Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Articles

(Consulter tous les articles)

Questionnaire auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions !
 par   - 882 lectures  - 4 commentaires [3 décembre 2022 @ 16:04]

Bonjour tout le monde,

Je me permets de poster sur ce site afin de m'aider dans une étude que je mène actuellement sur les auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions. Nous nous appelons Lucie, Maud, Pauline et Manon et sommes en master 2 de Médiation et Création Artistique à l'Université Sorbonne Nouvelle.
Dans le cadre d'un cours sur la Conception de projet et la participation culturelle, nous nous intéressons au public (lecteur.ices et auteur.ices) des fanfictions en France.
Si vous habitez en France et que vous êtes lecteur.ices et auteur.ices de fanfictions, ce questionnaire est pour vous !

Les données recueillies ne seront utilisées qu'à des fins d'analyse et ne seront divulguées qu'à notre professeur.

Voici le lien si vous êtes lecteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc6_1itz9IVJhUfLejHlxD4zotRwUFU8wl2bTlfC_hHKzoRWg/viewform?fbclid=IwAR2T-hRSCR1g2Sys-LUqyEU4M4KA9uNKNmUB0gWXr_cnSXosVq_gsro6_qQ

Voici le lien si vous êtes auteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSccZedHtCGfet4edRy2iPPhTXYEUusmsZU2feTEqGByRPrgDQ/viewform?fbclid=IwAR1RkBx6Fj1ZZ9_oH1I2L1-YaoMUg6fCZPWZbjH4nkF-BOC5rNctEsmCPqI

Vous pouvez bien entendu répondre aux deux questionnaires si vous vous sentez concerné.es par les deux.

Merci pour votre aide qui nous sera précieuse !!

Lucie, Maud, Pauline et Manon

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 4043 lectures  - 6 commentaires [1 septembre 2022 @ 23:42]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Le démon Auteur: garvera Vue: 20985
[Publiée le: 2006-08-20]    [Mise à Jour: 2012-01-08]
13+  Signaler Romance/Action-Aventure Commentaires : 120
Description:
Bon alors l'histoire débute après le retour de Yamato, Sakura, Naruto et Saï à Konoha. Spoil dès le début.
Pour les couples ils sont tous nommés dans le premier chapitre, le deuxième lui est le véritable début de l'histoire(1ère fic de l'auteur).
J'ai terminé la première partie, alors pour ceux qui veulent la suite, j'attends vos commentaires.
Crédits:
pas à moi, sauf Ramia, Nifton et Ayru alors pas touche.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Oto

[2182 mots]
Publié le: 2006-12-10
Mis à Jour: 2012-01-02
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Salut tout le monde, ça fait un moment que je n’ai pas mis à jour ma fic, alors je m’y colle aujourd’hui.

 

Marine : je suis contente que tu aimes ma fic, j’espère que la suite va te plaire tout autant.

 

Tsumé : voilà voilà, merci pour ton commentaire.

 

Sakura-san : tes compliments font toujours aussi plaisir alors merci de mettre des commentaires, et voilà la suite.

 

Uruki : toi tu y tiens à ta police, alors moi j’ai mis la suite, à ton tour de faire pareil. Bonne lecture (et si tu veux mon avis, je pense que plutôt que d’arrêter Saku, la police aurait tendance à s’occuper de Sasu)

 

Aiedail : voilà la suite (certes elle est pas arrivée très tôt, mais bon elle est là c’est ce qui compte….non ?) merci pour ton commentaire.

 

Sasuke2011 : eh ben tu as la pêche toi, je suis admirative et je te confirme que je suis à 100% fan de sasu. Voilà la suite.

 

 

 

Alors voici le chapitre 12 de cette. fic ? J’aimerais vraiment avoir vos avis, parce que mes chapitres me semblent de moins en moins bien alors si vous avez des conseils à donner. Sinon bah, bonne lecture.

 

 

 

 

 

Chapitre 12 : Oto

  

 

 

Sasuke et Ayru avaient déjà rejoint la forêt lorsque Shizune était entrée dans le bureau de l’Hokage, cependant le jeune Uchiwa semblait troublé. Ce qui n’échappa pas au loup.

 

- Ce sont ses mots qui te perturbent ?

 

Le brun tourna son regard vers l’animal, sans pour autant stopper sa course et murmura plus pour lui-même que pour répondre au démon :

 

 - Je ne comprends pas, elle a dit qu’ils étaient encore partis me chercher. Pourquoi ? Pourquoi ils ne me détestent pas ? Pou… pourquoi m’ont-ils pardonné ?

 

- Pourquoi as-tu pardonné à ton frère ? interrogea le loup en plongeant ses profonds yeux améthyste dans les magnifiques onyx du déserteur.

 

-Je… fit le porteur du sharingan.

 

- Parce que tu l’aimes, c’est aussi simple que cela.

 

- ...

 

L’animal s’approcha du ninja et passa sa tête contre l’une des mains de ce dernier.

 

- Leur présence te manque, reprit-il, tu ne peux pas me le cacher. Alors si tu survis au combat contre Nifton, ou même dés à présent, retourne les voir.

 

- Je ne peux pas, fit l’Uchiwa, je n’en ai pas le droit. Et puis je ne me sens pas capable d’affronter leur déception en ce qui concerne mon erreur passée.

 

- Je suppose qu’il est inutile que je te dise que tu as parfaitement le droit de revenir vers eux, soupira Ayru, alors je te conseillerais simplement de te battre à leurs côtés. Je suis sûr que tu finiras par revoir ton jugement sur toi-même.

 

- J’avais déjà décidé de combattre Nifton avec eux. Mais en ce qui concerne mon retour je ne pense pas changer d’avis. Je les ai trop blessés.

 

- Et si ils te le demandent, que feras-tu ?

 

- C’est ici que nous les avons croisés tout à l’heure, fit le shinobi en s’approchant d’un arbre fraîchement entaillé par un kunaï, et ils prenaient cette direction, ajouta-t-il en pointant le doigt vers Oto.

 

Le démon ne fit aucun commentaire quant au changement de sujet du ninja ; la discussion était close. Puis, suivant la direction montrée par l’Uchiwa, il sourit :

 

- Ils sont partis pour te venger. Ils veulent combattre Orochimaru pour venger ta mort.

 

Incrédule, le brun resta un instant immobile. Finalement il secoua sa tête, et alors que plusieurs sentiments se livraient bataille en lui, il suivit le chemin emprunté par ses ex-coéquipiers, Ayru sur ses talons.

 

Plus loin, sur la même route, les ninjas de Suna et Konoha progressaient à bonne allure, le silence des bois uniquement brisé par la vie animale environnante et par les jurons étouffés de Lee :

 

- Personne ! Personne ne m’avait encore battu de la sorte !

 

- Mais tu vas la fermer à la fin !! hurla Tenten qui commençait sincèrement à en avoir marre.

 

Sautant presque aux côtés de son équipier, elle était malheureusement aux premières loges. Et si maintenant Lee était de mauvaise humeur, d’ici quelques minutes il se mettrait en tête de s’entraîner de suite. La kunoichi soupira, sa ferveur en les aptitudes physique d’un ninja était admirable mais peut être un peu trop forte. Elle sentit alors une légère pression sur ses épaules. En tournant la tête elle s’aperçut que Neji s’était rapproché et qu’il la tenait à présent contre lui, et ce malgré leur course. La brune sourit à son compagnon et se colla un peu plus contre son torse parfaitement musclé. Le porteur du byakugan se pencha alors pour effleurer furtivement ses lèvres avant de poser un regard blasé sur l’ancien élève de Gai. Puis, remarquant Naruto qui s’approchait de Lee, il ne put retenir une grimace désapprobatrice ; qu’est-ce que ce baka allait encore faire ?

 

- Eh ! interpella le renard, tu dis que personne ne t’as jamais battu aussi facilement mais depuis combien de temps tu ne t’es pas battu contre Neji, moi, ou Sakura-chan ? Parce qu’à mon avis si tu... SPAFF !!!

 

Le blond ne put finir sa phrase car la fleur venait de lui envoyer une claque en pleine tête avant de tirer l’Uzumaki un peu plus loin.

 

- Narutooooo, maugréa-t-elle à voix basse, tu ne trouves pas qu’il est assez énervé comme ça ? En plus tu le connais, il risque de prendre ça pour un défi et si tu le bats toi aussi on n’a pas fini de l’entendre.

 

Le ninja détourna ses yeux de ceux de son amie et ne reprit la parole qu’au bout d’un certain temps d’une voix faible.

 

- Gomen... je... c’est l’habitude. Même après six ans je ne l’ai pas perdue, murmura-t-il avec un sourire triste.

 

La medic ninja faillit rater une branche à cette réponse, puis un air mélancolique se peignit sur son visage fin.

 

- Moi aussi. Moi aussi je garde de vieux réflexes de cette époque, et pour être franche je ne veux pas les perdre. Même si c’est se raccrocher au passé ça me donne l’impression qu’il est toujours là, quelque part.

 

- Tu sais, je peux essayer autant que je veux mais jamais je n’arriverais à me sortir de la tête que ce baka est mon rival et que nous sommes censés nous battre encore, et encore. Un peu comme Gai-sama et Kakashi-senseï, enfin à peu près.

 

L’ancienne élève de la Gondaime sourit en se rappelant quels genres de défis les deux adultes avaient tendance à se lancer (les jakens par exemple). Elle adressa un regard d’encouragement au renard et ils rattrapèrent Gaara et Temari qui semblaient en grande discussion. Derrière eux, Ino fixait sa meilleure amie avec respect et une pointe de tristesse.

 

- Je ne sais pas où tu trouves le courage de sourire alors que tu as perdu Sasuke, mais je sais que moi jamais je ne serais capable d’agir ainsi à ta place, murmura-t-elle.

 

La voyant perdue dans ses pensées, l’homme chien saisit avec douceur sa main.

 

- Tout va bien ? demanda-t-il inquiet.

 

- Oui, ne t’en fait pas, assura la blonde sans grand enthousiasme mais avec un léger sourire aux lèvres.

 

- ...

 

La nuit tomba sans incident et les ninjas montèrent le camp. Ils repartirent tôt le lendemain, et tous les jours suivants, jusqu’à ce qu’ils atteignent Oto. Ils pénétrèrent discrètement dans l’enceinte du village mais visiblement ils étaient attendus. Ou alors les guerriers du son s’apprêtaient à partir. Quoi qu’il en soit ils furent rapidement encerclés par une bonne centaine de ninja.

 

- Houston, on a un problème ne put s’empêcher, d’ironiser Kiba.

 

- Non sans rire, fit Temari sarcastique.

 

Le brun allait répondre lorsque les ninjas commencèrent à attaquer. Cette fois Gaara protégea lui-même Ramia qui soignait chacun de ses amis à l’instant même où ils étaient blessés, laissant aux autres le soin de protéger Ino et de s’occuper des ennemis « aériens ».

En effet, les cousins Hyuga, dos à dos, usaient de leur poing souple afin de créer une véritable barrière infranchissable autour de la jeune Yamanaka de manière à ce que l’utilisation de son don héréditaire ne soit pas dangereuse.

Plus loin, Tenten sautait avec agilité pour éviter les attaques adverses et usait de ses nombreuses armes de jets pour se débarrasser des gêneurs qu’elle trouvait « trop collants » alors qu’à l’autre bout du champ de bataille Choji mettait hors d’état de nuire tous les ninjas immobilisés par Shikamaru, soit une vingtaine en quelques minutes.

De leur côté, les deux No Sabaku restants semblaient trouver le combat fort amusant, et les malheureux qui avaient l’audace de les approcher se retrouvaient bien souvent propulsés hors de vue.

Pourtant ça n’était pas grand-chose comparé à ce que Naruto et Sakura leur faisaient subir, leur force décuplée par leurs sentiments envers le jeune Uchiwa.

Seul de son côté, uniquement soutenu par Akamaru, Kiba expulsait avec rage les ennemis qui tentaient de s’approcher par les airs. Cependant, au bout de quelques minutes, une explosion de forte envergure se laissa entendre et la totalité des belligérants stoppa un instant les hostilités avant de les reprendre de plus belles.

 

- D’où venait ce bruit ?! demanda malgré tout Ramia.

 

- Je ne peux pas répondre avec précision, mais cela provenait du centre du village, répondit Kankuro en envoyant un ennemi contre un arbre avec facilité.

 

 

 

Peu de temps auparavant : 

 

Plus rapide que ses ex-coéquipiers, Sasuke avait réussit à les précéder de quelques minutes et était arrivé avant eux à Oto. Ayant habité longtemps entre ses murs, le brun savait exactement comment procéder pour entrer sans se faire repérer et atteindre les quartiers du Sanin. Une fois ces derniers atteints, il hésita un instant avant de pousser le panneau de bois pour entrer, freiné par une affreuse odeur de sang ni humain ni animal. Finalement, il respira un bon coup et s’avança dans la pièce. S’il voulait comprendre le comment du nouveau corps du Sanin, il y était bien obligé. Pourtant, à peine eut-il fait un pas dans le labo, qu’il regretta amèrement son geste. Ce fut avec une expression de profond dégoût qu’il examina l’endroit.

 

- Quelle horreur, souffla-t-il, comment est-ce qu’il a pu faire une chose pareille ?

 

Les murs et le sol étaient entièrement couverts de sang, et aux nombreuses chaînes qui étaient ancrées dans la pierre étaient attachés les corps de ce qui semblait être des expériences ratées. Ces dernières avaient été disséquées encore vivantes si le ninja en jugeait par les traces de griffures sur les murs, sûrement dans l’espoir de comprendre où se situait l’erreur lors de leur création. Complètement atterré par cela le brun détourna les yeux mais les bocaux sur lesquels tomba son regard avaient un contenu tout aussi, disons, peu ragoûtant. Si les plus petits étaient remplis de sang, les autres contenaient ce qui ressemblait à des organes assez étranges.

Préférant quitter au plus vite ce lieu rempli d’horreurs et de mauvais souvenirs, l’Uchiwa se déplaça jusqu’au bureau, seule pièce du mobilier épargnée par le sang et les tissus organiques. Il ouvrit prestement un tiroir et parcourut tous les dossiers qu’il contenait. Il fit ensuite de même avec les autres. Tous contenaient les comptes-rendus des différentes expériences accrochées au mur ou rangées dans les fioles. Au bout d’un certain temps il trouva finalement ce qui l’intéressait ; le rapport de son clone. Stupéfait, il relut plusieurs fois le morceau de papier avant de le jeter sur le bureau près des autres pour finalement les enflammer à l’aide d’un katon rageur. Alors c’était ça, un simple accident, et cela avait suffit pour qu’Orochimaru sacrifie des dizaines de vies pour en créer d’autres !!! Sentant son sang bouillir le porteur du sharingan brisa tous les récipients de verre et, se postant à l’entrée du laboratoire, il pointa avec simplicité sa main vers le fond de la salle et un chidori où se mêlaient le bleu foncé et le blanc éclatant s’en échappa, provoquant ainsi la destruction immédiate de cette salle de torture avec un bruit assourdissant.

Un peu calmé mais toujours bouillonnant, le shinobi pénétra cette fois dans le bureau du serpent afin de lui faire regretter l’inhumanité de ses expériences. Malheureusement la pièce était vide. Cependant le jeune homme décida tout de même de jeter un coup d’œil dans les papiers du Sanin. Sans pour autant fureter dans tous les coins, le brun finit par porter son attention sur la bibliothèque, et plus précisément, sur une étagère d’où dépassait de quelques millimètres une carte semblait-il. Sachant à quel point le serpent pouvait se montrer maniaque, le porteur du sharingan la saisit pour l’étaler au sol. Sur le papier étaient marqués les emplacements des différentes bases secondaires du serpent. Et s’il voulait trouver le Sanin il lui faudrait toutes les visiter. La plus proche se trouvait à peine à deux kilomètres d’Oto, il commencerait donc par celle-ci.

 

 

 

 

 

Voilà un chapitre de plus.

Alors si vous pouviez me donner vos impressions ce serait gentil.

(En clair, elle aimerait que vous laissiez des commentaires)

Et alors ? J’ai pas le droit d’en demander ? Et puis de toute façon si j’en ai pas, j’arrête la fic.

J’espère qu’il vous a quand même plu.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2023