Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Conflits
    Dissonances
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Comme un cochon
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : policier - noir
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • Imaginarium
    Editions L'Imaginarium
    Nb de signes : 240 000 - 500 000 sec
    Genre : imaginaire - steampunk - dystopie - science-fiction - fantastique - fantasy - uchronie
    Délai de soumission : 04/12/2020
  • Chaud comme la braise
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Collection Atlantéïs
    Éditions Exæquo
    Nb de signes :
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Arachno et autres phobies
    animal DEBOUT
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • La France des villes moyennes
    La Fabrique de la Cité
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Emmenez-nous au bout de la Terre !
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : 5 000 - 100 000 sec
    Genre : récit de vie
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • K-Pop - K-Dramas
    K! World
    Nb de signes : 300 000 - 300 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/10/2020
  • Musique enchantée
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 05/01/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 19 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 21 novembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr

Victor Sierra : financement participatif pour leur 5ème album
 par   - 205 lectures  - Aucun commentaire

Victor Sierra est un groupe français de musique steampunk.

Jje les suis depuis plusieurs années et nous sommes devenu amis.
Ils lancent un financement participatif pour leur cinquième album sur indiegogo :
Victor Sierra's 5th album

Ils chantent dans plusieurs langues : français, anglais, un peu d'espagnol et de yiddish dans certains titres.

Vous pouvez écouter des morceaux et voir des vidéos sur leur sites https://victorsierra.net/ ainsi que sur youtube, itunes, spotify...

 

Problème d'alimentation
 par   - 132 lectures  - Aucun commentaire

Bonjour à toutes et à tous.

Désolé pour les interruptions réccurentes. Il y a un gros problème avec l'alimentation des serveurs. L'onduleur à laché.
Je les ai momentanément branché directement, mais ça eut dire qu'en cas de coupure de courant il faudra attendre que celui-ci revienne.

 


Lire la suite...
La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1734 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Lettre à Konoha
[Histoire Terminée]
Auteur: tookuni Vue: 385
[Publiée le: 2007-12-18]    [Mise à Jour: 2007-12-27]
G  Signaler Général/One-Shot/Song-Fic/Réflexions/Tranche de vie/Psychologique Commentaires : 3
Description:
Sasuke n’a jamais semblé ressentir quoi que ce soit quant à son rapport à Konoha et ce, dès l’instant où il a quitté le village.
Mais Konoha lui manque-t-elle ? Konoha est-elle parfois dans son esprit tourmenté ? Malgré son état sentimental amorphe, sa tête, elle, travaille toujours, alors…
Sasuke peut-il réellement oublier ?
Crédits:
Les personnages de Naruto appartiennent à Kishimoto Masashi.
« Lettre à France » de Michel Polnareff a inspiré cette fiction.
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

Lettre à Konoha

[1429 mots]
Publié le: 2007-12-18
Mis à Jour: 2007-12-27
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Petite mise en scène sur ce qu'il se passait peut-être dans la tête de Sasuke durant sa désertion.






Lettre à Konoha




Il fait nuit dans la lande. Au milieu du bois, quelques monticules de roches fusionnent gracieusement pour former un plateau argenté brillant à la lumière de la lune.

Faisant contraste, une lumière vive et orangée vacille dans une ouverture. Un jeune homme brun est assis, un parchemin posé sur ses genoux, montant la garde alors que ses trois coéquipiers dorment. Les techniques qu’il découvre pour la énième fois sur le rouleau ne l’intéressent pas. Ce qui l’a attiré sans qu’il s’en aperçoive, c’est qu’elles sont de Konoha.

Depuis que Sasuke est loin de Konoha, de sa vie, ses amis, tout ce qui constitue ce qu’il était encore il y a quelques temps, il se sent vide et terne. Ce sentiment s’est ancré en lui dès l’instant où il a mis les pieds dehors.

Il le sait, c’est à l’instant où il a décidé de partir qu’il a tout oublié de la ville. Il n’a même pas eu le temps de la renier qu’il a eu le sentiment de ne plus lui appartenir. Peut-être que c’est pour ça qu’il a pu déserter si facilement, tirer un trait sans avoir mal, parce qu’elle ne lui évoquait déjà plus rien.

Pourtant, il se sent tout aussi loin de lui-même, abandonné et triste sans en être conscient, comme s’il avait laissé en elle tout ce qu’il est, ou plutôt tout ce qu’il a été, pour ne conserver qu’une enveloppe vide et sans vie.

Il pense peut-être à elle, tout bas, malgré lui, et il essaie de comprendre, de se dire qu’il devrait peut-être la regretter, mais rien ne vient, parce qu’il sait que c’est le mieux pour lui, parce qu’il n’a de toute façon pas le choix.

Konoha est à six heures d’ici. Konoha dont il a aimé le silence autour de chez lui, Konoha dont les feuilles virevoltant dans le vent doux l’apaisaient de leurs combats sans but, Konoha, là où il est né, là où il aurait dû passer sa vie, comme ce dont il rêvait étant enfant.

Sasuke le sait. Il lui faudrait à peine six heures pour la rejoindre, pour la revoir. En fait, elle lui manque dans un sens, parce qu’avec elle au moins il ressentait quelque chose, il n’était pas qu’un vulgaire objet sans âme plié aux démons.

Il est à des années de Konoha, pourtant, pris au piège dans son cercle vicieux, si stupide et si fort. Il a l’impression que Konoha lui est inaccessible et il a raison. Parce que c’est sa voie de ne jamais la revoir, parce que même si avec elle il aurait une vie, il n’est pas fait pour ça. Il ne le doit pas. Il a juré depuis trop longtemps.

C'est ça être là-bas. Là-bas. Le pays du Son. Les nuages noirs qui passent dans un ciel bleu fade et les rizières boueuses sans âme. Ce n’est pas chez lui. Même s’il y est, même s’il y passait le reste de sa vie, d’ailleurs, ce ne serait pas chez lui, pas plus que Konoha ne pourrait redevenir sa patrie. Sasuke n’a pas de pied à terre. Sasuke n’a pas d’attache. C’est ce qu’il prône et il a raison, dans un sens, parce qu’il est ainsi chez lui partout et peut repartir sans déchirement. Son évasion de Konoha ne l’a pas détruit, au contraire, mais rendu beaucoup plus fort. En revanche, c’est bien parce qu’à la base, il a dû se blesser d’en sortir.

La différence, c'est le silence, parfois, au fond de lui. Et si dernièrement il a hurlé qu’il en avait assez, c’est parce qu’elle l’obsède un peu trop, au milieu de ses ténèbres. Elle est la seule lumière qui lui reste, un souvenir qui l’agace, parce qu’il ne veut pas la voir, et c’est ainsi.

Konoha vit toujours au bord de ces fleuves de bonheur, avec ces maisons étalées.

Quelquefois, dans les journaux, dans les livres, Sasuke la voit sur des photos. Alors l’image s’accentue et il ne veut pas qu’on lui en parle. C’est aussi un question d’honneur, c’est aussi parce que Sasuke ne veut pas que l’on croie qu’il est encore attaché à cette ville et c’est vrai, il ne l’est plus.

Quelle n’a pas été sa fureur lorsqu’Orochimaru lui a présenté Sai. Il aurait tué ce type sur place s’il n’avait pas voulu conserver son légendaire sang-froid. Conserver son sang froid, oui, en ne bougeant pas d’un cil mais en envoyant l’une des plus grandes ondes meurtrières qu’il aie jamais crées à ce pauvre garçon qui prétendait ne rien ressentir.

Sasuke, loin de Konoha, vit dans une sorte de boite à musique, électrique et fantastique, dans une illusion, un rêve stupide, entre Karin, Jûgo et Suigetsu. Il se tait mais il ordonne, il se prétend maître et puissant mais, au fond, il vit en chimérique. Il le sait.

La différence, c'est le silence, parfois au fond de lui. Quand il regarde Karin tenter de le coller et qu’il fuit, il ressent cette ambiance commune, cette réminiscence du déjà-vu. Lorsqu’elle se dispute avec Suigetsu, lorsque Jûgo les couve du regard, discret, quelque chose, comme une mélancolie peut-être, une impression, réparait et il sait que c’est Konoha. Elle qui est restée en lui avec tous ses décors, tous ses gestes, tous ses habitants, toutes ses vies.

Konoha n'est pas toujours la plus belle. Il y a ces rues sombres et sanglantes dans lesquelles il a passé son enfance, le symbole des Uchiha bafoué par un kunai sur un mur, le temps des disputes et ses colères face à Naruto ou Kakashi, son désespoir sur le ponton où il passait son enfance solitaire à ruminer sa vengeance…

Alors il reste infidèle. Mais qui peut dire l'avenir de leurs souvenirs ? Car avec le ponton Sasuke revoit le sourire se former sur ses lèvres : un petit garçon vient de passer, là-haut, sur le chemin, blond, seul. Il fait une grimace lorsqu’il s’aperçoit qu’il a vu qu’il le fixait mais, comme lui, il sait, et maintenant, il y a un sourire sur les deux visages candides. Un immense sourire. Un sourire qu’il ne connaît plus. Un sourire qui n’existe qu’à Konoha. Alors s’il se souvient encore de ce genre de détails, oubliera-t-il Konoha réellement un jour ?

Bien sûr, il a le mal du pays parfois, il se sent seul et désemparé dans un paysage morne et inconnu. Konoha lui manque, sa chaleur, ses sourires sur les faces enjouées, même s’il ne le dit pas et qu’il s’interdit de s’en apercevoir. Il est trop fier pour ça. Il a son ego qui hurle que c’est une faiblesse, mais il le sait, l'amour est fait de ça.

Il était une fois Konoha et lui. Sasuke, être humain sans valeur ayant la prétention de tuer son plus grand assassin. Cet assassin provenant de ce clan-même qui se croyait si puissant. Mais de la même façon que Konoha est liée à lui, il est lié à elle sans le croire.

Cela ne sera jamais autrement. Sasuke. Konoha. Et tout ce qu’elle représente. Il lui appartient malgré tout, au fond. Il est l’héritier d’une famille qu’elle a possédé. Il ne porte plus son bandeau frontal mais il sait qu’il est resté quelque part, imprégné de son odeur. Dans le cadre, chez lui, personne ne le sait et personne n’a jamais osé regarder, mais il n’y a plus de photo. Pas parce qu’il l’a brûlée, ce qui était son intention première, mais parce qu’il l’a emmenée avec lui, même s’il ne l’a plus jamais regardée que pour se dire qu’il a bien fait de quitter ce monde où liens et faiblesse vont de pair avec la force.

Depuis que Sasuke est loin de Konoha, il est comme loin de lui, comme abandonné par lui-même, vide et sans vie. Il pense à Konoha là-bas.

Sasuke relit le parchemin lentement, doucement, passionnément. Il ne pleure pas. Et bien étonné celui qui verra un jour Uchiha Sasuke pleurer. Mais l’état de perdition sur son visage est certainement au delà de tout sentiment, de toute douleur, de toute tristesse. Loin de lui il est. Loin de lui il restera jusqu’à ce qu’il revienne à Konoha. Parce qu’il a tout laissé là-bas. Ses amis, sa famille, sa vie, son âme.

Du parchemin déroulé au maximum glisse une photo. Sasuke la saisit, la regarde d’un œil sévère, siffle légèrement entre ses dents, la remet à sa place. Lui seul a sentit son estomac se retourner un bref instant.





  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales