Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Articles

(Consulter tous les articles)

Questionnaire auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions !
 par   - 882 lectures  - 4 commentaires [3 décembre 2022 @ 16:04]

Bonjour tout le monde,

Je me permets de poster sur ce site afin de m'aider dans une étude que je mène actuellement sur les auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions. Nous nous appelons Lucie, Maud, Pauline et Manon et sommes en master 2 de Médiation et Création Artistique à l'Université Sorbonne Nouvelle.
Dans le cadre d'un cours sur la Conception de projet et la participation culturelle, nous nous intéressons au public (lecteur.ices et auteur.ices) des fanfictions en France.
Si vous habitez en France et que vous êtes lecteur.ices et auteur.ices de fanfictions, ce questionnaire est pour vous !

Les données recueillies ne seront utilisées qu'à des fins d'analyse et ne seront divulguées qu'à notre professeur.

Voici le lien si vous êtes lecteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc6_1itz9IVJhUfLejHlxD4zotRwUFU8wl2bTlfC_hHKzoRWg/viewform?fbclid=IwAR2T-hRSCR1g2Sys-LUqyEU4M4KA9uNKNmUB0gWXr_cnSXosVq_gsro6_qQ

Voici le lien si vous êtes auteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSccZedHtCGfet4edRy2iPPhTXYEUusmsZU2feTEqGByRPrgDQ/viewform?fbclid=IwAR1RkBx6Fj1ZZ9_oH1I2L1-YaoMUg6fCZPWZbjH4nkF-BOC5rNctEsmCPqI

Vous pouvez bien entendu répondre aux deux questionnaires si vous vous sentez concerné.es par les deux.

Merci pour votre aide qui nous sera précieuse !!

Lucie, Maud, Pauline et Manon

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 4043 lectures  - 6 commentaires [1 septembre 2022 @ 23:42]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Le démon Auteur: garvera Vue: 20987
[Publiée le: 2006-08-20]    [Mise à Jour: 2012-01-08]
13+  Signaler Romance/Action-Aventure Commentaires : 120
Description:
Bon alors l'histoire débute après le retour de Yamato, Sakura, Naruto et Saï à Konoha. Spoil dès le début.
Pour les couples ils sont tous nommés dans le premier chapitre, le deuxième lui est le véritable début de l'histoire(1ère fic de l'auteur).
J'ai terminé la première partie, alors pour ceux qui veulent la suite, j'attends vos commentaires.
Crédits:
pas à moi, sauf Ramia, Nifton et Ayru alors pas touche.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Retour proche?

[3249 mots]
Publié le: 2006-11-18
Mis à Jour: 2012-01-02
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Salut c’est remoi, et oui, toujours vivante [malheureusement...] merci, c’est toujours agréable, sinon voilà la suite (bien chiante cette fois désolée).

Ah oui, désolée aussi mais j’ai pas eu le temps de répondre aux commentaires.

 

 

 

 

 

Chapitre 11 : Retour proche ?

 

 

 

Loin de Konoha un jeune homme tombait à genoux épuisé, il haletait et était couvert de sueur.

 

- Impressionnant, fit Ayru en arrivant à la hauteur de l’Uchiwa, je ne te pensais pas capable de réussir à utiliser ta nouvelle pupille aussi vite.

 

- C’est un compliment ? haleta le brun.

 

- Tu peux le prendre comme tel, acquiesça le démon, repose toi maintenant, ajouta-t-il en s’éloignant.

 

- Minute, où vas-tu ? interrogea le ninja le souffle court.

 

- Il se réveille, répondit simplement l’animal sans se retourner.

 

- Qui ça « il » ?

 

- Nifton, lâcha le loup en faisant face au déserteur.

 

- Qui est-ce ?

 

- Un démon. Mais il est différent de moi ou de Kyubi, et même des autres. Pour faire simple il ne peut être tué. Jusqu’à aujourd’hui on a seulement réussit à l’enfermer. Pourtant il se réveille, à chaque fois. Et il tue, car chaque victime augmente sa force. Il devient donc de plus en plus fort, bientôt on ne pourra plus l’arrêter. Pour tout dire je ne suis même pas sûr que nous arrivions à le battre cette fois-ci. Lors du dernier combat aucun ninja n’a survécu, finit Ayru avec tristesse.

 

- Ce... c’est une blague ? articula le porteur du sharingan sidéré qu’une telle chose puisse exister dans le secret.

 

- Malheureusement non, soupira le loup.

 

Un silence pesant s’abattit alors, puis l’Uchiwa reprit finalement la parole d’une voix calme et posée qui contrastait avec celle qu’il avait eue quelques instants plus tôt :

 

- Alors on va se battre, pour notre survie. Chaque chose qui vie peut être tuée, il suffit juste de trouver comment.

 

Son ami le regarda alors avec surprise ; même s’il connaissait le courage du brun, il ne l’aurait pas cru capable de réagir ainsi alors qu’ils n’étaient que deux. Finalement un sourire empli de douceur se devina sur ses traits et il se rapprocha du jeune homme pour lui glisser :

 

- Bien, mais nous allons avoir besoin d’aide tu en es conscient ? Il va nous falloir prévenir les ninjas connaissant son existence afin qu’une résistance se mette en place.

 

L’ange déchu acquiesça en silence et passa sa main le long de l’échine du démon.

 

- Les Kages sont sûrement tous au courant. Si nous arrivons à convaincre l’un d’entre eux de ce qu’il se prépare il préviendra les autres, murmura-t-il de sa voix délicieusement grave.

 

- Je suis d’accord mais reste sur tes gardes, le village le plus proche c’est Konoha.

 

- Je sais soupira le déserteur, mais on n’a pas trop le choix.

 

- En effet, il te faut juste rester discret.

 

Le shinobi acquiesça et se leva. Et, rabattant sa capuche pour camoufler son beau visage, il prit la direction de son village natal, Ayru derrière lui.

Malgré la distance conséquente les séparant du village, la vitesse hors du commun du ninja leur permit d’engloutir le chemin en seulement quelques heures. Soudain le brun stoppa sa course et murmura :

 

- Quelqu’un vient.

 

À peine eut-il prononcé ces mots qu’un kunaï vint se planter à quelques centimètres de son visage.

 

- Tu es rapide, fit une voix masculine venant de l’abri des arbres.

 

- Tu m’en vois désolé, répondit avec ironie l’encapuchonné.

 

- D’où es-tu ? questionna ensuite la même voix alors qu’une silhouette sortait de l’ombre.

 

- Lee, songea l’Uchiwa.

 

- Lee, qu’est-ce que tu fous ?! appela cette fois un doux timbre féminin.

 

Sasuke l’identifia avec succès comme celui de Tenten, et ce malgré les ravages du temps. Il se raidit ensuite en sentant qu’un nombre important de personnes se rapprochait.

 

- De quel village es-tu ? répéta à nouveau l’ancien élève de Gaï alors que Naruto, Sakura, Gaara, Neji, Tenten et Shino sortaient du dessous des feuilles à leur tour.

 

En apercevant la jeune fleur le brun sentit un pincement au niveau du cœur ; ses cheveux ? Mais qu’avait-il pu arriver ?

L’Uchiwa ne put cependant s’empêcher de se dire que malgré cela elle était toujours aussi belle. De plus ses vêtements mettaient bien en valeur ses formes de sylphide. Surtout le débardeur qui lui collait parfaitement à la peau et faisait ressortir ses superbes yeux émeraude. Minute, ce débardeur, c’était le sien. Depuis quand portait-elle ses affaires ?

Il dû la fixer trop longtemps car elle questionna :

 

- Qu’est-ce que tu regardes ?

 

Il ne répondit pas, se contentant de détourner ses yeux sur Lee qui ne semblait pas apprécier qu’il l’ignorât, et qui demanda à nouveau quelles étaient ses origines.

 

- Je ne suis d’aucun village, finit-il par répondre dans un soupir, je suis un déserteur.

 

Un silence lourd s’abattit à nouveau sur la forêt, chacun des ninjas présents scrutant l’infime partie visible du visage de Sasuke sur laquelle naquit un sourire amusé devant les réactions médusées de ses anciens camarades.

 

- Et tu dis ça aussi naturellement devant une équipe de Jounin ? articula finalement Lee.

 

Pour toute réponse le jeune homme se contenta de sourire encore plus. Puis Naruto reprit la parole d’une voix posée :

 

- Tu es peut être un déserteur, mais alors explique-moi pourquoi je ne ressens aucune hostilité venant de toi. Et aussi ce que tu fais aussi près d’un village caché se comptant peut être parmi tes ennemis.

 

L’Uchiwa, toujours le même sourire en coin accroché aux lèvres, songea :

 

- Finalement tu as bien mûri depuis ces trois dernières années. Après tout tu feras sûrement un bon Hokage.

 

Il ajouta ensuite à l’adresse des ninjas :

 

- Je suis ici afin de parler avec l’Hokage, et non pour me battre.

 

- Où sont tes copains ? interrogea Lee, un déserteur ne se déplace jamais seul.

 

- Il semblerait que ce soit une exception, intervint Neji, il n’y a personne aux alentours.

 

- Exact, renchérit Hinata qui, byakugan activé, sortait de l’ombre accompagnée par le reste de la troupe.

 

- Je suis pressé, soupira Sasuke, alors je me vois dans l’obligation de vous quitter.

 

En réponse à ces mots, un nouveau kunaï atterrit près de son visage. Le shinobi se  tourna vers l’auteur de cette attaque qui lui dit simplement :

 

- Les déserteurs n’ont pas droit à la liberté.

 

Puis, se saisissant de deux autres lames, Lee s’élança avec sa vitesse maximum à l’encontre de l’Uchiwa. Ce dernier, loin de s’inquiéter, lâcha un ultime soupir et, plutôt que de se défendre, opta pour une attaque précise. Se retrouvant presque instantanément devant l’ancien élève de Gai, il se contenta, à l’aide d’un coup de pied en plein estomac, d’envoyer le ninja trois bons mètres devant lui. Puis tournant la tête vers les autres, guettant une offensive, il remarqua que seuls Naruto, Sakura, Neji et peut être Hinata avaient réussit à suivre son mouvement. Pour Neji et Hinata il pouvait mettre cela sur le compte du byakugan, mais en ce qui concernait les deux membres de l’équipe sept, la seule explication plausible était que leur niveau avait considérablement augmenté, chose qui le rassurait. Lee se releva prestement et lança un regard noir à son adversaire malgré sa surprise. Celui-ci fit un signe d’au revoir aux Jounins et Anbus avant de s’éclipser.

 

- Ce... c’est incroyable, murmura Tenten à l’intention de la fleur, il est presque aussi rapide que toi.

 

- Non, murmura à son tour la kunoichi, il est bien plus rapide que moi.

 

- Tu l’as remarqué aussi ? fit Naruto en posant ses yeux océan sur sa meilleure amie.

 

- Remarqué quoi ? interrogea Kankuro perplexe.

 

- Qu’il n’était pas au maximum de sa vitesse, répondit Neji le regard dans le vague.

 

- Ni même de sa force. De plus il n’a pas utilisé de jutsus, ajouta Gaara.

 

- En clair, fit son frère il a été indulgent avec toi Lee.

 

Le concerné fulminait ; un coup, il avait été éjecté en un seul coup.

 

- On y va, ordonna Tenten, si l’on tarde trop l’Hokage risque d’envoyer des ninjas à nos trousses.

 

- Elle a raison, souffla Shino, nous avons perdu suffisamment de temps.

 

Et sur ces mots ils reprirent la route vers le village du son.

De son côté, le brun se dirigeait toujours vers Konoha, satisfait d’avoir pu constater personnellement qu’ils étaient tous en vie, et plus forts qu’auparavant.

 

 

 

Voilà, normalement c’est la fin du chapitre, mais vu que le dernier était plutôt court, je le rallonge alors bonne suite de lecture.

 

 

 

Il arriva finalement devant son village natal, et, il ne put empêcher un fort sentiment de nostalgie l’envahir, cela faisait six ans qu’il était parti, qu’il avait déserté pour rejoindre l’ennemi. Refoulant ces sentiments il s’introduit dans le village et usant de sa vitesse et des toits il se déplaça silencieusement et discrètement jusqu’à l’endroit où il pensait pouvoir trouver la Gondaime. Cette dernière disparaissait à moitié sous une pile de papier, pour la plupart des rapports, en retard s’il est besoin de préciser, de notre cher Kakashi. Elle soupira bruyamment, si seulement Naruto avait accepté de prendre sa place elle aurait pu aller se saouler un bon coup. Elle se retourna cependant avec vivacité lorsqu’elle perçut un bruit lui indiquant que quelqu’un s’était introduit dans son bureau. Ce dernier se tenait adossé à la fenêtre qui lui avait permis d’entrer, une moue moqueuse peinte sur son visage.

 

- Qui êtes-vous ? interrogea l’Hokage avec calme.

 

- Mon identité n’est pas importante, ce qui l’est en revanche c’est mon message, répondit l’Uchiwa en retrouvant une expression impassible.

 

Sans baisser sa garde la blonde lui fit signe de continuer, en gardant aussi un œil sur chacun des gestes souples du ninja.

 

- Connaissez-vous Nifton ? finit par demander le jeune homme.

 

Le pigeon le regarda avec surprise avant de répondre :

 

- Le démon légendaire que nul ne peut tuer ? Du moins pas avec des moyens conventionnels ? Un rouleau est remis à chaque nouveau Kage, il contient une description plutôt faible de Nifton ainsi que plusieurs textes narrant quelques uns des affrontements ayant eu lieu pour l’enfermer. Mais en quoi cela est-il important ?

 

- Il se réveille, annonça le brun d’une voix posée, et comme à chaque fois de nombreux morts seront à dénombrer.

 

Perplexe, la Sanin examina avec une attention particulièrement importante son interlocuteur, cherchant dans son comportement ou sur la petite partie visible de son visage un indice pouvant lui permettre de déceler une trace de mensonge. En vain, l’intrus semblait être parfaitement honnête, aussi se risqua-t-elle à demander :

 

- Comment pouvez-vous l’affirmer ? Selon ce que je sais il ne peut être repéré avant que son réveil ne soit total. Ce qui inclut aussi une parfaite ignorance de chacun de ses changements d’état.

 

- En effet, mais ce n’est pas moi qui l’ait senti.

 

Un coup d’œil sur la Gondaime lui permit de comprendre qu’elle attendait une explication plus consistante. Il soupira et reprit :

 

- Un démon m’a prévenu.

 

La bonde ne répondit pas tout de suite, cherchant à nouveau le mensonge dans les paroles débitées.

 

- Vous m’excuserez si j’ai du mal à croire qu’un démon se soit sentit obligé de nous avertir que la pire menace existante se prépare à passer à l’attaque.

 

- Et vous vous demandez aussi pourquoi Kyubi, dont le sort est lié à celui de son jinchuriki, n’a pas jugé important de se manifester, ajouta le déserteur avec confiance.

 

Passant de la stupeur la plus totale à la colère, le pigeon se leva et fit craquer les articulations de ses poings.

 

- Un de mes plus grands défauts est l’impatience, alors je vous prierais une fois pour toutes de m’expliquer avec tous les détails le pourquoi de votre savoir, dit-elle avec une voix dans laquelle se laissait entendre une fureur contenue tant bien que mal.

 

- Pour faire court, soupira le jeune homme avec réticence, disons que je suis lié avec un démon d’une manière assez proche de celle qui lie Kyubi et son hôte.

 

- Une preuve, fit la blonde en laissant retomber ses bras le long de son corps, il me faut une preuve de ce que vous avancez. Il m’est déjà difficile de croire en un tel discours, mais venant d’un déserteur je dois avouer que c’est encore pire.

 

- Un déserteur ? interrogea le brun en feignant l’innocence.

 

- Ne me prenez par pour une idiote s’il vous plait, soupira à son tour la medic ninja.

 

- ... fit Sasuke avec un sourire imperceptible, une preuve ?...

 

Il apposa sa main au sol et murmura quelques mots, après quoi un nuage de fumée laissa apparaître Ayru. Ce dernier s’inclina devant la Gondaime avant de s’approcher d’elle pour qu’elle puisse vérifier sa nature. La blonde fixa longuement l’animal au pelage immaculé avant de porter son regard vers le jeune homme toujours debout à côté de la fenêtre. D’un signe de tête elle lui fit comprendre qu’elle le croyait. Elle souffla :

 

- Comme vous l’avez dit tout à l’heure j’ignore pourquoi Kyubi ne nous a pas prévenus, mais vous, vous semblez connaître la réponse.  

 

- Comme vous le savez sûrement, les démons liés où enfermés ne se trouvent plus sur le même plan que nous. C’est pourquoi, à moins d’être invoqués, ils ne peuvent sentir les mouvements d’un bakemono tel que Nifton. Et je pense pouvoir affirmer que jamais le renard n’a été invoqué.

 

- Vous êtes plutôt bien informé, remarqua l’Hokage avec une pointe d’ironie dans la voix.

 

- J’en ai les moyens, répondit nonchalamment le porteur du sharingan, à présent vous devriez mettre au courant les autres Kages de son réveil.

 

- Et aussi les prévenir qu’il y a beaucoup de chances pour que nous sortions perdants du combat, ajouta Ayru d’une voix triste.

 

- Je ne saisis pas bien.

 

- Lors du dernier affrontement face à Nifton, aucun des guerriers ne s’en est sorti. Bientôt il se réveillera et sa force augmentera, expliqua le brun.

 

- Je vois.

 

- Ce n’est cependant pas une raison pour s’avouer vaincus d’entrée. Nous devons au moins essayer de l’enfermer à nouveau, pour permettre à nos descendants de pouvoir vivre tout simplement, reprit Sasuke mélancolique.

 

Bien que surprise par le ton employé par le jeune homme, le cinquième Hokage se rassit et commença à rédiger quelques lettres à l’intention des différents villages. Elle demanda cependant :

 

- Et vous, pourquoi aider un village qui vous compte peut être parmi vos ennemis ?

 

- Parce que j’ai été stupide, répondit le ninja en regardant par la fenêtre, j’ai déserté par impatience. Je ne l’ai compris qu’il y a peu. Et même s’il est trop tard à présent je veux me rendre utile autant que possible. Au fait, si vous pouviez cesser de me vouvoyer s’il vous plait.

 

- C’est bien la première fois que j’entends ça, fit la blonde en levant son regard vers Sasuke.

 

Il s’inclina, puis passant une jambe à l’extérieur il s’apprêta à partir lorsque l’Hokage lui dit :

 

- Comment peux-tu savoir qu’il est trop tard si tu n’essaies pas de revenir chez toi ? Ici, il y a six ans nous avons dû souffrir la désertion d’un jeune Genin. À la suite de son départ nous avons envoyé à trois reprises des équipes pour le ramener, et ce à la demande de ceux qui étaient ses camarades. Tous désiraient son retour. Malheureusement la dernière équipe a découvert qu’il était mort. Cependant nous n’avions pas perdu espoir malgré les six années écoulées. Je suis sûre qu’il te reste une chance de te racheter face aux tiens, alors ne la gâche pas.

 

- Comment ça mort ? interrogea le jeune homme, surpris par cette confidence.

 

- Il a rejoint Orochimaru et celui-ci s’est emparé de son corps, détruisant ainsi son âme.

 

Complètement largué le brun osa demander :

 

- Quel est le nom de ce ninja ?

 

- Uchiwa Sasuke, pourquoi ?

 

Cette fois le concerné s’adressa au loup :

 

- Depuis quand Orochimaru sait-il fabriquer des clones consistants ?

 

- Je l’ignore, avoua l’animal, mais ce n’est pas si étonnant quand on sait quels genres de techniques cet homme a inventé.

 

- Mais alors pourquoi se limiter à un seul exemplaire ? hasarda-t-il.

 

- Peut être que le taux de réussite est extrêmement faible, supposa Ayru, et j’espère sincèrement que c’est le cas, car sinon cela pourrait devenir très dangereux.

 

Sasuke acquiesça et se dirigea à nouveau vers la fenêtre.

 

- Une minute ! le retint l’Hokage, qu’est-ce que c’est que cette histoire de clones ?

 

- Il n’est pas mort, le serpent n’a pas réussit à prendre possession de son corps, fit l’Uchiwa, je suppose donc qu’il s’agit là d’un clone consistant lui servant d’enveloppe charnelle.

 

Cette fois Tsunade se mit en colère, elle se releva et c’est avec une voix forte qu’elle s’adressa au shinobi :

 

- Comment oses-tu dire une chose pareille ?! N’as-tu donc aucun respect pour les morts ?! As-tu seulement une preuve de ce que tu avances ?! Es-tu incapable d’imaginer ce que représentent de tels mots pour une personne qui était proche de lui ?! As-tu seulem...

 

Le jeune homme la regarda crier sans broncher ; bien sûr qu’il avait une preuve, et qu’il savait ce que pouvait représenter de tels mots pour un proche de la victime. Après tout il savait très bien comment il aurait réagi si on était venu lui annoncer que ses parents étaient vivants pour ensuite lui dire que ce n’était qu’une blague. Mais, avait-il le droit de revenir les faire souffrir avant de s’en aller à nouveau ? Finalement, après une légère hésitation, il fit glisser sa capuche pour laisser apparaître son visage parfait aux yeux de la Gondaime. Sa réaction fut immédiate ; s’arrêtant de parler d’un seul coup, elle regarda l’adolescent sans croire ce qu’elle voyait. Ce n’est qu’au bout de quelques secondes qu’elle reprit la parole, réussissant juste à bredouiller :

 

- Sa... Sasuke ?

 

Il acquiesça, visiblement amusé par l’expression du pigeon, avant de dire à son tour :

 

- Je vous prie d’envoyer le plus vite possible les messages, car je n’ai pas d’idée précise quand à l’heure du réveil de Nifton.

 

Il enjamba à nouveau la fenêtre mais avant qu’il ne puisse partir il sentit la poigne de l’Hokage sur son épaule. Il se retourna et surprit un regard soulagé ?

 

- Comment... Comment est-ce possible qu’il ne t’ait pas pris ton corps ? articula-t-elle difficilement.

 

- Disons que je ne lui en ais pas laissé le temps, je suis parti il y a trois ans. Maintenant vous m’excuserez mais cette histoire m’intrigue.

 

Et pour souligner ses dires il se dégagea avec élégance et, se réceptionnant habilement sur un toit malgré le manque d’élan, il disparut du champ de vision de la Gondaime. Cette dernière se laissa choir sur sa chaise, hébétée par ce qu’elle venait d’apprendre et par les aptitudes impressionnantes que Sasuke venait de lui dévoiler (il a réussit à se libérer de son emprise et il a été trop rapide pour qu’elle puisse le suivre, sans compter qu’il est lié à un démon).

Elle resta ainsi un certain temps avant de se décider à réagir, aussi appela-t-elle Shizune.

 

- Ho... Hoka... ge-sa... ma ? fit cette dernière en arrivant essoufflée devant son sensei.

 

- Fais venir l’équipe qui fut chargée de ramener Sasuke, ordonna-t-elle avec calme.

 

Surprise, la brune acquiesça et repartit aussi vite que ses muscles endoloris le lui permettaient. De nouveau seule dans son bureau, la blonde s’adossa à la fenêtre et dit en souriant :

 

 - Tout compte fait, il n’est pas trop tard. Maintenant, il suffit juste de lui faire comprendre que sa place est ici, et je pense que notre petit excité blond saura comment s’y prendre.

 

 

 

 

 

Voilou, finish, et perso je ne l’aime pas, mais alors pas du tout !!! Mettez des commentaires quand même si vous avez pitié.

(pis de toutes façons si j’en ai pas j’arrête ma fic nah [alléluia ça fait un moment qu’on attend ça] bouh messant !!!) 

   

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2023