Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Animaux fabuleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 01/06/2020
  • Terre du futur
    Cabinet d'édition Plumes Ascendantes
    Nb de signes : < 59 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/05/2020
  • La midinette et l'homme sandwich
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 5 000 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 17/02/2020
  • Plaisir, tabou, vertu
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : contemporain - absurde - blanche - érotique - noir
    Délai de soumission : 14/02/2020
  • Les héros en uniforme
    Evidence Editions
    Nb de signes : > 200 000 sec
    Genre : romance
    Délai de soumission : 06/06/2020
  • Romance de Noël
    Evidence Editions
    Nb de signes : 200 000 - 400 000 sec
    Genre : romance contemporaine - romance
    Délai de soumission : 18/03/2020
  • Chats et espoir
    Editions de la Caravelle
    Nb de signes : 15 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Passion
    Revue neuf trois
    Nb de signes : < 18 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/02/2020
  • La violence faite aux femmes
    Les éditions du Pangolin
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Collection Prodigo
    Sipayat
    Nb de signes : 50 000 - 300 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 24/12/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Découvrez le manga indépendant francophone !
 par   - 476 lectures  - Aucun commentaire

Entrez dans un tout nouveau monde, celui des auteurs de BDs et de mangas indépendants sur internet !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Le destin d'un clan
[Histoire Abandonnée]
Auteur: Kyubi-san Vue: 39684
[Publiée le: 2011-06-13]    [Mise à Jour: 2011-08-21]
G  Signaler Romance/Action-Aventure/Amitié Commentaires : 65
Description:
Lors de la fête du vilage célébrant la défaite de Kyubi, Naruto entend des paroles qu'il n'aurait jamais dû connaître. Il est alors abordé par un groupe de trois ninjas, qui lui proposent de venir avec eux.
Naruto acceptera, et son destin, comme celui de Konoha, sera changé à tout jamais.
Crédits:
Les personnages et l'univers de cette histoire appartienne à Masashi Kishimoto.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 2

[2414 mots]
Publié le: 2011-06-14Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Le destin d’un clan

Chapitre 2

            Il courait, sautant de branche en branche. Cela faisait trois jours que Naruto suivait Nagato, Yahiko et Konan. Et ceux-ci ne semblaient pas prêts de s’arrêter. Pourtant, Naruto ne se plaignait pas. Il avait enfin trouvé des personnes qui tenaient à lui. Ils n’avaient pas hésités à défier Konoha pour l’emmener avec eux. Naruto se sentait vivre pour la première fois depuis treize ans. Alors que le soir commençait à tomber, Nagato s’arrêta dans une petite clairière. Yahiko et Konan le suivirent immédiatement, faisant signe à Naruto de les rejoindre. Epuisé, le blond se traîna jusqu’à la clairière.

            - Je vois que tu es assez endurant pour ton âge, le complimenta Nagato. Ca nous facilitera les choses pour ton entraînement, dès qu’on sera sortit du pays.

            - Ce qui ne devrait pas tarder, l’informa Konan. Nous aurons quittés le pays du Feu demain, dans l’après-midi. Ton entraînement commencera juste après.

            - Génial ! s‘exclama le blond.

            - Il t’arrive de te fatiguer des fois ? lui demanda un Yahiko mi-amusé, mi-épuisé.

            - Rarement, lui répondit Naruto.

            Nagato ne disait plus rien depuis quelques instants, il réfléchissait. Pendant que Konan préparait le repas, expliquant à Naruto l’intérêt d’avoir une alimentation saine et équilibrée, Yahiko installait des pièges autour de leur comportement pour la nuit. Un éclat de voix mit fin à la tranquillité de la nuit.

            - Hors de question que j’arrête de manger des ramens ! s’exclama le blond.

            -Je n’ai pas dit ça, le reprit Konan, j’ai dit que tu devrais en manger moins qu’avant.

            - Abandonne Konan, déclara Yahiko, tu connais parfaitement la valeur que Nagato porte aux ramens. SI le petit est comme lui, tu n’as aucune chance de lui faire arrêter de manger ce plat.

            Vexé, Nagato allait répliquer, lorsque Konan lui lança un regard suppliant.

            - Konan a raison Naruto, tu dois manger autre chose que des ramens, capitula t-il. Sinon, ajouta le porteur du Rinnegan, tu risques de l’avoir sur le dos pendant des mois.

