Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 210 lectures  - 1 commentaire [21 novembre 2021 à 14:54:06]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Love begin with a meet
[Histoire Terminée]
Auteur: lightdance Vue: 17945
[Publiée le: 2015-03-28]    [Mise à Jour: 2015-05-12]
13+  Signaler Général/Romance/Lime Commentaires : 6
Description:
A l’époque, j’étais encore loin de me douter de ce qui allait arriver. Je ne le connaissait absolument pas : Sasuke Uchiwa, le garçon le plus canon de mon lycée. Du haut de son mètre quatre vingt-dix, de ses beaux cheveux bruns, de ses yeux couleur encre et de son sourire ténébreux, il était à l’image de l’homme parfait, du « prince charmant ». Et finalement, je ne savais pas que j’étais si proche de la réalité en pensant cela. Je vais vous racontez notre histoire : une histoire qui nous a rendu plus fort, et qui nous a liée à vie.
Voici le récit d’un amour qui a tenu malgré toutes les épreuves traversées.

Sasu x Saku
Crédits:
Salut tout le monde !!
La fiction est terminée ! J'ai posté tous les chapitres. J'espère que vous avez aimé et à bientôt j'espère !

Les personnages appartiennent tous à Kishimoto !

Merci d'avance et bonne lecture :D
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

VII

[2095 mots]
Publié le: 2015-04-03Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Je m’asseyais sur le lit en le regardant droit dans les yeux :


-Est-ce que tu l’as fait avec Ino ?


Je n’avais pas besoin de lui faire un dessin pour qu’il comprenne de quoi je voulais parler.


-Non, pourquoi ? Répondit-il d’un ton mi-taquin, mi-sérieux.

-Comme ça… Chuchotais-je.


Il me sourit et pris soudain un air sombre :


-Et toi ?


Je rougissais.


-Non. Tu es mon premier copain je te rappel…

-Tant mieux alors.


Je le regardais avec un point d’interrogation sur le front.


-Je veux être le premier. Si ça n’avait pas été le cas, je pense que ça m’aurait énervé.


Je levais les yeux au ciel :


-N’importe quoi !

-Tu crois que je ne suis pas sérieux ? demanda-t-il menaçant.


Je ne répondis pas, car je ne savais pas quoi lui dire. Je me rallongeais donc et tentais de m’assoupir. Lentement, je sentais les bras de Sasuke s’enrouler autour de moi.


-Pardon, chuchota-t-il. Je ne veux te céder à personne. Je t’aime trop, Sakura.


Et nous nous sommes endormis l’un contre l’autre.



Le lendemain matin, je demandais à Sasuke de me déposer chez Hinata. J’avais remis ma robe qui avait séché pendant la nuit. Quand nous arrivâmes devant chez les Hyuga, Sasuke me fis promettre de l’appeler quand je serais rentré chez moi. J’avais pour objectif de changer les idées de mon amie et d’essayer de savoir comment elle se sentait et ce qui s’était vraiment passé entre Saï et elle. Je sonnais, et à ma grande surprise, ce fut sa mère qui ouvrit la porte :


-Oh ! Bonjour Sakura, dit-elle en me souriant. C’est vraiment gentil d’être venu, elle a besoin de toi. Elle est en haut.


Je montais les escaliers le plus vite possible, bien qu’en robe ce ne soit pas évident. Je frappais à la porte de sa chambre, et, lorsqu’elle me vit, se jeta à mon cou :


-Je suis si contente de te voir ! S’exclama-t-elle pleine de tristesse dans la voix.

-Moi aussi, répondis-je en resserrant ma prise autour d’elle.

-J’imagine que tu es venu pour savoir ce qui s’est réellement passé…

-Non, pas vraiment. Sasuke m’a tout raconté. Je suis venu pour voir comment tu allais, je me suis inquiétée pour toi.


Elle éclata en sanglot. Je fermais la porte de sa chambre et nous nous assîmes sur le lit.


-Saï n’est pas mauvais, mais il à besoin d’aide ! Argumenta-t-elle. Je ne l’aime plus, où plutôt, je crois que je ne l’ai jamais aimé, c’était juste de la pitié et de la vengeance…

-De la vengeance ? Répétais-je pleine d’incompréhension.


Elle releva la tête vers moi tout en séchant ses larmes.


-Je suis amoureuse de quelqu’un depuis deux ans… Commença-t-elle. Mais il m’a toujours ignoré, fait comme si je n’existais pas. Il m’a beaucoup fait souffrir et je voulais le rendre jaloux en sortant avec Saï.


La colère commençais à monter en moi : j’en étais resté à « il m’a beaucoup fait souffrir ».

Qui a osé lui faire du mal ?


-Qui ? Demandais-je furieuse.

-Saku…

-QUI ? Insistais-je.

-... Naruto.


Je devais faire une tête affreuse, car Hina avait l’air terrifié. Je ne disais rien, et elle non plus. Avant de m’en aller, je lui promettais que je n’en parlerais à personne, même si je voulais trouver Naruto et le frapper encore et encore. Quand j’arrivais chez moi, j’appelais Sasuke et lui expliquais que j’étais un peu secouée et qu’il fallait que je me repose.



Un mois s’était écoulé, et les choses étaient à peu près redevenu comme avant : ça se gâtait entre Hinata et Naruto. Celui-ci éprouvait de plus en plus de jalousie envers les garçons qui tournait autour de mon amie, ou qui la regardait avec insistance. Ca le rendait même furieux !

Bien fait pour lui ! Pensais-je ravie.

En effet, ça me faisais plutôt plaisir qu’elle se venge de la souffrance qu’il lui avait infligé, même si elle n’en avait pas vraiment conscience. Le mardi après midi, avant que nous retournions en cours, Naruto avait attrapé Hina par la main, et, tout en l’attirant contre lui, fusillait les autres mecs du regard.


-C’est pas trop tôt, soupira Sasuke en regardant la scène de loin.

-Pourquoi tu dis ça ? Demandais-je en faisant comme si je n’étais pas au courant.

-Disons qu’il à toujours aimé Hinata… Mais il n’a jamais voulu l’admettre parce qu’il estimait qu’elle méritait mieux.


Ca s’est sur !


-Et maintenant, il révèle enfin ses sentiments, enchaina-t-il.

-Hina à pourtant l’air agacé, fis-je remarquer.

-C’est normal, elle l’a attendue pendant deux ans. Mais il faisait semblant de rien ; il enchainait les conquêtes jusqu’au jour où il a dépassé les bornes, et Hinata lui en a coller une.


J’ai comme l’impression qu’elle ne m’a pas tout dit…


-Pourquoi a-t-elle fait ça ?

-Parce qu’il à couché avec sa pire ennemie.


Ok, je vais vraiment le tuer !!


-Je la connais ? Chuchotais-je tandis que nos deux amis se dirigeaient vers nous.

-Non, dit-il en s’emparant de mes lèvres.


A la sortit des cours, je prenais ma petit Hyuga à part

.

-Dis Hina, tu n’aurais pas omis de me dire quelque chose l’autre jour ?


Elle sourit faiblement.


-Tu étais suffisamment en colère contre Naruto pour que j’en rajoute une couche.


Je me tue, en espérant qu’elle poursuive. Et elle le fit :


-Il a couché avec une fille du lycée l’an dernier… On ne peut pas se voir parce qu’elle sait que j’aime Naruto, mais elle à tout fait pour qu’il s’intéresse à elle, et pour que je souffre.

-C’est qui, cette fille ?


J’étais vraiment en colère.


-Elle s’appel Karin, elle est en terminal L. Mais laisse…


Je ne la laissais pas finir sa phrase, je me dirigeais vers la seule classe où stagnait les terminales L. Ca venait de sonner, elle allait sortir. J’étais furieuse et j’allais lui mettre une sacrée raclée à cette nana ! Je n’avais jamais été autant en colère, je ne me reconnaissais même plus ! Bien que je ne sache pas à quoi elle ressemblait, j’entendis une fille l’appeler, et lorsque je l’ai eu repéré je me dirigeais vers elle. Juste avant que je lui en colle une, elle me relooka de haut en bas me balança :


-T’es qui toi ?


Je la prenais par le col back et la plaquait contre le mur :


-Je te jure que si jamais tu fais encore du mal à Hinata, je te mettrais la raclée de ta vie ! Criais-je.

-Tu parles de cette garce ? Dit-elle en riant. Naruto a bien eu raison de la laisser tomber pour moi !


Je resserrais ma prise autour d’elle, je l’étranglais presque. Les gens s’agitaient autour de nous mais je ne bougeais pas :


-Redis ça et je t’envoie à l’hôpital !

-Sakura ! Arrêtes !


Quelqu’un me força à lâcher ma prise et me tira en arrière. Des bras puissants s’enroulèrent autour de moi.


-T’es qu’une pauvre fille, Haruno ! T’as rien à faire dans ce lycée ! Barres toi d’ici et emmène ton amie Hinata avec toi ! Cracha Karin.


J’ai littéralement explosé ! Je me suis arraché des bras qui me retenaient et je donnais un coup de poing en plein milieu du visage de cette garce. Celle-ci poussa un cri de douleur et s’effondra par terre. Elle saignait du nez :


-Elle m’a cassé le nez !! Hurla-t-elle.

-Putain, Sakura !


Je me retournais : Naruto. C’était lui qui m’avait retenu pour que je ne frappe pas Karin. Je passais devant lui en le regardant droit dans les yeux :


-Tu es vraiment un salaud.


Il resta debout dans le couloir, les yeux exorbités. Je ne savais pas ce qu’il pensait et je n’eu pas eu le temps de réfléchir. Le CPE m’attrapa et m’emmena de force dans son bureau.


Après m’avoir enguirlandé pendant une heure, il me laissa sortir. Sasuke m’attendais, et il avait l’air furieux. Malheureusement pour lui, je n’étais pas d’humeur à me faire réprimander une nouvelle fois.


-Tu as complètement perdu la tête ? Cria-t-il en se plantant devant moi.

-Fiche moi la paix, tu veux ! Tu n’as jamais rien fais alors que tu savais que c’était cette fille qui a couché avec Naruto ! Et qui a aussi fait souffrir Hinata par la même occasion ! Et tu n’as RIEN fait ! Hurlais-je à mon tour.

-Je n’allais pas salir ma réputation pour ça, s’est il défendu. Ce n’était pas très grave, Hina s’en ai remise.

-Ta réputation ?! Non mais je rêve ! Tu n’es qu’un sale égoïste ! Avant de penser à toi, pense à tes amis ! Et si ce n’est pas si grave que ça, comme tu dis, attendons de voir ta réaction s’il se passait la même chose avec moi !


Il m’attrapa le bras violemment :


-Tu ne penses pas ce que tu dis…

-Vas te faire foutre, Sasuke !


Je me libérais et partais en courant chez moi. J’étais essoufflée. Mes parents ne me posèrent aucune question. Je savais que le directeur les avaient appelé et il avait exceptionnellement décidé de fermer les yeux sur mon comportement. J’étais resté dans mon lit jusqu’au lendemain matin. Je regardais mon portable : 5 appels manqué d’Hinata, 7 de cet idiot d’Uzumaki et 12 du gars qui était censé être mon copain, et donc, de mon côté. Je ne voulais parler à personne. Je décidais de ne pas aller en cours, j’étais trop mal. Ma mère avait été gentille d’accepter, elle me connaissait mieux que quiconque. Et elle savait que si j’avais agis ainsi, ce n’était pas sans raison.



Mercredi matin, j’allais au lycée. Il fallait bien que j’y retourne… Je commençais par sport.

Génial !

Quand j’arrivais au gymnase, tout le monde me dévisageais : normal, j’avais défiguré la fille la plus populaire du lycée. J’allais dans les vestiaires, et me changeais sans faire attention aux remarques que j’entendais. Hinata n’était pas encore arrivée. Dès que j’avais posé les pieds dans le gymnase, une troupe de nana vinrent vers moi :


-T’as franchement un sacré culot d’avoir fait ça ! Brailla une fille.

-Sérieux ! T’aurais dû te faire virer ! En plus, t’es pauvre ! Ajouta une autre.


Je me sentais de plus en plus mal. Je ne savais pas quoi répondre. De toute façon, ça n’aurais servit à rien. Puis, Karin arriva, un pansement sur le nez et elle me fusillait du regard :


-Je te jure que tu vas le regretter.

-Tu ne me fais pas peur, mentis-je en étant tout de même convaincante.


Elle allait me mettre une gifle, mais quelqu’un stoppa sa main.


-Si tu ne pose, ne serait ce qu’un seul doigt sur elle, c’est moi qui te remettrais à ta place.

-Tu te mêle de ce qui ne te regarde pas maintenant, Sasuke ? Ca ne fera pas du bien à ta réputation, Railla-t-elle.

-J’en ai rien à faire. Tu peux dire ce que tu veux Karin, faire passer les pires rumeurs, mais je vais te rappeler un truc : t’as 18 ans, t’es en terminal et les gamines comme toi sont très mal vu dans le milieu professionnel.

-Je comprends mieux pourquoi ta petite amie n’a rien trouvé d’autre que la prostitution, ajouta-t-elle en riant.


Sasuke se raidit : il attrapa Karin par le col bac et lança d’un ton glacial :


-Redis ça encore une fois, et je te jure que je t’enverrais vivre à l’autre bout de la planète.


Karin était pétrifiée. Je décidais alors de réagir :


-Sasuke, laisse tomber, lâche là.


Il relâcha sa prise lentement. Puis, Naruto arriva, et, tout en regardant Karin, qui se mit à sourire, il dit :


-Ne crois pas que j’ai eu le moindre sentiments pour toi. Je voulais qu’elle m’oublie, parce que je lui avais fait suffisamment de mal comme ça. Mais je ne m’étais pas rendu que ça avait empiré les choses. Tu n’as été rien d’autre qu’un passe temps pour moi. Maintenant, ne t’approche plus jamais ni d’Hinata, ni de Sakura. Parce qu’elles, elles en valent la peine, contrairement à toi.


Le sourire de Karin s’affaissa. Elle tourna les talons, et sortit du gymnase. Naruto se tourna alors vers moi et je lui mettais une gifle.


-Sakura ! S’affola Sasuke en m’attrapant les deux mains.

-Non, laisse, dit mon ami. Je l’ai mérité.

-Hina est chez elle, j’en suis sure, essayais-je avec difficulté tandis que je retenais mes larmes. Tu sais ce qu’il te reste à faire. Mais si jamais tu lui refais du mal, je ne te pardonnerais pas !

Il me fixait, surpris par ma réaction.

-Qu’est ce que t’attends ? Allez vas-y ! Explosais-je.


Il n’hésita pas cette fois, et sortit en courant du gymnase.


  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales