Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Articles

(Consulter tous les articles)

Questionnaire auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions !
 par   - 882 lectures  - 4 commentaires [3 décembre 2022 @ 16:04]

Bonjour tout le monde,

Je me permets de poster sur ce site afin de m'aider dans une étude que je mène actuellement sur les auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions. Nous nous appelons Lucie, Maud, Pauline et Manon et sommes en master 2 de Médiation et Création Artistique à l'Université Sorbonne Nouvelle.
Dans le cadre d'un cours sur la Conception de projet et la participation culturelle, nous nous intéressons au public (lecteur.ices et auteur.ices) des fanfictions en France.
Si vous habitez en France et que vous êtes lecteur.ices et auteur.ices de fanfictions, ce questionnaire est pour vous !

Les données recueillies ne seront utilisées qu'à des fins d'analyse et ne seront divulguées qu'à notre professeur.

Voici le lien si vous êtes lecteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc6_1itz9IVJhUfLejHlxD4zotRwUFU8wl2bTlfC_hHKzoRWg/viewform?fbclid=IwAR2T-hRSCR1g2Sys-LUqyEU4M4KA9uNKNmUB0gWXr_cnSXosVq_gsro6_qQ

Voici le lien si vous êtes auteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSccZedHtCGfet4edRy2iPPhTXYEUusmsZU2feTEqGByRPrgDQ/viewform?fbclid=IwAR1RkBx6Fj1ZZ9_oH1I2L1-YaoMUg6fCZPWZbjH4nkF-BOC5rNctEsmCPqI

Vous pouvez bien entendu répondre aux deux questionnaires si vous vous sentez concerné.es par les deux.

Merci pour votre aide qui nous sera précieuse !!

Lucie, Maud, Pauline et Manon

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 4043 lectures  - 6 commentaires [1 septembre 2022 @ 23:42]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Le démon Auteur: garvera Vue: 20986
[Publiée le: 2006-08-20]    [Mise à Jour: 2012-01-08]
13+  Signaler Romance/Action-Aventure Commentaires : 120
Description:
Bon alors l'histoire débute après le retour de Yamato, Sakura, Naruto et Saï à Konoha. Spoil dès le début.
Pour les couples ils sont tous nommés dans le premier chapitre, le deuxième lui est le véritable début de l'histoire(1ère fic de l'auteur).
J'ai terminé la première partie, alors pour ceux qui veulent la suite, j'attends vos commentaires.
Crédits:
pas à moi, sauf Ramia, Nifton et Ayru alors pas touche.
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

Une fin, ou un nouveau départ?

[6958 mots]
Publié le: 2008-01-03
Mis à Jour: 2012-01-02
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre 16 : Une fin, ou un nouveau départ ?

 

 

Il était tard et la journée avait déjà bien commencé lorsque l’Uchiwa sortit de son sommeil. Il émit un léger gémissement lorsqu’un rayon de soleil vint frapper ses paupières closes et il s’étira longuement.

Un regard par la fenêtre lui apprit qu’il devait être dix heures passées. Aussi se leva-t-il avec souplesse, grimaçant en constatant les dégâts que la substance à présent sèche dont était composé le serpent avait opéré sur les habits qu’il portait la veille.

Heureusement pour lui le lit n’avait pas souffert, mais il était clair qu’il devrait s’en débarrasser. Il remarque alors une bande blanche dans un coin de sa couche. Intrigué, il s’en saisit et l’examina un instant pour constater qu’elle ne lui appartenait pas. Il haussa les épaules ; de toute façon c’était sans importance, il en parlerait à Sakura plus tard. Il déposa donc le tissu sur un meuble.

Il saisit ensuite dans son sac un tee-shirt onyx au dos duquel était tracé en blanc le même motif de loup que sur son bandeau ainsi qu’un pantalon lui aussi noir et se dirigea vers la salle de bain.

Il poussa un soupir de bien être lorsque l’eau tiède coula sur son corps, le débarrassant de la crasse due au serpent, et ferma ses beaux yeux pour laisser la chaleur lui détendre les muscles.

Il sourit ; voilà bien longtemps qu’il n’avait pu abaisser totalement sa garde sans craindre de se retrouver par la suite un kunaï, ou tout autre arme aussi tranchante et dangereuse, planté dans le dos. Il ne resta cependant pas bien longtemps sous la douche et, une fois sec, il s’empressa d’enfiler son pantalon. Le jeune homme s’apprêtait à en faire de même avec son haut lorsqu’il sentit quelqu’un pénétrer sa demeure.

Une, non, deux personnes, il y avait deux personnes.

Son tee-shirt à la main et sa serviette sur l’épaule, l’Uchiwa sortit de la pièce en silence et se dirigea vers l’entrée, saisissant au passage un shuriken qui traînait sur un meuble. Il entendit alors deux voix résonner dans ce qui tenait lieu de hall ; une première féminine et discrète, et une seconde masculine et excitée. Il soupira et reposa son arme ; ces voix, il les reconnaîtrait entre mille.

 

- Naruto, chuchota la première, mal à l’aise, on ne t’a jamais dit que d’entrer chez les gens sans permission ça s’appelle une effraction ?

 

- Si, je crois avoir déjà entendu ça quelque part, fit la seconde voix sur un ton beaucoup moins bas, mais bizarrement je ne me souviens plus où.

 

La première voix grommela quelques mots parmi lesquels Sasuke pu saisir : baka, dormir et en colère, avant d’ajouter légèrement plus fort :

 

- Si il lui prend l’envie de te tuer sache que je n’interviendrais pas.

 

Naruto émit un petit rire.

 

- Comme du temps de l’équipe 7 tu veux dire ? Qu’il vienne le petit Uchiwa, je l’attends ! Je vais lui montrer que le grand Uzumaki n’a rien à envier à un glaçon sur pat...

 

SHPLAFF !!!

 

Pour le coup, le dit « glaçon sur pattes » n’avait pu se retenir et le blondinet arborait à présent une tête momifiée par une serviette de bain.

 

- Gnè gni gne gnasse ? Gni gna gnégneind gna gnugnière ? (Qu’est-ce qu’il se passe ? Qui a éteint la lumière ?)

 

Trop surprise pour réagir, la fleur de cerisier se contenta de fixer avec ahurissement son ami qui se débattait comme un diable pour s’extirper du morceau de tissu.

 

- En attendant le « petit Uchiwa » ne se souvient pas t’avoir invité chez lui baka blond.

 

En entendant la voix grave du maître des lieux, la jeune femme leva la tête et s’en mordit aussitôt les doigts. Le brun se tenait face à elle, ses longs cheveux ébène lâchés et légèrement humide collés à son visage. Elle rougit furieusement lorsque, par inadvertance, elle suivit du regard l’une des goûtes qui s’échappaient des mèches de l’héritier du sharingan glisser sur son torse et souligner le superbe dessin de ses muscles. La ninja se força alors à se concentrer sur son visage, mais elle se demanda aussitôt si ce n’était pas pire. En effet le brun affichait un sourire en coin terriblement craquant alors que devant lui le blond semblait avoir trouvé dans la serviette en coton de l’Uchiwa un adversaire très coriace.

Finalement, au bout d’une bonne minute, l’Uzumaki finit par vaincre son assaillant et il adressa un regard furibond au maître des lieux qui l’ignora royalement.

 

- ‘lut, fit-il à l’attention de Sakura en inclinant légèrement la tête.

 

- Salut, articula péniblement la jeune femme avant de se gifler mentalement pour son attitude de midinette ; c’était Sasuke, son coéquipier pour l’amour de dieu. Minute c’était bien là qu’était le problème !! Non d’un chien !! Avait-il vraiment besoin d’être aussi sexy !?

 

Le concerné parut remarquer son trouble car il posa sur elle un regard interrogatif qui la traversa de part en part. Aussi, pour éviter toute question gênante, elle lui offrit un de ses magnifiques sourires qui, elle l’espérait, suffirait à le dissuader de s’enquérir de son état de santé.

Coup de chance, le jeune homme détourna le regard vers Naruto qui commençait à s’agiter.

 

- Je peux savoir ce que vous êtes venus faire chez moi ?

 

Le blond arqua un sourcil.

 

- Ben, on est venu te voir, on n’a pas le droit ? ajouta-t-il, moqueur.

 

- Tu es sûr que tu n’es pas plutôt venu t’assurer que je ne m’étais pas taillé en douce ?

 

- Grillé.

 

- Abruti, soupira le brun en enfilant son tee-shirt, cachant ainsi son tatouage et mettant par la même occasion fin au doux supplice de la fleur.

 

Le futur Hokage observa celui qu’il avait toujours considéré comme son meilleur ami pendant plusieurs secondes avant de soupirer avec une suffisance exagérée :

 

- Que veux-tu ? J’ai beau être le meilleur ninja du village, j’ai toujours besoin d’avoir mes amis près de moi.

 

Sasuke arqua un sourcil et ouvrit la bouche mais le blondinet l’interrompit :

 

- Je sais très bien ce que tu peux ressentir, c’est sûr que ça doit faire bizarre que quelqu’un d’aussi important que moi vienne te chercher chez toi, mais ne t’en fais pas tu finiras par t’y habituer.

 

L’Uchiwa sourit.

 

- Sinon ça va tes chevilles ? Pas trop enflées monsieur modestie ?

 

Le concerné fit mine d’étudier ces dernières avant de relever la tête avec un grand sourire.

 

- Pas plus que d’habitude, pourquoi ? Ice-man s’inquièterait-il pour moi ?

 

- Prends pas tes rêves pour la réalité crétin.

 

- T’as vu Sakura-chan ? fit le renard à l’adresse de la fleur, il est pas mignon notre petit Sasuke quand il s’inquiète pour les autres ?

 

Puis, sans prévenir et sans laisser le temps à l’Uchiwa de réagir, le futur Hokage le prit brusquement dans ses bras, le serrant presque à l’en étouffer. Le brun rougit légèrement et tenta maladroitement de s’échapper de l’étreinte quelque peu gênante de son ami alors que Sakura, sa surprise passée, essayait de son côté, tant bien que mal, de se retenir d’éclater de rire.

 

- Bordel mais lâche-moi abruti de ninja !!

 

Raté, la jeune femme ne put se retenir plus longtemps et son rire cristallin emplit la pièce. Sasuke lui jeta un regard noir.

 

- Au lieu de rire tu ne veux pas venir m’aider ? Je commence à manquer d’air et mon ego est en train d’en prendre un coup.

 

La fleur cessa de rire et son regard croisa celui du jeune homme. Ce dernier fronça les sourcils de surprise lorsqu’il s’aperçut que quelques larmes perlaient au coin des yeux de la medic ninja.

 

- Sakura ?

 

Elle ne répondit pas et se jeta à son tour sur les deux adolescents, manquant de les faire tomber et faisant, à la plus grande joie de l’Uchiwa, lâcher prise au renard.

 

- Hééé ? Sakura-chan ?

 

La jeune femme ne répondit pas, se contentant de resserrer sa prise autour des épaules de ses deux compagnons. Et si au début Naruto était aussi perdu que l’Uchiwa, il finit par sourire et par enlacer à son tour son amie. Sasuke lui adressa un regard interrogateur et le blond forma avec ses les lèvres, sans émettre le moindre son, les mots : « comme avant ».

Le brun fronça les sourcils de surprise ; « comme avant ? ». Devant son incompréhension, l’Uzumaki ajouta de la même manière : « équipe 7 ». Et là l’héritier du sharingan comprit.

Cependant, peu expressif, il se contenta de poser son menton sur la tête de la jeune femme, à présent bien plus petite que lui. Ils restèrent ainsi, serrés les uns contre les autres, un bon moment, insensibles aux secondes, minutes et peut être heures qui s’écoulaient. Ce fut un gargouillement provenant du ventre de Naruto qui les fit revenir à la réalité. Les trois ninjas s’écartèrent et le blond se gratta l’arrière du crâne, gêné.

 

- Je crois que j’ai faim.

 

Sakura leva les yeux au ciel et Sasuke soupira.

 

- Je crois qu’on avait compris.

 

L’Uzumaki reprit cependant rapidement contenance et lança d’une voix enthousiaste :

 

- Direction Ichiraku, Je vous invite !!

 

La fleur grimaça.

 

- Des ramens dès le matin, je croyais pourtant que Hinata surveillait ton régime alimentaire.

 

Le jeune homme déglutit sous le regard amusé de l’Uchiwa.

 

- Ben...

 

La jeune femme lui adressa un sourire sadique.

 

- Je doute qu’elle apprécie de savoir que tu ne suis pas ses conseils.

 

Naruto se précipita sur Sakura, la suppliant du regard.

 

- Sakura-chan juste aujourd’hui !!

 

Elle soupira.

 

- Comme si c’était la première fois que tu n’écoutais pas Hinata.

 

- …

 

La fleur jeta un rapide coup d’œil à Sasuke avant de se retourner vers le renard et sourit.

 

- Enfin, je suppose que ce ne sont pas mes affaires.

 

Le blond sourit à son tour et se jeta sur son amie pour lui déposer un baiser sonore sur la joue. Il l’attrapa ensuite par un bras avant de saisir de la même manière son meilleur ami.

 

-Bon c’est pas tout, mais on va pas passer la journée ici hein ? Let’s go !!

 

Il se précipita alors vers la porte, insensible aux regards désespérés qu’échangeaient ses deux coéquipiers dans son dos, et sortit de la demeure Uchiwa, récupérant au passage le bandeau de la feuille posé à l’entrée.

Le futur Hokage les traîna ainsi dans tout le village jusqu’à ce qu’ils atteignent enfin son restaurant préféré.

De son côté Sakura grommelait bon nombre d’insultes à l’adresse du blond et se promit de le tuer lorsqu’ils seraient hors de vue tout en adressant des regards gênés aux passants qui les observaient avec stupéfaction. 

Sasuke, quant à lui, évitait au mieux de poser les yeux sur les personnes qui marchaient près d’eux, mal à l’aise et conscient que sa présence suscitait de nombreuses interrogations.

Parmi les habitants qui observaient le manège de Naruto il savait, non, il sentait que certains l’avaient reconnu et leur regard empreint de surprise et de colère semblait lui brûler la peau. Aussi fut-il assez soulagé lorsqu’ils arrivèrent au restaurant de ramens. Il retint un léger sourire ; c’était bien la première fois qu’il était heureux de venir ici, lui qui avait toujours préféré manger sur les terrains d’entraînement ou encore au couvert des arbres.

 

- S’lut patron !! lança Naruto avec entrain.

 

L’homme derrière le bar lui sourit ainsi qu’à Sakura et marqua un temps d’arrêt en reconnaissant Sasuke. Mais devant le grand sourire qu’affichait le blondinet il ne fit aucune remarque ; il avait appris tôt ce matin que l’Hokage avait une annonce à faire, il en saurait sûrement plus grâce à cela.

Les trois ninjas s’installèrent dans un coin et l’Uzumaki commanda une dizaine de bols sous le regard blasé de Sakura et quelque peu dégoûté du brun. En attendant que la commande arrive il tendit son bandeau à son meilleur ami.

 

- C’est à toi je crois ?

 

L’Uchiwa fixa un instant l’étoffe avant de la saisir. Ses coéquipiers sourirent.

 

- Bon retour à Konoha Sasuke Uchiwa, Jounin du village.

 

Le concerné ne pu répondre car le patron arrivait, les mains chargées de bols. Mais il adressa tout de même un de ses fameux sourires en coin dont il avait le secret à ses compagnons avant d’attacher, avec l’aisance que donnait l’habitude, le bandeau à son front. Il y avait des choses qui ne s’oubliaient pas.

 

- Bon appétit ! sourit le renard en détachant ses baguettes avant de se jeter sur les plats de nouilles qui trônaient devant lui, sans pour autant oublier d’en laisser un à ses compagnons.

 

Ces derniers observèrent le jeune homme engloutir avec une facilité déconcertante les nouilles et leur assortiment avant de se décider finalement à manger eux aussi, malgré la scène peu ragoûtante qui se déroulait sous leurs yeux.   

 

- Aaaaaaaaah, soupira l’Uzumaki après avoir vidé sans peine une bonne quinzaine de bols, ça faisait longtemps.

 

- Depuis deux semaines tu veux dire ? railla Sakura avant d’avaler une bouchée.

 

Le jeune homme rougit.

 

- Comment tu sais ça ?

 

Elle avala silencieusement et tourna vers lui son beau visage.

 

- Parce que j’étais là avec Neji et Shino. On attendait Hinata, se crut-elle obligée d’ajouter.

 

Le renard s’étrangla avec les nouilles qu’il venait de piquer dans le bol de Sasuke. Sa réaction déclencha les rires de la fleur et même le brun se permit un sourire.

Naruto leur jeta un regard noir.

 

- Je vois pas ce qu’il y a de drôle.

 

- C’est beau l’amour, railla à son tour l’Uchiwa.

 

- Je rêve c’est pas possible, Sasuke qui parle d’amour, c’est la fin du monde. Hé Sakura, tu veux pas l’examiner, d’ici qu’il se soit choppé une saloperie à force de dormir dans les bois.

 

- La seule saloperie que j’ai jamais côtoyée pauvre tâche, c’est ton incomparable imbécillité.

 

- En attendant malgré mon incomparable imbécillité, moi au moins...

 

Il approcha sa bouche de l’oreille de son meilleur ami et murmura sous le regard curieux de la fleur :

 

- ...je n’ai pas peur de mes sentiments.

 

Le brun fronça les sourcils.

 

- De quoi tu parles ?

 

L’Uzumaki sourit et ajouta, toujours à voix basse :

 

- Que les fleurs finissent par se faner si il ne leur est jamais porté l’attention qui leur est due.

 

Un léger rougissement apparut sur les joues blanches de l’héritier du sharingan, mais il disparut lorsque le jeune homme leva la tête vers le renard, un sourire sadique aux lèvres.

 

- Naruto ?

 

Le concerné déglutit mais conserva son propre sourire.

 

- Oui ?

 

- Cours !

 

Il ne se le fit pas dire deux fois, et à peine l’ordre de l’Uchiwa eut-il été donné que le futur Hokage déboulait dans la rue comme si la mort était à ses trousses Ce qui, après réflexion, n’était peut être pas totalement faux.

Le jeune homme sauta sur un toit et moins d’une seconde après il entendit des tendons craquer.

 

- Je croyais t’avoir dit de courir, fit une voix menaçante dans son dos.

 

Le blond tressaillit et, sans même prendre la peine de se retourner, il reprit sa course de plus belle, sentant qu’à chaque seconde son poursuivant réduisait la distance les séparant.

Derrière eux, Sakura suivait sans peine le mouvement, son magnifique sourire étirant ses lèvres ; comme elle avait rêvé que ce moment arrive, qu’ils soient de nouveau réunis tous les trois, qu’ils soient de nouveau ensemble, qu’ils soient de nouveau l’équipe 7.

Elle soupira cependant ; « comme avant » c’était un peu exagéré, après tout beaucoup de choses avaient changé. Le temps avait passé, les situations avaient changé, les affinités avaient évolué, les relations s’étaient affirmées ou bien avaient disparu, les caractères étaient différents, et les sentiments, eux non plus, n’étaient plus les mêmes. Elle se mordit la lèvre à cette pensée ; plus les mêmes ? Tu parles, elle était toujours cette enfant. Elle leva les yeux et observa ses deux coéquipiers, de dos comme elle l’avait toujours fait, les situations avaient changé ? Pas pour elle, elle était toujours la plus faible.

La medic ninja sourit tristement ; elle avait pourtant fait tout son possible.

Devant elle, Sasuke parut ressentir son trouble et lorsqu’il jeta un regard en arrière il put apercevoir l’expression triste et fatiguée de la jeune femme aux yeux émeraude.

Il arqua un sourcil et reporta un instant son attention sur l’Uzumaki ; il savait parfaitement où ce demeuré se rendait, aussi ralentit-il brusquement l’allure pour se retrouver près de Sakura. Cette dernière sursauta lorsqu’elle le vit courir à côté d’elle.

 

- Qu’est-ce que tu as ?

 

Elle le regarda un instant, surprise, avant de sourire.

 

- Rien, je vais très bien.

 

Il ne posa même pas les yeux sur elle mais il put parfaitement ressentir son malaise.

 

- Alors pourquoi traînes-tu ?

 

Elle fronça légèrement les sourcils.

 

- Je ne traîne pas.

 

-Menteuse. Je ne sais pas ce qui te perturbe mais si tu te renfermes sans parler tu ne vas jamais aller mieux.

 

Elle rit, sincèrement, et le brun sourit discrètement.

 

- Et c’est toi qui me dis ça ? C’est le monde à l’envers.

 

Il haussa les épaules.

 

- En six ans les gens changent, toi aussi tu as changé.

 

À peine eut-il terminé sa phrase qu’il accéléra de nouveau pour se rapprocher du blond. La fleur le regarda, hébétée, puis elle sourit ; ah, elle avait changé ? Vraiment ?

 

- Merci.

 

Elle avait murmuré ce mot si bas qu’elle fut la seule à l’entendre.

Devant elle, Sasuke soupira ; avant la jeune femme n’aurait jamais été dans cet état là, elle était beaucoup trop bavarde et trop sûre d’elle pour ça. Il leva les yeux au ciel ; après tout lui-même l’avait dit ; en six ans les gens changent.

Son visage d’ange se crispa soudain et il dut se faire violence pour ne pas porter sa main à son cou, là où se trouvait la marque d’Orochimaru. Il jura silencieusement ; ces derniers temps elle se manifestait de plus en plus souvent, et chaque fois avec un peu plus d’intensité. Et ces brusques manifestations avaient tôt fait de faire germer dans l’esprit de l’Uchiwa un certain nombre de questions ; le serpent essayait-il de le tuer à distance ? Ou encore ; la marque contenait-elle un poison qui au bout d’un certain temps tuait celui qui la portait ? Allait-il mourir ? Ou bien le serpent était-il juste de mauvaise humeur ? À dire vrai il ne craignait pas la mort. Cependant avec les dires d’Ayru concernant le réveil proche du démon millénaire, il ne souhaitait pas quitter ce monde dans l’immédiat. Et si cela devait arriver rapidement, il préfèrerait que ce soit en combattant. Un sourire mauvais vint cependant étirer ses lèvres ; le serpent était en colère ? La belle affaire. Comme toujours la douleur qui parcourait son corps dans sa quasi-totalité finit par s’atténuer puis disparaître et le porteur du sharingan s’autorisa un léger soupir ; si ses crises continuaient à aller crescendo il risquait de ne lus pouvoir le cacher bien longtemps.

Un peu plus à l’avant Naruto courait toujours comme un dératé, son habituel sourire collé au visage. Il respira un bon coup et jeta un rapide regard derrière lui, palissant lorsqu’il s’aperçut que l’Uchiwa le rattrapait rapidement.

Il aperçut alors l’endroit qu’il cherchait et hurla :

 

- Alors Uchi-chou ! C’est quand tu veux !!

 

Il quitta les toits et se posa à terre. Sasuke le rejoignit presque instantanément et Sakura resta perchée sur les toits, observant la scène avec intérêt. Le brun haussa les sourcils.

 

- Uchi-chou ?

 

- Ouais, c’est mignon tu trouves pas ?

 

Un chidori entoura brutalement le corps de l’héritier du sharingan, répondant à la question du blondinet.

 

- Vous les Uchiwa vous n’avez vraiment aucun sens de l’humour, railla-t-il en se mettant en garde.

 

- C’est surtout que ton sens de l’humour est déplorable.

 

Le renard fit une moue vexée avant d’adresser un clin d’œil à son meilleur ami et de disparaître. Le porteur du sharingan sourit.

 

- Si tu crois m’avoir comme ça.

 

Il se déplaça alors très légèrement et à une vitesse telle qu’il fut difficile à la fleur de pouvoir suivre son mouvement. Il avait certes très peu bougé, mais cela avait été suffisant pour que la boule de chakra qu’avait envoyée Naruto le rate et aille s’enfoncer profondément dans le sol.

 

- T’es rapide, murmura la tornade de Konoha avec sérieux, plus que moi.

 

Le jeune Uchiwa, quant à lui, observait le trou fait par le rasenga, ne prêtant que peu d’attention aux dires du futur Hokage.

 

- Depuis quand es-tu capable de lancer le rasenga ?

 

L’Anbu sourit fièrement.

 

- Presque trois ans.

 

Le déserteur sourit lui aussi et, après avoir échangé un rapide coup d’œil avec le blond, il disparut à son tour. Naruto se remit en garde mais avant qu’il n’ait pu esquisser le moindre geste il sentit le genou de son adversaire s’enfoncer dans son estomac, lui coupant le souffle.

Il alla s’écraser quelques mètres plus loin, percutant au passage plusieurs poteaux d’entraînement dont celui auquel six années auparavant Kakashi l’avait attaché, avant de s’arrêter contre un arbre.

Il se releva presque immédiatement, un filet de sang coulant de ses lèvres. L’Uchiwa était vraiment très rapide. Il sourit cependant ; Sasuke avait beau être bien plus vif et habile que les ninjas qu’il avait déjà affrontés, sa force, loin d’atteindre celle de Sakura, était inférieure à la sienne. Il fronça les sourcils, c’était bien beau tout ça mais à quoi bon être fort si il ne pouvait même pas toucher son adversaire ? Il essuya d’un revers de main ses lèvres et se remit en garde ; il ne pouvait pas espérer l’attraper en se jetant sur lui, il allait donc devoir attendre que ce soit lui qui attaque.

Comme si il avait lu dans ses pensées, le jeune Uchiwa disparut de nouveau, et cette fois ce fut la paume du déserteur que l’Anbu reçut en pleine figure. Mais contrairement à la première fois le renard ne bougea pas d’un pouce, surprenant son adversaire et lui laissant une ouverture qui lui permit d’assener au brun un rasenga d’une puissance effroyable. Et tout ninja de génie qu’il était, Sasuke ne put éviter l’attaque qui l’envoya traverser plusieurs troncs d’arbres aussi facilement que si ils avaient été constitués de papier.

Le jinchuriki sourit ; la première attaque de son ami l’avait surpris et il n’avait pas pu se protéger correctement, il porta d’ailleurs une main à son ventre en se demandant si il n’avait pas une ou deux côtes cassées, mais sa deuxième attaque l’avait laissé de marbre. Il était beaucoup plus résistant qu’auparavant et si Sasuke voulait le blesser il allait devoir faire mieux.

Ce dernier avait d’ailleurs terminé sa course contre un rocher qu’il avait à moitié fendu. Il se releva péniblement et cracha une gerbe de sang avant de sourire ; ça allait être très intéressant.

Il activa son sharingan et rejoignit presque instantanément son adversaire. Le renard émit un léger sifflement.

 

- Déjà sur pieds ?

 

- Ne me sous-estime pas baka blond.

 

Le concerné sourit.

 

- Alors ? On s’y met à fond ?

 

- Quand tu veux.

 

Et les deux ninjas, pas même adultes, se jetèrent l’un sur l’autre sous le regard attendri de leur coéquipière toujours perchée en hauteur ; de vrais  gamins.

 

- Ohayo Sakura-chan.

 

La fleur ne se retourna pas.

 

- Ohayo Hinata-chan.

 

La Hyuga sourit et s’installa près de son amie avant de jeter un coup d’œil sur le terrain qui ressemblait à présent à un gigantesque cratère.

 

- Tu n’as pas peur qu’ils se blessent ? demanda-t-elle, légèrement inquiète en constatant l’étendue des dégâts.

 

- Ce qui me fait peur, c’est plutôt la réaction de Tsunade-senseï lorsqu’elle va voir ce qu’ils ont fait du terrain, soupira-t-elle, je l’entends déjà d’ici.

 

La cousine de Neji rit un instant puis elle reprit rapidement son sérieux.

 

- Dis-moi...

 

La fleur quitta des yeux le terrain et les tourna vers la jeune femme.

 

- Tu... enfin je veux dire... qu’est-ce que tu vas faire ?

 

Sakura arqua un sourcil.

 

 - Et bien, je vais attendre qu’ils aient fini de se battre puis je vais descendre les soigner. Sasuke a un poignet en mauvais état ainsi qu’une épaule luxée et plusieurs entailles assez importantes, et Naruto a quelques côtes cassées et un tibia pas beau à voir. Heureusement que j’ai récupéré mon chakra parce que sinon je...

 

- Ce n’est pas de ça dont je parle, l’interrompit la brune en la fixant de ses grands yeux blancs.

 

La medic ninja soupira et reporta son regard sur ses coéquipiers.

 

- Que veux-tu que je fasse ? Je ne peux pas agir comme avant, je ne peux pas m’éloigner de lui et je ne peux pas rester trop près car à chaque fois que je le touche ou qu’il me parle ça me fait mal.

 

- Crois-tu vraiment que prendre sur toi est la meilleure des choses à faire ?

 

L’Anbu émit un léger rire triste.

 

- Je n’irai pas lui parler si c’est ce que tu proposes.

 

- Et pourquoi pas ?

 

- Parce qu’il a déjà assez de problèmes sur le dos et je ne veux pas qu’il me voit comme un boulet, collant et bruyant, qui est raide dingue de lui.

 

Hinata grommela quelques mots avant de reprendre :

 

- Et comment veux-tu qu’il te voit ?

 

- Comme son équipière, comme un soutient sur qui il peut compter.

 

- Et en quoi le fait que tu lui parles l’empêcherait de te considérer comme telle ?

 

Cette fois la fleur se leva.

 

- Sasuke n’a jamais caché le fait qu’il n’appréciait guère les marques d’amour, et je n’ai aucune envie de le mettre dans l’embarra.

 

- Et en attendant c’est toi qui souffres. Et si un jour il part de nouveau Sakura, qu’est-ce que tu feras ? Tu pleureras encore en te disant que si tu avais fait ci ou si tu avais fait ça les choses auraient pu être différentes ?

 

Hinata avait parlé avec un ton dur qui ne lui ressemblait pas mais elle savait que Sakura risquerait de faire une bêtise si par malheur Sasuke repartait.

 

- Il a promis, murmura-t-elle dans un souffle.

 

La brune se mordit la lèvre et son ton se fit plus hésitant.

 

- Sakura, et si il mourrait en mission ?

 

Le cœur de Sakura cessa de battre et elle se laissa retomber à genoux. La jeune Hyuga passa aussitôt un bras autour de ses épaules et souffla :

 

- Je ne veux plus te voir comme ces trois dernières années, je veux que tu sois heureuse Sakura.

 

Elle sourit et jeta un coup d’œil vers Naruto qui venait de se ramasser un chidori rageur en pleine poitrine.

 

- Naruto ne dit rien tu sais, mais il était parfaitement conscient de ton état. Tu n’imagines même pas à quel point il était inquiet pour toi.

 

La medic ninja soupira mais ne pipa mot.

 

- Six ans ? Non plus, reprit Hinata sous le regard interrogateur de son amie, c’est le temps qu’il m’a fallu avant de tout lui avouer, et encore, il était supposé être endormi.

 

Les deux jeunes femmes sourirent en se rappelant de ce moment.

 

- Enfin, tout ça pour dire que je sais très bien ce que tu peux ressentir et que je connais parfaitement cette peur qui te tord le ventre et cette chaleur qui t’envahit à chacun de ses regards. Et puis, en six ans les gens changent.

 

La medic ninja tressaillit ; ils n’avaient que ce mot là à la bouche aujourd’hui ou quoi ? Elle soupira et se décida enfin à sortir de son mutisme.

 

- Tu ne me laisseras pas tranquille avant que je te dise que j’irai mettre les choses au clair avec lui je suppose ?

 

- Tu sais aussi bien que moi que c’est la meilleure chose à faire.

 

La jeune femme ferma un instant les yeux et murmura avant de se laisser tomber vers le sol pour rejoindre ses coéquipiers :

 

- Croise les doigts pour moi.

 

La porteuse du byakugan sourit et sauta à son tour du toit.

De leur côté, les deux rivaux avaient cessé de se battre et étaient à présent assis dos à dos, le souffle court.

 

- T’as fais de sacré progrès le boulet, souffla le jeune Uchiwa.

 

- T’es pas mauvais non plus Ice-man, haleta le blond.

 

Les deux jeunes hommes sourirent, le cœur léger, heureux de ces retrouvailles tant attendues.

 

- Et bien, vous n’êtes pas beaux à voir, soupira Sakura en arrivant à leur hauteur, la Hyuga sur ses talons.

 

- Hinata, sourit faiblement le blond, tu sais que je t’aime ?

 

La jeune femme rougit furieusement. Ils avaient beau être ensembles depuis un moment déjà, à chaque fois que Naruto le lui disait elle ne pouvait s’empêcher de prendre une couleur pivoine.

La fleur sourit à son tour et s’agenouilla près des deux garçons, évitant au maximum de regarder Sasuke. Elle posa ses mains sur le torse du renard et son chakra blanc s’écoula de ses longs doigts fins pour soigner les blessures du jeune homme. Cela ne dura cependant pas longtemps et la jeune femme sentit ses mains trembler lorsqu’elle se tourna vers le porteur du sharingan. Heureusement pour elle celui-ci ne la regardait pas, les yeux perdus dans le vague. Ce ne fut que lorsqu’elle le toucha qu’elle sentit son regard sur son visage. Elle tenta de rester calme mais ses mains tremblaient de plus en plus. L’Uchiwa dut le remarquer car il lui souleva le menton, l’obligeant ainsi à croiser ses superbes yeux noirs.

 

- Tu vas bien ?

 

Elle se força à sourire, geste qui lui était maintenant presque naturel.

 

- C’est plutôt à toi qu’il faudrait le demander non ? Tu as vu dans quel état vous vous êtes mis Naruto et toi ?

 

Le brun ouvrit la bouche, guère convaincu, mais les sourcils soudain froncés de la fleur lui firent garder le silence. Elle semblait concentrée sur quelque chose et le jeune homme préféra attendre qu’elle prenne la parole.

 

- Sasuke ? interrogea-t-elle finalement, tu as mal quelque part ?

 

A son tour l’Anbu arqua un sourcil.

 

- Non.

 

- C’est bizarre je sens quelque chose d’étrange dans ton corps, comme une blessure qui ne pourra jamais être guérie.

 

Le jeune homme se mordit la lèvre ; elle l’avait sentie, cette douleur que lui infligeait le sceau. Un instant il fut tenté de lui en parler ; peut être pourrait-elle l’aider à comprendre, mais son caractère renfermé lui intima le contraire, aussi se contenta-t-il de répondre :

 

- Je n’ai pas mal.

 

La jeune femme soupira, toujours aussi bavard quand on parlait de lui. Enfin bon elle n’allait pas s’attarder là-dessus, c’était inutile. Elle soigna le ninja aux cheveux noirs et se releva avec souplesse pour grimacer lorsqu’elle posa les yeux sur son deuxième coéquipier.

 

- Eh Naruto, dis-le nous si on dérange.

 

Le blond ne répondit pas, trop occupé à embrasser sa compagne. La medic ninja soupira ; le renard et la Hyuga avaient des caractères complètement opposés, lui était complètement exubérant et elle était aussi discrète que possible. Sakura s’était souvent demandé comment Hinata arrivait à supporter l’Uzumaki.

Un mouvement du côté du porteur du sharingan attira son attention et lorsqu’elle lui jeta un rapide coup d’œil elle put constater qu’il souriait. Pas son sourire en coin habituel, non, un vrai sourire. Ses yeux à demi-plissés observaient avec amusement les deux ninas enlacés.

La jeune femme sentit sa respiration se bloquer ; c’était la première fois qu’elle le voyait sourire comme ça. Il était déjà superbe habituellement mais là c’était carrément de la torture.

Alors qu’elle l’observait en catimini il se leva brusquement, ses traits ayant perdu leur douceur pour retrouver une expression presque neutre. Il jeta un dernier regard aux amoureux et glissa à l’oreille de Sakura ;

 

- Je rentre me changer, je vous rejoindrai plus tard.

 

Elle frissonna en sentant son souffle lui effleurer l’oreille et ses mots se coincèrent dans sa gorge, aussi se contenta-t-elle d’acquiescer. Le brun hocha la tête et disparut.

Hinata relâcha alors Naruto et fit un signe de tête à la medic ninja.

 

- N’oublies pas ce que tu m’as dit.

 

La fleur se mordit la lèvre et déglutit avec peine.

 

- Hinata-chan je...

 

La Hyuga la coupa d’un signe de main sous le regard perdu de son petit ami.

 

- Aurais-tu oublié notre conversation ?

 

L’Anbu soupira ; dans quelle galère s’était-elle  fourrée ? Elle sentait la peur lui tordre les entrailles et de violentes nausées commençaient à se faire ressentir. Malheureusement le regard insistant que lui jetait son amie ne lui laissait pas vraiment d’échappatoire aussi, malgré ses appréhensions, prit-elle à son tour la direction de la demeure Uchiwa.

 

- Quelle conversation ? interrogea Naruto lorsque la jeune femme eut disparu.

 

- C’est un secret, murmura sa compagne.

 

Le blond fit la moue, ce qui arracha un sourire tendre à la Hyuga ; ce qu’il pouvait être craquant quand il s’y mettait. Elle ferma cependant les yeux et reprit son sérieux.

 

- J’espère que tout ira bien pour Sakura-chan.

 

 

 

Plus loin, beaucoup plus loin, et pas tout à fait du côté de la demeure Uchiwa, le porteur du sharingan s’était appuyé contre un arbre, une main sur son coup. Sa respiration était irrégulière et son visage était encore plus pâle qu’à l’ordinaire.

 

- Saleté, jura-t-il à voix basse.

 

La marque n’avait pas trouvé de meilleur moment pour se manifester que juste après son combat contre Naruto. Il retint un gémissement, cette fois la douleur était atroce et il avait l’impression que chaque parcelle de son corps se déchirait lentement, faisant monter sa souffrance d’un cran.

Il se força cependant à bouger lorsqu’il sentit quatre personnes se rapprocher, une équipe de Genins sans doute. Peu importe, il leva les yeux et son regard se posa sur le mont Hokage. Oui, là bas il devrait être tranquille. Il sauta avec souplesse sur l’une des pierres les plus basses et commença une très rapide ascension.

Pendant ce temps la fleur, qui avait prit la  direction de chez lui, traînait. Repassant dans sa tête les différentes manières dont elle pourrait engager la conversation. Allant du « Sasuke, j’aimerais te parler de quelque chose... » qui le ferait sûrement fuir au « Sasuke il faut qu’on parle » qui était décidément beaucoup trop sérieux pour ce qu’elle voulait lui dire.

Elle gémit ; comment Hinata avait-elle fait pour supporter ça ? Avant elle ne se serait pas embarrassée de longs discours, elle lui avait même carrément dit en face « je t’aime ». Pourtant aujourd’hui elle n’en était plus capable et elle devait bien avouer qu’elle le regrettait, un peu.

Elle arrêta ses réflexions lorsque, l’espace d’une seconde, une ombre lui couvrit le visage. Elle arqua un sourcil ; le ciel était entièrement dégagé et si il y avait eu une attaque le village aurait déjà donné l’alerte.

La fleur fit courir ses yeux autour d’elle et frissonna lorsqu’elle aperçut, à l’instant où il atteignait le sommet, le porteur du sharingan sur la paroi du mont Hokage. Elle respira un bon coup et emprunta le même chemin que le jeune homme afin d’aller le rejoindre.

Ce dernier s’était assis à l’abri des regards et respirait toujours avec difficultés, cette crise était bien plus longue que les autres et elle ne semblait pas vouloir s’arrêter.

Il se permit un léger gémissement et ferma les yeux. Il ne les rouvrit que lorsqu’il sentit une présence près de lui.

 

- Sasuke.

 

- Tu me suis maintenant ?

 

Sa voix avait été froide, plus qu’il ne l’aurait voulu, mais n’appréciait guère d’être vu en état de faiblesse, surtout par elle. La jeune ninja ne prit cependant pas garde à son ton et s’approcha de lui. Elle tendit la main vers celle que l’Anbu maintenait appuyée sur son cou et fit glisser ses longs doigts dessus, incitant l’Uchiwa à la laisser l’examiner.

Il hésita plusieurs secondes puis son bras finit par tomber le long de son corps. La jeune femme repoussa avec douceur le col de son tee-shirt et se pencha dans le cou du brun qui sentit brusquement ses joues prendre une inhabituelle couleur rosée.

Il sentit les doigts frais de sa coéquipière effleurer sa peau là ou le serpent l’avait mordu et il ne put empêcher un léger frisson de lui parcourir l’échine.

La fleur s’écarta aussitôt.

 

- Je t’ai fait mal ?

 

Il secoua négativement la tête. La douleur avait disparu.

 

- Alors ?

 

La ninja fronça les sourcils.

 

- C’est étrange, la marque a changé.

 

- Comment ça ?

 

Il s’était rapproché d’elle et la regardait avec surprise. Elle rougit légèrement et continua :

 

- La forme de la marque a changé, les trois traces ne sont plus dans le même sens, d’ailleurs ça me rappelle quelque chose, ajouta-t-elle pensivement.

 

Le brun ferma un instant les paupières et les rouvrit, dévoilant ses yeux qui avaient pris une teinte rouge. Sakura sursauta et hocha la tête avant de murmurer, toujours les sourcils froncés :

 

- Le sharingan, mais pourquoi ?

 

Le déserteur désactiva sa pupille et haussa les épaules.

 

- Le sharingan est dans mon sang, c’est peut être une défense de mon corps contre une substance étrangère.

 

Les yeux émeraude de sa coéquipière s’illuminèrent et elle lui attrapa les mains.

 

- Oui c’est ça ! J’ai commencé à lire il y a peu un livre sur les dons héréditaires et je crois me souvenir qu’il y avait un passage concernant les propriétés cachées qu’ils pouvaient engendrer.

 

Le jeune homme la regarda avec amusement ; elle semblait complètement absorbée par ce qu’elle disait et visiblement elle ne se rendait pas compte qu’elle était en train de lui serrer un peu trop fort les mains.

 

- Navré de t’interrompre, mais est-ce que tu pourrais éviter de me casser quelque chose.

 

La fleur se tu et baissa les yeux sur leurs mains jointes. Elle rougit, fortement cette fois, et s’écarta d’un bond.

 

- Désolée !

 

Il retint un soupir ; il lui avait demandé de ne pas serrer trop fort, pas de le lâcher. Il fronça les sourcils ; mais à quoi pensait-il ?

La ninja lui tourna le dos et alla s’assoir un peu plus loin, mal à l’aise. Elle respira profondément plusieurs fois et ouvrit la bouche.

 

- Est-ce que tu sais, à quel point nous avons souffert de ton départ ? Pas seulement moi, Naruto ou encore Kakashi senseï, mais nous tous.

 

L’Uchiwa haussa les sourcils mais ne répondit rien, aussi la fleur continua :

 

- On dit que lorsqu’une personne part on finit par l’oublier, la remplacer. J’ai appris durant ces six années à quel point c’était faux. Personne ne pouvait te remplacer et personne ne le pourra jamais. Comme personne ne pourra jamais remplacer le troisième et tous les autres Kages.

 

Elle sentit le jeune homme s’approcher d’elle jusqu’à se tenir debout juste dans son dos.

 

- Serait-ce une manière détournée de parler de ma famille ?

 

Elle sourit ; il avait toujours été intelligent.

 

- Rien ni personne ne pourra les ramener ou les remplacer alors à quoi bon vouloir tuer le dernier membre de ta famille qu’il te reste ?

 

- Trop tard pour dire ça, c’est déjà fini.

 

Il la vit tressaillir.

 

- Tu l’as tué ?

 

- Non, j’ai renoncé.

 

Cette fois elle se retourna vers lui, le fixant avec effarement. Il vint s’assoir près d’elle et leva les yeux vers l’étendue azur.

 

- Itachi est un meurtrier mais il reste mon frère, même si je le voulais encore je ne pourrais pas le tuer.

 

- Les gens changent, murmura la medic ninja.

 

- Oui.

 

- Mais pas tous, ajouta-t-elle un peu trop fort.

 

Le brun se tourna vers elle.

 

- Qu’est-ce que tu veux dire ?

 

Elle se tendit en se rendant compte qu’il l’avait entendu, et un nouveau rougissement pointa sur ses joues.

 

- Je... rien. Rien du tout.

 

Elle détourna la tête et Sasuke la fixa un certain temps, laissant ses yeux vagabonder de ses joues rosies à sa bouche tremblante. Se pourrait-il que... ?

Il lui attrapa le menton avec douceur, il allait en avoir le cœur net. Sa coéquipière refusait de le regarder, même face à lui ses yeux émeraude fuyaient. Il soupira et se pencha vers elle, ou plutôt vers ses lèvres qui le tentaient depuis longtemps déjà.

Lorsqu’elle sentit son contact, Sakura cessa de respirer ; une minute là, elle avait pourtant rien bu alors pourquoi Sasuke l’embrassait-il ?

Il la relâcha rapidement, par peur de la froisser, et cette fois leurs regards se croisèrent.

 

- Euh... je... je ne suis pas sûre d’avoir tout compris là... balbutia-t-elle en essayant de mettre de l’ordre dans ses idées.

 

Le jeune homme lui adressa un regard moqueur.

 

- Tu veux que je recommence ?

 

Elle le fixa avec effarement.

 

- Pardon ?

 

Il répéta patiemment :

 

- Est-ce que tu veux que je recommence ?

 

Incapable de répondre, la fleur hocha légèrement la tête et l’Anbu se pencha à nouveau vers elle. Son cerveau était en ébullition ; d’accord, une fois elle pouvait mettre ça sur le compte d’une pulsion ou d’une envie soudaine, ou même pourquoi pas sur une hallucination. Mais là ça faisait deux fois. Deux fois que Sasuke Uchiwa l’embrassait.

Finalement elle renonça à comprendre et se laissa aller, après tout si elle perdait la tête, pourquoi ne pas en profiter ? Et puis de toute façon, rien ne méritait qu’elle loupe pareille occasion, qu’elle soit réelle ou non.

Elle passa ses bras autour du cou du brun, l’invitant à en faire autant, et se serra contre lui avec tout l’amour qu’elle avait gardé si longtemps pour elle.

Lorsqu’ils se séparèrent tous deux haletaient. Sakura passa un doigt hésitant sur les lèvres tant désirées de l’Uchiwa et demanda :

 

 - C’est un rêve ?

 

Sasuke embrassa rapidement le bout de son doigt et répondit :

 

- Je n’espère pas.

 

Alors elle sourit, comme elle souriait avant, ce sourire si longtemps perdu et qui avait fait chavirer le cœur de tant d’hommes.

 

- Je t’aime Sasuke.

 

Il plongea sa tête dans le cou de sa compagne et murmura :

 

- Moi aussi je t’aime Sakura.

 

 

 

 

 

Vila !!!!!!!!!!!!!!!!!!! Finish, et je ne parle pas seulement du chapitre cette fois, et oui j’ai fini mon histoire… Enfin la première partie en tout cas. Alors je préviens d’avance, car je n’ai pas eu beaucoup de commentaires pour le dernier, que si cette fois je n’ai pas beaucoup de commentaires, j’arrêterai l’histoire ici. Alors si vous voulez une suite n’oubliez pas de laisser un petit mot, et dans le cas contraire ben tant pis nah.

Ps : il était long celui-là n’empêche. Allez, gros bisous et merci pour ceux qui ont lu jusqu’ici.

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2023