            Rouge comme une pivoine, celle-ci lança un regard chargé de menaces à son ami. Celui-ci haussa les épaules et se contenta de fermer les yeux pour se reposer. Konan soupira et se retourna vers le blondinet pour reprendre son argumentation. Mais celui-ci était en train de discuter avec Yahiko qui lui expliquait que seul certaines personnes ne pouvaient pas utiliser le Genjutsu, mais que cela résultait de la trop grande puissance qu’ils avaient en eux. Dans le cas du blond, son problème était lié à deux facteurs. Le premier venait de sa trop grande réserve de chakra personnel. Le deuxième était la présence du démon aux neuf queues dans l’enfant. Cela l’empêchait de réaliser des Genjutsus de bas niveau. Mais il pouvait certainement utiliser de puissants Genjutsus, requérant une quantité de chakra beaucoup trop importante pour un ninja normal.

            Le blond buvait les paroles de l’homme, c’était la première fois que quelqu’un essayait de comprendre les problèmes qu’il pouvait rencontrer et essayer de les résoudre. Yahiko continuait de lui expliquer les bases du Genjutsu. Naruto l’écoutait avec ferveur, mais leur discussion fut interrompue par Konan, qui les appela pour le repas.

            Après celui-ci, les trois ninjas se répartirent les tours de gardes. Nagato prit le premier, Yahiko le deuxième et Konan le dernier. Le lendemain, ils reprirent leur route, passant la frontière sans encombre. Une fois qu’ils se furent éloignés le plus possible de la frontière et qu’ils se furent réfugiés dans une forêt, Nagato emmena Naruto près d’une rivière. Lorsqu’ils furent arrivés, Nagato se tourna vers Naruto.

            - Nous allons pouvoir commencer ton entraînement dès aujourd’hui, Naruto ! lui déclara Nagato. Nous allons d’abord activer ton Dojutsu. Pour cela, il faut que tu concentres tout le chakra que tu peux dans tes yeux.

            - Ca fait mal, se plaignit Naruto après plusieurs essais.

            - C’est normal, lui expliqua son aîné, l’activation du Dojutsu est toujours douloureuse. Je suis passé par là moi aussi. Maintenant recommences, je suis sûr que tu n’es plus trop loin de l’activation du Rinnegan.

            Naruto s’exécuta. Au bout d’une heure d’entraînement, Naruto parvint à activer son Rinnegan, mais cet effort l’épuisa tellement qu’il s’évanouit. Nagato le souleva et le porta jusqu’à la cabane que ses amis avaient construits grâce à leurs jutsus. Il allongea l’enfant dans un lit. Le lendemain, Naruto se réveilla en pleine forme et il entreprit de continuer son entraînement avec Nagato.

Durant les premiers mois, Naruto s’entraîna à activer ses pupilles à volonté. Nagato lui expliquait également toutes les fonctions que possédait son Rinnegan.

- Ton Rinnegan est différent du mien, lui apprit Nagato.

            - Pour quel raison ? lui demanda l’adolescent.

            - Tu appartiens à la branche principale du clan Uzumaki. Moi je ne fais partie que de la branche secondaire, mon Rinnegan ne possède pas toutes les caractéristiques du tien, mais je les connais.

            - Quelles sont-elles ?

            - Tout d’abord, tu possèdes les mêmes pouvoirs que mon propre Rinnegan, tu peux voir le monde comme si tu le survolais et voir l’invisible. Tu peux manipuler la gravité, à ta guise. Tu peux également manipuler les hommes comme des marionnettes, lire dans les pensées d’une personne, invoqué des chimères, absorbé l’énergie autour de toi, permettant ainsi d’annuler les Ninjutsus et invoquer le roi des Enfers.

            - Quelles sont les autres attributs de mon Rinnegan ? s’enquit le blond.

            - Tu peux, tout comme moi, maîtriser les éléments et leurs fusions. Mais cela sera plus facile pour toi, puisque ton Rinnegan facilite la manipulation des éléments et leur fusion. Ensuite, ton Dojutsu double tes réserves de chakra lorsqu’il est activé. Enfin, puisqu’il est à l’origine du Sharingan, il te permet d’anticiper et de copier les mouvements de ton adversaire.

            - Ma pupille peut faire toutes ces choses ? s’étonna Naruto.

            - Oui, lui confirma Nagato avec un sourire. Mais avant de pouvoir utiliser ses capacités, tu dois d’abord pouvoir faire appel à ton Rinnegan en une fraction de secondes. Ainsi, tu pourras l’activer ou le désactiver sans perdre de temps. Maintenant, recommence ton entraînement !

           

Naruto lui sourit et repartit s’entraîner. Au bout de quelques mois, il parvint à activer et à rétracter sa pupille sans y penser. Nagato commença alors son entraînement sur les caractéristiques de sa pupille et également au Ninjutsu. L’ancien habitant du village de la Pluie était étonné par les progrès du jeune ninja. Un soir, il discuta avec ses deux amis des progrès de Naruto.

            - C’est un véritable génie, leur annonça t-il. Pas comme les Uchiwa, en fait, c’est un génie de l’entraînement. Une fois qu’il maîtrisera un domaine des arts ninjas, il pourra créer ses propres techniques. Il dépassera sûrement tous les ninjas du monde.

            - Son seul problème réside dans son utilisation des Genjutsus, apprit Yahiko. Il a le même problème que toi, il ne peut pas en lancer à moins qu’ils soient très gourmands en chakra.

            - Je te rappelle que mon problème à moi, lui déclara Nagato, c’est que je ne peux pas faire des Genjutsus simples. Mes illusions ont besoin d’être complexes.

            - Du côté du Ninjutsu médical, leur déclara Konan, il n’en a pas besoin, Kyubi le soignant automatiquement. La seule chose que je peux lui apprendre de ce côté, c’est la composition de poisons.

            - Certainement, murmura Nagato. Les seuls domaines que nous n’avons pas explorés sont le Fuinjutsu, dans lequel je n’ai pas d’inquiétudes, tous les Uzumaki sont naturellement doués pour cet art. L’autre domaine est le Kenjutsu. Il va me falloir du temps pour lui enseigner un art aussi délicat que le maniement du sabre.

            Après un silence, Konan se décida à poser la question qui lui brûlait les lèvres.

            - Dans combien de temps penses-tu repartir pour Konoha ?

            - Si le maître ne se dépêche pas de nous retrouver grâce à l’illusion que je lui ai laissée, nous partirons pour Konoha dans trois ans. C’est le temps qu’il nous faudra pour faire de Naruto un ninja accompli.

            - Dans nos prévisions, tu disais que nous n’avions besoin que de deux ans ! Pourquoi prendre un an de plus ?

            - Il faut lui faire visiter le monde ninja, pour qu’il comprenne tout ce qui se passe et qu’il apprenne la tâche qui l’attend s’il veut devenir Hokage.

            - Tu poursuis toujours ce rêve d’apporter la paix dans le monde, Nagato ! lui déclara Yahiko, blasé. Même maître Jiraya n’a pas réussit en près de quarante ans.

            Sur ces mots, Yahiko se leva de sa chaise et partit se coucher. Nagato resta silencieux, Konan le fixant intensément.

            - Tu sais où me trouver, dit-elle avant de partir se coucher à son tour.

            Nagato resta plongé dans sa méditation pendant plusieurs heures encore, refaisant ses forces. Ce n’est qu’au matin qu’il rouvrit les yeux. Il sentit alors une présence étrangère près de la cabane. Activant ses pupilles, il sortit de l’habitation, et poussa un soupir de soulagement en voyant la personne qui se tenait face à lui.

            - Vous avez mis du temps à nous retrouver, Jiraya-sensei ! se moqua t-il.

            - Il m’a fallut trouver un prétexte pour quitter le village sans éveiller les soupçons de Tsunade. Depuis que vous êtes partis avec Naruto, elle est devenue beaucoup plus méfiante.

            Un sourire éclaira le visage de l’homme aux cheveux rouges qui invita son maître à entrer.

            - Konan et Yahiko vont être ravis de vous revoir, lui apprit-il. De plus, votre présence va nous faire gagner un temps précieux pour l’entraînement de Naruto. Cela fait presque un an que nous sommes partis. Mais je suis curieux de savoir quelle excuse vous avez trouvée pour sortir du village !

            - L’Akatsuki, murmura sombrement Jiraya.

            - Je vois, répondit Nagato avec le même ton. Ils sont toujours aussi actifs. Ils menacent vraiment la paix du monde.

            - Ero-sennin ! s’exclama un adolescent de quatorze ans en entrant dans la pièce.

            Naruto se précipita dans les bras du vieil homme. Celui-ci, bien que surpris enlaça également le blond. Puis il le détailla en profondeur. Le gamin qu’il avait côtoyé pendant quelques semaines disparaissait peu à peu, laissant apercevoir l’homme qu’il serait dans le futur.

            Une jeune femme aux cheveux bleus entra à son tour dans la pièce et s’arrêta net en voyant leur invité.

            - Sensei, s’exclama t’elle à son tour. Comment allez-vous ?

            - Ma foi très bien, Konan. Je vois que tu es devenu une magnifique femme avec le temps.

            - Attention à ce que vous faites, maître, le prévint Nagato, amusé.

            Comprenant ce que voulez lui dire son disciple, l’ermite des crapauds regarda Nagato et Konan, puis demanda avec un grand sourire :

            - Depuis combien de temps ?

            - Depuis deux ans, lui apprit la jeune femme en enlaçant Nagato. Yahiko est devenu comme vous, mais en moins pire !

            Jiraya éclata de rire, Yahiko avait toujours eu une double personnalité, une partie joyeuse et fêtarde, l’autre part sombre et emplie de ressentiments. Attiré par ce bruit, l’intéressé pénétra à son tour dans la pièce. La surprise s’afficha sur son visage en voyant son maître. Il se précipita vers lui.

            - Comment allez-vous depuis tout ce temps ? lui demanda t-il.

            - Très bien, comme tu peux le voir ! Dis-moi, reprit Jiraya après un court silence, j’ai appris que tu avais adopté une partie de mon comportement, comment est-ce arrivé ?

            - Est-ce qu’on vous a déjà demandé comment vous étiez devenu un pervers ? lui répondit Yahiko. Pour votre gouverne, sachez que je ne suis pas comme vous. Je sors seulement avec beaucoup trop de filles !

            - Ce qui, aux yeux de Konan, équivaut à la même chose, expliqua Nagato.

            - Je vois, je vois, rigola le sannin. Et toi Naruto, comment vas-tu ? As-tu progressé ?

            - Je vais très bien ! s’exclama le blond. Et d’après Nagato-san, je suis devenu un maître dans le Ninjutsu. Il voulait passer à l’art des sceaux à partir d’aujourd’hui.

            - Un maître dans le Ninjutsu, hein ? demanda Jiraya curieux.

            - Et également dans le Taijutsu, renchérit Yahiko. Avec le Senjutsu, je suis certain qu’il pourrait rivaliser avec vous maître.

            - Voyez-vous ça ? s’exclama Jiraya, intrigué. J’ai bien envie de constater tes progrès par moi-même ! Quant dis-tu, Naruto ?

            - D’accord ! déclara le blond en sortant de la cabane.

            Jiraya le suivit, escorté par ses anciens disciples, curieux de voir qui l’emporterait. Naruto était déjà en place, s’échauffant pour le combat qui allait commencer. Nagato plaça quatre sceaux sur le sol, créant ainsi une barrière protectrice qui empêcherait la destruction de la zone dans laquelle se trouvaient les deux combattants.

            Le combat débuta lorsque Naruto fonça sur l’ermite pour engager un combat de Taijutsu. Les coups pleuvaient des deux côtés, obligeant les adversaires à sortir tous leurs atouts. Jiraya était impressionné par les progrès de son élève. Celui-ci parvenait à lui tenir tête sans grande difficulté.

            - Les entraînements de Nagato et Yahiko ont portés leurs fruits, pensa t-il.

            Il rompit alors le combat, aillant vu ce qu’il souhaitait au niveau du Taijutsu. Il composa de nombreux signes, tandis que Naruto faisait de même. Ils lancèrent leur attaque en même temps.

            - Katon – Grande boule de feu !

            - Suiton – Technique du dragon aqueux !

            Les deux attaques se percutèrent, créant un large brouillard sur toute la zone.

            - Futon – La tempête des vents !

            Une immense tornade balaya la zone, dispersant la brume qui s’était installée. Jiraya composa quelques signes.

            - Doton – Le rempart de terre !

            La tornade de Naruto disparut d’un coup, stoppée par la muraille rocheuse de l’ermite. Il entama alors une nouvelle série de signes, pendant que Jiraya préparait de son côté une nouvelle attaque Katon.

            - Shoton – Les pics de diamant !

            - Katon – Boules de feu !

            Les boules de feu crachées par Jiraya heurtèrent les pics de cristal qui sortait de terre. Ceux-ci continuèrent leur course, repoussant et déviant les flammes. Impressionné, Jiraya s’écarta juste à temps pour éviter d’être embroché par l’attaque du blond. Celui-ci avait entamé une nouvelle série de signes.

            - Kinton – Les chaînes de fer !

            Des chaînes d’acier s’enroulèrent alors autour des poignets et des chevilles du sannin, le forçant à abandonner. Se relevant après que le blond ait fait disparaître ses liens, il se dirigea vers Naruto et le félicita de ses progrès.

            - Je crois que je vais finalement t’apprendre le Senjutsu, lui annonça t-il. Tu es d’accord Nagato ?

            - Faites, Jiraya-sensei, lui répondit le rouge. Cela nous fera gagner un précieux temps.

            - Si on pouvait remettre ça à tout à l’heure, demanda le blond, parce que j’ai faim.

            Sa remarque fit éclater tout le monde de rire, et Konan les invita à venir se restaurer, ses invités se précipitant alors dans la cabane, où les attendaient un véritable festin.

 

 

 

 

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales