Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Articles

(Consulter tous les articles)

Questionnaire auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions !
 par   - 394 lectures  - 3 commentaires [11 novembre 2022 à 20:14:31]

Bonjour tout le monde,

Je me permets de poster sur ce site afin de m'aider dans une étude que je mène actuellement sur les auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions. Nous nous appelons Lucie, Maud, Pauline et Manon et sommes en master 2 de Médiation et Création Artistique à l'Université Sorbonne Nouvelle.
Dans le cadre d'un cours sur la Conception de projet et la participation culturelle, nous nous intéressons au public (lecteur.ices et auteur.ices) des fanfictions en France.
Si vous habitez en France et que vous êtes lecteur.ices et auteur.ices de fanfictions, ce questionnaire est pour vous !

Les données recueillies ne seront utilisées qu'à des fins d'analyse et ne seront divulguées qu'à notre professeur.

Voici le lien si vous êtes lecteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc6_1itz9IVJhUfLejHlxD4zotRwUFU8wl2bTlfC_hHKzoRWg/viewform?fbclid=IwAR2T-hRSCR1g2Sys-LUqyEU4M4KA9uNKNmUB0gWXr_cnSXosVq_gsro6_qQ

Voici le lien si vous êtes auteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSccZedHtCGfet4edRy2iPPhTXYEUusmsZU2feTEqGByRPrgDQ/viewform?fbclid=IwAR1RkBx6Fj1ZZ9_oH1I2L1-YaoMUg6fCZPWZbjH4nkF-BOC5rNctEsmCPqI

Vous pouvez bien entendu répondre aux deux questionnaires si vous vous sentez concerné.es par les deux.

Merci pour votre aide qui nous sera précieuse !!

Lucie, Maud, Pauline et Manon

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 3792 lectures  - 6 commentaires [01 septembre 2022 à 23:42:31]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto


Défi : autre sensei.
La volonté du feu
[Histoire Terminée]
Auteur: marin-chan Vue: 37861
[Publiée le: 2011-12-29]    [Mise à Jour: 2012-08-04]
13+  Signaler Romance/Action-Aventure/Amitié Commentaires : 94
Description:
La volonté du feu : expression donnée par le Shodai Hokage, fondateur du village caché de la feuille. Premier dirigeant de Konoha, le village ninja du pays du feu. Expression qui à travers les âges semble perdre en puissance.

La troisième grande guerre a été meurtrière. Nombreuses ont été les pertes. Pendant cette ère, une équipe en particulier a été bouleversée. Celle dirigée par Minato Namikaze, plus tard nommé Yondaime Hokage. En effet, un de leur membre, récemment nommé jounin est mort. Hatake Kakashi décéda lors d'une mission de sabotage.

De nombreuses choses ont suivis, mais tel est l'évènement important qui apporte de nombreux changements. Ses coéquipiers Rin et Obito Uchiwa ont survécu. Qu'est-ce que cela implique donc pour la nouvelle équipe 7 dont fait parti Naruto ?

Quelle est cette volonté du feu qui semble disparaître ?
Crédits:
Défi de Zephyr.
Personnages et Univers de Masashi Kishimoto.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 5 : La volonté d'aimer

[6589 mots]
Publié le: 2012-02-06Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Alors je suis très perplexe devant ce chapitre. Je ne savais pas du tout que ça allait donner ça, surtout la fin. Enfin, je ne vous retiens pas plus longtemps, on se retrouve à la fin. BONNE LECTURE !

Chapitre 5 – La volonté d'aimer

 

- Je peux savoir ce qu'on fait là exactement ? demanda nonchalamment Sasuke. On était sensé travailler sur notre nouveau jutsu.

- Tu auras tout le temps de t'entraîner après, lui répondit Rin. Je pensais que voir deux jounins de haut niveau se battre vous permettrai d'évaluer les progrès que vous avez à faire.

- Et ils sont d'accord pour qu'on voie leurs techniques ? s'étonna Sakura.

- L'un d'entre eux est d'accord. Le second je ne lui ai pas laissé le choix.

- Vous faites si peur que ça aux autres ? souffla Naruto.

- Non c'est juste mon ancien coéquipier quand j'avais votre âge. Tiens, voilà l'équipe d'Asuma et de Kurenai.

 

La jeune femme leva sa main pour saluer les deux équipes alors qu'elles arrivaient tranquillement. Des banalités furent échangées pendant quelques minutes. Ino en profita pour laisser tomber ses équipiers et se précipiter sur Sasuke. Quelle bonne idée avait eu leurs senseis de les réunir ainsi. Elle bouscula Sakura qui, à sa grande surprise ne réagit pas, et préféra partir se tenir à côté d'Hinata. Puis Gai fit son apparition spectaculaire avec son élève imitateur. Comme d'habitude, il y eut un gros blanc et tous furent consternés par l'habillement, la coiffure et les sourcils des deux énergumènes. Les deux autres membres de l'équipe Gai arrivèrent quand à eux en marchant, déprimés par leur sensei et leur ami débordants d'une énergie qu'il faudrait contenir. En les voyant, Naruto se précipita vers eux pour les saluer.

 

-Vous avez été invité ? demanda-t-il.

- En quelques sortes. C'est Gai-sensei le challenger, répondit Tenten.

- Gai-sensei va gagner j'en suis sûr ! cria Lee.

- Moins fort ! fit Neji en se bouchant les oreilles. On est à côté je te signale.

- Neji-nii-san, tu es là toi aussi ?

- Oh, Hinata. Apparemment oui.

- Bo... Bonjour... Naru... Naruto.

- Salut Hinata. Ça va ?

 

Les genins discutait sous l'oeil incrédule des autres. Comment Naruto et Hinata pouvait connaître les plus âgés ? Rin sourit en voyant le blond rire à gorge déployée. Chôji, un paquet de chips goût misô dans les mains, fit remarquer à Shikamaru que Naruto semblait avoir changé.

 

- C'est vrai, bailla le Nara.

- Tu penses qu'il est devenu plus fort et moins bête ?

- J'en sais rien. Mais en tous cas je le remercie d'être dans la même équipe que Sasuke.

- Hein ? Pourquoi ?

- Parce que comme ça, Ino nous fous la paix l'espace d'un combat de jounin, soupira-t-il.

- Tu n'as pas tort, acquiesça son ami en croquant dans une chips.

 

Plus loin, Itachi apparaissait en compagnie d'Obito qui traînait des pieds. Le plus jeune salua poliment les autres et s'excusait du retard tandis que l'équipier de Rin se contentait de grommeler comme quoi il aurait mieux fait d'être ailleurs.

 

- Obito t'es pas en avance, fit remarquer la sensei de l'équipe sept.

- Ouais bah en attendant c'est pas toi qui va te battre contre ce maniaque des défis.

- Nii-san, Obito, vous vous connaissez ? demanda le cadet Uchiwa en désignant sa prof.

- Oui, cette folle était ma coéquipière quand j'avais ton âge.

- Cette folle ?!

- Pourquoi vous ne me l'avez pas dit ?

- Pourquoi tu ne nous l'as pas demandé ? sourit dangeureusement la brune.

- Et toi ? s'enquit-il, le regard accusateur vers son grand frère.

- Je tenais absolument à venir voir le combat d'Obito et je connais Rin car elle a été ma supérieure il y a quelques années.

- Vraiment ?

 

            La désignée acquiesça et annonça le début du combat. Les genins et leur sensei ne participant pas s'éloignèrent un peu laissant les deux combattants au centre de la clairière. Le réceptacle de Kyubi s'approcha de son rival Uchiwa.

 

- Dis Sasuke, tu supportes qui ?

- Oui, qui supportes-tu ? s'empressa de demander Ino.

- Mon cousin évidemment. Obito.

- Gai-sensei vous êtes le meilleur ! cria le blond dans un pur esprit de contradiction.

 

            L'expert en taijutsu fut surpris d'avoir un fan qu'il ne connaissait pas mais se reprit bien vite et fit la pose Nice Guy qui fit frissonner tout le monde. Le pouce en l'air, le petit clin d'œil, et le sourire éblouissant.

 

- Je comprends pourquoi vous dites monstre vert maintenant, dit le jinchuuriki à Tenten et Neji.

- Au moins toi tu ne dois pas le supporter à longueur de journée.

- Sakura, tu es pour qui toi ? lui demanda Naruto dans le but de ne pas la laisser à l'écart. Et toi Hinata ?

- Je n'ai pas d'avis, répondit sa coéquipière. Je ne connais aucun des deux.

- Gai-sensei, com... Comme toi Naruto- kun.

- Ah bon ?

- Et pourquoi tu ne nous poses pas la question à nous ? s'immisça Kiba dans la conversation.

- Parce que je t'aime pas ! répondit sèchement le blond.

- Enfoiré...

- Kiba ! le gronda Hinata.

 

Le garçon détourna la tête et repartit s'assoir à côté de Shino.

 

- Et toi tu as un avis l'insectophile ?

 

L'Aburame l'ignora royalement ce qui eut pour effet de le mettre encore plus en colère. Akamaru jappa et le combat commença sur le sifflement aigu produit par Rin, l'arbitre. Obito se mît soudainement en garde et les deux Hyuga présents activèrent leur byakugan. Sasuke activa son sharingan. Il ne l'avait pas prévu, mais si son cousin prenait ça au sérieux, c'était que son adversaire devait en valoir la peine. Les deux jounins s'observèrent un instant avant que Gai n'entame les hostilités. Obito activa directement son sharingan, il fallait qu'il résiste un peu et cela même s'il voulait faire exprès de perdre. Le sensei de Lee disparut brusquement et donna un coup circulaire visant la nuque de l'Uchiwa. Ce dernier esquiva en se baissant et essaya de briser sa garde par un puissant poing dans l'estomac. Le vert ne se laissa pas faire cependant et prit appui sur le bras du brun pour se surélever et éviter l'attaque. Il voulut contrattaquer mais Obito prit de la distance.

 

- Woah, souffla Naruto. C'est super intense !

- Gai-sensei va le battre à plates coutures !

- Je n'en suis pas si sûr, intervint Itachi, quand Obito est sérieux, je n'ai jamais pu le battre.

- Mais il n'est même pas connu comme un génie... continua Ino.

- Et il ne l'est absolument pas. Enfin il est peut être un génie de l'acharnement mais c'est tout ! ajouta Rin. Il a eu son sharingan à presque quatorze ans. C'était une honte à l'époque. Mais notre sensei l'encourageait toujours et il a beaucoup progressé ensuite.

- La fougue du travail acharné qui dépasse le génie ! s'enflamma Lee. Mais Gai-sensei ne perdra pas.

- Je ne sais pas vous, lâcha Shikamaru, mais j'ai l'impression qu'Obito-san est en train de faire exprès de perdre...

- Impossible ! s'énerva Sasuke.

- Ah, soupira le Nara, je ne dis pas ça pour te gêner Sasuke, mais si tu fais attention, tu verra qu'il est très défensif. Or tout le monde sait que ce n'est pas le style de combat du clan Uchiwa.

- Hn.

- Ton élève est très observateur, dit Kurenai à Asuma.

- Oui, même s'il s'agit du pire flemmard qui existe.

- Sensei... soupira le garçon.

- T'as intérêt à en prendre de la graine Shikamaru ! le gronda Ino. Je refuse d'être dans la même équipe qu'un boulet !

- Ino, c'est toi qui enquiquines Sasuke depuis qu'on est là. Donc logiquement c'est toi qui devrais mieux regarder.

- C'est pas la même chose ! le frappa-t-elle sur le front.

- Ah... Les filles c'est super compliqué, marmonna-t-il en s'éloignant vers le groupe de Naruto.

 

Pendant ce temps, la joute continuait. Obito se prit un coup dans les jambes et perdit l'équilibre. Pour éviter une attaque qui semblait bien dangereuse, il dut faire quelques acrobaties assez cocasses et s'éloigna une fois de plus. Que pouvait-il faire pour perdre sans que Rin ne le remarque et sans que ça fasse trop mal ? La première option était de rater un contre et d'éviter avec un temps de retard pour se prendre un coup. Rin laisserait passer, mais Gai n'y allait jamais de main morte, même lors d’un match amical. La deuxième option... Il fallait gagner. L'Uchiwa eut un sourire malicieux en trouvant comment vaincre Gai sans se fatiguer. Il esquiva un direct du droit et regarda le vert dans les yeux. Ce dernier voulut détourner le regard mais trop tard, il était pris dans un genjutsu. Il cligna des yeux puis tomba dans un profond sommeil.

 

- Qu'est-ce qu'il s'est passé ? s'enquit le blond.

- Gai-sensei ! s'écria Lee en de précipitant vers son modèle.

- C'était un genjutsu, expliqua Neji.

- C'est de la triche ! s'exclama Naruto.

- Pourquoi ça ne m'étonne pas ? lâcha Shikamaru dans un soupir.

 

            Alors que l’hôte de Kyubi s’évertuait à crier son indignement, Sasuke s’énerva et lui répondit que ce n’était pas de la triche. Ça allait dégénérer mais Obito s’interposa avant Rin.

 

- C’était de la triche effectivement.

- Tu vois ! lança le premier.

- Tsch.

- Qu’avez-vous à dire pour votre défense ?!

- Il se croit au tribunal ? se moqua Tenten.

- On dirait bien, rétorqua Neji.

- Ma défense ? sourit Obito en se grattant l’arrière de la tête, gêné. Je suis un ninja, voilà tout. Les ninjas ont le droit de tricher quand leur vie est en danger.

 

            Le blond plissa les yeux et fronça les sourcils comme pour étudier la question et finalement souffla de mécontentement. Il était vrai que Lee n’était pas commode en combat. Alors son sensei… Gai se réveilla en sursaut et regarda son élève d’un air hagard. Puis les deux se tombèrent dans les bras et pleurèrent à chaudes larmes.

 

- Gai-sensei !

- Lee ! Je n’ai pas été à la hauteur ! Pardonne-moi !

- Sensei !

- Lee, Neji, Tenten, pour ma défaite nous allons faire cinquante fois le tour du mont Hokage à cloche pied et si on n’y arrive pas, cent fois le tour du village sur les mains.

- Non mais vous rêvez ! refusa catégoriquement la jeune fille.

- Jamais de la vie ! siffla l’aîné Hyuga.

 

            Mais les deux gros-sourcils étaient déjà partis en courant, gonflés à bloc pour réaliser ce nouveau défi. Naruto la regarda avec un sourcil interrogateur et Tenten soupira bruyamment.

 

- Je crois que finalement, je suis bien avec mon équipe, sourit le jinchuuriki.

- Il n’a pas tort, marmonna Shikamaru.

- Je crois même qu’être avec Ino est mieux que devoir suivre ces deux-là, renchérit Chôji.

- Tu as dit quelque chose ?

- Non, Ino.

 

            Obito se tourna vers Rin, fronça les sourcils et s’approcha d’elle.

 

- Toi j’ai à te parler, fit-il en lui attrapant la main.

 

            Il l’amena dans un déplacement éclair, laissant les invités sur place. Un ANBU vint chercher Itachi qui s’excusa de ne pouvoir aider son cadet ce jour-là. Sakura s’approcha de son équipier brun et lui proposa de faire le chemin du retour ensemble et Ino s’incrusta et le jeune Uchiwa refusa sèchement l’invitation. Ino insista tant qu’il finit par tourner les talons et partir à grands pas. La blonde le suivit à la trace et le reste de son équipe salua le reste du groupe avant de s’en aller également. La rose se rapprocha d’Hinata dans l’intention de lui demander une faveur.

 

            Pendant le combat, bien qu’il fût rapide, elle avait eu le temps de penser qu’elle avait de nombreuses choses à travailler. Notament, sa vitesse d’exécution et son taijutsu. Grâce aux nombreux livres que Rin leur avait fait lire, elle savait les Hyuga, bon en combat rapproché et avait donc l’intention de se faire aider par la cousine de Neji.

 

- Hinata, je peux te parler une minute ?

- Bien sûr, Sakura-chan.

 

            Elles s’écartèrent un peu.

 

- Je me demandais… Enfin, je suis assez faible en taijutsu et j’ai de nombreux progrès à faire. Je me demandais donc, si on pouvait se rencontrer une fois dans la semaine prochaine pour qu’on s’entraîne ensemble.

 

            L’autre kunoichi haussa les sourcils, surprise qu’une autre fille lui demande un entraînement commun.

 

- Oui, d’accord ! sourit-elle.

 

oOoOoOoOoOoOo

 

            C’était le jour du combat entre Rin et ses élèves. L’équipe sept au complet se trouvait sur le terrain d’entraînement numéro vingt-cinq. C’était un simple terrain vague, sans arbre ni buisson pour se dissimiler. Leur sensei ne leur avait pas facilité la tâche. D'ailleurs, elle leur souriait d'un air effronté et semblait tout particulièrement fière de sa trouvaille.

 

- Alors, commença-t-elle, avez-vous bien bossé ?

- Et comment ! s'enthousiasma Naruto.

 

Les deux autres se contentèrent d'acquiescer silencieusement, puis Rin expliqua le déroulement du futur combat.

 

- Le but de cet exercice, me montrer votre nouvelle technique en situation réelle. Il arrive parfois que pendant une mission, on soit obligé d'utiliser une technique qui n'est pas totalement terminée. Voyons voir ce que ça donne avec vous.

 

Elle leur rappela également que le tout n'était pas de maitriser un jutsu, mais de l'utiliser au jute moment pour une efficacité accrue. Ils avaient autant de temps que nécessaire pour montrer ce qu'ils valaient. Les trois élèves de mirent en garde et attendirent le top départ de leur sensei. Celui-ci ne tarda pas.

 

Les genins s'étaient rencontré la veille au soir pour discuter de leur stratégie. Ils avaient compris depuis longtemps que battre Rin-sensei ne pouvait se faire dans l'improvisation. Pas à leur niveau actuel tout du moins. Ils avaient donc un plan et le mirent de suite en exécution. Même sans pouvoir la battre, ils la surprendraient. Et c'était le principal.

 

Sasuke lança une volée de shurikens que l'adulte esquiva sans peine d'un bond sur le côté droit. Durant ce court laps de temps, Naruto avait créé une dizaine de clones qui anticipèrent le point exact où Rin retombait. Ils furent donc rapide à la coincer dans un combat en taijutsu. La jounin ne se laissa pas surprendre et se défendit, attaqua et détruisit quelques uns de ces clones. Sa tâche de compliqua lorsque Sasuke se joignit au combat. La jeune femme remarqua que le garçon avait désormais son sharingan et pesta contre Obito qui lui avait dit la veille lui réserver une surprise. Le jeune Uchiwa décryptait plus facilement ses attaques et son taijutsu en était amélioré grandement. Elle remarqua également que le taijutsu de son élève surexcité avait également progressé. Sûrement l'élève de Gai qui l'avait aidé. Il ne fallait pas cependant qu'elle oublie Sakura. Or cela semblait le but de ces deux garçons. Elle sourit, le travail en équipe commençait à rentrer. Soudainement, Sasuke se jeta à plat ventre derrière elle et un kunai jeté par la rose visa un angle mort de la sensei. Pressentant le coup fourré, elle avait attrapé une seconde plus tôt un clone de Naruto et le place sur la trajectoire de l'arme blanche. Il explosa dans un nuage de fumée blanche et le combat continua.

 

Sasuke réalisa quelques mudras et réalisa sa technique de la balsamine : Housenka no jutsu. Il souffla cinq moyennes boules de flammes jaunes qui forcèrent Rin à fuir dans une seule direction, par l'arrière. Là, la seule fille de l'équipe l'attendait. La kunoichi confirmée reconnut les signes réalisés par son élève. Jishin : le tremblement de terre. La roche sous elle commença à bouger et elle dut sauter pour éviter de perdre l'équilibre. Elle réalisa une permutation avec l'un des clones restant de Naruto pour éviter la salve de shurikens qu'il lui lança à ce moment là. Une fois à terre, et à sa grande surprise, ses jambes furent emprisonnées dans la terre jusqu'aux hanches. Puis elle entendit Sasuke dire le nom de sa technique, Ryuuka no jutsu : le feu du dragon. Un fil de métal s'implanta dans sa prison de terre et guida la flamme rectiligne droit sur elle. Une terrible explosion retentit mais ce n'était pas fini. Naruto créa une large boule de vent et l'envoya sur les flammes pour les amplifier et la technique prit une ampleur telle que la fumée ne se dissipa que cinq minutes plus tard. Les trois adolescents restèrent sur leur garde. Rin-sensei n'était pas n'importe qui. Lorsque la fumée de l'explosion fut totalement dissipée, ils remarquèrent un petit cratère à l'endroit même où se trouvait la jounin quelques instants plus tôt. Naruto siffla. Ce n'était pas de la gnognote leur attaque combinée. Il fallait lui trouver un nom.

 

            Brusquement ils se retournèrent. Leur sensei se trouvait derrière eux. Un grand sourire aux lèvres. Rin était fière d'eux. Non seulement ils avaient travaillé en équipe, mais ils avaient su aussi tirer le meilleur de chacun d'entre eux.

 

- Et bien ! On peut dire que vous avez bien travaillé. Je suis plus que ravie.

- Comment avez-vous fait pour éviter cette attaque ? demanda Sasuke.

- Kage Bunshin, expliqua la jeune femme. Avant même que le combat ne commence vous aviez affaire à un clone.

- Et t'as rien remarqué Sasuke ? s'étonna Sakura.

- Hn...

- Alors, on vous en a mis plein les yeux hein ! s'exclama le jinchuuriki.

- Oui, sourit-elle. Comment avez-vous fait d'ailleurs pour être si synchronisés ?

- On a mis au point une stratégie hier soir, expliqua le brun.

- Racontez moi comment vous avez vécu le combat et je vous dirai ensuite mes impressions.

 

            Les trois jeunes se relayèrent à tour de rôle pour ajouter détails ou ressentis. Ils lui expliquèrent que chaque action était voulue ainsi pour qu'elle arrive à l'endroit précis où sa prison s'était refermée sur elle. Pensant que Sakura venait juste de réaliser Jishin, elle avait pensé que ce serait Sasuke qui agirait d'abord. Et c'était ça qui avait permis à la rose de l'avoir.

 

- C'était ingénieux, fit Rin. Ryuuka no jutsu, le feu du dragon, amplifié par un jutsu de vent. Elle a un nom Naruto ?

- Pas encore. Comme je l'ai créé en entier, bah j'ai pas encore choisi.

- Et toi Sakura ?

- Dôton, l'emprisonnement des jambes. C'était une technique de mon père.

 

Il y eut un léger silence. Le verbe était au passé, cela voulait donc dire qu'il était mort, comprirent ses deux équipiers.

 

- Je vois que vous avez bien travaillé, reprit Rin. Sasuke tu as ce nouveau jutsu, mais en plus le sharingan. Naruto, ton taijutsu s'est amélioré un peu.

- Gros-sourcils-sempai m'a aidé.

- Pour ton jutsu, je suis très étonnée que tu ais créé cette technique. Comment as-tu fait ?

- En fait je ne savais pas quoi choisir comme nouveau jutsu et j’étais en train de dessiner des ronds sur une feuille. Puis l’idée m’est venue. Le vent est en dessous du feu. Il attise les flammes. Or comme le travail d’équipe est important , j’ai imaginé une boule de vent (qui ne coupe pas) et qui fait tourner les flammes à cause de sa rotation.

- J’avais pas besoin de ton aide, marmonna Sasuke.

- Pas mal, Naruto. Par ailleurs, Sakura je suis très fière de toi. Tu as enchainé deux techniques d'affilé et la prison de terre a permit à tes camarades d'avoir une ouverture pour placer leur attaque. C'était du beau travail tout les trois !

- Yahou ! cria le réceptacle de Kyubi.

 

Il agrippa Sasuke par les épaules et commença à se congratuler seul. Le jeune Uchiwa se dégagea d'un geste et fila dès que Rin leur en donna l'autorisation. Le lendemain, ils auraient une autre mission de rang C. Elle regarda Naruto et pensa qu’il avait déjà presque atteint le Rasengan. Qui aurait pensé à créer une technique fuuton ne nécessitant aucun mudra ? Il n’y avait que lui.

 

- Sakura-chan, on va chez Ichiraku ensemble ?

- Sasuke tu viens ? demanda-t-elle.

- Non.

- Désolée Naruto, ce sera pour une autre fois, lui répondit-elle.

 

Cependant, elle ne suivit pas l'Uchiwa et partit de son côté. Le blond les regarda partir.

 

- Alors Rin-sensei ! cacha-t-il sa déception dans un grand sourire. Et ce nouvel exercice ?

- Ton entrainement commence demain matin avec un sensei spécial. Moi je ne maîtrise pas cet exercice.

- Hein ? Vous n'y arrivez pas ?

 

Le garçon se moqua d'elle.

 

- Là n'est pas le plus important. Moi je gère mon chakra sans problème !

 

Elle soupira.

 

- Demain, huit heures, terrain numéro six. Ton sensei t'y attendra.

- Vous ne voulez pas me dire de qui il s'agit ?

- Tu verras par toi-même. A demain Naruto.

 

Le genin fronça les sourcils, ne comprenant pas le désir de faire des mystères sur la personne qui lui ferait faire l'exercice. Il finit par hausser les épaules et se diriger ver le terrain d'entrainement de Tenten. En y arrivant, il trouva l'équipe au complet. Gai lui proposa de s'entrainer avec eux et il accepta volontiers. Une heure plus tard s'écroula de fatigue. Assise par terre, elle essayait tant bien que mal de reprendre son souffle tandis que Neji, légèrement plus endurant était debout et regréait incrédule Naruto poursuivant son combat avec Lee contre leur sensei.

 

- En quoi sont-ils fait ? souffla la jeune fille aux chignons.

- C'est à peine croyable qu'il arrive à suivre ses deux-là...

 

L'affrontement se termina rapidement avec un Naruto hors combat et un Lee à moitié mort. La kunoichi soupira. Décidément, c'était le seul moyen pour les arrêter. Elle réveilla les deux assez brusquement et sourit face à leur tête d'ahuris. Gai proposa de continuer l'entraînement mais les deux ninjas normaux du groupe s'y opposèrent farouchement et Naruto dit admettre qu'il devait se reposer, une mission de rang C l'attendent le lendemain. Gai et Lee décidèrent cependant de faire trois fois le tour du village à vitesse maximale pour terminer leur journée et le blond invita Neji et Tenten à aller au restaurant tous les trois. Le brun refusa poliment, il devait aller chercher sa jeune cousine Hanabi à l'académie et Hinata avait déjà certainement préparé le dîner.

 

- A plus tard, Neji ! le salua Tenten.

 

Puis, elle se retourna et remarqua alors qu'elle était seule avec Naruto. Or, elle avait déjà dit oui pour le repas. Le garçon se grattait l'arrière de la tête visiblement gêné. La kunoichi sentit ses joues chauffer et s'ordonna de ne pas penser que ça ressemblait énormément à un rendez vous amoureux.

 

- Des ramens ça te dit ? tenta l'hôte de Kyubi.

- Non, j'ai mieux.

 

Elle le conduisit dans un petit restaurant et ils s'assirent à la table la plus éloignée de l'entrée et de toutes fenêtres. Personne ne devait les reconnaitre. Elle commanda deux plats pour lui faire découvrir le menu et fut surprise de voir du mépris dans le regard du serveur. Cette haine ne s'adressait pas à elle mais à son ami. Pourquoi ? Lui ne semblait pas s'en rendre compte. Ou bien faisait-il exprès...? Le plat arriva rapidement et le serveur, qui d'habitude était très gentil avec elle, les pria de se dépêcher. Ils avaient une réception spéciale pour un mariage.

 

- C'est un mensonge, pensa Tenten. Ce restaurant est trop petit pour ce genre de cérémonie.

 

Elle regarda son ami, observer d'un regard suspicieux, les deux plats contenants divers mets.

 

- Tu peux y aller, c'est très bon ! lui assura-t-elle.

- Qu'est-ce que c'est ? demanda-t-il en soulevant un nem.

- C'est ce qu'on appelle des nems. Ah ! Mais arrête de faire cette tête et goute !

 

Ne voulant vexez son amie, il croqua dedans. Finalement c'était pas mal. Pas aussi bon que les ramens, mais pas mal non plus.

 

- Alors ?

- Alors j'ai bien fait de t'écouter pour qu'on vienne manger ici ! sourit Naruto.

 

Ils terminèrent rapidement leur plat et quittèrent le restaurant après avoir payé. Ils marchaient tranquillement lorsque Tenten s'excusa.

 

- Je suis désolée. Le serveur est gentil d'habitude.

- Oh, ne t'inquiètes pas pour ça j'ai l'habitude.

- Mais il n'avait pas...!

- Laisse tomber, la coupa-t-il le sourire aux lèvres.

 

Le cœur de la jeune fille serra. Ce sourire semblait si faux, dénué de sens. Pourquoi ? Elle le regarda plus attentivement. Depuis deux mois et demi qu'elle le connaissait maintenant, il avait grandi. Ce n'était pas un géant, mais deux ou trois centimètres ça change quelqu'un. Il lui racontait un blague et elle se força à rire, le cœur n'y étant pas à cause de l'incident du restaurant.

 

- Est-ce que ça va ? lui demanda Naruto au bout d'un moment.

- Ah ! Oui, ça va !

- T'en es sûre ?

 

Son regard bleu était si dense qu'elle eut du mal à lui mentir.

 

- Je pensais juste que j'avais un livre sur le fuuinjutsu à la maison. C'est pour les débutant et je me demandais si ça te plairait que je te le prête.

 

Un grand sourire illumina le visage du garçon ce qui la déstabilisa encore plus. Décidément, il ne manquait plus qu'il soit grand et qu'il abandonne sa combinaison orange pour qu'elle craque. Elle secoua la tête pour revenir à elle-même.

 

- Tu viens chez moi, il est sur le bureau de ma chambre !

- D'accord.

 

Quinze minutes plus tard, alors que la nuit était tombée, ils arrivèrent devant chez elle. C'était une maison étrange, la façade ressemblait à un temple et se trouvait dans le quartier sud de Konoha. Le quartier des Uchiwa n'était pas très loin. Tenten l'invita à entrer mais il eut une hésitation.

 

- Tes parents sont là ? Je ne voudrais surtout pas déranger. Ou même imposer ma présence !

- Mais non ! Viens je te dis.

 

Lui prenant la main, elle le força à la suivre et ils déambulèrent dans une suite de couloir avant de pénétrer dans la chambre de l'adolescente. À ce moment, ils remarquèrent que leurs mains étaient toujours liées et se lâchèrent précipitamment, le rouge aux joues. Elle se tourna et alla devant son bureau. Ouvrant un tiroir, elle en sortit le livre et le tendit à son ami.

 

- Merci Tenten ! Grace à toi je vais pourvoir me démarquer moi aussi.

- Te démarquer ?

- Oui, Sasuke est un combattant hors pair et Sakura est apprentie médecin. Il n'y a que moi dans l'équipe qui n'a rien d'exceptionnel.

- C'est faux. Je suis sûre que ton équipe est ce qu'elle est grâce à toi.

 

Il rit bêtement pour cacher son embarras. Décidément elle ne le comprenait pas. C'était un garçon gentil mais il semblait avoir tellement peu de confiance en lui. Il n'était pas si nul pourtant !

 

- Bon, je vais y aller.

- Je te raccompagne !

 

Les deux quittèrent la pièce et se retrouvèrent face à un homme d'une quarantaine d'années. Le sourire de Naruto s'effaça immédiatement et Tenten remarqua qu'il avait les poings serrés.

 

- Tenten tu me présentes ton ami ?

- Oui papa ! Euh Naruto voici mon père adoptif. Papa voici Naruto Uzumaki un ami.

- Bonjour monsieur ! se força-t-il à sourire.

- Bonjour. Tu es le premier à entrer dans sa chambre tu sais.

 

La jeune fille prit une belle teinte carmin au sous-entendu de son père.

 

- Papa !

- Tu es son petit ami ?

- Papa j'ai dit !

 

            Naruto écarquilla les yeux ne sachant comment réagir. Il finit par secouer négativement la tête et les bras pour contredire l'homme qui de tenait devant lui. Un géant son père adoptif, d'ailleurs. Et puis, avec une carrure impressionnante.

 

- Non non non ! Absolument pas ! Enfin, je ne veux pas dire que votre fille n'est pas à mon goût... Mais on est pas du tout ensemble. Et je veux dire... Elle est très jolie mais ce n'est pas pour ça que je suis son ami et...

 

            Il continua à bafouiller ainsi jusqu'à ce que le père de Tenten éclate d'un grand rire. Naruto jeta un regard furtif à son amie, qui elle non plus ne savait pas quoi en penser.

 

- Euh... Je ne vous suis plus là. J'ai dit quelque chose de mal ?

- Non absolument pas. Mais vois-tu mon garçon, tu bégayais tellement !

 

Il redevint plus sérieux.

 

- Appelle-moi Kenji. Je connais ta situation Naruto, mais sache que moi je suis comme Ichiraku.

 

Le garçon se détendit un peu et Tenten le sentit.

 

- Soyons clair tu veux ?

- Oui monsieur ! Euh... Oui Kenji-san.

- Si tu es ami avec la fille, je compte sur toi pour ne pas la faire souffrir. C'est compris ?

 

Naruto se mit au garde à vous et leur offrit un sourire franc.

 

- Mes amis passent avant tout ! déclara-t-il d'une voix forte.

 

Quelques minutes plus tard, Naruto quittait la jeune fille qui le regarda partir jusqu'à ce qu'il tourne au coin de la rue. Elle repartit dans la cuisine et regarda son père manger les restes de la veille.

 

- Dis papa.

- Qu'y a-t-il Tenten ?

- Qu'est-ce que tu voulais dire à Naruto par « je connais ta situation » ?

 

Son père posa ses baguettes et la regarda sérieusement.

 

- Ce n'est pas à moi de te le dire. Et de toutes façons je n'en ai pas le droit.

- Mais pourquoi ?

- Si tu veux en savoir plus, enquête par toi-même. Je n'ai rien de plus à te dire sur ce sujet.

 

            Tenten fronça les sourcils, contrariée. Malheureusement, son père était pire qu'un huitre lorsqu'il ne voulait pas parler.

 

- Moi aussi j'ai une question. Et je veux que tu sois franche. Es-tu amoureuse de ce garçon ?

- Je ne sais pas... souffla-t-elle prise au dépourvu.

- C'est ton ami en tous cas. Alors quoi que tu apprennes reste-le. Et si tu l'aimes, ça te fait une raison de plus de rester à ses côtés, d'accord ?

 

Elle hocha la tête et pensa à Naruto. Qui était-il réellement ?

 

oOoOoOoOoOoOo

 

Naruto courrait à en perdre haleine. Il était en retard pour son premier cours avec un autre ninja.

 

- Bravo ! se dit-il à lui même. Déjà que ce ninja ne doit pas être super ravi de te faire cours à toi ! Mais si en plus tu te pointes à la bourre !

 

Il entra sur le terrain et remarqua l'homme de dos. Ce dernier de tourna et le blond reconnut Obito.

 

- Ah le tricheur ! s'écria-t-il en le pointant du doigt.

- Dis donc sale gamin ! Je suis pas un tricheur !

- Z'en êtes un ! Vous avez battu gros-sourcils-sensei à la déloyale !

- Gros-sourcils-sensei ? s'imagina l'Uchiwa avant d'exploser de rire.

 

Ce que c'était bien trouvé ! Gros-sourcils-sensei ! Naruto le regarda s'esclaffer légèrement incrédule. Ce type expressif à souhait était-il vraiment le cousin de l'impassible Sasuke ?

 

- Et si on commençait ?! s'impatienta le genin.

- Je te rappelle que c'est toi qui es en retard !

- Mouais c'est vrai.

 

Les deux se regardèrent et une improbable complicité s'installa.

 

- Bon ce que je vais t'apprendre est en fait une technique mise au point par le Yondaime Hokage.

- C'est vrai ? fit le blond, enthousiaste.

- C'est un changement de forme, mais il est assez compliqué étant donné qu'il faut le stabiliser pour l'utiliser. Tu me suis ?

 

Le visage perdu de Naruto lui apprit que non.

 

- Pas grave, je suppose que t'es comme moi et que tu marches à la pratique !

 

Hochement de tête. Le jounin baissa sa main droite de façon à ce que la paume de sa main soit vers le ciel. Il concentra son chakra et une boule bleutée apparut entre ses doigts. Naruto, stupéfait, regarda le jutsu.

 

- Alors c’est ça ?

- Oui.

- Ça ressemble à ma dernière technique !

- Vraiment ?

 

            Naruto lui expliqua comment il avait créé son jutsu de vent pour le combat de la veille. L’Uchiwa, surpris, eut un sourire.

 

- D’accord, dans ce cas, je suppose que ça sera plus simple maintenant. La différence entre ces deux techniques, c’est que la tienne utilise l’air présent autour de toi. Celle-là est faite de chakra pur que tu devras maintenir sous cette forme pour qu’elle soit efficace.

- D’accord.

- Regarde bien les dégâts que ça cause ! sourit malicieusement Obito. Il s’approcha d’un arbre et détruisit le tronc d’un seul coup.

 

            Naruto ouvrit de grands yeux et sautilla en criant que c’était incroyable et le cousin d’Itachi, fier qu’il était, ne l’en dissuada pas.

 

- Oui, je sais. Je suis plutôt fort !

- Et comment ! s’exclama le blond.

- Cette technique se nomme Rasengan, autrement dit : L’Orbe tourbillonnant.

- La classe…

- Ok, on va commencer dans ce cas.

 

            Le brun ouvrit le sac qui était à ses pieds et en prit deux ballons. Il en tendit un à Naruto et garda l’autre.

 

- Qu’est-ce que c’est ?

- Des ballons.

- Oui j’avais compris quand même !

- Des ballons rempli d’eau. On va passer par trois étapes pour que tu arrives au même résultat que moi. Le but est donc de la faire exploser.

- Et comment je fais ça ?

- Tu dois créer un flux de chakra pur pour créer du courant dans le ballon.

- Démonstration ? demanda le jinchuuriki.

 

            Obito sourit et prit le ballon dans sa main droite. Soudainement, le ballon commença à se déformer, de plus en plus, puis finit par éclater. L’adulte regarda son élève d’une leçon, le regard déterminé commençant de suite son exercice.

 

- Ça peut te prendre longtemps avant de réussir, mais ne te décourage pas. J’ai mis six mois avant d’arriver là où j’en suis.

 

            Le blond leva sa tête et le regarda.

 

- Reviens me voir quand tu auras réussit à le faire exploser. Bon courage Naruto !

- Au revoir, tricheur-sensei !

- Grr, s’arrêta net l’équipier de Rin. Je suis pas un tricheur !

 

oOoOoOoOoOoOo

 

            Tenten hésitait à se montrer. Après tout, elle n’était jamais allée lui rendre visite. Certes, ce n’était pas une vraie visite puisque c’était à l’extérieur. Mais d’habitude c’était  lui qui venait sur son terrain d’entraînement. Elle prit une forte inspiration et pénétra dans la clairière. Elle fut sous le choc dès l’instant où elle quitta l’ombre des arbres. Au moins deux cents Naruto s’exerçaient sur une technique qu’elle ne connaissait pas. L’un d’entre eux leva les yeux vers elle.

 

- Oh, Tenten ! s’écria-t-il.

- Tenten ! s’exclamèrent les autres à l’unisson.

 

            Cela eut pour effet de produire une sorte de rugissement. Puis, ils disparurent tous ne laissant que l’original.

 

- Tiens, c’est la première fois que tu viens ! sourit le genin.

- J’avais quelque chose d’important à te dire.

 

            La jeune fille triturait machinalement le bas de son haut rose traditionnel. Elle était visiblement gênée et ne savait pas par où commencer.

 

- Quelque chose ne va pas ?

- Non.

- Bah alors, c’est quoi cette tête ?

- C’est juste que… soupira la kunoichi. Tu te rappelles le restaurant où nous avons mangé il y a à peu près deux semaines ?

- Oui ?...

- J’y suis retournée ce midi et le serveur m’a mise en garde à propos de toi.

 

            Le visage de son ami se renfrogna.

 

- Il m’a dit de ne pas traîner avec le démon. Mais je l’ai envoyé se faire voir.

 

            Un petit sourire triste passa sur le visage du jinchuuriki.

 

- Je suis au courant pour…

 

            Elle baissa la voix.

 

- Pour Kyubi.

 

            Cette fois-ci, Naruto eut un mouvement de recul.

 

- J’ai fait des recherches, continua-t-elle rapidement. Kyubi a attaqué le village il y a douze ans, le dix octobre. Je me suis infiltrée dans les archives de l’hôpital et j’ai regardé les naissances correspondant à ce jour-là. J’ai été très surprise de voir ton nom et celui de trois autres enfants. Cependant tu es le seul qu’on méprise et qu’on traite de monstre ou de démon. En faisant rapidement le lien, j’ai pensé que tu avais Kyubi en toi.

- C’est vrai, lui dit le genin après un court silence.

- Mais comment ?

- Le Yondaime Hokage, aussi fort fût-il, il ne pouvait battre Kyubi. Il l’a donc scellé en moi.

 

            Sa voix, rauque, effraya un peu la brune. Le garçon lui jeta ensuite un regard si mélancolique. Plein de… De frayeur ? Elle ne put alors s’empêcher de rajouter :

 

- C’est idiot ! s’écria-t-elle. Ça se voit bien pourtant que tu n’es pas un démon. Tu es si gentil ! Ton regard est si doux et si chaleureux. Ton sourire si éclatant ! C’est pour ça que je me suis énervée contre le serveur. Tu n’es pas Kyubi juste sa prison. D’ailleurs je me fiches de ce que tu as à l’intérieur de toi. Tu n’es pas mauvais ! Et même si tu l’étais et que tu me trompais, jamais je ne te laisserais ! Ni ne t’abandonnerais car cela voudrait dire que je ne t’aime pas et je refuse cette éventualité !

 

            Elle écarquilla les yeux et mis ses deux mains devant sa bouche. Venait-elle vraiment de dire qu’elle l’aimait ? D’après le visage ahuri de son ami, ça semblait lui avoir échappé. Mais quelle idiote franchement ! Ses joues prirent une belle teinte tomate et son regard devint fuyant. Le blond, quand à lui, arborait un énorme sourire. Elle était au courant de son colocataire mais ne semblait pas avoir peur de lui. Par contre, il n’avait pas très bien suivi la fin de son discours. Tenten l’aimait ? Non, pas possible… Son coéquipier Neji était bien plus beau. 2tait bien plus fort et avait tellement plus de classe.

 

- Et en plus je suis plus jeune qu’elle, pensa-t-il. Plus petit aussi !

 

            Le silence gêné qui régnait déjà depuis quelques minutes fut interrompu par la jeune fille.

 

- Bon je vais y aller. Papa doit m’attendre. A plus tard Naruto !

 

            Elle s’enfuit aussi vite qu’elle était venue et ne regarda pas en arrière. Le garçon de l’équipe sept revint au centre de la clairière et se laissa tomber sur un tronc d’arbre abattu. Yamato s’approcha de lui.

 

- Ton amie était si confuse qu’elle n’a même pas remarqué ma présence.

- Hn.

- En tous cas, je crois qu’elle est sincère. Vu comment elle était rouge…

- Sensei !

- Et toi, tu l’aimes ? insista le jounin.

- Yamato-sensei ! C’est déjà assez gênant, vous n’avez pas besoin d’en rajouter.

 

            Le ninja au Mokuton sourit.

 

- Qu’est-ce que tu vas faire ?

- Déjà clarifier les choses avec elle. Je suis pas sûr de la fin.

- Ensuite ?

- Devenir fort pour qu’elle soit fière de moi. Et gagner en puissance pour pouvoir la protéger.

- Tu es sûr de ne pas être amoureux ?

 

            Naruto se sentit rougir et détourna la tête. Il se releva, dos à son professeur particulier et créa une centaine de clone. Puis fit deux groupes distincts. Le premier, constitué d’une vingtaine de Kage Bunshin, continua à apprendre les bases du Fuuinjutsu avec le livre donné par Tenten. Le second lui, comme avant l’arrivée de la kunoichi, continua à s’entraîner à fendre une feuille avec son chakra de type vent. Oui, il allait devenir fort. Et rapidement. Sasuke n’avait qu’à bien se tenir !

 

 

« Un je t’aime peu tout changer. Dit aussi simplement possible, il transforme une vie. N’ais pas peur de dire ces deux mots aux gens qui te sont chers. »

Paroles à Kushina Uzumaki

Mito Uzumaki – Epouse du Shodaime Hokage

Commentaire de l'auteur J'espère que ce chapitre vous aura plut, car j'ai beaucoup aimé l'écrire (comme le reste de la fic mais c'est pas grave).
Sinon, l'histoire se met finalement en place. Prochain chapitre, l'examen chuunin qui apportera de nombreux changements à l'histoire originale. Mais je ne vous en dit pas plus, ça vous surprendra j'en suis sûre.

Bref, je vous salue lecteurs-lectrices (genre) et espère ne pas vous avoir exaspéré avec des fautes d'inattention. Et j'avoue avoir quelques doutes avec le futur et le conditionnel. Si quelqu'un se sent de me donner un cours de rattrapage, j'en serai ravie !

A bientôt !
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2022