Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019
  • Les meutes
    animal DEBOUT
    Nb de signes : 6 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Demain
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 7 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/10/2019
  • Romans
    Plumes de Marmotte
    Nb de signes : > 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - thriller - romance - bit-lit - chick-lit - young adult - mystère - suspense
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Persona non grata, (l’indésirable)
    Revue Étherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 29/12/2019
  • Malpertuis XI
    Éditions Malpertuis
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 01/01/2020
  • No limit
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/11/2019
  • Témoin de l'Apocalypse ?
    Coeur de plumes
    Nb de signes : 4 500 - 8 000 sec
    Genre : science-fiction - libre
    Délai de soumission : 25/10/2019
  • Nature et biodiversité du futur et d'ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 16/02/2020
  • Femmes fortes
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/10/2019

Studio Infinite

  • ATELIER D’ÉCRITURE : écrire la folie de son personnage au Comics Corner (2 PLACES) [ Le 27/10/2019]
    Participez à un atelier d'écriture créative au Comics Corner dimanche 20 octobre 2019 pour créer votre personnage avec notre studio infinite !
  •  [ Le Atelier d’écriture : écrire de l’imaginaire à la librairie Le Nuage Vert (COMPLET)]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

La perle tachée de sang
[Histoire Terminée]
Auteur: temarina Vue: 11029
[Publiée le: 2010-07-02]    [Mise à Jour: 2011-05-29]
G  Signaler Romance/Action-Aventure/Amitié Commentaires : 32
Description:
Quel est ce magnétisme qui détourne mon regard de celui pour qui j'ai porté un amour secret depuis tant d'années ?

D'où me provient cette force que je n'ai jamais possédée ?

Pourquoi, lorsque je le regarde, je vois une partie de moi-même en son âme ?

Il est l'ennemi de Konoha, il représente tout ce que je dois combattre... et pourtant...

C'est lui que j'aime. Rikku-chan©

Pairing: Hinata avec ...


Crédits:
Les personnages utilisées sont la propriété de Masashi KISHIMOTO

Bêta lectrice : l’actuel Farore [Merci]
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Désespoir

[5327 mots]
Publié le: 2011-03-31
Mis à Jour: 2011-03-31
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Salut tout le monde !
Excusez-moi, je suis impardonnable. Je pensais avoir déjà publié ce chapitre et ce fut avec honte que j’ai constaté que je ne l’avais pas fait.
Bonne lecture

Chapitre 12 : Désespoir

La bataille était engagée. Et au crépuscule, aucun être vivant dans le secteur de la bataille ne pouvait ignorer l’apparition de deux chakras similaires imprégnées de haine. Un combat titanesque qui promettait d’être inoubliable, se déroulait dans la partie Est du village. Le sable du désert en tremblait.

Il était fini. Il avait prononcé le mot interdit. C’était incroyable l’effet qu’un nom pouvait avoir sur une personne. Tous auraient pu dire ce qu’ils voudraient à présent, il savait qu’ils auraient tort. On disait de lui qu’il était froid et distant, pourtant son cœur se chauffait voire bouillant sous son regard et qu’il voudrait la coller et ne plus jamais la quitter. Sasuke baissa sa garde, il avait tellement eu peur qu’Hinata était blessée par lui où un autre qu’il oublia sa propre personne. Le brun avait vu grâce à son Sharingan, Kiba qui fonçait vers lui et Akamaru derrière pour le prendre en sandwich. Mais il n’avait pas bougé pour les éviter, ses pensées étaient ailleurs, et s’il avait esquissé un mouvement pour se défendre c’était seulement instinctif. Ses yeux demeuraient de couleur rouge, mais ils brillaient un peu plus et semblaient plus féroce. La haine avait laissé place à un sentiment bien plus profond et plus puissant. Le dieu de la mort autour de lui s’évapora au même moment où les queues de Kyuubi disparaissaient.

L’Uchiwa désactiva l’illusion de Karin. Celle-ci se réveilla d’un rêve et s’effraya en voyant le sang qui s’écoulait de la tempe de son équipier. Elle se releva sans difficulté et courrait vers lui quand celui-ci lui lança en un murmure « Règle numéro un ». Et elle obliqua à droite et partit l’abandonnant. La rousse de l’équipe Taka disparut en jetant un dernier regard à son chef. La règle avait toujours été obéir à Sasuke. Mais avant leur départ, il leur avait dit que la règle numéro un était de survivre et la règle numéro deux tous faire pour que la règle numéro un soit respectée. Karin avait eu tort. La première fois qu’elle avait vu cette Hyuuga, elle s’était comparée à elle et pensait que cette fille était la dernière à intéresser l’Uchiwa. Et pourtant, la fille à lunette n’avait apparemment aucune chance de rivaliser avec la brune aux yeux pales. Cette dernière avait même réussi là où tous les autres avaient échoué. Le Sasuke que Karin connaissait ne pensait qu’à sa vengeance. Mais maintenant, il semblait que quelqu’un était plus important. L’Uchiwa avait encore grandi, muri et dans la bonne direction songea Karin en partant.

La brume de poussières qui s’était levée lors du combat se dissipa peu à peu, alors que Naruto s’approcha de sa petite amie avec appréhension. Il redoutait qu’elle n’ait peur de lui. Même s’il maitrisait Kyuubi, le blond savait que son apparence précédemment était animal et son chakra diabolique. Quand son amour avait crié, l’Uzumaki avait cru que son cœur avait raté un battement. Son rival avait eu le même reflexe que lui, son ancien coéquipier avait prononcé le prénom de la Hyuuga au même moment que lui. Naruto ne savait que penser de la réaction du déserteur. Et l’invocateur de grenouille crut un instant que sa belle de nuit avait réagi à l’appel de son prénom par Sasuke plutôt que par lui. Le fils du Yondaime était effrayé à  l’idée, que cela ait été le cas. Et quand Kiba avait surgi de nulle part pour attaquer l’Uchiwa, Naruto se surprit à avoir souhaité que son ami et son chien ne raterait pas sa cible. Le garçon aux yeux bleus avait pris celle qu’il aimait dans ses bras pour l’éloigner du combat mais intérieurement c’était surtout pour mettre beaucoup de distance entre Hinata et son rival.

L’hôte de Kyuubi vit l’équipière de Sasuke partir, mais c’était le dernier de ses soucis. Soudain, il vacilla la fille dans ses bras venait de resserrer son étreinte. Et il savait que ce n’était pas pour se rapprocher de lui mais pour retenir le cri qu’elle allait sortir en voyant l’Uchiwa se faire blesser par l’Inuzuka sans réagir. La jeune fille pleura. Et Naruto feignit de ne pas voir les larmes de celle qu’il aimait. Son âme était déchirée par le chagrin, Hinata était vraiment amoureuse de son ancien coéquipier. Et il avança encore plus vite.

Sasuke ferma les yeux un instant. Sa perle avait frissonné quand le blond avait prononcé son prénom. Ils avaient murmuré ensemble le mot interdit de Sasuke et la fille avait réagi. En tant que ninja surentrainé, il avait vu Kiba l’agresser. Toutefois, le brun n’avait pas évité l’attaque. Il enviait son ancien ami et frère de cœur prendre dans ses bras l’objet de ses rêves. Le brun tomba lourdement face à l’attaque du ninja de Konoha, il avait déjà libéré Karin et elle était partie pour rejoindre Suigetsu. Il ne les reverrait surement jamais, mais le jeune éphèbe n’en avait que faire. Une autre attaque de l’Inuzuka le menaçait mais il ne bougea pas. Son cœur était brisé, la perle avait resserré son étreinte sur l’homme qu’elle avait toujours aimé. Le ninja qu’il ne deviendrait jamais. Sasuke ne se défendit plus, il avait prévu de mourir de ses mains à elle mais le destin en avait décidé autrement… Il allait mourir sous les yeux de la perle, et elle ne le remarquerait même pas, trop occupée avec l’Uzumaki. Il payait ses crimes, son fratricide. Il était condamné, sa dernière vision serait de voir la seule personne qu’il ait vraiment aimée dans les bras de son frère de cœur. Avait-il seulement le droit d’appeler encore Naruto comme cela ?

Le lien était coupé, ce n’était ni sa désertion ni ses tentatives de tuer le blond qui les avait séparé. Mais elle de son âme pure, Hinata avait séparé le bien du mal. Il était le mal que Naruto essayait de ramener vers le bien avec lui. Mais il ne regretta rien, naïvement Sasuke espéra qu’elle le comprendrait, qu’elle ne le jugerait pas. Une goute d’eau souilla le sable, et le brun ferma les yeux. Il ne voulait pas voir la souffrance de sa perle. Parce qu’elle pleurait, et il suspectait que la raison de ses larmes était de voir Naruto en mode Kyuubi. Car le brun savait, il comprenait ce sentiment d’inutilité, de voir les êtres chers souffrir et mourir sans pouvoir rien faire. Il l’avait vécu cette frustration et Hinata le vivait en ce moment même. Elle pleurait de son incapacité à protéger celui qu’elle aimait. Alors il ferma les yeux, le réveil était brutal, la perle ne pleurerait jamais pour lui.

Hinata venait de se réveiller d’un Genjutsu. L’illusion n’était pas un cauchemar, elle s’y était sentie bien. Mais sachant qu’elle était en mission, elle s’obligea à sortir de cette vie simple mais faux où elle s’était trouvée. Toutefois, quand elle fit face à la réalité, elle ne put retenir son effroi. Les deux combattants n’étaient pas reconnaissables, leur chakra n’avaient rien d’humain et encore moins leur physionomie. Sasuke était de couleur gris avec des ailes et Naruto de couleur orange avec des queues. Hinata se reprocha à nouveau de sa faiblesse parce qu’au lieu d’aider ses amis, elle s’était faite avoir par un Genjutsu. L’héritière du clan Hyuuga était en colère envers elle-même. Elle avait l’impression de n’être qu’un poids pour les autres. Le corps gisant de Lee un peu plus loin, prouvait qu’elle avait passé son temps dans les vaps durant la bataille. Sa colère monta et sa prise se resserra automatiquement sur son petit-ami qui la soutenait pour l’éloigner du combat. Parce qu’une fois de plus, on la mettait à l’écart, car elle était trop faible et ne constituait qu’un gène pour ses amis. Hinata pleura de frustration et Naruto accéléra le pas. « Je resterai définitivement faible… faiblefaible » se fustigea l’héritière Hyuuga.

***

Un mois était passée depuis l’attaque de Suna. Les premiers renforts envoyés par Konoha avaient été remplacés. Les ninjas guidés par Shino, Neji et Shikamaru rentrèrent en ramenant avec eux un Sasuke qui n’était pas en état de nuire, alors que la bataille à Suna continuait.

Les rapports de mission s’annonçaient long et interminables pour le Nara qui n’arrêtait pas de se plaindre depuis leur arrivée. Parce que parmi les chefs d’équipe envoyés en mission, il était le seul apte à faire son rapport. Sakura et Ino l’aidaient de temps en temps, mais elles n’avaient pas participé à la bataille à proprement parlé. Puisque Sakura étant l’élève de Tsunade, le conseil de guerre de Suna avait fortement insisté pour l’envoyer gérer l’hôpital. Et comme Shikamaru avait peur de perdre Ino pendant le combat, il convainquit Gaara que la Yamanaka pouvait aider Sakura. Et maintenant, il était le seul opérationnel de l’équipe.

Tenten et Shikamaru, étant des combattants à distance, leur blessure n’était que superficielle. Ils avaient été appelés en renfort expressément à cause de leur technique de combat. Et ils avaient formé un vrai trio avec Temari, la sœur du Kazekage. Alors même s’ils n’avaient pas vaincu Kisame, leur expérience en combat était nettement améliorée.

Toutefois, la fille de l’équipe 8 de Gai se sentait coupable. Son statut de ninja était d’obéir aux ordres et elle savait qu’elle avait fait ce qu’il fallait. Mais en tant qu’humaine, l’accepter était difficile. Elle était partie en renfort en laissant Neji seul pendant la bataille. Ce dernier était à présent aveugle. Suigetsu avait réussi à lui prendre ses yeux. Et Sai lui avait sauvé la vie quand le garçon aux cheveux bleus s’apprêtait à l’achever. De plus, la fille aux macarons devait gérer Lee qui n’était pas toujours remis de l’ouverture des portes du lotus, mais qui s’obligeait à s’entrainer, car il se sentait aussi coupable d’être parti en laissant derrière lui ses équipiers et donc ne pas avoir réussi à protéger le Hyuuga. Le fauve de jade n’avait pas été là, quand son ami avait eu besoin de lui. Ce dernier était toujours aussi énigmatique. Il restait calme et acceptait avec beaucoup de mal son nouvel état. Ce n’était pas le fait d’être aveugle qui dérangeait le génie Hyuuga, mais le fait qu’il était démis de ses fonctions de première garde de l’héritière. En effet, sans ses yeux dans un clan comme le sien, Neji ne servait plus à rien.

Du cote de l’équipe 9, Shino était le synonyme de mystère, aucun ne savait vraiment le mal qui le rongeait. L’Aburame ne semblait pas souffrir d’une quelconque blessure. Le ninja était toujours emmitouflé dans son blouson, malgré la chaleur. Il portait ses lunettes de la même manière et les parties visibles de son corps restaient impeccables. Mais l’odeur qui dégageait de lui, leur informait qu’effectivement Zetsu l’avait mis à mal. Ses insectes sentaient la mort, Shino puait la mort. Son corps et ses habitants étaient encore en période d’assimilation de tous les poisons qu’ils avaient ingurgité. Heureusement, l’adolescent et l’équipe de Kankuro avaient réussi à tuer le membre de l’Akatsuki. Kiba et Akamaru s’en sortaient avec quelques fractures, le maitre chien était gardé en observation à l’hôpital et Shino lui rendait visite de temps en temps. Hinata quant à elle ne souffrait d’aucune blessure. Même si elle devait manger des médicaments pour contrer les séquelles de la Genjutsu. En effet, l’illusion était puissante et prévue pour une durée de vingt-quatre heures, mais comme elle en était sortie plutôt que la normale. Les conséquences de la technique sur son psychique était à redouter.

Pour Naruto, le retour  au village était dur. La santé de ses amis était au plus mal, lui qui ne souffrait de rien grâce à  Kyubi. L’Uzumaki avait l’impression que ses amis l’évitaient et même Hinata ne voulait plus le voir. La Hyuuga suivait son père où qu’il aille et si le blond s’assurait de tomber au hasard sur eux. Hinata se contentait de lui sourire poliment. Le patriarche Hyuuga devait même se douter qu’ils avaient une relation. En effet, rencontrer par pur hasard le jinchuriki de Kyuubi deux fois par jour était suspect. Mais cela importait peu à l’Uzumaki, le fait que Hinata ne le regardait pas comme lui la voyait, était son problème principale. Et Sasuke était son problème numéro deux. Depuis qu’ils étaient rentrés de Suna, lui et sa promotion avait appris qu’Hinata devait apprendre son futur rôle. Ainsi, Naruto n’avait plus jamais été seul avec sa petite amie. Selon le fils du Yondaime, les rare fois que la jeune fille voulait bien le rencontrer, Hinata emmenait toujours un autre Hyuuga avec elle. Et le ninja blond pensait sérieusement qu’elle avait peur de lui, même si elle affirmait le contraire.

Et son problème numéro deux  était rentré au village… Hinata regrettait peut-être d’avoir une relation avec lui, parce qu’elle ne pourrait alors pas sortir avec l’Uchiwa ? Et ce qui énervait le plus le jeune Uzumaki, était qu’à chaque fois qu’il voulait mettre les choses au clair à propos de Sasuke, Hinata esquivait toujours la discussion.

 A propos de Sasuke, l’Uzumaki s’inquiétait de son état. Parce que celui-ci n’avait pas été admis à  l’hôpital comme les autres mais tout de suite en prison. Pourtant l’Uchiwa était sacrement blessé, mais Danzo ne voulait pas qu’il ait de contact avec qui que ce soit. Alors le chef de la racine s’était assuré que les membres du conseil envoient le déserteur en cellule sans médication. Naruto était inquiet à  propose de son ami, celui-ci était le premier lien qu’il avait réussi à forger avec le monde extérieur.  Et malgré sa jalousie, le blond ne pouvait et n’arrivait pas à haïr l’Uchiwa. Naruto voulait plus que tout que l’ancien élève d’Orochimaru s’en sortirait. Le blond avait même songé à faire évader son ami si le conseil voulait le garder en prison à vie. Après tout, le brun s’était rendu sans difficultés. Hormis le fait que Kiba s’était acharné sur lui, Sasuke aurait toujours pu se rebeller mais ne l’avait pas fait. Et en plus, l’Uchiwa avait tué Orochimaru, Itachi et Deidara, des déserteurs ennemis du village.

***

Le soleil se couchait sur Konoha, dans sa chambre un garçon fixait sans le voir une photo de son équipe avant que l’un d’eux ne désertait. Le jeune éphèbe regardait le cadre sur son table de nuit mais ses pensées étaient ailleurs, vers une jeune fille. Tout à coup, porté par une énergie nouvelle, il se leva de son lit. Naruto décida qu’il était temps de savoir ce que ressentait Hinata à son égard. Ces trois derniers mois, la fille aux yeux nacrés continuait à l’éviter. Ils ne s’étaient rencontrés  que dix fois et jamais seuls. L’Uzumaki était convaincu que sa petite amie ne l’avait jamais aimé, qu’il était et resterait le remplaçant de Sasuke. Et le retour de l’Uchiwa le prouvait amplement. Toute sa promotion avait décidé de se rencontrer à l’échoppe d’Ichiraku, parce que la nouvelle de la victoire de Suna leur était parvenue ce matin. Et Ino qui semblait avoir un nouvel intérêt pour le frère du Kazekage, avait tenu à fêter cette victoire. Cela allait être parfait parce qu’Hinata avait promis de venir sans ce dérangeant Hyuuga. L’Uzumaki se décida d’aller s’entrainer avec Neji un moment avant de rejoindre les autres. Le blond avait pris l’habitude de venir voir le cousin de sa petite amie, parce que celle-ci s’entrainait avec le Hyuuga quand elle le pouvait. D’ailleurs, la plupart de leur rencontre était pendant ses entrainements avec Neji. Car Hinata ne pouvait plus l’éviter. Mais c’était encore insuffisant.

Quelque part dans l’une des salles de réunion du conseil de Konoha, Hinata retint avec mal sa colère. La décision sur la libération de Sasuke était encore remise à plus tard. Danzo trouvait toujours une excuse pour empêcher la libération du brun, les membres du conseil étaient contents que l’Uchiwa soit de retour et le chef de la Racine n’appréciait pas cela du tout. Il semblait à l’héritière Hyuuga et Kakashi que le vieil homme cachait quelques choses dont Sasuke pouvait avoir connaissance. Le conseil du village n’avait pas encore décidé du sort du jeune déserteur, parce que Danzo retardait le jugement. Des réunions avaient lieu presque tous les jours, et le choix était évident. Le conseil voulait relâcher l’Uchiwa. Le maitre de Sai avait d’abord demandé de faire une enquête, chose que le Hokage intérimaire ne pouvait lui refuser, parce qu’apparemment de bonne foi. Et après un mois sans résultat précis, Danzo avait mis un meurtre qui s’était passé en prison sur le dos de Sasuke. Ce qui avait encore retardé la décision du conseil. Et aujourd’hui, Danzo demandait à rallonger le temps de son enquête sous prétexte que l’invasion de Suna avait mobilisé les ninjas du village et qu’il n’avait pu enquêter, faute de moyen. Son ancienneté donnait à Danzo le respect des autres membres du conseil alors le temps qu’il demandait, lui avait été accordé sans problème. Hiashi rentra avec sa fille, le visage toujours aussi impassible. Il se dirigea vers son bureau et ordonna à Hinata à le suivre. Quand il fut dans son bureau, il resta debout en  invitant sa fille à s’asseoir.

-        Tes sentiments envers cet Uchiwa deviennent trop visibles ! commença-t-il avec assurance

-        Sasuke ?... Je n’ai pas de…

-        Tu es une Hyuuga. Maitrise-toi un peu mieux que cela… la coupa Hiashi. Je pensais que tu aimais Naruto mais je me suis trompé. Tu prends tellement à cœur la défense de cet Uchiwa qu’il est évident pour tout le monde que tu le défends pour cette amour impossible…

Hinata perdit le fil des reproches de son père, elle était restée bloquée sur sa remarque. « Il dit que j’aime Sasuke. Je ne le connais même pas. En plus je suis avec Naruto maintenant et c’est Naruto que j’aime. Je veux que Sasuke soit libre pour Naruto pas pour une quelconque raison. Et je veux avoir de bonnes nouvelles à donner à Naruto. Je sais qu’il veut que Sasuke soit libre… Je voulais tellement pouvoir lui annoncer aujourd’hui que Sasuke allait être libre… »

-        … cet Uchiwa te…

-        Sasuke

-        Quoi ? demanda Hiashi, surpris d’avoir été coupé par sa fille

-        Il… il se prénomme Sasuke…

Le chef de clan Hyuuga resta bloquer un instant sur l’audace de sa fille. Il l’ordonna de sortir de son bureau cachant sa frustration. Il savait qu’elle allait rencontrer ses amis et en fut soulager. Sa promotion arriverait peut-être à la raisonner. Hiashi avait demandé spécifiquement à  Neji d’aborder le sujet Uchiwa avec ses amis. Hinata ne devait pas s’attacher à  des criminels, avait-il dit, et son neveu était d’accord avec lui… Le Hyuuga se fit nostalgique. Sa fille aînée était devenue une belle jeune femme. Il savait qu’à cet âge, elle allait inévitablement rencontrer l’amour. Mais si Hinata s’enamourait de ce jeune déserteur, de son prénom Sasuke comme elle venait si bien de le préciser, qu’allait-il faire ? Les désirs de Danzo étaient évidents pour tout le monde, et cet individu avait toujours ce qu’il voulait. Hiashi soupira, il ouvra le tiroir de son bureau et en sortit une photo de sa femme quand elle était enceinte d’Hanabi. Sa femme rayonnait de joie et à côté d’elle Hinata tenait un lys blanc fraichement cueilli. Le Hyuuga regarda avec affection l’image dans sa main. Si une tierce personne qui le connaissait ne le voyait, elle penserait que le chef du clan Hyuuga avait une poussière dans l’œil en ressortant une vieille photo de son bureau. Hiashi rangea la photo dans sa poche, effaça une larme de son œil gauche et se leva pour continuer son devoir d’entrainer sa fille cadette.

***

Les autres étaient déjà installés quand Hinata arriva un peu essoufflée. Elle s’excusa de son retard et s’assit tout contre son petit-ami. Elle en avait besoin et c’était avec joie que le blond lui ouvrit ses bras. Puisqu’ils étaient déjà tous servis, ils attendirent que la commande de la retardataire ne vienne. Neji releva alors son verre et proclama de sa voie calme et un peu roque : « Pour Choji ». Ses amis y répondirent avec un sourire qu’il ne vit pas mais qu’il ressentit dans son cœur. Et ce fut à Shikamaru de déclarer avec son air blasé : « A la libération de Sasuke ». Ino rajouta d’une voie plein d’émotion : « Il est de retour et on fera en sorte qu’il reste cette fois-ci ». Hinata interrogea de regard Tenten qui hocha la tête en signe d’assentiment. Ella avait raté quoi au juste ? Ce fut Sakura qui prit la parole pour lui expliquer. Ainsi, Hinata comprit que Neji leur avait parlé de Sasuke et de son procès en cours. Ils avaient alors discuté, et ils s’étaient mis d’accord de faire en sorte de libérer l’Uchiwa parce que c’était l’un des leurs. Et malgré sa désertion, Sasuke était excusable par son passé. Alors même s’il avait viré dans le côté obscur de la voie, ils étaient convaincus de pouvoir le ramener vers le droit chemin.

L’héritière Hyuuga les regarda sceptique. Bien sur, elle voulait que Sasuke soit libéré, mais de là à le changer du côté gentil. N’était-ce pas naïf de leur part ? Alors Shino de son calme habituel reprit : « Nous avons tous pensé que Naruto allait le ramener, alors nous n’avons pas participé. Mais cette fois-ci, on le fera ensemble, parce que notre promotion est une grande équipe. »

La nuit était déjà largement avancée quand leur rencontre se termina. Naruto raccompagna les Hyuuga vers leur domicile. Ils furent devant l’entrée du quartier lorsque Neji décida de laisser le couple un peu seul et rentra immédiatement dans la demeure. Un silence paisible accompagna le départ du génie. L’Uzumaki toussota un peu et invita sa campagne de s’asseoir avec lui. Il la regarda, l’air d’essayer de lire quelque chose en elle. Hinata resta perplexe devant ses yeux bleus qui essayaient de la sonder sans y arriver. Elle eut la mauvaise impression que son blond ne pouvait pas la comprendre, qu’il ne pouvait pas s’unir avec lui. Leur esprit était des inconnus l’un pour l’autre. Toutefois, elle s’efforça de se convaincre que ces derniers temps étaient un test pour son couple et qu’il n’y avait rien à craindre. Un jour ou l’autre, Naruto arriverait à accéder à son âme tourmenté et il la sauverait de ses cauchemars. Alors, quand Naruto lui fit part de ses craintes personnelles, la Hyuuga sut exactement quoi répondre. Elle s’était convaincu que c’était seulement une mauvaise passe. Et le blond la crut, parce que lui aussi espérait que ce fut le cas.

***

Deux mois encore était passé. Et cela fait cinq mois que le conseil du village tenait l’Uchiwa prisonnier sans pouvoir se mettre d’accord sur son sort. Des réunions avaient lieu presque tous les jours, mais la décision restait partagée. La vie à Konoha comme les missions reprenait son cours. Les blessures étaient guéries et même Neji réussissait à surmonter son infirmité. Ses coéquipiers passaient le plus de temps possible avec lui et l’aidait à  étendre d’autres capacités. Ses autres sens se développaient naturellement et le jeune Hyuuga s’entrainait très souvent avec sa cousine quand celle-ci n’était pas au conseil du village. En effet, Hinata n’avait plus droit aux missions et se devait de se concentrer uniquement sur sa future responsabilité. Alors elle s’entrainait de temps en temps avec Neji et revoyait Naruto quand il n’était pas en mission ou visitait ses amis. Ino et Sakura s’étaient consacrés à l’hôpital pour surveiller de près l’état de la Godaime. Et Kakashi redoutait de se faire nominer Hokage si la princesse des limaces ne se réveillait pas.

***

Hinata se réveilla de bonne humeur. Les oiseaux devaient partager sa joie, parce que leurs chants envahissaient toute la demeure Hyuuga. Naruto rentrait de mission aujourd’hui et ils allaient pouvoir passer leur journée ensemble comme des amoureux. Et en plus, il n’y avait pas de réunion du conseil. Son père lui donnait sa journée. La libération de Sasuke semblait être en bonne voie. Naruto et Sakura allaient être ravi de l’apprendre. Pour la première fois de sa vie, elle était contente de se lever le matin, cette journée allait être parfaite. Sa sœur faisait des progrès dans ses techniques et Neji surmontait avec une étonnante facilité son nouvel état. Il n’était pas le génie des Hyuuga pour rien, sourit la jeune héritière avec amusement.

Elle se leva de son lit en chantonnant et essayant d’imiter les oiseaux, fit sa douche et sortit de la demeure Hyuuga. La jeune fille décida d’aller faire les courses pour son petit ami parce qu’elle était sure que dans l’appartement du blond, il n’y avait que des coupons gratuit de ramen. Et si elle voulait passer une journée parfaite, obliger l’Uzumaki de manger des fruits serait très divertissant. Parce que celui-ci boudait et leur réconciliation était toujours romantique. Hinata soupira et obliqua dans la direction du marchée du village. Il fallait qu’elle se dépêche car Naruto n’allait pas tarder à arriver et la Hyuuga voulait à tout prix l’accueillir à la porte du village. Depuis qu’elle ne pouvait aller en mission, c’était devenu un rituel entre eux. La jeune fille aux yeux pales se mit à courir. Ses courses finies, et voyant qu’elle avait encore le temps, Hinata fit un détour vers Ichiraku pour sept bols de ramen fumant pour son Naruto. Elle avait décidé que ce serait une journée à eux et décida de faire plaisirs à son amoureux par tous les moyens.

Ses attentions eurent l’effet escompté. Naruto ne perdait pas son sourire et lui gratifiait de plusieurs baisers papillons comme elle les adorait. Et pour une fois elle avait de bonne nouvelle à lui donner sur Sasuke. Alors quand Naruto lui posa la question qu’il avait l’habitude de poser, elle sourit avant de lui répondre qu’au début les voies sur l’emprisonnement de Sasuke étaient ambigües. Et à présent, ils pouvaient se permettre d’espérer car ceux pour la libération de Sasuke étaient nombreux. Ils étaient donc avantagés. Même s’il fallait que les deux tiers du conseil étaient d’accord. Il était évident que les autres attendaient de voir la position du Hokage avant de donner leur choix définitif. En effet, Kakashi ne pouvait pas encore se prononcer non pas à cause de sa position de Hokage intérimaire, mais pour éviter le favoritisme, il devait se taire avant le dernier jugement. « Mais quand est-ce qu’on va pouvoir faire des visites ? » se plaignit l’Uzumaki. Elle allait lui répondre qu’elle l’ignorait lorsqu’un ninja les interrompit.

-        Hinata-sama, je vous cherchais depuis un moment ! fit un Hyuuga légèrement essoufflé

-        Qu’y a-t-il ?

-        Le conseil fait une réunion extraordinaire sur le cas Uchiwa, ils n’attendent plus que vous. Ils veulent voter à nouveau ! répondit-il avant de disparaitre dans un nuage blanc comme ses yeux.

Le couple se regarda. Un ange passa, puis deux… Hinata se leva et salua d’un signe de tête son petit-ami. Ils s’étaient compris. Pendant qu’elle fonçait vers la salle de réunion du conseil, Naruto était parti prévenir leurs amis présents dans le village. Le conseil n’ignorait pas que le blond, le nouveau héros du village était pour la libération de son ancien coéquipier. Et d’ailleurs, c’était pour la confiance qu’ils avaient en lui, le fils du Yondaime que certains membres du conseil hésitaient sur le jugement de l’Uchiwa. L’excitation donnait des ailes. Hinata volait presque de toits en toits pour rejoindre le conseil. Certes, elle ne voulait pas les faire attendre, mais puisqu’il s’agissait du cas de Sasuke, le frère de cœur de son petit-ami. Elle s’était sentie concerner. Elle n’arrêtait pas de prendre la défense du brun malgré sa timidité et certains comme les deux vieux conseillers Homura et Koharu la soupçonnaient d’être amoureuse du jeune Uchiwa. Mais la jeune perle n’en avait que faire.

Les nuits, elle rêvait d’être avec Naruto et quand elle était avec lui, elle se sentait encore mieux. Alors elle pensait être heureuse avec lui. Arrivée devant le lieu de la réunion, elle eut un mauvais pressentiment. Elle entra après avoir toqué et prit place au côté de son père en saluant d’un signe de tête les autres membres du conseil.

-        Bien, commençons… fit Danzo quand elle était assise

Hinata tourna la tête vers Kakashi puisque diriger les réunions était son rôle, mais celui-ci lui notifia qu’il ignorait lui-même du motif de la réunion. Danzo avec les deux anciens coéquipiers du Sandaime étaient ceux qui voulaient que Sasuke restait en prison et parlaient même d’exécuter le brun. Mais les autres membres du conseil espéraient toujours en quelques sortes la naissance d’un héritier Uchiwa, ce qui écartait la proposition d’exécution du déserteur. La tension monta en Hinata. Elle se doutait que Danzo avait quelques choses derrières la tête quand ce dernier avait proposée qu’on mène une enquête sur les faits et gestes de l’Uchiwa ces dernières années pour pouvoir le juger équitablement. Alors, le ninja aux cheveux argentés n’avait pu refuser la proposition qui semblait de bonne volonté. Mais voila, Danzo avait toujours voulu devenir Hokage, ce qui signifiait qu’il n’était jamais de bonne foi et n’arrêtait de comploter contre le dirigeant du village.

-        J’ai ici des documents qui certifient que le jeune Uchiwa Sasuke a tué des ninjas actifs de Konoha pendant qu’il était avec Orochimaru… Fier de son effet, le chef de la racine continua… Le déserteur Uchiwa Sasuke a attaqué plusieurs villages alliés pour le compte d’Orochimaru. Et même si au final, il a tué son maitre, le nombre de nos ninjas morts de sa main sont nombreux. Leur sang exige la mort de Sasuke…

Un brouhaha de mécontentement s’éleva des membres du conseil. L’un d’eux s’écria :

-        Nous ne pouvons laisser ce clan s’éteindre comme cela. Je suis d’accord pour que nous le tenons prisonnier mais pas de le tuer, le Sharingan est prestigieux et réputé. Je refuse de perdre de cette force…

Plusieurs membres du conseil s’accordèrent à ce que l’autre venait de dire.

-        Bien. Mais laissez-moi rassembler encore des preuves. L’enquête n’est pas encore fini, et je vous informerai surement de mes découvertes… fit Danzo mielleux et conciliant. Et nous déciderons si l’Uchiwa serait emprisonné ou exécuté ! termina-t-il.

-        Non… Attendez… Et sa libération, la dernière fois, nous…

-        Il a tué nos ninjas, jeune fille. Peut-être des ninjas que vous ne connaissiez pas mais des ninjas qui avaient des familles… commença Koharu calmement. Nous ne pouvons le laisser en liberté ! fit le vieux conseiller désolé.

-        Laissez-lui au moins des droits de visites ! prononça Kakashi le nez plongé dans son livre. Nous ne pouvons lui refuser cela, il est prisonnier depuis près de six mois et il se tient à carreaux sans être un prisonnier modèle non plus, mais bon, c’est Sasuke aussi. Il s’est quand même débarrassé de certains de nos ennemis…

Les membres du conseil votèrent et décidèrent que les visiteurs devraient être accompagné d’un membre officiel du village, soient un membre du conseil, soient les enquêteurs ou le Hokage. Danzo jubila, le pupille du Hokage intérimaire allait être exécuté sinon il ne s’appellerait pas Danzo et n’était pas le chef de la Racine. Mais il était aussi énervé. Les défendeurs de cet Uchiwa avaient réussi à obtenir des autorisations de visites. Et si Sasuke décidait de parler, on pouvait finir par découvrir que lui-même était en collaboration avec le serpent blanc. Surtout, que ce frimeur d’Orochimaru aimait parler de ses relations. De plus, l’héritière Hyuuga les avait attendris en leur disant que perdre son clan à l’âge de huit ans pouvait excuser le désir de vengeance de Sasuke. La fille de la Soke avait réveillée les sentiments parentaux des membres du conseil et si ces individus se décidaient à creuser un peu plus profond, ils découvriraient le pot aux roses. C’était irrité que Danzo entra dans son bureau et recevait ses hommes pour le reste de la journée. Il venait de gagner un point et la Hyuuga aussi. A qui reviendrait le dernier point ?

Commentaire de l'auteur Je vous remercie tous d’avoir pris de votre temps pour lire cette fiction et surtout pour ceux qui ont laissé des commentaires. J’espère que vous avez eu du plaisir à le lire comme moi à l’écrire.
Trop longue, j’ai coupé ce chapitre en trois, donc il y aura deux chapitres de plus.
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales