Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Les Arts
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 22/03/2020
  • Coups de vent en mer
    Marathon Editions
    Nb de signes : 18 000 - 22 000 sec
    Genre : imaginaire
    Délai de soumission : 20/01/2020
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

La rumeur
[Histoire Terminée]
Auteur: Encens Vue: 930
[Publiée le: 2008-02-27]    [Mise à Jour: 2009-08-03]
G  Signaler One-Shot Commentaires : 6
Description:
Elle se murmure au creux des oreilles, rapide, volatile, ombre de lumière d'une flamme vacillante au vent...
Et lui, il rentre enfin, guerrier au cœur vaillant mais assoiffé de sang. Froid, inaltérable, il s'en va défier son adversaire le plus puissant.
Konoha, le titan des titans
Crédits:
Les personnages de Naruto ne m'appartiennent pas, ils sont la propriété de leur auteur, Masashi Kishimoto.
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

La rumeur

[1195 mots]
Publié le: 2008-02-27
Mis à Jour: 2009-08-03
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

La rumeur



Elle court la rumeur.

Elle se murmure, se chuchote, se crie en passant.

Se ravive, jamais ne s'éteint.

Elle court la rumeur.

Elle bat la campagne, emportée par le souffle tendre d'une brise, parcoure les mers et les océans, vagabonde, s'envole puis dégringole.

Mais jamais ne s'éteint.

Et lui, lui il parcourait la campagne, fier et hautain. Le regard froid, insaisissable, une cicatrice ciselant sa tempe pâle et sale.

On s'écartait sur son passage, on poussait son voisin du coude, un bredouillement incertain aux lèvres.

Les passants n'osaient y croire.

L'impudent. L'insolent.

Le lâche insensible.

Animées de colère, les femmes ne purent s'empêcher pourtant de rougir.

Droit et majestueux.

Tel un roi descendant de son trône de Dieu vengeur, il daignait enfin reprendre sa place parmi ses semblables mortels.

Concentré sur son horizon, il ne pensait à rien.

Il avait traversé bien des villages, marchant d'un pas assuré, jamais faible.

Jamais.



Jamais ne s'éteint la rumeur.

On enjolive et on déforme, on y ajoute une touche d'héroïsme. On renforce les blessures encore sanglantes qui parcouraient ses bras nus.

Elle se murmure et se chuchote la rumeur.

Et elle court.

Elle court la rumeur.

Gracile, éphémère.

Mais pourtant ne s'éteindra jamais.



Devant lui, il voyait déjà les immenses portes de son village natal. Dix ans n'avaient rien fait. Toujours dressé fièrement parmi les arbres et les feuillages touffus, Konoha semblait le contempler du haut de son orgueil ancestral. Konoha sur qui le temps n'avait pas la moindre emprise.

Mais il ne baissa pas les yeux, ses sandales foulant sol et poussière, son katana accroché fermement à sa ceinture, prêt à être sorti de son fourreau.

Ses mains étaient tachées de sang séché et on distinguait des blessures récentes sur la naissance de son torse.

Sasuke Uchiwa revenait chez lui. Mais la folie guidait toujours son destin, teintant d'agonie et de douleur son chemin incertain.

A jamais la folie le guiderait.

L'amour, la haine, l'amitié, la colère, l'honneur, la lâcheté...

Fallait-il être fou pour condamner les uns et déifier les autres?

Un sac pendouillait lâchement à son épaule, usé et fatigué par les longues années durant lesquelles Sasuke Uchiwa avait marché.



Au bout de quelques minutes. Ou quelques heures. Il finit par arriver devant les immenses portes de bois massif. Imposantes, arrogantes. Ultime rempart entre le village et lui.

Konoha, puissant arbre implacable aux feuilles mortelles, volant dans le souffle du vent, écrasant leurs ennemis, protégeant les racines profondes de leur maison ancestrale.

Konoha. Son dernier adversaire. Titan du monde des mondes. Son âme les scrutant.

Lui et son regard arrogant.



Brisé. Épuisé. Ses épaules tremblèrent pourtant à peine quand il se délesta de son bagage.

Tant de chemin parcouru, solitaire. Immortel vagabond sur son chemin de croix.

S'agenouillant près de son sac, il plongea sa main blanche comme la mort, sillonnée de filets de sang, à l'intérieur.

Le temps sembla se suspendre et, tel un vautour convoitant sa proie, l'aigle qui le suivait depuis sont départ d'Akatsuki planait paresseusement au-dessus de lui.

A peine si les arbres sentaient dans leurs feuilles la caresse d'une brise d'été.

L'Uchiwa se redressa de toute sa hauteur, le vent se prenait à peine dans sa chevelure d'ébène, ses yeux d'un noir sans fond scrutant les lourdes et interminables portes qui lui restaient ostensiblement closes.

Il était le survivant, dernier représentant d'une prestigieuse lignée, le pétale de rose qui refuser de faner et de tomber. Le seul qui refusait de courber la tête et s'incliner.

S'incliner devant Konoha. Majestueuse Konoha.



C'est alors que chacun de ceux qui l'avaient suivi remarquèrent ce qu'il avait tiré de l'obscurité de son sac.

La tenant par sa longue chevelure aussi noire qu'une nuit sans lune, comme une chose sale qui ne mérite qu'injures et mépris. L'autrefois fière et belle tête de Uchiwa Itachi.

Mort. Décapité.

Des larmes de sang roulaient encore le long de ses joues creuses. Les paupières closes, il semblait plongé dans son sommeil.

Sommeil éternel dont il ne se relèverait jamais.

De sa ceinture, le cadet tira un poignard à la lame brillante, encore immaculée de sang.

C'était le dernier acte, la dernière scène de cette tragédie qui avait ébranlé le monde, saccagées des vie.

D'un geste vif, Sasuke Uchiwa plaqua la tête contre ces portes qui lui étaient fermées à jamais et planta le poignard dans le front de sa dernière victime.

Vif et net, sans remord, tel avait été son dernier geste, sa dernière folie.

Le vent souffla puissamment dans les feuilles, balayant les branches.



Le temps avait repris son cours. Effréné, il s'élançait déjà au loin alors que Sasuke contemplait une dernière fois le visage sans vie de son frère tant haï, accroché à la porte de leur village. Konoha. Leur première demeure. Mais non pas la moindre.

Et, enfin, il regarda autours de lui. Le ciel bleu et sans nuage, le soleil qui l'éblouissait. Il semblait les regarder pour la première fois depuis une éternité.

Il reprit son sac, ses sandales claquant toujours sur le sol et, tête baissée, il passa entre les hommes qui, hypnotisés, avaient assisté à la dernière scène. Le dernier acte. Le dernier geste.

Ce n'était plus le regard arrogant et droit d'un homme qui ne connaissant qu'honneur et vengeance. C'étaient les yeux d'un garçon qui venait d'achever le meurtre par le meurtre. De tuer la mort d'un coup de sabre.

Ainsi il reprit son chemin, inébranlable, éternel voyageur sur son chemin de croix.

Et devant lui courait déjà la rumeur, soufflant dans le creux des oreilles, l'achèvement de la tragédie des Uchiwa.

Elle court la rumeur.

Se ravive toujours et ne s’éteint jamais.

 

Fin

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales