Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Persona non grata, (l’indésirable)
    Revue Étherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 29/12/2019
  • Malpertuis XI
    Éditions Malpertuis
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 01/01/2020
  • No limit
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/11/2019
  • Témoin de l'Apocalypse ?
    Coeur de plumes
    Nb de signes : 4 500 - 8 000 sec
    Genre : science-fiction - libre
    Délai de soumission : 25/10/2019
  • Nature et biodiversité du futur et d'ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 16/02/2020
  • Femmes fortes
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/09/2019
  • Le fleuve
    Revue CONGO ECRIT
    Nb de signes : 250 - 2 000 sec
    Genre : poésie - conte
    Délai de soumission : 21/09/2019
  • La ville de Somnore
    Otherlands
    Nb de signes : < 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 10/01/2020
  • Le grand jeu
    Observatoire de l'Espace du CNES
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : réaliste - théâtre - poésie - libre - pastiche - imaginaire - art visuel - contemporain
    Délai de soumission : 14/10/2019
  • Nutty Seas : débauche marine
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : romance - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 23/11/2019

Studio Infinite

  • ATELIER D’ÉCRITURE : création de personnage au Comics Corner (10 PLACES) [ Le 20/10/2019]
    Participez à un atelier d'écriture créative au Comics Corner dimanche 20 octobre 2019 pour créer votre personnage avec notre studio infinite !
  •  [ Le Atelier d’écriture : écrire de l’imaginaire à la librairie Le Nuage Vert (4 PLACES)]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Le Pacte du démon
[Histoire En hiatus]
Auteurs :
[Groupe: Anathème]
Honoo & Tenrô
Vue: 55946
[Publiée le: 2009-01-07]    [Mise à Jour: 2013-03-08]
13+  Signaler Action-Aventure Commentaires : 59
Description:
Lors d'une mission de routine, Naruto disparaît, pour ne réapparaître que treize longues années plus tard, métamorphosé. À son retour, il se découvre de la famille, mais est rapidement rejeté par son village natal et repart avec Hinata pour fonder "Kage no Uzu", une organisation voulant détruire Konoha. Dans les même temps, Hidan est déterré après seize ans d'emprisonnement par sa secte et le désir de se venger de Konoha et des Nara n'est que plus fort. La guerre n'est plus loin. Une guerre qui vas dévaster les pays ninja et ressusciter un antique héros. Cependant, de sombres vaisseaux arrivent d'un pays lointain. Des navires qui portent à leurs bords désolation, châtiment et mort...
Crédits:
La plupart des lieux et des personnages appartiennent à Masashi Kishimoto. Il y en a qui m'appartiennent mais je crois que vous les reconnaîtrez aisément.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

La Voie de la Folie

[3630 mots]
Publié le: 2010-02-11
Mis à Jour: 2011-02-06
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre 27 : La Voie de la Folie

 

Enfin le nouveau chapitre ! Sans plus attendre, je vous souhaite un bonne lecture.

 

 

 

 

Koresh sortit enfin du dédale de ruelles que formait Konoha. Il avait appris pendant son séjour que la ville avait été reconstruite après sa destruction par Pain et que certain quartiers n’avaient malheureusement pas bénéficié de l’expertise d’un quelconque architecte. Il franchi sans peine le mur d’enceinte du village sans se faire repérer par las gardes pour rejoindre ses cavaliers à l’endroit convenu. Il retrouva sans peine la petite clairière où ils avaient dressé leur campement provisoire. Le cercueil du quatrième hokage lévitait toujours à quelques centimètres du sol, soulevé par une force invisible. Les autres redressèrent la tête à son arrivée. Il les regarda tour à tour. Tyr et Eurialès étaient partis surveiller Maro, ils n’étaient donc plus que onze. Cependant, il n’en vit que neuf en plus de lui même. L’un d’entre eux n’était pas là.

 

- Où est passé Varaek ? demanda-t-il de sa sombre voix.

 

- Hé bien… commença l’un d’entre eux.

 

- Il est parti, termina un autre.

 

- Parti ? Parti où ?

 

- C’est une bonne question.

 

- … C’est une mauvaise blague et vous allez éclater de rire dans dix secondes, c’est ça ?

 

- On aimerait bien, on a rarement l’occasion de te ridiculiser, mais non. Il a dit «  Je m’en vais. À la prochaine. » avant de nous laisser là comme des paumés.

 

- Non, non, non, c’est un cauchemar et je vais me réveiller.

 

- Vois au moins le bon côté des choses : il est pas là.

 

- C’EST BIEN LE PROBLÈME !!! VOUS AURIEZ PAS PU L’EMPÊCHER DE PARTIR ?! cria-t-il avant de se rendre compte que c’était la première fois depuis longtemps qu’il perdait son sang froid.

 

- Et bien, vois-tu, nous tenons tous à notre intégrité physique, alors on va dire que non.

 

- ET COMMENT JE VAIS FAIRE POUR LE RETROUVER MAINTENANT, BANDE DE… commença Koresh, toujours aussi énervé.

 

Avant qu’il n’ait l’occasion de terminer d’insulter ses hommes, une immense explosion déchira le profond silence de la nuit, très vite suivie par d’atroces hurlements de terreur et de panique venant de Konoha.

 

- J’imagine que tu sais où il est maintenant. Ou alors, c’est un gamin qui jouait avec la réserve d’explosifs du village… soupira l’un des cavaliers.

 

- Des trucs comme ça n’arrivent jamais… fit remarquer un autre.

 

- Si, si : dans mon village natal, on avait une assez grosse réserve de bombes en tous genres et…

 

Koresh n’écoutait absolument ces deux idiots. Il ne pensait qu’à ramener cet abruti de Varaek au bercail avant qu’il ne fasse définitivement couler le plan de Kemriss, si ce n’était pas déjà le cas. Il ordonna aux autres de rentrer au camp de Kemriss, en faisant attention d’arriver largement après le petit espion qui les avait suivis pendant tout le voyage. Ils avaient même du improviser une dispute pour qu’il pense pouvoir partir sans se faire remarquer. Le seigneur Kemriss avait bien estimé la dirigeante de Konoha : il avait deviné qu’elle enverrait quelqu’un pour les filer si elle apprenait l’existence du plan B. Il avait ainsi imaginé toute une tactique pour tourner ce fait à son avantage. La Hokage allait maintenant certainement envoyer quelqu’un trouver le jinchuriki du Kyubi pour le prévenir et il pourrait le retrouver sans peine. Mais pour le moment, il avait d’autres problèmes, comme empêcher Varaek de tout foutre en l’air en trente secondes. Il se dirigea donc de nouveau vers le village de la feuille, cherchant désespérément une idée pour obliger le cavalier à l’écouter. Après tout, il risquait bien d’y laisser la vie s’il ne réussissait pas…

 

 

***

 

 

Quelques minutes plus tôt, pendant que Koresh sortait du village de la feuille,

 

Akira et Naomi se baladaient dans le quartier Uchiwa, reconstruit au mur près par Yamato, avec l’aide de Sasuke. Tous deux avaient été très abattus lorsqu’Okami et sa mère avaient quitté le village en suivant Naruto, mais ils avaient compris le choix de leur coéquipier. Depuis, ils se comparaient à la « Légendaire » équipe 7, qui avait réuni Naruto, Sasuke et Sakura. Après tout, leur équipier avait lui aussi déserté pour rejoindre un renégat du village. Depuis, ils s’étaient entrainés sans relâche et comptaient bien montrer au village que Naruto ne méritait pas que l’on le compare à un monstre. Ils voulaient aussi ramener leur coéquipier et ami au village et ressemblaient là aussi à leurs prédécesseurs. Naomi prenait des cours avec Sakura et était devenue une excellente médic-nin pendant qu’Akira s’entrainait au perfectionnement de ses sharingans avec son père et Kakashi sans négliger son entrainement physique. Ce soir là était un de leurs rares moments de détentes. Akira avait remarqué que Naomi était de moins en moins timide depuis que son ami de toujours était parti mais qu’elle continuait de rougir lorsqu’il parlait du fils d’Hinata. Ils discutaient en se promenant dans les rues presque désertes lorsqu’Akira fit signe à sa coéquipière de s’arrêter brusquement. Il tendit l’oreille, bien vite imité par Naomi. Ils entendaient des voix énervées dans une ruelle non loin. D’un commun accord silencieux, ils décidèrent de se rapprocher tout en écoutant :

 

- Combien de fois vous allez me demander mon nom ?!

 

- Jusqu’à ce que vous nous le disiez !

 

- Mais j’ai pas envie de vous répondre ! C’est si difficile à comprendre ?

 

- Soit vous déclinez votre identité, soit nous vous arrêtons.

 

- Essayez un peu, pour voir.

 

- Vous l’aurez voulu…

 

Akira avait activé son sharingan et distinguait parfaitement les trois hommes dans la ruelle. L’un d’entre eux était grand et emmitouflé dans une sombre cape à capuche lui cachant le visage tandis que les deux autres semblaient être des ANBU. Ils se mirent en position de combat pour se jeter sur l’étrange homme qui ne bougea apparemment pas. Cependant, Akira eut tout juste le temps de blêmir et de se jeter sur son amie pour la mettre à couvert qu’une onde de choc balaya la ruelle. Ils entendirent un bruit répugnant, un peu comme celui d’une pastèque rebondie que l’on écrase sauvagement entre deux mains immenses. La tempête d’énergie se dissipa peu à peu et ils purent se relever. Akira voyant le carnage en premier, il ordonna à Naomi de ne regarder sous aucun prétexte et elle sentit qu’il valait mieux lui obéir. Le Uchiwa, lui, était blême de dégoût et de terreur et sentait la bile remonter dans sa gorge : les deux hommes qui entouraient l’autre avait littéralement éclaté comme des ballons de baudruche trop remplis. Leur sang et leurs viscères couvraient le sol et les murs de la ruelle. Au centre de cette boucherie se tenait leur meurtrier, qui semblait soudain encore plus grand qu’avant aux yeux du jeune garçon. L’homme se tourna vers eux et s’avança dans leur direction. Akira aurait voulu crier ou courir et s’éloigner le plus possible de cet homme mais il était tétanisé et n’arrivait plus à bouger ne serait-ce que le petit doigt. L’homme passa à côté de lui sans dire la moindre parole. Il n’entendit que son souffle pendant de très longues secondes. Il sortit enfin à la lumière de la rue. Soudain, comme si le charme de terreur s’était brisé, quelqu’un hurla. L’homme en noir tendit le bras vers lui, paume tendue vers cet importun. Un rayon d’une énergie différente du chakra jaillit de sa main et atteignit sa cible au torse. L’homme n’eut pas le temps de crier avant d’éclater, rependant sang et entrailles autour de lui.

Après quelques nouvelles secondes de flottement, ce fut la panique les gens hurlaient de terreur en s’enfuyant. Tous étaient fauchés par les tirs d’énergie de l’homme en noir et explosaient en de véritables fontaines de sang. Seuls Akira et Naomi étaient épargnés par cette boucherie et tout deux étaient trop choqués pour pouvoir bouger. Ils étaient blêmes de terreur. Naomi sentaient qu’elle allait bientôt vomir de dégoût. De plus, la répulsion qu’ils éprouvaient envers cet homme augmenta encore d’un cran lorsqu’il se mit à rire. Il semblait s’amuser beaucoup de ce massacre. Soudain, Akira pris Naomi par la manche et l’entraîna le plus loin possible de ce carnage. Elle était trop choquée pour dire quoi que se soit et se laissa entrainer sans résistance. L’homme encapuchonné les remarqua et lança un de ses rayons dans leur direction et ils ne l’évitèrent que grâce aux reflexe d’Akira qui plaqua son amie contre le sol. Le rayon passa au dessus d’eux et ils se relevèrent pour se remettre à courir, désormais poursuivis par le meurtrier. Traversant au hasard les rues, ils arrivèrent malheureusement dans une des artères principales de la ville qui était bondée de monde. L’homme sortit des ténèbres d’une ruelle non loin. Sa capuche était tombée pendant sa course et ils découvrirent enfin le visage de ce monstre. La première chose qui sauta aux yeux du jeune garçon fut la couleur de sa peau : elle était d’un violet majestueux. Ses traits fins auraient fait de lui un homme magnifique si son visage n’était pas assombri par deux yeux entièrement noirs, tels deux puits de ténèbres. Deux plus, des cheveux bleus foncés en bataille le rendaient d’autant plus étrange. Akira remarqua aussi que ses oreilles étaient longues et pointues, dépassant légèrement le sommet de son crane. Son oreille droite arborait quatre piercings tandis qu’un anneau pendait du lobe de son oreille gauche. Comme si cela ne suffisait pas, ses dents étaient taillées en pointes et il semblait pouvoir arracher d’imposants morceaux de chair à chaque morsure. Lorsqu’il s’aperçu du nombre de cibles potentielles, il poussa un petit cri ressemblant à une exclamation de joie du style «  Ouais ! Plein de nouveaux jouets ! » avant de lancer une énième vague d’énergie qui faisait éclater les victimes.

Akira et Naomi furent témoin d’une effroyable boucherie avant de revenir à eux. Cette fois-ci, ni l’un ni l’autre ne put réprimer un haut le cœur. Alors qu’ils étaient tous deux à genoux, un homme éclata soudain près d’eux, ayant reçu l’un des étranges tirs. Son sang les éclaboussa tous les deux et ce fut à ce moment qu’ils se mirent eux aussi à crier. La panique était à son comble lorsque les ANBU intervinrent enfin. Cependant, à peine était-ils arrivés que deux d’entre eux avaient subis les effets de la technique de l’homme en violet. Les autres lancèrent différentes techniques dévastatrices. Toutes atteignirent leur cible et produisirent une explosion titanesque. Alors que la fumée se dissipait, on entendit un rire dément en sortir. Un horrible son se fit entendre et une masse énorme jaillit hors de la fumée avant de s’abattre sur deux ANBU qui furent impitoyablement écrasés. Ceux qui assistaient à ce terrible spectacle reconnurent rapidement l’énorme objet sortit de la fumée : il s’agissait d’une répugnante excroissance de chair secouées d’intense palpitations. Un des ninjas situé près de l’excroissance sortit un kunaï et le planta dedans. Un cri ressemblant à un rugissement de fureur retenti et le membre surnaturel se leva, avant de balayer les shinobis trop proches, leurs brisant les os et les envoyant contre les murs de béton qui se brisaient sous la force de l’impact. D’autres excroissances se développèrent à partir de la première, qui ressemblant bientôt à une parodie de main, des griffes remplaçant les ongles de ses doigts boursoufflés. Se déplaçant à une vitesse fulgurante, la gigantesque main attrapa un des ninjas masqués et le broya sans autre forme de procès. Il mourut dans un concert de hurlements et de craquements sinistres. Alors que la fumée commençait à se dissiper, le monstrueux bras se résorba pour finalement disparaître en ne laissant que des cadavres sanglants derrière lui.  L’écran de fumée se dispersa enfin et laissa apparaître l’homme violet. Les plus observateurs se rendirent compte qu’un kunaï était planté dans sa main droite mais refusèrent de faire le rapprochement entre son bras et l’immense masse de chair qui venait de se résorber dans sa direction. Il retira le couteau fiché dans sa main et la leva à hauteur d’œil. Akira et Naomi, qui s’étaient dissimulés derrière un mur offrant une protection toute relative virent distinctement le trou dans sa main rayonner d’une énergie maléfique avant que les muscles, les tendons et la peau ne se régénèrent en une seconde à peine. Les quelques ANBU survivants se jetèrent sur lui, résolus à le tuer pour de bon. Il ne leur accorda même pas un regard et tout son corps rayonna de cette énergie sombre avant de la relâcher d’un coup, provoquant une onde de choc qui fit éclater ses adversaires.

Akira et Naomi restèrent figés pendant que l’homme aux yeux de ténèbres s’avançait dans leur direction à travers un océan de sang et de tripes. Un sourire mauvais déforma son gracieux visage avant qu’un rayon d’énergie ne surgisse de sa paume en direction d’Akira, toujours tétanisé de frayeur. Naomi poussa un cri avant de se jeter devant son ami en subissant le tir à sa place. Akira la regarda avec des yeux horrifiés, s’attendant à la voir éclater comme les autres mais elle fut seulement projetée en arrière par une force considérable. Akira étant juste derrière elle, ils furent tout deux propulsés en arrière. Ils rencontrèrent un mur qui se fissura son la puissance de l’impact mais tint bon. Cependant, Akira sentit plusieurs des ses os se briser et il avait du mal à respirer. Par contre, Naomi ne semblait pas avoir été blessée. Devant eux, l’homme aux oreilles pointues semblait surpris et regardait sa main d’un air interrogateur. Un shinobi trop téméraire se jeta sur lui et subi un des tirs de l’homme violet avant d’éclater. Celui-ci se mit à regarder Samain d’un air encore plus interrogateur avant de reporter son attention sur les deux enfants qui avaient miraculeusement survécu à son attaque. Il tendit de nouveau sa main vers la fille et le rayon d’énergie la frappa de nouveau. La force prodigieuse de l’impact fissura encore plus le mur dont la stabilité ne semblait plus ne tenir que du miracle. Akira sentit quelques uns de ses os encore intacts craquer et gémit de douleur, au bord de l’évanouissement. L’homme s’approcha d’elle et maintint sa mâchoire dans sa main droite, l’examinant sous toutes les coutures alors qu’elle le regardait d’un air terrifié.

Il lâcha son visage t reporta son attention sur Akira, dont la vue était brouillée par la douleur. Il semblait réfléchir intensément Lorsque le sol explosa derrière lui et se fissura dans sa direction. Il se retourna vivement et détruisit un bloc de roche qui avait été projeté vers lui. Une femme aux cheveux rose se tenait derrière lui, apparemment très en colère. Plusieurs ANBU se tenaient à ses côtés. Sakura cria :

 

- C’est quoi ce bordel ?! Qu’est-ce que tu as fait à mon fils ?

 

- Ça se voit pas suffisamment comme ça ? lâcha-t-il en se retournant de nouveau vers Naomi pour la réexaminer tout en murmurant : Mais comment as tu fais pour y résister ? Tu n’as pourtant pas l’air d’être l’une des nôtres…

 

- Espèce de … rugit Sakura avant de tenter de donner un coup de poing à l’homme aux yeux sombres.

 

Il se redressa en un instant et esquiva le coup pour riposter par un direct dans l’estomac du cerisier. À sa grande surprise, elle évitât son attaque et fit une balayette qu’il esquiva aisément d’un petit saut. Cependant, alors qu’il était toujours dans les airs, elle lui décocha un uppercut droit dans la mâchoire et l’envoya valser à quelques mètres de là. Il se releva in extremis et les ANBU se jetèrent sur lui Naomi s’attendait à se qu’il utilise sa technique pour s’en débarrasser mais il les combattit au corps à corps, brisant leurs os avec facilité. Sakura se jeta elle aussi dans la mêlée et leur combat dura de longues minutes sans qu’aucun des deux ne parvienne à toucher l’autre. Soudain, alors que le combat s’éternisait, l’homme violet disparu et apparu aux côtés de Naomi. Il tendit les deux mains vers la rose et une onde choc balaya la rue, la projetant contre un mur qui s’écroula sur elle. Il se retourna vers Naomi et l’attrapa par la tête. Son bras rayonna d’énergie, qui se dévers en elle. Elle poussa un hurlement déchirant tandis que son corps était secoué de soubresauts en absorbant l’énergie maléfique. Ce traitement dura une interminable minute pendant laquelle Naomi hurla de plus en plus fort. Akira, toujours conscient malgré la douleur qui le traversait assistait impuissant à ce spectacle. Lorsque l’homme la lâcha, Naomi s’écroula contre le sol, toujours vivante mais ressentant une douleur trop intense pour tenir sur ses jambes. Il se pencha vers elle et murmura juste assez fort pour qu’elle l’entende :

 

- Je viens de réveiller une partie de tes capacités qui était endormie. Cependant, ton corps est désormais empli d’une énergie extrêmement volatile et corruptrice. Si tu n’apprends pas à la maîtriser, je ne te donne que quelques mois avant de devenir complètement cinglée et de détruire toute forme de vie autour de toi. Ça ou alors toute cette énergie sera libérée d’un coup et oblitérera tout se qui se trouve dans un rayon d’à peu près dix kilomètres. Je suis le seul qui peut t’apprendre à maîtriser cette énergie. Je te propose le marché suivant : soit tu viens avec moi et j’épargne la vie du gamin, soit tu refuses, et je le tue avant de te laisser tout détruire. À toi de choisir.

 

- Je… gémit-elle tout en commençant à pleurer. C’est pas vrai ?

 

- Si. Et je n’hésiterais pas à tuer ton ami, tes parents ou qui que se soit d’autre.

 

- Je… Je vous suis, souffla-t-elle en sanglotant.

 

- Bien.

 

Sakura surgit alors des décombres et se précipita sur l’homme violet. Celui-ci aida Naomi à se relever et posa sa main sur son épaule. Il dessina quelques signes en l’air et dit :

 

- Désolé, mais je dois vous laisser. La petite a fait son choix.

 

- Naomi, non ! cria Akira avec ses dernières forces.

 

- Désolée, sanglota la jeune shinobi. Je suis désolée…

 

L’homme murmura quelque chose et disparu dans un sombre vortex qui se dissipa peu à peu. Akira cria le nom de sa coéquipière quelques fois avant que sa voix ne s’éteigne dans un gargouillis et qu’il ne commence à cracher du sang. Sakura rejoignit immédiatement son fils et commença à lui dispenser des soins d’urgence. Le jeune Uchiwa sombra peu à peu dans les ténèbres, malgré les cris de sa mère le suppliant de tenir bon.

 

À quelques dizaines de mètres de là, Koresh venait lui aussi d’assister à la scène et jura tout en pensant « Trop tard… ».

 

 

***

 

 

Naomi et l’homme violet réapparurent dans une clairière. Naomi s’écroula, ses jambes ne supportant plus son poids. Elle sanglotait en pensant à ce qui venait juste de passer. Entre deux sanglots, elle demanda :

 

- Pourquoi ? Pourquoi moi ?

 

- J’ai perçu en toi un don extrêmement rare. Enfin, un don. De ton point de vue, c’est plutôt une malédiction. Mais tu devrais être honorée que j’ai décidé de te prendre sous mon aile.

 

- Honorée ? Pourquoi honorée ? Je me suis fait enlever par le plus gros taré de l’univers ! Et vous êtes qui d’abord ?

 

- Moi ? Je suis Varaek, l’Élu du Chaos.

 

Soudain, un bruit strident déchira le relatif silence de la nuit. Varaek claqua des doigts et une image bleutée apparue devant lui. L’image se stabilisa en quelques secondes et on distingua la sombre armure du seigneur et maître des cavaliers d’Apocalypse : Kemriss en personne. Sa voix d’outre-tombe résonna dans la clairière.

 

- Varaek ! Koresh viens de me dire que tu as disparu sans la moindre explication. Pourrais-je en avoir ?

 

- Oh ! Je me suis juste un peu amusé au village, c’est tout.

 

- C’est malheureusement bien ce que j’avais compris, soupira Kemriss. Tu sais à quel point ton petit jeu va être gênant ?

 

- Non, et je m’en fout.

 

Kemriss le foudroya du regard avant de continuer.

 

- Et c’est quoi ça ? demanda-t-il en montrant une Naomi terrorisée du doigt.

 

- Hé bien, c’est ma nouvelle élève.

 

- TA QUOI ?! s’étrangla le Portemort.

 

- T’es sourd ou quoi ?! J’ai dit que c’était ma nouvelle élève.

 

- Tu pourrais au moins me témoigner un minimum de respect…

 

- Je te montre du respect, je n’ai pas encore raccroché… Si tu as quelque chose à me demander, grouilles toi, j’ai autre chose à faire que d’écouter tes plaintes incessantes.

 

- … Très bien. Je voudrais que tu ailles récupérer des artéfacts pour moi.

 

- Et pourquoi tu le fais pas toi même ?

 

- Parce que je ne sais pas où ils se trouvent actuellement.

 

- Et je suis supposé le savoir, moi ?

 

- Oui, après tout c’est toi qui les as vus en dernier.

 

- Ah bon ?

 

- Oui, ils appartenaient à Rikudou.

 

- Ah ! Lui ! C’est vrai que j’ai rarement rencontré de tels adversaires. Et je dois récupérer quoi au juste ? Parce que si c’est le sabre, tu peux toujours crever, je ne te le donnerais jamais !

 

- Il avait sur lui deux autres artéfacts. Mais je pense que tu les reconnaîtras aisément.

 

- Si tu le dis… Je dois te les ramener où ?

 

- Je pars dans deux jours, mais je ne pense pas que tu pourras les récupérer d’ici là avec… le poids que tu viens de t’ajouter. Contente-toi de les ramener au palais le plus vite possible.

 

L’apparition s’évanouit dans les ténèbres de la nuit. Varaek soupira et se tourna vers Naomi, grelottante. Se rendant compte qu’elle ne pourrait certainement pas faire un pas sans tomber, il décida de dresser le camp pour la nuit.

 

- Dors bien. Pour toi, l’enfer débute demain.

 

 

 

 

Varaek est un monstre sanguinaire sans pitié. Que compte-t-il faire de Naomi ? Quel est cet étrange pouvoir qu’il dit avoir éveillé en elle ? Et quelle est la nature de sa relation avec Kemriss ? Pourquoi Kemriss a-t-il l’air d’une victime quand il s’adresse à lui ? Tant de questions vitales et si peu de réponses…

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales