… là…là…et là. Fit-il en lui tendant un stylo.

Tout était déjà prêt. Cet homme était vraiment pressé. Hinata prit le stylo et s’exécuta.

-Bien ! reprit Naruto. Demain mon assistant les déposera à la mairie. Nous serons officiellement mariés à ce moment-là. Vous dormirez chez moi le soir même.

-Demain ? S’étonna Hinata. Déjà ?

-Oui, plus vite c’est fait plus vite vous serez libérée! Il prit un papier et écrivit quelque chose rapidement. Voici mon adresse, à quelle heure vous pouvez y être ?

-Euh… à … 18 heures…

-Bien, je vous attendrai.

Après leur départ, Naruto paraissait un peu plus joyeux. Il était fier de lui, il allait être bientôt marié et il toucherait enfin son héritage. C’était plaisant d’abattre avec facilité le mur que son père avait dressé entre lui et son héritage. Naruto regarda la feuille où figurait le testament.  Ses yeux s’arrêtèrent sur le dernier passage : la clause. 

- Tu croyais que cette clause allait m’arrêter ? s’exclama t-il à haute voix. Et bien non, je suis plus malin que toi papa. Il froissa la feuille et la jeta à la poubelle. 

Hinata hyuga. Voici le nom de celle qui allait être officiellement sa femme dès le lendemain. Ce n’était pas le genre de femme qu’il ramenait chez lui habituellement mais elle était plutôt pas mal. Shikamaru n’avait pas mentit. Naruto était attiré par les femmes très sexys à demi vêtues ou pas du tout qu’il rencontrait dans les bars spéciaux dont-il était maintenant un client assidu. A chaque fois qu’il allait au bar, il montait à son appartement avec une femme au bras, toujours différentes. Et lorsqu’il ne souhaitait pas sortir, il en appelait une et elle venait aussitôt le satisfaire. Il ne ressentait pas l’envie de se caser une bonne fois pour toute. Il ne connaissait pas cette Hinata mais de ce qu’il avait pu en voir durant cet entretien, c’est qu’elle ne parlait pas beaucoup. Elle n’avait pas l’air embêtante pour un sous.  Peut être même qu’il ne s’apercevrait pas de sa présence durant ces quatre mois.  Pour l’instant tout commençait à merveille pour lui.

 

Le lendemain, munie d’un balai, Hinata nettoyait devant l’entrée de l’auberge. Elle jetait souvent un coup d’œil à sa montre, l’heure du rendez vous à l’appartement de Naruto arrivait a grand pas. Elle avait déjà préparé quelques affaires dans un petit sac. Inutile de faire les valises, ce n’était pas un réel déménagement. Elle avait réfléchi durant toute la journée à la raison qu’elle allait pouvoir donner à son entourage pour son départ soudain.  Elle devait cohabiter avec Naruto, ce qui voulait dire qu’elle devait y dormir obligatoirement. Elle passerait donc ses journées à l’auberge pour aider à la réparation parce que c’était son lieu de travail puis elle rentrerait le soir à l’appartement de Naruto.  Elle avait prévenu  Emiko de son absence en inventant une soudaine fréquentation. Maintenant pour tout le monde, Hinata voyait quelqu’un. Personne ne s’en souciait vraiment, ce n’était pas la première fois que ça arrivait. Elle avait 27 ans, ne multipliait pas les petits amis mais lorsque ça arrivait elle découchait, et passait la nuit chez eux, ce qui était tout à fait normal.

Elle quitta l’auberge à 17h30, muni de son sac et de l’adresse de Naruto. Elle prit le train et rejoignit le centre ville. Après avoir demandé son chemin à un passant sympathique, Hinata arriva devant un petit immeuble très chic de cinq étages. Elle monta les marches jusqu'à la porte d’entrée et chercha le nom de Naruto aux interphones. Elle appuya sur Uzumaki. Puis une voix retentit dans l’interphone et sans laisser le temps à Hinata de se présenter il lui dit :

- 1er étage…  et la porte s’ouvrit.

Ça commençait bien. Monsieur avait l’air fort sympathique, c’était très accueillant.  Après l’entretien Shikamaru avait dit à Hinata qu’elle ne devait pas se fier à l’image qu’il donnait de lui au bureau. Pour excuser le comportement de Naruto, il avait dit :

« Naruto a du mal à s’exprimer en public alors souvent il ne réagit pas comme il faudrait. Ne te fies pas à ce Naruto là. Dans sa vie personnelle il est différent. Laisse-lui une chance. Je suis sûr que tu lui trouveras des qualités après. » 

Voyons si Shikamaru avait raison. Etait-il réellement différent ? Avait-il des qualités derrière ce masque de méchanceté?

Elle monta les marches et arriva au 1er étage. Une porte était grande ouverte, c’était sûrement cette appartement là.  Elle allait toquer pour prévenir de sa présence mais quelqu’un arriva soudain.

- Entrez !

La jeune femme surprise, le salua avec un « bonjour » poli et pénétra dans l’appartement.

 - Vous en avez mis du temps il est 18h10 ! s’exclama son hôte en claquant la porte.

Comme formule de politesse y’avait mieux quand même!

- Désolé, je ne connais pas beaucoup le centre ville. J’étais un peu perdue.

Naruto écouta à peine l’excuse de la jeune femme et commença aussitôt la visite des lieux.

 - Ici, c’est le salon et la cuisine là-bas, fit-il en montrant du doigt. Puis il traversa cette grande pièce et passa une porte. Les chambres sont ici. Hinata le suivit  jusqu’à un grand couloir. De ce coté c’est ma chambre,  fit-il en montrant sa droite. La salle de bain et votre chambre. Fit-il en montrant sa gauche. Puis il se tourna vers elle.  Je sors, voici les clefs de l’appartement, faites comme chez vous.

Il retourna dans le salon, attrapa une veste et sortit en claquant la porte derrière lui. Il avait visiblement autres choses à faire.  Elle profita de son absence pour s’installer tranquillement et se familiariser avec cet appartement. En première lieu elle visita sa chambre. Elle était très spacieuse, possédait un grand lit confortable. Un canapé était installé devant une belle et gigantesque bibliothèque, c’était un petit coin lecture. Hinata était émerveillée devant tous les livres qui remplissaient les étagères. Qui aurait cru que monsieur aimait lire ? Elle aimait beaucoup sa nouvelle chambre et savait déjà ce qu’elle ferait si elle venait à s’ennuyer. Elle déposa ses affaires et continua sa visite. La salle de bain était tout aussi spacieuse. En faite tout était très grand, elle n’avait jamais vu plus bel appartement. La décoration était agréable et pour un appartement d’homme c’était bizarrement très propre. Comme si une femme habitait ici. Un grand canapé installé devant une gigantesque télé trônait dans une moitié du salon, de l’autre une belle cuisine, accompagnée d’un bar et ses chaises. C’était un appartement un peu trop grand pour une personne.

Après cette inspection des lieux, Hinata retourna dans sa chambre et passa un long moment à examiner les bouquins de la bibliothèque. Une heure plus tard, son ventre criant famine elle décida d’aller se préparer quelques choses.  En ouvrant le frigo, le doute se leva, qu’il n’y avait pas l’ombre d’une femme dans cet appartement. Des bières, des pizzas, des plats préparés, voilà ce qui remplissait son frigo.  Il y avait plus de boissons que de nourriture. Ce n’était pas mieux dans les placards, ils étaient pleins de nourritures très « saines ».  Hinata arrêta son choix sur le plat préparé le plus alléchant puis elle s’installa devant la télé et mangea son repas seule.

Enfin c’est ce qu’elle croyait jusqu'au moment où elle entendit quelqu’un respirer bruyamment à coté d’elle. Elle tourna la tête espérant avoir entendu des voix et tomba nez à nez avec un chien. L’apparition soudaine de ce canidé créa un effet de surprise chez la jeune femme qui faillit renverser son assiette en sursautant. Rassurée que le canapé soit sauvé d’une tâche, Hinata tourna de nouveau la tête vers son nouveau compagnon. Elle n’avait pas rêvé. Un chien bien réel était assis à coté du canapé. Très calme, les oreilles dressées et la langue pendante ce grand chien noir et blanc fixé Hinata. Mais que faisait ce chien ici ? D’où sortait-il ? À qui était-il ? Ne sentant aucune agressivité venant de lui, la jeune femme se leva. La porte d’entrée était fermé, il ne venait pas de l’extérieur. Appartenait-il à Naruto ? En tout cas il ne lui en avait pas parlé durant leur bref rencontre quelques heures auparavant. Et elle n’avait pas vu le bout de sa queue pendant sa visite de l’appartement ni même le signe qu’un animal habitait ici, des gamelles par terre, un panier. Non, rien.  Soudain elle se rappela qu’il restait une seule pièce qu’elle n’avait pas visitée : la chambre de monsieur. Elle se dirigea donc vers celle-ci et la trouva ouverte. Le chien qui la suivait y pénétra.

- C’est de là que t’es sorti alors ! lui fit-elle en s’arrêtant au seuil de la porte comme si une barrière interdisant toute présence féminine l’empêchait d’entrer.  Elle ne voulait pas pénétrer dans cette pièce sans y avoir eu l’autorisation. Elle se contenta de jeter un œil d’où elle était. En suivant le chien elle eu la confirmation que c’était ici qu’il était avant de la rejoindre. Un grand coussin était posé à terre ainsi qu’une gamelle d’eau. Pauvre chien, il vivait dans un grand et bel appartement et pourtant son maitre l’enfermait dans la chambre. Ne trouvant rien de mieux ici et voyant que la jeune femme ne venait pas à lui le chien rebroussa chemin et rejoignit Hinata. Alors c’est là, ton petit coin ! lui dit-elle en le caressant. Tu ne devrais pas y retourner ? S’il t’a enfermé là ce n’est sûrement pas pour rien. Elle regarda le chien qui semblait apprécier ses caresses. Tu préfères rester avec moi ?... d’accord, au moins on se tient tout le deux compagnies. Elle retourna vers le salon sans fermer la porte de la chambre pensant qu’elle l’y remettrait avant d’aller se coucher. Elle se réinstalla sur le canapé et offrit son assiette au chien qui se fit une joie de la nettoyer en deux coups de langue. Puis elle continua ses caresses tout en regardant la télévision. Quelques heures plus tard, la fatigue se faisant ressentir Hinata alla se coucher oubliant le chien qui s’était installé dans un coin du salon.

Ce n’est que le lendemain qu’elle se rappela son oubli en voyant le chien allongé à coté d’elle sur le lit. Que faisait-il ici ? Elle se souvenait pourtant avoir fermé la porte de sa chambre. Elle avait tellement bien dormi qu’elle ne l’avait même pas entendu entrer. Vêtue de son pyjama, un pantalon et un tee-shirt large, elle sortit de sa chambre espérant que Naruto n’est pas remarqué l’absence de son chien. La porte de la chambre du jeune homme était fermée. Peut être dormait-il encore ? Elle jeta un œil à sa montre qui affichait huit heures et quart. Sachant qu’aujourd’hui était un jour de semaine, il n’allait sûrement pas tarder à se lever pour aller travailler. Elle pénétra dans le salon le regard attiré par le chien qui semblait très excité près du canapé. Son maitre était là, assis, les bras croisés. Hinata le regarda, il semblait entouré d’une aura noire. Il était en colère, elle avait fait une erreur. Il ne lui restait plus qu’à l’affronter en restant le plus calme possible.  Elle commença par le saluer, en lâchant un petit bonjour. Puis elle se dirigea vers la cuisine pour se servir un verre du jus d’orange qu’elle avait vu la veille dans le frigo.

 

- Je vous accueille chez moi, je vous fais confiance alors qu’on ne se connait pas. Commença t-il sans la saluer. Et vous pour me remercier vous vous permettez d’entrer dans ma chambre. Il se leva et continua en la regardant se servir dans le frigo. Ne savez-vous pas qu’une porte fermée ne vous invite absolument pas à entrer ? 

- Vous m’avez dit de faire comme chez moi. Lui dit-elle en prenant un verre sur l’évier puis elle continua tout en s’installant sur un tabouret devant le bar. Ce que j’ai fait bien sûr. Mais vous pouvez me croire je n’ai pas mis un pied dans votre chambre.

- Vous me prenez pour un con ?

- Absolument pas. Votre chien sait parfaitement ouvrir les portes tout seul, il n’a pas eu besoin de mon aide. Je n’y suis pour rien. D’ailleurs vous ne m’aviez pas dit que vous aviez un chien.

- Vous n’aviez pas besoin de le savoir. Fit-il en prenant ses clefs et sa veste sur le canapé. Même si je vous ai dit que vous étiez ici chez vous, je vous interdis d’entrer dans ma chambre. Et le chien, je vous interdis de le toucher, je suis son maitre je m’en occupe. Il se tourna près à partir. Encore une chose ! Il fouilla dans sa poche et en sortit une petite boite noire. Nous sommes mariés, vous porterez donc cette bague en public. Il déposa la boite sur la table, tourna les talons et partit. Pour bien montrer son mécontentement et pour clôturer en beauté leur échange animé, Naruto claqua la porte en sortant. Elle venait à peine d’arriver et elle l’avait déjà mis en colère. A cause d’un chien, leur cohabitation commençait très mal.

« Quelle galère ! Ça va être dur de communiquer avec lui si je n’arrête pas de faire des bêtises, se dit-elle avant d’ouvrir la boite. Waouh !! Ce n’est pas du toc ça ! » Elle essaya la bague et l’adopta aussitôt. Impossible de ne pas tomber sous le charme de ce bijou. Et elle trouvait sa main particulièrement jolie avec. Ça avait quand même de bon coté de se marier.

 

Plusieurs jours passèrent. Jours pendant lesquels ce nouveau couple marié ne faisait que se croiser. Comme prévu, Hinata passait ses journées à l’auberge. Comme il n’y avait pas grand-chose comme petit déjeuné à l’appartement, elle avait décidé de le prendre à l’auberge avec tout le monde comme au bon vieux temps. Puis elle travaillait toute la journée et rentrait en fin d’après midi avant le repas. Personne ne lui posait la moindre question sur son prétendu petit ami. Hanabi qui était plus susceptible de la questionner était en période de révision. Alors sur ce point-là Hinata était tranquille pour un moment. Le travail à l’auberge avançait à petit pas, la chaleur qui commençait à arriver, freinait les réparations. Pour couronner le tout, son père faiblissait de jour en jour mais ne se ménageait pas pour autant. C’était dur mais il fallait terminer tout ça pour pouvoir rouvrir au plus vite.

Le soir à l’appartement Hinata se faisait à manger et passait le repas seule avec le chien. Naruto rentrait des fois plus tôt que d’habitude mais il passait en coup de vent dans le salon. Il prenait une douche puis s’enfermait dans sa chambre et ne se montrait plus jusqu’au lendemain mais Hinata ne le voyait pas car il partait avant qu’elle soit réveillée. Shikamaru lui avait dit qu’il n’était pas souvent au bureau et qu’il s’inventait un planning à sa guise. Alors pourquoi ne le voyait-elle pas plus souvent à l’appartement ? Ou passait-il ses journées ainsi qu’une bonne partie de la nuit ?

Même le samedi qui était pourtant le début du week-end, elle ne le voyait pas. Ce jour-là, elle n’avait pas mis les pieds à l’auberge car le travail avait subitement était arrêté par manque de matériel. Ils étaient donc en pause tout le week-end attendant la livraison pour le lundi. Ça permettait au moins à Mr hyuga et les autres de se reposer un peu. Emiko avait dit à Hinata de profiter de son weekend avec son petit ami. C’est ce qu’Hinata voulait faire. Ces deux jours allaient lui permettre de voir Naruto plus longtemps pour ainsi discuter avec lui, apprendre à le connaitre pour pouvoir améliorer leur relation car l’ambiance à l’appartement était tendue. Quand ils étaient dans la même pièce plus de cinq minutes, ils ne s’adressaient même pas la parole. Hinata ne voulait pas l’énerver alors elle ne disait rien et attendait qu’il lui parle mais il faisait comme si elle n’existait pas. Hinata commençait à en avoir marre, d’autant plus qu’elle se prenait des vents lorsqu’elle le saluait. Ça n’était plus supportable. Il fallait que ça change. Il était midi, ce samedi-là. Naruto était dans sa chambre, elle en était sûre parce que ses chaussures était à l’entrée et elle avait entendu du bruit dans sa chambre. Le chien étant avec elle, ça ne pouvait être que lui. Elle avait donc eu l’idée de faire le déjeuné et de l’inviter à le partager avec elle. Elle réussit avec le peu de chose qu’elle trouva au congélateur à faire quelque chose de mangeable. Sérieusement ce frigo avait vraiment besoin d’être rempli par une femme. Il était quand même temps qu’elle aille faire les courses, c’était même urgent. 

Elle frappa à la porte de la chambre du jeune homme et attendit qu’on l’invite à l’ouvrir. Mais elle n’eut aucune réponse. Elle frappa encore plusieurs fois, décidée à ne pas abandonner même si c ‘était fort probable qu’elle se prenne un vent une fois de plus. Toujours aucune réponse. Il semblait faire le mort.

- Naruto ? S’exclama-t-elle. Désolé de vous déranger mais j’ai une question à vous poser. Est-ce que vous pouvez ouvrir la porte, sil vous plait ? … je sais que vous êtes là, vos chaussures sont à l’entrée ! Elle attendit quelques secondes et enfin des mouvements derrière la porte l’informa qu’il allait enfin l’ouvrir. Mais ce n’est pas Naruto qui apparut derrière la porte, ce fut une jeune femme à moitié vêtue.  Hinata qui était sur le point de parler s’arrêta nette lorsqu’elle s’aperçut que cette personne n’était pas celle qu’elle s’attendait à voir. Surprise, elle ne put ouvrir la bouche et continuer sur sa lancée. Elle ne savait pas quoi dire. 

- Oui ? Vous voulez quelque chose ? lui demanda la jeune femme…

- Euh… ben… je voulais parler à …

- Vas t’habiller ! C‘est ma colocataire, J’m’en occupe ! l’interrompit Naruto en s’adressant à la jeune femme. Il était seulement vêtu d’un short noir. Torse nu, il se cala à la place de la jeune femme en face d’Hinata… Qu’est ce que vous voulez ?

Hinata ne put s’empêcher de regarder le corps de cet homme qui lui faisait face. Il était particulièrement bien sculpté, qui ne profiterait pas d’une telle vue? Soudain gênée par son comportement, elle le regarda dans les yeux et essaya de ne pas regarder autre part. Au vu de sa tenue légère et de celle de sa compagne qui n’était pas plus couverte, Hinata comprit qu’elle venait de les déranger.

- Rien… ce n’est pas important. Lui répondit-elle. Laissez tomber. Excusez-moi pour le dérangement.

- Vous rigolez ? Je suis là maintenant, alors dites-moi ce que vous voulez ?

Il attendait vraiment une réponse. Est-ce que la proposition qu’elle voulait lui faire n’était pas un peu ridicule maintenant. Partager un repas avec elle ? Un repas qu’elle n’avait sûrement pas réussi en plus. Oui c’était vraiment ridicule ! Il préférait rester dans sa chambre en parfaite compagnie à faire je sais quoi avec elle. C’était évident, là elle allait se prendre un énorme vent. Impossible de poser cette question. Mais il lui fallait quand même trouver une excuse.

- Euh… comme je n’ai rien à faire aujourd’hui… je me disais que je pouvais aller faire quelques courses pour remplir le frigo ?

- Et ? Vous avez besoin de moi ?

- Non, juste un peu d’argent.

Il disparut quelques petites secondes et réapparut avec un porte-monnaie en main. Il en sortit plusieurs billets. Hinata n’en avait jamais vu autant.  

- Voilà ! J’ai ça. fit-il en lui montrant les billets. Vous en aurez assez ?

- oui !  Y’a même un peu trop.

Il remit les billets en place et lui donna le porte-monnaie puis sans un mot il lui ferma la porte au nez.

Toujours aussi poli ! Elle retourna au salon et regarda la table qu’elle avait dressée et les plats qu’elle s’était donné du mal à faire. Elle était dégoutée. Elle s’attendait à un refus mais pas vraiment à la scène qu’elle venait de vivre. Comment avait-elle fait pour ne pas les entendre cette nuit ?  Il est vrai qu’elle dormait tellement bien la nuit qu’elle entendait que rarement Naruto rentrer mais là, il n’avait pas été seul et pourtant il était resté aussi discret que d’ordinaire.

- Me voila mariée depuis quelques jours et mon mari me trompe déjà… fit-elle à voix haute en s’adressant au chien qui n’était pas vraiment de bon conseil. Tu t’en fou toi ! … ouais… ben moi… en faite je ne sais pas…

C’est vrai elle ne savait pas quoi penser de ça. D’un coté elle était un peu choquée et étonnée. Elle n’avait pas envisagé la possibilité de croiser une femme dans cet appartement. Même si la bague qu’elle portait n’était pas d’un vrai mariage,  il pouvait quand même attendre la fin du contrat avant de reprendre sa vie normale. D’un autre coté il avait raison de profiter si quatre mois sans activité lui paraissaient trop longs. Mais la moindre des choses serait de faire ce genre d’affaire autre part que dans l’appartement, ne serait-ce que par respect pour elle. Il y avait quand même un point positif. Auprès de cette jeune femme, il avait fait passer Hinata pour sa colocataire. C’était moins humiliant que d’être une femme trompée.

Déçue Hinata en perdit l’appétit. Elle vida tous les plats à la poubelle et rangea la table. Puis n’ayant plus aucune envie de rester là une minute de plus elle décida  de sortir prendre l’air et ainsi aller faire quelques achats. Elle mit le porte-monnaie dans sa poche, prit son sac, ses clefs et se dirigea vers la porte. Soudain le chien déboula devant elle et se cala devant la porte. Il avait ce qui ressemblait à une laisse dans sa gueule.

- Quoi ? Tu veux m’accompagner ? Hinata regarda en direction des chambres. Naruto allait sûrement rester là-dedans une bonne partie de la journée. Ce pauvre chien avait envie de sortir. C’est d’accord, tu viens avec moi. J’en assumerai les conséquences si monsieur n’est pas content. Lui dit-elle en lui mettant le collier qui était accroché au bout de la laisse. Puis après un dernier regard vers la chambre, elle ouvrit la porte. Elle descendit l’étage et sortie dans la rue. Elle passa devant un SDF assis à même le sol à l’entrée de l’immeuble un petit gobelet devant lui attendant une pièce. Elle avait l’habitude d’en voir, il y en avait partout et à chaque fois elle ne pouvait rien donner car elle n’avait pas plus d’argent qu’eux sur elle. Tout à coup elle s’arrêta net, étranglé par sa laisse, le chien ne put qu’en faire de même. Aujourd’hui c’était différent elle avait de l’argent. Elle avait un porte-monnaie plein à craquer, autant en profiter pour une fois qu’elle pouvait faire une bonne action. Y ‘avait tellement de billets que Naruto n’avait pas dû les compter. Si un billet venait à disparaitre maintenant, il ne le remarquerait pas. Elle prit un billet, fit demi tour et le déposa dans le gobelet du SDF. Celui-ci en voyant la somme inscrite sur ce billet, la regarda et la remercia aussitôt.

- Merci mademoiselle, c’est très gentil.

- C’est rien ! Lui répondit-elle avant de partir aussitôt tirée par le chien heureux d’être en semi-liberté.

Donner un petit quelque chose à ceux qui n’ont rien. Quel beau geste ! Hinata partit le cœur léger, cette bonne action avait effacé sa mauvaise humeur.  La jeune femme eut du mal à suivre le chien. Elle n’avait pas l’habitude de promener un chien en laisse et même si celui-ci était tout ce qu’il y a de plus gentil, elle avait du mal à le tenir. Il était très vif et n’avait qu’une seule envie : courir. La soif de liberté probablement. Etre enfermé entre les quatre murs de l’appartement ne devait pas être plaisant. D’ailleurs quand est ce que monsieur trouvait le temps de s’occuper de lui ? S’il rentrait toujours à pas d’heure et qu’il était rarement présent à son appartement, où trouvait-il quelques minutes pour le sortir ?

 

- Je vais prendre une douche ! s’exclama une jeune femme en regardant son compagnon de nuit assis sur le bord de la fenêtre de sa chambre. Tu as une serviette ? Les deux mains sur les hanches, elle attendit une réponse du jeune homme qui ne semblait nullement intéressé par ce qu’elle disait.

C’est une autre jeune femme en bas de l’immeuble qui avait la chance d’avoir toute son attention. Il avait les yeux rivés sur elle. Ce n’était pas qu’il la trouvait particulièrement attirante, non. Il avait tout ce qu’il fallait autour de lui pour le satisfaire, alors regarder cette femme à allure de paysanne ne lui faisait absolument rien. En faite elle avait en sa compagnie un animal qu’il connaissait que trop bien et qui n’avait strictement rien à faire avec elle.

Mais pour qui se prenait-elle ?  Est-ce qu’elle était bête ou le faisait-elle exprès ? Il avait été clair à propos de ce chien, alors qu’est ce qu’elle n’avait pas compris ?

- C’est ta colocataire ? remarqua la jeune femme qui venait de se placer à coté de lui. Et bien, qu’est ce qui se passe ?

- Rien, lui répondit-il. Qu’est ce que tu veux ?

-  Une serviette, je vais prendre une douche.

- Il doit y en avoir dans la salle de bain.

Voyant que son compagnon n’en avait que faire de ses besoins, la jeune femme partit dans la salle de bain laissant celui-ci seul devant sa fenêtre à contempler la rue. La voleuse de chien n’était plus là. Il l’avait vu partir tirée par le chien, probablement vers un supermarché. Il enfila un pantalon, boutonna une chemise. Puis enfin prêt, il s’allongea sur son lit pour attendre sa compagne qui prenait son temps sous la douche. Dix à quinze minutes plus tard, la jeune femme montra enfin le bout de son nez. Ce que les femmes pouvaient être longues quand même. Qu’elle besoin avait-elle de se laver tout le temps, c’était le week-end voyons. Autant en profiter.

- C’est bon,  on peut y aller ? demanda Naruto en se redressant.

- Oui, j’ai une faim de loup ! On va manger où ?

Naruto et sa compagne sortirent de l’appartement. C’était une belle journée, il était déjà deux heures de l’après midi. L’heure d’aller remplir son estomac dans un restaurant du coin. Et pour ça, Naruto avait son restaurant favori « chez Ichiraku ». C’était le meilleur restaurant de ramen de la ville, tenu par un homme du nom de Teuchi. Celui-ci connaissait Naruto et avait prit l’habitude de le voir à peu près tous les jours surtout les week-ends. 

Les deux jeunes gens s’installèrent à une table et attendirent qu’Ayame la fille de Teuchi viennent prendre leur commandes. Naruto savait déjà ce qu’il allait prendre quant-à la jeune femme elle parcourut la carte des repas posée sur la table en faisant quelques commentaires. Naruto regardait la rue par la vitre du restaurant, visiblement ennuyé par les remarques inutiles de sa partenaire. Il était fatigué, fatigué de ne rien faire et n’avait qu’une seule envie rentrer chez lui, s’affaler sur son lit et dormir jusqu’au lendemain. Il regarda la jeune femme face à lui tout en baillant une troisième fois. La compagnie de cette femme n’était absolument pas intéressante, malheureusement il se devait d’être sympathique avec elle car elle faisait partie de celle dont il avait besoin pour le satisfaire. Lui payer le restaurant ? Y’avait pire quand même !

- Désolé pour cette attente, leur fit une jeune femme en arrivant à leur table. On a un anniversaire aujourd’hui alors c’est la pagaille. Elle sortit un carnet de la poche de son tablier et se prépara à noter. Je vous écoute !

Pas du tout gentleman Naruto répondit en premier.

- Comme d’habitude pour moi, Ayame.

- Pour ne pas changer, un ramen complet pour monsieur ! fit-elle en le notant sur son papier. Puis elle se tourna vers son accompagnatrice. Et vous ?

- Euh… et bien je voudrais quelque chose de pas trop lourd… euh… fit-elle en cherchant sur la carte. Elle n’avait visiblement pas encore fait son choix.

- Ici vous avez les plats les plus légers. Lui dit Ayame pour l’aider. Sans œufs ni viandes. Vous avez par exemple…

Naruto laissa les jeunes femmes converser et préféra reporter son attention sur l’extérieur nullement curieux de savoir ce qu’elle allait enfin choisir. Il balaya la rue des yeux et s’arrêta sur un attroupement de personne très agité devant le parc en face du restaurant. Qu’est ce qui se passait ? Il fixa la scène et les protagonistes pour connaitre l’origine de ce remue-ménage. Quand soudain il reconnut quelqu’un. Il se redressa aussitôt tout en gardant la scène en vue. Les deux jeunes femmes qui n’avaient visiblement pas encore arrêté un choix de repas se tournèrent vers le jeune homme.

- Naruto ? Qu’est ce qu’il y a ? l’interrogea sa compagne.

- J’ai plus faim. Lui répondit-il en fouillant dans sa poche. Il en sortit un billet et le jeta sur la table. Tiens fais-toi plaisir ! Puis il se dirigea aussitôt vers la sortie.

- Attend Naruto ! Pour ce soir tu vas…

Naruto ne daigna même pas s’arrêter pour l’écouter, il continua d’avancer vers l’agitation du parc.  Sans le vouloir il venait de retrouver la voleuse de chien. Et oui, la cause de cette soudaine agitation n’était autre que sa colocataire ou plutôt sa femme. Elle en avait fait qu’à sa tête ignorant l’interdiction de toucher l’animal, elle avait voulu faire sa maline en sortant le chien mais elle ne savait même pas comment faire. Quelle incapable ! Quelle idiote ! Depuis le premier jour de son arrivée dans sa vie il avait décidé de l’ignorer, de vivre ces quatre mois comme si elle n’était pas là. Cette première semaine, il avait réussi à l’oublier. Il ne faisait que la croiser et c’était bien comme ça. Il allait travailler plus souvent au magazine, en faite il y était allé tous les jours pour être le moins souvent à l’appartement.  Mais aujourd’hui elle avait décidé de tout chambouler. Elle était carrément venue le déranger dans sa chambre pour une raison totalement nulle. Puis elle avait pris l’initiative de kidnapper son chien pour finalement lui créer des problèmes au parc avec une bande de drogué. 

À quelques mètres d’eux, Naruto examina la scène. Si tout le monde était si agité et si ça criait un peu partout c’était parce qu’il tentait tous d’aider un gars dans une situation très désagréable. Ce gars en question avait, accroché à ses parties intimes la gueule d’un chien plutôt énervé. Certains de ses collègues essayaient de le faire lâcher prise en le frappant mais le chien n’en avait que faire et préférait augmenter la pression en serrant de plus bel. D’autres criaient sur Hinata en lui ordonnant de faire quelque chose mais n’étant pas sa maîtresse le chien ne l’écoutait pas. Personne n’arrivait à le sauver. Naruto n’avait pas le choix il devait intervenir d’autant plus que voir son chien se prendre des coups ne l’enchantait guère.  Ça le mettait plutôt en rogne. Qu’avait-elle fait pour que son chien soit dans cette situation ? Quelle idiote !! Et pour couronner le tout, Naruto reconnut certains de ses hommes, d’anciennes connaissances de son ancienne vie qu’il s’efforçait d’oublier. Peut être qu’il ne le reconnaitrait pas dans toute cette agitation ? Et même si c’était le cas il ne faisait que passer. Il récupérait son chien et partait aussitôt.

Etant tous très occupés, personne ne remarqua l’arrivée de Naruto. Sans attendre celui-ci cria :

- Tobi !?

A l’entente de ce nom, le chien se figea sans pour autant lâcher sa prise. Les cris s’arrêtèrent. Puis tout le monde se retourna vers la source de cette interruption. Hinata fit de même et sembla étonnée par l’arrivée soudaine de Naruto. A voir le calme qu’il venait de provoquer, elle était quand même contente de le voir.

- Lâche ça, Tobi ! Tout de suite !! Continua Naruto. Le chien ne se le fit pas dire deux fois. Il ouvrit la gueule et libéra l’homme. Celui-ci tomba à terre, gémissant, les deux mains sur ses parties endolories. Rejoint immédiatement par ses potes qui venaient aux nouvelles. Sans bouger Naruto continua : viens, on y va ! Sans rechigner le chien obéit. Son maitre prit en main la laisse qui traînait par terre puis se retourna prêt à partir.

- Et attends !! T’as rien à nous dire ! Lui fit l’un d’eux.

Naruto s’arrêta et se retourna vers lui.

- Quoi ?

- T’excuser, par exemple !

- Je pense que s’il t’a fait ça, c’est qu’il avait une raison. Alors tu ne mérites sûrement pas des excuses !

- Oh ! Tu crois vraiment qu’on va te laisser partir comme ça ?

Soudain quelqu’un à coté de lui, interrompit leur échange.

-  Kitami!? Je sais qui c’est ! … c’est Uzumaki Naruto !

Celui-ci regarda Naruto un peu mieux et le reconnut enfin.

- Naruto ! Dis donc je ne t’avais pas reconnu !  Ça fait un bail qu’on te voit plus… Naruto ne répondit pas et le laissa reprendre la parole. Alors c’est ton chien ?

- Ben ouais, c’est mon chien… ils se regardèrent tous sans dire un mot. Voila, ils venaient tous de le reconnaitre. Aucun d’eux ne prit la parole. Naruto avait l’impression d’être revenu deux ans auparavant. Et bien s’il était aussi craint qu’avant tout était réglé, il n’avait plus rien à faire ici. Bon sur ce, je vous laisse.

- Attends…, tu ne saurais pas où je peux trouver Kizanagi ?

- Non, désolé je donne plus dans ce genre d’affaire. Répondit Naruto avant de se tourner pour partir. Il émit un petit sifflement et son chien le suivit aussitôt.

 

Tous les yeux était fixés sur Naruto. Ça faisait deux ans qu’on ne le voyait plus trainer dans le secteur mais sa réputation était toujours la même. Quand quelqu’un prononçait son nom, il avait toujours peur de le voir surgir devant lui.

- Pourquoi on le laisse partir ? demanda un des hommes.

- T’as pas entendu ? C’est Uzumaki Naruto. Ce mec vaut mieux pas lui chercher des ennuies. Il en a massacré plus d’un…

Hinata n’écouta pas la suite. Elle préféra profiter de cette occasion pour s’éclipser. Elle ramassa son sac et ses sachets de course, puis elle essaya de rattraper Naruto qui avait prit la direction de l’appartement. Après quelques foulées elle réussit à se mettre à sa hauteur lorsque celui-ci s’arrêta pour traverser une rue. Elle put reprendre son souffle, jusqu'à ce que l’autorisation de traverser soit donnée par le feu rouge. Puis elle continua à le suivre en essayant de tenir son rythme. Naruto avait bien remarqué son arrivée mais ne s’y intéressa pas, il continua à faire comme si elle n’existait pas. Malheureusement ça ne dura pas, car Hinata avait bien décidé de ne pas rester discrète. Ils allaient tout deux au même endroit, ils pouvaient bien faire la route ensemble.

- Naruto, vous pouvez ralentir s’il vous plait ?... évidemment Hinata ne vit aucun changement de rythme chez celui-ci. C’était comme si elle n’avait pas parlé.  Les sacs sont assez lourds, ajouta-t-elle espérant l’attendrir, et je commence à fatiguer. Il n’eut pas la réaction attendue. Hinata abandonna et posa les sacs à terre. Une petite pause s’imposait même si pour cela le retour ensemble et l’éventuel première conversation qu’ils auraient pu avoir étaient compromis. Hinata regarda ses mains et les massa. Elle regretta d’avoir fait autant d’achat d’un coup, elle avait surestimé ses capacités sur ce coup là. En faite elle n’avait surtout pas pensé au chemin du retour. Prête à reprendre la route elle se baissa pour empoigner les extrémités des sacs prévues à cet effet. Soudain deux autres mains beaucoup plus rapide qu’elle, se refermèrent sur les poignées. Hinata leva la tête. C’était lui ! Finalement ses paroles l’avaient quand même atteint. Sans attendre, un sac dans chaque main il se retourna et poursuivit sa route.

- Attendez ! cria Hinata en le rattrapant aussitôt.  Laissez-moi en porter un ! Arrivée à sa hauteur, elle tenta de lui en prendre un de force en tirant sur l’un deux. Le jeune homme ne put que s’arrêter et lui lança un regard méchant.

- Vous pleurez, vous m’obligez à vous aider et vous n’êtes toujours pas satisfaite !

- Je vous remercie de me donner un coup de main mais vous n’êtes pas obligé de porter les deux. Je veux me rendre utile moi aussi alors donnez-moi celui là.

 Le regard fixé sur Hinata, Naruto se demandait pourquoi il avait accepté cette femme sous son toit. C’était sûrement la pire emmerdeuse qu’il aurait pu avoir. Qu’avait-il fait pour mériter ça ? Inutile de se battre pour porter un sac et madame semblait être décidée à gagner. Il capitula, lâcha le sac et reprit sa route aussitôt. Contente d’avoir réussi, Hinata le suivit et s’efforça de rester à sa hauteur.

- Pour votre gouverne, je n’ai pas pleuré. Je faisais seulement appel à votre gentillesse pour m’attendre.

 Le jeune homme n’ouvrit pas la bouche il se contenta de poursuivre sa route. Ça n’allait pas être facile de converser avec lui. Hinata continua quand même quitte à faire un monologue. Au moins cela permettrait de détendre l’atmosphère souvent irrespirable à coté de lui. Elle décida de reparler du problème qu’ils avaient eu précédemment avec le chien. 

- On peut dire que vous êtes arrivé à temps tout à l’heure. Sans votre intervention je n’aurais jamais réussi à arrêter le chien. Malgré le manque de réaction du jeune homme, Hinata enchaina. S’il a fait ça c’était pour me défendre, il a cru qu’ils allaient me faire du mal. Alors il lui a sauté dessus. Vous pouvez être fier de lui… au faite je vous ai entendu le nommer tout à l’heure mais je ne me souviens pas… c’est quoi son nom ?

La langue du jeune homme se délia enfin.

- Ça ne vous regarde pas.

- J’habite avec vous deux maintenant, alors ça me regarde quand même un peu…  j’aimerais pouvoir le nommer moi aussi, j’en ai marre de l’appeler « le chien »… alors c’est quoi ?

- Tobi…

- Tobi ! Répéta- t’elle.

 

Ce fut leur dernier mot, Hinata n’avait pas d’autres idées pour le faire parler et finalement elle avait quand même réussi à lui soutirer quelques mots. Arrivé à l’appartement, Naruto s’enferma dans sa chambre et s’adonna à son activité favorite nullement fatigante. Il dormit toute la journée, montrait le bout de son nez de temps en temps pour boire un coup ou grignoter quelque chose avant de retourner se coucher. Quant-à Hinata, elle s’installa dans sa chambre et continua son exploration des livres que contenait la bibliothèque. Le soir pour le repas, Hinata ne prit pas la peine d’en faire un. Elle grignota par ci par là, puis s’installa sur le canapé du salon prête à passer une soirée télé solo. Elle commençait à pianoter sur la télécommande à la recherche d’un film ou d’une émission intéressante qui pourraient combler sa nuit. Passant les chaines les unes après les autres, Hinata commençait à désespérer, les programmes du samedi soir n’étaient pas super. Tout à coup dans sa poche son téléphone sonna. Le prénom de Shikamaru s’afficha, elle décrocha d’une main et continua, tout en parlant à son ami, son exploration des chaines. Shikamaru voulait sûrement savoir comment se passait sa cohabition avec Naruto.  Apprenant que son ami était devant la télévision et qu’elle ne prévoyait rien d’autre pour la soirée, Shikamaru lui proposa de le rejoindre en ville dans un bar.

- Temari et moi on est au resto pour l’instant. Je te laisse une heure pour te préparer et on passe te chercher,  avait-il dit.

Hinata accepta avec joie. Cette soirée avec eux allait lui changer les idées. Elle ne connaissait pas trop la ville alors c’était l’occasion de l’explorer la nuit. Elle partit aussitôt dans sa chambre chercher une tenue adéquate puis elle entra dans la salle de bain et prit une douche. Une vingtaine de minutes plus tard, Hinata frictionnait ses cheveux mouillés avec une petite serviette afin de les sécher. Il lui restait une petite demi-heure avant l’arrivée de son ami. Dans sa chambre devant un grand miroir près du lit, Hinata se demandait ce qu’elle allait pouvoir bien faire avec ses cheveux. Elle les brossa en essayant de remettre en place sa frange. Elle avait envie de les attacher mais ses quelques tentatives ne furent pas concluantes. Elle opta finalement pour un détaché indiscipliné, cela faisait un peu plus naturel. Elle se regarda une dernière fois de haut en bas. Elle était habillée d’une tunique blanche accompagnée d’une ceinture. Le tout par-dessus une petite jupe légère lui arrivant au dessus des genoux. Il ne lui restait plus qu’à se maquiller un petit peu pour effacer son teint trop pâle.

 

Naruto sortit de sa chambre, histoire de se ravitailler en boisson mais aussi en nourriture. Il ouvrit le frigo et en sortit deux bouteilles de bière qu’il posa sur le bar. Puis il ouvrit son placard préféré mais eu un choc en découvrant ce qu’il contenait. Ses paquets de chips avait disparu remplacés par des boites de céréales, des biscuits en tout genre et des tablettes de chocolat. Un peu sur les nerfs le jeune homme se précipita pour ouvrir un autre placard, des boites de conserve de légumes, des pates, du riz, beaucoup de choses qu’il n’avait pas vu depuis longtemps chez lui. Il continua ses découvertes en ouvrant tous les meubles de sa cuisine. Par chance il retrouva la trace de ses chips dans un placard qu’il n’avait jamais ouvert depuis qu’il habitait ici. Elle avait tout réorganisé sans juger bon de lui demander la permission avant. Qui était le propriétaire de cet appartement ? Elle ou lui ? Qui prenait les décisions ? Elle avait fait les courses, elle avait acheté ce qu’elle voulait et c’était tout à fait normal. Mais de là à prendre l’initiative de changer ses affaires de place. Non ça allait trop loin, Naruto ne pouvait pas laisser faire ça. Cette jeune femme envahissait son espace de jour en jour. Qu’est-ce que ça allait être après ? Elle semblait un peu trop à l’aise à son gout. Encore un peu et sa décoration intérieure allait se teinter de rose. Elle n’allait pas s’en tirer comme ça. Il prit un paquet de chips en main le posa près de ses bières et partit en direction des chambres. Quand soudain un cognement sur la porte d’entrée l’interrompit. Qui cela pouvait bien être ? Il n’attendait personne. Il ouvrit la porte et découvrit Shikamaru.

- Salut ! La porte d’entrée en bas était ouverte je me suis permis de monter. Lui dit-il en pénétrant dans l’appartement sans attendre qu’il l’invite.

- Je t’en prie fais comme chez toi… lui répondit Naruto en fermant la porte derrière lui. Un de plus ou de moins, de toute façon il avait déjà plus l’impression d’être chez lui.  Il marcha vers la cuisine et s’arrêta à coté de ses marchandises sur le bar. Alors, qu’est ce qui t’amène ici?  

-  Je suis venue chercher Hinata ! Elle m’a dit qu’elle faisait rien alors je lui ai proposé d’aller au bar.

- Oh ! s’exclama Naruto étonné mais ravi de cette nouvelle.

- Ça lui fera du bien de sortir un peu pour s’amuser. Alors elle est où ? lui demanda Shikamaru.

- Je suis là Shika !! Cria une voix féminine provenant de la salle de bain.

Le concerné et Naruto se tournèrent vers la source de cet interruption. Hinata venait de faire son apparition. Elle resta sur le pas de la porte.

- J’en ai encore pour deux minutes, ok ?

- Ouais, mais si Temari n’est pas contente je dirai que c’est de ta faute.

- Ok j’en prends toutes les responsabilités ! Finit-elle avant de partir dans la salle de bain.

Shikamaru sourit en regardant son amie partir. Puis il se tourna vers Naruto. Celui-ci, ses bières et son paquet de chips en main, se dirigeait vers le canapé. Il s’affala dedans et termina son installation en allongeant ses jambes et en les posant sur la table basse.  Enfin à l’aise, il ouvrit une des bouteilles.

- Au faite Naruto, et si tu venais avec nous ? lui fit Shikamaru en le regardant boire une gorgée de bière. Tu as vu comment elle s’est habillée, elle ne passera pas inaperçu. Elle va se faire draguer toute la soirée. Si t’es avec elle ils la laisseront tranquille.

- Oh non merci, je ne voudrais pas gâcher votre soirée entre ami.  

-  Tu fais quelque chose ce soir ?

- J’ai la flemme de sortir. Je comptais aller me recoucher et hiberner jusqu'à demain matin. Mais finalement je crois que je vais faire venir des potes ici.

Shikamaru insista encore pour qu’il les accompagne au bar mais celui-ci resta sur sa position en refusant encore et encore.

- Je vais profiter de l’absence féminine de ce soir pour passer une soirée tranquille entre potes. Conclut Naruto. C’est quand même mieux sans femme !

Il eut à peine fini sa phrase qu’Hinata apparut dans le salon. Elle prit la parole aussitôt car elle venait d’entendre la fin de leur échange.

-  Si ma présence vous gênait à ce point, pourquoi ne me l’avez-vous pas dit ?  Je serais sortie et je vous aurez laissé l’appartement.

-  Vous auriez fait ça ? lui fit le jeune homme

-  Oui ! lui répondit-elle en haussant le ton.  Nous sommes colocataires et vous avez le droit de passer des soirées avec vos amis. J’aurais respecté ça !

-  Vous mentez ! Vous auriez sûrement tout fait pour me faire chier.

- Comment pouvez-vous dire ça ? Vous ne me connaissez pas !

- Comment je peux dire ça ? répéta Naruto en se levant du canapé.

Shikamaru prit ce geste pour une menace et ayant peur que Naruto devienne tout à coup violent, décida d’intervenir avant que celui-ci fasse ou dise quoi que ce soit d’autre.

- Ça suffit Naruto ! Il se plaça devant lui pour lui barrer la route.

Mais Naruto ne fit pas cas des ordres de son ami et continua.

- Ça fait une semaine que vous êtes là et vous m’avez déjà pris la tête plus d’une fois.

Hinata ne put s’empêcher de répondre aussitôt.

- Quoi ? C’est vous qui avez un problème avec moi. Je n’ai rien fait.

- Rien fait ? Vous voulez que je vous rappelle ce que vous avez fait ?

- Oui, allez-y !

- ÇA  SU- FFIT ! cria l’arbitre au milieu de cette dispute. STOP ! On dirait deux gamins. Bon sang c’est quoi votre problème ?

Naruto et Hinata répondirent en cœur en se pointant du doigt l’un l’autre.

- C’est lui !

- C’est elle !

- Super ! Le problème c’est tous les deux. Et bien vous règlerez ça plus tard. Vous allez vous calmer tous les deux de votre coté. Ça ira mieux demain. On y va Hinata !

Shikamaru prit Hinata par les épaules espérant la faire pivoter sur elle-même mais elle résista et resta le regard fixé sur son ennemi. Tout deux se lancèrent un regard méchant.

- Profitez-en bien ! lui dit Hinata.

- Vous aussi ! répondit Naruto. Et surtout ne rentrez pas trop tôt.

Cette dernière phrase énerva Hinata mais elle ne rajouta rien même si ça la démangeait. Elle sortit de l’appartement aussi vite que possible. Shikamaru jeta un dernier coup d’œil à Naruto avant de suivre Hinata. Une discussion s’imposait entre lui et Naruto mais ça serait pour plus tard.

Quelle sans gène cette femme ! Voila qu’elle l’accusait d’être la source du problème. Quel toupet ! C’était elle son gros problème. Il regrettait que Shikamaru soit intervenu. Sans lui,  il lui aurait dressé une liste bien fournie de ce qu’elle lui avait fait depuis cette semaine passée chez lui.  Si Hinata aujourd’hui était dans son collimateur c’était parce que depuis le début elle n’avait pas suivi ses directives. Naruto n’aimait pas qu’on lui dise quoi faire. Il était lui seul maitre de sa vie. Il prenait les décisions et les conseils des autres n’étaient que rarement suivis. Quand il décidait quelque chose personne ne pouvait l’en dissuader. Il n’en faisait qu’à sa tête et surtout voulait toujours avoir raison.

La signature qu’Hinata avait apposée sur le contrat de mariage était pour lui une promesse d’obéissance. Elle se devait en intégrant son appartement de le respecter et l’écouter. Bien sûr, elle avait fait tout le contraire. Dès le début elle n’avait fait que désobéir. Elle avait envahi son environnement et commencer à chambouler son appartement. Comment allait-il faire pour tenir la période des quatre mois ? En un geste Naruto engloutit sa bière, ce qui permit de le calmer un peu. Puis il en ouvrit une autre, prit son téléphone portable en main et pianota dessus afin de chercher le numéro qu’il souhaitait. Il était temps maintenant de profiter de l’absence de sa colocataire.

 

Shikamaru rattrapa son ami dans la rue. Elle était tellement en colère qu’elle avait descendu les marches à en vitesse folle sans l’attendre. Et pour couronner le tout elle continuait sa route sans même savoir dans qu’elle direction Shikamaru allait l’emmener. Hinata était ailleurs, ses pensées obnubilées par ce qu’elle venait d’apprendre. Il lui avait clairement fait comprendre que sa présence le dérangeait au point de ne pouvoir inviter qui que ce soit chez lui. Etait-elle à ce point repoussante et infréquentable pour qu’il ne veuille pas que ses amis la voient ? Pourquoi ne lui parlait-il pas ? Pourquoi devenir ami avec elle était impossible ? Était-ce à cause de leur vie différente ? Il venait tout d’eux d’un milieu sociale différent, peut-être que c’était ça qui le dérangeait.

Shikamaru aperçut Hinata marcher d’un pas décidé vers je ne sais où. Il soupira. Depuis qu’il la connaissait il ne l’avait jamais vu réagir comme ça avec quelqu’un. Elle avait peut-être exagéré, réagit au quart de tour. Naruto n’avait pas dit ça méchamment. Il avait lâché ses paroles sur le ton de la rigolade. En tout cas Shikamaru l’avait pris comme ça. Mais si son amie avait réagi de cette façon c’est qu’elle avait une raison. Que lui avait-il fait ?

- Hinata !! Cria t-il. Celle-ci se retourna. Je suis garé de l’autre coté !

La jeune femme fit aussitôt demi-tour encore plus agacée.

- Tu m’as menti Shikamaru ! s’exclama t’elle en arrivant à hauteur de celui-ci. Elle s’arrêta devant lui et continua. Il a aucunes qualités. Même si je vais chercher au plus profond je suis sûre qu’il n’en a pas.

- Tu le connais à peine Hinata.  Accueillir une femme sous son toit n’est pas sans conséquences pour un homme, surtout pour lui. Alors, laisse-lui le temps de s’y faire.

- Le temps de s’y faire ? Ça va je ne suis pas invivable quand même ! … enfin je ne crois pas…ajouta-t-elle en baissant le ton. Elle resta silencieuse quelques secondes puis elle reprit … tu penses que c’est moi le problème ?

- J’en sais rien Hina. Ce que je sais pour l’instant c’est que Temari va me faire une scène si on y va pas tout de suite… viens tu nous racontes tout ça autour d’un verre et je pourrais te donner mon avis.

Shikamaru entraina Hinata jusqu'à la voiture où Temari qui faisait preuve d’une grande patience la salua. Elle s’installa sur la banquette arrière et regarda les rues défiler à sa fenêtre. Dix minutes plus tard, très galant Shikamaru tenait la porte d’un bar aux deux jeunes femmes qui l’accompagnaient. Il les laissa s’installer à une table libre et se dirigea vers le bar pour commander leurs boisons. Il revint quelques minutes plus tard avec à ses cotés une serveuse tenant un plateau. 

- Merci Kimi. S’exclama Shikamaru en s’adressant a la serveuse qui venait de décharger le contenu du plateau sur la table. Il tira l’un des tabourets qui entouraient cette table haute et s’installa. Kimi souhaita une bonne soirée aux trois amis avant de repartir vers le bar.

La soirée entre amis commença avec une longue explication de ce qui s’était passé à l’appartement de monsieur Uzumaki depuis l’arrivée d’Hinata. Elle parla de Tobi le chien, du frigo vide, de la mauvaise humeur permanente de son colocataire… de tout ! Du début à aujourd’hui. Temari et Shikamaru écoutaient en faisant de temps en temps quelques commentaires. Sans avoir besoin d’être convaincu Temari se rangea immédiatement du coté d’Hinata. Pour elle son amie avait raison de réagir comme elle le faisait, cet homme odieux ne méritait aucune sympathie venant d’elle.  «  Ne te laisse surtout pas faire ! lui avait-elle dit en donnant son avis. Parles-lui exactement comme il le fait. Il ne te respecte pas, fais de même. » 

De son coté Shikamaru ne savait pas quoi penser. Lequel des deux était le plus fautif ? Aucune idée.  Naruto était finalement fidèle à lui-même. Parole agressive, besoin constant d’avoir raison et de rester supérieur à son interlocuteur. C’était pour lui une façon de garder le contrôle de sa vie.  Normal et tout à fait lui.  Hinata quant à elle, lui répondait sans pour autant en faire trop. D’après ce qu’elle lui avait raconté, Shikamaru pouvait dire que son ami réagissait finalement assez bien face aux attaques de Naruto. Peut être qu’elle allait contribuer à calmer cet homme une bonne fois pour toute.  Shikamaru ne voulait pas prendre le parti de l’un ou de l’autre. Face à Hinata et Temari qui avait visiblement une dent contre Naruto, il ne put rien dire. Il ne voulait pas attirer les foudres de Temari alors il se contenta de promettre a Hinata qu’il aurait une discussion avec lui, lundi au magazine. Il clôtura cette conversation avec ses mots puis passèrent à autres choses. De sujet de conversation en sujet de conversation, de verre en verre, la soirée se passait à merveille. Tellement bien qu’Hinata buvait ses verres d’alcool avec facilité entrainant avec elle Temari. Shikamaru se retrouva vite avec deux folles autour de lui et ses conseils sur l’alcool n’avaient aucun effet sur ses accompagnatrices qui rigolaient pour un rien. Ça leur faisait du bien et s’était lui qui avait le volant au retour. Alors il les laissa s’amuser un peu en les surveillant beaucoup. Il réussit enfin à avoir le contrôle sur sa petite amie lorsque celle-ci  commença à fatiguer. Démunie de ses verres Temari commençait à s’endormir. Elle s’appuya sur Shikamaru et trouva en lui un oreiller tout à fait confortable pour commencer une nuit agréable.

Temari enfin calmée, il ne lui restait plus qu’Hinata. Malheureusement pour lui, celle-ci tenait un peu plus l’alcool et n’avait pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. D’autant plus qu’elle avait trouvé des compagnons plus intéressants que lui au comptoir du bar. Des compagnons qui, chacun à leur tour, lui offraient des verres, ce qui n’arrangeait pas son état. Même dans cette situation Hinata n’avait qu’un prénom à la bouche : Naruto. Elle racontait sa vie à ses hommes qu’elle ne connaissait pas et qui n’en avait rien à faire de ce satané Naruto. Ils l’écoutaient tous espérant chacun pouvoir la ramener chez lui. Shikamaru surveillait tout ça de sa table. Ces hommes n’avaient pas tous les mains dans leurs poches. C’est un geste de l’un deux qui mit fin à sa patience. Il laissa Temari dormir sur la table et alla récupérer son amie. Il réussit tant bien que mal à la ramener jusqu'à sa table puis avec l’aide de Kimi il les installa dans la voiture. Il était temps de ramener ce beau monde.  Sur la route du retour, Temari ronflait sur le siège passager tandis qu’Hinata commençait à se calmer sur la banquette arrière. 

Shikamaru monta le 1 er étage jusqu'à l’appartement de Naruto avec un Hinata à demi-consciente aux bras.

- Hinata t’as les clefs ? lui demanda-t-il devant la porte d’entrée. Il regarda son ami qui semblait réfléchir. Avait-elle ou pas les clefs ? Elle ne semblait pas trouver la réponse. Shikamaru abandonna et tapa à la porte espérant que Naruto n’ait pas changé son programme pour la soirée. Il attendit une petite minute puis la porte s’ouvrit découvrant Naruto, une bouteille à la main. Shikamaru ne lui laissa pas le temps de parler, il prit aussitôt la parole pressé de se débarrasser d’Hinata. Elle a bu un peu trop, je te laisse t’occuper d’elle!

- Quoi ? T’as qu’à le faire toi.

- J’en ai une autre qui m’attend en bas dans le même état. Alors je te confis celle là!

- Lâche-moi Shika ! S’exclama la jeune femme en se libérant. Je peux marcher toute seule maintenant ! Elle s’exécuta sous les yeux de Shikamaru et Naruto. Elle marchait absolument pas droit, se prit la table et quelques chaises à plusieurs reprises avant d’arriver vers le canapé dans l’intention de s’y asseoir. Elle trouva le canapé bien occupé. Trois hommes y étaient déjà installés. Pas prête à changer d’avis et nullement intimidée par ses hommes qui la fixaient, elle continua son action. Elle écrasa quelques pieds au passage en s’excusant et s’incrusta entre deux d’entre eux.

Shikamaru se tourna vers Naruto.

- Tu la mets au lit, c’est tout ce que je te demande. 

- Ça va ! Je vais le faire.     

Shikamaru regarda encore vers Hinata. La laisser ici, comme ça, ne lui plaisait pas. Il connaissait les trois potes de Naruto qui tenaient compagnie à son ami et ça ne le rassurait pas de la laisser avec eux mais Naruto était là et il avait confiance en lui. Alors pas d’inquiétude à avoir.

- Tu ne la laisses pas avec eux ! lui dit-il malgré sa confiance. Et tu poses cette bouteille aussi ! Ce serait bête que tu sois dans le même état qu’elle.

- C’est bon papa ! Tu peux y aller je m’en occupe. Répondit Naruto en fermant la porte derrière Shikamaru.

Mais Shikamaru n’avait pas encore finit ses recommandations. Il bloqua la porte et reprit.

- Et Naruto encore une chose. Ce serait mieux que tu t’habilles !

Naruto baissa les yeux et regarda sa tenue. Il était en short et portait une chemise. Tenue tout à fait normale pour lui. Il comprit ce qui ne plaisait pas à Shikamaru. Aucun bouton n’était attachés. Pour ne pas embêter son ami plus longtemps et pour s’en débarrasser en même temps, Naruto fit preuve pour une fois d’obéissance. Il boutonna sa chemise sous les yeux de son ami.

- Ça va mieux comme ça ?... Allez va t’en ! Je croyais que t’avais autre chose à faire ?

Shikamaru se rappela que sa petite amie était toujours dans la voiture.  Il partit aussitôt sans ajouter un mot, de toute façon tout était dit.

Naruto ferma la porte et retourna au salon rejoindre ses amis.  Il y trouva Hinata une bouteille de bière à la main répétant les prénoms de chacun d’entre eux.

- Choji… Kiba… et … euh… je m’en rappelle plus…

- Sa… commença l’un d’eux pour l’aider.

- …suke !! s’écria-t-elle toute contente. À oui c’est vrai. Sasuke… c’est toi ! fit-elle à celui-ci. Avant de reprendre une gorgée de bière.

Naruto se leva aussitôt du fauteuil dans lequel il venait de s’asseoir.

- Vous ne trouvez pas qu’elle a assez bu ? leur dit-il en prenant la bouteille des mains de la jeune femme qui se reçut un peu de liquide sur elle.

- C’est elle qui  voulait boire ! Lui répondit le dénommé Sasuke.

- Je suis toute mouillée maintenant… leur fit-elle remarquer.

 Naruto éloigna les bouteilles puis il se remit sur son fauteuil. 

- Alors c’est elle ? Franchement tu as abusé dans ta description elle n’est pas si mal. Lui fit son ami Sasuke.

- Plutôt pas mal même ! ajouta Kiba. Je ne vois pas pourquoi tu te plains ?

- C’n’est pas mon genre c’est tout ! Lui répondit-il.

- Ben peut être que tu devrais changer de genre ! Lui conseilla Choji. 

Ils étaient tous les trois très surpris d’apprendre que c’était elle la fameuse Hinata, la mariée pour quatre mois. Naruto s’en était tellement plaint qu’ils s’attendaient à tout sauf à une belle jeune femme. Et c’était bien le cas. Elle était tout à fait au gout de Sasuke qui était heureux aujourd’hui d’être le seul célibataire dans cet appartement. Sans compter Naruto bien sûr.

Hinata laissa tomber la tache mouillée sur sa tunique et interrompit l’échange entre les jeunes hommes.

- Vous savez quoi ? … leur demanda-t-elle. Tous les visages étaient tournés vers elle attendant la suite. Je suis mariée !... on s’aime pas et pourtant on s’est mariés, c’est dingue ?

- Ouais on le sait ! On connait très bien ton mari ! lui répondit Sasuke.

- Vous le connaissez ?...mais  je l’ai dit à personne… ah mince… je crois que je n’aurais pas du parler… chut !!! Faut rien dire … c’est un secret…

- D’accord. On ne le dira à personne. Lui répondit Sasuke. Alors il est comment ton mari ?  Tu le trouves gentil ?

- Sasuke !! S’exclama Naruto visiblement pas d’accord avec le sujet de conversation. 

- Quoi ?  Je veux connaitre son avis !

Hinata ne fit pas attention à eux et commença à répondre. Elle avait tout à coup l’attention de chacun d’eux.

- Il est… il est… prétentieux et méchant… il ne veut pas que je m’occupe de Tobi et … il a jeté le repas que je lui ai fait a la poubelle…

- Il a fait ça ? s’indigna Sasuke en regardant son ami.

- Elle ment… lui dit Naruto pour sa défense. Je ne l’ai jamais vue cuisiner et je n’ai jamais fait ça.

- Jamais ?

- Non, et puis merde j’ai pas à me justifier !

Hinata continua de plus belle comme si elle était en train de converser seul avec Sasuke.

- À chaque fois que je lui parle il m’ignore… comme si j’étais pas là… pourquoi il est si méchant avec moi ? …

- C’est ce que je me demande moi aussi ! lui dit Sasuke en regardant de nouveau son ami.

 - Te fatigues pas, tu n’auras pas de réponse. Lui répondit Naruto.

- Si tout ce qu’elle dit est vrai, t’es vraiment le pire des crétins !

- Peut être que c’est parce que la dernière fois je l’ai dérangé… quand il était avec la fille… reprit Hinata. Sasuke regarda encore Naruto. Celui-ci souffla, il n’avait qu’une envie, la faire taire. Allait-elle étaler sa vie comme ça encore longtemps ?  … alors c’est moi le problème ?… il a raison !… c’est moi le problème… je l’ai dérangé…je suis méchante… peut-être même plus que lui… Hinata commençait visiblement à dire n’importe quoi conséquence de la fatigue qui commençait à se faire sentir.

Sasuke se tourna vers Naruto. Il avait encore quelque chose à dire ou à lui reprocher. Mais Naruto en décida autrement et ne le laissa pas ouvrir la bouche.

- Tais-toi ! lui dit-il en se levant. Elle est bourrée, elle dit que des conneries et maintenant elle va se coucher. Il s’avança vers elle, prêt à la prendre.

 

Sasuke se leva à son tour et proposa de la ramener à sa chambre. Mais Naruto n’était pas d’accord.

- Ne la touche pas je m’en occupe.

- C’est bon, restes là je peux le faire. Insista Sasuke

- Oui c’est ça bien sûr, te laisser dans la chambre d’une femme complètement bourrée.

- Je ne lui ferai rien.

- Laisse tomber, je m’en occupe. C’est ma femme je te rappelle.

- Ouais, quand ça t’arrange !!

Naruto tira Hinata par les bras pour la lever du canapé.

- On va se coucher ? lui demanda-t-elle.

- Oui, on va se coucher. Allez faites un effort et levez vous ! Il la prit sous les épaules et la fit avancer mais elle était tellement fatiguée qu’elle ne tenait plus sur ses jambes. Après quelques pas qui ne leur avaient pas permis d’avancer beaucoup, Naruto décida de prendre une initiative. Il souleva Hinata dans ses bras pour aller plus vite dans la chambre. Il poussa la porte de celle-ci avec son pied et pénétra dans la pièce.

- Waouh !!... vous êtes musclés ! Lui fit remarquer la jeune femme en touchant son bras au niveau de ses biceps. Vous êtes très gentil … mais je peux marcher…

Naruto marcha jusqu’au lit et la posa dessus. Ça y est il avait fait ce qu’il avait promis à Shikamaru et en même temps il s’était enfin débarrassé d’elle. Il se retourna pour partir mais son regard fut attiré par le coin bibliothèque. Il y avait une pile de livre posée à terre et une autre aussi sur le petit canapé à coté. Voilà encore une chose qu’elle touchée sans lui demander. Elle s’attaquait maintenant à sa bibliothèque.

- Quel boulet ! Laissa t-il échapper en se tournant vers elle. Il tomba sur une Hinata dévêtue prête à enlever son soutien gorge. Qu’est-ce-que vous faites ? S’exclama-t-il en empêchant ses yeux de regarder vers le bas.

La jeune femme sursauta et répondit le plus naturellement possible.

- Je vais… me prendre une douche.

- Vous n’allez nulle part, lui dit-il en avançant vers elle.  La douche vous la prendrez demain. Alors remettez-vous ça ! Il prit la tunique qu’elle avait posée sur le lit et la posa sur sa poitrine pour cacher le sous vêtement de la jeune femme qui visiblement le gênait beaucoup.

- C’est mouillé je ne peux pas le remettre.

Cette situation devenait de plus de plus gênante. Il avait beau lutter pour se concentrer sur son visage mais ses yeux redescendaient automatiquement vers le soutien gorge en dentelle de la jeune femme. Il était hors de question pour lui de profiter de cette vue. Ce n’était pas dans ses habitudes de profiter de la faiblesse d’une femme. Elle n’était pas consciente et ce soudain comportement était dû à l’alcool. Il se devait donc de lui couvrir les épaules au plus vite.

Naruto regarda autour de lui à la recherche d’un vêtement qu’elle aurait laissé en évidence mais malheureusement elle était tout son contraire. Il n’y avait absolument rien qui trainait par terre, tout était rangé dans ses meubles. Ne voulant pas fouiller dans ses affaires, Naruto ouvrit un tiroir dans lequel il connaissait le contenu. Des pulls que sa mère ne voulait pas jeter et qu’elle avait rangés dans cette chambre. Il prit le premier de la pile et le donna à la jeune femme.

 -Enfilez ça! Hinata suivit son ordre  et mit le pull avec difficulté. Couchez-vous maintenant! Lui ordonna t-il en la poussant sur le lit. Bonne nuit !

- Attendez…lui dit-elle en attrapant son bras. J’ai oublié de vous dire… la jeune femme commençait à chuchoter comme si des oreilles indiscrètes pouvaient être présentes dans la chambre avec eux. Elle lui fit signe de s’approcher et continua aussi bas que possible. Naruto tendit l’oreille même s’il savait que le contenu de ses paroles n’allait absolument pas l’intéresser. Il est méchant mais… il est mignon… Naruto ouvrit de grands yeux et se redressa tout à coup, faut dire qu’il ne s’attendait pas du tout à ça. Vous lui dites pas que je vous ai dit ça, hein ? … sans attendre de réponse elle se tourna sur le coté. Bonne nuit… euh… je sais plus comment vous vous appelez… Sa… quelque chose… bonne nuit…   elle ferma les yeux, et s’endormit aussitôt.

Naruto n’était pas plus perturbé que ça par ce qu’il venait d’entendre. Il était juste étonné d’entendre ça de la bouche de cette alcoolique après toutes les gentillesses qu’elle avait dites de lui.  Pourquoi cet adjectif ne lui faisait ni chaud ni froid ? Et bien c’était parce qu’il savait pertinemment qu’il plaisait aux femmes. Il se savait beau et avait l’habitude de l’entendre. Finalement cette femme n’était pas différente des autres. Un regard, une parole et elles succombaient toutes et d’après ce qu’elle venait de lui dire, c’était aussi le cas pour elle.  

Sans attendre plus longtemps, il retourna au salon où ses amis l’accueillirent avec quelques réflexions dues au temps qu’il avait mis pour revenir.  Surtout Sasuke qui maintenant n’avait que le prénom d’Hinata dans la bouche. Après une demi-heure à supporter ça, Naruto les chassa de son appartement et termina la soirée sur le canapé avec Tobi et la télé pour seule compagnie.

 

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales