Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019
  • Les meutes
    animal DEBOUT
    Nb de signes : 6 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Demain
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 7 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/10/2019
  • Romans
    Plumes de Marmotte
    Nb de signes : > 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - thriller - romance - bit-lit - chick-lit - young adult - mystère - suspense
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Persona non grata, (l’indésirable)
    Revue Étherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 29/12/2019
  • Malpertuis XI
    Éditions Malpertuis
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 01/01/2020
  • No limit
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/11/2019
  • Témoin de l'Apocalypse ?
    Coeur de plumes
    Nb de signes : 4 500 - 8 000 sec
    Genre : science-fiction - libre
    Délai de soumission : 25/10/2019
  • Nature et biodiversité du futur et d'ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 16/02/2020
  • Femmes fortes
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/10/2019

Studio Infinite

  • ATELIER D’ÉCRITURE : écrire la folie de son personnage au Comics Corner (2 PLACES) [ Le 27/10/2019]
    Participez à un atelier d'écriture créative au Comics Corner dimanche 20 octobre 2019 pour créer votre personnage avec notre studio infinite !
  •  [ Le Atelier d’écriture : écrire de l’imaginaire à la librairie Le Nuage Vert (COMPLET)]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Le démon Auteur: garvera Vue: 19907
[Publiée le: 2006-08-20]    [Mise à Jour: 2012-01-08]
13+  Signaler Romance/Action-Aventure Commentaires : 120
Description:
Bon alors l'histoire débute après le retour de Yamato, Sakura, Naruto et Saï à Konoha. Spoil dès le début.
Pour les couples ils sont tous nommés dans le premier chapitre, le deuxième lui est le véritable début de l'histoire(1ère fic de l'auteur).
J'ai terminé la première partie, alors pour ceux qui veulent la suite, j'attends vos commentaires.
Crédits:
pas à moi, sauf Ramia, Nifton et Ayru alors pas touche.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Le réveil

[2929 mots]
Publié le: 2006-10-04
Mis à Jour: 2012-01-02
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Sakura-san : tes commentaires font toujours aussi plaisir alors voilà la suite.

 

Tsumé : une fan de Sasu en déprime haha, je suis contente que tu aimes et j’espère que la suite va te plaire. Bonne lecture et merci pour ton commentaire.

 

Uruki : en effet, ça risque d’être difficile lol. Ouais j’ai vu pour Kyo, mais comme elle est finie maintenant tu as tout ton temps pour t’occuper de l’autre (merci pour tes commentaires, ils sont trop marrants).

 

Mitsuki : et une autre fan de Sasu héhé, si tu continues à lire tu verras. Et pour Naruto et Tenten, c’est dans ce chapitre, bonne lecture et merci pour ton commentaire.

 

Bonne lecture à tous.

 

 

 

 

 

 

Chapitre 7 : le réveil

 

 

 

Une semaine de plus passa avant que Tsunade n’autorise les adolescents à quitter l’hôpital. Cependant, étant toujours convalescents, ils eurent la stricte obligation de ne pas sortir du village ou de s’entraîner.

Le fait de ne pas pouvoir s’éloigner de Konoha ne les ennuyait pas plus que ça car Tenten et Naruto ne s’étaient toujours pas réveillés. Leurs signes vitaux étaient pourtant normaux mais la Gondaime les avait prévenus qu’ils pourraient ne jamais du coma dans lequel ils étaient plongés.

Le seul problème à présent pour les jeunes ninjas était donc de tuer l’ennui afin de ne pas craquer dans l’attente.

Choji avait décidé d’aider son père au restaurant et Ino prêtait main forte à sa mère.

De son côté Kiba s’occupait d’Akamaru et rééduquait son bras comme il le pouvait.

Les deux Kages et Kankuro tentaient quand à eux de rassurer au maximum les villageois et cherchaient une parade en cas d’attaque de la part du serpent.

Ayant vu leurs amis se faire blesser au point de ne peut-être jamais se réveiller, Temari et Shikamaru passaient le plus clair de leur temps ensemble allongés l’un contre l’autre au bord de l’eau.

Après avoir pu réutiliser son charkra correctement, Ramia avait décidé d’aider de son mieux à l’hôpital.

La plus touchée par cette mission avait été Sakura, la jeune femme était d’ailleurs restée un certain temps cloîtrée chez elle. Mais à présent elle restait souvent sur les toits de Konoha, à fixer un point invisible en direction d’Oto.

Plus loin, Shino n’avait rien d’autre à faire que recommencer sa récolte d’insectes pendant que Lee passait ses journées avec son senseï ou en train de chercher Sakura.

Enfin, quand je dis que la plus touchée a été Sakura, il ne faut pas non plus oublier Neji et Hinata qui refusaient de quitter le chevet des deux blessés.

 

Il devait être trois heures de l’après midi lorsque la jeune Hyuga émergea, courbaturée de partout à cause de la position dans laquelle elle avait dormi. Il fallait tout de même avouer que dormir sur une chaise avec la tête posée sur un lit plutôt bas n’était pas vraiment confortable.

Elle se redressa doucement et posa un regard triste sur le visage de la personne allongée dans le lit. On l’aurait dit juste endormi, mais ce sommeil n’était pourtant pas naturel, la jeune femme passa alors avec douceur sa main dans les cheveux blond du shinobi avant de murmurer :

 

- Naruto-kun.

 

Elle inspira un bon coup et reprit :

 

- Tu… tu sais je… la… la première fois que je t’ai vu je… j’ai su que tu ne serais pas quelqu’un d’ordinaire pour moi…que tu serais spécial à mes yeux… je… enfin… ce que je veux dire… c’est que… je t’aime Naruto-kun… je t’aime de tout mon cœur, et je ne pense pas pouvoir vivre en sachant que l’homme que j’aime est mort. Je ne suis pas aussi forte que Sakura-chan… alors s’il te plait ne meurs pas, je t’en prie…

 

Elle ne put finir sa phrase tellement les sanglots brouillaient sa voix. La Hyuga ferma les yeux pour laisser couler ses larmes en silence, mais elle sentit soudain une douce pression sur sa joue.

Lorsque la brune ouvrit les yeux, elle eut un hoquet de surprise en s’apercevant que c’était Naruto qui essuyait ses larmes.

Il lui sourit et murmura :

 

- Je ne risque pas de mourir avant de devenir Hokage.

 

Tout en parlant il continuait de caresser la joue de la kunoichi pour faire disparaître toute trace de larmes sur son beau visage. La jeune femme rougit violemment mais elle ne se recula pas pour autant, elle n’avait pas non plus la force de lui demander d’arrêter.

Le blond s’en rendit compte et il fit glisser sa main de la joue de la Hyuga jusque dans son cou. Après quoi il lui inclina légèrement la tête pour pouvoir capturer ses lèvres douces et chaudes.

Sans vraiment se rendre compte de ce qu’il lui arrivait, la kunoichi passa ses bras autour du dos de son amour blond et répondit timidement à son baiser.

Finalement, le renard s’écarta et resserra son étreinte pour attirer la Hyuga tout contre lui avant de murmurer :

 

- Je suis désolé de ne pas avoir compris plus tôt tes sentiments Hinata, je suis un peu long à a détente il faut croire.

 

- Je…tu as tout entendu ? bredouilla-elle encore plus rouge.

 

- Oui, je… aaah lala je suis pas doué pour ce genre de choses. Tu sais, lorsque j’ai vu le serpent foncer sur toi et que j’ai juste un instant imaginé que tu allais mourir, je ne l’ai pas supporté. C’est à cet instant que j’ai compris à quelle point tu était importante à mes yeux, expliqua-t-il, et c’est parce que je ne pouvais pas envisager de vivre sans toi que j’ai encaissé l’attaque. C’est parce que je t’aime.

 

La concernée, toujours rouge, sourit au shinobi et elle osa même déposer un rapide baiser sur ses lèvres.

 

- Dis Hinata ? commença le blond après un long moment de silence, tu crois qu’ils servent des ramens dans cet hôsto ?

 

La kunoichi pouffa.

 

- J’en doute Naruto-kun, répondit-elle, ravie que le jeune homme n’ait pas changé.

 

- Non, Naruto, murmura-t-il à son oreille.

 

- Na… ruto, répéta la brune.

 

Le blond sourit à nouveau et embrassa sa compagne dans les cheveux.

Derrière la porte de la chambre se tenait une silhouette élancée, elle avait entendu toute la conversation et à présent un sourire se dessinait sur ses lèvres. Pourtant, quiconque se serait approché aurait remarqué que malgré son sourire la silhouette pleurait.

 

 

Quelques chambres plus loin, Neji était assis aux côtés de Tenten, et même si son visage était impassible, ses yeux reflétaient une tristesse immense.

Il soupira et passa une main sur le visage de la jeune femme. Il suivit le contour de ses lèvres avec douceur et caressa timidement sa joue. Ses cheveux détachés et sa peau pâle lui donnaient un aspect tellement fragile, surtout dans ce lit, que le porteur du byakugan craignait de la voir mourir à chaque instant. On toqua alors à la porte. Cette dernière s’ouvrit pour laisser place à Ramia, il arrivait souvent que la Jounin du désert vienne rendre visite à la kunoichi. Après tout c’était grâce à elle que le serpent ne l’avait pas attrapée.

 

- Euh, commença-t-elle en apercevant Neji, on m’envoie dire que les visites sont terminées, alors…

 

- Oui, répondit le Hyuga, je vais y aller, laisse-moi encore cinq minutes.

 

La ninja acquiesça et sortit. De son côté le Hyuga lança un dernier regard à l’endormie avant de se lever et de se diriger vers la porte. Il posa la main sur la poignée mais ne pu se résoudre à la tourner. Il soupira ; pourquoi était-ce si difficile ? Le brun retourna alors près du lit de Tenten, il connaissait pourtant la réponse. Il passa à nouveau sa main sur le visage d’une pâleur affolante de sa coéquipière. Coéquipière ? Non, il en était sûr maintenant. Sûr de quoi ? De ce qu’il ressentait. Il inclina la tête pour goûter les lèvres de la jeune femme, et au moment où elles entrèrent en contact le porteur du byakugan sentit une douce chaleur l’envahir.

Lorsqu’il se sépara ensuite de la kunoichi, le jeune homme sentit un grand vide en lui. Un froid intense et désagréable venait de prendre la place de la chaleur qu’il avait ressentie juste avant. L’Anbu s’apprêta de nouveau à quitter la chambre quand il entendit un gémissement venant de la ninja.

Il se précipita près d’elle et murmura avec espoir :

 

- Tenten ? Tenten tu m’entends ?

 

- Ne... Neji ? articula-t-elle avec peine, où... où est-ce que... ?

 

- Shh, souffla le Hyuga, ne bouge pas, nous sommes à l’hôpital de Konoha, et cela fait un peu plus de trois semaines que tu dormais.

 

Si la kunoichi avait écouté les explications de son coéquipier, elle ne fit rien de son conseil et se redressa sur son lit avant de s’effondrer.

 

- Tête de mule, soupira le brun en passant un de ses bras autour des hanches de la femme à la natte pour l’aider à s’asseoir.

 

- Merci, murmura-t-elle le rose aux joues, et les autres ? Tout le monde va bien ?

 

-Oui, la rassura le jeune homme, grâce au byakugan je peux te dire que Naruto s’est réveillé, et vous étiez les seuls encore ici.

 

Le regard tourné vers le mur avec sa pupille activée, l’Anbu resta un instant interdit, ce qui intrigua sa coéquipière.

 

- Neji ?

 

- Il semblerait qu’il se soit déclaré, répondit le concerné en tournant la tête vers la ninja, en tout cas ils sont dans les bras l’un de l’autre.

 

- Déclaré ? Naruto ? À qui ?

 

- À qui veux-tu que Naruto se déclare ? fit le Hyuga.

 

- Hinata ? répondit-elle surprise.

 

Neji acquiesça.

 

- Mais, ça ne te dérange pas ?

 

- Pourquoi ça me dérangerait ? demanda-t-il en la regardant sans comprendre.

 

- Eh bien je... tu... tu l’aimes non ? articula-t-elle difficilement, las de toujours tout garder pour elle.

 

Là c’en était trop pour les nerfs du jeune homme, qui étaient déjà en piteux état à cause de la blessure de la jeune femme, cette question allait le faire craquer. Il ne put se retenir plus longtemps et éclata de rire sous le regard d’incompréhension de Tenten ; c’était bien la première fois qu’elle le voyait rire, ou même sourire.

 

- Il est encore plus craquant comme ça, songea-t-elle avant de se reprendre et de demander ; j’ai dit quelque chose de drôle ?

 

À cette question le brun se calma, ou du moins essaya de se calmer rapidement et finit par dire :

 

- Hinata est ma cousine, et même si je l’ai longtemps détestée, ignorée et rabaissée, maintenant je l’aime comme on aime sa cousine, c’est tout.

 

Frappée de ne pas avoir songé plus tôt à cette possibilité, la ninja à la natte resta un instant interdite.

 

- Je vois, alors c’était pour ça, murmura la kunoichi.

 

-? Pour ça que quoi ? interrogea à son tour l’Anbu.

 

- Pour ça que tu étais moins froid et moins distant avec elle qu’avec moi... euh non ! Enfin je veux dire qu’avec les autres, avec nous tous quoi !

 

Elle cacha son visage dans ses mains alors que ses joues prenaient une belle teinte pivoine et maugréa :

 

- Mais quelle idiote, mais quelle idiote !!

 

Pris au dépourvu, Neji mit quelques secondes à comprendre sa phrase et sa réaction. Une fois ceci fait, il se pencha vers elle et lui murmura :

 

- Tenten, et si tu étais plus claire dans tes paroles ?

 

Le Hyuga écarta ensuite avec douceur les mains de la ninja afin de pouvoir apercevoir son visage, mais cette dernière refusait obstinément de le lui montrer ou de croiser son regard.

Le jeune homme soupira, et sans lui laisser le temps de réagir il s’empara de ses lèvres une nouvelle fois. Il mit ensuite fin au baiser et glissa à l’oreille de l’Anbu :

 

- Les visites sont terminées, je reviendrai demain.

 

Le brun se releva mais Tenten le retint par le bras.

 

- Qu’est-ce que ça signifie ? demanda-t-elle à la fois contente et furieuse.

 

Neji tourna la tête pour la regarder et répondit simplement :

 

- D’après toi, pourquoi un homme embrasserait-il une femme ?

 

La kunoichi le fixa abasourdie, ce qui n’empêcha pas ses joues de rougir à nouveau.

 

- Si tu ne veux pas de moi repousse-moi, et dans le cas contraire répond-moi, ajouta-t-il à son oreille avant de l’embrasser encore.

 

Tout d’abord surprise, la ninja reprit vite ses esprits et répondit timidement au Hyuga. Mais lorsqu’elle sentit ce dernier s’éloigner c’est avec assurance qu’elle passa ses bras autour du cou du brun pour le garder près d’elle.

De son côté le shinobi ne se fit pas prier pour approfondir le baiser. Il s’assit sur le lit et enserra la taille de sa compagne pour la rapprocher encore plus de lui.

Malheureusement, ils furent interrompus par des cris stridents venant de l’autre bout du couloir :

 

- IL EST RÉVEILLÉ !!!! NARUTO UZUMAKI EST RÉVEILLÉ, ALLEZ VITE PÉRVENIR L’HOKAGE !!! s’époumonait une infirmière.

 

- Elle a une sacrée voix, fit Neji après s’être légèrement écarté de la brune, elle est pire que Sakura.

 

Dans ses bras Tenten ne pu retenir un rire en entendant sa remarque, et le fait de pouvoir la voir rire à nouveau arracha un sourire tendre au Hyuga.

Soudain la porte s’ouvrit à la volée pour laisser passer une momie blonde, suivie par une tête brune et une tête blanche.

 

- Tenten debout ! hurla la momie avant de se prendre un magistral coup de poing de la part de la tête blanche.

 

- Naruto ! Tu dois rester coucher baka ! hurla-t-elle à son tour alors que la troisième personne ne savait plus où donner de la tête.

 

- Euh, si je peux me permettre Sakura, je ne pense pas que ce soit en lui tapant dessus que tu arrangeras son état, essaya la femme à la natte.

 

À peine eut-elle prononcée cette phrase que la fleur et Hinata la fixèrent avec un drôle de regard qui mêlait surprise, soulagement et joie.

 

- Que... Quoi ? interrogea l’alitée male à l’aise.

 

- Tu es réveillée ! cria la ninja aux yeux émeraude en la serrant dans ses bras, plus timidement imitée par la Hyuga.

 

- Sakura, fit alors Neji, je crois que tu as tapé un peu fort.

 

La concerné se tourna vers Naruto qui était étendu au sol et qui ne bougeait plus.

 

- Oups.

 

Cela décrocha un nouveau rire à Tenten et par la même occasion à tous les autres pendant que Hinata réveillait en douceur le blond. Il n’échappa à aucun des trois la promiscuité des deux Anbus, ce qui rendait la scène encore plus touchante. Puis quittant des yeux son cousin et sa compagne, la Hyuga fixa un instant la fleur.

 

 

 

Flash back :

 

La porteuse du byakugan sortait de la chambre de Naruto lorsqu’elle aperçut son amie assise dans le couloir.

 

-Sakura-chan ?

 

- J’ai tout entendu fit-elle avec un grand sourire.

 

Pour toute réponse, la brune sentit alors se joues s’empourprer sous le regard moqueur de l’ancienne disciple de Tsunade. Elle remarqua ensuite une fleur dans les mains de la medic ninja et questionna :

 

- C’est pour Naruto ?

 

- Oui. our Naruto hein ? ajouta-elle en accentuant bien sur la fin du mot pour mettre en valeur l’absence du kun, ce qui fit rougir la femme aux yeux blancs de plus belle.

 

- Sakura-chan ? Tu vas bien ? finit-elle par demander après avoir repris un minimum contenance.

 

- Oui bien sûr, regarde mes blessures ont presque toutes disparu.

 

- Je...ce n’est pas de ça dont je parle, rectifia la brune.

 

La kunoichi aux cheveux blancs soupira et répondit :

 

- Je tiens le coup pour le moment, et je peux juste t’assurer une chose ; je ne mourrai pas avant le serpent, tu peux me faire confiance.

 

- Sakura-chan, fit la Hyuga les larmes aux yeux.

 

- Hinata-chan ?! s’affola la fleur, qu’est-ce qu’il t’arrive ?! J’ai dit quelque chose qu’il ne fallait pas ?! Je suis désolée !

 

- N...non...c’est moi, je...je me sens coupable, finit par avouer la jeune femme.

 

- Mais pourquoi ? interrogea Sakura d’une voix douce et apaisante, ce n’est pas de ta faute si Sasuke est partit.

 

- Je...je sais, sanglota-t-elle, mais tu as perdu celui que tu aimes et...et moi je...je viens de le trouver, je...je suis heureuse alors que toi tu es triste, et que tu ne pourras jamais connaître ce bonheur...puis...je...je sais à quel point il est difficile de voir les autres vivre dans la joie alors que soi-même on souffre énormément.

 

La femme aux yeux émeraude sourit à la compassion de son amie et lui dit tout en lui tendant un mouchoir :

 

- C’est vrai que c’est difficile, mais il me serait encore plus difficile de savoir que les personnes autour de moi sont tristes elles aussi par ma faute. Alors s’il te plait Hinata-chan, soit heureuse pour moi.

 

- Sakura-chan, murmura-t-elle en essuyant ses larmes.

 

- C’est compris ?

 

- Oui, c’est compris, assura la Hyuga en esquissant un pâle sourire.

 

- Bon, puisque c’est réglé, je vais aller saluer ton petit ami et déposer cette fleur avant que l’autre hystérique ne me jette dehors, fit-elle en regardant une femme vêtue de blanc qui s’occupait de « ramener » les visiteurs à l’extérieur ( le terme balancer serait peut être plus approprié mais bon).

 

- Je vois, je t’attends !

 

- Hai.

 

Fin du flash back.

 

 

 

La fleur avait surpris le regard de son amie et lui sourit. Hinata lui renvoya son sourire, après tout c’était son choix. Mais elle ne serait pas seule, ils l’aideraient tous.

 

 

 

 

 

Voilou alors j’ai rapidement posté ce chapitre parce que mlle Uruki s’est décidée à poster le sien lol. J’espère qu’il vous a plu et que vous laisserez des commentaires en partant . (PS : il m’a fallut trente ans pour trouver le titre, mais il est quand même pourri, gomen)

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales