Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Persona non grata, (l’indésirable)
    Revue Étherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 29/12/2019
  • Malpertuis XI
    Éditions Malpertuis
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 01/01/2020
  • No limit
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/11/2019
  • Témoin de l'Apocalypse ?
    Coeur de plumes
    Nb de signes : 4 500 - 8 000 sec
    Genre : science-fiction - libre
    Délai de soumission : 25/10/2019
  • Nature et biodiversité du futur et d'ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 16/02/2020
  • Femmes fortes
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/09/2019
  • Le fleuve
    Revue CONGO ECRIT
    Nb de signes : 250 - 2 000 sec
    Genre : poésie - conte
    Délai de soumission : 21/09/2019
  • La ville de Somnore
    Otherlands
    Nb de signes : < 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 10/01/2020
  • Le grand jeu
    Observatoire de l'Espace du CNES
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : réaliste - théâtre - poésie - libre - pastiche - imaginaire - art visuel - contemporain
    Délai de soumission : 14/10/2019
  • Nutty Seas : débauche marine
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : romance - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 23/11/2019

Studio Infinite

  • ATELIER D’ÉCRITURE : création de personnage au Comics Corner (10 PLACES) [ Le 20/10/2019]
    Participez à un atelier d'écriture créative au Comics Corner dimanche 20 octobre 2019 pour créer votre personnage avec notre studio infinite !
  •  [ Le Atelier d’écriture : écrire de l’imaginaire à la librairie Le Nuage Vert (4 PLACES)]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Le Pacte du démon
[Histoire En hiatus]
Auteurs :
[Groupe: Anathème]
Honoo & Tenrô
Vue: 55945
[Publiée le: 2009-01-07]    [Mise à Jour: 2013-03-08]
13+  Signaler Action-Aventure Commentaires : 59
Description:
Lors d'une mission de routine, Naruto disparaît, pour ne réapparaître que treize longues années plus tard, métamorphosé. À son retour, il se découvre de la famille, mais est rapidement rejeté par son village natal et repart avec Hinata pour fonder "Kage no Uzu", une organisation voulant détruire Konoha. Dans les même temps, Hidan est déterré après seize ans d'emprisonnement par sa secte et le désir de se venger de Konoha et des Nara n'est que plus fort. La guerre n'est plus loin. Une guerre qui vas dévaster les pays ninja et ressusciter un antique héros. Cependant, de sombres vaisseaux arrivent d'un pays lointain. Des navires qui portent à leurs bords désolation, châtiment et mort...
Crédits:
La plupart des lieux et des personnages appartiennent à Masashi Kishimoto. Il y en a qui m'appartiennent mais je crois que vous les reconnaîtrez aisément.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Okami

[5440 mots]
Publié le: 2009-01-07
Mis à Jour: 2010-07-29
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre 2 : Okami

 

 

L’homme se figea. Avait-il bien entendu ? Ce gamin était-il bien le fils de la belle Hyuga ? Cela n’aurait rien d’étonnant… Il aurait été normal qu’elle l’ait oublié après tout ce temps… Il sentit des larmes lui monter aux yeux, mais il ne pleurait pas, pas encore tout du moins. C’aurait été donner une victoire trop facile à la voix, et ça, il ne le permettrait jamais. Cependant, un détail l’intriguait : où était le père du garçon ? Il ne voyait personne aux côtés d’Hinata… Il se souvenait qu’un jour, il y a longtemps, elle lui avait confié : « Je suis sûre qu’un jour, lorsque j’aurais un enfant, il voudra devenir un ninja. Le jour où il passera son examen, j’aimerais tellement que son père et moi soyons ensemble pour le féliciter ou le réconforter. Tu dois le savoir plus que personne, c’est terrible d’échouer et de ne trouver aucun soutien. Mais je suis certaine qu’il réussira du premier coup ! »

Elle n’aurait jamais permis au père de cet enfant d’être absent un jour pareil. Où pouvait-il donc être ?

 

« J’ai peut-être encore une chance… murmura-t-il.

 

- Une chance ? Je n’en suis pas si sûr, répondit la voix. Elle peut très bien avoir changé, gamin. Ou alors, elle se fiche littéralement que son hypothétique mari soit présent ou pas : elle est l’héritière des Hyuga, son père l’a peut être obligée à épouser quelqu’un qu’elle n’aime pas pour le profit du clan et…

 

- Ferme-la ! Elle est forte, elle n’aurait jamais permis une chose pareille !

 

- Qu’en sais-tu ? Après tout, elle devait être anéantie après ton départ, ku ku ku…

 

- Ne déforme pas les faits ! C’est de ta faute si je n’ai pas pu revenir !

 

- Je t’ai sauvé la vie ! Tu devrais m’être reconnaissant !

 

- Tu me l’as détruite encore plus douloureusement après ! »

 

Et il se retira de la dispute mentale. Un autre détail avait attiré son attention : elle ne portait pas d’alliance. En réalité, le seul bijou qu’elle portait était un pendentif de cristal bleu saphir, entouré de deux perles. Etait-il alors possible que… Non, il n’y croyait pas. Il réfléchi un instant et décida d’attendre encore un peu, pour savoir qui était  ce gamin. Il sauta jusqu’à un autre toit, plus proche d’Hinata et du garçon. Il pu le voir de plus près : il devait avoir à peu près 13 ans, ce qui était déjà une coïncidence frappante… Il avait des cheveux d’une belle couleur dorée et une frange de cheveux noirs juste au dessus de ses yeux qui brillaient d’une couleur de perle. Trois traits sur chacune de ses joues lui donnaient un air un sauvage. Il portait un long manteau blanc avec de manche très larges au dessus d’un T-shirt noir ainsi qu’un pantalon aux jambes tout aussi amples. Il arborait le symbole du Yin et du Yang sur l’épaule droite et le blason du clan Hyuga sur la gauche. Un grand katana était accroché dans son dos et il avait choisi d’accrocher son bandeau ninja nouvellement acquis au niveau de son biceps droit.

De l’endroit où il était, l’homme en noir arrivait à entendre ce que l’enfant et sa mère se disaient…

 

 

***

 

 

- Maman ! J’ai réussi !

 

- Félicitations, Okami, fit la Hyuga en souriant gentiment.

 

Hinata regarda son fils courir vers elle, l’air aux anges, visiblement plus qu’heureux d’avoir passé son test avec succès. Il arriva près d’elle toujours aussi excité, sautillant presque sur place. Avec un sourire à la fois tendre et amusé, elle lui demanda de se calmer, mais toute tentative pour le calmer semblait inutile. Il dit :

 

- Ils annoncent les équipent à 14h ! Je me demande vraiment avec qui je serais ?

 

- Ça, c’est Tsunade-sama qui le décidera. Mais j’espère que tu seras avec Akira.

 

- S’il a réussi, fit Okami avec un petit sourire.

 

- Tu n’as pas besoin de t’inquiéter pour moi, Okami. Ce n’est pas vraiment comme si ce test avait été difficile.

 

Hinata et Okami se retournèrent et découvrirent Sasuke, Sakura et leur fils Akira derrière eux. Sasuke n’avait absolument pas changé durant toutes ces années. Il portait une tenue de junin normale, excepté le fait que le symbole du clan Uchiwa était cousu au niveau des épaules. Il avait en effet, avec la permission de Tsunade, refondé la police de Konoha. Evidemment, tous les ninjas du niveau d’un junin étaient acceptés, Sasuke doutant qu’il y eu assez de personnel en employant uniquement des membres du clan Uchiwa, comme c’était le cas des années plus tôt. Sakura, quant à elle, portait un kimono d’un rouge profond et avait de nouveau laissé ses cheveux pousser, ceux-ci tombant maintenant jusqu’en dessous de ses omoplates. Leur fils, Akira, était presque le clone de son père, à ceci près que ses yeux étaient vert émeraude et non pas noir d’ébène. Sinon, il s’habillait exactement comme son père au même âge : il portait un T-shirt bleu à manche courte et à haut col frappé des armoiries du clan Uchiwa dans son dos, un short beige et des sandales ninja.

 

- Mais c’est vrai qu’il était peut être d’un niveau trop élevé pour toi, Okami… continua le jeune Uchiwa.

 

- Et puis quoi encore ?!  s’étrangla Okami.

 

- Après tout, il est bien connu que je suis bien au dessus de ton niveau. Ce qui est facile pour moi est peut être impossible pour toi…

 

- Non ça va pas ?! Je suis bien plus fort que toi, teme !

 

- Quoi ? Répète ça  pour voir, baka !

 

- J’ai simplement dit que je t’éclate quand je veux !

 

- Ah ouais ? Prouve-le !

 

- Comme tu veux ! Tu l’auras bien cherch…

 

Hinata posa sa main sur l’épaule de son fils, l’informant du même coup qu’il devait arrêter. Sasuke éclata de rire et dit, d’un ton amusé :

 

- Exactement comme nous à leur âge. Toujours en train de se disputer pour un rien.

 

- Oui, il lui ressemble beaucoup… dit Hinata d’un ton qui semblait soudain mélancolique.

 

Comprenant qu’il avait sans le vouloir plombé l’ambiance, Sasuke tenta changer de sujet, sans succès. Les trois Uchiwa saluèrent Hinata et son fils et partirent. Les deux Hyuga sortirent de l’enceinte de l’académie tout en discutant. Okami racontait à grand renfort de gestes les épreuves du test.

 

 

 

Flashback, début

 

 

 

 

Okami vérifiait une dernière fois les réponses inscrites sur sa feuille et soupira. Décidément, qu’est-ce que la théorie pouvait être facile et ennuyante. Mais il frémissait d’impatience tandis qu’il attendait l’épreuve suivante : une bonne vieille démonstration de ninjutsu. Lorsque son tour vint enfin, il entra dans la salle de test. Devant lui se tenaient trois professeurs, dont Iruka-sensei, eux même derrière un bureau sur lequel étaient alignés les futurs bandeaux ninja. Okami s’aperçu qu’il en manquait déjà et qu’un des examinateurs lisait sa feuille de test en hochant la tête. Lorsqu’il eût fini, l’examinateur releva la tête et regarda Okami, le jaugeant du regard. Le jeune garçon ne détourna pas le regard et le professeur dissimula un petit sourire. Puis, Iruka dit :

 

- Aspirant Hyuga Okami, le test consiste en une épreuve de dédoublement. Montre-nous ce que tu sais faire.

 

- Compris ! On doit en faire combien ?

 

- Autant que tu peux.

 

- Euh, alors je crois que la salle est trop petite, fit remarquer le garçon aux yeux blancs d’un air gêné.

 

Les examinateurs le regardaient les yeux ronds, renforçant d’autant plus la gêne du garçon. Puis l’un d’entre eux éclata de rire :

 

- Ah bah celle-là, on ne me l’avait encore jamais faite ! Tu te cherches une excuse pour ne pas avoir à faire de clone ? C’était bien tenté, mais ça ne marche pas. Allez, vas-y.

 

Okami fit le signe incantatoire tout en marmonnant un « Je vous aurait prévenu » avant de psalmodier :

 

- Ninpô : Tajuu Kage Bunshin no Jutsu ! Multiclonage supra !         

 

Un instant plus tard, la salle était remplie à craquer de clones du jeune garçon, qui avait d’ailleurs du mal à respirer tant il était comprimé par ses propres clones. Les examinateurs, qui étaient dans la même situation que lui, lancèrent « Fais-les disparaître ! » très étouffé.

Quelques secondes plus tard, il recevait son bandeau ninja des mains de Iruka, l’air on ne peut plus heureux.

 

 

 

Flashback, fin

 

 

 

 

Hinata était très impressionnée par l’histoire d’Okami et savait qu’il n’inventait rien. Elle l’avait déjà vu réaliser cette technique et savait donc à quel point il était doué pour ce jutsu. Au fil de leur conversation, ils arrivèrent à Ichiraku. Okami regarda sa mère avec de grands yeux pleins d’espoir, ce qui la fit rire joyeusement. Ils entrèrent dans le restaurant de ramens, au plus grand bonheur du blondinet. Teuchi les accueillit avec entrain et lorsqu’il appris qu’Okami, qui était en passant son meilleur client, venait de passer avec succès le test de promotion au rang de Genin, il décida de lui offrir son premier bol rendant le jeune Hyuga fou de joie. Peu après, cinq bols s’empilaient à côté de lui et il terminait son sixième avant de déclarer forfait. Après un léger soupir de contentement, il remarqua que sa mère arrivait à peine à la fin de son propre bol et le regardait d’un air abasourdit. Il sourit d’un air gêné, puis son estomac l’informa qu’il avait eu les yeux plus gros que le ventre, déclenchant une vague de rires dans le restaurant. Teuchi fit remarquer avec nostalgie :

 

- Presque comme son père ! Excepté que lui, il en alignait facilement une dizaine avant de s’arrêter !

 

Hinata sourit de nouveau d’un air nostalgique, termina son bol puis paya la consommation. Elle et son fils ressortirent du restaurant et se dirigèrent de nouveau vers l’académie. Pendant le voyage de retour, Okami ne cessait de se demander qui seraient ses coéquipiers et son sensei. Il espérait sincèrement se retrouver avec Akira, mais n’était vraiment sûr de rien. Il savait pertinemment que les équipes devraient être de niveau équivalent, ce qui réduisait considérablement ses chances d’être dans le même groupe que son ami, puisqu’ils se disputaient sans cesse la place de premier. Avant qu’il ne songe à faire pression sur la Godaime, Hinata détourna légèrement la direction de la conversation et il commença à s’interroger sur l’identité de son futur maître. Quel junin serait choisi pour l’entraîner ? Il avait connaissance des problèmes qu’il représentait et espérait vraiment de ne pas se retrouver avec un membre de la Racine comme sensei.

Ils arrivèrent finalement devant l’entrée de l’académie et il se séparèrent. Hinata demanda à son fils de ne pas se plaindre, peu importe avec qui il se retrouvait. Okami acquiesça et partit en courant vers sa salle, impatient de retrouver Akira. Hinata regarda son fils partir avec un soupir, puis elle partit en direction de la tour du Hokage. Elle voulait savoir au plus vite le sort réservé à son fils.

 

Pendant ce temps, Okami arriva dans la salle où allaient être annoncées les différentes équipes. Il était encore un peu tôt et seules quelques personnes étaient déjà là. Le Hyuga vit son ami lui faire signe et il alla s’asseoir à côté de lui. Ils se demandaient vraiment avec qui ils allaient se retrouver. Moins d’une demi-heure plus tard, la salle était bondée. Iruka entra avec une liste sous le bras :

 

- Silence ! Vous allez maintenant être répartis en équipes de trois. Pas la peine de discuter, les équipes ont déjà été formées. Commençons : équipe 1…

 

Au fur et à mesure que les équipes étaient formées, les jeunes genins partaient avec leur nouveau maître.

 

- Nous arrivons à l’équipe 7 : Hyuga Okami, Mekata Naomi et Uchiwa Akira ! Hum, je crois que vous allez devoir patienter, votre sensei n’est pas encore là.

 

Il y eut un instant de flottement, puis Okami et Akira se regardèrent abasourdis avant de crier de joie. Leur joie calmée, ils se tournèrent vers leur coéquipière, située deux rangs derrière eux. Naomi était une fille timide, réservée et qui n’avait absolument pas confiance en elle, alors qu’elle était une médic-nin de talent. Elle portait un T-shirt à vert à manches longues et un short de la même couleur jade. Des bandages, qui commençaient sur ses mains, remontaient jusqu’à ses coudes. Elle avait de longs cheveux argentés coiffés en une haute queue de cheval et ses noirs assombrissaient son visage pâle. Lorsqu’ils se retournèrent pour la regarder, elle rougit d’un coup et détourna le regard. Les deux amis se regardèrent et haussèrent les épaules avant de continuer à écouter la formation des équipes. Lorsqu’ils partaient, certains maugréaient : « Les deux prodiges ensembles… Pff ! Et dire que les équipes sont censées être équilibrées… ».

Finalement, ils se retrouvèrent seuls dans la pièce à attendre leur sensei. Au bout d’une demi-heure, Okami s’écria :

 

- Mais qu’est-ce qu’il fait ? Il serait pas clamsé en chemin par hasard ?

 

Il continua de maugréer un moment, puis remarqua un des tampons pleins de craie au tableau. Affichant un sourire se voulant diabolique, il entrouvrit la porte et calla le tampon en haut de l’ouverture, de sorte qu’il tombe sur le premier qui voudrait ouvrir entièrement la porte.

À quelques mètres de là, plusieurs couloirs plus loin en réalité, Kakashi cherchait la classe où il devait retrouver ses futurs élèves. Il avait déjà interrompu deux cours en cherchant la bonne salle, mais il ne trouvait toujours pas. Il se dit que, pour une fois, il n’inventerait pas d’excuse bidon comme raison de son retard. Il trouva enfin la bonne porte, et réalisa qu’elle était entrouverte. Craignant d’interrompre par mégarde un cours de plus, il regarda par l’ouverture et vit Okami et Akira discuter ensemble ainsi que Naomi toujours assise à la même place. Il se rassura et faillit ouvrir la porte pour entrer avant de se rappeler des événements similaires qui s’étaient déroulés seize ans plus tôt, presque jour pour jour. Il trouva le tampon en place, comme il s’y attendait, le retira et entra, déjouant ainsi le piège ridicule orchestré par le Hyuga. Pendant un instant il ne se passa rien, un silence pesant flottait dans l’air. Puis, Kakashi vit Okami disparaître dans un nuage de fumée. Il regarda au dessus de lui le vit lui tomber dessus. Il était trop tard pour éviter. Okami lui tomba sur les épaules et commença à rouspéter :

 

- Je le savais ! Il n’y a qu’un seul et unique ninja capable d’arriver avec un tel retard dans tout Konoha ! Mais qu’est-ce que vous faisiez ? On vous attendait, nous ! Et attention, je ne veux pas d’excuse bidon cette fois-ci !

 

- Descend de là, s’il te plaît. Et pour ma défense, je doit avouer que je me suis perdu dans cette fichue académie.

 

-… C’est une blague, n’est-ce pas ?

 

- Non, répondit Kakashi le plus naturellement du monde.

 

Il y eu un autre silence pesant. Puis, décidant de briser la glace, Kakashi demanda :

 

- Bien, nous sommes seuls dans la salle alors autant ne pas bouger. Et si vous vous présentiez ?

 

- Hein ?! firent les deux garçons.

 

- Oui, dites-moi ce que vous aimez, ce que vous détestez, vos rêves pour l’avenir, vos loisirs, les trucs classiques quoi !

 

- Je commence alors ! Je suis Okami Hyuga, j’aime beaucoup les ramens et apprendre de nouveaux jutsus. Il y a assez peu de choses que je déteste, mais j’ai horreur de ceux qui s’en prenne à moins forts qu’eux. J’adore écraser Akira lors de nos entrainements et quant à mon rêve, je voudrais retrouver mon père !

 

- °Jusque là, rien d’étonnant…° pensa Kakashi.

 

- À mon tour ! dit Akira. Je suis Akira Uchiwa et j’adoooore massacrer Okami lors de nos entrainements ensembles. Je déteste les traitres et ceux qui n’ont aucune morale. Mes loisirs : affronter (et battre) Okami en combat singulier. Dans le futur, je voudrais intégrer la police de Konoha comme mon père.

 

- À la fille maintenant.

 

- Je… Je m’appelle Naomi Mekata, dit-elle d’une voix timide.  Je… j’aime aider les gens et je… je ne supporte pas ceux qui infligent des souffrances aux autres pour le plaisir. Je… Je vais souvent à… à l’hôpital pour… pour aider un peu. Je… Je voudrais vraiment devenir une médic-nin très douée comme Tsunade-sama ou… ou Sakura-sama.

 

- Oh ! C’est rare ! Enfin une fille qui ne pense pas qu’au grand amour ! C’est bien ! Mais, trêve de plaisanteries. Dès demain nous commençons les missions et…

 

- Ah bon ? l’interrompit Akira. Il n’y a pas autre chose avant ?

 

- J’allais y venir. Demain aura lieu l’épreuve finale du test de promotion au rang de Genin.

 

- Quoi ?! s’écria Okami. Encore une autre épreuve ?

 

- Oui, après tout, celles d’aujourd’hui, c’était juste de l’écrémage. L’épreuve finale sera une épreuve de survie.

 

- Hein ? C’est tout ?

 

Kakashi semblait s’amuser comme un petit fou, et ça dérangeait Okami au plus haut point.

 

- Je sens que je vais beaucoup m’amuser lorsque j’aurais terminé… Ce ne sera une simple épreuve de survie : je serais votre adversaire et, de plus, sur les 14 équipes sélectionnées, seules 3 d’entre elles seront sélectionnées et deviendront officiellement des équipes ninjas. Les 11 autres retourneront à l’académie. Il s’agit donc d’une épreuve super sélective avec un taux d’échec de plus de 66%.

 

Kakashi regarda ses élèves : Okami avait la mâchoire qui pendait par terre. Akira semblait encore plus blême qu’avant et Naomi semblait être au bord de l’évanouissement. L’épouvantail éclata de rire et, lorsqu’il se fut calmé, il déclara :

 

- Demain, je jugerais si oui ou non vous êtes dignes d’être des ninjas. Apportez tout votre équipement et venez à jeun : sinon, vous risqueriez de vomi votre petit déjeuner.

 

Laissant les enfants seuls, il sortit de l’académie tout guilleret. Alors qu’il venait à peine de faire trois pas, un moineau se posa sur son épaule gauche te le regarda. Il soupira avant de se diriger vers la tour de la Godaime.

 

 

***

 

 

« - Je crois qu’il n’ya plus de doutes permis quant à l’identité du gamin. On dirait bien que tu as trouvé un peu plus que ce que tu était venu chercher…

 

- Mais, comment est-ce possible ?

 

- Tu ne tiens pas vraiment à ce que je t’explique, hein ? Et à ta place, je m’en foutrait royalement : il y des dangers plus immédiats. Par exemple, Kakashi vient juste d’être appelé pour une mission et vu la pub que je t’ai fait en arrivant, je suis sûr qu’il en a après toi.

 

- Encore plus pressant : une escouade d’ANBU arrive. Ils ont enfin réussi à me repérer. »

 

L’homme en noir soupira, jeta un dernier coup d’œil à Okami et partit. Il se dirigea vers une clairière qu’il savait toute proche. Il s’arrêta en plein milieu et se retourna. Devant lui se tenaient quatre hommes portant des masques figurant des animaux sauvages. Ils lui demandèrent de se rendre, mais il ne répondit rien. Au lieu de ça, il se mit en position de combat, mais ne dégaina pas son sabre. Le premier ANBU se jeta sur lui à une vitesse fulgurante. Il tenta de donner un puissant coup de poing au visage de l’intrus, mais celui-ci attrapa l’avant bras de son adversaire et le tordit avant de donner un coup sec en bas du coup du ninja pour l’assommer ? Pendant ce temps, les trois autres l’avaient encerclé. Ils lui sautèrent dessus, kunaïs en main. En un instant, il furent tous désarmés et à terre. L’homme en noir lâcha leur kunaïs et partit. Pas la peine des les attacher, ils ne se réveilleront pas avant un bon moment se dit-il.

 

 

***

 

 

Dans le bureau de Tsunade,

Kakashi frappa à la porte et entendit le « Entrez ! » caractéristique de la Godaime. À sa grande surprise, la Hokage avait l’air préoccupée, ce qui ne présageait rien de bon. Il s’attendait à une mission de rang S de dernière minute qui l’occuperait pendant des jours, mais il fut surpris : Tsunade lui assura que sa mission ne devrait pas être aussi longue qu’il s’y attendait :

 

- Un intrus s’est infiltré dans le village. Je veux que tu le retrouves. C’est un homme habillé en noir. Kotetsu t’en dira plus.

 

Le garde entre et expliqua ce qui lui était arrivé au ninja copieur. Il invoqua Pakkun pour qu’il renifle l’odeur laissée par l’intrus sur la tenue de Kotetsu et décida de se mettre immédiatement en chasse. Il sortie par la fenêtre et disparut du champs de vision de la Hokage. Kotetsu s’inquiétait pour le junin : après tout, il avait beau ne pas faire partie de l’élite du village, l’homme en noir l’avait tout bonnement ridiculisé. Tsunade le rassura en lui confiant qu’elle avait aussi envoyé une escouade d’ANBU à la recherche de cet homme. Elle avait à peine terminé sa phrase que Shizune ouvrit la porte avec un fracas terrible pour annoncer non sans une once d’inquiétude que l’escouade d’ANBU qu’elle avait tout juste envoyée à la recherche de l’intrus n’avait pas de rapport radio depuis près d’une demi-heure. Tsunade commença alors à s’inquiéter elle aussi.

De son côté, Kakashi était étonné. Il avait très rapidement retrouvé la trace de l’intrus, et ça l’inquiétait grandement. Un ninja de son niveau ne devrait pas être aussi facile à retrouver que ça. De plus, il était resté sans bouger au milieu d’une clairière de la forêt de Konoha. Le ninja copieur arriva en lisière de la clairière, mais il resta à  couvert pour observer un peu sa cible. L’homme était debout les bras croisés et ne bougeait pas d’un pouce. Il lui tournait le dos. Le junin songea qu’une attaque surprise pourrait peut-être lui permettre de le neutraliser instantanément. Il se préparait à lui sauté dessus lorsque l’homme dit, d’une voix inhumaine et haineuse :

 

- Je te l’avais dit gamin ! Je t’avais dit qu’elle l’avait envoyé à ta recherche.

 

Puis, d’une voix humaine qui ne lui était pas inconnue, bien qu’il ne se rappela pas à qui elle appartenait, il dit :

 

- Tais-toi. Je savais bien qu’elle allait l’envoyer. C’est un excellent ninja, peut-être assez pour être une menace. Mais j’en doute.

 

Puis l’homme en noir se retourna. Il vit briller un œil azur entre deux mèches de cheveux or et rubis. Ce regard était triste, à la grande surprise du ninja copieur. Toujours de sa voix humaine, l’homme dit :

 

- Hatake Kakashi ! Et si vous sortiez de là ?

 

- Tu connais donc mon nom ? répliqua Kakashi en se révélant à la vue de l’homme. Pourrais-je avoir connaissance du tien à mon tour ?

 

- Je ne pense pas que cela soit une bonne idée.

 

- De toute façon tu pourras tout dire à la table des interrogatoires, fit l’épouvantail en sortant un kunaï.

 

- S’il vous plaît, partez tout de suite. L’autre a terriblement envie de vous affronter. Je ne pourrais pas le retenir très longtemps. Urgh !

 

Soudain, l’homme se serra la tête entre ses mains tout en gémissant de douleur. Après quelques instants, il lâcha sa tête et dit de sa voix ténébreuse, le visage toujours tourné vers le sol.

 

- Comment peut-il espérer me retenir ? Il connaît pourtant les accords du pacte que l’on a passé ensemble… Il a lui-même dit qu’il pouvait être une menace…

 

L’homme releva la tête et regarda Kakashi droit dans les yeux. Son seul œil visible était désormais couleur de sang et était fendu d’une pupille de chat. Son seul regard glaça le sang du junin, qui ne parvenait décidément pas à se rappeler où est-ce qu’il avait déjà vu un œil pareil. L’homme commença à dégager un étrange chakra qui rendait l’atmosphère très désagréable, presque suffocante. Puis, l’homme disparut à la vue du junin pour réapparaître juste devant lui en donnât un puissant coup de paume au niveau du torse de Kakashi, qui fut projeté en arrière à une vitesse fulgurante. Il traversa un premier tronc d’arbre avant d’être arrêté par un second. Il n’avait même pas eu le temps de crier de douleur que son adversaire lui donna un coup de poing dans le ventre avec tellement de force que le tronc derrière le Hatake craqua avant de céder. Il était paralysé par la souffrance et ne pouvait pas répliquer. L’homme disparut pour réapparaître dans le dos du junin avant de lui donner un coup de pied qui le renvoya dans la clairière. Il s’écrasa lamentablement contre le sol. La douleur était insoutenable et il savait qu’il avait plusieurs os brisés. Il sentait d’ailleurs qu’une de ses côtes lui avait transpercé le poumon. Il avait vraiment du mal à respirer et sa vue commençait d’hors et déjà à se troubler. L’homme arriva vers lui en marchant tranquillement. Kakashi voyait ses bottes devant lui. Il se sentit se faire soulever d’une main par son adversaire, qui le scruta en ayant l’air de chercher quelque chose qui n’était pas là.

 

- Dommage que je ne puisse pas finir le travail, fit l’homme de sa voix démoniaque. J’aurais tellement apprécié de tuer un possesseur de cette saleté de sharingan… Mais j’ai fait une promesse que je n’ai pas le droit d’enfreindre. Tu as de la chance, humain.

 

L’homme pressa sa main gauche sur son front et ferma les yeux. Il poussa un petit gémissement de douleur. Lorsqu’il se fut calame, il tourna précipitamment la tête vers Kakashi, toujours aussi mal en point. Son œil soudain de nouveau bleu saphir brillait d’inquiétude et il dit d’une voix énervée mais humaine :

 

- Merde ! J’en ai marre qu’il joue sur les mots ! Il n’a pas le droit de vous tuer alors il vous laisse agoniser lentement… Puis, d’une voix plus clame et rassurante, il rajouta : Faîtes-moi confiance. Fixez bien mon œil.

 

Kakashi ne sut pas très bien pourquoi, mais il su qu’il devait à tout prix obéir et fixa l’œil de l’homme. Sa vue était déjà très troublée, mais il remarqua que la couleur de l’œil de l’homme changea encore : elle passa de l’azur au bleu électrique, un bleu tellement intense qu’il semblait rayonner d’énergie. Soudain, il sentit une délicieuse chaleur le remplir. En très peu de temps, la douleur disparut et sa vue se rétablit. L’homme le lâcha et Kakashi se releva en regardant ses mains et en tâtant son corps pour découvrir que toutes ses blessures avaient disparut ? Il reporta son attention sur son adversaire. Son œil était à nouveau normal. L’homme dit :

 

- Je suis désolé qu’il vous ait fait du mal, mais je vous avais prévenu. Laissez-moi maintenant. Je réapparaîtrais sans avoir blessé ou tué qui que ce soit. Et n’essayez pas de me suivre. Je ne peux pas garantir que vous serez aussi chanceux la prochaine fois.

 

Après avoir prononcé ces mots, l’homme disparut. Kakashi était toujours figé. Il finit par se décider à aller faire son rapport à la Godaime. Plusieurs minutes plus tard, il frappait à la porte du bureau de la Hokage, toujours aussi choqué par ce qui venait de lui arriver. Il raconta les faits à la Hokage et elle tint à l’examiner en personne. Elle ne trouva aucune trace de blessure, même pas le moindre bleu. Elle réfléchit un instant et décida de suivre le conseil de l’homme en noir. Il était trop puissant pour être capturé et elle ne tenait pas à risquer la vie de ses hommes. Elle congédia Kakashi et commença à réfléchir sur le sujet.

 

 

***

 

 

- Maman ! Je suis rentré !

 

Okami pénétra dans la maison. Ils vivaient loin du quartier Hyuga, où ils n’étaient pas très appréciés. La demeure offrait deux étages : l’étage du bas, beaucoup plus grand que celui du haut, accueillait le salon, la cuisine et la chambre d’Hinata. L’étage du haut, très réduit, était en réalité la chambre d’Okami. Passant par la grande baie vitrée du salon, il pénétra dans le jardin, qui servait accessoirement de terrain d’entraînement à Okami. C’était là que sa mère lui avait appris le Juken, qu’il avait réalisé son premier kage bunshin. Il déposa tout d’abord son sabre près de la fenêtre et se plaça au milieu du jardin. Il invoqua une dizaine de clones avant d’activer son Byakugan et de se mettre en position de combat. Pendant quelques instants, il ne se passa rien, puis les clones se ruèrent sur lui à toute vitesse. Okami en élimina un d’un coup au torse avant de donner un coup de coude sur le visage d’un autre. Il para un coup qui lui était destiné et projeta le clone qui avait essayé de le frapper sur deux autres et ils disparurent tous trois dans un nuage de fumée. Il en élimina quatre autres relativement rapidement et le dernier se désengagea. Il se jaugèrent un instant puis se jetèrent l’un sur l’autre. Le clone visait  la tête d’Okami tandis que celui-ci visait le torse. Au lieu de se déplacer sur le côté pour éviter le coup, Okami pencha la tête sur la gauche et dépassa la paume de son adversaire pour lui asséner un violent coup au torse. Le clone disparut dans un nuage de fumée. Il recommença l’exercice quelques fois avant d’aller ramasser son sabre. Il invoqua un clone. Ils seraient à force égale pour ce combat là. Tous deux dégainèrent leur katana respectif et activèrent leur dôjutsu au même instant. Sans perdre un instant, Okami se jeta sur son clone, qui para son coup avant de répliquer. Le Hyuga esquiva la lame en se baissant avant de faire une balayette à son adversaire qui tomba à terre. Il tenta lui donner un coup de sabre, mais il roula sur le côté avant de se relever. Cette fois-ci, ce fut le clone qui chargea Okami, qui préféra esquiver l’attaque avant de tenter de frapper son adversaire avec le pommeau de son katana. Le clone réussi à se déporter sur le côté avant d’être touché et donna un coup de poing à l’original, qui bloqua le coup avec sa main libre. Le combat continua ainsi pendant de longues minutes, aucun des deux ne réussissant à blesser l’autre. Okami eut alors l’idée de tenter un jutsu qu’il n’avait pas encore totalement maîtrisé. Il espérait juste que ça réussirait cette fois. Il étendit son chakra dans tout son sabre. Le clone ne le remarqua apparemment pas. Il sauta sur la réplique à toute vitesse, l’obligeant à parer son coup. Le sabre fut arrêté par celui de la réplique, main une lame de vent s’en détacha et trancha le clone en deux. Légèrement essoufflé, Okami rangea son sabre et se dirigea vers la maison. Il découvrit sa mère en train de l’observer, un léger sourire aux lèvres.

 

- Très bien pensé ton dernier coup, fit-elle. Où as-tu appris cette technique ?

 

- Je me suis inspiré de la lame de vent de Temari-chan. Je suis content, je bossais sur cette technique depuis un moment déjà et j’ai enfin réussi à la faire.

 

- Mais pourquoi ne pas avoir simplement imprégné ton sabre de chakra futon pour trancher le sabre de ton clone ?

 

- Mais nos deux sabres en étaient imprégnés depuis le début !

 

- Oh ? Je n’avais pas remarqué. En tout cas, félicitations, c’est assez complexe à réaliser.

 

- Merci ! Je monte, j’ai envie de m’attaquer à un nouveau jutsu. Je vais bien trouver un bouquin qui le décrit.

 

- Quel jutsu ?

 

- Ça, c’est une surprise ! fit Okami avec un grand sourire avant de monter dans sa chambre en courant.

 

Hinata le regarda monter en souriant. Décidément, son fils la surprenait davantage chaque jour. Elle se dirigea vers la cuisine mais aperçu du coin de l’œil du mouvement dans le jardin. Elle se tourna vers la baie vitrée et vit un homme entièrement vêtu de noir, le visage et les cheveux dissimulés par un masque et une capuche. Elle ne voyait que son œil droit qui était d’un beau bleu azur, le gauche étant dissimulé par des mèches de cheveux or et rubis. Il se dégageait de cet homme une aura qui ne lui était pas inconnue, mais elle ne le reconnaissait pas. Cependant, et pour une raison inconnue, la simple présence de cet homme suffisait à la paralyser. On frappa à la porte mais elle n’y prêta pas attention. L’homme commença à se rapprocher et elle ne pouvait pas détourner le regard. On frappa de nouveau puis la porte s’ouvrit, révélant Sasuke qui demanda :

 

- Hinata ! Pourquoi tu n’as pas ouvert ?

 

Sasuke aperçu à son tour l’homme en noir qui s’était immobilisé lorsqu’il était entré. Le Uchiwa s’interposa entre la Hyuga et l’homme et dit :

 

- Qui êtes-vous ? Eloignez-vous d’Hinata !

 

- Je m’attendais à un accueil plus chaleureux de ta part, Sasuke ? Après tout, ça fait près de treize ans qu’on ne s’est pas vus.

 

- Qui êtes-vous ?

 

L’homme retira sa capuche et baissa son masque, laissant Hinata et Sasuke figés sur place. L’homme avait des cheveux couleurs d’or, entremêlés de plusieurs mèches couleur sang au niveau de l’œil gauche, œil qui était dissimulé par ses cheveux. Son œil droit brillait du plus beau bleu azur ayant jamais existé et trois traits marquaient chacune de ses joues. En le voyant, Hinata peina à articuler :

 

- Na… Naruto ?

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales