Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 212 lectures  - 1 commentaire [21 novembre 2021 à 14:54:06]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Love begin with a meet
[Histoire Terminée]
Auteur: lightdance Vue: 17947
[Publiée le: 2015-03-28]    [Mise à Jour: 2015-05-12]
13+  Signaler Général/Romance/Lime Commentaires : 6
Description:
A l’époque, j’étais encore loin de me douter de ce qui allait arriver. Je ne le connaissait absolument pas : Sasuke Uchiwa, le garçon le plus canon de mon lycée. Du haut de son mètre quatre vingt-dix, de ses beaux cheveux bruns, de ses yeux couleur encre et de son sourire ténébreux, il était à l’image de l’homme parfait, du « prince charmant ». Et finalement, je ne savais pas que j’étais si proche de la réalité en pensant cela. Je vais vous racontez notre histoire : une histoire qui nous a rendu plus fort, et qui nous a liée à vie.
Voici le récit d’un amour qui a tenu malgré toutes les épreuves traversées.

Sasu x Saku
Crédits:
Salut tout le monde !!
La fiction est terminée ! J'ai posté tous les chapitres. J'espère que vous avez aimé et à bientôt j'espère !

Les personnages appartiennent tous à Kishimoto !

Merci d'avance et bonne lecture :D
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

XV

[1498 mots]
Publié le: 2015-05-12Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Sakura


Soulagée, je me callais contre lui et fermais les yeux. Je ne voulais pas dormir mais j’aimais être dans ses bras. Un peu plus tard, Sasuke sortit acheter quelque chose à manger car la nourriture fournit par l’hôpital était dégoutante. Je réfléchissais aux excuses que je pouvait formuler à son père lors de notre retour, car c’était de ma faute si Sasuke était resté ici avec moi. Je savais pertinemment que Fugaku allait me rendre responsable de sa décision. Je sortais de mes pensées lorsque j’entendis quelqu’un toquer à la porte.


-Entrez !


Je me figeais en voyant la personne qui se tenait devant moi.


-Bonjour Sakura, je suis désolée de te déranger et j’imagine bien que tu ne t’attendais pas du tout à me voir…

-Que fais-tu ici, Ino ?


L’intéressée de mordit la lèvre inférieure, nerveusement :


-Je suis tellement désolée de t’avoir fais souffrir, commença-t-elle les larmes aux yeux. L’autre soir, je savais que tu nous écoutais Sasuke et moi, alors, j’ai voulu vous séparer encore une fois et ce que j’ai dis à propos de la douche… Elle s’interrompit et rougis. Je ne savais pas que c’était vrai, j’ai dis ça comme ça en espérant avoir deviné quelque chose qui s’était vraiment passé et j’ai eu de la chance d’avoir vu juste.


Je fronçais les sourcils, une boule dans la gorge.


-Sasuke n’a jamais couché avec moi, je te le jure. Je voulais simplement que vous vous disputiez mais je n’avais pas vraiment pensé aux conséquences… J’étais jalouse qu’il t’ai choisie à ma place et maintenant je le regrette. Surtout depuis que tu m’as sauvé la vie ! Tu aurais pu me laisser mourir après tout ce que je t’ai fais subir, mais tu m’as sauvé, alors...

Sa voix se brisa et elle éclata en sanglot. J’étais touchée et je voyais qu’elle était sincère. Je me levais tant bien que mal de mon lit et m’approchais d’elle, puis, je prenais ses mains dans les miennes :


-Ce qui est fait est fait Ino, je ne peux pas t’en vouloir d’avoir aimé Sasuke car j’aurais surement eu la même réaction que toi si j’avais été à ta place. Maintenant, ça n’a plus d’importance, c’est du passé et tu trouveras un homme qui t’aimera et que tu méritera comme il se doit.


Elle releva la tête, sécha ses larmes et m’enlaça doucement.


-Merci, Sakura.


Je tenais de moins en moins sur mes jambes et je voulais m’asseoir mais Ino ne me lâchais plus.

-Qu’est ce que…


Je me retournais vivement et aperçu Sasuke sur le seuil la bouche grande ouverte.


-Ne t’énerve pas ! M‘empressais-je en le voyant s’approcher, le regard noir. Elle est venu s’excuser de tout ce qu’elle à fait, alors je t’en pris, ne te met pas en colère.


Il regarda Ino tout en passant son bras autour de ma taille.


-Vraiment ?

-Ecoute Sasuke, se défendit-elle, je sais que tu me détestes mais je ne suis pas venu pour vous séparer une nouvelle fois. C’est terminé, je ne vous embêterais plus jamais.


Sasuke garda un moment le silence, puis, il me regarda et vit que je ne tenais plus debout : il me prit dans ses bras et me rallongea sur le lit.

-Les médecins ont dit que tu devais rester allongée, me gronda-t-il en me fusillant du regard.

-C’est de ma faute ! Ajouta Ino. Elle s’est levée à cause de moi.


Sasuke se retourna et la toisa :


-Sors de cette chambre.

-Sasuke ! Protestais-je.


Ino baissa la tête. Je ne pouvais pas le laisser la traiter ainsi, même après tout ce qu’elle avait fait.


-Je sais que tout ce qu’elle t’a dit est faux ! Elle me l’a confirmée elle-même. Comprend la : tu n’agirais pas de la même façon si je te quittais pour être avec un autre six mois plus tard ?

Son visage laissa transparaitre de la douleur. J’y suis allée un peu fort … Il s’assit sur le lit et plongea son regard dans le mien :


-Je pense que j’aurais été pire, même… Répondit-il en serrant son tee-shirt à l’endroit où se situait son cœur.


Je prenais donc sa main pour entremêler mes doigts aux siens, puis, je me penchais et déposais un long baiser sur ses lèvres. Ses traits douloureux disparurent pour laissé place à la passion. Il se pencha ensuite vers mon oreille, plaça ma main sur son cœur et me chuchota :


-Ne me redis jamais une chose pareille…


Je relevais la tête et lui caressait la joue de ma main libre.


-Je t’aime, Sasuke.


Je voyais qu’Ino était mal à l’aise, je me redressais et m’écartais un peu de mon homme pour dissiper cette gêne.


-Je te pardonne, Ino, commença Sasuke en se tournant vers elle. Je le fais parce que Sakura a décidé de te laisser une seconde chance, et comme je l’aime, je te laisse une chance aussi. Mais que les choses soient claires : si tu refais encore une seule fois un coup tordu je t’enverrai vivre dans un endroit perdu et tu sais très bien que j’en ai les moyens.


-Oui, je le sais, concéda-t-elle attristée.


Je fusillais Sasuke du regard. Il pouvait tout de même montrer un peu de compassion.

Ino nous laissa seuls tous les deux et j’attaquais le sandwich qu’il m’avait acheté. Il s’assit ensuite sur le lit derrière moi, et je m’installait entre ses jambes, mon dos plaqué contre son torse.


-Tu aurais être compatissant envers Ino, lui reprochais-je.

-Je ne compatirais jamais pour elle, râla-t-il.

-Tu aurais au moins pu lui parler gentiment.

-Tu as failli mourir à cause d’elle ! Elle peut aller se faire voir.

-Sasuke !


Il soupira et enroula ses bras autour de mes hanches.


-Je l’appellerai pour m’excuser, puisque tu y tiens, ronchonna-t-il. Ca te vas ?

-Oui, dis-je en souriant.


Soudain je me raidis.


-Qui a-t-il ? S’inquiéta Sasuke.

-Rien, tout vas bien, mentis-je.

-Sakura… Gronda-t-il.


Je me tournais et le regardais droit dans les yeux :


-J’ai peur de la réaction de ton père lorsque nous rentrerons à San Francisco…


Il prit mon visage entre ses mains et posa son front contre le mien.


-Ne crains rien, il ne s’en prendra pas à toi.

-Tu as désobéis par ma faute, contestais-je.

-Il sait que s’est par amour : il l’a fait lui-même quand il avait mon âge. N’ai pas peur, il ne nous séparera jamais.



Après ma sortie de l’hôpital, nous sommes restés chez ma grand-mère trois semaines, en compagnie de mon père qui nous avait rejoints. Puis, nous avions repris l’avion pour rentrer. En arrivant à l’aéroport, le père de Sasuke était là : ils nous attendait. Mon cœur se serra. Sasuke prit ma main dans la sienne et nous avançâmes vers Fugaku pour l’affronter. Le silence était pesant, personne n’osait parler en premier, alors, je prenais mon courage à deux mains :


-Je suis sincèrement désolée pour ce qui s’est passé, commençais-je nerveuse, c’est de ma faute si Sasuke est resté et qu’il vous à désobéit ! Je sais que vous êtes en colère mais je vous en pris, ne le punissez pas.

-Sakura… Essaya Sasuke.


Mais je ne l’écoutais pas, j’enchainais :


-J’ai besoin de lui plus que n’importe qui d’autre. Je lui paierais des cours de rattrapages si c’est ce que vous désirez mais s’il vous plait, laissez-le près de moi, je l’aime.


Son père redressa le menton et s’approcha encore plus de moi, mais Sasuke me plaça derrière lui. Fugaku se mit alors à rire (oui, vous avez bien lu) :


-Je ne pensais pas que vous alliez aussi bien marcher ! Ou plutôt courir. Ne t’en fais pas Sasuke, je ne suis absolument pas en colère contre toi. Relâche ta prise, je ne vais pas lui faire de mal, ajouta-t-il en me désignant. Je voulais te tester, savoir si tu me désobéirais et resterai aux côtés de celle que tu aimes ou non.

-C’était un test ?! M’écriais-je en repassant devant mon homme.

-Oui. Veuillez m’excuser mademoiselle Haruno je voulais juste voir si mon fils était réellement amoureux de vous. Et j’ai la joie de constater que oui ! Ha, ha, quelles têtes vous faites les enfants !

-Père, s’indigna Sasuke, tu as inquiété Sakura pour rien ! Elle s’imaginait la pire des choses.

-Je suis sincèrement navré, Sakura. Mais dites-moi, comment allez-vous ? J’ai appris pour votre accident. Si vous avez besoin de quoi que se soit, n’hésitez pas à nous prévenir !

-Merci beaucoup, c’est très gentil de votre part. Mais je vous demanderais juste de ne plus jamais me faire une peur pareille, dis-je en souriant légèrement.

-Naturellement.


Nous sommes ensuite tous allés chez moi et je fus merveilleusement bien accueillit par mon petit frère, ma mère, Hinata et Naruto. Mikoto était la aussi. Je la remerciais encore d’être venue voir comment j’allais quand j’étais à l’hôpital. Nous avions commandé des pizzas et nous mangeâmes tous ensemble. Rien ne pouvait me rendre plus heureuse.



  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales