Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019
  • Les meutes
    animal DEBOUT
    Nb de signes : 6 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Demain
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 7 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/10/2019

Studio Infinite

  • ATELIER D’ÉCRITURE : écrire le côté obscur au Comics Corner (10 PLACES) [ Le 01/12/2019]
    Participez à un atelier d'écriture créative au Comics Corner dimanche 1er décembre 2019 pour créer votre personnage avec notre studio infinite !
  •  [ Le Atelier d’écriture : écrire de l’imaginaire à la librairie Le Nuage Vert (COMPLET)]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Maho Gakuen
[Histoire Terminée]
Auteur: aoi-dono Vue: 139953
[Publiée le: 2009-12-19]    [Mise à Jour: 2011-12-17]
13+  Signaler Romance/School-Fic Commentaires : 179
Description:
Maho Gakuen littéralement « école de magie ».

Cette école qui forme les sorciers du pays du feu accueille des élèves pour cinq années.
Elle est constituée de trois maisons où sont répartis les élèves.
Venez suivre les aventures de nos jeunes héros dans cette école.

Couple principal : Naruhina
Couples secondaires : Shikatema, Nejitenten, Kibaino, Sasusaku

Prologue corrigé par milyduchiwa.
Chapitre 1 à 19 et du 37 au 47 corrigés par Baka-sensei.
Crédits:
malgré mes tentatives, les personnage de naruto ne m'appartienne pas. C'est Masashi Kishimoto-sensei qui les possède.
Tout le vocabulaire et autres informations tirés de Harry Potter appartiennent à J. K. Rowling.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Ma fille, une vision horrible et le retour.

[3395 mots]
Publié le: 2011-06-08Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Salut!! j'ai encore tardé, je m'en excuse. j'ai du mal a écrire cette fic en ce moment surement parce qu'elle touche a sa fin et que sa me plomb le moral. C'est ma première fic et j'y travail depuis un an et demi donc je tien a elle. Mais je veux la terminée. alors je vais vous dire bonne lecture.

Chapitre cinquante deux : Ma fille, une vision horrible et le retour.





Temple Hyuga


POV Hinata


Elle se recule et me scrute plus attentivement.

  • Yume ? Retente-je.

Un superbe sourire se dessine sur ses lèvres.

  • Gagné. Et toi tu es ma maman quand elle était plus jeune ?

  • Oui, je vais bientôt avoir dix-huit ans.

  • Comme moi.

J'arrive pas a m'empêcher de la fixer. Elle est tellement belle. Elle a de longs cheveux blond coiffé en deux couettes. Elle porte une veste Kimono a manche courte orange et violet avec un short moulant noir.

  • Je suis jolie, hein ? Lance-t-elle en faisant un tour sur elle même. C'est toi qui me les as faits. Tu as dit que sa me porterais chance pour traverser le temple.

Elle est si joyeuse, un vrais petit rayon de bonheur tout comme son père.

  • J'aurais aimé que Naruto te voit comme sa. Souffle-je sans le faire exprès.

  • C'est qui Naruto ?

  • Ton père, voyons !

  • A non, papa ne s'appelle pas comme sa.

  • Quoi ?! Hurle-je. Mais... Mais...

C'est pas possible ! Il est arrivé quelque chose à Naruto. Je me sens pas bien. Je sens les larmes me monter. Je ne veux pas. Il... il est...

  • Ahhahhahh. S'esclaffe-t-elle subitement. Je rigole, mon papa s'appelle bien Naruto.

  • C'est pas drôle, Yume ! Tu m'as fais peur.

  • Désolé... Lâche-t-elle penaude. Je crois que j'ai passé trop de temps avec Makura.

  • Et s'est qui se Makura ? Fis-je malicieusement.

  • Mon meilleur ami.

  • C'est tout ?

  • Ben oui... Oh tu croyais que... Non, non, il est amoureux de grande sœur. Bon elle en a rien à faire de lui, il n'est qu'un de ses nombreux soupirant. Faut dire aussi qu'elle à pas mal de succès au grand damne de papa. Il a tendance à exagérer quand on parle de garçon ou de potentiel petit ami.



Temple Namikaze


POV Naruto


Pourquoi y a-t-il un griffon ici ? En plus il est énorme ! J'ai pas intérêt a me loupé sinon je suis mort.

  • Petit Namikaze, sort de ta cachette. Résonne la voix grave du gros animal.

  • Je suis pas un Namikaze ! Me lève-je en hurlant énervé.

  • Oh ! Alors sa signifie que je vais pouvoir te croquer. Dit-il se léchant les babines.

Merde ! Je devrais apprendre à me contrôler. Il va me bouffer. Je me retourne et tente de fuir mais il me plaque au sol. Je sens sa grosse patte sur mon dos.

  • Kaze, lâche-le.

J'essaye d'apercevoir la femme qui vient de dire sa mais impossible de bouger.

  • Te mêle pas de sa, Nami ! S'est ma proie. Je vais me régaler.

Je suis mal, très mal. Je peux rien faire.

  • Tu devrais pas faire... Commence la voix féminine.

Aie !!!! Je sens ses griffes pénétrer la peau de mon épaule et s'enfoncer dans ma chair.

« BAM »

  • sa. Finit-elle.

Je sens plus de poids sur mon dos. Je me relève et m'assoie.

  • S'est quoi se bordel ?!!! Grogne férocement le griffon.

  • C'est un Namikaze. Décrète l'inconnu.

Je cherche la personne qui a parlé et vois une femme à la peau bleue, aux cheveux verts et aux yeux noirs. Elle est habillée d'algues. Sa doit être une Océanide.

  • Il a dit qu'il n'en était pas un !! Hurle la bête.

  • Non mais Kaze, tu l'as regardé. Il ressemble trait pour trait au Namikaze. Et puis tu sais très bien qu'ils sont les seuls à pouvoir entrer dans le temple.

  • Alors s'est un menteur !! Gronde-t-il en se lançant sur moi toute griffe dehors.

Sa y est, je vais mourir. Que ?! Le gros griffon vient de valsé par une trombe d'eau envoyer par l'Océanide.

  • Nami !!!! Tu cherche à m'énerver ou quoi ?!

  • Abruti, si je t'avais pas arrêté, tu serais mort. T'as déjà oublié qu'il est un Namikaze et qu'on ne doit en aucun cas faire couler leur sang. T'as eut de la chance que tout à l'heure sa ne t'ai pas tué sur le coup.

  • Grrr... Foutu malédiction. Grogne-t-il en terrassant un arbre d'une de ses pattes.

  • Euh... Fis-je hésitant.

  • Oui, petit Namikaze ?

  • Uzumaki. Gronde-je.

  • Hein ?

  • Uzumaki Naruto, c'est mon nom et pas petit Namikaze. Je n'ai rien avoir avec eux.

  • Oh un rebelle, j'aime sa. Dit-elle en se léchant les lèvres.

Elle se rapproche de moi et d'un coup de griffe, je me retrouve torse nu avec ma veste et mon T-shirt en lambeau a mes pieds. Elle pose ses mains froides sur ma peau.

  • Je suis marié. Crie-je en me reculant pour échappé à son toucher.

Je vois ses lèvres s'étirer en un sourire.

  • Encore mieux, j'ai toujours préféré les hommes avec de l'expérience. M'informa-t-elle en avançant ver moi.

  • J'aime ma femme !

  • Oh mais s'est trop choupinou.

Pourquoi elle est s'arrête pas ? Ah non, me touche pas. Ses deux mains sont sur mes joues et ses lèvres se rapprochent.

  • Je...

Vite, une idée.

  • Vous ne m'attirez pas ! Hurle-je.

  • Sa peut s'arranger. Souffle-t-elle juste avant de coller sa bouche à la mienne.

Mes yeux s’écarquillent de surprise et mon corps est comme statufié, je n'arrive pas à le bouger. Mais je ne peux pas la laisser continuer alors je ferme les yeux pour me concentrer et reprendre l'usage de mon corps. Une fois fait, je la repousse violemment. Je rouvre les yeux et...

  • Hinata ? Lâche-je totalement ébahit de la voir.

Mais qu'est ce qu'elle fait allonger par terre simplement vêtu d'un drap ? Et surtout pourquoi elle fixe son corps comme sa ?

  • Wouh wouh... Canon la fille, il a pas mauvais goût le petit. Balance le griffon assit sur son arrière train tout en matant ma belle brune.

  • Je vous permets pas de reluquer ma femme ! Réplique-je en me plaçant devant elle.

  • Ta femme ?! Laisse-moi rire. Pas vrais, Nami ?

Ah ouais, elle est où celle là encore ?

  • C'est moi que tu cherche ? Me dit-on en m'enlaçant par derrière.

Je tourne la tête et aperçoit de jolie yeux blanc violine me fixer. J'ai une drôle de sensation dans l'estomac comme si quelque chose clochait, comme si s'était faux.

  • Je te plais maintenant ? Me susurre-t-elle en se glissant devant moi.

  • Hein ?

  • Mon corps est-il à ton goût maintenant ?

  • Hinata ?

  • D'une certaine manière.

Ce n'est pas elle, j'en suis sûr. Elle ne se comporterait jamais comme sa. Je l'attrape par les épaules et l'éloigne de moi.

  • Reprend ton apparence. Grogne-je.

  • Pourquoi ? Je sais que je te fais de l'effet comme sa.

  • Je ne coucherais pas avec toi alors reprend ton apparence !

  • Si tu as peur que ton épouse ne l'apprenne, ne t'en fais pas, tout ce qui se passe ici reste ici. Alors elle n'en saura rien.

  • Oui mais moi je le saurais et je refuse de tromper ma femme même avec quelqu'un lui ressemblant dans les moindres détails. Alors reprend ton apparence, s'il te plait.

  • Trop mignon. Lance-t-elle en me tapotant la joue. Ton épouse a vraiment de la chance. Continua-t-elle en reprenant son apparence. J'aurais aimé que Fuu soit comme sa aussi. Finit-elle tristement en s'éloignant.

  • Fuu ?

Un silence de plomb s'installe et je vois bien que je ne serais rien sur ce Fuu.

  • Euh... Si tu veux pas en parler s'est pas grave.

  • Merci. Alors qu'est ce qui t'as fais venir jusqu'à nous ? Demande-t-elle avec un pale sourire.

  • Je suis venu chercher la cape d'invisibilité.

  • Oh !


Temple Hyuga

POV Hinata


J'arrive pas à croire que je vais avoir une petite fille aussi géniale. Elle est si joyeuse. Sa me rend heureuse de savoir que nos enfants serons aussi épanouit.

  • Dis, maman ?

  • Oui.

  • Cette question va te paraître bizarre mais tu peux me donner la date de ton aujourd'hui ?

  • Pourquoi ?

  • Je te le dirais si ce que je pense se confirme.

  • On est le dix septembre.

  • Et tu es bien en cinquième année, s'est sa ?

Où veut-elle en venir exactement ? Est ce que quelque chose va arriver ?

  • Oui. Répondis-je un peu effrayé.

Je vois un magnifique sourire fleurir sur son joli minois. Ensuite elle me saute dans les bras pour me serrer très fort.

  • Yume ? Tu peux...

  • Je suis en toi. Affirme-t-elle en relevant la tête vers moi.

  • Quoi ?!

  • Je suis encore toute petite, même minuscule, mais je suis bien là. Réaffirma-t-elle en posant sa main sur mon ventre après s'être détaché de moi.

Oh mon Dieu ! Elle veut dire que je suis... Ciel ! C'est...

  • Tu es sûr ? Demande-je hésitante.

  • Certaine. Je suis née en début Mars pendant votre cinquième année.

Alors neuf mois avant sa fait... Merde ! Juillet. Mais s'est pas possible, le mois dernier j'ai eu mes règles. Donc voyons voir quand je vais ovuler ? Zut et flûte. Il m'énerve a me faire toujours des gosses quand il faut pas. Tu parles d'une nuit inoubliable, là s'est sûr que je vais pas l'oublier. Tout sa pour profiter du moment présent avant d'aller au temple Namikaze. Pour en profiter, il en a profité.

  • Maman ? Tu es fâché ? Tu... tu ne veux pas de moi ? M'interroge-t-elle avant de se mettre à sangloter.

  • Mais non, ma puce. M'empresse-je de dire en essuyant les vilaines larmes qui perlent au coin de ses yeux. Je t'aime et je ne suis pas en colère contre toi. S'est plutôt contre ton père que j'en ai. C'est... c'est un tel idiot !!!

  • C'est vrai mais tu dis toujours que s'est ce qui fait son charme.

  • J'avoue mais des fois sa me tape sur les nerfs.

  • Tu l'aime ? Tu aime papa plus que tout, n'est ce pas ?

  • Non.

  • Quoi ?!

  • Toi et Ren'aï, je vous aime bien plus. Vous êtes mes enfants chéris.

  • Je crois pas que papa serait content d'entendre sa.

  • Tant pis pour lui.

On rigole toute les deux mais elle s'arrête subitement.

  • Je dois y aller. M'informe-t-elle d'une voix grave.

  • Je comprends. Fis-je déçut que cela s'arrête déjà.

  • Oh, maman, se n'ai pas contre toi. J'adorais continuer à discuter avec toi mais j'ai un mauvais pressentiment.

  • D'accord. Mais j'aimerais savoir juste une chose avant que tu y aille.

  • Oui ? Demande-moi ce que tu veux.

  • Est-ce que... l'une de vous a héritez mes pouvoirs de médium ?

  • Oh, eh bien en fait, grande sœur et moi n'avons qu’une très bonne intuition et des pressentiments mais pas de vision. Par contre Riku lui, il en a.

  • Riku... Souffle-je.

  • Bon, maman j'y vais. Et ne t'en fait pas tout ira bien. Lance-t-elle en se dirigeant vers la porte.

Je n'ai pas le temps de dire quoique se soit qu'elle disparaît et que je me retrouve toute seule. Je pose ma main sur mon ventre.

  • J'ai vraiment hâte de voir ce qui va nous arrivé. Chuchote-je à ma fille.

Je me retourne et sors de la pièce pour voir Byakugan.

  • Alors ? Me demande mon lapin.

  • J'ai vu ma fille.

  • C'est pour sa que tu es si heureuse.

  • Oui. Je suis pressé de rentrer.

  • Finissons-en.

Elle se tourne et j'en fais de même et je vois que toute les portes on disparut et qu'une vient d'apparaitre au milieu de la salle.

  • Je vais continuer seul. Tu peux rentrer maintenant Byakugan. L’informe-je.

  • Tu es sûr ?

  • Oui.

  • Si tu as besoin n’hésite pas à m’appeler. Me dit-elle avant de disparaitre.

Je m'y dirige et souffle un bon coup avant de l'ouvrir. Je ne vois rien derrière. Tout est noir mais j'avance et la porte claque après mon passage. Des torches s'enflamment découvrant un long couloir dans lequel je m'enfonce. Je finis par déboucher dans une grande pièce ovale dont les murs sont en pierre brut et il n'y a aucune fenêtre. Je crois que je suis dans une caverne aménagée. Au fond se trouve un gigantesque sablier au milieu de la pièce une table avec un petit sablier sous une cloche en verre. Je crois que s’est sa qu’il faut que je récupère. Je m’approche et je peux maintenant voir une petite plaque dorée sur le socle où est posé le petit sablier. Il est inscrit :

Le sablier du temps.

Un simple grain de sable peut apporter la plus grande des destructions.

Qu’est ce que sa veux dire ? Il faudra que j’en parle à Kushina quand je serais rentré. Je soulève la cloche et la repose à coté. J’ai un mauvais pressentiment, cet objet me fait peur d’un coup. Mais je tends tout de même la main pour l’attraper.

  • Ah ! Crie-je en ressentant une violente douleur au cœur.


La guerre. La mort. Des centaines de cadavres entassés. Les maisons brulant d’un feu ardent. La chaleur insoutenable. Les flammes dévorant tout sur son passage. Les flammes de l’enfer. Un monde de haine et de sang.


Tout s’efface pour laisser apparaître un nouvel endroit.


Un grand précipice. Un paysage remplit de sable. Des immeubles à moitié ensevelit et complètement détruit. Vide, tout est vide. Aucune âme vivante. Un monde de solitude et de silence.


Attendre. Encore et encore. Il n’y a rien d’autre à faire dans ce lieu maudit. Ici, le temps est notre seul compagnon. Le vent souffle emportant le sable plus loin. Une silhouette translucide apparaît devant moi. Un vieil homme à la barbe blanche aux vêtements couleur sable. Un murmure se fait entendre.

« Un simple grain de sable peut apporter la plus grande des destructions. »


Je reprends conscience. Je suis en sueur, la respiration sifflotant, les genoux a terre, ma main gauche agrippe fermement le bord de la table alors que la droite est tendu devant moi, mes doigts effleurant le bois du petit sablier. Quelle horrible vision ! Je m’assis par terre et reprends mon souffle. Tout ceci ne doit jamais arrivé. Ce monde ne doit jamais connaitre sa.

  • Hélas, c’est inéluctable, ce monde touchera un jour à sa fin. Mais seul les humains déciderons de quand ce temps viendra. Entendis-je en un chuchotement.

Je me tourne dans tout les sens pour voir qui a parlé mais il n’y a personne. Je me relève difficilement, mes jambes tremblent légèrement. Méfiante, j’attrape le petit sablier et le glisse automatiquement dans une de mes poches. Je sens des frissons me parcourir. Cet objet est trop puissant, il ne devrait pas exister. J’ai plus qu’à sortir maintenant. Que… C’est quoi ce tube en verre qui vient d’apparaitre ?

« Swouh » Résonne dans la pièce.

Il vient de s’ouvrir et le mot sorti vient de s’allumer en rouge dedans. C’est trop zarbe. Bon je monte à l’intérieur et sa se referme. Je sens un courant froid et… je me retrouve devant le temple.

  • Hinata ! S’écrie-t-on derrière moi.

Je fais volte face et la personne me prend dans ses bras. Des cheveux rouges…

  • Kushina… Souffle-je.

  • Sa va ? Tu n’as rien ? Me demanda-t-elle affolé.

  • Je vais… bien.

  • T’en mieux. Fit-elle soulagée. S’était pas trop dur ? Tu as récupérer l’objet ?

  • Oui je l’ai.

  • Tu es sûr que sa va ?

  • Oui, je me sens juste lasse, un peu fatigué et…

  • Tu commence à avoir faim, s’est sa ?

  • Oui.

  • Ton père m’a dit ou plutôt grogner, que sa risquait d’arriver. Il m’a expliqué que le temps n’est pas le même dans le temple. Il s’écoule plus lentement et tu ne ressens aucun besoin physionomique comme dormir ou manger. Mais quand tu en sors le corps doit se ré-axer. Donc pour faire simple, tu subis ta semaine d’absence.

  • Une semaine ?! Je suis dedans depuis une semaine ?!

  • S’est sa. Tu veux manger quelques choses ?

  • Non, je veux juste rentrer et voir ma fille.

  • D’accord.

Elle me serre contre elle et nous téléporte directement dans ma chambre à MG. Kushina me lâche et je vois Mito au sol en train de jouer avec Ren’aï. Je suis rentré, je suis enfin a la maison. Mes jambes cèdent et je me retrouve assise par terre. Ma fille relève son joli visage vers moi et un sourire s’épanouit dessus.

  • Mama !! Crie-t-elle en courant du mieux qu’elle peut.

Elle me tombe dans les bras et je la serre. Elle m’a tellement manqué.

  • Mama... dodo... Me dit-elle en se frottant les yeux.

  • Oui, allons dormir.

Je retire mes bras d'autour d'elle, Kushina et Mito viennent m'aider a me relever ainsi qu'à m'installer dans le lit. Ren'ai vient me rejoindre et se love contre moi. La porte se referme sur ma belle-maman qui est partit avec sa fille. Je pose ma main sur la tête de mon adorable petit ange qui dort déjà.

  • Naruto revient nous vite. Murmure-je avant de sombrer dans le sommeil.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales