Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Articles

(Consulter tous les articles)

Questionnaire auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions !
 par   - 394 lectures  - 3 commentaires [11 novembre 2022 à 20:14:31]

Bonjour tout le monde,

Je me permets de poster sur ce site afin de m'aider dans une étude que je mène actuellement sur les auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions. Nous nous appelons Lucie, Maud, Pauline et Manon et sommes en master 2 de Médiation et Création Artistique à l'Université Sorbonne Nouvelle.
Dans le cadre d'un cours sur la Conception de projet et la participation culturelle, nous nous intéressons au public (lecteur.ices et auteur.ices) des fanfictions en France.
Si vous habitez en France et que vous êtes lecteur.ices et auteur.ices de fanfictions, ce questionnaire est pour vous !

Les données recueillies ne seront utilisées qu'à des fins d'analyse et ne seront divulguées qu'à notre professeur.

Voici le lien si vous êtes lecteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc6_1itz9IVJhUfLejHlxD4zotRwUFU8wl2bTlfC_hHKzoRWg/viewform?fbclid=IwAR2T-hRSCR1g2Sys-LUqyEU4M4KA9uNKNmUB0gWXr_cnSXosVq_gsro6_qQ

Voici le lien si vous êtes auteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSccZedHtCGfet4edRy2iPPhTXYEUusmsZU2feTEqGByRPrgDQ/viewform?fbclid=IwAR1RkBx6Fj1ZZ9_oH1I2L1-YaoMUg6fCZPWZbjH4nkF-BOC5rNctEsmCPqI

Vous pouvez bien entendu répondre aux deux questionnaires si vous vous sentez concerné.es par les deux.

Merci pour votre aide qui nous sera précieuse !!

Lucie, Maud, Pauline et Manon

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 3792 lectures  - 6 commentaires [01 septembre 2022 à 23:42:31]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto


Défi : autre sensei.
La volonté du feu
[Histoire Terminée]
Auteur: marin-chan Vue: 37863
[Publiée le: 2011-12-29]    [Mise à Jour: 2012-08-04]
13+  Signaler Romance/Action-Aventure/Amitié Commentaires : 94
Description:
La volonté du feu : expression donnée par le Shodai Hokage, fondateur du village caché de la feuille. Premier dirigeant de Konoha, le village ninja du pays du feu. Expression qui à travers les âges semble perdre en puissance.

La troisième grande guerre a été meurtrière. Nombreuses ont été les pertes. Pendant cette ère, une équipe en particulier a été bouleversée. Celle dirigée par Minato Namikaze, plus tard nommé Yondaime Hokage. En effet, un de leur membre, récemment nommé jounin est mort. Hatake Kakashi décéda lors d'une mission de sabotage.

De nombreuses choses ont suivis, mais tel est l'évènement important qui apporte de nombreux changements. Ses coéquipiers Rin et Obito Uchiwa ont survécu. Qu'est-ce que cela implique donc pour la nouvelle équipe 7 dont fait parti Naruto ?

Quelle est cette volonté du feu qui semble disparaître ?
Crédits:
Défi de Zephyr.
Personnages et Univers de Masashi Kishimoto.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 14 : La volonté de pardonner

[4459 mots]
Publié le: 2012-06-14Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Hello ! Voici le dernier chapitre de cette histoire (aussi court que le précédent) mais je vous rassure il y a encore l'épilogue. Qui sera par contre vraiment très court (comme le prologue). Mais bon, voici un combat qui n'a pas été facile à écrire, mais alors pas du tout. J'espère que ça vous plaira.

Chapitre 14 : La volonté de pardonner

 

 

Tsunade se trouvait en face d’Orochimaru et de Kabuto. Quelque chose lui disait que son ancien coéquipier n’avait plus besoin d’elle. Il ne semblait plus souffrir.

 

- Alors ? demanda le serpent dans un sourire mesquin.

- J’aurais tellement voulu les revoir juste une fois. Une seule et unique fois.

 

            La princesse des limaces avait baissé la tête. Sa gorge serrée lui faisait mal.

 

- Juste une dernière fois, j’aurais voulu caresser leur visage souriant. Même si cela signifiait la destruction de Konoha.

- Je t’ai pourtant promis de ne pas toucher au village.

- Et quel beau mensonge c’était… sourit tristement Tsunade. Mais j’ai compris…

 

            Elle essuya une larme.

 

- J’ai compris que c’était impossible et que j’étais la pire des idiotes. Ils ont beau avoir disparu, leur souvenir ne s’éteindra jamais.

- Hn, je suppose que les négociations s’arrêtent là ! Tu es bien pathétique, Tsunade… De toutes façons, je n’ai plus vraiment besoin de toi.

 

            Aussitôt, la blonde se précipita vers eux et donna un puissant coup de pied que les deux déserteurs évitèrent. Les murs les plus proches se détruisirent sous l’impact de l’onde de choc et un petit cratère s’était formé là où ils se trouvaient quelques secondes plus tôt.

 

- Quand on y pense, reprit Orochimaru, je n’ai pas le souvenir que nous ayons déjà combattu auparavant. Malheureusement pour toi, je suis déjà guéri de la blessure que m’a infligé Danzô.

 

            Ne prêtant pas attention à ses paroles,  Tsunade frappa avec son poing le mur sur lequel ils se tenaient. Ils sautèrent sur un arbre plus loin.

 

- Comme il en a toujours été avec son incroyable force, un seul coup et s’en est fini de nous, ricana le serpent.

- Vous êtes à peine remis de votre changement de corps, comment pouvez-vous apprécier ce genre de situation ? D’ailleurs, il serait bien que l’on combatte ailleurs.

- Les environs du château ne te convienne pas ?

- Une certaine équipe est en route. Avec le troisième de votre ancienne team.

- Très bien, fit Orochimaru, sautant une fois de plus pour quitter l’arbre que Tsunade venait de détruire.

 

            Ainsi, ils continuèrent à esquiver les attaques de la sannin.

 

- Vous ne m’échapperez pas, murmura-t-elle en brisant un nouveau mur.

 

oOoOoOoOoOo

 

            L’équipe sept, Jiraya et Shizune venait d’arriver près du palais de Tanzaku. Naruto regarda avec étonnement, l’état déplorable des rues et des murs qui l’environnait.

 

- Mais qu’est-ce qu’il s’est passé ?

- Eh bah… sourit mystérieusement Jiraya. Tsunade n’a pas fait dans le détail, comme toujours.

- Quoi ? s’écria Sakura. Vous voulez dire que c’est elle qui a détruit tout ça ?

- Ma foi, on dirait bien, répondit le vieil homme en regardant l’équipière de son amie qui avait l’air inquiète.

- De quel côté est-elle allée ? demanda Sasuke.

- Par là, lui répondit Naruto.

- Comment le sais-tu ? s’enquit la rose, sceptique.

- Si l’on en croit la légende de sa force monstrueuse, il suffit de suivre les impacts.

 

            Il pointa du doigt une direction.

 

- Toute cette rangée de mur est détruite à un seul endroit, sur une ligne droite… Dites, Ero-sennin, Tsunade ne sait-elle pas sauter par-dessus ?

 

            Jiraya leva les yeux au ciel et la petite troupe partit sans plus attendre.

 

oOoOoOoOoOo

 

            Kabuto venait d’avaler une pilule du soldat afin de régénérer son chakra. Il effectua un enchaînement de signes que Tsunade reconnut immédiatement comme du ninjutsu médical. Le roc sur lequel il se trouvait explosa dans un nuage de fumée, le cachant à la vue de la sannin qui esquiva son attaque provenant par le sol. Elle contrattaqua par un coup de poing suivi d’un coup de genou que le shinobi évita à son tour avant de disparaître. Il réussit à la toucher au bras et à la jambe avant de s’éloigner er d’arborer un sourire satisfait.

 

- Qu’est-ce que ?...

- J’ai coupé votre biceps et les muscles abdonminaux.

- Un scalpel de chakra ? Pourquoi en pas s’en prendre directement à mes artères ?

- Il est vrai que j’en suis capable. Seulement en plein combat je n’ai pas le temps d’aller aussi loin.

 

            Ils enchaînèrent coups et feintes sous l’œil amusé d’Orochimaru, qui regardait leur combat avec attention. Finalement, Kabuto la toucha et Tsunade tomba à genoux en toussant.

 

- Mes poumons… pensa-t-elle.

- Malheureusement, je ne peux vous tuer maintenant. Et vous ne pouvez plus bouger.

 

            Il désactiva sa technique, la croyant désormais inoffensive. Dans un mouvement ultra-rapide, elle le frappa à la base du cou et il fut expulsé quelques mètres plus loin alors qu’elle tenait difficilement debout. Il essaya de se relever mais remarqua avec effroi que lorsqu’il essayait de bouger son bras gauche, c’était sa jambe droite qui répondait. Alors qu’il tentait de comprendre, Tsunade le frappa encore une fois à la joue, l’envoyant valser. Kabuto jura intérieurement. Elle avait touché son système nerveux ! il se concentra et détailla ce qu’il devait faire. Quand à elle, elle commença à soigner ses blessures. Au bout de quelques instants, le ninja d’Oto se releva et se précipita vers elle après avoir attrapé un kunai.

 

- Il paraît que vous êtes hématophobe ! Et bien, voici du sang !

 

            Alors qu’il levait son arme pour frapper, un nuage de fumée violette l’interrompit et le força à prendre du recul. Se dissipant rapidement, il laissa entrevoir l’équipe sept, et Shizune qui arrivaient en renfort.

 

- Ça faisait un bail, Jiraya… fit froidement Orochimaru.

- Et ben, répliqua-t-il, tu as toujours ton regard de fou.

- Oh, mais c’est Kabuto, fit Sakura d’un ton méprisant.

- Je savais qu’il était louche ce type, marmonna Naruto.

- Je vois vous vous connaissez, dit l’ermite des crapauds.

- Il a passé l’examen chuunin avec nous, expliqua Sasuke dissimulant par la même occasion qu’il savait qu’il travaillait avec Orochimaru.

- Quoi qu’il se passe, ce gamin est à moi ! trancha Tsunade en les poussant pour l’attaquer.

 

            Kabuto esquivait tant bien que mal, son système nerveux ayant été totalement chamboulé par la précédente attaque de la sannin. Il finit par se retrouver dos contre une roche, kunai en main, Tsunade en face lui. Il n’attendit pas et s’entailla profondément la main faisant gicler du sang sur la blonde. La princesse des limaces recula et se mit à trembler.

 

- Je ne peux pas affronter deux sannin en même temps, je dois donc me débarrasser de l’un d’entre eux.

 

            Il la frappa durement et Tsunade vola sur quelques mètres avant de s’effondrer dans les bras de Shizune. Naruto fit craquer les jointures de ses doigts.

 

- Les gars comme toi, je me les fait au petit-déj’ ! annonça-t-il avec confiance.

- Imbécile, souffla Sasuke, t’as un expert en infiltration devant toi et tu penses le battre tout seul ?

- Bien sûr que non ! sourit le jinchuuriki. Shizune-san, Sakura-chan et toi vous êtes, là ! Maintenant que j’ai de la famille, les repas je ne les prends plus seul !

- Abruti, rit doucement sa coéquipière.

- Bien, fit Jiraya. Dans ce cas, occupez-vous du binoclard.

 

            Le combat s’engagea de suite. Kabuto se précipita vers les genin tandis qu’Orochimaru et Jiraya invoquaient respectivement Manda et Gamabunta. Immédiatement, Naruto réalisa quatre Kage Bunshin afin de trouver une faille dans la garde de leur adversaire. Ce ne fut cependant pas le cas car ils furent tous détruits en quelques secondes. Le ninja d’Oto afficha un sourire méprisant et sortit deux cartes de son étui à shuriken.

 

- Uzumaki Naruto : garçon criard et assez peu réfléchi, affinité fuuton avec seulement quelques malheureuses techniques et deux ou trois sceaux à son actifs. Haruno Sakura : apprentie ninja médecin, affinité dôton, mais n’ayant qu’une quantité déplorable de chakra à disposition.

- Hn, ricana le jinchûriki, si tu crois que nous sommes toujours les mêmes, tu te trompes.

- A toi de le prouver ! le provoqua Kabuto.

- Dommage pour toi, sourit l’hôte de Kyûbi. Mais ça ne fonctionne plus sur moi ce genre de techniques.

 

            Aussitôt Shizune cracha une demi-dizaine d’aiguilles de métal de sa bouche que le bras droit d’Orochimaru esquiva en sautant sur la droite. Sasuke fut de suite sur lui et entama un duel au taijutsu contre lui. Cependant Kabuto était fort, il était obligé de l’admettre. L’Uchiwa finit par s’éloigner, laissant la place à Sakura pour effectuer sa technique. Des pics rocheux sortirent de terre et faillirent empaler Kabuto, mais il s’écarta à temps et frappa Shizune au ventre. S’envolant sur plusieurs mètres, cette dernière souffla un nuage de poison et enchaîna en lançant divers senbon dans sa direction.

 

- C’est pas possible ! grogna Naruto. Il est increvable ce mec, ou quoi ?

 

            Guéri de sa blessure à la main, Kabuto accéléra le rythme. Il disparut de leur vue et abattit soudainement le plat de sa main à la base de la nuque des trois genin. L’équipe sept s’effondra, bien qu’ils restèrent conscients. Sasuke gémit, sa marque maudite, malgré le sceau appliqué par Rin et Obito, lui faisait atrocement mal et semblait réagir dès qu’Orochimaru réalisait un jutsu. Kabuto lança un fumigène pour se cacher de la vue de Shizune. Lorsque ce nuage disparut, la jeune femme le chercha des yeux en vain. Soudain, deux mains sortirent de terre et, avec son scalpel de chakra, le ninja d’Oto lui lacéra les muscles des chevilles. La brune s’écroula, lui laissant la voie libre pour tuer Tsunade.

 

- Merde, je ne peux plus bouger… grogna l’hôte de Kyûbi alors que Kabuto se rapprochait de la sannin.

 

            Son regard tomba sur Sakura qui se relevait silencieusement, bien que difficilement. Un peu plus loin sur leur droite, Sasuke se tenait la nuque et gémissait de douleur. La marque maudite semblait s’activer. Shizune essaya une dernière fois de s’interposer entre le shinobi et la blonde mais il la frapa de nouveau et elle atterrit trois mètres plus loin, incapable de se relever. Une goutte de sang tomba sur la joue de Tsunade, provoquant ainsi de nouveaux tremblements de sa part.

 

            Du côté de Jiraya et d’Orochimaru, les jutsu s’enchaînaient. Gamabunta et Manda se livraient un combat sans merci. Alors que le cou du maître des serpents semblait s’allonger, Jiraya après une rapide série créa une barrière de cheveux piquants.

 

- Ninpo : marin jijizo !

 

            Le pied du sannin déchu se planta dans la protection et la déplaça de quelques centimètres afin de lui permettre de mordre son ancien coéquipier dans le coup.

 

- Beuk, tu utilises toujours des techniques aussi dégueulasses.

- Tes épines m’ont aussi causées quelques soucis, répliqua l’autre d’un ton doucereux. Abandonne.

 

            Les deux sannin se séparèrent.

 

- Hum ! ricana le maître d’Oto. Avant tu étais le héros du village. Maintenant, tu te promènes sans arrêt avec des gosses. Les deux là, la fille et le gamin-Kyûbi, ils ne valent rien.

- C’est bien pour ça que je les aide, en particulier Naruto. C’est pas marrant d’enseigner à un génie comme le petit Uchiwa.

- Tu le fais surtout parce qu’il te ressemble lorsque nous avions leur âge. Malheureusement, les ninjas les plus forts sont ceux qui ont le plus de capacités. Le sharingan en fait parti. Ce gamin blond n’a aucun avenir.

- Hn, sourit l’ermite des crapauds. Ce n’est pas tout ce qui fait un ninja, savoir utiliser le ninjutsu. Tu ne comprends toujours pas ?

 

            Orochimaru grimaça.

 

- Etre shinobi, reprit Jiraya, c’est quelque chose qui s’apprend.

- Tu crois ça ?

- Je vais te dire une bonne chose, enfoiré. Pour un ninja, la chose la plus importante n’est pas le nombre de jutsu qu’il maîtrise. Non, la chose la plus importante pour un ninja, c’est sa volonté, sa détermination !

 

            Kabuto s’approchait de plus en plus de Tsunade. Il leva une main vers elle et, dans un cri de frayeur elle la repoussa violemment.

 

- Comme nous étions tous les deux ninjas médecins, je vous respectais. Vous êtes pathétique.

- Non ! N’approche pas ! s’écria la descendante des Senju.

- Reprenez-vous, Tsunade-san. Si vous continuez ainsi, vous allez faire pleurer Orochimaru-sama.

 

            Il leva la main et lui donna un puissant coup de poing visant son front. Cependant, il fut arrêté par un bandeau ninja. Il croisa alors le regard haineux de Sakura. Ses yeux verts lançaient presque des éclairs tant elle était énervée.

 

- Et ça se dit médecin, cracha-t-elle. Un docteur guéri et ne blesse pas, enfoiré.

 

            Quelques secondes plus tôt, elle avait déplacé son bandeau sur son front et y avait insufflé une grande quantité de chakra afin de diminuer le choc. Un filet de sang réussit tout de même à couler le long de son nez jusqu’à ce qu’une goutte tomba dans un ploc inaudible par terre.

 

- Si j’ai un aussi grand front, ricana-t-elle provocante, c’est qu’il doit bien servir à quelque chose !

- Sakura, murmura Naruto de là où il était. C’était le temps qu’il me fallait !

 

            Le jinchuuriki venait de terminer sa série de mudra.

 

- Technique de scellement : L’entrave par les chaînes.

 

            Kabuto esquiva l’emprisonnement et passa sous la garde de Sakura qui avait un kunai en main. Avec son scalpel de chakra, il déchira le muscle arrière de sa cuisse droite. La jeune fille s’étala par terre.

 

- Sakura-chan ! cria Naruto.

 

            Le ninja d’Oto frappait Sakura avec cet air méprisant que le jinchuuriki détestait tant. Finalement, il utilisa toute sa vitesse et arrêta le dernier coup de pied que le déserteur prévoyait de donner à sa coéquipière. Il retira sa jambe, un air surpris accroché au visage.

 

- Ero-sennin m’a demandé de m’occuper de toi, je ne vais pas le décevoir. D’ailleurs, ce vieux pervers a besoin de la vieille Tsunade pour prendre son poste d’Hokage. Sinon, il n’y aura personne pour le surveiller.

- Tu devrais fuir avant que je ne te tues Naruto.

- Jamais je n’abandonne, tel est mon nindô !

 

            Soudainement, les jambes de Kabuto furent prises dans un bloc de terre créé par Sakura, l’empêchant de fuir une nouvelle fois. Naruto créa un Kage Bunshin qui se hâta de former un rasengan dans la main de l’original. Alors qu’il enfonçait la boule de chakra pur dans le ventre de son adversaire, le blond ne sentit pas Kabuto lui appliquer un jutsu au niveau du cœur. Le serviteur d’Orochimaru s’envola sur plusieurs mètres et finit par s’encastrer profondément dans un roc.

 

            Durant tout le combat Sasuke repensait à la proposition du sannin déchu. Itavhi ne l’aidait que rarement pour ses entraînements et depuis peu parlait bien trop de Naruto. Son cousin, Obito, il n’en avait que faire. Maintenant qu’il savait que le massacre de son clan était dû à Danzô le Godaime Hokage, il méprisait Konoha. De plus, Orochimaru lui avait dit que sa marque maudite n’était pas totalisée. Devait-il suivre ce maudit serpent ? Peut-être… En tous cas, si ce dernier pensait mettre sa main sur ses sharingan, il se foutait le doigt dans l’œil jusqu’au coude. Trois années sous son instruction était bien suffisantes pour le dépasser. Il suffisait de voir les progrès fulgurants de Naruto sous la tutelle du sannin Jiraya. Il venait même de battre Kabuto avec cette impressionnante technique qu’il avait nommé Rasengan.

 

            Kabuto était encore vivant. Du sang gouttait de sa blessure qui, à l’étonnement général, se résorbait doucement. Naruto cracha une gerbe de sang et s’effondra sur le dos. De suite, Tsunade impressionnée qu’il maîtrise le Rasengan se précipita à ses côtés de même que Sakura. Le ninja d’Oto s’effondra subitement, subissant quand même le contre coup de la technique. La vieille femme plaça son oreille sur le cœur du jinchuuriki et afficha une mine affolée. La rose comprit de suite.

 

- Son cœur a cessé de battre ! fit la sannin en déchirant le t-shirt du garçon pour pouvoir le soigner.

- Tsunade-sama, tenez ! l’interrompit Sakura.

 

            La kunoichi lui tendit deux bandes de papier ressemblant étrangement à des sceaux explosifs et les plaça sur le torse de son équipier blond.

 

- Rin-sensei les a créé. Il s’agit de sceau chargé en chakra Raiton qui sont sensés réanimer un patient…

 

            Soudainement, un chakra puissant les fit sursauter. Sakura le reconnut, il était mêlé à celui de Sasuke. Elle se retourna et le vit entouré d’une aura violette tandis que d’étranges flammes noires parcouraient son corps telles des tatouages.

 

- Je vous fait confiance pour Naruto, dit-elle à la Senju. Pour les activer passer juste un peu de chakra à l’intérieur de ces sceaux.

 

            La blonde acquiesça.

 

- Sasuke, qu’est-ce que tu fais ? demanda l’apprentie de Rin, sérieuse.

 

            Son équipier brun se dirigeait vers Orochimaru.

 

- Je m’en vais.

 

            La jeune adolescente ne comprenait pas où il voulait en venir. Cependant, remarquant qu’il n’était pas dans son état normal, elle décida de l’arrêter.

 

- Je vais devoir te stopper.

- Tu en es incapable, ricana-t-il.

- C’est ce qu’on verra.

 

            L’Uchiwa activa son sharingan et soudain, Sakura se dit que c’était la première fois qu’elle l’affrontait réellement. Ces yeux rouges étaient décidément bien intimidants. Mais ne se laissant pas faire, elle souffla pour se concentrer. Ça n’allait pas être une partie de plaisir d’affronter le ténébreux.

 

            Tsunade arrêta ses soins, soulagée de voir que le protégé de Jiraya avait repris des couleurs. Stabilisé, elle jeta un œil à la surface de combat. Shizune était de nouveau consciente et les deux autres élèves de Rin se battaient. Que se passait-il ? Soudainement, elle vit son ancien coéquipier Orochimaru s’approcher à grande vitesse, Kusanagi sortant de sa bouche et visant Naruto. S’interposant, l’épée la traversa de part en part.

 

- Tsunade-sama ! hurla la nièce de Dan.

- Pourquoi protèges-tu ce genin ? demanda le serpent après avoir ravalé son katana.

- Pour… toussa la blonde. Pour protéger Konoha !

- Protéger Konoha ? reprit Orochimaru, méprisant.

- Ce gamin, j’en suis sûre, fait parti de l’avenir du village. Et je ne te laisserai pas le tuer. C’est le futur Hokage !

- C’est quoi ces foutaises ? Le titre d’Hokage c’est de la merde ! Seuls les imbéciles le désirent.

 

            Tsunade écarquilla les yeux puis s’autorisa un sourire. Effectivement, avant de rencontrer l’équipe sept, elle était tombée bien bas. Il venait de répéter mot pour mot la même phrase qu’elle avait dite à Jiraya.

 

- A partir d’aujourd’hui… souffla-t-elle en se relevant. Moi aussi je risquerai ma vie !

 

            Alors qu’Orochimaru ressortait Kusanagi de sa bouche dans le but de la blesser une fois encore, l’ermite des crapauds bloqua son coup à l’aide d’un kunai.

 

- Pourquoi vous archanez-vous à protéger ce gamin-renard ?

- Parce que je suis le Rokudaime Hokage ! sourit Jiraya.

- Parce que je suis la directrice en chef de l’Hôpital de Konoha ! fit Tsunade en même temps.

 

            Un sceau violet apparut sur le front de cette dernière et sa blessure à la poitrine se referma en quelques secondes. Shizune voulut lui crier d’arrêter cette technique, mais elle la fit taire. Plus loin, Manda et Gamabunta se battait toujours, ravageant la plaine sur laquelle ils se trouvaient tous.

 

- Quelle est cette technique ? s’enquit le déserteur.

- Plus qu’une guérison miracle, c’est de la régération, expliqua la Senju.

 

            Elle se tut un instant avant de prononcer le nom de Jiraya. Celui-ci hocha la tête et s’écarta tandis qu’elle faisait quelques signes.

 

- Kuchiyose no jutsu !

 

            Une limace géante fit son apparition. Se divisant, une version plus petite emporta Naruto à l’abri du combat avec Shizune.

 

            Sasuke et Sakura s’affrontaient. La jeune fille avait bien essayé de l’arrêter avec sa prison de terre et différents petits séismes, mais il connaissait tous ses jutsu. En plus, d’affinité Raiton, il avait l’avantage sur elle. Lorsque derrière eux, les trois invocations des sannin furent réunis, il déclara ne plus avoir de temps à perdre. Un chidori se forma dans sa main et il courut en direction de la kunoichi. Cette dernière, au dernier moment évita son bras tendu et réussi à le coincer sous son aisselle. Les éclairs la blessèrent dans le dos, mais elle refusa de lâcher prise.

 

- Que… ? hoqueta l’Uchiwa.

- Je voulais te dire que je n’ai jamais été amoureuse de toi, Sasuke-kun, grogna la rose. Shannaro !

 

            Grandement agacé par ce coéquipier qui faisait toujours comme bon lui semblait, elle concentra une fois encore du chakra dans son front et lui donna le plus sec coup de tête qu’elle n’ait jamais eu l’occasion de donner. Reculant sur deux ou trois mètres, Sasuke lui jeta un regard glacial auquel elle répondit par un signe que la jeune fille bien élevée qu’elle essayait de montrer aurait été horrifiée. Un doigt d’honneur, prouvant que désormais, elle ne le considérait plus comme son idole. Rageant contre cette pimbêche rose incapable, il la maudit, elle et les autres qui le méprisaient. Oui, sa décision était prise. Il allait rejoindre Orochimaru. Un sourire moqueur s’afficha quand même sur ses lèvres quand il vit sa coéquipière s’effondrer, suite à sa perte de sang. En quelques bonds, il rejoignit le maître de Manda qui offrit un sourire à ses deux anciens amis, surpris par la tournure des événements.

 

- Je crois que c’est le moment des adieux ! rit-il en faisant apparaître un sceau de téléportation.

 

            Disparaissant ainsi sous les yeux de Jiraya et de Tsunade, Kabuto fit de même et réalisa un shunshin no jutsu.

 

- Eh ben, la réunion n’aura pas duré longtemps avec toi Katsuyu, remarqua Gamabunta avant de disparaître également.

 

            La limace demanda la permission de s’en aller, avant que Tsunade ne le lui permette. Revenus à terre, les deux sannin restant se précipitèrent vers les élèves. Tsunade s’empressa de donner des soins à Sakura qui perdait énormément de sang dans le dos et pesta contre l’affinité Raiton qui causait les blessures les plus compliquées à soigner.

 

- Maudit Serpent, jura l’ermite des crapauds. Je suis Hokage et un de mes ninjas vient de déserter sous mes yeux sans que je ne puisse rien faire. Qu’est-ce que je vais dire au conseil maintenant ?

 

oOoOoOoOoOo

 

            Rin courrait dans les couloirs de l’hôpital. Elle tourna à droite et pénétra dans une des chambres. Sur deux lits séparés se trouvaient Sakura et Naruto, conscients mais couverts de bandages.

 

- Oh, Rin-sensei ! fit le jinchuuriki dans un demi-sourire.

 

            La jounin s’approcha d’eux et se mit entre eux deux. Le regard triste et douloureux qu’elle leur lança leur fit comprendre qu’elle avait été mise au courant. Elle s’assit sur le lit de Naruto et fit signe à la rose de s’approcher. Puis soudainement, Rin les prit dans ses bras.

 

- Je suis tellement désolée, renifla-t-elle essayant de ne pas pleurer. Naruto, Sakura

 

            De nombreuses lames s’agglutinèrent dans ses yeux jusqu’à tracer divers sillons sur ses joues.

 

- Je suis si désolée… hoqueta la jeune femme. Si seulement j’avais été là.

 

            Oui, depuis la mort de Kakashi, c’était la première fois qu’elle pleurait vraiment. Sakura se mit également à pleurer, bien que silencieusement tandis que Naruto serrait la mâchoire.

 

- Pardon de ne pas avoir su voir les problèmes de l’équipe ! A cause de moi vous avez été gravement blessé.

- Rin-sensei… murmura l’hôte de Kyûbi alors que sa gorge se serrait.

 

            La brune s’écarta d’eux et n’eut pas le courage d’essuyer ses larmes. Tan pis pour le vingt-cinquième précepte ninja.

 

- Rin-sensei, ce n’est pas votre faute, reprit le garçon. J’ai survécu grâce à votre fuuijutsu médical ! Et puis vous ne pouviez pas savoir l’influence qu’avait Orochimaru sur S…

 

            Sa voix se brisa alors qu’il allait prononcer le nom de son ami. Il déglutit difficilement.

 

- Vous ne pouviez pas imaginer qu’un jour Sasuke trahirai le village.

 

            La jounin essuya ses joues mouillées puis celles de son élève.

 

- Sakura-chan, fit l’adolescent. Je te promets de ramener Sasuke.

- Hn, sourit la jeune fille. Merci mais non merci Naruto. Ne fais pas de promesse que tu ne pourras pas tenir.

- Mais ! voulut-il insister.

- Je n’ai jamais été amoureuse de Sasuke figure-toi, expliqua-t-elle. Lorsque mon père est mort, on était encore à l’académie, je pleurais pour un rien. Finalement, Ino a été ma première amie puis j’ai simplement suivi le mouvement Fan-club de Sasuke afin qu’on ne voit pas le véritable moi. C’est en travaillant tous les jours avec vous que je m’en suis rendue compte.

- Mais…

- J’ai dit non, Naruto ! le coupa-t-elle de nouveau. Si Sasuke a déserté de son propre chef en se battant contre moi, alors il ne faut le traiter qu’en tant que déserteur.

 

            Sa voix tranchante et son regard dur surprirent Rin et Naruto. Ils acceptèrent sa décision, en particulier le garçon qui ne pensait pas que son équipière fût aussi forte.

 

- Yo ! fit Obito alors qu’il entrait avec Itachi.

- Tricheur-sensei… sourit Naruto.

- J’t’ai déjà dit de ne pas m’appeler comme ça !

 

            Rin dit rapidement à Sakura de la suivre, il y avait quelques soins à faire avec d’autres médecins et elle pourrait rentrer chez elle.

 

- Et puis Tsunade-sama veut te voir.

 

L’apprentie médecin acquiesça et la suivit à l’extérieur, laissant les deux Uchiwa avec le jinchuuriki. De suite, sa mine joyeuse disparut.

 

- Naruto-kun, nous avons été mis au courant par Jiraya-sama, l’informa Itachi.

 

            Le silence s’installa entre les trois hommes. C’était un coup dur. Sasuke avec déserté en compagnie d’Orochimaru celui qui avait attaqué le village quelques temps plus tôt et qui avait réussi à blesser mortellement Danzô.

 

- Que vas-tu faire, Naruto ? lui demanda Obito.

- Et vous ? Il fait parti de votre famille…

- Bien que cela me déchirerait le cœur en deux, répondit Itachi, si je le rencontrais lors d’une mission, je le capturerai et le remettrai aux autorités de Konoha.

- Je ferai sans doute pareil, réfléchit à haute voix l’équipier de Rin. Seulement, je serai certainement bien moins gentil que toi, Itachi. Ce n’est pas mon petit frère après tout. Naruto ?

- Si vous êtes venus me demander si je le tuerai, vous vous trompez. La mort c’est une sentence bien trop facile pour ce qu’il a accompli. Je pouvais lui pardonner sa désertion, mais il a consciemment blessé Sakura-chan… Et peut importe à quel point je lui pardonne ses actes insensés, je reste un shinobi de Konoha. Danzô-jiji ne serait pas fier si je le laissais s’enfuir à chaque fois qu’on se croise. Alors je ferai comme vous, je le capturerai mais ma sentence sera bien plus terrible qu’une peine d’emprisonnement ou bien la mort. Non, je vais étudier le fuuijutsu jusqu’à un niveau capable de supprimer son chakra. Il ne sera alors jamais plus ninja.

 

            Avec amertume, Naruto se tut et tourna la tête vers la fenêtre. Il n’y avait qu’un seul art ninja pouvant mettre fin aux agissements de son camarade. Il ne savait pas ce qu’il s’était passé réellement pour qu’il décide de déserter, mais lui restait un militaire. Il devait protéger son village. Or, celui avec lequel il s’était allié essayait de le détruire. Par conséquent, même s’il lui pardonnait sa bêtise, la prochaine fois qu’ils se rencontreraient : ils seraient ennemis.

 

« Lorsque tu pardonnes, gamin, un poids s’enlève de tes épaules. Il suffit juste de le décider. Ce n’est pas facile, je te l’accorde, mais c’est seulement ainsi que tu seras en paix avec toi-même. Jette la bêtise et garde l’homme. »

Paroles à Kenji

Commentaire de l'auteur Alors avez-vous aimé ? Vos impressions sur le combat des sannin, qui est bien plus court que l'original ? La désertion prématurée de Sasuke ? La nouvelle Sakura ? La décision de Naruto à la fin ?

Bon, l'épilogue paraîtra dans le courant de la semaine prochaine, ça c'est sûr par contre. Et après ce sera la fin, snif. On se revoit donc très bientôt pour la fin de cette histoire : Epilogue - La volonté du feu
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2022